dimanche 21 février 2021

 

21/02 - LE JOURNALISTE VEDETTE PPDA.  ENCORE UN SCANDALE SEXUEL. 


 
Journal de TV Liberté du vendredi 19 février 2021
A la une de cette édition encore un scandale sexuel ! Et cette fois-ci, c’est l’ancien animateur vedette du 20h de TF1 qui est visé : Patrick Poivre d’Arvor. Encore une fois, tout le monde savait mais tout le monde se taisait.
Nous partirons ensuite en Normandie à la rencontre des commerçants de Rouen et de la manière dont ils vivent les mesures de couvre-feu.
Enfin, nous aborderons le cas de QAnon, un phénomène politique alternatif américain, parfois étiqueté “complotiste” par certains et qui pourrait faire des émules en France.
Pas d'accord sur le 3ème sujet Qanon. Gérald Olivier a une mauvais analyste, il faut se méfier des spécialistes. Mais tout l'équipier politique va être balayé.
En dehors de cette petite remarque les reportages de TV Liberté sont toujours aussi professionnels. Nous avons la chance d'avoir un média libre à consulter chaque jour.
https://www.tvlibertes.com/ppda-encore-un-scandale-sexuel-jt-du-vendredi-19-fevrier-2021
 
Le journaliste Patrick Poivre d'Arvor, visé par une enquête pour viols, aurait très mal pris sa rupture avec Claire Chazal à la fin des années 90 et se serait vengé d'une terrible façon... A 73 ans, le journaliste
Patrick Poivre d'Arvor est au centre d'une enquête pour viols. Une affaire révélée hier par Le Parisien. La plaignante, l'écrivaine Florence Porcel, accuse l'ancien présentateur du 20 heures de TF1 de deux viols, en 2004 et 2009. Le premier serait intervenu alors qu'elle était encore étudiante et très inexpérimentée en amour ; le second cinq années plus tard, alors que la jeune femme avait sollicité PPDA dans le cadre de son mémoire de Master. "La justice est saisie et il n'a donc aucun commentaire à faire", a expliqué hier au Parisien l'avocat de Florence Porcel, Me Emmanuel Moyne. Patrick Poivre d'Arvor a lui qualifié les accusations de la jeune femme de "fantaisistes", et précisé avoir saisi son avocat. "Comme tout justiciable, Patrick Poivre d'Arvor ira répondre aux questions que la justice lui posera mais qu'il ne transférera pas ce dossier dans la presse", a confirmé l'avocat du journaliste, Me François Binet. Dans un nouvel article paru ce vendredi,
----------------------------------------
Un fissure dans les rangs de La Ripoublique en marche ?
Dix députés de l'aile gauche de LREM demandent la sortie de l'état d'urgence
Dans une lettre adressée au premier ministre, des élus rappellent qu'«un état d'urgence ne saurait devenir la règle, sauf à dénaturer nos institutions».
Les parlementaires rappellent les propos de leur mentor, lors de la campagne
présidentielle. «En 2016, évoquant l'état d'urgence sécuritaire, le président de la République - alors candidat à l'élection présidentielle - expliquait dans son ouvrage Révolution : 'Nous ne pouvons pas vivre en permanence dans un régime d'exception. Il faut donc revenir au droit commun tel qu'il a été renforcé par le législateur et agir avec les bons instruments'. Il y affirmait sa volonté de 'sortir dès que possible de l'état d'urgence'. C'est d'ailleurs ce qui a motivé la majorité de ne pas prolonger l'état d'urgence, instauré le 20 novembre 2015, au-delà du 1er novembre 2017, alors que le risque terroriste persistait», soulignent-ils.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.