samedi 2 janvier 2021

 

02/01 - POUTINE SIGNE UNE LOI PERMETTANT
DE SANCTIONNER LES GÉANTS AMÉRICAINS DES MÉDIAS SOCIAUX
QUI «ÉTIQUETTENT» ET RESTREIGNENT LE CONTENU RUSSE. 



Pendant cette période de vacances, alors que peu de gens en Occident regardent, le Russe Vladimir Poutine vient de riposter contre les principales plateformes américaines de médias sociaux comme Twitter et Facebook pour avoir exercé une censure préalable sur la Russie, notamment en utilisant le «Shadow Banning» et en qualifiant des sources russes comme RT News de «médias d’État», tout en donnant aux médias occidentaux financés par l’État un laissez-passer.

Poutine a approuvé jeudi une nouvelle législation qui oblige essentiellement les entreprises étrangères de médias sociaux à respecter les mêmes normes. Si une société comme YouTube ou Twitter, par exemple, exerce une censure pour des raisons liées à «la nationalité, la langue et l’origine», le nouveau projet de loi donne aux autorités russes la possibilité d’imposer des sanctions ou des restrictions.
Par exemple, ni la BBC ni Voice of America n’ont de label «affilié à l’État» ; et souvent les sources publiques turques comme TRT World ou d’autres médias des États membres de l’OTAN n’ont pas non plus de label.
Ainsi, tout indique que tout allié de Washington DC semble obtenir un laissez-passer gratuit pour les géants américains de la technologie et des médias sociaux. L’année dernière, le Trésor américain est allé jusqu’à bloquer le site web de l’agence de presse iranienne Fars, ce à quoi Google et d’autres se sont pliés. Fars a ensuite été contrainte d’héberger son site web en anglais sur des serveurs situés dans la République islamique.
L’un des parrains parlementaires du projet de loi, le sénateur Aleksey Pushkov, a souligné dans des déclarations que la loi ne visait pas à bloquer purement et simplement les sites web : «Le but n’est pas de bloquer les ressources, mais de clarifier les règles selon lesquelles ces entreprises doivent opérer en Russie», a-t-il déclaré à la TASS.
Cette réaffirmation sera probablement une bonne nouvelle pour les millions de YouTubers russes et les autres utilisateurs de sites populaires dans le monde entier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.