dimanche 20 septembre 2020

 

20/09 - FACEBOOK POURSUIVI EN JUSTICE
DEVANT LA COUR FÉDÉRALE DE SAN FRANCISCO
OUR «ESPIONNAGE» DES UTILISATEURS D’INSTAGRAM
AU MOYEN DE LA CAMÉRA



 En août, Facebook a été accusé de recueillir illégalement les données biométriques des utilisateurs de son application de partage de photos Instagram. Aujourd’hui, le géant des médias sociaux est à nouveau poursuivi, cette fois-ci pour avoir espionné les utilisateurs d’Instagram à l’aide de l’appareil photo de leur smartphone, rapporte BloombergLe nouveau procès, intenté jeudi 17 septembre devant la cour fédérale de San Francisco par Brittany Condi, une utilisatrice d’Instagram, prétend que Facebook a eu accès aux caméras des smartphones des utilisateurs d’Instagram sans leur permission. Elle prétend que Facebook a espionné les utilisateurs pour collecter «des données lucratives et précieuses sur ses utilisateurs auxquelles il n’aurait pas eu accès autrement». En «obtenant des données personnelles extrêmement privées et intimes sur leurs utilisateurs, y compris dans l’intimité de leur propre maison», Instagram et Facebook ont collecté «des informations précieuses et des études de marché», selon la plainte. La plainte fait suite à des rapports médiatiques de juillet où un «bug» dans le code d’Instagram a conduit les utilisateurs à croire que l’application allumait leurs caméras sans autorisation. Certains utilisateurs, selon l’article de The Independent en juillet, ont dit avoir remarqué un indicateur vert (voir ci-dessous) en haut du panneau de contrôle de leur iPhone qui montrait que la caméra était activée. Les utilisateurs pensaient qu’Instagram les espionnait. Instagram a rapidement démenti l’espionnage, indiquant qu’il s’agissait d’une simple erreur:
«Nous n’accédons à votre caméra que lorsque vous nous le demandez – par exemple, lorsque vous passez de Feed à Camera. Nous avons trouvé et corrigeons un bug dans iOS 14 Beta qui indique par erreur que certaines personnes utilisent la caméra alors qu’elles ne le font pas», a déclaré un porte-parole à The Verge à la mi-juillet.
«Nous n’accédons pas à votre caméra dans ces cas-là, et aucun contenu n’est enregistré».
Dans un autre procès, en août, Facebook a été accusé d’utiliser la technologie de reconnaissance faciale pour collecter les données biométriques des utilisateurs. Facebook a nié ces accusations. Et qu’est-ce que Facebook fait réellement ? Est-ce que Facebook récolte vraiment des données biométriques et espionne les utilisateurs ?

Comme cela avait été souligné dès décembre 2017 que Facebook pourrait utiliser les téléphones et les microphones des utilisateurs pour les espionner. Et en 2018, le facteur d’espionnage de Facebook a augmenté, car ils voulaient espionner les gens en cachant des messages inaudibles dans les publicités télévisées
Restez à l’écoute. Les poursuites judiciaires en cours contre Facebook pourraient fournir des informations précieuses sur ce que les entreprises de médias sociaux font réellement avec les données privées des utilisateurs…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.