mardi 29 juin 2021

 

29/06 - MENACÉ DE MORT : UN PROFESSEUR DE ZEP ABANDONNÉ !
- L’INVENTION de l’ANTIRACISME. LES ANNÉES MITERRAND. 


 
André Bercoff reçoit Stéphane Didier, professeur d’histoire-géographie au collège Claude-Boucher de Cognac, menacé de mort par un parent d'élève, et René Chiche, professeur agrégé de philosophie, et membre du Conseil supérieur de l'éducation, Auteur de "La désinstruction nationale" (ed. Ovadia).
https://www.youtube.com/watch?v=7zI7B_vUYRQ&ab_channel=SudRadio

«La désinstruction nationale: une nonassistance à une jeunesse en danger» FIGAROVOX/ENTRETIEN - Le professeur de philosophie René Chiche dénonce la responsabilité des institutions éducatives qui ont façonné, à travers des réformes incessantes, une école française qui n’instruit plus.
http://www.politique-autrement.org/IMG/pdf/4_200125.pdf
--------------------------------------------
L’INVENTION de l’ANTIRACISME. Les années Miterrand
Dans les années 1980, l’immigration et l’intégration n’étaient alors qu’un instrument politique. François Mitterrand décida, avec l’aide de complices, de créer un mouvement anti-raciste en France afin de lutter contre le jeune Front National. À l’époque, Jean-Marie Le Pen est loin de se douter qu’il au centre de l’une des plus grandes manipulations mitterrandiennes.
https://www.youtube.com/watch?v=z5CRcobXVws&ab_channel=VAPlus
--------------------------------------------
La journée de la Jupe - Un Film de Jean-Paul Lilienfeld (2008)
Sonia Bergerac est professeur de lettres dans un collège de banlieue. Elle vit difficilement le quotidien de la relation avec ses élèves et elle est en outre fragilisée par le départ de son mari.
Lors d'une répétition pendant un cours de théâtre avec une de ses classes, elle découvre un pistolet dans le sac d'un élève nommé Mouss. Comme elle cherche à s'en emparer, un coup de feu part et blesse ce dernier à la jambe.
Dans la confusion du moment, elle craque et prend une partie de sa classe en otage.
Alors qu'à l'extérieur, les autorités scolaires, policières et politiques peinent à comprendre et à réagir à la situation, Sonia impose à ses élèves sa vision et leur démontre leurs contradictions, à tel point que plusieurs élèves — qui souffrent du système machiste et de la délinquance en vigueur dans la cité — lui apportent une aide plus ou moins directe pour maintenir la situation.
Quand la police lui demande ses revendications, madame Bergerac, adepte du port de la jupe, imagine d'inviter les élèves filles à venir en jupe pendant une journée pour lutter contre l'idée préconçue que les filles en jupe sont des prostituées.
Mais la situation dérape et, alors que la négociation allait réussir, un jeune garçon nommé Mehmet s'empare de l'arme et en tue un autre, Sébastien, qui le menaçait de représailles. Lors de la libération de la classe, un policier déguisé en journaliste-caméraman tue délibérément Sonia. À son enterrement, ses anciennes « otages » portent toutes une jupe.
Le film :
https://www.youtube.com/watch?v=bR4ZFMjHlUA&ab_channel=BartADAMS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.