lundi 4 janvier 2021

 

04/01 - JEROEN POELS : REFUS DU TEST PCR,
JUSQU'À LA HAYE (COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE). 


 

Nous recevons Jeroen Poels, avocat néerlandais qui a vu sa famille dans l’impossibilité de revenir de Tanzanie car les Pays-Bas imposaient un test PCR. M. Poels considérait que ce test était intrusif et n’acceptait pas cette intrusion corporelle qui est une atteinte à la liberté individuelle.

Debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org : nous recevons Jeroen Poels, avocat néerlandais qui a vu sa famille dans l’impossibilité de revenir de Tanzanie car les Pays-Bas imposaient un test PCR. M. Poels considérait que ce test était intrusif et n’acceptait pas cette intrusion corporelle qui est une atteinte à la liberté individuelle. 

Ils avaient choisi de partir en Tanzanie, car le président tanzanien n’a pas reconnu la pandémie et a préféré que la population tanzanienne continue à vivre normalement.  Le président a même demandé aux médias tanzaniens de ne pas parler de la pandémie !  Il a critiqué tard la distanciation sociale et le port du masque et mis aussi en doute l'efficacité des tests. Le président tanzanien a fait faire des tests de coronavirus à des animaux et des fruits et a annoncé qu'une papaye, une caille et une chèvre étaient "positifs" au coronavirus. Le président explique ensuite qu'il ne peut accepter de sacrifier l'économie et critique les pays voisins qui l'ont fait. 

Jeroen Poels a obtenu une décision rapide de la Cour internationale de Justice de La Haye, qui lui donne raison sur le fait qu’il n’y a pas d’obligation pour les tests et que le gouvernement ne peut pas s’opposer au retour d’un des citoyens de ce pays.
https://www.youtube.com/watch?v=ULDJi_-c8Qs&ab_channel=FranceSoir
------------------------------------------

Traduction (automatique) de la plainte :

COUR LA HAYE L'Équipe les échanges et le commerce - président

Verdict dans la procédure d'injonction interlocutoire du 31 décembre 2020 dans dans le cas d'un

1. ISABEL, DEMANDEURS,

2. JOËLLE MARIE, LES DEMANDEURS D'ASILE, ET 3. AXEL, LOUIS, DEMANDEURS, tous les résidents de Vogelenzang, des demandeurs d'avocat, monsieur. G. C. L., van de Corput à Breda, aux pays-bas, par : 

La cour d’appel décide comme suit :

- recommande que l’État autorise les demandeurs. à retourner aux Pays-Bas par avion depuis Zanzibar (Tanzanie) vers le 3 janvier 2021 sans avoir à passer un test PCR négatif et/ou à présenter ou soumettre une déclaration relative à un tel test;

- condamne l’État dans les frais de procédure, du côté des demandeurs jusqu’au jugement budgétisé à 304 e, en raison des frais de justice 980 euros honoraires d’avocat;

- déclare que le jugement est exécutoire,

- rejette les autres demandes.

Ce jugement a été rendu par M. H.J. Vetter et rendu public le 31 décembre 2020.

------------------------------------------------
Rappelons que l'OMS offre une grosse somme d'argent à nos gouvernement pour les inciter à nous imposer des règles illégales :
Le président Alexander Loukachenko a refusé l'offre de 92 millions de l'OMS pour imposer des mesures d'urgence sanitaire dans son pays (confinement, fermeture de l'économie, masques, distanciation sociale, couvre-feu, quarantaine, …). 
Après quoi le FMI, Fonds Monétaire International, et la Banque Mondiale ont monté les enchères : 940 millions de dollars pour fermer son pays, comme ils l'ont fait pour l'Italie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.