samedi 1 août 2020

+++01/08 - LA VÉRITÉ SUR LE GANG DES TRAORÉ : DE L’ESCLAVAGISME NÉGRIER 
AU RACISME ANTIBLANC, EN PASSANT PAR LA VOYOUCRATIE… 
À QUAND "L’AGENOUILLEMENT" D’ASSA TRAORÉ ? 


Egérie du "Black Lives Matter" de ce côté de l’Atlantique, Assa Traoré et sa famille, qui, sous le prétexte de réclamer justice pour la mort du frère Adama lors de son interpellation par des gendarmes en 2016, organisent en réalité des manifestations jetant l’opprobre sur toutes les forces de l’ordre et contre tous les Européens de souche.

Qui sont donc ces Traoré ?
Les "Soninkés": des esclavagistes négriers
Selon soninkaxu.com "le nom de Traoré est une déformation du nom de Tarawélé, un des quarante-quatre clans de l’ethnie Soninké, ethnie qui s’étend essentiellement en Afrique de l’Ouest sahélienne" (Mali, Mauritanie).
L’occasion d’en apprendre un peu plus sur les racines ethniques de la famille :
Après leur conversion à l’islam au XIe siècle, les Soninkés se sont dispersés en Afrique de l’Ouest pour fonder, entre autres, le royaume de Galam, spécialisé dans le commerce de l’or, de la gomme arabique et … des esclaves capturés dans d’autres tribus et vendus sans aucun état d’âme, non pas aux méchants blancs mais aux Maures* dont ce commerce était la spécialité.
La société soninké évoluera très vite et ce, dès l’époque précoloniale, vers un modèle esclavagiste extrêmement brutal. A la fin du XIXe siècle, alors que les blancs ont aboli l’esclavage depuis un demi-siècle, la société soninké compte près de la moitié d’esclaves qu’il faut réprimer par la violence et parquer dans des quartiers réservés. Ces malheureux captifs ne connaîtront l’affranchissement qu’à partir du début du XXe siècle sous l’influence des vilains occidentaux colonisateur. Il est à noter que les traditions ont la vie dure chez les Soninkés puisque des cas d’esclavagisme perdurent encore de nos jours dans leur société en particulier en Mauritanie, les Maures et les Soninkés étant depuis toujours les spécialistes de ce type de commerce.



On attend impatiemment les actes et discours de repentance de la famille Traoré qui, pour le coup, descend véritablement d’un peuple esclavagiste, négrier de ses propres frères ! 
À QUAND "L’AGENOUILLEMENT" D’ASSA TRAORÉ ?

Le racisme antiblanc
Quelques jours après la mort de George Floyd aux États-Unis, Assa Traoré et son comité "Vérité et justice pour Adama" organisent donc une manifestation, le 2 juin 2020, devant le tribunal de Paris. L’événement rassemble, dans un vaste happening-défouloir, tout ce que la France compte d’organisations et de militants suprémacistes africains, racistes antiblancs et autres partisans de l’effacement des peuples européens sur leur propre sol dont cette extrême-gauche tentée par le terrorisme "antifa" et les islamistes tentés par la voie "jihadiste", mais ce qui est dramatique, énormément de jeunes blancs de souche croyant défendre une bonne cause. Des jeunes au grand cœur qui serait mieux dans les rangs des Gilets Jaunes.
Quelques milliers d’individus qui défilent sous le slogan "sans justice vous n’aurez pas la paix" qui sonne comme un avertissement…


Au mépris de ce que, quelques jours plutôt, la publication d’une nouvelle expertise médicale, dans le cadre de l’information judiciaire sur la mort d’Adama Traoré, écartait la responsabilité des gendarmes qui avaient procédé à son interpellation !
L’objectif de ces mouvements : culpabiliser l’autochtone en brandissant la menace de l’accusation de racisme pour obtenir l’impunité. Et perpétuer cette "préférence étrangère" qui a été instaurée, dans les faits, à grands coups de propagande idéologique "antiraciste" et de politiques prétendument "anti-discriminatoire" depuis les années 70 en France.

La voyoucratie
Le fameux frère Adama s’inscrivait d’ailleurs dignement dans la lignée familiale : un clan de parasites dont les "états de service" délictueux circulent largement et sont plus qu’éloquents :
– De 2007 à 2016, Adama Traoré a fait l’objet de 17 procédures pour vols, usages de stupéfiants et a été accusé de viol par son codétenu.
-----------------------
Avant sa mort, Adama Traoré était-il visé par une plainte pour viol?
-----------------------
– Yacouba Traoré, 2 ans après la mort d’Adama a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir tabassé le codétenu qui avait accusé Adama de viol, puis à trois ans de prison ferme pour avoir violenté un chauffeur avant de brûler son bus
- le 23 novembre 2016, Bagui et Youssou Traoré ont été placés en détention provisoire par le tribunal de Pontoise dans l’attente de leur procès pour des violences contre des forces de l’ordre. Quelques heures plus tard, une dizaine de jeunes interceptent un autobus à Boyenval, le quartier de Beaumont-sur-Oise où vit la famille Traoré. Le chauffeur est molesté et éjecté du véhicule qui est ensuite incendié, de même que des voitures garées à proximité et le portail d’une maison.
– Samba Traoré a été condamné à 4 ans de prison pour violence avec arme.
– Bagui Traoré a été condamné à 30 mois de prison pour extorsion sur femmes vulnérables.
Serene Traoré a été condamné à 4 mois de prison pour outrage à l’encontre de la maire de Beaumont-sur-Oise.
– Youssouf Traoré a été condamné à 6 mois de prison pour menaces, outrages et violences envers huit gendarmes et policiers.
– Assa Traoré fait actuellement l’objet de quatre plaintes pour diffamation.

LA FRANCE AUX FRANÇAIS ! FOUTONS-LES DEHORS !



----------------------------------------
LE “PIQUE-NIQUE-VENTE” D’ASSA TRAORÉ EST UN FIASCO COMPLET. L’EFFET-FOURCHETTE?

 Assa Traoré et son entourage organisaient cet après-midi un “pique-nique-vente” pour tenter d’entretenir la petite mobilisation autour de leurs revendications victimaires. Mais la foule ne fut pas au rendez-vous…
La partie “vente” de l’événement concernait le stock de T-shirts bardés de slogans “Justice pour Adama” et autres “Sans justice vous n’aurez jamais la paix” que le Comité Adama a sur les bras depuis le succès très relatif de la manifestation du week-end dernier.
Mais d’après les vidéos diffusées sur Twitter, il n’y a eu qu’une petite trentaine de personnes à avoir répondu à l’appel. Et les commentaires hilares, et parfois cruels, des détracteurs de la famille Traoré vont bon train.
Faites tourner: La vidéo du bide total du pic-nic organisé par @laveritepradama. Elle vient d’être retiréeer de Twitter à moins de 100 personnes! Fin de la partie, ASSA. Retourne en Afrique où tu va te faire arracher ls cheveux pas tes frères qui vont se libérer de eprsonnes toxiques comme ta famille..
Anasse Kazib tente un optimiste “Non c’est tout simplement un picnic au parc de la Villette à 12h un jeudi de fin juillet, quand la moitié de la terre est dans le sud. Tous les ans ils organisent un ptit picnic apres la marche pour Adama fin juillet“…
Mais les réponses tombent sans pitié: “Breaking news: C’est de la faute de l’été! Pas parce qu’Adama est un violeur! Mauvais perdant, On se marre!“, dit l’un.”Quand Anasse Kazib se raccroche aux branches comme il peut, c’est rigolo !“, dit un autre.
Sur Facebook, une internaute montre une capture d’écran issue de cette vidéo et commente: “là, c’est la tête d’Assa Traoducul quand elle découvre que personne n’est venu à son pique-nique vente de tee-shirts après le bizarre incident de la fourchette“.
Car l’image de la fourchette, décidément l’icône du moment assez particulier que nous vivons, est dans tous les esprits: elle est devenue le drapeau des critiques contre la famille Traoré et ses complices, leurs accusations de racisme d’État et de violences policières systémiques, leurs manifs et leurs exigences victimaires.
Deux mois avant son décès, Adama Traoré était en effet en prison, et son voisin de cellule l’a accusé de viols et d’agressions sexuelles, affirmant avoir été contraint de lui pratiquer des fellations… sous la menace d’une fourchette. C’est l’origine du symbole.

Au moment où les images de fourchettes, associées à des hashtags comme #AdamaVioleur, se répandent comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, l’activiste Assa Traoré est photographiée tenant à la main une fourchette géante… énorme télescopage!

Et dans un télescopage involontaire mais très remarqué, Assa Traoré a malencontreusement pris la pose en tenant à la main une fourchette géante pour faire la publicité du fameux “pique-nique-vente” de cet après-midi. La toile avait apprécié cette savoureuse coïncidence.
Le “pique-nique-vente” en question est donc un fiasco complet. Et le développement irrésistible de “l’effet-fourchette” y est certainement pour beaucoup. Serait-ce enfin, comme le suggère l’un des twittos, la “fin du jeu” pour la famille Traoré?
-----------------------------------------
La Belle Âme qui a bien participé à faire chuter le clan Adama

Des frères africains dénoncent leur frères qui n'ont d'autre projet que de détruire la France qui les a accueillis. Unis, nous sommes la France et nous referons de notre pays un Paradis. L'Afrique sera libérée et ceux qui ont travaillé contre la France retourneront chez eux se faire rééduquer par leurs anciens. Chacun sera libre de l'endroit où il veut vivre, sauf ceux qui ont un lourd dossier, car bientôt la justice sera juste, rendue par le Peuple et plus par nos geôliers..
Déclaration ahurissante d’Assa Traoré ! Un africain déclare :"nous africains de France sommes salis par cette famille Traoré " Elle est payée pour provoquer la guerre civile en France.
--------------------------------------------------------
LETTRE OUVERTE À ASSA TRAORÉ PAR STELLA KAMNGA. "ON VEUT RESPIRER !"
lettre ouverte à Assa Traoré que Stella Kamnga (qui a accordé un passionnant entretien à Alain Escada pour son émission Une Heure De Vérités sur MPI TV) a mise en ligne sur sa page Facebook. Sa vidéo pleine de bon sens a été vue plus d’un million de fois et lui a attiré des propos haineux de la part d’agitateurs.
--------------------------------------------------------
Il y a eu hier cette intervention géniale de FARID SMAHI, un vrai patriote français.
Génial ! Farid Smahi : "les islamistes ne nous aiment pas. Ils aiment nos prestations".
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce sont les forces de police qui vont être soulagées. Cette bande d'hystériques s'était déchaînée sur eux sur la Place de la République

Marche pour Adama Traoré: Génération identitaire a dénoncé par une énorme banderole Place de la Ripoublique. Ce sont de vrais patriotes.

Et bien sur on fait un héro de celui qui a décroché la banderole. Le monde à l'envers.




Manifestation sur la Place de la république ne juin.
Les policiers, pas assez nombreux face à la foule décharnée, ont du fermer la place afin d’empêcher d'autres manifestants de rentrer pendant que leurs collègues faisaient face aux sauvages. A mon avis, il y a du y avoir de la casse parmi les forces de l'ordre, mais on ne nous en informe pas.

Quand je suis arrivée sur la Place 1 h avant la manif j'ai su que ça allait mal se passer. Assa appelait à la haine, elle chauffait la foule, elle est allait apprendre ça aux USA avec la bande de Black Lives Matter financé par l'Open Society de Soros qui a accumulé de l'argent volé aux juifs qu'il a fait enfermé en camp de concentration.
J'ai fait le tour des forces de police, comme toujours, pour leur en parler. Ils étaient fatalistes et m'ont conseillé de sortir de la place en m'indiquant l'endroit d'où  je pourrai voir tout en étant à l'abri des violences, des gaz. Bien vu. merci mes frères.
Des photos :
-------------------------------------------
Il faut que les merdias arrêtent de culpabiliser les français et tout les autres peuples. On repart à zéro et le peuple doit s'unir et foncer vers la Victoire face à l’oppresseur. MAINTENANT. Pas demain. Pas d'excuse. Les vacances ce sera après.
* 08/06 - Esclaves blancs, maîtres musulmans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.