jeudi 17 juin 2021

 

+++17/06 - VACCIN : VERS DES DÉBATS ORGANISÉS EN CLASSE
POUR SENSIBILISER (manipuler) LES JEUNES.
 
PARENTS. QUAND ALLEZ-VOUS VOUS DÉCIDER À AVOIR
LE COURAGE, 
L'INTELLIGENCE DE DÉFENDRE VOS ENFANTS ?


 
Charles Sannat : “Le complotiste est celui qui veut penser par lui-même !!!”
Le ministère de l’Éducation nationale recommande aux professeurs d’organiser des débats en classe sur le sujet de «l’hésitation vaccinale».
Il sort de son rôle.
Parents. Levez-vous, pour vos enfants !!!! Ils vous accuseront plus tard.

La campagne de vaccination pour les 12-18 ans a été lancée sur les chapeaux de roues mardi 15 juin, avec 62.000 rendez-vous pris sur la plateforme Doctolib. Pour continuer sur cette voie et informer le mieux possible les jeunes à propos de la vaccination, le ministère de l’Éducation nationale propose dorénavant aux enseignants du collège et du lycée d’organiser des débats avec leurs élèves sur le sujet.

Dans une campagne de sensibilisation publiée lundi sur le site de l’Éducation nationale, le ministère joint deux documents pour orienter les professeurs, dans le but d’«aider les élèves à forger leur propre opinion sur la vaccination» :  un guide et huit cartes pour animer la conversation. Ce débat se décompose en trois étapes : une introduction de 15 minutes pour expliquer aux élèves toutes les problématiques qui entourent le sujet ; un dialogue entre les groupes pendant 35 minutes afin de défendre les positions choisies par l’un des personnages de l’une des cartes ; une phase finale pour savoir ce que les collégiens ou lycéens auront appris, et si leur avis a évolué à la fin du cours.

Débat en trois étapes

On commence par la phase d’introduction. «Ce débat est structuré autour de l’hésitation vaccinale, un sujet d’actualité souvent controversé», précise dans un premier temps le texte. Le but est de donner toutes les cartes à ces jeunes, en commençant par les éléments de base : qu’est-ce que c’est un vaccin ? Quels sont ceux obligatoires ? À quel âge doit-on se faire vacciner ? Qu’est-ce que l’immunité de groupe ? etc.

Ensuite, huit cartes sont mises à disposition du professeur, et chacune d’entre elles présente un personnage prônant une idée : quatre cartes concernent des personnes n’ayant «pas d’état d’âme pour décider de se faire vacciner», et les quatre autres mettent en avant des personnes indécises ou réticentes au vaccin. À la fin de cette première étape, le professeur demande l’avis de ses élèves au sujet de la vaccination.

La suite de l'article :
https://www.profession-gendarme.com/vaccin-vers-des-debats-organises-en-classe-pour-sensibiliser-les-jeunes/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.