mercredi 26 mai 2021

26/05 - ALERTE : LES VACCINS COVID TUENT DES BÉBÉS.
LE NOMBRE DE FEMMES QUI PERDENT LEUR ENFANT À NAÎTRE
APRÈS AVOIR REÇU LE #VACCIN AUGMENTE DE 2.000%
EN SEULEMENT 14 SEMAINES. 

 

On ne peut même pas imaginer la douleur ressentie par les parents après avoir perdu un bébé. C'est un cauchemar, et s'il vous plaît, ne laissez plus cela arriver. 

Premièrement, arrêtez les vaccinations. 
De nombreux enfants à naître et nouveau-nés peuvent mourir si leur mère reçoit le vaccin COVID. Les femmes du Royaume-Uni sont horrifiées ! 
Le gouvernement a publié des rapports hebdomadaires sur les effets indésirables des vaccinations non approuvées. Le premier rapport couvrait les données du MHRA Yellow Card Scheme du 9 décembre 2020 au 24 janvier 2021. Le dernier rapport est le quinzième rapport à être publié. Il couvre les données du système de carte jaune MHRA du 9 décembre 2020 au 5 mai 2021. Il y a 14 semaines, entre le premier et le quinzième rapport : L'augmentation choquante du nombre de mères qui perdent leur bébé à naître et leur nouveau-né en raison des injections de Pfizer ou d'AstraZeneca est horrible.  

Voici le conseil du gouvernement suite à l'approbation d'urgence du vaccin Pfizer/BioNTech : 
«Grossesse» : Il n'y a pas ou peu de données sur l'utilisation du vaccin à ARNm COVID-19 BNT162b2. Les études de toxicité pour la reproduction animale  ne sont pas terminéesLe vaccin à ARNm COVID-19  BNT162b2 n'est pas recommandé pendant la grossesse. Pour les femmes en âge de procréer, la grossesse doit être exclue avant la vaccination. De plus, il faut conseiller aux femmes en âge de procréer d'éviter une grossesse pendant au moins 2 mois après  leur deuxième dose.

Le conseil comprend également des commentaires sur l'allaitement et la fertilité: 
On ne sait pas si le vaccin à ARNm COVID-19 BNT162b2 est excrété dans le lait maternel. Un risque pour les nouveau-nés/nourrissons ne peut être exclu. Le vaccin à ARNm COVID-19 BNT162b2 ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.

  • Fertilité On ne sait  pas  si le vaccin à ARNm COVID-19 BNT162b2 a un impact sur la fertilité».
 

Nous sommes choqués et dégoûtés… Les données ajoutées au programme de carte jaune de la MHRA jusqu'au 24 janvier 2021 montrent que 4 femmes ont fait une fausse couche après avoir reçu les vaccins Pfizer/BioNTech. 

Deux femmes ont perdu leur bébé après avoir été vaccinées à Oxford/AstraZeneca.


Pourquoi ces femmes ont-elles reçu le vaccin malgré les conseils du gouvernement ? 
Le quinzième rapport du gouvernement britannique utilisant les informations entrées dans le système de carte jaune de la MHRA jusqu'au 5 mai 2021, montre qu'il y a une augmentation de 1.700% depuis le 24 janvier du nombre de mères qui ont perdu leur bébé à naître/nouveau-né, après avoir reçu des injections de Pfizer. Il y a 66 fausses couches, 1 rapport de 1 décès prématuré de bébé, 3 cas de mort fœtale et 2 cas de mort à la naissance.


Le vaccin AstraZeneca a causé des dommages similaires. 
Au 5 mai, il y a une augmentation de 2.500% depuis le 24 janvier. Le rapport confirme que 52 mamans ont perdu leur bébé à naître/nouveau-né.
Il y a 50 rapports de fausse couche et 2 rapports de mortinaissance.

 


Devinez quoi… Le gouvernement a mis à jour l'avis initial : 
4.6 Fécondité, grossesse et allaitement

Grossesse : L'expérience de l'utilisation du vaccin à ARNm COVID-19 BNT162b2 chez la femme enceinte est limitée.
Les études animales n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse, le développement embryonnaire/fœtal, la parturition ou le développement post-natal. L'administration du vaccin à ARNm COVID-19 BNT162b2 pendant la grossesse  ne doit être envisagée que  lorsque les bénéfices potentiels l'emportent sur  les risques potentiels  pour la  mère  et le fœtus.

Le JCVI annonce que toutes les mamans enceintes devraient recevoir le vaccin, malgré ces chiffres horribles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.