vendredi 22 novembre 2019

22/11 - DICTATURE - TOULOUSE. UNE AMENDE DE 100 € 
POUR AVOIR DONNÉ 70 CENTIMES À UNE SDF. 


Résultat de recherche d'images pour "sdf humour"

L'état voyou aurait-il décidé que les SDF devaient mourir de faim ou s'agit'il d'une initiative personnelle d'un policer qui abuse de ses pouvoirs?
Il était interdit de donné des graines au pigeons, mais là, on n'est pas au courant
Prière de ne pas être solidaire dans l'enceinte de la gare Matabiau à Toulouse. Pierre (1), 31 ans, en est toujours choqué.
Mercredi, il a été verbalisé par des agents de la police ferroviaire «pour avoir donné moins d'un euro à une dame», détaille-t-il.
Le jeune trentenaire raconte : «Je rentrais du travail et j'allais à la médiathèque. Avant, je me suis arrêté retirer de l'argent au DAB dans l'enceinte de la gare. Là, une dame est venue m'accoster, son bébé dans les bras. Elle voulait que je lui paie à manger».
L'homme est pressé, dit qu'il n'a pas le temps mais cherche la monnaie qu'il a dans sa poche.
«À ce moment, la police ferroviaire est arrivée, poursuit Pierre. Les agents m'ont expliqué que la mendicité était interdite et que si je donnais, c'était répréhensible. Je n'allais pas arrêter, j'ai donné 70 centimes et des pièces rouges à la dame et ils ont sorti leur carnet de contraventions.»

Un PV dressé pour «sollicitation de toute nature»
Au final : 50 € d'amende pour «sollicitation de toute nature» et 50 € de frais de dossier. «J'ai cherché sur internet, je ne comprends pas ce que cela veut dire, mais j'ai deux mois pour payer, indique Pierre. Je dois donc m'acquitter de 100 € pour avoir donné moins d'un euro à une dame».
Contactée, la direction régionale de la SNCF confirme l'infraction commise par le voyageur et indique que la mendicité est passible de verbalisation dans l'espace public et que toute sollicitation est interdite dans une gare. Ce sont les articles R-2241-16 et R-2240-3 du Code des transports et l'arrêté préfectoral des gares de Haute-Garonne du 28 février 2017 qui régissent cette réglementation. Encore faut-il le savoir…
(1) Le prénom a été changé
--------------------------------------
Ceux-ci sont passibles de la prison dans ce cas. L'employé d'une grande surface a été licencié pour avoir récupéré de la nourriture jetée dans des bennes.
La guerre contre le gaspillage...



LE PROF DE PHYSIQUE ABSENT, UN PARENT D'ÉLÈVE DONNE LE COURS
Pourquoi une absence prévue et annoncée, puisqu'il s'agit ici d'un congé maternité d'une enseignante de physique-chimie, n'est pas compensée dès qu'elle prend effet alors que la situation est connue et peut donc être anticipée ? Dans ce cas de figure précis, subi depuis septembre par les élèves du collège Olivier-de-Magny, la gestion prévisionnelle du rectorat est pointée du doigt par la FCPE de Cahors, présidée par Sylvie Minard.
La fédération de parents d'élèves monte au créneau, pose des questions et fait preuve d'une certaine diplomatie en indiquant «comprendre qu'il existe une tension sur les ressources enseignantes.»
Cependant, la FCPE, à l'instar des élèves et des parents, n'accepte pas que cette absence mal gérée «prive des élèves d'une matière indispensable pendant plus de deux mois. Deux mois qui risquent d'ailleurs de devenir trois puis quatre, voire davantage selon le choix de cette jeune maman à la fin de son congé légal. La physique-chimie est une matière fondamentale au programme du DNB (Diplôme national du brevet)», ajoute Sylvie Minard au nom de la FCPE.

Volontaire et validé
Pour stopper l'hémorragie causée par ce trou béant très pénalisant dans l'emploi du temps des élèves qui passent ce diplôme à la fin de l'année, c'est un parent d'élève, un papa, qui donne actuellement des cours de physique-chimie aux élèves de 3e
Une solution trouvée en interne que commente ici Pascal Virlogeux, le chef d'établissement.
«La physique-chimie est une discipline totalement déficitaire. On me répond qu'il n'y a pas de poste disponible. J'ai fait deux fois appel à Pôle emploi. Cela a été infructueux. Un parent d'élève s'est proposé pour prendre en charge les classes de 3e Il a été validé par le corps d'inspection académique. Ce père ne peut pas assumer un temps plein car il exerce une autre activité. Cela ne résout donc pas la problématique de l'absence du professeur de physique pour les autres élèves. Je renouvelle sans cesse ma demande au rectorat, sans succès», se lamente Pascal Virlogeux. La FCPE s'interroge et interpelle le rectorat avec insistance. «Nous espérons vivement que cette requête sera entendue et donnera lieu à des actions concrètes dans les plus brefs délais», lance Sylvie Minard au recteur d'académie. Il y a urgence.
Tous à Paris le 5 décembre sur la Place des Martyr, ou Place d'Italie, même chose, puis nous bloquons l'économie du pays.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.