jeudi 24 septembre 2020

 

+++24/09 - LES POLICIERS DOIVENT-ILS APPRENDRE
À DÉSOBÉIR? 

 

Tract trouvé sur un banc lors d'une manif des policiers
où tant de personnes ont été arrêtées sans raison. 


La réponse est évidente dans le contexte actuel !!!
Que ces forces de l'ordre, devenues forces du désordre réalisent que des milliers de Gilets Jaunes ont filmé leurs agressions envers des manifestants pacifiques. Les forces de l'ordre craignent leurs supérieurs, le préfet nazi Lallement et leur obéissent pour ne pas avoir de problème et même pour avoir des récompenses,( primes, avancement, médaille), la preuve que l'état voyou est bien en guerre contre le peuple comme l'a annoncé Macron. La fausse pandémie est une autre guerre à mort de l'état profond contre l'humanité. Si vous connaissez des policiers, gendarmes..., prévenez-les gentiment que le peuple va bientôt gagner sa Liberté et que c'est à celui-ci qu'ils devront rendre des comptes.


Les policiers doivent-ils apprendre à désobéir?
Publié le 4 octobre 2010 Par G.MORÉAS

Si demain des dizaines, des centaines de policiers refusent d’exécuter des ordres manifestement non conformes au droit, français ou européen, ou refusent de fermer les yeux sur les petits tripatouillages et les petits arrangements, alors, la police va retrouver la confiance et le respect des citoyens.
« Leur seul tort est de ne pas avoir désobéi à un ordre illégal », a dit en résumé Daniel Vaillant. L’ancien ministre de l’Intérieur parlait des policiers. En tant que membre de la commission chargée de contrôler les écoutes, la CNCIS, il commentait le nouveau ricochet de l’affaire Woerth-Bettencourt, qui ressemble fort à un contournement de la loi.
S’il s’avérait en effet que des policiers, et notamment des commissaires, ont ainsi effectué des écoutes ou des recherches techniques en violation de la loi (lire sur ce blog le billet du 25 septembre), ils pourraient bien faire l’objet de poursuites pénales.
La suite :
https://www.lemonde.fr/blog/moreas/2010/10/04/les-policiers-doivent-ils-apprendre-a-desobeir/
-------------------------------------
L’EXCEPTION AU PRINCIPE DE DEVOIR D’OBEISSANCE
Par principe, le refus d’obéissance hiérarchique constitue donc une faute professionnelle. Néanmoins, il y a des exceptions à ce devoir dans les cas où l’ordre donné est illégal et de nature à compromettre gravement l’intérêt public.
https://www.deontologue-alsace-fcomte.fr/le-devoir-d-obeissance-et-le-devoir-de-desobeissance
-------------------------------------
Un de mes tracts que les policiers n'ont pas eu le droit de prendre, même discrètement. Ils ont peur.
FORCES DE L'ORDRE. REJOIGNEZ LES GILETS JAUNES.
Souvenez-vous que vous êtes les forces de l'ordre, pas du désordre. Vous êtes du mauvais côté et vous le savez et de plus, pas du côté du futur gagnant.
Le Gagnant, ce sera le Peuple, il a la loi, le nombre, la Force, la vraie Fraternité de son côté.
Art. 431-1 :
- Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de menaces, l'exercice de la liberté d'expression, du travail, d'association, de réunion ou de manifestation est puni d'1 an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.
- Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de coups, violences, voies de fait, destructions ou dégradations au sens du présent code, l'exercice d'une des libertés visées à l'alinéa précédent est puni de 3 ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. Pour avoir servi un psychopathe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.