vendredi 16 octobre 2020

 

16/10 - INTERDIT DE VIVRE LIBRE. LES GENDARMES ONT EXPULSÉ
LA ZAD DU VILLAGE DU PEUPLE, PRÈS DE SAINT-NAZAIRE. 



Depuis quelques semaines, la pression s’était accrue sur la Zad du Village du Peuple à Donges (Loire-Atlantique), près de celle de Notre-Dame-des-Landes et de celle du Carnet. Ce jeudi 15 octobre matin, les gendarmes mobiles ont massivement envahi le terrain avec des engins de destruction et procédé aux expulsions.

« Le Village du Peuple est tenu depuis près de deux ans », expliquait la semaine dernière un zadiste. « C’était un siège important du mouvement des Gilets jaunes, qui l’ont occupé, au gré de leurs scissions internes. » Mais depuis le 6 octobre dernier et la venue d’un huissier, les occupants savent qu’ils sont expulsables. Et les autorités ont décidé de mettre le paquet. Un gendarme local le confirme à un petit groupe de zadistes venus aux nouvelles : « On vous l’avait dit. »

Des camions remplis de gendarmes mobiles, certains armés de [LBD|lanceurs de balles de défense], d’autres d’un intimidant pistolet mitrailleur, ne tardent pas à envahir les alentours. Dans leur sillage : des gradés, des civils, des fonctionnaires du renseignement territorial, des équipes cynophiles en treillis accompagnées d’un berger malinois qui font écho aux impressionnants molosses récemment croisés sur la Zad.
https://reporterre.net/Les-gendarmes-ont-expulse-la-Zad-du-Village-du-Peuple-pres-de-Saint-Nazaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.