vendredi 1 novembre 2019

++01/11 - PLUS DE 670 MILLIONS DE NON-MUSULMANS 
ONT ÉTÉ MASSACRÉS DEPUIS LA NAISSANCE DE L’ISLAM, 
C’EST CE QUI S’APPELLE UNE RELIGION DE PAIX ET D’AMOUR? 

Les musulmans ignorants des faits qui suivent sont victimes de cette "religion" d’oppression, d'invasion. On leur met un voile devant les yeux. Catholique de naissance, j'aimais ce que je lisais sur Jésus, mais la religion catholique et ses serviteurs ne me disaient rien de bon. Je m'en suis éloignée du mieux que j'ai pu étant enfant, puis totalement et plus tard j'ai fait des recherches sur les principales religion et me suis rendue compte que ma religion, c'était l'Amour. "Mon pays, c'est l'Amour" dit une chanson de Johnny Hallyday. La religion qui nous unit TOUS. Jésus n'a pas voulu d'une religion, il a prêché l'Amour.
---------------------------------------------------------
COMMENT LE VATICAN A CRÉÉ L’ISLAM.
Augustin (Augustin d’Hippone, né en 354 à Souk Ahras dans l’actuelle Algérie, devint évêque de l’Afrique du Nord et réussit à convertir les Arabes au Catholicisme romain, par tribus entières.
C’est parmi ces Arabes convertis au Catholicisme que se développa l’idée de rechercher un prophète arabe.

Pour voir la différence entre Mohamed de la Mecque et celui de Médine un homme très instruit à écrit le Coran par ordre chronologique arabe-français
L'ISLAM ET LES MENSONGES DE L'HISTOIRE. MAHOMET (570-632) S'EST IMPOSÉ PAR LA VIOLENCE. L'Espagne musulmane et le mensonge de la cohabitation heureuse. 
---------------------------------------------------------

Les chiffres continuent d’augmenter tout le temps– le dernier en titre étant la Syrie, avec un nombre estimé entre 400.000 et 480.000 morts, tandis que d’autres massacres oubliés de l’histoire ne cessent d’être ajoutés.
-         Au total, plus de 80 millions de chrétiens ont été tués par des musulmans en 500 ans dans les Balkans, en Hongrie, en Ukraine et en Russie.
-         Des chiffres manquent encore sur le génocide islamique du peuple juif, l’objectif constant de l’Islam depuis 1400 ans.
-         Puis il y a l’Inde. L’estimation officielle des massacres musulmans du peuple hindou est de 80 millions. Cependant, l’historien musulman Firistha (né en 1570) a écrit (dans Tarikh-i Firishta ou le Gulshan-i Ibrahim) que les musulmans ont abattu plus de 400 millions d’hindous jusqu’au sommet de la domination islamique de l’Inde, ramenant la population hindoue à 200 millions à l’époque.
Avec ces nouveaux ajouts, le nombre de personnes tuées par les musulmans depuis la naissance de Mahomet serait de plus de 669 millions de meurtres.

ISLAM: LA RELIGION DU GÉNOCIDE
L’inquisition espagnole
Pensez que l’inquisition espagnole a été mauvaise ? Réponse : plus de gens sont tués par les islamistes chaque année que pendant la totalité des 350 ans de l’Inquisition espagnole.
L’Inquisition espagnole était une réponse à la nature multi-religieuse de la société espagnole suite à la reconquête de la péninsule ibérique par les Maures musulmans.
L’inquisition (Tribunal del Santo Oficio de la Inquisition) de 1478 à 1834 a été établie en raison d’invasions musulmanes. C’était une guerre destinée à mettre fin à l’infiltration islamique et à la conquête arabe. Il est assez intéressant de constater à quel point leur méthodologie était similaire à celle des musulmans. Était-ce l’habitude prise suite à une longue association sous domination musulmane, ou une stratégie…
Après l’invasion en 711, de vastes zones de la péninsule ibérique ont été gouvernées par les musulmans jusqu’en 1250. Les musulmans voulaient prendre le contrôle dans tout le pays et de s’étendre en France pour installer un État islamique– comme aujourd’hui l’Etat islamique qui se conforme aux mêmes lois du coran. Cependant, la Reconquista n’a pas entraîné l’expulsion totale des musulmans d’Espagne, puisqu’ils ont été tolérés par l’élite chrétienne au pouvoir.
Pour expulser le parasite islamiste, le Tribunal a tué tous ceux et celles qui étaient soupçonnés d’être contaminés par l’Islam, même ceux qui étaient asservis par les musulmans.
L’Inquisition non seulement pourchassait les protestants et les Marranes, faux convertis du judaïsme, mais recherchait aussi des faux convertis ou récidivistes parmi les Morisques, musulmans convertis de force au catholicisme. Beaucoup de Morisques étaient soupçonnés de pratiquer l’Islam en secret. L’inquisition a tué toute personne soupçonnée d’être des traîtres ou des taupes. Personne n’a été épargné.
L’initiative fut si réussie, qu’en 1609, en l’espace de quelques mois, l’Espagne se vida de ses Moriscos. Les expulsés étaient les morisques d’Aragon, de Murcie, de Catalogne, de Castille, de Mancha et d’Estrémadure.
En d’autres termes, l’inquisition espagnole a sauvé toute la région de la domination islamique. Ce fut un acte héroïque brutal mais essentiel dans l’histoire qui a vu le sacrifice de millions de personnes.

Afrique
Thomas Sowell [Thomas Sowell, Race et Culture*, BasicBooks, 1994, p. 188] estime que 11 millions d’esclaves ont été expédiés outre-Atlantique et 14 millions ont été envoyés dans les pays islamiques d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.
Pour chaque esclave capturé, beaucoup d’autres sont morts.
Les estimations de ces dommages collatéraux varient. Le célèbre missionnaire David Livingstone a estimé que pour chaque esclave qui a atteint une plantation, cinq autres ont été tués lors du raid initial, ou sont morts de maladie et de privation durant les marches forcées. [Conseil presbytérien des femmes, David Livingstone*]
Ceux qui ont été laissés derrière, les très jeunes, les faibles, les malades et les vieux, moururent tôt puisque les principaux fournisseurs de ressources et protecteurs avaient été tués ou réduits en esclavage.
Donc, pour 25 millions d’esclaves livrés au marché, nous avons environ 120 millions de morts.
Et bien entendu, il n’est plus secret que l’Islam dirigeait (et dirige toujours d’ailleurs) le commerce des esclaves en Afrique. Les récentes publications sur les marchés aux esclaves d’Irak ne sont que la dernière manifestation d’un phénomène inscrit dans le coran.

Les chrétiens
Le nombre de chrétiens massacrés par l’Islam est estimé 9 millions [David B. Barrett, Todd M. Johnson, Tendances Chrétiennes du Monde AD 30 –AD 2200, William Carey Library, 2001, p. 230, tableau 4-10].
L’estimation approximative de Raphael Moore dans son livre Histoire de l’Asie Mineure est que 50 millions de chrétiens sont morts dans les guerres menées par le djihad (serfes.org)
Ainsi, en comptant le million de chrétiens africains tués au 20e siècle, nous avons :
-         59 millions de chrétiens tués en Asie Mineure
-         80 millions de chrétiens tués par des musulmans pendant 500 ans dans les Balkans, en Hongrie, en Ukraine et en Russie.

Hindous
Koenard Elst dans son ouvrage sur le négationnisme en Inde donne une estimation de 80 millions d’hindous tués par les djihadistes en Inde. (Koenard Elst, négationnisme en Inde, Voice of India, New Delhi, 2002, p. 34.)
L’Inde est aujourd’hui la moitié de la taille de l’Inde ancienne, en raison précisément du djihad. Les montagnes près de l’Inde, qui s’appellent Hindu Kouch, signifient le «bûcher funèbre des Hindous» (voir dreuz.infoHindi Kouch).
[Mise à jour : Selon des rapports de 1899, notamment une déclaration faite par le chef religieux indien Swami Vivekananda citant l’historien musulman Firistha, les musulmans ont massacré plus de 400 millions d’hindous pendant le règle musulman de 800 ans, ramenant la population de 600 à 200 millions. Firishta a écrit le Tarikh-i Firishta et le Gulshan-i Ibrahim. Si les musulmans ont effectivement abattu plus de 400 millions de personnes en Inde, le génocide musulman dans le monde dépasserait 890 millions de victimes.
«Lorsque les Mahométans vinrent pour la première fois, on nous a dit– je pense, selon l’autorité de Ferishta, l’historien musulman le plus âgé– que nous étions six cents millions d’hindous. Nous sommes maintenant environ deux cents millions. » (Interview de Swami Vivekananda, publiée dans Prabuddha Bharat. Avril 1899 et compilée sous la rubrique «Sur les limites de l’hindouisme».)

Bouddhistes
Les bouddhistes ne suivent pas l’histoire des guerres. Gardez à l’esprit que dans le jihad, seuls les chrétiens et les juifs étaient autorisés à survivre en tant que dhimmis (serviteurs de l’islam) ; tous les autres devaient se convertir ou mourir.
Le jihad a tué les bouddhistes en Turquie, en Afghanistan, le long de la Route de la Soie et en Inde.
Le total est d’environ 10 millions. [David B. Barrett, Todd M. Johnson, Tendances Chrétiennes du Monde 30 ap. J.-C. 2200, Bibliothèque William Carey, 2001, p. 230, tableau 4-1.]

Les Juifs
Assez curieusement, l’islam n’a pas tué assez de juifs dans son jihad pour affecter de manière significative les totaux du génocide. Le jihad des juifs, en Arabie, a été efficace à 100%, mais les victimes se comptaient en milliers, pas en millions.
Après cela, les juifs se soumirent et devinrent dhimmis (serviteurs et citoyens de seconde classe) de l’Islam et n’avaient plus de pouvoir politique.

Données manquantes
-         Perses. Les musulmans ont envahi et occupé la Perse qui était pacifique, qui était disciple de Zorohaustra. Le nombre de morts n’est pas encore connu.
-         Chrétiens du Moyen-Orient.
-         Chinois pendant les invasions mongul.
-         Les musulmans ont massacré 11 millions de musulmans depuis 1948, en plus des 669 millions de non-musulmans qu’ils ont assassinés au cours des siècles. Combien de musulmans ont-ils assassinés pendant plus de 1400 ans, nous l’ignorons encore.

Conclusion
670 millions de morts, c’est plus que Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, Idi Amin, les croisades, l’inquisition, et la guerre de 100 ans réunis. C’est plus que les génocides socialistes du 20e siècle. Et le plus terrible, c’est que ça ne s’arrête pas ! Il ne se passe pas un jour de l’année sans que des personnes soient tuées au nom de l’islam.
En fait, aucune idéologie n’a été aussi génocidaire que l’islam.
Aucune idéologie n’a été si sanguinaire depuis si longtemps, depuis des siècles.
Et aucune idéologie n’a jamais été aussi hostile à la liberté, à la femme, et aux droits de l’homme.
Il serait temps que ça s’arrête. Pour de bon. Mais ça ne s’arrêtera pas. C’est le plus grand danger pour l’homme mais les écologistes préfèrent s’intéresser au danger climatique pour l’homme. C’est le système le plus meurtrier mais les médias préfèrent montrer du doigt les néo-nazis et suprémacistes blancs, qui représentent une microscopique minorité.
C’est la religion du génocide alors on dit d’elle que c’est la religion d’amour, de tolérance et de paix.
-------------------------------------
COMMENT LE VATICAN A CRÉÉ L’ISLAM.

Augustin (Augustin d’Hippone, né en 354 à Souk Ahras dans l’actuelle Algérie, devint évêque de l’Afrique du Nord et réussit à convertir les Arabes au Catholicisme romain, par tribus entières.
C’est parmi ces Arabes convertis au Catholicisme que se développa l’idée de rechercher un prophète arabe.
L'ISLAM ET LES MENSONGES DE L'HISTOIRE. MAHOMET S'EST IMPOSÉ PAR LA VIOLENCE. L'Espagne musulmane et le mensonge de la cohabitation heureuse. 
Pour voir la différence entre Mohamed de la Mecque et celui de Médine un homme très instruit à écrit Le Coran par ordre chronologique arabe-français

-------------------------------------
Islam de 622 à 2018 : 1400 ans de pillages, massacres et destructions
De 618 à la mort de Mahomet
618 : massacre des ennemis à la bataille de Bu’ath
622 : l’an 1 de l’Hégire – début du Jihad.
622 : Mahomet reçoit le verset : « tuez les infidèles où vous les trouverez, faites-les prisonniers… »
622 : Sad fils d’Abou Waqqash lance la première flèche tirée par un musulman
623 : combat de Nakhla ; premières morts violentes ; quatre bédouins tués par huit musulmans.
623 : meutre d’Amrou ben Al Hadhrami, chef de caravane, contre l’avis de Mahomet : premier tué notable par les musulmans.
623 : avis de Mahomet: « ce sont des infidèles,envers lesquels il n’y a pas lieu d’observer une interdiction sacrée »
623 : Mahomet aurait construit une mosquée à Médine en coupant des arbres et en exhumant les sépultures d’infidèles
624 : bataille de Badr ; première victoire sur les infidèles et prise de captifs
624 : razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
624 : après la victoire de Badr, début de l’élimination des juifs
624 : bataille de Badr : Mahomet à Oqba : « je fais à Dieu le voeu que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête ».
624 : bataille de Badr; Abou Bakr à Mahomet : « l’infidélité sera exterminée dans le monde ».
624 : bataille de Badr; défaite des infidèles : « les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers »
624 : bataille de Badr ; Mahomet à ses hommes : « quiconque d’entre vous rencontrera Djahl, tranchez-lui la tête et apportez-la moi ».
624 : révélation de Mahomet : « il n’a pas été donné à un prophète d’avoir des prisonniers, sans faire de grands massacres sur la terre. »
624 : décapitation de Kab ben Asraf, poète critique.
624 : décapitation de deux poètes anonymes après la bataille de Badr.
624 : après la bataille de Badr, Mahomet à oqba: « ta place et celle des tes enfants est en enfer. s’ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer… »
624 : décapitation du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l’islam.
624 : exécution d’Asma Bint Marwan, femme ayant critiqué Mahomet.
625 : destruction de l’idole Oubal
625 : expulsion du clan juif des Al Nadir
626 ? : expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet: « O vous, singes et cochons…»
626 : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha, liés pendant trois jours, puis décapités au dessus d’un fossé sur la place du marche à Médine, leurs femmes et leurs enfants sont ensuite vendus en esclavage
626 : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa femme qui s’était moqué de Mahomet
626 : expédition contre les juifs de Kaihbar
626 : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi
626 : tentative de meurtre d’Abou Sofyan ordonné par Mahomet
626 : Mahomet fait couper les palmiers de l’oasis des juifs Beni Nadhir
626 : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme butin de guerre
627 : élimination du clan juif des Qurayza à Médine
627 : massacre des juifs de Médine ; partage des familles et des biens entre les fidèles
627 : début de la politique d’agression systématique des autres tribus
627 : agression de la tribu des Bani Moustalik
628 : attaque par Mahomet de l’oasis de Khaybar
628 : caravane d’infidèles pillée par Mahomet
628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa : « si vous n’embrassez par l’islam, je vous déclare la guerre »
628 ? : rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik
628 ? : attaque des juifs de Khaïbar et torture des prisonniers
628 ? : prise de l’oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
628 : soumission des juifs de Wadil Qora
629 : destruction des idoles d’Allat, Manat et Al Uzza en Arabie
630 : prise de la Mecque ; 30 exécutions
630 : première agression contre la Perse à Tabuk
630 : bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
630 : soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba
630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat
630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poête satiriste
630 : décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd
630 : condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite
630 : condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite
630 : condamnation à mort la Mecque de Hind femme d’Abou Sofyan, en fuite
630 : exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
630 : exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
630 : exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s’était moquée de Mahomet
630 : destruction de l’idole d’Hubal située dans la Kaaba
630 : Mahomet à son ennemi Cafwan : « tu n’as qu’à chosir entre le sabre et l’islam »
630 : massacre de la tribu des beni Djadsimaa
630 : arrachage des vignes en Arabie
630 : destruction de 360 idoles à la Mecque
631 : attaque de la ville byzantine de Tabouk
631 : soumission de Tabouk ; tribut (jizya) pour les chrétiens
631 : attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
631 : destruction par Mahomet de l’idole des Beni Tay
631 : interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
631 : pour les Mecquois : « ceux qui restent: qu’ils deviennent musulmans, sinon, que le sabre ou la guerre décident »
631 : apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l’origine : soumission ou élimination
631 : soumission des chrétiens de Nadjran
632 : hérésie d’Al Asuad au Yémen
632 : traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
632 : traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
632 : soumission d’Al Aswad chef yéménite apostat
632 : appel au meutre de Tolaïha, comme faux prophète
632 : appel au meurtre de Aswad, magicien au Yémen
632 : à la mort de Mahomet, colère d’Omar : « que la langue de ceux qui disent qu’il est mort soit arrachée » (décompte par l’historien Al Tabari de 62 expéditions guerrières pour Mahomet)
632 : mort officielle du prophète Mahomet.

Liste des expéditions de Mahomet :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_exp%C3%A9ditions_de_Mahomet

Batailles de Mahomet :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Batailles_de_Mahomet

Liste des meurtres ordonnés ou soutenus par Muhammad [Mahomet]
http://benjamin.lisan.free.fr/jardin.secret/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/SurIslam/Liste_des_meurtres_ordonnes_ou_soutenus_par_Muhammad.pdf

Le vrai Mahomet dans les hadiths (meurtres et tortures) :
http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-la-verite-sur-mahomet-rapporte-dans-les-hadiths-1-3-118548404.html

Mohammed : « J’ai vaincu par la terreur » (Bukhari) : ses 10 assassinats les plus horribles
http://lislampourlesnuls.blogspot.com/2017/07/mohammed-jai-vaincu-par-la-terreur.html

Liste d’articles sur Mahomet
http://lislampourlesnuls.blogspot.com/p/mahomet-mohammed.htm

1er calife : Abou Bakar (632-633)
Le successeur de Mahomet et premier calife de l’Islam, est Abou Bakr, compagnon et beau-père de Mahomet. Il parachève la conquête de l’Arabie.

633 : menace d’exécution de Sad fils d’Obada pour hypocrisie
633 : ordre de tuer tous les partisans du prophète yéménite Aswad
633 : meurtre d’Aswad: sa tête est exposée
633 : ordre de tuer Tolaïha de la tribu des Beni Asad
633 : au cours de la grande apostasie, ordre par Abou Bakr de convertir ou massacrer toutes les tribus
633 : décapitation de Qorra chef des beni Amir apostats puis massacre de la tribu
633 : exécution par Khalid de Selma fille de Malik, révoltée et apostat
633 : décapitation et crucifixion du brigand Fudja comme apostat à Médine
633 : révolte de la prophétesse chrétienne Sadjah
633 : exécution par erreur de Malik considéré comme apostat
633 : mort au combat de Mosaïlima, prophète concurrent
633 : soumission des apostats de Bahrein; massacre pendant deux jours des prisonniers
633 : décapitation de tous les apostats récalcitrants d’Oman par leur roi jafar
633 : ordre par Abou Bakr de détruire la tribu ds apostats Beni Kinda
633 : mutilation d’une chanteuse qui a chanté contre Mahomet : mains coupées et dents cassées sur ordre d’Abou Bakr

2e calife : Omar ibn al-Khattâb (634-644)
Après la mort d’Abou Bakr, c’est Omar ibn al-khattâb qui devient le deuxième calife de l’Islam. Il était le compagnon et ami proche de Mahomet. Sous l’exemple de Mahomet, il étant son califat par des conquêtes vers la Syrie, l’Irak, la Perse, la Palestine et l’Égypte.

634 : prise et pillage de Bosra
634 : départ des chrétiens d’Arabie pour la Syrie
634 : premier texte chrétien mentionnant Mahomet en l’associant au sang humain qui coule
634 : 600 monastères pillés au cours de l’invasion de la Mésopotamie
634 : massacre de la population de la région d’Elam
634 : Abd Yagut reçoit l’ordre « de rechercher les apostats, afin de tuer quiconque serait apostat ou de l’obliger à embrasser l’islam »
634 : soumission par Khalid de la tribu de Hira: islam, tribut ou mort.
634 : lettre au roi sassanideArdashir: »embrasse l’islam ou paye tribut ou prépare toi à la guerre
634 : victoire de Lis sur les Perses : « il (Khalid) fit conduire les prisonniers perses au bord du fleuve et leur fit trancher la tête… »
634 : destruction de la ville perse de Amghischiya
634 : ordre aux habitants de la ville d’Hira d’embrasser l’islam sous la menace de l’extermination
634 : prise de la ville d’Aim at Tanr; exécution des prisonniers
634 : prise de la ville de Doumat al Djandal; massacre des prisonniers
634 : prise de la ville d’Hassid; massacres: »le sang coulait comme un fleuve »
634 : décapitation (par erreur?) du poète Abd al Uzza et d’un ami pour incroyance
634 : exécution d’un buveur de vin et de sa famille en Perse: » tranche lui la tête de façon à ce qu’elle tombe dans le vase plein de vin »,déclare le conquérant Khalid.
634 : hommage d’Omar à Khalid:  » son nom inspire la terreur à tout le monde »
635 : prise de Damas
635 : victoire du yarmouk
635 : prise de Damas: « le massacre dura toute la nuit jusqu’à l’apparition du jour ».
635 : bataille de Manariq
635 : bataille de Kaskar
635 : saccage de la forteresse de Assakatiya
635 : bataille de Marwaha
635 : esclavage des habitants de la ville de Maisan
635 : prise d’Emèse
635 : prise de Kinnesrin
635 : prise de Jérusalem
635 : exode des habitants perses de Maisan
635 : distribution à Médine du résultat des pillages des conquérants
635? : lettre d’instructions d’Omar à Sad pour la conquête de l’Irak: conversion, tribut ou mort
635? : enfants de la tribu chrétienne des Beni Thaglib devront devenir musulmans
635? : conversion du prince persan Hormazd sous menace de mort par Omar
635 : invasion de l’Arménie
637 : prise de Jérusalem
637 : description horrifiée de la conquête de la Palestine par le patriarche Sophronios
637 : prise de Marash
637 : prise de Mopsos en Cilicie
637 : les Arabes volent à Edesse la relique du visage du Christ au cours du pillage de la ville
638 : expulsion des juifs de Jérusalem
638 : prise de Marash par les Arabes
639 : prise de Nisibis
639 : prise de Samosate
639 : prise de contrôle des monastères de Tur Abdin près de Mardin
639 : les troupes arabes du calife Omar assiègent Alexandrie (Egypte) et incendient la bibliothèque d’Alexandrie
640 : expulsion des juifs du Hedjez
640 : expulsion des chrétiens du Nadjran
640 : martyre de 60 prisonniers de guerre byzantins refusant la conversion
640 : massacre des habitants de Dakas
640 : prise de Tigrit, ville chrétienne d’Irak
640 : prise de Samosate
640 : prise de Mardin par les Arabes
640 c : autorisation pour les musulmans de briser les croix des processions coptes
640 c : autorisation de détruire les églises nouvelles coptes
641 : destruction de Tarse par les Arabes
642 : prise d’Alexandrie : tribut ou islam
642 : rapt de paysans égyptiens vendus comme esclaves à Médine
642? : bataille de Néhavend
642 : prise de Mossoul
642 : essai de conversion des Kurdes ; persuasion puis force : « s’ils demandent grâce, ne leur accorde pas grâce »
643 : invasion de la Géorgie
643 : massacre des habitants de Césarée de Palestine; 7000 morts
643 : prise de Tripoli, pillage et réduction en esclavage des femmes et enfants
643 : résistance contre les envahisseurs à Memphis; alourdissement du tribut
643 : expulsion des juifs de Khaibar par Omar
643 : prise de Reï : « le sang coulait dans la ville comme un ruisseau »
643 : prise de Gorgân : conversion ou tribut
643 : mutilation du poète Hotaïya pour blasphème
643 : prise d’Antioche
643 : premières incursions en Sind
644 : attaque de Pergame
644 : le calife Omar est poignardé à plusieurs reprises le 3 novembre 644 dans la mosquée de Médine pendant la prière du fajr par un esclave persan zoroastrien. Il mourut trois jours plus tard à la suite de ses blessures

3e calife : Othman ibn Affan
Othman ibn Affan, devient le troisième calife de l’islam. Il était le compagnon et le beau-frère de Mahomet (marié avec deux de ces filles, Rukayya et Umm Kulthum)

645 : prise de Tiflis en Géorgie et conversion forcée des habitants
647 : première attaque contre l’Ifriqiya
648 : premiers ravages en Ifriqiya
649 : révolte des Perses
650 : pillage en Isaurie; 5000 esclaves
651 : massacre des habitants d’Arados à Chypre
651 : prise et pillage de Merv en Asie centrale
651 : prise de Nishapur en Iran
651 : date canonique de la fuite des Parsis persécutés en Inde
651 : attaque de la Nubie chrétienne
651 : accord avec les Nubiens sur la livraison annuelle d’esclaves
651 : accusation de retour au paganisme contre Osman
652 : révolte des païens contre les musulmans au Khorassan
652 : révolte des païens contre les musulmans au Tabaristan
652 : massacre de prisonniers à Tamisa
652 : Osman perd le sceau de Mahomet dans un puit…
653 : prise et pillage d’Erzurum
654 : révolte des villes de Sogdiane
654 : révolte du Khorassan
654 : calife Osman agressé par la foule dans une mosquée
654 : Osman assassiné dans sa maison; son sang jailliit sur le Coran
655 : première soumission de la Géorgie; conversion en échange d’exoniération fiscale
655 : prise d’Erzurum
656 : prise de Malatya
656 : Othman est assassiné à Médine le 17 juin 656 dans sa maison, après avoir été assiégé par un groupe d’insurgés (dont certain ont été des compagnons de Mahomet) venant de Bassora, Koufa et d’Égypte durant 40 jours et ce, pendant le mois du pèlerinage à la Mecque.

Il reçoit neuf coups de poignards par `Amr ibn al-Hamiq, sa femme Nayla a des doigts tranchés en voulant s’interposer

Le corps d’Othman resta 3 jours sans sépulture . Il fut après enterré la nuit dans un cimetière juif!

4e calife : Ali
Ali devient le quatrième calife bien guidé (Rachidun*) de l’Islam. Il était le cousin (fils d’Abû Tâlib, oncle de Mahomet) et beau-fils (époux de sa fille Fátima) de Mahomet

* Un Rachidum fait partie des califes bien guidés, un terme employé dans l’islam sunnite et, en règle générale, pour se rapporter aux quatre premiers califes qui sont considérés comme des chefs modèles et ayant suivi scrupuleusement la voie de Mahomet.(source wikipedia)

66 ? : malédiction automatique du nom d’Ali dans les prières
66 ? : Aïsha refuse l’enterrement d’Hussein parce qu’elle est la propriétaire du terrain
66? : Moawiya sur les Kharidjites: « ce sont des infidèles… qu’il est permis de tuer »
660 : massacre entre musulmans et hérétiques kharidjites
660 : Moawiya ordonne de tuer tous les bédouins et de bloquer les pélerins de la Mecque
660 c : destruction du palais « superbe » du Ghoumdân
661 ? : meutre de Moawiya au cours de sa prière à Damas
661 : Ali est assassiné dans la mosquée de Kufa par des kharidjites alors qu’il priait, agenouillé
661 Califat omeyyade
Muʿāwiya Ier (Muawiya), premier calife omeyyade, est le fils de ʾAbū Sufyān ibn Ḥarb,(cousin éloigné de Mahomet) l’un des plus farouches adversaires de Mahomet, devenu par la suite un de ses compagnons après sa conversion. Muʿāwiya, se convertit à l’islam avec sa famille lors de la conquête de La Mecque en 630 (Mahomet épousa la fille d’Abû Sufyân après sa conversion)
666 : attaque contre Constantinople
667 : épuration définitive à Bassorah: exécutions massives des voleurs, blasphémateurs, fornicateurs
667 : massacre systématique des Kharidjites
667 : émeute à koufa: le gouverneur Zyad est lapidé dans la mosquée
670 : patriarche nestorien Georges emprisonné par le calife
671 : exécution des chefs des lecteurs du coran fidèles à Ali
672 : attaque contre Constantinople
672 : révolte de Balk en Sogdiane; répression
672 : Ziyad exécute 7000 kharidjites en un an
673 : attaque contre Constantinople
673 : pillage de Cyzique par la flotte arabe
680 : massacre de Hussein et de sa famille dans la bataille de Kerbala (Hussein est le petit-fils de Mahomet, fils d’Ali et de Fatima)
Le fils âgé de dix ans de Hussein est assassiné. (Il fut coupé en deux d’un coup de sabre) ainsi que son autre fils âgé d’un an (une flèche atteignit l’enfant à l’oreille )
680 : le corps d’Hussein et de sa famille laissés sans sépulture. Le cadavre d’Hussein est enterré sur place, sa tête décapitée ainsi que celle de ses compagnons sont envoyée à Damas au calife Yazid, ainsi que les survivants devenus captifs.
680 : sanctuaire de la Mecque bombardé par des hérétiques
682 : première attaque dans le sud du Maroc contre les Berbères
683 : les troupes omeyyades assiègent La Mecque. À l’aide de mangonneaux, les Omeyyadess endommagent la Kaaba et enflamment le voile la recouvrant. Yazīd Ier meurt au cours du siège à l’âge de 38 ans et les combats cessent quelques jours plus tard, l’armée omeyyade retournant à Damas. Son fils Muʿāwiya lui succède pendant 40 jours avant de mourir lui aussi.
685 : imposition spéciale sur les moines coptes avec la conversion comme échappatoire
685 : prise de Kaboul
687 : massacre de prisonniers à Hérat
687 : calife Marwan assassiné par étouffement
688 : vengeance à Koufa contre les meurtriers d’Ali; 1700 morts brulés, mutilés etc…
688 : sacralisation du trône d’Ali
689 : tête de Moktar, l’assassin d’Ali suspendue au dessus de la porte de la grande mosquée de Koufa
689 : Maçab reçoit l’ordre de tuer 6000 complices de Moktar à la demande habitants de Koufa: « c’était des infidèles »
690 : patriarche nestorien Khnaniskhu emprisonné par le calife
692 : La Mecque est assiégée pendant six (à huit) mois, par le général Al-Hajjaj ben Yusef, envoyé du calife omeyyade Abd Al-Malik contre `Abd Allah az-Zubayr . Al-Hajjaj bombarde la Mecque à la catapulte, et endommageant un mur de la Kaaba. Al-Hajjaj vainquit Zubayr et le tua, le décapita et crucifia son cadavre . Des têtes coupées sont déposées sur la Kaaba
696 : première révolte d’esclaves en Irak
698 : défaite et massacre des hérétiques Kharedjites par Ali à Nahrouan
698 : prise et pillage de Carthage
698 : destruction de Carthage
701 : soumission et conversion forcée de la tribu berbère de la Kahina
701 : attaque du roi de kabul Rotbil ;ordre de mettre tout « à feu et à sang »
702 : décapitation du patriarche orthodoxe d’Antioche
702 : expédition en Transoxiane ; invasion du pays de Khotal
702 : incendie d’une ville anonyme de Transoxiane, avec tous ses habitants par Habib
702 : attaque du Seistan : ordre de « dévaster et piller le pays »
703 : conquête de la Sicile
704 : persécution des coptes à Alexandrie par la foule et le gouverneur
704 : les croix des églises coptes doivent disparaitre
704 : abolition du patriarchat d’Alexandrie =>795
704 : inscriptions forcées sur les portes des églises coptes à la gloire de Mahomet
705 : patriarche copte emprisonné pour 25 ans
705 : aristocratie arménienne brûlée sur des bûchers
705 : bataille de Zawiyé : selon historiens arabes, entre 110 000 et 120 000 prisonniers exécutés par Hadjadj
706 : la basilique Saint Jean-Baptiste de Damas transformée en mosquée par Al Walid
706 : début des attaques d’Ibn Nusayr au Maroc; conversion des Berbères
706 : arabe langue obligatoire dans les documents officiels en Egypte
707 : attaque de Majorque
707 : expédition en Kharezm; mort des prisonniers dévêtus
708 : massacres et conversions forcées à Tyane en Asie Mineure
708 : prise et destruction de Boukhara
708 : prise de Varakhcha au nord de Boukhara; le temple païen est détrruit et remplacé par une mosquée
708 : guerre sainte de Qobaita dans le Khorassan
708 : exécution de tous les habitants de Paikand en Sogdiane après une révolte
710 : rapt, conversion ou exécution de 70 pélerins chrétiens à Iconium
710 : conquête violente du Maroc par Musa
711 : victoire sur les Wisigoths en Espagne à Rio Barabte
711 : prise de Malaga
711 : invasion du Penjab
711 : chute du royaume wisigoth
711 : prise d’Héraclée du Pont
711 : soumission de la ville de Soghd
711 : soumission de la ville de Keschch
711 : soumission de la ville de Nakhschab
711 : soumission de la ville de Boukhara
712 : attaque de la région indienne du Sind
712 : prise et pillage de Samarcande capitale des Sogdiens
712 : idoles sogdiennes fondues
712 : destruction de toutes les fresques de la culture sogdienne
712 : prise de Saragosse
712 : massacres dans le port de Debal au cours de l’invasion de l’Inde
712 : massacre dans la ville indienne de Brahminabad 16000 morts
712 : siège de Wardan
712 : défaite des Turcs : milliers de pendus
712 : exécution du fils du roi de Merv
712 : exécution de Nizek roi du Khorassa comme apostat, avec 700 prisonniers; toutes les têtes envoyées à Hadjadj
712 : prise d’Amasya par le calife Walid I
712 : pillage de Sébastée du Pont par les Arabes
712 : attaque du bas-Indus par Mohammed ben Kasim
712 : massacre par Mohammed ben Kasim de 6000 guerriers indiens prisonniers; esclavage pour les survivants
713 : destruction d’Antioche de Pisidie par les Arabes
714 : pillage de l’Andalousie
715 : attaque contre Constantinople
715 : castration des homosexuels de Médine ordonnée par le calife
715 : première invasion du Sind
715 : attaque de Samosate
715 : le chef turc Tchigan offre 100 000 esclaves à Qobaïta chef des Arabes
715 : conquête du Khamjerd ; 4000 prisonniers exécutés
715 : siège de Samarkande: « pourquoi, ô Arabes, nous faites vous la guerre? »
715 : Samarkande doit livrer 3000 esclaves par an
715 : selon Al Tabari, 50 000 livres d’or et d’argent fondues dans les temples de Samarkande
715 : règlement sur la courte durée de la présence des infidèles dans Smarkande
715 : Tariq vole la table de Salomon à Cordoue
716 : fuite des Parsis iraniens en Inde
717 : décret d’Omar sur l’exclusion des infidèles de la fonction publique
717 : impôt spécial en egypte, avec ordre « de traire le lait jusqu’à ce qu’il se tarisse »
717 : pillage de Pergame
717 c : corpus de lois sous le califat d’Omar II interdisant la construction de nouvelles églises
718 : période de conversions forcées en Syrie par Omar II
718 : conversions forcées au Khorassan
718 : conquête du Gorgan
718 : prise de la ville de Dihistan ; 14 000 Turcs sont tués ; butin d’or et d’esclaves
718 : gouverneur Yazid veut manger du pain dont la farine serait moulue par un moulin mu par un flot de sang : 14 000 prisonniers sont égorgés.
718 : entrée de Maslama à Constantinople : « je veux leur montrer la puissance de l’islam et l’infériorité des infidèles ».
718 : Maslama aurait volé une croix d’or dans Sainte Sophie
718 : destruction totale de la ville de Masdjana près de Constantinople
718 : massacre de la garnison khazar d’Ikhat
718 : destruction de la ville khazar de Samandar
718 : destruction de 20 000 maisons dans le Caucase selon les chroniqueurs
718 : le khan des Khazars est forcé à la conversion: il demande à manger du porc et boire du vin; permission refusée
718 : 10 000 esclaves pris dans le Caucase
718 : décapitation un par un des prisonniers de la ville de Schaki
721 : siège de Toulouse
721 : siège de Carcassonne
722 : période de destruction des églises coptes
722 : révolte du prince sogdien de Pendzhikent, Devastich; répression et crucifixion du prince
723 : 60 pélerins chrétiens d’Amorion crucifiés à Jérusalem
724 : début de la conversion forcée des prisonniers de guerre byzantins => 743
725 : révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
725 : soumission du Daghestan
725 : première révolte des Coptes, éliminés en aprtie et remplacés par des Arabes
725 : plainte des chrétiens d’Egypte à cause des agressions de leurs femmes et de leurs enfants se rendant à l’église
725 : prise de Nicée par les Arabes
730 c : campagnes de Ibn Abi Ubayd de soumission et de conversion des Berbères
730 : soumission des Khazars et du Caucase; selon les chroniques, plus une seule masion debout.
730 : début des attaques d’Ibn Abi Ubayda651 au Maroc; conversion des Berbères
730 c : destruction du temple sogdien de Ramitan près de Boukhara
730 c : destruction du temple sogdien de Pajkend
735 : interdiction de construire des églises coptes
735 : fuite des parsis en Inde devant les persécutions
738 : décapitation après un long séjour en prison de gab ben Dirham, hérétique manichéen
739 : révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
739 : soumission définitive de la Sogdiane après 20 ans de révoltes et répression
740 : martyre d’Eusthatios à Harran pour refus de conversion
741 : répression d’une révolte berbère
742 : mutilation et crucifixion de l’athée jad Ibn Dirham
742 : décapitation de Djab ben Dirham comme athée
743 : décapitation du théologien Ghaylân comme hérétique
744 : exécution du métropolite Pierre de Damas, pour avoir réfuté le Coran; on lui coupe aussi la langue
744 : décapitation du calife Walid ben yazid accusé de débauche et d’ivrognerie
744 : torture à mort de Halid al Qasi, gouverneur en Irak d’origine chrétienne, pour manichéisme et tolérance
746 : décapitation du théologien Djam ben Safwan comme hérétique
747 : décapitation à Hérat du poète Abdallah Muawiya pour hérésie
749 : début des persécutions en Arménie contre les prêtres
750 : révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
750 ? : exécution de l’évêque Pierre de Maiuma pour réfutation de Mahomet

Califat abbaside d’Irak
750 : les Omeyyades de Damas sont détrônés par les Abbassides. Presque tous les membres de la famille sont massacrés. Le prince `Abd ar-Rahmân réussit à s’enfuir et gagne l’Espagne

750 Califat abbasside d’Irak

Abû al-`Abbâs `Abd Allâh surnommé As-Saffâh (Le sanguinaire) est un descendant d’Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib, l’oncle de Mahomet. Il est proclamé calife en 750 à Koufa après avoir renversé le dernier Omeyyade, Marwan II, et fonde ainsi la dynastie des Abbassides.

As-Saffâh décida de détruire complètement la famille omeyyade. Il commença par faire ouvrir les tombes des califes et faire brûler leurs cadavres. Quand tous les membres vivants de la famille omeyyade furent réunis, As-Saffâh « les fit massacrer. Puis il fit étendre sur les corps un tapis de cuir sur lequel on servit un repas à ceux qui assistaient à cette scène et qui mangèrent pendant que les victimes expiraient. »

752 : révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
755 : répression de la révolte du prophète Sunbath
757 : décapitation du philosophe et théologien Al Muqaffa à Bassorah
758 : une chronique chinoise mentionne le pillage de Canton par des pirates arabes et perses
759 : conversion forcée et dispersion des chrétiens au Liban
760 : raid arabe sur Kaboul
767 : révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
767 : révolte copte en Egypte contre les fonctionnaires musulmans
768 : torture du patriarche copte Michel I par le calife
768 : élimination définitive de la religion sogdienne
769 : répression de la révolte du prophète Ustadhasi
770 c : décapitation et crucifixion d’Abi Awaga, théologien accusé d’hérésie à Kufa
772 : Nerses gouverneur de Karthlie emprisonné à Bagdad et en fuite; accusé d’incroyance
772 : massacre de la noblesse arménienne et géorgienne à Bagrevan
773 : révolte et répression des chrétiens coptes en Egypte
775 : répression de ka révolte fiscale en Arménie
778 : décapitation d’Anas Abi Sayh à Al Raqqa pour incroyance
778 : emprisonnement de Gafar Ziyad Al Ahmar à Bagdad pour incroyance
778 : mort dans la clandestinité de Sufyan Al Tawri accusé d’athéisme
778 : décapitation d’Hammad Agrad poête satiriste libertin en Irak
779 : conversion forcée des Tannoukhides d’Alep
779 : exécutions de masse de athées d’Alep, décapités et écartelés
779 : vague de persécutions des mauvais croyants à Bagdad
779 : incroyants d’Alep exécutés devant le calife
779 : destruction des bibliothèques d’incroyants et d’hérétiques à Alep
780 c : conversion forcée des chrétiens d’Alep par Al Mahdi
780 c : décapitation d’Abu Sakir hérétique irakien
781 : attaque contre Ephèse, réduction en esclavage des prisonniers
782 : attaque contre Constantinople
782 : étranglement en prison de Yaqub al Fadl, fonctionnaire accusé d’incroyance
782 : décapitation puis crucifixion du fils d’Abu Ubayd Allah pour incroyance t pour avoir mal récité le Coran
782 : arrestation et exil de Dawud Rawh Hatim pour incroyance; il se repent
782 : disgrâce d’Ismail Mugalid fils d’un fonctionnaire pour incroyance; il se repent
783 : décapitation d’Abd al Quddus, théologien et satiriste, qui aurait écrit un livre sur le doute; son corps est exposé sur un pont de Bagdad
784 : décapitation de Bassar ben Burd à Bassorah, poète érotique et libertin
784 : emprisonnement puis fuite de Yazid Al Fayd, libertin à Bagdad
785 : le calife al Hadi prépare 1000 gibets pour les incroyants de Bagdad
785 : arrestation de Muhammad Tayfur pour incroyance ; il se repent vite et est gracié
785 : mort en prison avant son exécution du fils de Dawud ben Ali, pour incroyance
785 : exécution de Bassar ben Burd, poète libertin
785 : raid arabe sur Kaboul
786 : destruction du monastère de saint Sabbas en Palestine ; moines massacrés
786 : décapitation puis crucifixion de Yazdan Badan, dignitaire accusé d’incroyance et de blasphème
786 : décapitation à Bagdad du secrétaire anonyme d’Ali ben Yatkin pour incroyance
786 : punition corporelle d’Adam abd Al Aziz, poète satirique de Bagdad qui se repent ensuite
786 c : persécution et fuite de Yunus ben Abi farwa, fonctionnaire libertin
787 : début des persécutions contre le patriarche Ilias II de Jérusalem =>797
790 c : martyres de Saint Christophe, Saint jean le Palaiaurites et Saint Ilias, torturés et crucifiés
793 : attaque contre Narbonne
Les musulmans ont occupés le Sud de la France pendant plus de deux siècles –voir lien
793 : destruction totale de la ville d’Eleuthéropolis près de Jérusalem
796 : répression de la révolte de convertis involontaires à Cordoue ; exil de 20 000 familles
796 : décapitation à Merv d’Amr al Amraki, fonctionnaire accusé d’incroyance
797 : décret d’Al Rashid sur la destructions des églises
797 : Al Rashid place les évêques en prison
797 : siège d’Ankara par Haroun al Rachid
799 : destruction de Jurjuma, la capitale des Marada
800 : début de conversions en Afrique sous menace de mise en esclavage par Al Yakubi
801 : mort de la femme soufie Rabia al Adawiyya, deux fois réduite à l’esclavage
805 : pillage de Chypre
806 : prise d’Héraclée de Cappadoce
807 : pillage de Rhodes
808 : Haroun al Rashid élimine une hérésie en Azerbaïdjan : exécution de tous les prisonniers
809 : prise de Myra par les Arabes et destruction de l’église
810 : fondation de la ville de Zabid au Yémen comme marché aux esclaves noirs
814 : mort en exil de Ben Munadir poête libertin
814 : mort en fuite du théologien dévoyé M ben Munadir
816 : expulsion et violence à l’égard de Bisr Al Marisi, de Bagdad, accusé d’incroyance
817 : révolte de convertis forcés à Cordoue; expulsion des habitants
825 : conquête de la Crête
829 : révolte des chrétiens coptes en Egypte
829 : révolte de Tolède contre les musulmans, qui dure 8 ans
830 : le calife Al Mamum oblige les sabéens d’Edesse à choisir entre la conversion au christianisme ou à l’islam, ou la mort
830 : persécutions des zoroastriens dans le Khorasan par le gouverneur Tahir
830 : ordre du gouverneur Tahir du Khorasan de détruire tous les livres sacrés des zoroastriens
831 : répression des chrétiens coptes en Egypte
831 : prise et pillage de Palerme
831 : prise de Tarse par le calife Al Mamun
832 : révolte générale des coptes dans le delta
832 : massacre des coptes révoltés du Delta
832 : le calife Al Mamun instaure une inquisition pour éliminer ses opposants religieux
833 : répression et exil des Zott, tsiganes qui se réfugient en Bohème
838 : répression de la révolte de Babek au Khorassan
838 : prise et pillage d’Amorion
838 : prise d’Amorion par le calife Motassim; population réduite en esclavage, garnison massacrée
838 : les Sarrasins (Arabes et Berbères musulmans) font irruption dans le port de Marseille, saccagent la ville et repartent en emmenant de nombreux captifs
839 : attaques contre la Calabre
845 : exécution des 42 officiers d’Amorion pour refus de conversion par le calife Motassim
845 c : décapitation par le calife Al Wathiq du théologien conservateur Ahmed ibn Nasr Khuzai
846 : la ville de Rome est mise à sac par les troupes sarrasines musulmanes.
847 : début de la période de conversions forcées en Irak par Al Mutawakkil
847 : Al Mutawakkil réinstaure l’orthodoxie sunnite et commence à persécuter les dissidents et les infidèles
850 : règlement du calife sur les vêtements des infidèles
850 : à Cordoue, le prêtre Perfectus est décapité publiquement pour blasphème, ayant voulu débattre des erreurs de l’islam
850 : le marchand chrétien Johannes de Cordoue est torturé puis emprisonné pour avoir prononcé le nom de Mahomet pendant une vente
850 c : exil de Bagdad du mystique Al Mouhasibi :
851 : début du « martyre des Mozarabes » à Cordoue
851 : décapitation du moine de Cordoue Isaac pour blasphème envers l’islam
851 : édit d’Abd el Rahman II de Cordoue menaçant de mort tous les blasphémateurs envers l’islam
851 : les chefs de la communauté chrétienne de Cordoue sont emprisonnés
851 : deux exécutions de blasphémateurs chrétiens contre l’islam à Cordoue
852 : quatre exécutions de blasphémateurs chrétiens contre l’islam à Cordoue
852 : épuration de l’administration de Cordoue de ses éléments chrétiens
852 : exécution du chrétien de Cordoue Fandila pour blasphème contre l’islam
852 : destruction des églises de Cordoue datant d’après la conquête arabe
853 : prise de Tifilis ; incendie et 50 000 morts selon chroniques
853 : projet de l’émir de Cordoue Mohammed I de vendre comme esclaves toutes les femmes chrétiennes pour éliminer les chrétiens de sa ville; ses ministres le dissuadent
854 : emprisonnement de Hunayn ben Ishaq à Bagdad, médecin accusé d’incroyance
857 : mesures anti-chrétiennes à Cordoue (?)
860 : destruction de Persépolis et massacre des habitants après leur révolte
860 c : persécution du mystique Ibn Karram : m?
861 : destruction dans le Khorassan d’un cyprès planté par Zarathoustra
862 : mort en prison du poète Al Warraq pour incroyance ou hérésie
869 : révolte des esclaves Zandj dans le bas-Irak
869 : révolte des esclaves noirs sous la direction d’Al KAbith en Irak
869 : interdiction de représenter des images dans les palais abbassides
871 : les révoltés zandj auraient massacré 250 000 personnes à Bassorah en une journée
871 : prise et pillage de Bassorah par les esclaves noirs révoltés
878 : prise et pillage de Syracuse
880 c : Ben Al Layt théologien emprisonné pour ne pas avoir assez aimé l’islam
883 : répression de la révolte des Zandj
884 : début de la révolte d’Umar ben Hafsun en Espagne regroupant autour de lui chrétiens et convertis forcés
884 : pillage et destruction du couvent de Kalilshn à Bagdad
885 : accusation des soufis de Bagdad du crime d’hérésie; puis abandon des poursuites
893 : au cours de la prise de Talas, l’église principale est transformée en mosquée
894 : la tête du chef des révoltés zandj, Ali, est promenée à Bagdad au bout d’une pique
900 : interdiction pour les chrétiens de Cordoue de construire de nouvelles églises
902 : conquête du Tabaristan
903 : raid sur Thessalonique et réduction en esclavage de 20 000 prisonniers
908 : pillage de Bassora par les hérétiques qarmates
909 : fuite de Bagdad du théologien Al Hallaj
912 : fuite du chrétien Qusta ibn Luqa en Arménie, pour avoir critiqué le Coran
912 : emprisonnement à Bagdad du théologien Al Hallaj
913 : le soufi Al Hallaj emprisonné à Bagdad
918 : répression de la révolte de Ben Hafsun en Espagne
922 : exécution à Bagdad du soufi Al Hallaj par crucifixion, après flagellation et mutilation aux pieds et aux mains ; corps exposé ; il est allé au supplice en riant et dansant
922 : les libraires de Bagdad doivent jurer ne jamais vendre de livres d’al Hallaj
923 : pillage de Bassorah par les hérétiques qarmates
924 : pillage de la Mecque par les hérétiques qarmates
924 : destruction à Damas du couvent Sainte Marie
924 : prise et destruction de Pamphona, capitale de la Navarre
925 : décapitation du philosophe Al Razi pour sa critique rationnelle de la religion
930 : massacres entre pèlerins à la Mecque
930 : les Qarmates arrivent dans le Hedjaz et s’emparent de la Mecque, où ils massacrent et pillent 17 jours durant. La source Zamzam est comblée de cadavres, la pierre noire volée et emportée à Hajar
930 : émeutes des partisans fanatiques du juriste Hanbal à Bagdad
935 : émeutes des Hanbalites ; destruction des instruments de musique ; meurtre des danseuses et des fornicateurs
940 c : décapitation de l’exilarque juif de Bagdad pour avoir souillé le nom de Mahomet
943 : vol de l’image du christ à Edesse
944 : révolte du berbère Kharidjite Abu Yazid en Ifriqiya
945 : prise de Bagdad par les Bouyides shiites
945 c : assassinat par une foule de fanatiques du dernier exilarque juif de Bagdad
947 : répression de la révolte des hérétiques kharedjites en Tunisie
948 : fermeture de l’école de théologie juive de Bagdad « Sora »
963 : le calife Al Hakam II attaque la Castille
966 : décapitation du patriarche orthodoxe d’Antioche
974 : invasion almoravide en Espagne; destruction de bibliothèques
974 : 1500 hérétiques qarmates décapités au Caire
976 : règne d’Hisham II en Espagne; destruction des bibliothèques contenant des livres de philosophie, sous l’influence de M. Ibn Abo Amir
977 : début des agressions samanides contre les hindouistes et ismaïliens en

979 : massacre de zoroastriens à Chiraz
980 : destruction de livres interdits à Bagdad
981 : pillage de Zamora par Al Mansur
985 : pillage de Barcelone par Al Mansur
995 : début de la persécution systématique en Egypte sous Al Hakim
996 : plan d’invasion de l’empire byzantin par le calife Al Aziz, déjoué par sa mort
997 : destruction totale de Saint Jacques de Compostelle par Al Mansur
1000 : prise de Peshawar par Mahmud de Ghazni
1000 : description des opérations de castration dans l’occident musulman par le géographe Maqdessi
1002 : mort d’Al Mansour, après 52 expéditions contre les royaumes chrétiens d’Espagne
1003 : pillage d’Antibes par les pirates sarrazins
1004 : juifs et chrétiens doivent porter un turban et une ceinture noirs en Egypte
1004 : conversion forcée des habitants de Ghor en
 par Mahmoud de Ghazni
1004 : pillage de Pise par les pirates musulmans
1004 : Mahmud de Ghazni traverse l’Indus et pille la région de Bhatiya
1005 : Mahmud de Ghazni attaque le roi Anandapala; il s’empare d’un trésor de 70 millions de dirhams
1008 : invasion du Pendjab par les Ghaznévides après une victoire sur les Indiens à Peshawar
1009 : juifs et chrétiens d’Egypte doivent porter une croix ou des clochettes dans les bains
1009 : destruction du Saint Sépulcre de Jérusalem par les Fatimides
1009 : vague de conversions forcées par le sultan Al Hakim en Egypte

L’invasion islamique de l’Inde: le plus grand génocide de l’histoire
Entre 1000 et 1515, environ 80 millions d’hindous ont été massacrés par la répression musulmane.

La colonisation et les persécutions musulmanes continuent encore aujourd’hui. Voir ici.

1010 : destruction du monastère melkite d’Al Kusair et profanation des tombes
1010 : destruction de l’église des apôtres dans le monastère d’Al Kusair
1010 : début de massacre de centaines de juifs autour de Cordoue => 1013
1010 : Mahmoud de Ghazni envahit le royaume de Multan en Inde; massacres et destructions
1010 : ordre de destruction des églises de Jérusalem par Al Hakim
1010 : persécution des chrétiens, juifs et sunnites par le calife fatimide Al Hakim
1010 c : pillage de la ville sacrée de Thaneswar par les armées de Mahmud de Ghazni
1013 : Mahmud de Ghazni attaque le roi de Shaki Trilochanapala et pille le Kashmir
1013 : Mahmud de Ghazni conquiert d’Inde: « après que le sultan ait purifié l’Hind de l’idolâtrie, et construit des mosquées, il décida d’envahir la capitale d’Hind pour punir ceux qui gardaient des idoles et n’avaient pas de connaissance de l’unité de Dieu… une pierre fut trouvée dans le temple du grand Bouddha…
1013 ? : Mahmud de Ghazni attaque Thanesar (Haryana):  » le sang des infidèles coulait tant que la rivière avait changé de couleur… et on ne pouvait plus la boire. »
1013 ? : Mahmud de Ghazni attaque Mathura (Uttar Pradesh): « le nom de cet endroit était Mahartu Hind… Au milieu de la ville se trouvait un temple plus grand que les autres… le sultan donna d’ordre que les temples soient brûlés avec de la naphte et du feu et rasés. »
1013 ? : Mahmud de Ghazni attaque Kanauj (Uttar Pradesh): « il y avait près de 10 000 temples dans lesquels les idolâtres représentaient faussement et stupidement ceux qu’ils prenaient pour leurs ancêtres d’il y a deux ou trois mille ans…Beaucoup d’habitants fuirent… ceux qui n’ont pas fui ont été mis à mort ». (Al Jabbarul Utbi)
1013 : Mahmud de Ghazni envahit tout le Penjab
1013 : attaque du royaume indien de Shaki dans le Penjab par Mahmud de Ghazni
1013 : pillage de la vallée du Kashmir par Mahmud de Ghazni
1014 : sous le calife Al Qadir, la foule musulmane attaque les maisons chrétiennes et détruit plusieurs églises
1014 : le calife Al Qadir fait détruire l’église de la résurrection à Jérusalem
1014 : le calife Al Qadir fait proclamer par des héraults que toute la population chrétienne est obligée de se convertir. Fuite massive vers les territoires byzantin
1014 : le calife Al Qadir oblige les chrétiens assyriens à suivre des règles somptuaires : interdiction de monter à cheval, de porter des bagues, de porter des croix en métal.
1015 : conquête de la Sardaigne
1016 : les juifs sont persécutés et chassés de Kairouan
1016 : guerre de religion en Tunisie entre sunnites et chiites
1018 : destruction totale de la ville indienne de Kanauj par Mahmud de Ghazn
1018 : incendie du temple de Mathura en Inde par Mahmud de Ghazni
1019 : Mahmud de Ghazni rentre chez lui avec 53000 esclaves
1019 : pillage de Maguelone par les pirates sarrazins
1019 : Mahmud retourne à Ghazni après un butin énorme après le pillage des temples indiens et 53 000 esclaves
1020 c : les Kurdes attaquent Edesse et prennent 3000 captifs, surtout chrétiens.
1025 : l’idole du temple de Somnath en Inde est détruite et ses morceaux sont intégrés au pavement de mosquées à la Mecque et Médine
1025 : Mahmud de Ghazni attaque le temple shaivite de Somanatha: 50 000 Indiens sont tués, selon les chroniqueurs, en le défendant.
1029 : guerre civile entre Berbères et Turcs au Caire
1030 : mort de Mahmud de Ghazni, qui avait pris l’habitude de réciter un verset du coran après chaque destruction de temple hindou
1030 : mort de Mohammed de Ghazni; son historien Al Utbi écrit: « Il a démoli les temples des idoles et a établi l’islam; il a capturé des cités, détruit les idolâtres et a favorisé les musulmans. Ensuite, il est retourné chez lui et a proclamé les récits de ses victoires obtenues pour l’islam… et il fit des voeux pour pouvoir entreprendre chaque année une guerre sainte contre les Indiens ».
1032 : prise de Fès par les Zirides et pillage
1032 : massacre de 6000 juifs de Fès et expulsion des survivants
1034 : prise de Myra par les Arabes et destruction de son église
1034 : le gouverneur du Penjab Niyaltigin pille Bénarès
1034 : pillage de Bénarès par le gouverneur du Penjab Ahmed Niyaltigin
1040 : décapitation du théologien juif Gaon Chiskiya chef d’une école talmudique
1043 : le gouverneur du Penjab Ahmad Niyaltigin pille la ville de Bénarès
1046 : le théologien Abdullah Ansari est entravé par un carcan pendant 5 mois à cause d’une pétition d’autres théologiens
1047 : pillage des îles Lérins par les pirates sarrazins
1050 c? : attaque de Kartli en Arménie par le Turc Alp Arslan « tuant et asservissant »
1050 c? : attaque d’Ani, capitale arménienne, par Alp Arslan  » qu’il remplit avec le sang des massacres »
1051 : destruction du mausolée d’Ali à Nadjaf par la population de Bagdad
1055 : destruction par les Almoravides de l’empire Soninke
1055 : l’almoravide Sanhaja s’empare de la ville africaine de Awdaghost
1057 : prise et pillage de Bagdad par les Turcs
1057 : mort d’al Maari, dans la clandestinité, après s’être caché pendant 50 ans chez lui; son oeuvre était particulièrment violente envers la religion, mais il avait fait preuve de discrétion.
1057 : prise et pillage de Kairouan par les tribus hilaliennes; expulsion des juifs et de certains musulmans
1057 : pillage de Kairouan par les bédouins voisins
1057 : mort du poète athée Al Ma’ari; pour lui, la religion est « une fable inventée par les anciens… une fille enfermée que nul oeil ne voit »; il critique les clercs, se moque du pélerinage, dénigre la Kaaba, et invente même une parodie du Coran; il a été accusé d’hérésie mais a échappé aux persécutions par sa prudence et sa dissimulation
1059 : pillage de Sivas par les Seldjoukides
1059 : pillage de Sébastée du Pont par les Seldjoukides
1061 : début de l’influence fondamentaliste de l’école hanbalite à Bagdad
1064 : l’église des Saints Apotres de Kars est transformée en mosquée, la Kümber Camii
1064 : les Turcs s’emparent de la capitale arménienne Ani et le patriarche doit quitter la vill
1065 : décapitation de 65 moines chrétiens du monastère d’Abanub par Haffas sous Al Mustansir en Egypte
1065 : Hassan Sabah, chef de la secte des Assassins s’installe dans la forteresse d’Alamut et devient le « Vieux de la Montagne ».
1066 : Le 30 décembre 1066 (3 Tevet 4827), une foule musulmane prend d’assaut le palais royal de Grenade (Espagne), crucifie le vizir juif, Joseph ibn Nagrela, et massacre la plus grande partie de la population juive de la ville. « 1500 familles juives, représentant environ 4000 personnes disparaissent en un jour »
1067 : prise de Néocésacée du Pont par le turc Afshim et son pillage
1067 : prise d’Amorion par le turc Afshim et son pillage
1067 : les Seldjoukides prennent Césarée de Cappadoce
1069 : mise à sac d’Iconion par les Seldjoukides
1071 : guerre civile en Egypte entre les Turcs et les Soudanais « Noirs »
1071 : massacre des habitants de Jérusalem, Gaza et Ramallah par les Turkmens
1071 : les Turcs Seldjoukides prennent Jérusalem et interdisent le pélerinage vers les Lieux saints
1072 : Abou Wafa obligé de se rétracter et de regretter tous ses écrits ????
1072 : attaque turque contre la Géorgie; destruction de villes et d’églises selon les chroniques
1073 : début des persécutions contre juifs et chrétiens par les Turcs à Jérusalem
1073 : massacres d’infidèles à Damas
1074 : épuration au Caire: les officiers turcs et les fonctionnaires égyptiens sont décapités
1075 : Sedrata la capitale kharedjite est détruite par les Hamanides
1075 : prise de Pruse par les Seldjoukides
1075 : invasion du Ghana par les Almoravides marocains
1075 : les Turcs de Malik Shah pillent Kartli en Géorgie
1075 c : deux églises nestoriennes de Damas sont transformées en mosquées
1076 : les Almoravides détruisent l’empire animiste du Mali et ravagent la capitale Kumbi-Saley
1076 : destruction de la capitale de l’empire du Ghana Kumbi-Kumbi et mise en place d’un système esclavagiste
1076 : destruction de Kumbi Kumbi, capitale du Ghana par les envahisseurs musulmans.
1076 : les Almoravides pillent la ville de Kumbi au Ghana
1077 : massacre de 3000 infidèles à Jérusalem par le chef turkmène Atsiz
1077 : des milliers de femmes berbères d’une tribu révoltée sont mises en vente au marché aux esclaves du Caire
1078 : prise de Jérusalem par les Seldjoukides; persécution des chrétiens et interdiction du pélerinage; réaction en Occident.
1080 : début de l’activité terroriste des Assassins
1080 c : les Soninke animistes maliens se réfugient au sud du pays devant les invasions musulmanes
1080 c : sous le patriarcat de Mar Abdisho II, le monastère assyrien de Kamul est attaqué de Tughrul Bey; 20 moines sont exécutés.
1085 : mort du juriste Al Mawardi ; selon lui, un des devoirs du calife est « de combattre ceux qui, après avoir été invités à cela, se refusent à embrasser l’islam… afin d’établir les droits de l’islam en lui donnant la supériorité sur toute autre croyance. »
1086 : publication des « Règles des Rois » par Nizam al Mulk, très intolérant envers les hérétiques et les infidèles, considérés comme monstrueux
1087 : conquête de Jérusalem par Saladin; 12 entrées de l’église du Saint Sépulcre sont murées; la seule restante est laissée à la garde d’une famille musulmane
1089 : la grande église « verte » de Tikrit est transformée en mosquée
1090 : prise de Alamut par les Assassins
1090 c : attaque de l’Ibérie par les Turcs de Buzhghub « versant beaucoup de sang »
1091 : le théologien Al Ghazali enseigne à l’université Nizamiya de Bagdad: il attaque alors les philosophes matérialistes, les naturalistes et même Aristote, dans « L’Incohérence des Philosophes ».
1095 : al Ghazali écrit « Sur les Incohérences des Philosophes », qui condamne le contact avec la philosophie grecque, et inaugure la période de déclin intellectuel du monde musulman
1095 : expulsion des chrétiens arméniens et grecs d’Antioche par Yaghi Siyan
1095 : emprisonnement du patriarche orthodoxe Jean d’Antioche
1095 : persécution par les Turkmènes des Grecs et Syriaques en Syrie
1095 c : attaque de 10 000 Turcs sur la ville géorgienne de Trialeti
1098 : le gouverneur fatimide de Jérusalem expulse tous les habitants chrétiens
1099 : mort du sultan Abul Muzzafar Ibrahim:le chroniqueur Khawajah Masud écrit: « l’armée du roi a détruit un millier de temples à idoles,qui chacun avait été construit il y a mille ans. »
?? : une fatwa saoudienne précise que les corps des infidèles ou leurs membres amputés ne doivent pas être enterrés dans le pays ; et si personne ne les réclame à l’étranger, ils doivent être enterrés anonymement, dans un terrain secret sans propriétaire.
1100 : selon une chronique géorgienne, sous l’occupation turque de Tiflis, « chaque jour le sang des chrétiens de la ville était versé »
1102 : cathédrale d’Alep transformée en mosquée
1105 : appel au jihad contre les Francs par le juriste shafiite Sulami à Damas
1109 : destruction des livres d’Al Ghazali par les Almoravides
1111 : mort de l’imam Ghazali, philosophe accusé d’incroyance; ses livres sont brulés et son nom est maudit; il a pourtant été lui-même l’auteur renommé d’une « Attaque contre les Philosophes ».
1115 : attaque des Baléares
1117 : en Egypte, décret rappelant à l’obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1119 : massacre des Francs prisonniers par la foule à Alep
1120 c : arrestation du musicien, philosophe et poète Ibn Bajja en Espagne, pour hérésie; il est libéré grâce au père d’Averroès.
1121 : djihad des Seldjoukides contre les Géorgiens
1121 : Ibn Tumart, fondateur des Almohades, se proclame mahdi, imam révélé, et chef de sa communauté guerrière.
1121 : jihad des Almohades contre les Almoravides dans le Maghreb
1122 : attaque de la Sicile par des pirates almoravides
1126 : déportation de chrétiens au Maroc par les Almoravides
1127 : au Maroc, après l’échec du mouvement prophétique du messie juif Moshe Dhery, vague de persécutions et conversions forcées
1128 : agression des marchands du sultanat de Shoa contre l’Ethiopie
1130 : en Egypte, décret rappelant à l’obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1130 : siège de Marrakech par les Almohades; échec et mort d’Ibn Tumart
1134 : destruction d’une église de la Vierge pour construire une mosquée de la hyène » en Egypte
1138 : mort d’empoisonnement du philosophe Ibn Bajja, considéré comme athée par ses ennemis
1142 : début des persécutions contre les juifs par les Almohades; massacre à Tlemcen, Bougie, Oran=>1147
1144 : révolte de soufis dans l’Andalousie occidentale et répression
1145 : les juifs de Tunis doivent choisir entre la conversion et l’exil
1146 : prise de Meknès par les Almohades; persécution des juifs
1146 : invasion de l’Espagne par les Almohades, berbères extrémistes
1147 : prise de Tlemcen par les Almohades ; persécution des juifs
1147 : invasion des Almohades en Espagne : expulsion des juifs ou conversions forcées
1147 : prise de Marrakech par les Almohades ; persécution des juifs
1147 : début des persécutions des Almohades contre les juifs d’Afrique du Nord
1148 : début de l’exode de Maïmonide fuyant l’intolérance des Almohades
1150 : prise de Phasélis par les Seldjoukides
1151 : Ala Ad Din prince de Ghor détruit Ghazni en Afghanistan et prend le surnom d’ « Incendiaire du Monde »
1152 : avènement d’Abd el Moumin au Maroc; choix pour les chrétiens et juifs entre la conversion ou la mort
1159 : controverse entre Maïmonide et le rabbin de Fès sur l’attitude face aux convertis de force
1160 : prise de l’Ifriqiya par les Marocains d’Abd el Moumen; juifs et chrétiens doivent choisir entre la mort et la conversion; les juifs sont convertis de force et superficiellement.
1164 : destruction à Al Fustat en Egypte de l’église de Saint Jean Baptiste et d’autre églises par des Kurdes et le peuple du Caire
1164 : destruction par la foule de l’église de l‘Archange Gabriel à Al Fustat
1165 : les Arméniens d’Egypte doivent se battre pour protéger leurs église contre les Juyushiyah
1165 : fuite de Maïmonide vers l’Egypte pour échapper aux Almohades
1165 : conversion forcée des juifs du Yémen
1166 : mort d’Abdul Qadir Jilani, saint de Bagdad, accusé d’incroyance par des juristes
1168 : persécutions des Arméniens d’Égypte par les Kurdes ; expulsion de moines
1168 : destruction de l’église Saint Mercurios par la foule du Caire ; pillage du trésor liturgique
1168 : pillage de l’église Saint Anub en Egypte
1169 : incendie de l’église Saint Onyphrios en Egypte
1169 : ordre d’Aurangzeb de destruction de tous les lieux de culte des infidèles
1169 : massacre des guerriers noirs fatimides par Saladin au Caire
1171 ? : destruction de la grande église Saint Marc d’Alexandrie
1172 : prise de Séville par les Almohades
1173 : invasion de la Nubie par Al Adil; les chroniques mentionnent 700 000 prisonniers
1173 : la capitale nubienne Ibrim est pillée; l’église de la Vierge est profanée; la croix du dôme est brisée; massacre de porcs dans la ville
1173 : début des invasions de Mohammed de Ghor en Inde
1173 : le sultan Turan Shah attaque la Nubie
1174 : pillage du monastère de Samalut en Egypte; église transformée en mosquée
1178 : Mohammed de Ghor attaque le royaume de Gujarat
1178 : Muhammad de Ghor attaque le royaume indien du Gujarat
1181 : destruction de l’église et du monastère de Saint Ménas en Egypte
1184 : Almohades obligent les juifs à porter des insignes distinctifs
1184 : destruction d’une église de Saint Gabriel à Assyout par la foule
1184 : les Almohades imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux juifs en Espagne
1184 : le voyageur Ibn Jobayr décrit la région de la Mecque comme « méritant le plus d’être purifié par le sabre et lavé de ses souillures, pays dont les gens ont manqué à l’honneur de l’islam et attenté aux biens et au sang des pélerins; ils imaginent traiter les pélerins comme on ne traiterait pas les dhimmis! »
1184 : le voyageur Ibn Jobayr raconte le sort des pélerins vers la Mecque, arrêtés en Egypte: « l’un des supplices que l’on y avait inventé, consistait à les suspendre par les testicules ou quelque autre chose encore ». A Jeddah: « des tortures semblables ou deux fois pires attendent ceux qui n’auraient pas payé la taxe… »
1184 c : pillage du monastère de Saint Jean Baptiste I par des « Noirs » en Egypte
1186 : église anonyme pillée à Al Fustat
1186 : l’église des Melkites du Caire est détruite pour récupérer le bois de charpente
1187 : exécution des chevaliers templiers et hospitaliers après la bataille d’Hattin
1191 : décapitation à Alep du soufi et philosophe néoplatonicien Suhrawardi pour hérésie, surnommé ensuite « Al Maqtul », le tué; ordre donné par Saladin
1192 : début de l’élimination des moines bouddhistes indiens par Mohammed de Ghor
1192 : construction de la Jami Masjid de Delhi avec les ruines de 27 temples hindouistes détruits, selon la dédicace de la mosquée
1192 : destruction des temples de Sarnath près de Bénarès
1192 : destruction des temples hindous d’Ajmer par Mohammed de Ghor
1192 : une immense foule de musulmans détruit les temples d’Ajmer en Inde
1193 : en Inde, le général Mohammed Khiji envahit la région de Bihar et y détruit les monastères bouddhistes; tous les moines sont décapités car considérés comme idolâtres; les survivants fuient au Tibet et au Népal
1193 : destruction du plus grand des temples hindous et construction sur ses ruines de la mosquée Quwwat ul Islam « Puissance de l’Islam »
1193 : massacre des moines bouddhistes de Bihar en Inde par le conquérant Mohammad Bakhtyar Khilji
1194 : destruction de l’université de Nalanda (Inde du Nord) par les armées de Mahmoud de Ghor
1195 : victoire d’Alarcos ; érection de pyramides de têtes
1195 : persécution d’Averroès à Marrakech
1196 : Kutub Din soumet la province de Bayana dans le Rajasthan : « le centre de l’idolâtrie et de la perdition devint le centre de la gloire et de la splendeur ».
1197 : destruction des temples de Lakhanauti sur le Gange par Bakhtiar Kilij
1197 : l’université bouddhiste de Nalanda est détruite par les musulmans
1197 : Aybak de Ghazni attaque le Gujarat : 50 000 morts et 20 000 esclaves
1198 : conversion forcée des juifs d’Aden
1198 : Averroès séjourne en Espagne et à Marrakech; il est accusé d’hérésie par l’entourage du calife; ses livres de philosophie sont brûlés et lui-même est banni.
1200c : destruction de l’université bouddhiste indienne de Vikrashila
1200c : destruction de l’université bouddhiste indienne de Odantapura
1200c : destruction de l’université bouddhiste indienne de Jagddala
1200c : le bouddhisme disparait d’Inde après les persécutions musulmanes
1200c : destruction du sanctuaire d’Ajmer au Rajasthan par Mohammed de Ghor: « il détruisit les colonnes et les fondations des temples à idoles et construisit à leur place des mosquées et medrese… »
1200c : Mohammed de Ghor soumet Kuhram et Samana au Penjab: « Il prugea par l’épée le pays de hind du fléau de l’incroyance et du vice, le libéra du polythéisme et de la souillure du culte idolâtre… plus un temple ne subsista. »
1200c : Kutub Din, général de Mohammed de Ghor prend Meerut dans l’Uttar Pradesh: « tous les temples à idoles furent convertis en mosquées »
1200c : Kutub Din s’empare de Delhi: …il construisit la Jaami Masjid à Delhi et l’orna des pierres et de l’or pris sur les temples démolis par les éléphants, et la couvrit d’inscriptions. »
1200c : l’armée de Mohammed de Ghor se dirige vers Bénarès « qui était le centre du pays de Hind, et ils détruisirent près de 1000 temples, érigèrent des mosquées sur leurs fondations. »
1200c : soumission de la tribu de la région d’Aligarh par Mohammed de Ghor: « trois tours furent construites avec leurs têtes aussi hautes que le ciel, leurs cadavres nourrirent les animaux. La terre fut libérés des idoles et de l’idolâtrie et les bases de l’incroyance furent détruit
1202 : prise de la capitale du Bengale, Nadia, et pillage
1202 : massacre par Bakhtiar Kilij de 2000 moines bouddhistes à Odantpuri
1202 : Bakhtyar envahit le Bengale et élimine tous les moines bouddhistes en croyant qu’il s’agissait de brahmanes
1202 : Kutub Din s’empare de Kalinjar dans l’Uttar Pradesh: « les temples furent convertis en mosquées et centres de bonté… et le nom même de l’idolâtrie fut anéanti »
1202 : Aybak de Ghazni attaque la ville de Kalanjara
1202 : le musulman Bakthyar pille la ville de Magadha en Inde et massacre des moines bouddhistes
1203 : destruction de l’empire du Ghana
1207 : A Pâques, massacre de 12 000 Arméniens autour de la cathédrale d’Ani
1207 : destruction de l’empire nomade des Kara-Kitay
1209 : destruction du temple de Prithvi Raj à Dehli par Qutubud Din Aibak.
1209 : inscription sur la mosquée Quwwat al Islam à delhi: « Les matériaux pris à 27 temples d’idoles, de chacun 2 millions de delhiwals, ont été utilisés dans la construction de la mosquée. »
1212 : le sultan de Rum demande au juriste Ibn Arabi comment on doit traiter les infidèles: il reprend la convention d’Omar et déclare qu’il faut exhalter les croyants et abaisser les infidèles
1214 c : destruction par le feu de la bibliothèque d’un philosophe anonyme à Bagdad ; le prédicateur jette lui-même fièrement devant la foule un traité d’astronomie (témoignage d’un disciple de Maimonide)
1217 : début des persécutions contre le soufi andalou Ibn Sabin =>1269
1220 : les Alaouites sont presquee tous exterminés par les Kurdes sunnites
1224 : toutes les synagogues de Fès au Maroc sont détruites
1225 : invasion de la Géorgie par Djelal Edin
1225 : le chef géorgien Chalva est torturé puis exécuté par refus de se convertir
1225 : prise de Tiflis en Géorgie par Djelal Edin; massacre des non-convertis, déportations
1225 : la statue de la Vierge de la cathédrale de Tifilis est découpée en morceaux et jetée dans une rivière
1225 : selon les chroniques, début d’une période de 5 années de massacres en Géorgie
1225 c : invasion de l’Arménie et de la Géorgie par Jalal Al Din Mangubirdi; pillage et destruction
1227 : récit de l’historien Ibn al Qifti (Histoire des Hommes Sages) sur la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie
1229 : Sedrata la capitale des hérétiques kharidjtes est ravagée par les Almoravides
1231 : attaque des Kurdes contre la ville de Tur Abdin et meurtre du patriarche Denosios Saliba II
1232 : massacre des juifs de Marrakech
1236 : le sheikh Muin al Din Chisti est à Ajmer (Rajasthan): « grâce à son épée, au lieu des idoles et des temples du pays des infidèles, il y a maintenant des mosquées, mihrab et mimbar. Dans la terre où on entendait les cris des idolâtres, il y a maintenant le cri « Dieu est grand ». Ceux qui ont été convertis sur cette terre vivront jusqu’au jour du jugement dernier. »
1240 : mort (circonstances?) de Muhiyud Din ibn Arabi, philosophe accusé d’incroyance par les oulémas de Bagdad; considéré comme plus incroyance que les chrétiens et les juifs; ses disciples sont persécutés comme incroyants
1250 : arrachage autoritaire des vignes à Tunis
1250 : attaque de la grande église de Marie à Damas
1253 : invasion de Malwa (Madhya Pradesh) par le sultan Iltutmish. « Il détruisit le temple idolâtre qui existait depuis 300 ans. «
1253 : le sultan Iltutmish attaque Ujjain (Madhya Pradesh): « après avoir démoli le temple idolâtre de Mahakal, il renversa la statue de Bikramajit avec les autres statues de leurs piédestals, et les emmena à la capitale où elles furent déposées devant la Jaami Masjid pour être piétinée par les gens ».
1260 : destruction de l’église du Nilomètre de l’île de Ravdah
1260 : attaque des chrétiens de Damas et destruction d’églises
1261 : émeutes à Bagdad à cause de la nomination d’un infidèle à un haut poste
1261 : invasion kurde du nord de l’Irak; exode des Assyriens vers le Nord.
1261 : le couvent assyrien de Bakhdida est détruit par les Kurdes et toutes les occupantes disparaissent.
1261 : révolte des musulmans de Castille
1261 : début des raids du sultan Baybars contre la Palestine
1262 : pillage des églises d’Al FArama en Egypte
1263 : destruction d’ermitage et d’églises à Karafah en Egypte
1266 : pillage de Tarse par les Arabes
1266 : le caveau des Patriarches d’Hébron est converti en mosquée et interdit aux juifs et aux chrétiens
1267 : le sultan mamelouk Baybars interdit aux juifs de pénétrer dans la caveau des Patriarches à Hébron; l’interdiction prend fin en 1967
1268 : émeute à Bagdad contre les chrétiens et leur chef Denha I
1268 : massacre d’Antioche par le Mamelouk Baibars, qui choque même les chroniqueurs arabes
1268 : les Mamelouks prennent Antioche; massacre de la population chrétienne, destruction des églises et déportation des enfants.
1268 : l’évêque assyrien de Gazarta, Mar Khnanishu est lapidé et son corps est ensuite exposé
1268 : le théologien Ibn Taymiya fait décapiter un Arabe chrétien accusé de blasphème.
1270 c : ségrégation généralisée des juifs en Andalousie
1274 : pillage de Tarse par les Arabes
1274 : invasion et destruction par les Mamelouks des trois royaumes chrétiens de Nubie; vente des habitants.
1275 : décapitation en haute Egypte d’un notable chrétien pour blasphème
1275 : émeutes à Fez à cause de la nomination d’un infidèle à un haut poste
1276 : émeute anti juive à Fès
1276 : les Mamelouk égyptiens interviennent dans les affaires internes de la Nubie chrétienne et la soumettent
1278 : sous le mamelouk Kalawun, édit d’interdiction de charges publiques pour les chrétiens, à moins de conversion.
1281 : manuscrit grec conservant une formule de conversion pour les musulmans au christianisme: « J’anathémise toutes les ordonnances de Mahomet dans lesquelles… il excite les Sarrasins à les hair et à les massacrer, appelant voie de Dieu la guerre contre les chrétiens… »
1282 : le patriarche maronite David d’Hadshit est décapité sur ordre du sultan Qalau
1284 : à Bagdad, le médecin juif Ibn Kammuna meurt enfermé dans une malle après avoir écrit « un livre dans lequel il faisait preuve d’irrévérence envers les prophéties »; il échappe à un lynchage et on le menace du bûcher.
1285 : les Arabes et Kurdes prennent Arbèles, la pille, détruisent les maisons des Assyriens.
1285 : le gouverneur assyrien d’Arbèles Isa Bar Mokates est pendu par les pieds puis brûlé vif.
1288 : selon Bar Hebraeus, les Kurdes prennent dans le village de Bakhdida 12 jeunes hommes et les tuent pour terroriser la population
1289 : les Kurdes attaquent 70 villages assyriens; 500 morts et 1000 enfants capturés.
1289 : massacre de religieuses chrétiennes à Tripoli en Palestine par l’armée de Kalavun
1291 : mort du juif converti Sad al Dawla grand vizir d’Argun Khan en Iran, rang qui provoquait la colère de la cour musulmane
1291 : Baidawi, un des plus grands exégètes du Coran, écrit : « Emparez-vous de quiconque s’est ouvertement ou secrètement détourné de sa foi et tuez-le, là où il se trouve, comme n’importe quel autre infidèle. Rompez tout lien avec lui, n’écoutez aucune intercession en sa faveur. »
1291 : conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse
1292 : début du massacre des chiites libanais par les Mamelouks et Druzes =>1305
1292 : invasion de la Géorgie par les Mongols islamisés; persécutions, destructions d’églises et de monastères
1293 : au Caire, émeute contre les Coptes : massacre et destruction de leurs maisons
1295 : en Perse, l’Ilkhan mongol Ghazan se convertit; l’islam devient religion d’Etat, avec conversion hautement recommandée.
1295 : Kazan Khan ordonne la destruction de toutes les églises de Mésopotamie
1295 : le patriarche assyrien Mar Yabhlaha est torturé en vue de sa conversion; il est ensuite exécuté.
1295 : destruction de l’église assyrienne de Mar Shalita
1295c : Jajalud Din s’empare du palais de Jhain au Rajasthan: « les idoles qu’il vit l’émerveillèrent… le jour suivant, il fit lapider ces idoles d’or. Les colonnes de bois furent brûlées sur son ordre…. deux statues de bronze… il les brisa et les morceaux furent distribués »
1295c : inscription sur le mausolée de sheikh Abdullah shah Changal à Dhar: « l’homme-lion est venu du centre de la religion vers le vieux temple avec une armée puissante. Il a détruit les images des dieux faux et a transformé le temple des idoles en mosquée… les coutumes des infidèles sont devenues obsolètes et ont été abolies. »
1296 : persécution des nestoriens par les Kurdes
1297 : invasion du Gujarat et fuite des Parsis déjà réfugiés d’Iran
1297 : Ala Al Din attaque la ville assyrienne d’Amedia: massacre, destruction d’églises et capture de 12 000 esclaves.
1297 : la communauté parsi du Gujarat fuit l’invasion musulmane vers l’est
http://www.troisiemeguerremondiale.net/2015/05/islam-1400-ans-de-pillage-de-massacre-et-de-destruction-page-2-sur-5.html
1300 : le roi musulman du Mali tolère les infidèles mais les déporte ensuite dans les mines
1300 : destruction du monastère d’Al Khandak du Caire
1300 : destruction du monastère de la Vierge à Atrib en Egypte
1300 : vague de répression islamique au Gujarat par Ala Ud Din: extorsion, interdiction de l’alcool, espionnage de la population, sharia.
1300 c : destruction des bois sacrés des tribus Hawsa du Katsina
1301 : début de la persécution des juifs en Egypte
1301 : décapitation au Caire du philosophe Fathadin pour avoir critiqué le Coran
1301 : condamnation à mort (et fuite) du mystique Shams Addin Al Badjariki à Damas
1301 : vague de violence anti chrétienne en Egypte
1301 : au cours de la visite d’un roi marocain en Egypte, le sultan mamelouk exige la fermeture de toutes les églises.
1302 : victoire de Bapheos près de Nicomédie sur les Byzantins
1303 : après le siège de Chitor au Rajastan, les défenseurs sont décapités (30 000 d’après les textes)
1303 : prise de Nicée et pillage par les Ottomans
1304 : expulsion des chrétiens d’Ephèse
1306 : le théologien fondamentaliste Ibn Taymiya est emprisonné au Caire et menacé par la foule parce qu’il exige la destruction des soufis et du culte des saints.
1308 : le commentaire de Fakhr ud Din Ar Razi publié au Caire estime que l’apostat doit être exécuté
1308 : le théologien Ibn Taymiya passe 8 mois à rédiger une Réfutation de la Logique Grecque
1309 : en Egypte,le juriste Ibn Taymiya persuade le sultan qu’il faut augmenter très fortement les taxes sur les infidèles.
1310 : Arabes et Mongols prennent la ville d’Irbil destruction de toutes les églises de la ville et massacre tous les habitants assyriens (chrétiens) ne pouvant pas être vendus; les témoignages disent qu’il n’y avait plus personne pour enterrer les morts.
1310 c : le juriste Ibn Taymiyya critique et maudit les chrétiens de Damas, fêtard et superstitieux selon lui
1310c : le sultan Alaud din Khilji s’empare de la région de Vidisha dans le Madhya Pradesh : « il jeta à la rivière les idoles qu’il y avait ramassées ».
1310c : le sultan Alaud din Khilji s’empare de la région de Devagiri dans le Maharshtra : « il détruisit les temples des idolâtres… »
1311 : A Delhi, le sultan Ala Ud Din fait exécuter 20 000 Mongols nouveaux convertis
1313 : le théologien Ibn Taymiya est chargé par les Mamelouks d’organiser l’inquisition contre les shiites à Damas, à coup de fatwas.
1314 : décapitation du chrétien Musa ben Saman pour avoir converti un musulman
1314 : début du siège de Pruse par les Ottomans
1315 : les Mamelouks imposent un roi musulman en Nubie; fin officielle du christianisme nubien
1315 : un prince musulman devient roi dans la Nubie chrétienne; début des conversions et des rafles d’esclaves vers l’Egypte
1316 : décapitation d’Ahmed le russe à Damas pour irrespect envers la loi et le Coran
1317 : la cathédrale de Dongola (Nubie?) est convertie en mosquée
1317 : conversion du roi nubien Sanbu; conversion automatique du royaume; conversion de la cathédrale de la capitale du Mukurra en mosquée
1318 : décapitation de Rashid aldin Tabid historien et ministre perse, juif converti qui provoqua la colère des élites musulmanes
1318 : conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse
1320 : Ibn Taymiya est emprisonné à Damas pour avoir maudit le culte des saints
1320 : décapitation à Damas de l’employé d’un marchand se prétendant prophète
1320c : le sultan Mubarak shah Khalji s’empare de Warrangal (Andhra Pradesh) : « ils brulèrent tous les jardins et les bois. Ce paradis des idolâtres est devenu un enfer. »
1321 : vague de violence anti chrétienne en Egypte; 60 églises et monastères détruits
1321 : campagne de calomnies contre les coptes, qui aboutit à la destruction de 60 églises par la foule
1324 : pélerinage à la Mecque du roi malien Mansa Musa, accompagné de 500 esclaves
1324 : attaque du village assyrien de Qaraqosh; destruction de 4 églises
1325 : début du règne du sultan indien Mohammed ibn Tuglaq. L’historien al Umri dit de lui : « le sultan ne cessa jamais de montrer un grand zèle à faire la guerre aux infidèles… chaque jour, des milliers d’esclaves étaient vendus, tant était grand le nombre de prisonniers »
1325 : Ibn Battuta décrit Delhi du temps du sultan Ben Tughlaq : « près de la porte orientale de la mosquée, il y a deux très grandes idoles de bronze réunies par des pierres. Toute personne qui entre ou sort de la mosquée marche dessu. Sur le site de la mosquée il y avait avant un « Bud Khane » qui est une maison de l’idolâtrie. Après la conquête de Dehli, elle fut transformée en mosquée ».
1325 : mort du poète soufi persan Amir Khusrau, qui célèbre dans ses oeuvres les invasions sanglantes de l’Inde : « Le pays entier, par les sabres des guerriers saints, est devenu comme une forêt dénudée de ses branches par le feu… les vapeurs de l’infidélité ont été dispersées… L’islam est triomphant, l’idolâtrie est soumise…
1326 : décapitation au Caire du philosophe Ismail Al Kurid pour avoir critiqué le Coran
1326 : le shams Adin Al Djauzya est persécuté à Damas, pour soupçon d’hérésie : prison, fouet, humiliations publiques
1326 : décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1326 : long siège, prise et pillage de Pruse, qui devient la première capitale des Ottomans
1326 : Ibn Taymiya est emprisonné à Damas pour avoir maudit le culte des saints
1327 : le sultan Ibn Tughlaq décide de déplacer sa capitale; des milliers d’indiens disparaissent dans la déportation entre Delhi et Daulatabad; il revient 1332
1327 : U fatwa d’incroyance a été édictée contre Ibn Taymyyia pour le tuer
1327 : prise de Lopadion en Bithynie
1328 : mort du théologien et juriste Ibn Taymiyya d’Harran, emprisonné et persécuté.
Ibn Taymiya dont une des thèses légitime le jihad contre un régime qui n’applique pas la charia, ou l’applique mal ; il influence encore aujourd’hui les mouvements islamistes. Adversaire des soufis et du culte des saints, il est enterré dans le cimetière soufi de Damas et sa tombe fait maintenant l’objet d’un culte
1329 : victoire de Pelekanon sur les Byzantins
1331 : Ibn Battuta visite les sultanats esclavagistes de Kilwa et Mogadiscio
1331 : prise de Nicée par les Ottomans
1331 : première medrese ottoman, construite sur le site d’une église convertie en mosquée
1332 : le roi d’Ifat (Nubie) Sabredin attaque l’ Erythrée chrétienne; destruction de toutes les églises et conversion forcée du clergé
1333 : conversions forcées des juifs de Bagdad
1333 : le voyageur Ibn Battuta se plaint du fait que Djenkchi Khan djagataï, permette aux juifs et aux chrétiens de réparer leurs lieux de culte
1334 : conversions forcées des juifs de Bagdad
1334 : le soufi Shihab al Din est torturé et décapité à Delhi
1334 : au cours de son séjour à Delhi, Ibn Battuta remarque que des centaines de personnes y sont décapitées, battues et fouettées par jour
1337 : prise et pillage de Nicomédie par les Turcs
1339 : dans la capitale d’Almalik (Asie centrale), destruction de l’évêché, du monastère franciscain; exécution de 5 moines et de laïcs
1340 : destruction de l’église Sainte Barbara du Caire à cause de sa restauration trop brillante; remplacée par un mirhab
1341 : décapitation à Damas du mystique Othma, Addakaki pour hérésie
1342 : destruction de l’église d’Az Zuhri pour agrandir un hippodrome de dromadaires
1342 : destruction de l’église Saint Ménas du Hamra par la foule en Egypte
1342 : incendie des églises des puits et des Vierges à Hamra
1343 : décapitation à Damas du théologien hasan Sakalini pour avoir critiqué les premiers califes
1344 : conversion forcée des juifs de Bagdad
1347 : plainte des chrétiens dont les femmes et les enfants se font battre en allant dans les églises de Misr
1347 : installation dans l’Inde centrale de la dynastie des Bahaman, qui aurait tué environ 100 000 Indiens
1348 : décapitation au Caire du chrétien converti Michel az Zahiri pour matérialisme
1350 : le sultan Bahmanshah attaque le royaume indien de Warangal
1351 : procès de Juifs (au Caire?) accusés de profanation, qui doivent choisir entre la conversion ou la mort
1351 : avènement du sultan de Delhi Firuz, dont on ddit qu’il possédait 180 000 esclaves pour son usage personnel
1351 : mort du sultan Muhammad ben Tughlaq: « le sultan qui règne maintenant a réussi ce qu’aucun roi n’avait fait avant. Il a accompli la victoire, la domination, la conquête, la destruction des infldèles, la capture de magiciens. Il a détruit les idoles que le peuple de l’Hindoustan avait cachées en vain. » (Shihabud Din Abul Abbas)
1352 : conquête de la Thrace par les Ottomans
1354 : décapitation d’un anonyme à Damas pour avoir dit du mal d’Abou Bakr
1354 : vague de violence anti chrétienne en Egypte provoquée par des prédicateurs
1354 : les Ottomans prennent Gallipoli
1354 : émeutes anti-copte au Caire
1354 : campagne de conversions forcées de coptes, avec obligations strictes pour vérifier la foi des nouveaux convertis
1354 : interdiction de la fête copte de la crue du Nil.
1354 : prise et pillage de Gallipoli par les Ottomans
1354 : raids ottomans sur la Thrace
1355 c : début des fatwas contre les coptes
1358 : fatwa du juriste ‘égyptien al Nakkash:  » les musulmans ne peuvent pas offrir aux incroyants ni leur amitié ni des postes; les musulmans ne peuvent avoir d’autres sentiments pour les incroyants que la haine »
1358 c : élimination presque définitive des chrétiens nestoriens d’Asie Centrale par Tamerlan
1360 : décapitation à Damas pour blasphème d’un farinier Othman Ibn Dababid
1360 : décapitation d’un balayeur de Damas pour blasphème
1360 : emprisonnement d’un tailleur de Damas qui avait dit que les pharaons étaient musulmans
1361 : exil puis meurtre du prêtre assyrien Mar Gregorios Bit Qinaya à Bagdad
1365 : décapitation d’un anonyme à Damas pour avoir dit du mal d’Abou Bakr successeur de Mahomet
1365 : le sultan mamelouk Shakhban confisque les propriétés des églises
1367 : le patriarche maronite Gabriel d’Hajoula est brûlé vif à Tripoli.
1368c : jugement du chroniqueur Shams Siraj Alif sur les règnes de Ben Tughlaq et de son fils Firuz: « …ils furent les souverains choisis par le tout-puissant parmi les croyants, et au cours de leurs règnes, partout où ils trouvèrent un temple idolâtre, il le détruisirent. »
1368c : le chroniqueur Shams Siraj Alif est témoin de l’exécution par le feu d’un brahmane ayant refusé la conversion à Dehli.
1374 : attaque de la nouvelle Arménie par les Mamelouks
1375 : prise de Sis, capitale de Petite Arménie par les Mamelouks
1375 : prise de Nish en Serbie
1375 c : exécution d’un copte en Egypte pour n’avoir pas assez prié !
1375c : le sultan Firuz shah s’empare du fort de Jajnagar: « …il y avait une idole de pierre que les infidèles appelaient Jagannath… il la prit, l’emmena à Delhi et la place dans une position honteuse. »
1379 : Tamerlan interdit l’élection des chefs jacobites sur les territoires qu’il contrôle
1380 : décapitation d’un groupe de chrétiens du Caire qui se dénoncent comme apostats
1380c : conversion du temple de Kali Mandir au Kashmir en mosquée
1380c : le sultan Firuz fait graver une longue inscription près de la jaami Mesjid de Firuzabad : « ces gens ont érigé de nouveaux temples idolâtres dans la ville et les environs en contradiction avec la loi du prophète qui déclare que de tels temples ne doivent pas être tolérés. Sous l’inspiration divine, j’ai détruit ses édifices et j’ai tué les chefs de l’infidélité qui poussaient les autres à l’erreur… (au village de Maluh, au cours d’une fête), je suis venu en personne et j’ai ordonné que les chefs de ces gens et les promoteurs de ces abominations soient exécutés ; j’ai détruit leurs temples idolâtres et à leur place j’ai construit des mosquées. »
1381 : prise de Hérat par Tamerlan ; érection de pyramides de têtes
1381 : prise de la ville d’Isfarayin dans le Mazanderan; massacre de la population
1383 : décapitation de Shams Adin Maki, écrivain, pour hérésie
1383 : décapitation à Damas d’un chrétien anonyme apostat
1383 : prise de Kandahar par Tamerlan ; pyramides de têtes
1384 : M. ben Makki poète et juriste chiite décapité à Damas
1384 : pillage de la Bosnie par les Ottomans
1385 : fuite des Maï, rois tchadiens vers le sud, pour échapper à l’invasion musulmane
1386 : invasion et pillage de la Géorgie par Tamerlan
1386 : invasion de Tamerlan en Géorgie; destructions d’églises et monastères, conversions forcées, prêtres brûlés; 60 000 personnes déportées
1386 : la cathédrale de Sveti-Tzkhoveli (Géorgie) est détruite
1386 : la cathédrale de Rouissi (Géorgie) est détruite
1386 : pillage de Sofia par les Ottomans
1387 : la population de Khvabi-Khevi (Géorgie) est brûlée dans l’église
1387 : le roi géorgien Bagrat doit feindre la conversion pour faire cesser les massacres
1387 : la cathédrale de Mtskhetha (Géorgie) est démolie pierre par pierre
1387 : colonne de Ghtaeba à Ruisi (Géorgie) détruite par les musulmans
1387 : prise de Van par Tamerlan: massacre de la population
1387 : prise de Hamadan par Tamerlan
1387 : prise de Ispahan ; 45 pyramides de 1000 à 2000 têtes sont érigées
1388 : mort du shah Tughlak, grand destructeur de temples hindous: « le jour d’une fête hindoue, j’y suis allé moi même, j’ai ordonné les exécutions des chefs et des fidèles de cette abomination; j’ai détruit les temples des idoles et j’ai construit des mosquées à leurs places ».
1388 : attaque des Ottomans contre la Bulgarie
1389 : une procession de coptes convertis de force se repent de son apostasie ; les hommes sont tous décapités, puis les femmes
1389 : les Ottomans battent les Serbes à Kosovo
1389 : campagne d’exécutions de coptes relapses.
1389 : le général Malikzada Khan s’empare de Kalpi (Uttar Pradesh) et la renomme Muhamadabad ; il détruit tous les temples et construit des mosquées par-dessus.
1390 : fondation du premier ghetto juif à Fès
1390 c : décapitation d’un blasphémateur au Caire
1391 : lettre du roi de Bornou, Othman ibn Idriss aux Mamelouks, qui proteste contre les captures de musulmans libres par les Arabes
1391 : au Maroc, persécution des juifs venus d’Espagne
1391 : à Jérusalem, un groupe de moines franciscains tentent de contester l’islam et insultent Mahomet; ils sont aussitôt décapités
1391 : attaque des Ottomans contre la Morée
1392 : Tamerlan massacre les hérétiques de la Mer Caspienne
1393 : décapitation de 4 moines de Jérusalem ayant proposé une confrontation avec des théologiens musulmans
1393 : les Ottomans s’emparent de la Thessalie
1393 : les Ottomans s’emparent de la Bulgarie
1393 : Tamerlan attaque la ville assyrienne de Tikrit; tous les habitants chrétiens sont exterminés.
1393 : les Assyriens se réfugient vers le Nord de la Mésopotamie, autour de Mossoul.
1393 : pillage et destruction par les Ottomans de la capitale bulgare de Grand Turnovo
1393 : une chronique géorgienne (Tovma Metsobets) décrit l’irruption de Tamerlan dans le Caucase: « Un homme appelé Tamur-lank, portant la foi et les paroles de l’obscène Mahomet, précurseur de l’Antéchrist, apparut dans l’Orient, à la cité de Samarkande, sans merci, cruel, perfide, rempli de tout le mal, d’impureté et de ruses de Satan…
1394 : décapitation pour hérésie du chef soufi Fazlallah Astarabadi en Anatolie
1394 : prise et pillage de Thessalonique par les Ottomans
1394 : invasion de l’Albanie par les Ottomans
1395 : destruction de Malatya par Tamerlan
1395 : pillage de la région du Kouban par Tamerlan
1396 : la ville d’Astrakhan est rasée par Tamerlan
1396 : la ville de Saray, capitale des Kiptchak est rasée par Tamerlan
1397 : attaque des Ottomans contre la Grèce
1398 : Tamerlan attaque l’Inde, trop tolérante selon lui
1398 : décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1398 : massacre par Tamerlan de 100 000 prisonniers indiens au cours du sac de Delhi: il écrit lui-même: « J’ai directement donné ordre à mes officiers de proclamer à travers le camp que chaque homme qui aurait des prisonniers infidèles devra les mettre à mort… quand cet ordre est venu aux héros de l’Islam, ils ont sorti leurs sabres et mis les prisonniers à mort. 100 000 infidèles, idolâtres impies, ont été égorgés en un jour… »
1398 : chaque guerrier de Tamerlan retire du sac de Delhi vingt esclaves, selon le récit du conquérant lui- même
1398 : Tamerlan soumet les tribus païennes de l’Indou Kouch
1398 : massacre des défenseurs de la citadelle indienne de Bhatnir par Tamerlan
1398 : Tamerlan note dans ses mémoires qu’au siège de Dipalpur en Inde, 10 000 infidèles ont été décapités en une heure
1399 : Damas est pillée par Tamerlan
1399 : incendie de la grande mosquée de Damas au cours du pillage de Tamerlan; accident?
1399 : mars : Tamerlan ravage Lahore
1400 : invasion et pillage de la Géorgie chrétienne par Tamerlan
1400 : les soldats arméniens défendant Sivas sont enterrés vivants
1400 : selon la tradition,à Sivas, Tamerlan fait piétiner par des cavaliers un choeur d’enfant chantant des psaumes; il n’aimait pas la musique, disent les chroniques
1400 : premier siège de Sivas par Tamerlan; pillage et massacre
1400 : prise d’Alep par Tamerlan; pyramides de têtes
1400 : le gouverneur du Kashmir Sikander détruit les temples hindous de la province et soumet les brahmanes à des taxes énormes pour les forcer à la conversion
1400 : destruction de la ville d’Ayntap par Tamerlan
1400 : prise et pillage d’Alep par Tamerlan
1400 : instauration d’un tribunal religieux Seriat Mahkemesi par les Ottomans
1400 c : les Marocains détruisent l’empire animiste des Gao au Niger
1400 c : djihad de Askiya Mohammed pour convertir de force les Mosi du Niger; échec de l’entreprise
1400 c : élimination du christianisme après les passages de Tamerlan en Afghanistan
1400c : le sultan Mahmud shah Tughlaq envahit les régions de Prayag et Kara (Uttar Pradesh) « dans le but de tuer les infidèles, et il ravagea les deux endroits… »
1401 : prise de Bagdad par Tamerlan
1401 : nouvelle invasion de la Géorgie par Tamerlan, qui repart déçu par l’aspect ruiné du pays !
1401 : massacre de 90 000 habitants de Bagdad par Tamerlan; érection de 120 pyramides de têtes
1402 : destruction de l’église d’Abou N Numrus, remplacée par une mosquée, en Egypte
1402 : destruction d’Aphrodisias par Tamerlan
1402 : Tamerlan prend la ville de Sivas et massacre la population ; il ne reste presque plus aucun habitant
1402 : Smyrne occupée par les Croisés est prise par Tamerlan; massacre et pyramides de têtes
1402 : l’escadre de Rhodes qui vient secourir Smyrne est accueillie par une pluie de têtes coupées
1403 : invasion et pillage de la Géorgie par Tamerlan
1405 : Tamerlan prépare l’invasion de la Chine
1406 : le temple de Manvi est transformé en mosquée sur ordre de Firuz Shah
1406 : mort du grand historien Ibn Khaldoun; il avait écrit: « Les seuls peuples à accepter l’esclavage sont les nègres, en raison d’un stade inférieur d’humanité, leur place étant plus proche du stade animal ».
1409 : décapitation au Caire d’un chérif pour blasphème
1409 : décapitations de plusieurs chrétiens apostats à Damas
1410 : le juriste Ath Tha’abili confirme que l’apostat, selon le verset 21′ de la sourate 2, doit être tué
1413 : le gouverneur du Kashmir Ali Shah exécute les Brahmanes qui refusent la conversion
1415 : persécution des Kurdes yazidis par un émir syrien
1416 : pendaison du soufi Badr el Din
1416 : raids de pillage des Ottomans en Hongrie
1417 : décapitation puis écorchement du cheik Nasim Attabrizi à Alep, soupçonné d’hérésie
1419 : incendie de la ville d’Amisos par les Ottomans au cours de sa prise
1420 c : le Zafernahme décrit l’action de Tamerlan: « Le Coran répète que la plus haute dignité à laquelle un croyant peut prétendre est de pourchasser les ennemis de la foi. C’est pourquoi le grand Tamerlan était toujours soucieux d’exterminer les infidèles »
1421 : prison en Egypte pour un prétendu prophète
1424 : création de l’autorité religieuse ottomane Seyhulislamlik
1430 : bannissement du poète mystique Qasim i anwar de la ville d’Hérat
1431 : destruction du temple de Qanauj par le sultan Ibrahim Sharqi
1432 : décapitation (au Caire?) d’un chrétien pour avoir dit du mal du roi David
1436 : décapitation d’un chrétien du Caire apostat à cause de sa femme
1438 : exposition sur un âne d’un habitant du Caire lecteur de livres interdits
1438 : création de ghettos pour les juifs dans les villes du Maroc, sous le nom de « mellah »
1439 : début des persécutions contre les infidèles sous le mamelouk Jaqmaq => 1453
1439 : destruction par le gouveneur mamelouk de Tripoli du monastère maronite de Maiphouq
1440 : invasion de la Géorgie par le Shah Djehan; érection d’une tour de 1664 têtes de soldats prisonniers
1443 : destruction du monastère des 7 montagnes à Assyout par la foule
1446 : mort de l’écrivain égyptien al-Abshihi; il avait écrit « Y a t-il plus vil que les esclaves noirs, de moins bon et de plus mauvais? »
1448 : en Egypte, décret rappelant à l’obéissance des ordonnances concernant la soumission des infidèles juifs et chrétiens sous peine de mort
1450 : décapitation au Caire d’un alchimiste persan pour matérialisme
1450 : procès de juifs accusés d’avoir écrit le nom de Mahomet dans leur synagogue de Fustat; ils sont convertis de force
1450 c : décapitation d’un soldat mamelouk pour blasphème
1450c : destruction du temple Taper au Kashmir; Zain Ul Abdin aurait utilisé les idoles dans la construction d’une route
1451 : invasion de Dehli par l’Afghan Bülbül
1453 : prise de Constantinople; trois jours de massacres et de pillage; foule égorgée dans Sainte Sophie
1453 : l’église de Sainte Sophie de Constantinople est transformée en mosquée
1453 : conversion de l’église et du monastère du Pantocrator de Constantinople en mosquée par Molla Zeyrek Efendi
1456 : Kanhadde Prabandha décrit les scènes de pillage par les musulmans en Inde : « l’armée conquérante brulait les villages, dévastait le pays, pillant la richesse des gens, emporta les Brahmanes, les femmes et les enfants en esclavage, les frappait avec des lanières de cuir, les emmenait en prison et les convertissaient en Turcs obéissants »
1460 : prise de Mistra par les Turcs ; destruction des églises et monastères; vandalisme par la destruction des fresques religieuses : les visages des saints sont défigurés à coup de sabres.
1460 c : l’église de Saint Théodore de Constantinople est transformée en mosquée
1460 c : l’église de la Théotokos Kyriotissa de Constantinople est transformée en mosquée
1461 : prise et pillage de Trébizonde par les Ottomans
1462 : construction de la mosquée de Malan par Mahmoud Shah du Gujarat, suivant la destruction des temples et des idoles
1463 : destruction du monastère d’Al Maghtas en Egypte
1464 : réaction anti-musulmane dans l’empire Songhai =>1492
1465 : à Fès, pogroms après la découverte dans le quartier juif de la tombe du fondateur de la ville, descendant de Mahomet…; les juifs sont obligés de se déplacer vers le ghetto.
1465 : émeutes à Fez à cause de la nomination d’un infidèle à un haut poste
1466 : le sultan Mehmet II fait déporter l’archevêque Dorotheos d’Ohrid en Macédoine à Constantinople
1468 : prise de Karaman en Anatolie par les Ottomans et destruction des bâtiments religieux des infidèles
1471 : mise à sac de Tokat par les Turcomans d’Uzun Hasan
1475 : le légat du Pape Alexandre d’Arioste décrit la condition des chrétiens maronites: « la tyrannie des Sarazins ne connait pas de repos; dans tous les endroits du Liban, il n’y a que désolation, qui provoque les pleurs. Sous prétexte de lever une taxe… ils pillent tout ce que les pauvres gens de la montagne possèdent ; ils les battent à coup de triques et leur infligent toutes sortes de tourments pour leur extorquer ce qu’ils ont; contre ces vexations, il n’y a qu’un recours possible, l’apostasie… »
1480 : 800 habitants de la ville d’Otrante (dans le Salento en Italie) sont décapités par les Turcs, pour ne pas avoir voulu se convertir à l’Islam (voir les saints martyrs d’Otrante). Le monastère de Saint Nicolas de Casole qui abritait alors l’une des plus riches bibliothèques d’Europe fut complètement détruit.
1484 : interdiction pour les hindous de se baigner dans le Gange
1490 : dissolution autoritaire du monastère universitaire du Stoudion; dispersion des moines; transformation en mosquée de l’ensemble
1492 : communauté juive de Touat au Maroc est massacrée; synagogues détruites
1493 : réislamisation brutale de l’empire Songhai par Askiya Mohammed
1500 c : décapitation d’un blasphémateur au Caire
1500 c : la viande de porc est interdite par les missionnaires musulmans sur la côte du Sénégal
1503 : le premier voyageur européen à la Mecque, Ludovico Barthema, est menacé de mort, et doit feindre la conversion; il est ensuite prisonnier à Jeddah et s’évade.
1504 : prise et pillage de Kaboul par Babur
1505 : destruction du dernier royaume chrétien du Soudan à la bataille d’Arbaji
1505 : chute du dernier royaume chrétien de Nubie
1510 : l’église de Saint Serge et Bacchus de Constantinople est transformée en mosquée
1510 c : le sultan Sélim le Cruel fait massacrer 40 000 chiites anatoliens
1512 : début de la vague de persécutions des chiites par Sélim I dans tout l’empire =>1514
1514 : prise de Kars sur les Géorgiens
1514 : début de la persécution officielle des alévis par les Ottomans après la défaite des Perses à Caldiran
1514 : le patriarche maronite Simon écrit au Pape Léon X pour se plaindre « des taxes, tributs très lourds, vexations, persécutions et brutalités ».
1515 : les Javanais sont chassés par les invasions musulmanes et se réfugient à Bali
1516 : massacre de dizaines de milliers d’Alaouites en Syrie au moment de la conquête des Ottomans sunnites
1516 : les juifs algériens reçoivent le statut officiel de dhimmi de la part des Ottomans; certains couleurs leur sont interdites (rouge et vert); ils n’ont pas le droit de monter à cheval ou de porter des armes; ils doivent payer la taxe discriminatoire; leur représentant est rituellement giflé au moment de la remise du tribut aux autorités.
1520 : le sultanat d’Adal lance un djihad contre l’Ethiopie et ramasse des milliers d’esclaves
1521 : expulsion des juifs de Belgrade par les Ottomans
1522 : expulsion des chrétiens de la ville de Rhodes
1522 : siège de Rhodes par le sultan Soliman II
1523 : répression des hérétiques druzes par le gouverneur de Damas
1523 : le sultan ottoman Soliman ordonne la fermeture de l’église du Cénacle à Jérusalem, et sa conversion en mosquée
1524 : expulsion des juifs de Buda en Hongrie par les Ottomans
1525 : selon les historiens, depuis l’an 1000, les Indiens ont perdu 80 millions d’habitants du fait de la conquête musulmane
1526 : invasion de l’Inde par Babur
1526 : révolte des soufis hérétiques Kalender contre les Ottomans et repression radicale
1526 : invasion de l’Inde par le sultan Babar
1527 : le Mollah Kabiz décapité à Constantinople pour avoir dit que Jésus était supérieur à Mahomet
1527 : mort du théologien Ahmad Baba, qui édictait: « la raison de l’esclavage infligé aux Soudanais est leur refus de croire… C’est pourquoi il est légal de s’emparer de quiconque est capturé comme infidèle… Mahomet le prophète réduisait en esclavage les personnes, parce qu’elles étaient infidèles… C’est alors légal de posséder des Ethiopiens. »
1527 : attaques ottomanes en Bosnie, Croatie, Dalmatie, Slavonie
1528 : destruction du temple d’Ayodhya et construction d’une mosquée
1528 : destruction du temple hindou d’Ayodhya et érection de la mosquée Babri sur le site
1528 : victoire de Khanwa du sultan Babur sur Rana Sanga; érection de nombreuses pyramides de têtes.
1528 : le sultan Babur écrit: « j’ai attaqué Chaderi (Mahdhya Pradesh) et je l’ai prise, par la grâce de Dieu en quelques heures. Nous avons massacré les infidèles et l’endroit qui avait été dar al-harb est devenu dar al-Islam. »
1528 : le sultan Babuur écrit: « le jour suivant, … nous sommes arrivés à un endroit appelé Urwa. (ces statues) j’ai ordonné qu’elles soient détruites. »
1529 : les Turcs ottomans investissent Vienne
1531 : inscription sur la mosquée de Manvi dans le Karnataka: « …une mosquée a été construite à partir d’un temple comme signe de religiosité ».
1535 : pogrom puis expulsion des juifs de Tunisie
1537 : ordre du sultan ottoman à tous les gouverneurs de faire exécuter toute personne qui doute des paroles du Coran
1537 : prise de Bagdad par les Ottomans
1550 : les Perses ravagent les sanctuaires géorgiens de la région d’Echmiadzin
1550 : selon Léon l’Africain, au Maroc, une esclave vaut 15 dinars, un homme 20 et un eunuque 40.
1551 : invasion de la Géorgie par le shah Tamaz
1551 : prise par le shah Tamaz du monastère géorgien de Vardzia; pillage du trésor et massacre des moines prisonniers
1554 : la ville d’Erevan est totalement rasée par les Ottomans
1554 : pillage et persécutions contre la population juive de Marrakech par les Turcs qui ont pris la ville
1563 : exécution du soufi indien Muhammad Gwaliyari
1564 : destruction du royaume hindou de Vijavanagar
1565 : prise et destruction de la capitale Vijayanagar; 5 mois de pillages et de destruction par Nizam Shah
1566 : vague de répression de l’alcoolisme dans l’empire ottoman, et protestation des sectes soufies et des minorités
1567 : construction de la Hammam Darwaza Masjid de Jaunpur après la destruction du temple sous le règne d’Akbar
1568 : au cours de la prise de Chittorgarh par Akbar, 8000 femmes hindoues se suicident
1568 : au cours de la prise de Chittogarh par Akbar, 30 000 non-combattants sont tués
1569 : martyre de Jérôme par le renégat Ali Pasha à Alger, qui est enterré vivant
1570 : siège de Nicosie et pillage par les Ottomans
1571 : exécution par les Turcs des prisonniers du siège de Famaguste; le général Braggadino est torturé pour l’aider à se convertir, puis il est exécuté
1574 : guerre civile au Maroc entre trois prétendants ; les juifs sont victimes pour tous les camps
1574 : le sultan Murat III fait exécuter ses 5 frères dès son avènement
1576 : le chah Ismail II hésite à frapper des légendes religieuses sur les monnaies, parce qu’elles pourraient être souillées par les mains des infidèles
1577 : les Ottomans abattent la cathédrale géorgienne de Sioni
1578 : le Divan ottoman relance la persécution des alévis, les suspects sans preuves peuvent être exécutés
1578 : les Kurdes attaquent la ville chrétienne d’Urmi en Iran et emportent 1000 prisonniers.
1578 c : le pasha turc de Rawandoz attaque les villages assyriens d’Alqosh et Tel Kepe
1578 c : le pasha turc de Rawandoz attaque le monastère de Rabban Hormizd; un évêque et plusieurs moines sont tués.
1580 : l’observatoire de Constantinople est détruit par des religieux fanatiques après une peste
1585 : destruction du temple Ramchandraji à Ayodhya par Babar
1586 : l’église de Saint Jean in Trullo de Constantinople est transformée en mosquée
1586 : conversion de l’église Théotokos Pammakaristos de Constantinople en une mosquée de la Victoire
1586 : destruction de 33 temples hindouistes par les sultans d’Ahmadnagar
1591 : l’église de la Théotokos Pammakaristos de Constantinople est transformée en mosquée
1591 : les Marocains détruisent l’empire du Songhaï, et réduisent les prisonniers à l’esclavage
1595 : prise de Bucarest et pillage par les troupes ottomanes
1596 : massacres systématiques en Anatolie au cours des visites d’inspection de l’armée par le vizir Caghoglu Sinan Pasha
1600 : de 622 à 1600, de 7 à 10 millions d’esclaves ont été transférés dans le monde musulman depuis l’Afrique Noire.

Malédiction des Noirs dans l’islam et esclavage
Cela continue jusqu’en 2018. Voir Tidiane n’Diaye, Le génocide voilé.

COMMENT L’ISLAM A INVENTÉ LA TRAITE NÉGRIÈRE
1600 : pillage de la ville de Sivas par les Celali

1604 : la cathédrale arménienne d’ANi est transformée en mosquée
1604 : incendie et déportation des habitants d’Erevan par le shah perse Abbas
1604 : début d’une période de famine, violence et conversions forcées de la population juive de Fès : 2000 conversions en 2 ans
1605 : le roi de Gowa (Célèbes en Indonésie) se convertit à l’islam et l’impose à tous les rois voisins
1606 : exécution du guru sikh Arjun par Jihangir
1607 : l’Allemand Johann Vild, esclave d’un Persan, visite la Mecque dont il fait une description horrifiée
1608 : persécution pendant deux ans des juifs de Taroudat par les Berbères
1610 : le voyageur anglais Finch décrit les chasses en Afrique destinées aux sultans moghols, pour les approvisionner en animaux et en esclaves
1610 c : l’anglais William Finch, voyageur à la cour des Moghols, décrit la chasse aux esclaves hindous par les musulmans, « comme des proies animales ».
1611 : le soufi Samad est décapité en public devant la mosquée de Delhi
1613 : destruction d’une idole de Varaha à Pushkar sur les ordres de Jihangir
1613 : avènement du sultan Agung du Mataram (Indonésie) qui durant son règne étend ses Etats et l’islam par le combat ; il reçoit donc le titre de sultan des autorités de la Mecque
1614 : invasion de la Géorgie par le shah Abbas;destructions, déportation, profanations des images saintes par le shah lui même
1620 c : le juriste Ahmed Baba de Tombouctou estime qu’il est juste de faire des infidèles des esclaves
1622 : conversion forcée des juifs de Perse
1624 : le shah Abbas tente de convertir le jeune prince Alexandre de Géorgie, qui meurt sous la torture
1624 : mort du soufi moghol Ahmad Sirhindi, qui s’était proclamé « rénovateur du second siècle de l’Islam » ; il a écrit de très nombreuses lettres parmi lesquelles : (n° 163) « l’honneur de l’islam réside dans l’injure faite aux infidèles et mauvais croyants. Celui qui respecte les infidèles déshonore les croyants. »
1625 : le couvent de Saint Nicolas de Constantinople est enlevé aux Dominicains et devient une mosquée
1625 : les Ottomans assiègent Bagdad
1625 c : islamisation forcée du Samtzkhé, région de Géorgie; oppression fiscale sur les infidèles et exode
1630 : les Ottomans assiègent Bagdad
1631 : décret ottoman sur les interdictions concernant les communautés infidèles : ne pas monter à cheval, avoir des costumes discrets, rester humble.
1634 : le sheyhülislam du sultan Murat IV est décapité
1635 : guerre sainte d’agression d’Al Karim au Soudan contre les Tunjurs païens
1635 : destruction du temple d’Orchha par le shah Jahan
1635 : le poète turc Néfi est décapité
1638 : les Ottomans assiègent Bagdad
1650 : les juifs de Tunisie sont déportés dans des quartiers spéciaux appelés « hara »
1650 c : conversion forcée des juifs de Perse, sous le shah Abbas II
1655 : le voyageur Peter Mundy rencontre en Mer rouge un navire : « les marchands étaient arabes, la marchandise composée d’esclaves, environ 300… »
1656 : projet de massacre de toutes les minorités à Constantinople déjoué par le grand Vizir
1656 : juifs chassés d’Ispahan en Iran
1656 : abolition (pour des raisons pratiques) du devshirme, enlèvement et conversion de force d’enfants chrétiens par les Ottomans pour peupler le corps des Janissaires. La pratique avait duré 300 ans
1658 : décapitation de Dara Shikoh, frère du Moghol Aurengzeb pour ses convictions soufies tendant vers l’hérésie ; il avait aussi osé apprendre le sanskrit ; son corps est exposé puis jeté aux ordures
1658 : l’immense bibliothèque du prince Dara Shikoh est brûlée.
1659 : destruction d’un temple de la déesse Bhavani sur la côte de Konkan
1659 : persécution par les Moghols du soufi Mullan shah Lahori
1660 : églises brûlées à Galata et Constantinople par le grand Vizir; rachat des terrains à prix fort par les communautés chrétiennes
1661 : décapitation du soufi Said Sarmad par les Moghols
1661 : punition par les Moghols du soufi Yahya Chisti pour avoir joué de la musique dans une cérémonie
1661 : décapitation du soufi Kalender par les Moghols
1665 : interdiction par le sultan Aurengzeb d’illuminer la fête hindoue de Diwali
1665 : le sultan Aurangzeb interdit aux hindous la ville sacrée de Jatras.
1665 : le sultan Aurangzeb interdit aux hindous de tirer des feux d’artifice dans leurs fêtes religieuses
1665 c : interdiction par les sultans moghols de la possession d’éléphants par les hindous.
1667 : persécution des Arméniens chrétiens en Iran
1668 : interdiction d’accès à la ville sacrée de Jatras pour les Hindous
1669 : destruction du grand temple de Vishvanath à Banara
1669 : destruction du temple de Vishvanath à Bénares
1669 : début de la politique programmée de destruction de la religion hindou par le moghol Aurangzeb
1669 : le chef des Bohras et 700 de ses fidèles sont décapités par les Moghols
1669 : bannissement de Dehli du soufi Muharran
1669 : le gouverneur Hasan Ali Khan déclare avoir détruit 172 temples hindous dans sa province
1669 : le général Abu Tarab déclare avoir détruit 66 temples dans la province d’ Amber
1669 : le chroniqueur Maasiri Alamgiri rapporte que le 2 septembre, Aurengzeb ordonne la destruction du temple de Vishvanath de Bénarès.
1669 : le sultan Aurangzeb donne l’ordre à tous les gouverneurs de détruire le totalité des temples et écoles hindous.
1670 : destruction du temple de Keshava deva près de Mathura et construction d’une mosquée par dessus
1670 : Aurengzeb fait exécuter son propre fils qui n’avait pas respecté les lois sur les vêtements et la longueur de la barbe
1671 : ordre du sultan Aurengzeb de démettre tous les prêtres hindous
1672 : révolte de la secte indienne des Satnami après une dispute entre un adepte et un soldat moghol; dans la répression, la secte disparait totalement
1674 : confiscation de toutes les terres sacrées du Gujarat
1675 : martyre du guru sikh Bahadur; tentative de conversion forcée; décapitation de ses fidèles puis de lui-même
1675 : martyre du sikh Bhai Dyala, cuit dans un chaudron
1675 : martyre du sikh Bhat Sati entouré de fils de coton et brûlé
1676 : expulsion des juifs de Sanaa au Yémen
1678 : décembre : le moghol Aurengzeb tue les deux héritiers enfants du Maharaja de Jodhpur
1678 : conversion forcée des juifs du Yémen
1679 : au Rajastan, destruction de temples à Khandela
1679 : au Rajastan, destruction de temples à Jodhpur
1679 : au Rajastan, destruction du temple de Udaipur
1679 : le Moghol Aurengzeb détruit 123 temples hindouistes dans la région de Udaipour
1679 : le Moghol Aurengzeb détruit 63 temples hindouistes dans la région de Chittor
1679 : le Moghol Aurengzeb détruit 66 temples hindouistes dans la région de Jaipour
1679 : imposition de la capitation sur les infidèles en Inde
1680 : l’Anglais Joseph Pitts, esclave converti de force, visite la Mecque; il y rencontre un Irlandais réduit à l’esclavage comme lui.
1682 : Aurengzeb attaque la capitale des Marathes et torture puis exécute Shambu Ji leur roi
1683 : bannissement du soufi Mir Hussein en Inde
1683 : les Ottomans assiègent Vienne
1683 : pillage de l’Autriche par l’armée ottomane de Kara Mustafa; destruction d’églises, massacres, réduction à l’esclavage
1690 : le Moghom Aurengzeb interdit aux Indiens de monter à cheval et de se faire porter sur des baldaquins
1690 : tous les fonctionnaires des Moghols sont contraints de se convertir
1694 : fondation de l’empire guinéen des Fulani, en état de guerre sainte constante envers ses voisins
1700 : massacre des juifs au Yémen
1700 c : le chah Hussein détruit le temple zoroastrien de sa capitale
1700 c : guerre sainte du cheikh Amadou au Mali qui fonde l’Etat théocratique de Hamdallaye
1700 c : fondation au Soudan d’un Etat théocratique par El Hadj Omar Tail
1715 : le vizir Ali Pasha tente d’interdire les castrations en Egypte, Tunisie, Algérie: aucun succès
1716 : la bibliothèque du Vizir Corluku Ali Pasha est confisquée car trop moderniste
1716 : fatwa des oulémas de Constantinople interdisant la possession de livres d’astronomie, d’histoire et de philosophie
1718 : destruction de temples hindous à Gopi Talav, pour construire les murailles de la ville
1720 : établissement de la théocratie des Torodbbe chez les Toucouleurs du Soudan
1729 : destruction d’un temple hindou et construction sur le site de la Gachinala Masjid de la région de Kurnool par l’empereur moghol Muhammad Shah
1730 c : période de prédication d’Al Wahhab en Arabie contre le culte des saints, les arbres sacrés, le paganisme…
1731 : les pélerins iraniens de la Mecque sont maltraités autour des lieux saints; on les accuse de les avoir souillés avec des excréments
1732 : le jeune garçon hindou Haqiqat Rai est décapité pour avoir prié une déesse à l’école
1739 : attaque de Delhi par Nadir Shah: massacre et pillage; butin de 150 millions de roupies; vol du diamant Kohinoor
1740 c : le guru sikh Bai Mani Singh est découpé en morceaux
1744 : alliance entre le réformateur Al Wahhab et le chef de tribu Ibn Saoud ayant pour but de constituer un Etat théocratique en Arabie
1745 : le guru sikh Bhai Taru Singh est décapité
1748 : destruction du temple de Bhiramraj Oriyya et construction d’une mosquée sur le site
1750 c : les Kurdes de Tahmaz Nadir shah attaquent les villages assyriens de Mésopotamie.
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Behnam
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Elia
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Oraha
1750 c : les Kurdes de Tahmaz nadir shah attaquent le monastère assyrien de Dair Mar Mikhael près de Ninive.
1750 c : interdiction de la musique et du tabac en Arabie Saoudite
1758 : exécutions d’un juif et d’un Arménien à Constantinople pour infraction à la législation sur les vêtements des infidèles
1761 : invasion de l’Inde par Ahmed Shah Abdali
1762 : février : Ahmed Shah Durrani fait massacrer 22 000 sikhs au village de Koop Heera
1762 : destruction du temple d’or des sikhs à Amritsar
1763 : mort du Shah Wali Ullah en Inde ; accusé d’invention de nouvelles croyances
1770 : promulgation d’une loi ottomane qui autorise la pendaison de tout infidèle trouvé dehors la nuit tombée
1770 : expulsion des juifs de Jeddah en Arabie
1772 : le mollah Mohammed Tahir est décapité pour interprétation trop tolérante et libérale du Coran
1776 : le français JV Morice décrit le commerce en Afrique de l’Est : « en mars et en avril, les Maures et les Arabes se rendent dans le royaume de Kilwa pour s’y fournir en esclaves, car Kilwa est le grand centre de rassemblement de tous les esclaves venus de l’intérieur du continent. »
1780 c : dernier djihad en Inde contre les Hindous, par le Tipu Sultan
1785 : à Constantinople, les églises secrètement réparées par les minorités sont détruites à nouveau par le vizir sous pression de la foule
1790 : massacre de juifs à Tétouan (Maroc)
1790 : destruction de la plupart des communautés juives du Maroc
1795 : pillage de la Géorgie par les Perses.
1797 : conquérant toucouleur Al Hajj Umar Tal déclenche une guerre sainte au Soudan.
1800 c : prise de la Mecque par les Wahhabites : destruction des tombeaux des saints, des pipes de tabacs et des instruments de musique.
1801 : destruction du sanctuaire chiite de Kerbala par les Wahhabites.
1801 : sac et massacre de Kerbala par les wahhabites.
1802 : raid du wahhabite Abdelaziz contre la ville sainte chiite de Kerbala : pillage et incendie.
1802 : les wahhabites pillent et souillent le mausolée d’Hussein à Kerbala; la population est exterminée.
1803 : répression d’une révolte en Serbie ; entre autres, 1800 femmes et enfants pris comme esclaves.
1803 : à la Mecque, les wahhabites décapitent les fabricants de talismans, les joueurs, les drogués, les prostitués, tenanciers, etc…
1803 : à la Mecque, les wahhabites détruisent toutes les décorations, tapis, motifs divers et les lampes de la Kaaba.
1804 : début de la guerre sainte des Toucouleurs du Sénégal => 1808.
1804 : prise et pillage de Médine par la tribu des Saoud.
1804 : les wahhabites détruisent tous les tombeaux autour de Médine.
1804 : la tombe de Mahomet est détruite par les Wahhabites, qui tentent aussi d’en arracher le dôme vert. L’intérieur est pillé.
1804 : le café est interdit par les wahhabites parce que Mahomet ne le connaissait pas.
1805 : pogrom contre les juifs d’Alger après une famine.
1805 : exil des juifs d’Alger vers Tunis et Livourne.
1805 : une caravane de 2000 esclaves africains meurt de soif sur la route Teghazza-Tombouctou.
1805 : pogroms de juifs en Algérie.
1805 c : fondation de la confrérie soudanaise Khatmiyyah, centralisée, politique, dirigée par une seule famille, et qui promet le paradis à ses membres obéissants.
1806 : expulsion par fatwa des juifs de Sali au Maroc.
1806 : interdiction pour les juifs marocains d’avoir des vêtements occidentaux.
1806 : les janissaires du dey d’Alger massacrent et pillent dans le quartier juif.
1806 : révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites.
1807 : expulsion des juifs de Tétouan.
1807 : l’espion espagnol Domingo Badia fait le pèlerinage à la Mecque : il est terrorisé par les wahhabites, qui finissent par piller sa caravane.
1808 : décapitation à Constantinople du chef des wahhabites Abd Allah.
1810 : invasion des Wahhabites en Syrie.
1810 : fondation de la secte Tijaniyah au Maroc.
1810 : l’explorateur suisse Burkhart séjourne plusieurs mois à la Mecque, où il décrit les méfaits des wahhabites.
1810 c : en Arabie, les arbres secs sont automatiquement brûlés par les wahhabites pour éviter qu’ils soient l’objet d’un culte.
1810 c : en Arabie, la coupe de la barbe est punie de 40 coups de fouet.
1810 c : en Arabie, les wahhabites assèchent les sources pour empêcher qu’elles ne soient l’objet d’une vénération.
1811 : le marin britannique Smee note que de nombreux marchands arabes de Zanzibar possèdent jusqu’à 800 ou 900 esclaves ; il estime leur nombre total à 200 000.
1811 : révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites.
1811 : Mehmet Ali, khédive d’Egypte, fait cadeau au sultan de 200 enfants qu’il a fait castrer.
1812 : le voyageur Henry Martyn accepte une controverse religieuse avec une chambrée entière de mollahs perses, qui finissent par tenter de le lyncher.
1813 : répression de la révolte des Serbes ; massacre et réduction en esclavage : des milliers de femmes sont vendues à Belgrade.
1813 : le voyageur suisse J. L. Burkhart visite en Egypte des centres de chirurgie spécialisés dans la castration des esclaves ; l’activité est protégée par le gouvernement.
1815 : début du mouvement d’abjuration de l’islam par les habitants de l’empire Fulani au Nigéria; répression, révoltes etc…
1815 : les juifs d’Alger sont forcés à lutter contre une invasion de sauterelles.
1816 : en Algérie, interdiction de porter des armes pour les juifs et les chrétiens.
1820 : le khédive Mehmet Ali d’Egypte attaque et annexe la Nubie; 30 000 esclaves sont pris; les prisonniers sans valeur sont éliminés.
1820 : le khédive d’Egypte Mehmet Ali réclame 20 000 esclaves pour son armée.
1821 : ordre du sultan Mahmut II de tuer tous les révoltés chrétiens de l’empire ottoman, conformément à la Charia; sans suite majeure.
1821 : le patriarche Grégoire V est pendu par les Janissaires à la porte de l’église du Phanar à Constantinople.
1821 : avril : exécution du patriarche orthodoxe de Constantinople Grégorios.
1821 : attaque des minorités grecques en Anatolie en réplique à la libération du Péloponnèse.
1821 : en réponse aux massacres de la communauté ottomane en Morée, les Turcs massacrent les grecs en Thessalie, Macédoine, dans la mer Egée, Constantinople, Chios (voir lien Wikipedia).
1821 : mars : proclamation du jihad par les Ottomans, par l’intermédiaire du Califat.
1821 : massacre des Crétois par les Egyptiens d’Ibrahim Pacha.
1821 : massacre des Grecs par les Egyptiens d’Ibrahim Pacha, encouragé par les Oulémas: volonté de détruite totalement la population par la déportation des femmes et des enfants. Début de réaction des puissances occidentales.
1821 : à Constantinople, deux métropolites et douze évêques sont pendus sur ordre du sultan.
1822 : traité de contrôle de la traite des esclaves par les Britanniques sur le sultanat d’Oman, qui ne sera jamais respecté.
1822 : massacre de Chio par les Turcs: 25 000 morts ; 40 000 esclaves.
1822 : pèlerinage à la Mecque de l’Indien Sayyed Ahmed, qui propage ensuite en Inde les idées wahhabites.
1823 : le sultan de Mandara annule un raid destiné à s’approvisionner en esclaves parce que les tribus païennes visées étaient en train de se convertir.
1823 : Mehmet Ali réclame que le nombre d’esclaves dans son armée soit de 30 000.
1824 : le wahhabite indien Sayyed Ahmed crée une armée à Peshawar et proclame le jihad contre les Sikhs.
1826 : début de l’influence des Wahhabites en Inde.
1826 : persécution de la secte de Bektash par le sultan Mahmoud II : destruction des monastères, décapitation des chefs Dede Baba, Chelebi et Dede.
1828 : massacre de juifs à Bagdad.
1829 : massacre de la légation russe en Iran par une foule fanatisée.
1829 : la conquête du Caucase par les Russes interrompt le trafic des esclaves circassiennes « blanches».
1829 : octobre : Le chef kurde Rwandez attaque les chrétiens assyriens le long du Tigre. Il fait assassiner les prêtres et les moines.
1829 : octobre : les Kurdes attaquent le village assyrien de Bit Zabda; 200 morts.
1829 : octobre : les Kurdes attaquent le village assyrien de Asfas: meurtre du chef Rais Arabo et du prêtre Aziz; 80 enfants sont tués dans les environs.
1829 : attaque de Nisibe par les Kurdes.
1829 c : le prêtre assyrien Bahnam est assassiné par les Kurdes avec 80 de ses étudiants.
1830 : prise de Peshawar par les Wahhabites.
1830 : jihad en Indonésie contre les Hollandais.
1830 : début de la persécution des juifs en Perse, provoquée par l’avance russe dans le Caucase.
1831 : mort de Sayyid Ahmad Barelvi, général en Inde, accusé d’incroyance par une fatwa.
1832 : massacre des Kurdes yazidis à Soran.
1832 : le prince de Rawandoz attaque le monastère de rabban Hurmiz; le moine Gibrael Danbo est assassiné.
1834 : massacre de juifs à Safed (voir lien Wikipedia).
1835 : le secrétaire général de l’administration britannique de Bombay dénonce les rapts commis par les trafiquants arabes dans l’est de l’Inde.
1837 : fondation de la secte de la Sanusiyya ayant pour but de revenir à l’islam primitif
1837 : répression et réislamisation forcée des Fulani au Nigéria => 1847
1837 : interdiction coranique de la musique et de la danse au Nigéria
1839 : abolition de l’impôt discriminatoire de la jizya par les Ottomans, après protestation des minorités et pression occidentale
1839 : abolition de l’esclavage des Noubas du Soudan vers l’Égypte, sous pression anglaise; 200 000 personnes en auraient été victimes
1839 : fondation de la Société Anti-esclavagiste à Londres, qui a pour but de démanteler le trafic transsaharien des esclaves.
1839 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran.
1839 : massacre de juifs à Machhad et conversion forcée des survivants (voir lien Wikipedia).
1839 : campagne de conversions forcées des juifs iraniens.
1840 : persécution des juifs de Damas ; affaire des meurtres rituels.
1840 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran.
1840 : massacre de juifs à Damas.
1841 : meurtres massifs de juifs au Maroc; le sultan est obligé de considérer les juifs comme sa propriété personnelle, ce qui contribue à les protéger.
1842 : massacre de shaykhis (?) à Kerbala.
1842 : le résident britannique de Bouchir décompte 4 à 5000 esclaves traversant chaque année le Golfe persique.
1842 : tentative de génocide des chrétiens assyriens par l’émir kurde d’Hakkari Badr Khan Bey : 10 000 morts, esclavage des femmes et des enfants. Les Ottomans n’interviennent pas.
1842 : à Hakkari, martyre de la mère du patriarche assyrien Mar Shimun, découpée en morceaux et jetée dans la rivière Zab.
1842 : 800 chrétiens assyriens sont éliminés dans la région de Dez selon les registres fiscaux.
1843 : massacres des chrétiens nestoriens d’Orient notamment par les Kurdes : environ 20 000 morts.
1843 : décapitation d’un jeune Arménien à Constantinople pour apostasie.
1843 : lettre du grand Vizir ottoman à lord Ashley confirmant l’impossibilité de grâce dans les cas d’apostasie.
1843 : témoignage du professeur danois Westergaard sur les persécutions des zoroastriens de Kerman en Iran : ils sont massacrés et leurs livres sacrés sont systématiquement détruits.
1843 : massacre de chrétiens nestoriens au Kurdistan.
1844 : procès, torture et humiliation du premier disciple du Bab en Iran.
1844 : sous la pression européenne, le sultan abandonne en partie la loi réprimant l’apostasie (seulement pour les sujets chrétiens à l’origine).
1845 : fatwa condamnant le Bab comme infidèle.
1845 : persécutions des disciples du Bab à Shiraz.
1845 : arrestation du Bab à Shiraz.
1845 : les disciples du Bab Quddus et Mulla Sadiq battus et humiliés.
1846 : possibilité d’émancipation des esclaves en Tunisie.
1846 : martyre du premier disciple du Bab, Mulla Ali Bastami.
1846 : libération officielle des esclaves de Tunisie.
1846 : malgré l’interdiction de l’esclavage par le Bey de Tunis, l’importation d’esclaves soudanais se poursuit.
1846 : nouvelle vague de persécution contre les chrétiens assyriens.
1846 : après la révolte du village assyrien de Tyari, Badr Khan Bey reçoit 3 paniers remplis d’oreilles coupées en signe de soumission ; la population de la ville est dispersée; les responsables sont exécutés: 30 prêtres et 60 vicaires
1846 : octobre: l’émir d’Hakkari Badr Khan Bey attaque le région de Tkhoma ; 300 femmes sont massacrées ainsi que leurs enfants.
1846 : fondation du sultanat du Jumbe en Afrique Orientale pour favoriser la capture des esclaves.
1847 : massacre de Bahaïs à Qazvin.
1847 : arrestation du Bab.
1847 : reprise des persécutions des chrétiens assyriens par les Kurdes. 30 000 morts?
1848 : disparition totale des juifs de Machhad en Iran.
1848 : convention de badasht en Iran: les Bahaïs se séparent définitivement de l’Islam => début de leurs ennuis.
1848 : le Bab est battu à Tabriz.
1848 : meurtres de bahaïs à Barfurush.
1848 : arrivée dans la ville de Berbera d’une caravane de 700 esclaves enfants.
1849 : meurtre du bahaï Quddus.
1849 : 100 000 esclaves vivent à Zanzibar.
1850 : martyre du Bâb, fondateur du Bahaïsme, à Tabriz; selon la tradition, le peloton d’exécution était constitué de 750 fusils: soit ils tiraient vraiment mal, soit il ne fallait vraiment pas le rater.
1850 : les bahaïs résistent avec les armes à Zanjan : tous éliminés
1850 : révolte bahaï à Yazd.
1850 : révolte bahaï à Nayriz.
1850 : échec d’une révolte bahaï à Téhéran.
1850 : emprisonnements et exécutions des bahaïs; épisode des 7 martyrs de Téhéran.
1850 : le missionnaire allemand Krapf signale que malgré le traité imposé à Oman et Mascate, il y a toujours autant d’Africains prélevés en Afrique de l’est vers Zanzibar.
1850 c : période de conversion forcée des zoroastriens en Iran.
1850 c : persécutions des bahaïs par Nasreddin Chah et les Qadjar.
1850 c : persécution des zoroastriens par les Qajar en Iran; exil en Inde.
1852 : exil du chef bahaï Baha Alla à Istanbul.
1852 : profanation de la synagogue de Naplouse par des soldats turcs.
1852 : exécution de F Qurrat Al’Ayiv poétesse perse et bahaÏ.
1852 : répression contre les bahaïs après une tentative d’assassinat du shah.
1852 : martyre du bahaï Sulayman Khan.
1852 : martyre du bahaï Tahirih.
1852 : révolte des Alaouites contre les Ottomans sunnites.
1853 : révolte bahaï à Nayriz réprimée.
1853 : description du marché aux esclaves de la Mecque par l’aventurier Burton
1854 : pogrom antijuif à Demnate au Maroc.
1854 : l’ambassadeur britannique en Turquie prévient que les militaires ottomans combattant en Crimée avec les Alliés en profitent pour reprendre le trafic d’esclaves circassiennes « blanches ».
1854 : tentative d’interdiction du trafic d’esclaves entre Soudan et Égypte, totalement contournée par les marchands arabes.
1855 : lettre de protestation des marchands d’esclaves de Jeddah contre l’abolition.
1855 : fatwa du chef des oulémas de la Mecque contre l’abolition de l’esclavage et imprécation contre les Turcs, considérés comme infidèles.
1855 : abolition de l’impôt discriminatoire de la jizya par les Ottomans.
1855 : de nombreux convois d’esclaves sont repérés entre la Libye, la Crête et les îles grecques par la marine britannique.
1855 : permis d’inhumer d’un chrétien par un cadi ottoman (extrait) : « nous accordons au prêtre de l’église de Marie que la carcasse impure, pourrie, puante de Saideh, damné ce jour, pourra être enterrée. »
1855 : séjour de l’orientaliste hollandais Snouck à la Mecque ; il décrit l’exploitation des pèlerins par les gardiens des lieux saints.
1856 : après le massacre des janissaires (plus de 8 000 morts), persécution de la confrérie des Bektas par les sunnites.
1856 : décret ottoman en vigueur en Égypte qui interdit la construction ou la réparation d’églises sans autorisation de l’Etat à très haut niveau.
1856 : mort de l’imam Seyyid, grand responsable de la traite des esclaves noirs en Afrique de l’est, pendant 40 ans.
1856 : l’empire ottoman, en contradiction avec le Traité de Paris, exige des minorités l’acquisition d’un permis pour construire ou réparer les lieux de culte.
1856 : après une épidémie de choléra, le régime islamiste du Nadj décide que la calamité est due à un relâchement des mœurs islamiques ; on crée alors une Commission de la Vertu : elle s’attaque aux chiens errants et au tabac.
1856 : le chérif de la Mecque crée un conseil de 32 notables chargés de « surveiller les pratiques religieuses et la moralité de chacun ».
1856 : à la Mecque, interdiction de faire de la musique, de fumer, de rire (pour les femmes).
1856 c : préparation de la révolte des Cipayes à la Mecque.
1857 : interdiction de l’esclavage des Africains par les musulmans, sauf au Hedjaz, sous pression britannique.
1857 : interdiction de l’esclavage dans tout l’empire ottoman sous pression occidentale.
1857 : décapitation à Tunis du cocher juif Batou Sfez, accusé de blasphème, alors qu’il était ivre.
1857 : début de la lutte des zoroastriens d’Iran pour l’abolition de la taxe discriminatoire jizya. => 1882
1860 : massacre des chrétiens syriens.
1860 : massacre de 22 000 chrétiens libanais, dont 5000 à Damas, par les Druzes et avec l’accord des Turcs.
1860 : destruction de monastères et d’églises par les Albanais au Kosovo.
1860 : avril : ordre du sultan visant à l’élimination des Maronites dans les montagnes du Liban.
1860 : avril-mai : déroulement du massacre des maronites sous la responsabilité du gouverneur de Damas Ahmet Pacha.
1860 : avril : début de la destruction de 60 villages d’Al Matin et Al Shuf au Liban par les Druzes et Kurdes.
1860 : destruction du village libanais de Dayr al Qamar ; 2600 morts ?
1860 : le quartier assyrien de Damas est attaqué ; 10 000 morts ?
1860 : attaque et incendie de la ville libanaise de Zahla par les Bédouins.
1860 : destruction du village libanais de Rasshayya ; 800 morts ?
1860 : destruction du village libanais de Hasbayya ; 1000 à 6000 morts ?
1860 : destruction du village libanais de Jazzin ; 1500 morts ?
1864 : révolte bahaï à Najafabad.
1864 : massacre d’Arméniens à Sassoun.
1865 : 200 morts du choléra par jour durant le pélerinage de la Mecque.
1867 : exécution de trois bahaï à Tabriz.
1867 : martyre de bahaï à Téhéran.
1867 : martyre de bahaï à Zanjan.
1867 : les autorités égyptiennes estiment que malgré les contrôles, 10 à 30 000 esclaves sont prélevés au Soudan par an.
1867 : massacre de Crétois.
1867 : fondation du mouvement islamiste de Déoband en Inde.
1867 : massacre de juifs à Barfurush.
1868 : exil du chef bahaï Baha Alla à Acre.
1868 : persécution des bahaï en Egypte.
1868 : les bahaï de Bagdad sont exilés à Mossoul.
1868 : publication d’un livre sur l’Histoire de l’Egypte par le cheikh al Tahtawi, première tentative d’étude de l’Egypte préislamique par un musulman.
1869 : martyre du bahaï Badi.
1870 : selon l’explorateur Denham, les marchands d’esclaves du nord de l’Afrique accusent leurs victimes d’apostasie pour ensuite les vendre.
1870 : après 50 ans de troubles, les oulémas shiites et sunnites d’Inde condamnent les excès des wahhabites.
1873 : lettre de protestation de Sir Rawlinson au Shah d’Iran concernant la persécution des zoroastriens : conversions forcées, expropriations, interdiction de vêtements, de monter à cheval.
1874 : mort de Ali Karamat, théologien idéologue de la répression de l’hindouisme et des hérésies au Bengale
1874 : le voyageur écossais décrit la traite pratiquée par les négriers arabes en Tanzanie : « le commerce des esclaves est en train de s’étendre à l’intérieur du pays et continuera de s’étendre… à moins qu’il ne meure de façon naturelle par la disparition totale de la population »
1874 : assassinat public puis lynchage d’un marchand zoroastrien, Rashid Meherban du bazar de Yazd en Iran par la foule; acte commis avec la complicité des autorités; début de l’activisme parsi en Inde.
1875 : le Bey de Tunis signe un traité avec les Britanniques qui interdisent formellement le trafic des esclaves.
1875 : décembre : incendie du marché arménien de Van sur ordre du gouvernement ottoman.
1875 : révolte des orthodoxes de Bosnie contre l’oppression fiscale ottomane; le sultan Abdul Hamid II « le Sultan Rouge » exige une destruction totale.
1875 : sous pression européenne, le sultan accorde l’égalité aux chrétiens de Bosnie, avec la fin de l’application de la sharia à leur égard.
1876 : écrasement de la révolte bulgare.
1876 : massacre des Bulgares par les Turcs (15 000 morts selon un consul US).
1876 : au cours de la guerre d’indépendance bulgare, les bandes d’irréguliers de l’armée ottomane, brigands, kurdes et fanatiques, massacrent environ 15 000 personnes dans la région de Plovdiv : 58 villages sont détruits ainsi que 5 monastères
1876 : le sultan Abdul Hamid arme les tribus kurdes pour éliminer une partie de la minorité arménienne.
1876 : mai : massacre de 16000 civils bulgares; protestations des puissances européennes.
1876 : conférence de Constantinople imposée par les puissances européennes sur le respect des minorités ; le ministre libéral partisan de la tolérance Midhat Pacha est assassiné aussitôt après.
1876 : publication de « The Bulgarian Horrors and the Question of the East » de Gladstone en protestation contre l’inaction de Disraeli.
1877 : martyre du bahaï Mulla Kazim.
1877 : juin : massacre par les irréguliers ottomans des Arméniens de Bulgarie.
1877 : massacre d’Arméniens à Beyazit en Anatolie.
1877 : l’Anglais Fryer Kean visite la Mecque et y découvre une Anglaise capturée dix ans auparavant, réduite à l’esclavage puis mariée de force à un chef bédouin.
1879 : depuis 4 ans, 80 à 100 000 esclaves ont été capturés au Soudan, selon Gordon Pacha.
1879 : condamnation à mort d’un ouléma turc, Ahmed, qui avait assisté un prêtre anglican dans la traduction d’ouvrages chrétiens ; sous la pression des Européens, il est seulement banni
1880 : l’émir Abdour Rahman attaque et convertit de force les infidèles du Kafiristan, qui devient le Nouristan
1880 : démission de Gordon Pacha devant l’échec de sa politique anti-esclavagiste au Soudan
1880 : pendant 10 ans, le marchand arabe Muhammad Ibn Hamid implante une sorte d’Etat esclavagiste et pillard dans le Haut Congo, qui sera détruit par les Belges.
1880 : la révolte du sheikh algérien Bouamama est préparée pendant son pèlerinage à la Mecque.
1880 c : dans les écoles normales ottomanes (fond. 1848), remplacement des cours de littérature et d’histoire par des cours de théologie et de droit coranique
1881 : l’impôt de la région militaire de Fachoda, contrôlée par l’Egypte, se fait en têtes d’esclaves.
1881 : proclamation de Ahmed comme Mahdi au Soudan. Son harem renferme quatre cents femmes.
1881 : massacre de coptes et d’autres chrétiens à Alexandrie.
1882 : arrestation de bahaïs à Téhéran.
1882 : le trafic d’esclaves est illégal en Perse après un accord avec les Anglais, mais la possession d’esclaves est légale.
1882 : juillet : émeutes anti-chrétiennes à Alexandrie : 50 morts.
1882 : abolition de la taxe discriminatoire jizia pour les zoroastriens d’Iran, cf. 1857, sous la pression britannique.
1884 : recrudescence de la traite des esclaves au Kenya après une famine.
1884 : fondation à Khartoum de l’Etat islamiste inspiré par le Mahdi; développement de la traite des esclaves, favorisée par le régime.
1885 : victoire du Mahdi à Khartoum : redémarrage spectaculaire de l’esclavage en Afrique de l’est.
1885 : le mahdi du Soudan expulse les Egyptiens en prêchant le jihad.
1887 : le consul britannique à Jeddah note que le trafic des esclaves n’a jamais été aussi actif en Mer Rouge
1889 : révolte des bahaïs à Najafabad.

« Les Batahin qui habitent sur la rive droite du Nil bleu avaient eu l’audace de lui (Abd’Allah l’auto-proclamé Mahdi et calife) désobéir. Il en fait prendre soixante-sept qui sont, tout d’une voix, condamnés à mort par les cadis bien stylés. On les amène devant le calife, entourés de la troupe hurlante de leurs femmes et de leurs enfants. Il glisse quelques mots à l’oreille de son exécuteur des hautes œuvres, et les condamnés sont entraînés vers la place du marché. Un quart d’heure s’écoule, puis le calife monte à cheval et se rend au lieu d’exécution. Le spectacle qui s’offrait à la vue était terrible. Les Batahin avaient été divisés en trois groupes : les uns étaient pendus, d’autres décapités, aux autres enfin on avait coupé la main droite et le pied gauche. Le calife tourna autour des gibets qui fléchissaient sous le poids des corps, examina les têtes qui avaient roulé loin des torses, et le tas des mutilés écroulés les uns sur les autres et baignant dans leur sang. Slatin, qui était contraint de le suivre dans cette terrible promenade, atteste qu’il ne surprit sur son visage aucune émotion, et que même, à certain moment, il l’entendit risquer une plaisanterie macabre. »
1889 : martyre du bahaï Haji Muhammad Riday i Isfahani à Ishqabad.
1889 : les bureaux d’affranchissement créés par les Britanniques en Egypte ont libéré 18 000 esclaves en 6 ans.
1889 : après les funérailles d’un rabbin, jugées trop peu discrètes, le cimetière juif de Bagdad est confisqué.
1889 : pillage du quartier juif de Bagdad.
1890 : début de la guerre sainte du Mahdi somalien M Hassan contre les missionnaires chrétiens.
1890 : martyre du bahaï Sidih.
1890 : les Britanniques tentent de réduire l’esclavage à Zanzibar; échec devant la protestation des marchands arabes.
1890 : juin : répression sanglante d’une manifestation arménienne à Kum Kapi (Constantinople).
1890 : pogroms anti-arméniens à Erzurum
1890 : massacre de 444 pèlerins maghrébins allant vers la Mecque, commis près de Médine par des bédouins qui criaient : « votre fortune vient d’Allah, la nôtre vient de vous. »
1891 : épisode des sept martyrs de Yazd.
1891 : janvier : destruction du village arménien de Vardenis par les Turcs.
1891 : création par les Ottomans des régiments kurdes des Hamidiés chargés de la répression des Arméniens.
1891 : 21 000 pèlerins meurent à la Mecque à cause d’une épidémie.
1892 : massacre des Kurdes yazidis.
1892 : martyre du bahaï Sabzivari.
1892 : empoisonnement de l’apostat syrien Kamil Abdel Messieh, à Bassorah.
1892 : massacre de Kurdes yazidis à Mossoul.
1892 : fermeture de l’église et de l’école chrétienne de Tabriz, soupçonnée de prosélytisme.
1892 : juillet: environ 8000 Kurdes yazidis sont éliminés pour avoir refusé leur conversion à l’islam, dans la région de Mossoul.
1893 : 14 000 morts du choléra à la Mecque au cours du pèlerinage ; les autorités locales refusent toute mesure d’hygiène ; l’Etat ottoman empêche les réactions occidentales.
1893 : 17 000 pèlerins meurent du choléra au retour de la Mecque.
1894 : début des massacres contre les Arméniens décidés sous le sultan Abdul Hamid => 1896; environ 300 000 morts.
1894 : août : massacre du village arménien de Gelie-Guzan.
1894 : août : massacre d’Arméniens au Mont Gebin, déportés du village d’Andok et brûlés vifs dans la forêt.
1894 : août :74 villages arméniens détruits dans la région de Sassun : 10 000 victimes.
1894 : août-octobre : massacre d’Arméniens par les seigneurs kurdes autour de Mush ; 5000 morts selon les Européens.
1894 : l’ambassadeur de France à Constantinople décrit la création des régiments kurdes comme « l’organisation officielle pour le pillage aux dépens des chrétiens arméniens ».
1895 : proclamation du jihad par les Ottomans
1895 : massacre d’Arméniens à Van et Istanbul.
1895 : succès final de la politique anti-esclavagiste des Britanniques en Egypte.
1895 : conversion au christianisme de Naamet Ullah en Syrie; à Beyrouth, il est enrôlé de force puis disparait.
1895 : exécution à Birecik de 20 Arméniens refusant de se convertir.
1895 : septembre : massacre d’Arméniens à Baberd par les Turcs.
1895 : septembre : pogroms contre les Arméniens à Constantinople ; 2000 morts ; plaintes des Européens
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la région de Arabkir ; 2800 morts
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Baghesh.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la région de Balu ; 1200 morts.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Bayburt ; 165 villages détruits.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la région de Bitlis ; 102 villages détruits.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la région de Charsanjak ; 700 morts.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la province de Derjan.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la ville d’Erzincan ; 1000 morts.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Erzurum ; 400 morts.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Garin ; 2000 morts ; 43 villages détruits
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Kamakh.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Kharput ; 4000 morts.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la région de Kghi ; 1000 morts.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Malatya ; 3000 morts ; 1000 maisons détruites
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Shapin-Karahisar ; 2000 morts dans la ville et 3000 dans la campagne.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la région de Torgom ; 500 morts
1895 : octobre : massacre d’Arméniens dans la province de Trébizonde ; témoignage du consul français.
1895 : octobre : massacre d’Arméniens à Urfa par les troupes kurdes ; 10 000 morts dans les combats ; le consul anglais est témoin.
1895 : novembre : massacre d’Alep ; 1000 morts.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Amasya ; 100 morts.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Antep ; 1500 morts
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Arabkir ; 2800 morts.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Balu.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Diyarbakir et sa région : 30 000 morts.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Kharput ; 3800 morts.
1895 : novembre : conversions forcées d’Arméniens à Kharput.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Marash ; 1000 morts.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Marzvan ; 700 morts.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Sivas ; 1500 morts.
1895 : novembre : les Kurdes attaquent la ville de Tel Mozilt et la ravagent ; le gouverneur turc tente de les stopper mais le massacre d’Assyriens a pourtant lieu.
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Van.
1895 : novembre : pillage de 160 villages de la région de Van
1895 : novembre : massacre d’Arméniens à Zklus ; 200 morts.
1895 : décembre : destruction de 100 villages dans la province de Bitlis.
1895 : décembre : destruction d’une centaine de villages proches de Mush.
1895 : décembre : massacre de 8000 Arméniens à Urfa ; des centaines d’Arméniens sont brûlés vifs dans la cathédrale d’Urfa
1895 : janvier: le soldat kurde Sheikh Hassan déclare avoir tué 40 chrétiens à Urfa pendant les massacres.
1896 : martyre de 5 bahaï de Turbat-i-Haydari.
1896 : publication du British Blue Book sur les massacres d’Arméniens dans l’empire ottoman.
1896 : juin : destruction de 11 villages arméniens autour de Gumushhane.
1896 : juin : massacre de 400 Arméniens autour de Khizan.
1896 : juin : massacre de 160 Arméniens autour de Mamarzank ; conversion des survivants.
1896 : juin : massacre des hommes du village arménien de Sgherdi ; conversion forcée des survivants.
1896 : juin : destruction des villages de la région de Shatakh.
1896 : juin : destruction de villages arméniens autour de Van.
1896 : juin : massacre d’Arméniens à Van ; fuite des survivants en Iran.
1896 : août : après la prise d’otage à la Banque Ottomane, pogroms contre les Arméniens de Constantinople ; 7000 morts? protestation officielle des puissances européennes.
1896 : septembre : dispersion de la population arménienne de Agn.
1896 : septembre : massacre dans le village de Binkaya ; 250 morts.
1896 : septembre : massacre de 250 Arméniens autour de Mush.
1896 : massacre des Crétois par l’occupant ottoman.
1896 : les infidèles du Kafiristan ont été entièrement convertis de force ou éliminés par l’émir de Kaboul.
1898 : djihad prononcé contre les Russes en Asie centrale.
1898 : martyre de Haji Muhammad i Turk à Mashhad.
1898 : mort de Sayyid Ahmad khan, dirigeant de l’université musulmane d’Aligarh : il a été victime d’un très grand nombre de fatwas d’hérésie comme athée, irréligieux, chrétien, naturiste, antéchrist, etc…
1898 : le Mahdi de Khartoum proclame le jihad.
1899 : révolte bahaï à Najafabad.
1899 : conférence à la Mecque sur les causes du déclin de l’islam.
1900 : août : massacre de femmes et d’enfants arméniens dans les villages de Spaghanak.
1902 : des médecins européens calculent que 20% des pélerins pour la Mecque meurent pendant le voyage et 5% sont réduits à l’esclavage.
1903 : révolte bahaï à Rasht.
1903 : massacre de 100 bahaïs à Yazd et Ispahan.
1903 : pogrom contre les bahaïs à Yazd ; environ 70 morts.
1904 : massacre de juifs au Yémen.
1904 : mai : massacre de 7500 Arméniens dans la région de Sassun.
1905 : mort de Hamid Mohomad, surnommé Tippu Tip, le plus célèbre négrier du XIXème siècle, qui vendait jusqu’à 30 000 esclaves par an, selon lui.
1906 : le gouverneur de Tadoli (Soudan) est assassiné pour avoir tenté d’abolir l’esclavage.
1906 : révolte des trafiquants arabes de la région de Kordofan (Soudan) après la libération de 120 femmes et enfants par les Anglais.
1906 : l’apostat iranien Mirza Paulos est persécuté pendant 5 ans.
1907 : le roi kadjar Ali Shah abolit l’assemblée et la constitution de l’empire perse comme étant contraires à l’islam.
1907 : abolition de l’esclavage au Kenya par les Britanniques.
1907 : Zanzibar compte, sous domination anglaise : 200 Européens, 4000 Arabes, 27 000 affranchis et 140 000 esclaves.
1907 : l’apostat Abdul Karim est martyrisé en Afghanistan.
1907 : la Constitution du royaume perse introduit timidement la notion de liberté individuelle ; elle est violemment critiquée par les ouléma qui la considèrent comme non-islamique.
1908 : le sultan Abdul-Hamid possède encore un harem de 370 femmes et 127 eunuques.
1908 : un évêque en visite en Palestine note qu’il y a des conversions au christianisme, mais aussi que les apostats doivent s’enfuir au plus vite en Egypte.
1908 : juillet: à Adana, troubles arméniens et répression violente ; 30 000 victimes ; protestations européennes.
1908 : voyage du Kaiser Guillaume I en Palestine et Syrie; il insiste sur son admiration pour l’islam, religion autoritaire et militariste, qu’il favorise contre ses concurrents européens.
1909 : pogroms à Kermanshah (Iran).
1909 : profanation de la synagogue de Suleymanié en Irak.
1909 : martyre du bahaï Haji Haydar à Ispahan.
1909 : massacre d’Arméniens à Adana, souvent mené par les mollahs et muftis.
1909 : avril : massacre de 30 000 Arméniens en Cilicie.
1909 : avec des milliers d’Arméniens, quelques missionnaires américains sont massacrés dans la région d’Adana.
1909 : commentaire du vice-consul britannique de Mossoul : « L’attitude des musulmans envers les chrétiens et les juifs est celle d’un maître envers ses esclaves. »
1911 : les Britanniques estiment que le djihad du Mahdi au Soudan a causé 300 000 morts, surtout indigènes.
1911 : fin définitive de l’esclavage en Libye avec l’occupation italienne.
1911 : congrès copte à Assiout, qui sera utilisé par les islamistes égyptiens pour alimenter les fantasmes sécessionnistes et justifier les persécutions.
1911 : octobre : assassinat de l’évêque de Grevena Emilianos par des agents turcs.
1912 : création de l’armée saoudienne à partir de bataillons sacrés de fanatiques, les Ikhouans.
1912 : fin officielle de l’esclavage au Maroc, avec l’occupation française.
1912 : persécution de l’apostat A. T. en Egypte malgré la protection anglaise ; il faillit être empoisonné deux fois.
1912 : fondation de la Mohammadiya en Indonésie pour réislamiser la société.
1912 : massacres en Thrace contre les populations chrétiennes commis par l’armée turque en retraite.
1912 : pogroms de Fès au Maroc.
1913 : les wahhabites d’Egypte s’attaquent aux confréries soufies.
1914 : début de la période de massacre des chrétiens Nestoriens d’Irak, considérés comme alliés des Britanniques.
1914 : expulsion de 250 000 Grecs de Thrace Orientale.
1914 : mai : rapide expulsion de la population chrétienne de Pergame, qui se réfugie à Lesbos.
1914 : juin : massacre de Grecs par les Turcs à Foça et Cesme.
1914 : juillet : création des bataillons de travaux forcés pour les mobilisables orthodoxes, qui permettent leur élimination progressive.
1914 : août : massacre de 12 000 chrétiens assyriens en Irak par le Jevdet Khalil Bey.
1914 : novembre : poursuite de l’expulsion des Grecs de Thrace Orientale
1914 : novembre : déclaration de jihad par les Ottomans proclamée à Constantinople, et reprise par tous les imams de l’empire.

L’allié allemand tente d’en adoucir les termes : « Puisque conformément au verset du coran, il s’est formé un peuple vertueux, digne de servir d’exemple au monde, doué qu’il est de toutes les qualités que doit posséder le genre humain, tous ceux qui professent cette religion… doivent… se grouper autour de l’étendard de Mohammad, le coeur tourné vers Allah et la face vers la Kaaba…. Fidèles serviteurs d’Allah, ceux qui prendront part au jihad pour le bonheur et le salut des croyants et en reviendront vivants jouiront du bonheur ; quant à ceux qui trouveront la mort, ils ont droit au titre de martyrs ; conformément à la promesse divine, ceux qui se sacrifient pour la cause du droit auront la gloire ici-bas et le paradis là-haut… Combattants musulmans ! avec l’aide d’Allah et l’assistance spirituelle du prophète, vous vaincrez et écraserez les ennemis de la religion….
1914 : octobre : attaque de la ville assyrienne d’Urmia par les Turcs et Kurdes.
1914 : expulsion des juifs de Palestine en âge de porter les armes par les Ottomans.
1914 c : un garçon d’écurie de Peshawar se convertit au christianisme et disparait au cours d’un séjour dans sa famille.
1915 : début de déportation et massacre des Arméniens d’Anatolie.
1915 : vague de conversions par contrainte dans l’est anatolien.
1915 : martyre du bahaï Shaykh Ali Akbar Quchani à Mashhad.
1915 : janvier : début d’exécution des bataillons arméniens de l’armée ottomane.
1915 : janvier : destruction de 70 villages autour d’Urmia ; exode de 25 000 Arméniens et Assyriens.
1915 : les forces ottomanes privilégient l’exécution par crucifixion pour les femmes arméniennes et assyriennes.
1915 : février : les Arméniens de l’armée ottomane sont désarmés.
1915 : mars : massacre de 800 invalides dans le village assyrien de Salamas.
1915 : avril : déportation violente des Arméniens de la région de Zeitoun puis élimination.
1915 : avril : déportation et élimination des Arméniens de la région de Van.
1915 : avril : élimination de 800 intellectuels et fonctionnaires arméniens de la capitale.
1915 : mai : loi ottomane sur les biens abandonnés par les Arméniens.
1915 : mai : fin de la résistance arménienne à Van ; élimination des survivants du siège.
1915 : mai : déportation des Arméniens de la région d’Erzurum.
1915 : mai : protestation des puissances alliées contre les massacres arméniens, elles tiennent le régime ottoman pour responsable.
1915 : juin : massacre de 12 000 soldats arméniens de l’armée ottomane.
1915 : juin : élimination des Arméniens de la région de Shapin-Karahisar.
1915 : juin : pendaison publique de 21 chefs du parti nationaliste arménien à Constantinople.
1915 : juin : déportation des Arméniens de Sivas.
1915 : juin : déportation des Arméniens de Trébizonde.
1915 : juin : déportation des Arméniens de Samsun.
1915 : juin : le vali de Mossoul détruit le village assyrien de Tyari.
1915 : juillet : déportation des Arméniens de Malatya.
1915 : juillet : déportation des Arméniens de Cilicie et d’Antioche.
1915 : juillet : déportation des Arméniens d’Antep.
1915 : juillet : déportation des Arméniens de Kilise en Cilicie.
1915 : juillet : déportation des Arméniens de Marash.
1915 : juillet : déportation des Arméniens de Konya.
1916 : août : abolition de la constitution de la « nation » arménienne dans l’empire ottoman et de ses droits religieux.
1915 : septembre : le gouverneur de Diyarbakir annonce que le nombre des déportés arméniens de sa région est de 120 000.
1915 : octobre : protestations internationales contre le massacre général des Arméniens, dans les deux camps.
1915 : décembre : ordre du ministre de l’intérieur turc de déporter aussi les orphelins et de ne laisser que les très jeunes enfants.
1915 : les chrétiens assyriens d’Irak sont massacrés par les Kurdes et les Turcs; 250 000 morts?
1915 : persécutions par les Ottomans des Nestoriens et Syriens des régions d’Hakkari et Mardin.
1915 : exécution par les Ottomans de l’archevêque de Sirt Adai Ser.
1915 : des missionnaires allemands découvrent dans le village d’Haftawan près de Salmas 750 corps décapités dans les puits et les citernes. Le général turc avait promis une indemnité pour chaque tête.
1915 : A Teberma, martyre de plusieurs dignitaires religieux assyriens par les Turcs, dont l’évêque Mar Dinkha.
1915 : massacre d’Assyriens (chrétiens) dans le village de Gulpashan près d’Urmia; les hommes sont fusillés et les femmes sont violées
1915 : attaque du village assyrien de Tel Mozilt par Turcs et Kurdes; tous les hommes valides sont fusillés le lendemain. Ensuite, on élimine les enfants (1500?) ; l’agha Ayoup Hamza exécute personnellement le prêtre Gabrial.
1915 : Cedet Bey, gouverneur de Van, attaque Sirt avec le « bataillon des bouchers » (Kasap Tabouri) et y massacre tous les Assyriens. Il continue dans la région, avec une vingtaine d’autres villages.
1916 : déportation des habitants chrétiens de Trébizonde.
1916 : décembre : déportation et dispersion des Grecs d’Amisos.
1917 : martyre du bahaï Mirza M. i Bulur Furush à Yazd.
1918 : 15000 Arméniens environ sont massacrés à Bakou en Azerbaïdjan.
1918 : mars : assassinat du patriarche assyrien Mar Benyamin Shimon et de 150 hommes de sa suite par le chef kurde Simkoo.
1918 : massacre des Assyriens de Khoi en Iran par une tribu kurde. Les exécutions et tortures sont menées sous la surveillance de religieux ; 700 victimes.
1918 : massacre des soldats assyriens au port de Sharabkhane par les Turcs et les musulmans de Tabriz.
1918 : massacre des 6000 Assyriens réfugiés à la Mission Française ; mutilations diverses menées par Arshad el Hemayoun.
1920 : fatwa du sheyhül’Islam contre les républicains laïcs en Turquie : « est-il permis de tuer ces rebelles ? c’est un devoir de le faire. »
1920 : martyre du bahaï Haji Arab à Sultanabad.
1920 : assassinat à Smyrne d’un jeune Turc anonyme ayant apostasié.
1920 : un apostat de Bassorah est menacé de mort par son propre frère.
1920 : février : après le départ des troupes françaises, les derniers Arméniens de Cilicie sont massacrés.
1920 : condamnation à mort de l’évêque de Trébizonde par la cour martiale d’Ankara.
1920 : l’évêque de Zile en Anatolie meurt en prison.
1920 : les wahhabites égorgent 900 pélerins près de la Mecque.
1921 : martyre du bahaï Mirza Yakup i Muutaahidih à Kirmanshah.
1921 : le turc Shemseddin se convertit à Smyrne; son corps est retrouvé peu après.
1921 : juin : massacre de centaines de Grecs prisonniers à Samsun.
1922 : loi yéménite imposant la conversion aux orphelins infidèles.
1922 : loi de conversion forcée concernant les juifs y compris à l’âge adulte.
1922 : discours d’Atatürk à l’assemblée : « ces fonctions (sultanat…) s’acquièrent par la violence et la contrainte ».
1922 : destruction de l’église de la dormition de Nicée-Iznik.
1922 : expulsion violente des Arméniens de la région de Smyrne.
1922 : un apostat d’Assiout en Egypte est persécuté, mis en jugement et disparait.
1922 : avril : loi turque sur la confiscation des biens de toutes les personnes ayant quitté la Cilicie.
1922 : septembre : massacre de chrétiens à Smyrne par les Turcs.
1922 : septembre : lynchage du patriarche orthodoxe de Smyrne Chrysostomos.
1923 : scandale en Egypte : la féministe Hojda Chaaroui jette son voile en public.
1923 : septembre : loi turque interdisant le retour des minorités en Anatolie orientale.
1923 : les Turcs attaquent le monastère assyrien de Dair al Salib et tuent tous ses occupants, en réponse aux attaques des Kurdes de Sheikh Saed.
1923 : août : à Kirkouk, des femmes assyriennes sont attaquées par des bouchers turkmènes au bazar; nombreux blessés, deux enfants tués.
1924 : la secte syrienne des Nusayris change de nom pour tromper les persécutions sunnites et devient la secte des Alaouites.
1924 : abolition des tribunaux religieux en Turquie, vestiges de l’inquisition ottomane.
1924 : la commission temporaire sur l’esclavage de la SDN écrit : « la traite des esclaves est ouvertement pratiquée dans plusieurs Etats musulmans, dans la péninsule arabique en particulier, et surtout dans le Hedjaz. »
1924 : malgré l’occupation britannique en Inde, la loi sur l’apostasie est toujours en vigueur dans l’Etat de Bhopal.
1924 : à la Mecque, les wahhabites détruisent à nouveau toutes les décorations, tapis, motifs divers.
1925 : révolte islamiste et kurde du sheyk de la secte des Naksibendi contre la république turque.
1925 : la cour suprême religieuse du Caire déclare que la foi bahaï est une hérésie dangereuse.
1925 : le cheik d’Al Azhar Ali Abd ar Raziq est radié de l’université et interdit de publication par ses pairs pour avoir proposé une séparation entre la religion et l’Etat.
1925 : en Egypte, interdiction du livre d’Abdel Raziq « Islam et Principes de gouvernement » pour hérésie.
1925 : appel au jihad des Kurdes contre « le gouvernement athée d’Ankara ».
1925 : les wahhabites détruisent à nouveau les cimetières en s’appliquant, avec l’appui des théologiens, à raser les tombes des saints.
1925 c : les wahhabites organisent la destruction des souks de Médine, des hamams, des cafés et l’incendie de bibliothèques.
1926 : agressions contre les bahaïs à Jahrum.
1926 : mise en évidence d’un important trafic d’esclaves au Soudan du sud.
1926 : mars : le recteur de l’université Al Azhar contre le dévoilement des Egyptiennes.
1926 : fondation de l’association islamiste indonésienne Nahdatul Ulema.
1926 : interdiction en Egypte du livre de Taha Hussein « Poésie Pré-Islamique ».
1926 : les wahhabites, regroupés dans la caste des Ikhouans, contestent l’usage de l’électricité, des automobiles, de la photographie, des miroirs ; ils acceptent seulement les fusils.
1927 : fatwa d’Ibn Saoud contre les chiites.
1927 : fondation de la Taglibhi Jamaat, « société de la propagation de la foi ».
1927 : 300 femmes sont tuées au Turkménistan communiste pour avoir enlevé leur voile; tous les meurtriers étaient des membres de leurs familles.
1927 : l’URSS reconnait Ibn Seoud comme roi d’Arabie.
1927 : les Ikhouans wahhabites attaquent le Koweit, l’Irak, le Yémen, la Jordanie.
1928 : incendie du palais du roi d’Afghanistan jugé trop réformiste par les religieux.
1928 : fondation des Frères Musulmans en Egypte par Hassan el-Banna, grand-père de Tariq et Hani Ramadan. Principe : « pas de Constitution, si ce n’est le Coran »
1928 : le roi d’Afghanistan demande à sa femme de se dévoiler en public ; le scandale auprès des religieux est tel que le roi doit abandonner ses idées d’émancipation des femmes.
1929 : le roi d’Afghanistan est contraint à la fuite par les religieux.
1929 : le poète Khamza est assassiné par des islamistes ouzbeks.
1929 : passage de la dernière caravane d’esclaves noirs à travers le Sahara.
1929 : élimination par la tribu des Saoud des groupes de guerriers fanatisés et puritains Ikhwans.
1929 : les Ikhwans d’Ibn Saoud saccagent le cimetière de Baqi à Médine, où est enterrée Fatima, fille de Mahomet et adorée par les shiites.
1929 : août : les juifs demandent l’aménagement du mur des Lamentations; pogroms à Jérusalem, Hébron, Safed; pour faire cesser les violences, les Britanniques repoussent cette demande.
1930 : dissolution des corps d’Ikhouans dans l’armée saoudienne après leurs excès.
1930 : émeute islamiste à Menemen en Turquie : lynchage et décapitation publique de trois agents de police.
1930 : élimination des derniers trafiquants d’esclaves du Maroc par l’armée française.
1930 : assassinat d’un prêtre assyrien dans le village de Sarsang.
1930 : le paquebot français Asia, chargé de convoyer des pèlerins, explose près du Yémen; 150 morts écrasés, éclatés par des bonbonnes d’éther, dévorés par les requins. Les marins tentent de sauver les pèlerins, mais ils sont en prière…
1930 : émeutes dues à l’exigence saoudienne de prélever des germes dans les selles des pèlerins; refus des Iraniens de procéder pour leurs femmes.
1930 : constitution de la milice religieuse saoudienne « pour le commandement du bien et la prévention du mal »; les médecins saoudiens expliquent leur très mauvais état physique et intellectuel par la consanguinité traditionnelle dans les tribus bédouines dont ils sont issus (très nombreux cas d’obésité et de rachitisme); ils doivent faire observer à la population de multiples interdictions et poursuivre les individus qui ne se rendent pas à la prière.
1931 : création du premier mouvement islamiste en Algérie, d’origine salafiste et rigoriste, l’Association des Oulémas Musulmans, par Ben Badis.
1931 : l’écrivain Taha Hussein est expulsé de l’université par le ministre pour ses intérêts pour la littérature pré-islamique.
1932 : scandale en Egypte après la conversion d’un jeune homme au protestantisme à l’université américaine.
1932 : massacre de chrétiens assyriens d’Irak.
1933 : massacre des chrétiens nestoriens d’Irak après le départ des Britanniques
1933 : l’orientaliste anglais Rutter écrit : « dans toute l’Arabie, à l’exception d’Aden, l’esclavage existe en tant qu’institution parfaitement normale. »
1933 : massacre des chrétiens « assyriens » en Irak au moment de la proclamation de l’indépendance.
1933 : l’armée irakienne mitraille 1000 réfugiés chrétiens chaldéens.
1933 : en Irak, exil du patriarche Kinkha IV aux USA devant les persécutions contre les nestoriens.
1933 : mars : emprisonnement du patriarche assyrien en Irak pour avoir demandé l’autonomie de sa communauté; il est libéré par les Britanniques.
1933 : août : au village de Kouba près de Bab Chikchik, 4 Assyriens sont attaqués; deux morts, deux blessés.
1933 : août : l’armée irakienne massacre des Assyriens à Mossoul.
1933 : août : le sous-préfet de Zakho Al Dibuni torture à mort 46 Assyriens.
1933 : aout : massacre des Assyriens au village de Simel ; toute la population est éliminée : les prêtres sont mutilés ; les femmes violées et humiliées; les voitures roulent sur les enfants; la liste des victimes est en cours de publication par les autorités assyriennes actuelles.
1933 : août : 600 Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Dohuk.
1933 : août : le prêtre assyrien Assani de la tribu Lawan est étranglé.
1933 : massacre de 600 chrétiens dans la région de Mossoul; destruction de 65 villages nestoriens et conversions forcées.
1933 : août : le prêtre assyrien Shmiwal de la tribu Nodis est assassiné.
1933 : août : le prêtre assyrien Giwargis de la tribu Baz est assassiné.
1933 : août : le prêtre assyrien Masikh de la tribu Tiyari est assassiné.
1933 : août : le prêtre assyrien Shmoel de la tribu Diz est assassiné.
1933 : août : le prêtre assyrien Sada de la tribu Lawan est décapité.
1933 : août : le prêtre assyrien David de la tribu Tkhuma est assassiné.
1933 : août : le prêtre assyrien Adam de la tribu Tkhuma est enterré vivant.
1933 : août : des Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Amadiyah. 12 villages détruits.
1933 : août : des Assyriens sont massacrés dans les villages de la région de Shaikan: 15 villages détruits.
1933 : naissance du célèbre prédicateur saoudien Kichk, qui remercie son Dieu de l’avoir rendu aveugle au cours de son enfance. Il se sert ensuite de sa cécité pour éclipser ses rivaux.
1934 : persécution des Bahaïs en Iran.
1934 : fermeture des écoles bahaïs à Téhéran.
1934 : pogrom de Constantine ; pillage et 25 morts.
1934 : interdiction de l’enseignement de l’hébreu en Irak.
1934 : la loi égyptienne impose 10 conditions strictes pour l’édification d’une nouvelle église ; la loi ne s’applique pas aux mosquées.
1934 : les chrétiens assyriens d’Irak demandent la protection du Mandat européen.
1935 : élimination totale de la tribu yazidi des Mihirkân.
1935 : pogroms en Algérie.
1935 : les islamistes égyptiens s’attaquent aux confréries soufies mais échec de la tentative.
1935 : le voile n’est plus obligatoire pour les Iraniennes.
1936 : fondation en Yougoslavie de l’association Al Hidaje, la « Voie Droite », islamiste rigoriste, inspirée par les salafistes et Frères Musulmans.
1936 : mort de Mohammad Hossein Naini, théoricien de l’Etat islamiste.
1936 : C.G. Jung à propos d’Hitler :  » La religion d’Hitler est la plus proche qui soit de l’islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l’islamisme, elle prêche la vertu de l’épée. » (Entretiens et Interviews, p. 94…)
1936 : le théologien indien Maulavi Zafar Ali Khan déclare à Lahore : « Si les musulmans, au cours de leurs périodes de gouvernement et de domination, ont levé l’épée pour étendre leurs territoires et pour réduire à l’esclavage les autres peuples, cela n’a rien à voir avec le jihad. »
1937 : interdiction en Iran des sépultures zoroastriennes.
1937 : l’esclavage reste légal au Koweït, au Qatar, en Arabie, à Oman, au Yémen.
1937 : août: massacre de chrétiens en Syrie.
1937 : massacre de Dersim, massacre des populations alévis par l’armée de la République de Turquie, entre 13 806 à 70 000 morts (voir lien wikipedia)
1938 : début des émissions en arabe dans les radios nazies.
1938 : boycott des juifs en Egypte.
1939 : découverte de 3 bombes dans des synagogues du Caire.
1939 : publication de Mein Kampf en arabe par le frère de Nasser.
1940 : création à Berlin d’une commission pour la coopération des pays arabes.
1940 : fondation de l’organisation Jeunes Musulmans (Mladi Musulmani) par Izetbegovitch sur le modèle des islamistes égyptiens, qui collabore ensuite avec les nazis.
1941 : installation du dirigeant palestinien Al Husayin en Allemagne.
1941 : persécution des juifs en Libye.
1941 : un marché aux esclaves fonctionne toujours à la Mecque.
1941 : massacre de juifs à Bagdad, avec l’appui des autorités : env. 170 morts.
1941 : fondation par l’Egyptien Mawdoudi de la Jamaat-e Islami « avant-garde de la révolution islamique »
1941 : avril : les fascistes de l’Etat Croate tolèrent la minorité musulmane alliée aux nazis.
1941 : constitution sous la protection du mufti de Jérusalem al Husseini d’une division SS musulmane Handschar (« le Poignard »).
1941 : l’ancien mufti de Jérusalem al Husseini dirige l’Institut Islamique de Berlin.
1941 : devant la pression des religieux, le shah d’Iran doit imposer à nouveau le tchador.
1941 : recréation des bataillons de travailleurs forcés pour les mobilisables arméniens et grecs.
1941 : pogrom à Badgad.
1941 : novembre : rencontre scellée par une poignée de main entre Hitler et le grand mufti de Jérusalem
1941 : massacre de la gorge de Koritska Jama en Bosnie par la division SS Hanschar.
1942 : loi fiscale discriminatoire du Varlik Vergisi en Turquie contre juifs et chrétiens ; nombreuses ruines ; imitation des régimes fascistes =>1944.
1942 : destruction de la maison du Bab en Iran.
1942 : pillage des biens juifs à Benghazi et déportation dans le désert.
1943 : début d’activité du groupe terroriste iranien Fida’iysani Islam =>1955.
1943 : reprise du trafic d’esclaves en Arabie saoudite, après la levée de la surveillance de la marine britannique.
1943 : déclaration d’Himmler : « Je n’ai rien contre l’islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille : bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »
1943 : organisation par le mufti de Jérusalem Al Husseini de la division SS Hanschar (Sabre) de 20 000 hommes environ.
1943 : un pèlerin iranien est décapité après une fatwa d’un tribunal religieux de la Mecque; il était accusé d’avoir souillé les lieux saints avec des vêtements portant des traces d’excréments; le roi Ibn Seoud se vante de cette affaire auprès des Américains, en précisant que cette saleté est typique des Iraniens.
1943 : Izetbegovitch accueille à Sarajevo Faiçal Al Hussein, inspirateur des divisions SS musulmanes
1943 : l’Iran interdit le pèlerinage à la Mecque pour ses ressortissants
1944 : martyre de 3 bahaï à Shahrud.
1944 : persécutions contre les bahaïs à Abadih.
1944 : attaque du quartier juif de Damas.
1944 : discours féministe de Jinnah au Pakistan : « Nous sommes victimes de coutumes maléfiques. C’est un crime contre l’humanité d’enfermer nos femmes entre quatre murs comme des prisonnières »
1945 : émeutes antijuives et antichrétiennes en Egypte ; églises et synagogues détruites.
1945 : pogrom à Tripoli en Libye.
1945 : la Voie Droite Bosniaque est dissoute pour collaboration avec les nazis.
1945 : massacre des Assyriens en Azerbaidjan iranien (plaintes auprès de l’ONU par le patriarche Mar Eshai Shimun XXIII).
1945 : élaboration des statuts de la Ligue Arabe : aucune allusion aux minorités dans les pays arabes et aucune référence aux Droits de l’Homme.
1946 : début de la vague de destruction d’églises coptes en Egypte.
1946 : assassinat de Kasrawi tabriz, historien et juriste iranien accusé d’incroyance par les Fida’iyyani Islam.
1946 : mars : l’écrivain iranien Ahmed Kusravi est assassiné par des membres d s associations Unionistes Islamiques.
1946 : à Adda, en Iran, un Assyrien du nom de Charles est mutilé, ses deux bras sont coupés, il est ensuite brûlé à l’essence.
1946 : à Mushawa, en Iran, l’Assyrien Eramyah est énucléé puis torturé à mort.
1946 : à Khananisha, en Iran, l’Assyrien Abraham est obligé de manger ses doigts devant ses parents.
1946 : à Khanashiva en Iran, le prêtre assyrien Giwargis est découpé en morceaux dans son église Sainte-Marie.
1946 : dans la ville de Rezaieh en Iran, les autorités organisent un défilé de femmes et de petites filles nues assyriennes (information tirée de la plainte déposée auprès de l’ONU).
1946 : à Khanashiva en Iran, des femmes assyriennes sont humiliées puis violées dans l’église Sainte Marie. Les hommes sont torturés.
1947 : mesures de ségrégation contre les juifs en Egypte.
1947 : pogrom en Libye; env. 130 morts.
1947 : de jeunes enfants continuent d’être débarqués à Oman en provenant du Baluchistan.
1947 : mort de Joséphine Bakhita, Soudanaise originaire du Darfour, vendue comme esclave à plusieurs reprises et torturée ; racheté par un consul italien et canonisée par le pape en 2001.
1947 : pogrom à Aden ; environ 100 morts.
1948 : assassinat par un Frère Musulman du premier ministre égyptien.
1948 : pogrom à Alexandrie pendant une semaine ; environ 150 morts.
1948 : pogroms en Libye.
1948 : pogroms au Maroc.
1948 : février : assassinat de l’imam Yahya, chef religieux du Yémen, par des islamistes.
1948 : attentats des Frères Musulmans égyptiens contre des commerçants juifs.
1948 : assassinat du premier ministre Nokrachy Pacha par un des Frères Musulmans.
1948 : fondation du Parti de la Libération islamique au Liban, qui prône la prise de contrôle de l’Etat par la violence.
1948 : Liquiat Ali Khan tente d’établir une constitution laïque au Pakistan; opposition des mollahs et la constitution ne sera jamais promulguée.
1949 : abolition de l’esclavage au Koweït.
1949 : pogroms en Syrie
1949 : assassinat du premier ministre iranien Hajir par les Fadayene Eslam.
1949 : les islamistes indonésiens du Dar ul Islam se révoltent contre le gouvernement.
1949 : après une lutte contre les oulémas, les femmes syriennes obtiennent le droit de vote.
1949 : l’écrivain algérien Kateb Yacine qualifie le pèlerinage de la Mecque « d’escroquerie ».
1950 : la sharia est la source principale de la loi en Syrie.
1950 c : départ massif des juifs des pays arabes
1951 : assassinat en Iran du premier ministre Ali Razmar par la Fida iysani Islam.
1951 : assassinat du roi Abdallah de Jordanie par un membre du Jihad Mukadess, organisation terroriste de l’ancien mufti de Jérusalem.
1951 : le parti démocratie de Turquie crée des écoles spéciales religieuses pour les imams, dont le nombre s’accroit sans contrôle pendant 30 ans.
1951 : assassinat du général Razmara dans la grande mosquée de Téhéran par les Fedayan Eslam.
1951 : fondation du parti islamiste PAS en Malaisie, qui tente pendant dix ans d’islamiser la société.
1951 : assassinat par un islamiste du premier ministre laïc Liquiat Ali Khan.
1951 : juin : la commission des fatwas égyptiennes n’accepte pas l’abandon de l’excision des filles, considérant qu’il est souhaitable de la pratiquer parce qu’elle modère la nature : « les théories médicales relatives aux maladies… ne sont pas constantes… De ce fait, il n’est pas possible de s’y fier pour dénigrer la circoncision féminine. Le Législateur sage, expert et savant a une sagesse et s’en sert pour redresser la création humaine. Les expériences nous ont appris avec le temps que les faits nous dévoilent ce qui a été caché concernant la sagesse du Législateur en ce qu’il a légiféré. »
1951 : impression massive du Protocole des Sages de Sion en Egypte.
1952 : destruction de l’église copte de Suez.
1952 : pogroms anti juifs et chrétiens à Suez.
1952 : en Turquie, reprise des cours de religion dans les écoles de campagnes.
1952 : tentative d’assassinat du docteur Fatemi par un membre des Associations Unionistes Islamiques.
1952 : le gouvernement égyptien s’empare de 1500 acres de terre appartenant à l’église copte; une partie (800) est restituée ensuite ; procès intenté en 1996.
1952 : les lois jordaniennes sont fondées sur la sharia.
1952 : les féministes égyptiennes réclament le droit de rentrer au parlement; les ulémas d’Al Azhar rédigent alors une longue fatwa qui leur interdit pour ces raisons (entre autres):
– les femmes n’ont pas de capacité intellectuelle suffisante
– les femmes, en raison de leur nature, sont exposées à des dangers qui peuvent leur faire perdre la raison et toute bienséance…
– la loi islamique n’accorde au témoignage d’une femme que la moitié de la valeur de celui d’un homme, etc…
1952 : juin : loi adoptée en Egypte sur les infidèles bahaïs: « les jugements des apostats bahaïs doivent être entièrement appliqués, jusque dans le détail »
1952 : Nasser prend le pouvoir en Egypte avec l’appui des Frères Musulmans, qu’il combattra ensuite.
1953 : note de l’ambassadeur français en Arabie saoudite, qui signale l’activité de raccolage de missionnaires saoudiens d’origine sénégalaise, qui prélèvent toujours de jeunes garçons vendus ensuite à Jeddah ou à la Mecque. »
1953 : les frères Musulmans demandent la dissolution des ordres soufis égyptiens; demande rejetée
1953 : mars : fatwa sunnite d’hérésie à Karachi contre l’école de réforme islamique de Déoband ; fatwa affichée sur les murs avec dénonciation des membres de la « secte ».
1953 : politique d’islamisation du quartier chrétien de Jérusalem par le gouvernement jordanien: interdiction d’achat de terrain et contrôle des institutions.
1953 : le journal saoudien el Ryad est interdit par les wahhabites par méfiance envers l’imprimerie.
1954 : tentative d’assassinat contre Nasser par les Frères Musulmans
1954 : le dignitaire religieux de la région de Feni au Bangladesh édicte une fatwa régionale qui interdit aux femmes de voter; interdiction toujours en vigueur en 2002.
1954 : les Frères Musulmans en Egypte deviennent une organisation de masse avec 500 000 militants.
1955 : persécutions des Bahaïs en Iran.
1955 : attaques dans la presse pakistanaise de l’Encyclopédie de l’Islam rédigée par des universitaires surtout occidentaux.
1955 : émeutes anti-juives et anti-chrétiennes en Turquie ; pillage des églises et des magasins.
1955 : destruction du sanctuaire bahaï par l’armée.
1955 : martyre de 7 bahaïs à Yazd.
1955 : abolition des tribunaux islamiques en Egypte par Nasser.
1955 : tentative de meurtre du premier ministre iranien Ala par les Associations Unionistes Islamiques.
1955 : 55 églises d’Istanbul sont brûlées ; 46 autres saccagées.
1955 : septembre : émeutes antijuives à Izmir.
1955 : suppression en Egypte du Tribunal Suprême Musulman.
1955 : le trésor saoudien est en faillite par la faute des gouts luxueux du roi et par sa mauvaise gestion.
1956 : en réponse à l’attaque sur Suez, Nasser expulse des dizaines de milliers de juifs et confisque leurs biens.
1956 : pendaison en Egypte du chef des Frères Musulmans, partisan du jihad contre tout régime qui n’applique pas la charia.
1956 : fondation du parti de l’Oumma au Soudan.
1956 : malgré les réactions des religieux soutenus par les oulémas d’Al Azhar, les Egyptiennes obtiennent le droit de vote.
1957 : avril: les Britanniques tentent d’interdire l’excision des filles à Aden; devant les risques de révolte, ils stoppent la réforme.
1957 : mort du Malin Abderramane al Ifriki, qui après son retour du pèlerinage à la Mecque, devient un théoricien du wahhabisme en Afrique, et produit de nombreux ouvrages d’incitation au jihad.
1958 : coup d’Etat du général Abboud au Soudan; début de l’islamisation forcée du Sud, sous le slogan « Un pays, une langue, une religion ».
1958 : pogrom à Aden
1959 : les romans de l’écrivain égyptien Naguib Mahfouz sont censurés par l’université Al Azhar.
1960 : essai de réforme du ramadan par Habib Bourguiba en Tunisie; échec face aux réactions du mufti de Tunisie
1960 : vente en Arabie saoudite d’esclaves à des Touaregs, pour les rembourser du prix de leurs voyages.
1960 : les bahaïs d’Egypte sont dispersés ; propriétés confisquées, assemblées dissoutes.
1960 : Nasser édicte une loi prohibant l’activité des Bahaïs en Egypte; tous leurs biens sont confisqués.
1960 : février: à Chichawatni, assassinat d’Esther John, une femme pakistanaise, par un de ses frères, parce qu’elle avait apostasié.
1960 : un journal saoudien décrit Eichmann : « l’homme qui peut être fier d’avoir tué cinq millions de juifs. »
1960 : des islamistes égyptiens exilés fondent l’université islamiste de Médine.
1961 : selon un article d’un journal nigérian, des jeunes enfants sont retrouvés en Arabie comme esclaves
1961 : en Irak, une loi interdit l’amputation de l’oreille pour les réfractaires au service militaire; mais la tradition perdure
1961 : promulgation de l’Ordonnance islamique de la Famille au Bangladesh, qui légalise la domination de la femme et la polygamie
1961 : la constitution de la Somalie affirme que l’Etat est islamique
1961 : pogroms en Tunisie pendant la crise de Bizerte.
1961 : juin: en Algérie, assassinat du musicien juif Sheik Raymond
1962 : attaque d’Al Bahi, universitaire à Al Ahzar contre les orientalistes occidentaux
1962 : abolition officielle de l’esclavage en Arabie Saoudite; le phénomène devient plus discret
1962 : il y avait entre 100 et 250 000 esclaves en Arabie saoudite avant l’abolition officielle
1962 : tentative d’assassinat du président indonésien Sukarno par le Darul Islam
1962 : fondation de la Ligue Islamique Mondiale par l’Arabie Saoudite: organisme de propagande, de soutien à la construction de mosquée et publications de centaine de millions de textes wahhabites dans le monde
1962 : à Barwaq en Irak, le chef kurde Mustafa Barzani exécute 33 Assyriens.
1962 : profanation du cimetière juif d’Oran
1962 : juillet: pogrom d’Oran
1962 : promulgation de la constitution du Koweit: « Art. 2: la religion de l’Etat est l’islam et la sharia doit être la source principale de la législation. Art. 4: le Koweit est un émirat héréditaire, la sucession doit se trouver parmi les descendants de Mubarak al Sabah.Art. 9: la famille est la base de la société. Elle est fondée sur la religion, la moralité, le patriotisme. Art. 12: l’Etat protège l’héritage de l’islam et des Arabes et contribue à l’avancement de la civilisation humaine. Art. 19: l’héritage est un droit régi par la sharia islamique Art. 35: la liberté de croyance est absolue; l’Etat protège la liberté de religion, en accord avec les coutumes établies, en vérifiant qu’elle n’entre pas en contradiction avec l’ordre public et la moralité.
1962 : révolte dans le Nadj saoudien contre la scolarisation des filles
1962 : création d’un ministère de la justice en Arabie Saoudite pour rationaliser les décapitations et moderniser les amputations
1963 : en Turquie laïque, mise en évidence de l’existence de la polygamie: 3,7 millions d’hommes mariés, et 4,2 millions de femmes mariées
1963 : fondation en Algérie, à partir du FLN, du groupe « Les valeurs islamiques », pour repousser l’occidentalisation et instaurer un Etat islamique
1963 : publication en bloc à Lahore du manuel du théologien pakistanais Abdul Ala Mawdudi « La punition de l’Apostat selon la loi islamique », qui énumère toutes les sources coraniques légitimant son exécution. La troisième partie a pour titre: « L’exécution de l’apostat: considération rationnelle »:  » Les critiques les plus probables contre l’exécution de l’apostat sont: 1. l’idée est contre la liberté de religion, etc… (L’islam) n’est pas seulement une religion, dans le sens moderne du mot, mais un ordre complet de vie… » Ce penseur a une influence très forte dans l’islam contemporain, tout particulièrement au Pakistan.
1964 : déposition du roi Saoud pour alcoolisme avéré
1964 : la conférence des pays arabes de Mogadiscio condamne l’esclavage des hommes, mais ne mentionne pas les femmes dans le texte
1964 : massacre en Indonésie de 200 à 600 000 paysans chinois et communistes par des milices de jeunes musulmans soutenus par l’armée: « ils jetèrent tellement de corps à la mer que les gens avaient peur de manger du poisson »
1964 : expulsion de 10 000 Grecs d’Istanbul
1964 : expropriation des Grecs des îles turques d’Imbros et Ténédos en contradiction avec le Traité de Lausanne sur la protection des minorités dans ces îles
1964 : fin réelle de la traite des esclaves à Zanzibar.
1964 : l’hebdomadaire de l’armée égyptienne note: « Par essence, le juif n’a aucune qualité pour porter les armes. »
1964 : Nasser déclare à un journal néo-nazi allemand: « Personne ne prend au sérieux le mensonge des 6 millions de juifs assassinés. »
1964 : pogroms anti-communistes en Indonésie par les milices islamistes; conversions forcées nombreuses et favorisées par la dictature
1965 : le manuel militaire égyptien présente la guerre contre Israel comme un djihad et cite le Coran: « tuez les partout où vous les atteindrez »
1965 : vague d’antisémitisme en Algérie; fuite de la communauté juive
1965 : pogrom à Aden
1965 : fatwa de meurtre du premier ministre iranien Ali Mansour par l’ayatollah Alozma Milami
1965 : assassinat du premier ministre iranien Ali Mansour par les Associations Unionistes Islamiques
1965 : selon les autorités égyptiennes, les Frères Musulmans projetaient l’assassinat de Nasser et de la chanteuse Oum Kalsoum
1965 : assassinat du premier ministre iranien Mansour par un étudiant en théologie
1965 : les oulémas et les milices muslmanes servent d’auxiliaires à l’armée indonésienne au cours de la répression sanglante contre le parti communiste
1965 : en Indonésie, début de la grande vague de massacre des partisans communistes décidée par la dictature et mise en place avec l’aide des Bansa, la milice du parti islamique Ansar: un million de morts environ (chiffres connus en 1998)
1965 : les oulémas de al Azhar édictent une fatwa autorisant l’assassinat du président de la Tunisie Bourguiba, qui avait émis l’idée d’une paix avec Israel
1965 : proclamation à la Mecque du roi Fayçal d’Arabie Saoudite: « Vous avez été appelé à dresser le drapeau du jihad dans la voie de Dieu. Le jihad n’est pas seulement le fait de prendre un fusil ou lever le sabre. Le jihad est de s’inspirer du livre de Dieu et de l’exemple du prophète… »
1965 : déclaration du théologien pakistanais Al Maudowdi:  » dans la terminologie de la sharia, qital et jihad sont des choses différentes. Qital s’applique à l’agression militaire entreprise contre les armées ennemies. Jihad s’applique à l’effort global entrepris par la nation vers le succès des objectifs pour lesquels la guerre a commencé. »
1965 : malgré l’interdiction officielle de l’esclavage, l’Arabie Saoudite importe encore des castrats pour la garde des lieux saints.
1967 : un militaire syrien auteur d’une phrase anticléricale dans un journal de l’armée est condamné à la prison à vie
1967 : les juifs égyptiens sont parqués dans des camps au cours de la guerre des 6 jours
1967 : pogrom en Libye à l’occasion de la guerre des six jours
1967 : pogroms en Tunisie
1967 : le Congrès Islamique Mondial d’Amman déclare qu’il faut considérer les juifs vivants dans les pays arabes comme « des ennemis mortels »
1967 : pogrom à Aden
1967 : incendie volontaire de la grande synagogue de Tunis
1967 : saccage de l’église de Sainte Anne à Imbors avec la complicité des autorités
1967 : septembre: Congrès Mondial Islamique en Jordanie; on y décide que tous les gouvernements musulmans doivent traiter les juifs « en ennemis mortels ».
1967 : publication en Egypte du texte antisémite « Le protocole des Sages de Sion »
1967 : le temple Shivala de Srinagar est souillé et pillé
1967 : pogrom et pillage des magasins juifs en Tunisie
1968 : fondation de la secte musulmane Darul Arqam par Ashaari Mohammed, en Malaisie; son but est le retour aux sources, au VIIème siècle, dans la vie quotidienne; les tables et chaises sont interdites
1968 : création de l’Organisation de la Jeunesse Musulmane à Kaboul
1968 : au Soudan, le théologien réformateur Taha est condamné pour apostasie et ses livres sont brûlés (pendu publiquement en 1985)
1968 : confiscation de 15 églises coptes au Caire par le ministère des affaires islamiques.
1969 : coup d’Etat en Somalie, et tentative de mise en place d’une synthèse entre islam et socialisme
1969 : création de l’Organisation de la Conférence Islamique
1969 : fondation en Malaisie du mouvement Dakwah, « Appel à l’islam et à la prédication »
1969 : au Liban, procès et exil du marxiste syrien Sadiq al Azm, pour sa critique de la pensée musulmane; il a été acquitté grâce à ses appuis politiques
1969 : Khomeyni prononce à Nadjaf 13 discours qui seront la base de son livre « Le Gouvernement Islamique »; il y développe le thème de la haîne des juifs, accusés de conspirer partout contre l’islam
1969 : avril: la militante assyrienne Margaret Giwargis est assassinée par des Kurdes à Aqare Sorya; elle était surnommée « la Lionne Assyrienne ».
1969 : exécution de juifs à Bagdad
1970 : victoire aux élections étudiantes des islamistes afghans
1970 : publication clandestine à Sarajevo de Déclaration Islamique d’Alija Izetbegoviç, en partie influencée par les Frères Musulmans; en exergue: »NOTRE BUT: L’ISLAMISATION DES MUSULMANS. NOTRE DEVISE:CROIRE ET COMBATTRE ». « Il ne peut pas y avoir de paix ou de coexistence entre la foi islamique et les institutions sociales et politiques non-islamiques »
1971 : la constitution égyptienne estime que « les principes de la charia islamique sont une source principale de la législation ». => 1980
1971 : exécution d’un inconnu pour apostasie au Qatar
1971 : l’armée du Pakistan envahit le Bangladesh et massacre des centaines de milliers de civils, et violant 200 000 femmes selon les estimations internationales; l’armée indienne met fin à ce génocide; aucun pays musulman n’a tenté de l’arrêter.
1971 : Khadafi crée un fond du jihad pour aider les islamistes dans le monde
1971 : en Egypte, libération progressive des Frères Musulmans emprisonnés
1971 : fondation en Malaisie de l’ABIM, Ligue de la Jeunesse Musulmane Malaisienne, d’inspiration Frères Musulmans, pour purifier la religion des jeunes paysans malais
1971 : le shah interdit toute critique de la religion en Iran
1971 : assassinat d’un rabbin dans une rue de Tunis
1972 : destruction d’une église copte au Caire
1972 : le syriaque est autorisé dans l’éducation en Irak; la mesure n’est toujours pas appliquée
1972 : incendie de l’église de Khanka en Egypte, en réaction à l’apostasie de deux jeunes musulmans à Alexandrie
1972 : Conférence Islamique de Lahore: mise hors la loi de la secte réformiste des Ahmadis et début de leur persécution officielle
1973 : création en Egypte de camps d’été pour étudiants voulant suivre une « voie islamique pure » avec formation idéologie et vie quotidienne adéquate
1973 : en Algérie, assassinat par des islamistes du poète Jean Sénac
1973 : fondation du Jihad Islamique égyptien
1973 : début du mouvement de transformation forcée d’églises coptes en mosquées
1973 : selon la Constitution du Pakistan, les listes électorales des musulmans et des minorités sont séparées
1973 : constitution du Pakistan: « L’islam est religion d’Etat au Pakistan…Nul n’a qualité pour être élu président s’il n’est pas musulman. »
1973 : premiers contacts d’Oussama ben Laden avec les islamistes
1973 : promulgation de la constitution de Bahrain: « Art. 1: Bahrain est un Etat arabe islamique… le régime de Bahrain devra être héréditaire. Art.2: l’islam devra être la religion de l’Etat. La sharia islamique devra être la source principale de la législation. Art.22: la liberté de conscience est absolue. L’Etat devra garantir l’inviolabilité des lieux de culte et la liberté de pratiquer des rites, de faire des processions religieuses et des réunions, en accord avec les coutumes pratiquées dans le pays.
1974 : création au Liban par l’imam pro-iranien Moussa Sadr du Mouvement des Deshérités et de sa milice Amal
1974 : début de la participation du parti islamiste turc au pouvoir , le MSP; chaque ministre impose ses vues dans son domaine d’intervention: censure des films considérés comme obscènes, limitation de la vente de bière, salles de prières dans les administrations
1974 : avril: tentative de coup d’Etat islamiste à l’académie militaire d’Héliopolis en Egypte.
1974 : mort du théologien égyptien renommé Muhammad Abu Zahra, qui conseille l’application de la peine de mort à l’apostasie, l’adultère et le meurtre hors des vengeances familiales
1974 : le code pénal pakistanais reconnait l’inégalité des témoignages entre musulmans et non-musulmans.
1974 : modifications dans le code pénal pakistanais: ajout de 5 ordonnances issues de la sharia, contre entre autres la boisson, le jeu et l’adultère. Imposition des sanctions islamiques comme le fouet ou l’amputation.
1974 : expansion du wahhabisme au Proche-Orient due à l’afflux des pétro-dollars
1974 : les wahhabites saoudiens prennent le contrôle de la presse et du cinéma égyptien: « c’est une formidable régression » (Louis Awad, philosophe égyptien)
1975 : persécutions des chrétiens de Midyat (Turquie) par les Kurdes
1975 : début de l’islamisation forcée de la minorité bouddhiste du Bangladesh
1975 : des Palestiniens tirent sur une foule inaugurant l’église d’Ain el-Remmaneh, tuant 4 personnes; cet événement marque le début de la guerre du Liban
1975 : Siad Barre, dirigeant la Somalie promulgue une loi familiale plus favorable aux femmes: protestation des autorité religieuses; arrestation de 23 chefs et 10 exécutions
1975 : fondation en Iran du groupe terroriste iranien « Détenteur de la Vérité du Coran »
1975 : insurrection islamiste en Afghanistan, qui échoue
1975 : création des premières banques commerciales islamiques à Dubai
1975 : invasion du Timor Oriental chrétien: au moins 200 000 morts
1975 : la Ligue Musulmane dominée par les Saoudiens demande aux Etats membres de persécuter activement la secte hérétique des Ahmadis
1975 : avril: déportation violente par les Palestiniens des chrétiens libanais du village de Ayn el Assad
1975 : mars: assassinat de Fayçal par un des 7000 princes de sa famille
1975 : le meurtrier du roi Fayçal est décapité avec un sabre en or et sa tête est plantée sur une pique
1976 : protestation de l’église copte contre les enlèvements, suivis de mariage et de conversion de force de jeunes filles chrétiennes
1976 : février: aux Philippines, le Front Islamique de Libération Moro tue 21 passagers d’un bus
1976 : détournement d’avion aux Philippines par le Front Islamique de Libération Moro: 13 morts
1976 : massacre de chrétiens libanais dans les villes de Damour et Jiyé
1976 : octobre: massacre de chrétiens libanais dans le village de Aichyé: 52 morts
1976 : massacre de chrétiens libanais à Masser Beit-Ed Din
1976 : en Irak, destruction par l’armée du village kurde chaldéen de Sheranesh; exil de toutes les familles
1976 : décembre: l’église copte adresse une protestation officielle envers les autorités et Al Azhar concernant les rapts et viols de jeunes filles coptes par des islamistes, dont les mariages forcés sont ensuite avalisés
1976 : janvier: découverte au sud de Beyrouth d’un charnier contenant les corps mutilés de 582 chrétiens « non-combattants »
1976 : Khurshid Ahmad, directeur de la Islamic Foundation de Leicester, déclare à une conférence de dialogue avec les chrétiens:  » le jihad n’est pas directement la guerre, puisqu’il implique des manoeuvres d’abord pacifiques, mais la guerre a clairement sa place dans la largeur du jihad »
1976 : au Koweit, l’émir annule la constitution, dissout l’assemblée, dénonce la liberté de la presse et ne prévoit pas d’autres élections
1977 : février: le président de l’université de Damas est assassiné sur le campus par des islamistes
1977 : massacre de 147 chrétiens par les Druzes dans la montagne du Chouf
1977 : assassinat d’un ministre égyptien par le groupe  » Apostasie et Exil »
1977 : les islamistes prennent le contrôle de l’Union des Etudiants Egyptiens
1977 : fondation du groupe islamiste radical égyptien Société des Musulmans (surnommé par la police « Apostasie et Hégire »)
1977 : la Société des Musulmans capture et assassine un ouléma égyptien
1977 : la Société des Musulmans, appelée couramment Takfir (« celui qui excommunie les musulmans) prend pour chef Choukri Moustapha, qui excommunie tous les musulmans hors du groupe et les menace de mort selon la doctrine musulmane; le groupe devient une secte souhaitant revenir aux racines de l’islam.
1977 : prise du pouvoir au Pakistan par Zia Ul Haq; début d’application stricte de la sharia, qui est la base idéologique du régime militaire
1977 : pour amadouer l’opinion pakistanaise, Ali Bhutto fait interdire l’alcool, les courses de chevaux, les night clubs, et annonce l’application prochaine de la sharia
1977 : septembre: Khomeini encourage les oulémas iraniens à attaquer le pouvoir pour concurrencer les communistes
1977 : au Pakistan, le général Zia interdit le sport pour les femmes
1977 : massacre de 200 civils chrétiens environ dans la montagne du Chouf
1977 : février: mémoire du Saint Synode copte au gouvernement égyptien de protestation contre la soumission totale aux normes islamiques
1977 : juillet: assassinat du ministre égyptien des affaires religieuses Mohamed Dahbi, par le groupe Attakfir wal Hijira. Il avait été enlevé 4 jours plus tôt.
1978 : une mine posée par le Front Islamique de Libération Moro tue 4 employés d’une compagnie US
1978 : mars: le doyen de la faculté dentaire de Damas est assassiné par les Frères Musulmans
1978 : l’islam devient la religion d’Etat au Bangladesh, après 7 ans de régime laïc
1978 : les islamistes iraniens incendient un cinéma à Ispahan: 377 morts
1978 : au Bangladesh, massacre de la tribu des Chakma, par l’armée et les milices islamistes
1978 : janvier: émeutes sanglantes à Qom après un article hostile à Khomeini
1978 : fondation de l’Université Islamique de Gaza, soumise aux Frères Musulmans
1978 : massacre d’alévis par des islamistes à Marash en Turquie.
1978 : l’islam devient la religion d’Etat au Bangladesh; le principe constitutionnel de laïcité est écarté
1978 : incendie à la Mecque (Mina) pendant le pélerinage: au moins 1800 morts et plus de 3000 blessés.
1979 : vague de persécution des Bahaïs en Iran par Khomeini
1979 : établissement d’une constitution pour un Califat
1979 : assassinat de l’ayattolah Mutahhari, théologien chiite, par d’autres fanatiques chiites
1979 : attaque d’islamistes contre la mosquée de la Kaaba; pour intervenir,les gendarmes français doivent se convertir en urgence; environ 300 morts
1979 : début de la fuite de 200 000 juifs iraniens après la révolution islamiste
1979 : troisième destruction de la maison du Bab
1979 : début de la vague de persécution des bahaïs en Iran: environ 200 exécutions pour hérésie
1979 : alliance entre le président du Soudan Nimeiri et Al Tourabi, chef des Frères Musulmans, qui devient ministre de la justice, et qui commence à introduire la charia dans le pays
1979 : détournement d’un avion de la MEA par des Libanais chiites de la milice Amal
1979 : janvier: massacre de 23 fonctionnaires sur l’île de Mindanao (Philippines) par le Front Islamique de Libération Moro
1979 : février: prise d’otages à l’ambassade US de Téhéran par des étudiants islamistes
1979 : l’Arabie Saoudite empèche le plus possible l’arrivée de pélerins iraniens
1979 : des amendements de la Constitution de l’Egypte sont promulgués, connus sous le nom de « lois des droits de femmes »; opposition des groupes islamistes et peu d’effets dans la société =>1985
1979 : la loi iranienne sur la famille, relativement favorable aux femmes est abrogée et remplacée par la sharia, avec ségrégation totale entre les sexes
1979 : selon la constitution iranienne, les chrétiens doivent obéir aux lois islamiques sur les vêtements, la ségrégation sexuelle, et l’interdiction de l’alcool
1979 : assassinat de l’ayatollah Motahari, jugé trop modéré par les « Détenteurs de la Vérité du Coran »
1979 : novembre: destruction de 4 immeubles bahaïs en Iran
1979 : l’Egypte est exclue de l’OCI pour avoir signé la paix avec Israël
1979 : début de l’attaque de temples hindous en Malaisie par les islamistes
1979 : au Pakistan, l’ensemble des lois sont examinées pour vérifier leur conformité à la sharia;le code pénal islamique est instauré, avec peine traditionnelles: mutilations, lapidation de l’adultère, fouet pour l’alcoolique); l’enseignement est islamisé
1979 : pendaison d’Ali Bhutto au Pakistan, avec les encouragements des Frères Musulmans et de Mawdoudi
1979 : février: création du Parti de la Révolution Islamique en Iran
1979 : mai: création de la milice du PRI en Iran: l’Armée des Pasdarans
1979 : le conseil des oulémas d’Arabie Saoudite met 5 jours à délibérer sur l’intervention contre les assaillants de la mosquée de la Mecque
1979 : croyant que l’attaque de la mosquée de la Mecque était causée par les Américains, les islamistes pakistanais mettent à sac l’ambassade US
1979 : mort d’Ab I Ala al Maududi, idéologue islamiste, théoricien de l’islam politique et inspirateur de la constitution pakistanaise.
1979 : les femmes doivent d’asseoir à l’arrière des bus iraniens, pour ne pas perturber les hommes
1979 : création des tribunaux révolutionnaires islamiques en Iran: ils traitent les affaires politiques, le trafic de drogue, et les « crimes contre Dieu ». Les procès sont secrets, rapides et sans appels.
1979 : publication en Français des Principes Politiques Philosphiques Sociaux et Religieux de Khomeyni. Extraits: « c’est aussi le devoir de tous les musulmans du monde, dans tous les pays musulmans, de mener la révolution politiique islamique à la victoire finale » « La guerre sainte signifie la conquête des territoires non-musulmans…Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d’un bout à l’autre de la Terre… L’Europe n’est qu’un ensemble de dictatures pleines d’i njustices… Si la civilisation islamique avait dirigé l’Occident, on ne serait plus contraint d’assiter à ces agissements sauvages indignes même des animaux féroces ».
1979 : le Conférence Islamique tenue à Jeddah confirme l’application de la peine de mort à l’apostat.
1979 : les lois pakistanaises sur les preuves judiciaires reconnaissent officiellement la faible valeur du témoignage des femmes; il faut au moins deux témoignages féminins pour le témoignage d’un homme.
1979 : destruction par les Turcs de l’église byzantine de la Vierge de Kanakaria à Lithragkomi; les mosaïques sont arrachées
1979 : la ville de Genève viole la loi de 1876 sur la laïcité en autorisant la séparation des musulmans dans un de ses cimetières
1979 : incendie du quartier des prostituées de Téhéran et pogrom contre elles; le phénomène se développe pourtant durant la révolution islamique.
1979 : novembre: à la fin de la révolte des lieux saints de la Mecque, les émeutiers sont noyés dans les sous-sols du sanctuaires par les pompiers saoudiens protégés par les gendarmes français
1979 : novembre: el Oteybi prend le contrôle des lieux saints pendant 2 semaines; les extrémistes wahhabites s’installent avec leurs armes et leurs femmes dans les sous-sols
1979 : novembre: le régime saoudien demande aux oulémas l’autorisation de prendre les lieux saints d’assaut
1979 : novembre: le régime saoudien utilise des gaz spéciaux pour éliminer les occupants des lieux saints et tente de les noyer.
1980 : 63 attaquants islamistes de la mosquée de la Mecque sont décapités en place publique
De 1980 à 1990
1980 : martyre de 7 bahaïs à Yazd
1980 : massacre de Kaukhali au Bangladesh; l’armée rassemble les habitants sous le prétexte de discussions concernant la reconstruction d’un temple bouddhiste; elle laisse ensuite les colons musulmans les tuer à l’arme blanche
1980 : la constitution égyptienne estime que « les principes de la charia islamique sont LA source principale de la législation ».
1980 : juillet: la Mauritanie abolit officiellement l’esclavage; aucune disposition légale n’est prise contre les contrevenants, et aucune mesure d’aide envers les victimes.
1980 : exécution du chef shiite Bagher Sadr en Irak
1980 : exécution de madame Parsa, ancienne ministre de l’éducation du shah en Iran
1980 : mai: le président Sadate accuse les coptes de secessionisme, encourageant les violences qui s’ensuivent
1980 : juillet: attaques contre les coptes à Zamia el Hamra: 14 morts
1980 : l’idéologue des étudiants islamistes égyptiens écrit: « quand le nombre d’étudiantes qui portent le voile est élevé, c’est un signe de résistance à la civilisation occidentale et le début de la stricte observance de l’islam »
1980 : instauration d’une Cour Fédérale de la Sharia au Pakistan
1980 : septembre: meeting islamiste à Konya, appelant à la libération de Jérusalem et à l’établissement de la sharia; les participants refusent de chanter l’hymne républicain, et dressent des pancartes en arabe; 6 jours après, l’armée prend le pouvoir….
1980 : massacre des villageois chrétiens de Safra
1980 : juillet: massacre de 30 alévis par des islamistes à Corum en Turquie
1980 : juin: premier cas de lapidation pour deux iraniennes
1980 : février: rapport d’Amnesty International sur les Droits de l’Homme en Iran:  » Dans la plupart des écoles, l’apostat reçoit la chance de revenir sur son erreur et de suivre le droit chemin. S’il ne le fait pas… il sera exécuté. .. »
1980 : sur ordre de Khomeini, rétablissement de la sharia intégrale en Iran.
1980 : décembre: la revue islamiste égyptienne Al Itissam défend l’excision des filles et demande l’aide des théologiens d’Al Azhar: « (ils doivent) ouvrir les yeux et être attentifs à toutes les idées qui nous viennent de l’extérieuur afin de les combattre en prouvant leur non-sens et sauver les moeurs islamiques ».
1980 : janvier: 63 rescapés de la révolte des lieux saints sont décapités
1980 c : destruction totale de tous les restes archéologiques subsistant à Médine
1981 : émeutes anti-coptes par des islamistes à Nag Hammadi, en Egypte
1981 : assassinat de Sadate pour impiété
1981 : la féministe Nawal al Saadaoui est emprisonnée en Egypte sur les ordres de Sadate
1981 : affrontement entre la police et les Frères Musulmans en Egypte: 200 morts
1981 : attaque à la grenade à Zamboanga (Philippines) par le Front de Libération Islamique Moro
1981 : tentative d’attentat contre le pape à son arrivée au Pakistan par l’organisation Al Zulfikar
1981 : attentat des Frères Musulmans dans un bus à Alep en Syrie: trois morts
1981 : attaque des rebelles du Mouvement Indépendant Musulman à Mindanao (Philippines); après trois jours d’occupation, 40 morts environ
1981 : détournement d’avion au Pakistan par l’organisation Zulfikar
1981 : le premier ministre iranien Bani Sadr fuit la république islamique et se réfugie en France
1981 : septembre: en Iran, les exécutions sont déléguées par la Cour Suprême de Justice aux cours révolutionnaires de justice
1981 : Amnesty International compte 2946 exécutions pendant l’année en Iran
1981 : rédaction du pamphlet « Le devoir Négligé » en Egypte où l’auteur M. Faraj, justifie le meurtre de Sadate; il est exécuté ensuite avec les conjurés; pour lui, le jihad est la base de l’islam
1981 : pendaisons collectives et publiques de bahaïs en Iran
1981 : septembre: fatwa contre Sadate par le cheik Abd el Rahman
1981 : premiers incidents à la Mecque entre pélerins chiites iraniens et autorités saoudiennes
1981 : octobre: deux jours après l’assassinat de Sadate, les islamistes du Jihad déclenchent une insurrection à Assiout
1981 : novembre: sous la pression des Etats musulmans, la Déclaration des Droits de l’Homme a été modifiée dans son article 18: la liberté de religion et le droit d’en changer ont été supprimés; seul est conservé le droit d’avoir une religion
1981 : création au Pakistan d’une association féministe contre le viol War Against Rape
1981 : créatrion d’une association féministe au Pakistan Women Action Forum
1981 : au Pakistan, un couple est condamné à la lapidation pour fornication
1981 : convention entre la France et le Maroc prévoyant l’application en France du droit marocain inspiré de la sharia pour les mariages, divorces et répudiations
1981 : interdiction en Egypte du livre de Fikri Al Aqad « Histoire de la Langue Arabe »: l’auteur écrivait que certains mots du Coran étaient d’origine égyptienne.
1981 : assassinat à Paris de Chapour Bakhtiar, fondateur du parti laïc Mouvement de la Résistance Nationale d’Iran
1981 : septembre: Déclaration Islamique Universelle rédigée à Paris pour le Conseil islamique pour l’Europe; elle reconnait un droit pour les minorités non-musulmanes; mais elle ne reconnait aucun droit aux musulmans considérés comme hérétiques ou aux bahaïs. Elle n’a pas eu de conséquences importantes dans les pays musulmans.
Extrait : « Les droits de l’homme, dans l’Islam, sont fortement enracinés dans la conviction que Dieu, et Dieu seul, est l’auteur de la Loi et la source de tous les droits de l’homme. Etant donnée leur origine divine, aucun dirigeant ni gouvernement, aucune assemblée ni autorité ne peut restreindre, abroger ni violer en aucune manière les droits de l’homme conférés par Dieu. De même, nul ne peut transiger avec eux. »
1 c) Tout musulman a le droit et le devoir de se protéger et de combattre (dans les limites fixées par la Loi) contre l’oppression même si cela le conduit à contester la plus haute autorité de l’État.(lire la suite)
1981 : janvier: une fatwa d’Al Azhar au Caire refuse l’abandon de l’excision des filles; pour lui, il n’est pas possible d’abandonner les enseignements de Mahomet pour d’autres enseignements, même médicaux
1981 : en Egypte, le patriarche copte Chenouda III proteste contre les massacres de juin et l’inaction du pouvoir; il est mis en résidence surveillée par Sadate
1981 : juin: massacre de coptes à Zawiya al Hamra, banlieue du Caire
1981 : émeute à l’intérieur des lieux saints de la Mecque entre la police et les Iraniens; un pélerin est tué
1981 : émeutes à Médine entre Iraniens et Saoudiens
1982 : projet égyptien de retour au droit musulman, avec loi du talion, lapidation, pendaison pour apostasie
1982 : la Ligue Arabe reprend le projet égyptien de retour général au droit pénal musulman (talion, lapidation, pendaison pour apostasie…)
1982 : abolition de l’esclavage en Mauritanie; mais le phénomène persiste
1982 : projet de codification de la charia en Egypte par le Parlement, sans suite
1982 : formation du Front Islamique du Salut en Algérie
1982 : 20 juifs sont tués dans une synagogue d’Istanbul par le Jihad Islamique
1982 : révolte des Frères Musulmans à Hama: environ 20 000 morts
1982 : avril: purge prenant prétexte d’un faux complot contre Khomeini: son ancien ministre Qotbzadeh et 70 officiers sont exécutés
1982 : le beau-fils de Qotbzadeh est exclu du Séminaire des Enseignants de Qom, son centre de recherches islamiques est fermé puis il est gardé à résidence
1982 : juin: capture du chef tribal des Qashqai en Iran
1982 : octobre: le chef des tribus qashqai d’Iran est pendu en public
1982 : en Iran, le régime crée des « Unités Mobiles de la Vengeance de Dieu » qui patrouillent dans les rues pour imposer un comportement et une apparence islamiques
1982 : décembre: Khomeyni tente de limiter la puissance et la violence des organisations de répression; 300 000 plaintes sont alors déposées
1982 : mise en place de la loi sur le blasphème au Pakistan
1982 : création du parti Hizballah chiite pro-iranien au Liban
1982 : fondation en Algérie du Mouvement Islamique Armé dirigé par Mustapha Bouyali, qui réclame la sharia et l’Etat islamique par le jihad
1982 : novembre: combats à l’unversité d’Alger entre étudiants communistes francophones et islamistes; un mort parmi les communistes.
1982 : première manifestation publique des islamistes en Algérie: Abbassi Madani réclame l’application d’un programme en 14 points dont la sharia, l’épuration de tous les éléments non-islamiques, la supression totale de la mixité
1982 : l’UNESCO classe 4 sites dans l’héritage mondial de l’Humanité: Bamyan, Herat, Jam et AI Khanum: tous ont été depuis pillés ou détruits entièrement dans leurs parties non-islamiques.
1982 : projet de code pénal islamique en Egypte, préparé notamment par le grand mufti et des oulémas d’Al Azhar: la loi du talion, les peines de mort par lapidation ou la flagellation sont proposées.
1982 : ajout de l’article 298B au code pénal pakistanais: « le fait de salir le Coran est considéré comme un délit pénal. »
1982 : le roi d’Arabie Saoudite promulgue un édit de censure de la presse et de la littérature, qui reste en usage en 2003
1982 : janvier: le droit de vote des femmes au Koweit est refusé
1982 : les pélerins iraniens arrivent à la Mecque en formation para-militaire; ils sont rejoints dans leur manifestation par d’autres pélerins qui veulent protester contre la famille royale. La police religieuse intervient alors.
1983 : lois discriminatoires au Soudan contre les chrétiens et animistes
1983 : exécution de 10 jeunes institutrices bahaïes par la république islamique d’Iran, pour refus de conversion
1983 : application du droit pénal musulman au Soudan => 1985
1983 : début de la guerre menée par le Soudan islamiste contre les minorités chrétiennes et animistes du sud: deux millions de morts => 2000 ( voir lien wikipedia)
1983 : promulgation de la charia sur tout le territoire soudanais
1983 : attaque d’un poste de gendarmerie par un groupe du Mouvement Islamique Algérien: deux morts
1983 : une cellule du Mouvement Islamique Algérien est détruite, alors qu’elle projetait l’assassinat du premier ministre, l’attaque de bars et d’associations féministes
1983 : attaque du hezbollah libanais contre les Marines US à l’aéroport de Beyrouth; pas de victimes
1983 : attaque à la roquette contre les parachutistes français; revendication par le Jihad Islamique
1983 : avril: attentat à la bombe du Hezbollah à Beyrouth contre l’ambassade US: 63 morts
1983 : octobre: attentat à la bombe contre les Américains à Beyrouth, avec 1,2 tonnes de TNT: 241 morts; revendication par le Hezbollah
1983 : octobre: explosion contre les forces françaises au Liban: 58 morts; revendication par le Hezbollah
1983 : décembre: un camion suicide s’écrase contre l’ambassade US du Koweit: 7 morts
1983 : attaque d’un poste de la FINUL par le Hezbollah: 10 morts
1983 : élimination de l’organisation marxiste iranienne Fadayan Paykar par la justice islamique
1983 : interdiction en Iran du parti communiste Tudeh et élimination de 1000 membres environ; très nombreuses exécutions
1983 : arrestation de l’apostat iranien Mehdi Dibaj et emprisonnement pendant 10 ans sans jugement, avec torture et exécutions simulées
1983 : décembre: expulsion de France des « Etudiants dans la Ligne de l’Imam » iraniens, qui avaient tenté de convertir les ouvriers maghrébins au jihad social
1983 : application de la sharia au Soudan; premières mains coupées, premières lapidations d’adultères; interdiction de l’alcool
1983 : fatwa de condamnation à mort contre l’écrivain algérien athée Rachid Boudjedra
1983 : manifestation des femmes contre la loi martiale au Pakistan
1983 : expulsion des derniers chrétiens libanais de la plaine de la Beeka
1983 : interdiction officielle de la religion bahaï en Iran; campagne de destruction de cimetières, transformés en parcs
1984 : exécution à Khartoum de M. Taha, chef d’une organisation islamiste modérée, pour apostasie; il est pendu en public à plus de 80 ans.
1984 : le parlement soudanais rejette la constitution fondée sur la charia; elle est pourtant appliquée.
1984 : mars:attentat contre un diplomate britannique et sa femme de l’Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes
1984 : septembre: attaque à la bombe de l’ambassade US de Beyrouth,revendiquée par le Djihad Islamique: 23 morts
1984 : promulgation du code familial algérien, largement fondé sur la charia: infériorité des femmes, difficulté du divorce pour les femmes, interdiction pour une musulmane d’épouser un non-musulman; la femme répudiée doit quitter le domicile, d’où le phénomène des « femmes des rues », accusées de prostitution..
1984 : les Ahmadis, secte hérétique pakistanaise, n’ont pas le droit de se déclarer musulmans, ou d’agir comme tels, sous peine de poursuites. on peut donc clairement les poursuivre comme hérétiques.
1984 : février: sermon à la télévision iranienne: « tuer est une forme de service parce que cela améliore la personne; parfois une personne ne peut pas être réformée à moins d’être tuée et brulée »
1984 : 20 000 manifestants à Téhéran pour exiger le respect des lois concernant le tchador
1984 : arrivée des combattants jihadistes arabes en Afghanistan
1984 : l’assemblée algérienne vote un code de la famille très inspiré par la sharia, qui limite fortement le droit des femmes
1984 : libération rapide du mufti Abdel Rahman en Egypte, qui autorise par ses fatwas le pillage et le meurtre des bijoutiers coptes
1984 : En Iran, mort en prison de mauvais traitements d’Ali Dashti, à 83 ans auteur d’un livre très critique envers l’Islam « 23 ans »
1984 : au Pakistan, une loi contre les hérétiques ahmadis les menace de mort s’ils pratiquent leur religion ouvertement
1984 : une loi pakistanaise n’accorde officiellement que la moitié de sa valeur au témoignage d’une femme par rapport à celui d’un homme.
1984 : avril: fuite du chef de la secte Ahmadiyya hors du Pakistan pour échapper aux persécutions.
1984 : fondation en Allemagne de l’Etat du Califat « Hilafet Devlet » par Cemaliddin Kaplan dont le but est de renverser la république en Turquie.
1984 : vague de suicides de femmes en Iran dans le milieu éducatif
1984 : exécution d’au moins 4000 prisonniers dans la prison d’Abou Ghraib en Irak; le but était de faire de la place dans l’institution pénitenciaire
1984 : ajout de l’ordonnance 20 au code pénal pakistanais interdisant aux ahmadis de se considérer comme musulmans et interdisant leur pratique religieuse sous peine d’amendes et de prison.
1984 : destruction du temple de Shri Hanuman à Srinagar au Kashmir
1984 : destruction par le feu du temple de Arya Samaj à Srinagar au Kashmir
1985 : baisse du nombre d’exécutions de bahaïs en Iran après les plaintes des Nations Unies
1985 : sacrilèges de l’armée du Bangladesh dans un temple bouddhiste à Pablakhali
1985 : exécution du journaliste britannique Alec Colett au Liban par l’Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes
1985 : avril: le prêtre hollandais Kluiters est étranglé par des inconnus à Beyrouth
1985 : attentat contre l’émir du Koweit revendiqué par le Djihad Islamique; 2 morts
1985 : juin: détournement d’avion à Athènes par une faction du Hezbollah; un américain juif est assassiné
1985 : le premier secrétaire de l’ambassade jordanienne à Ankara est tué; revendication, entre autres, par le Djihad Islamique
1985 : meurtre au Caire d’un attaché d’ambassade israélien, par le Jihad Islamique
1985 : octobre: un soldat égyptien tue 7 touristes israéliens dans le Sinai
1985 : la loi sur les droits des femmes en Egypte est remise en cause pour vice de forme; une nouvelle loi abaisse encore la condition des femmes
1985 : octobre: le recteur de la mosquée de Paris, H. Abbas, rejette la jurisprudence française sur le divorce dans le cas des mariages mixtes
1985 : organisation de Jihad Tours en Afghanistan pour les jeunes Saoudiens, dans des « summer camps »avec prise de photos en combats simulés
1985 : la télévision égyptienne diffuse cette année-là 14000 heures d’émissions islamistes, notamment celles du « télécoraniste » Sha’rawi, très réactionnaire et hostile aux coptes.
1985 : en Egypte, une version intégrale des 1001 Nuits à accusée d’obscénité
1985 : attaque et destruction par les Druzes du village de Iklim el Kharroub
1985 : en Egypte, la loi 102 donne le pouvoir de censure religieuse à Al Azhar.
1985 : fondation en Arabie Saoudite du groupe extrémiste « les Exilés » por Omar Bakri Mohammed.
1985 : l’ONU commence à se préoccuper des persécutions des bahaïs en Iran
1985 : dans une thèse soutenue à l’université Lyon III, intitulée « L’image de l’Arabe et du Musulman dans la presse écrite en France », l’étudiant A. Bdioui cite le « Protocole des Sages de Sion », qui « paraît assez bien correspondre à la réalité des faits étudiés. »
1986 : destruction par l’armée du Bangladesh du temple bouddhiste du district de Baghaichari; pillage, sacrilège et renversement des statues
1986 : destruction du temple bouddhiste pendant le massacre du village de Matiranga au Bangladesh
1986 : tentative de conversion forcée d’un groupe de bouddhistes à Panchari
1986 : destruction du temple de Boalkhali et de l’orphelinat par les musulmans du Bangladesh
1986 : attaque du temple bouddhiste de Pujgang au Bangladesh
1986 : sacrilèges et tentatives de conversions forcées dans le temple bouddhiste de Mani Gram au Bangladesh
1986 : massacre de Comillatialla Taindong au Bangladesh, ayant pour but de pousser la minorité jummah bouddhiste à fuir vers l’Inde
1986 : début de la persécution de la tribu soudanaise des Nouba
1986 : mars: enlèvement de journalistes français au Liban par le Hezbollah
1986 : avril: enlèvement d’un professeur irlandais à Beyrouth par l’Organisation Islamique de l’Aube
1986 : avril: assassinat de 3 otages britanniques par le Hezbollah libanais
1986 : avril: tentative d’attentat à la bombe dans un avion à Londres par un membre du Jihad Islamque
1986 : mai: enlèvement à Beyrouthpar le Hezbollah de l’allemand C. Sontag agé de 84 ans
1986 : attaque au Pakistan par les islamistes d’Al Zulfikar de bureaux de compagnies aériennes étrangères: un mort
1986 : attentat à la bombe contre une raffinerie au Koweit revendiqué par le Jihad Islamique
1986 : juin: attentat à la bombe en Syrie contre un restaurant de Damas, par les Frères Musulmans: 20 morts
1986 : bombe au marché de Peshawar au Pakistan par les islamistes d’AL ZULFIKAR: un mort
1986 : le mouvement Al Jihad fait sauter un camion au Caire: 10 morts
1986 : arrestation de 36 yazidis de Mossoul, disparus depuis
1986 : la communauté bahaï en Iran est estimée à 350 000 personnes, persécutés officiellement
1986 : renforcement de la loi sur le blasphème au Pakistan
1986 : juin; discours de Rafsanjani sur l’égalité entre les sexes:  » une des erreurs des Occidentaux est d’oublier… la différence en taille, énergie, voix, développement, force physique… les cerveaux des hommes sont plus grands… »
1986 : décembre: déclaration du chef du système judiciaire iranien: « votre femme est votre possession, en fait, votre esclave ».
1986 : octobre: début d’émeutes islamistes à Assiout, qui durent 3 mois
1986 : la Ligue Arabe rédige un code pénal unifié qui reprend le code égyptien de 1982, avec remise en place des peines prévues par la sharia.
1986 : fondation en Grande Bretagne du mouvement extrémiste Hizbut Tahir par Omar Bakri Mohammed, dont le but est d’agresser juifs et homosexuels.
1986 : l’ayatollah Khomeyni crée un tribunal religieux spécial, qui juge les déviances dans l’interprétation du Coran.
1986 : mars: article du journal shiite Kayhan International sur « l’Apostasie péché capital en Islam »:… le départ de l’islam pour l’athéisme est appelé apostasie… c’est la punition d’un apostat masculin volontaire. Comme vous le voyez, l’islam le considère comme un mort et aussi dans ses rapports avec la propriété et sa femme; … un apostat féminin n’est pas exécuté mais emprisonné »
1986 : modification Criminal Law Amendment Act du code pénal pakistanais, par l’ajout de l’article 295C, qui permet  » de condamner à la prison à vie ou à la peine de mort toute personne qui se rendrait coupable de diffamation directe ou indirecte contre le nom du prophète Mahomet.
1986 : aout: l’émir du Koweit dissout tous les conseils municipaux du pays
1986 : juillet: l’émir du Koweit suspend toute la constitution, dissout l’Assemblée, annule la liberté de la presse, et décide de gouverner par décrets
1986 : la police saoudienne découvre dans les bagages de pélerins iraniens à la Mecque 51 kilos d’explosifs.
1986 : tentative d’attentat à l’explosif à la Mecque par des extrémistes shiites
1987 : émeutes chiites à la Mecque; 402 morts dont beaucoup écrasés et piétinés pendant la panique
1987 : l’iranien Wahid Gordji, soupçonné d’être le responsable des attentats de Paris, se réfugie dans son ambassade
1987 : assassinat d’un chauffeur de taxi par le Jihad Islamique à Gaza
1987 : tentative de meurtre sur un ancien ministre égyptien par les Frères Musulmans
1987 : le Jihad Islamique fait exploser deux bombes au Koweit: contre une agence de voyages et surtout une raffinerie de pétrole, provoquant un énorme incendie
1987 : attentat à la bombe du Jihad Islamique au Koweit, contre une compagnie pétrolière; pas de victimes
1987 : arrestation à Paris d’un Tunisien détenant 14 kilos d’explosifs
1987 : à Gaza, des membres du Jihad Islamique défigurent une jeune fille à l’acide , coupable de manque de zèle contre Israël
1987 : explosion de deux bombes à Koweit City contre la Conférence Islamique; attentat revendiqué par les « Forces du Prophète Mohamet » »
1987 : enlèvement de trois professeurs de l’université de Beyrouth (2 Américains, un Indien) par le Hezbollah
1987 : arrestation à Ankara de 3 Frères Musulmans syriens qui recrutaient des intégristes pour commenceder une campagne terroriste
1987 : combats entre deux groupes terrorites musulmans à Datu Piang (Philippines); 21 morts
1987 : enlèvement du prêtre anglican Terry Waite par le Hezbollah à Beyrouth, libéré un an après
1987 : le Hezbollah libanais enlève le journaliste français Roger Auque à Beyrouth
1987 : les Frères Musulmans dynamitent les installations de télécommunications d’Alep en Syrie
1987 : janvier: élimination du Mouvement Islamique Algérien
1987 : janvier: arrestation à Milan d’un membre du Hezbollah portant 11 kg d’explosifs
1987 : attentats en Egypte de l’organisation des « Sauvés des Flammes de l’Enfer »
1987 : succès électoral des Frères Musulmans en Egypte, à travers des hommes de paille
1987 : tentative d’assassinat de l’ancien ministre de l’intérieur égyptien par un membre de l’organisation islamiste « Survivants de l’Enfer »
1987 : période d’attaque contre les coptes par les islamistes égyptiens:destruction de magasins vidéo, de débits de boisson,de cinémas et pharmacies
1987 : autodafé à l’Université d’Ispahan: 80 000 livres sont brûlés
1987 : juillet: émeutes à la Mecque entre la police et les pélerins shiites: 400 morts dont 275 Iraniens
1987 : février: incendie d’une église copte à Sohag
1987 : création par les islamistes palestiniens du Mouvement de Résistance Islamique, ancêtre du Hamas
1987 : l’écrivain Kateb Yacine écrit dans le journal Awal: « L’Algérie arabo-islamique est une Algérie contre-nature, une Algérie qui est contraire à elle-même. C’est une Algérie qui s’est imposée par les armes, car l’islam ne se développe pas avec des bonbons et des roses, il se développe avec des larmes et du sang. Il croît dans l’oppression, la violence, le mépris, par la haine et les pires humiliations que l’on puisse faire à l’homme ».
1987 : discours à Riyad devant l’assemblée mondiale de la jeunesse musulmane, du sheikh Al Uthaimin: « C’est notre opinion que quiconque revendique l’adhésion à une quelconque religion existante, autre que l’islam… est un incroyant. Il devra soumis à la repentance; s’il ne le fait pas, il devra être tué comme un apostat parce qu’il rejette le Coran. »
1987 : déclaration d’Abou Bakr Jaber, chef de la section d’Orientation islamique de l’université de Médine: «  Loin d’être une profonde manifestation d’intolérance…,l’interdiction (de célébrer un autre culte en Arabie) résulte d’une conception islamique selon laquelle l’ensemble du royaume est considéré par l’islam comme une mosquée où les deux religions se sauraient cohabiter. Ce complément d’information devrait permettre d’éviter à l’avenir de porter des jugements hâtifs sur le prétendu manque de liberté religieuse dans le régime saoudite. »
1987 : août: après la révolte et le massacre d’au 400 Iraniens (et 649 blessés) à la Mecque, le quotidien officiel Oum el Qoura titre « Réussite de la maison du Hadj cette année ».
1987 : octobre: à la conférence de la Ligue Islamique Mondiale, le roi Fahd justifie le massacre des pélerins Iraniens: « Il fallait réprimer la sédition pour la sauvegarde et la sécurité des lieux saints ».
1987 : toute l’année, à partir de l’été, les Souadiens engagent une campagne de presse haîneuse contre les Iraniens, qui sont assimilés aux terroristes qarmates médiévaux
1988 : pogrom contre les coptes au Caire
1988 : début des pogroms anti-arméniens en Azerbaïdjan (ville de Soumgaït)
1988 : destruction du temple bouddhiste de Baghaichari au Bangladesh
1988 : assassinat de l’hojatoleslam Al Hakim à Khartoum par des inconnus
1988 : attentat à la bombe contre une raffinerie à Jubail en Arabie saoudite, revendiqué par le Jihad Islamique et le Hezbollah
1988 : attentat du Jihad Islamique contre la firme Avis au Koweit
1988 : mai: deux membres du Jihad Islamique explosent dans leur voiture piégée au Koweit
1988 : deux bars fréquentés par des occidentaux sont détruits par une bombe à Khartoum
1988 : aout: assassinat à Peshawar du mollah chiite Arif Hussein devant la mosquée par un sunnite
1988 : aout: saisie à Abidjan d’un stock d’armes et d’explosifs appartenant à Abdu Taqi, du Hezbollah iranien
1988 : assassinat par le Jihad Islamique d’un diplomate saoudien à Ankara
1988 : octobre: assassinat de l’ancien député turc Bahriye Uciok par des intégristes musulmans
1988 : saisie à Trinidad d’armes et de munitions dans un local du Jama’at al Muslim
1988 : décembre: assassinat du directeur de la mosquée de Bruxelles et de son bibliothécaire par l’organisation « Les Soldats du Droit »: « Notre organisation poursuit les ennemis de dieu et de l’islam… »
1988 : les Soldats de Dieu blessent grièvement un diplomate saoudien à Karachi
1988 : destructions d’églises assyriennes dans le nord de l’Irak; exécutions et tortures
1988 : fin de la guerre Iran-Irak; environ un million de morts, dont 45 000 enfants iraniens fanatisés
1988 : novembre: les Versets Sataniques sont interdits en Inde, pour calmer la minorité musulmane
1988 : émeutes de la faim en Algérie; les forces de l’ordre sont surnommées « les juifs », en référence à l’intifada
1988 : octobre: après la publication des versets Sataniques, la Fondation Islamique de Leicester, animée par des Frères Musulmans, organise la campagne contre le livre, avec pétitions dans tout le pays.
1988 : octobre: création d’un Comité d’Action Islamique chez un diplomate saoudien à Londres pour amplifier la campagne contre les Versets Sataniques
1988 : novembre: condamnation des Versets Sataniques par l’OCI
1988 : décembre: l’attorney général du Royaume Uni déclare que les Versets Sataniques ne sont pas susceptibles d’être poursuivis
1988 : prise de contrôle par les islamistes égyptiens du bidonville d’Embaba (un million d’habitants), avec milices, apprentissage des arts martiaux,mafia, persécution des coptes et destruction de leurs glises.
1988 : la Ligue Islamique Mondiale, à travers sa branche de Peshawar, déclare avoir installé en Afghanistan 150 centres d’apprentissage coranique et 85 écoles islamiques
1988 : décembre: trois paysans sont assassinés par les GIA dans la région de Bou Ismael près de Tipasa en Algérie
1988 : seconde censure des romans de l’écrivain Naguib Mahfouz par l’université Al Azhar, juste après son prix Nobel de littérature
1988 : en Iran, rafle et persécution des professeurs et étudiants de l’université clandestine des bahaïs
1988 : août: adoption de la charte du mouvement Hamas:
Article 11: Le loi gouvernant la terre de Palestine est celle de la sharia islamique, et la même loi est valable pour toutes les terres que les musulmans ont conquis par la force… Article 12: le nationalisme, du point de vue du mouvement de résistance islamique, fait partie du credo religieux. Rien dans le nationalisme n’est plus signifiant ou plus grave qu’un ennemi qui menace la terre musulmane… Article 13: Il n’y a pas de solution à la question palestienne si ce n’est à travers le jihad. Article 27: … la laïcité est en contradiction complète avec l’idéologie religieuse…
1988 : un pélerin chinois à la Mecque décide de regarder la pierre noire de la kaaba de trop près; il est bastonné par la police, qui tape sur d’autres fidèles javanais…
1988 : ce sont toujours des eunuques qui trient les hommes et les femmes à la Mecque avant d’entrer dans les lieux saints.
1989 : incendie du temple bouddhiste de Tintilla au Bangladesh
1989 : destruction du temple bouddhiste de Baghaichari au Bangladesh; destruction de la statue du Bouddha
1989 : attaque du temple bouddhiste de Pujgang au Bangladesh
1989 : fatwa de l’imam Khomeini contre Salman Rushdie et ses éditeurs pour apostasie; il appelle « tout musulman zélé à les exécuter immédiatement partout où ils se trouvent »
1989 : le soudanais Al Tourabi, devant les tentatives de règlement de la guerre civile, déclare la guerre sainte
1989 : après un passage en prison, Al Tourabi devient l’inspirateur du régime soudanais, qui se lance dans le jihad contre les populations du sud; purification ethnique et extermination des Nouba
1989 : les Frères Musulmans du Soudan deviennt le Front National islamique
1989 : prise du pouvoir au Soudan du général El Béchir, sur ordre des islamistes
1989 : assassinat d’une diplomate saoudien à Bangkok par les Soldats du Droit ou le Jihad Islamique
1989 : émeute au Pakistan contre les Versets Sataniques de Rushdie: le centre culturel américain est attaqué par la foule et 5 personnes sont tuées
1989 : fondation du Front Islamique du Salut à Alger
1989 : avril: des intégristes posent une bombe au Fayoum et blessent 5 personnes
1989 : assassinat en Côte d’Ivoire d’un colonel français par le Hezbollah
1989 : juillet: au Caire, des intégristes enlèvent l’ancien ministre des cultes M. Hussein al Dhahabi et l’exécutent ; ils exigeaient la libération d’autres extrémistes et la promesse que le pays suivrait « la voie de l’islam »
1989 : à Port of Spain (Trinidad), 250 membres de la Jama’at al Muslimin tentent un coup d’état en s’emparant du parlement, de la télévision et en prenant en otages une partie du gouvernement pendant 6 jours
1989 : attentat à la Mecque pendant le pélerinage par le Hezbollah : un mort
1989 : le chiite M. Mazeh est tué par sa bombe dans un hôtel de Londres
1989 : attentat contre un club britannique à Bagdad par un groupe islamiste kurde
1989 : assassinat d’un diplomate saoudien à Beyrouth par le Jihad Islamique
1989 : novembre:à Peshawar attentat à la bombe contre l’éditeur sunnite du journal Al Jihad : 3 morts
1989 : décembre: le Jihad Islamique tente de tuer le ministre de l’intérieur égyptien
1989 : emprisonnement de deux bahaïs iraniens en attente d’exécution
1989 : arrestation de l’apostat iranien Hossein Soodmand, chrétien depuis 1964; il est poursuivi pour prosélytisme.
1989 : arrestation de l’ahmadi pakistanaisAhmad Nusrat pour des pamphlets anti-religieux; il reste 11 ans en prison, jusqu’à son procès
1989 : tentative de poursuite pour apostasie en Jordanie pour le journaliste et candidat aux éléctions Toujoan al Faisal, pour obtenir son diiverce d’avec son mari
1989 : juin: arrestation de l’apostat égyptien Abdul el Mohen
1989 : mort de Khomeini; 8 morts et des centaines de blessés dans les bousculades de ses funérailles
1989 : janvier: à Bradford, organisation d’un autodafé des Versets Sataniques par les associations musulmanes locales
1989 : février: 3 millions de dollars offerts contre la mort de Rushdie (un million seulement pour un non-iranien)
1989 : février: émeutes à Bombay contre les Versets Sataniques: 12 morts
1989 : manifestation à Paris contre les Versets Sataniques
1989 : septembre:demande de saisie des Versets Sataniques à Paris; appel rejeté
1989 : 20 000 manifestants à Londres contre les Versets Sataniques
1989 : l’ayatollah Rafsanjani encourage les Palestiniens à tuer des occidentaux
1989 : février: le contingent arabe des jihadistes, après la prise de Jalalabad, découpe en morceaux les prisonniers afghans « athées » et les mettent dans des caisses; scandale y compris chez les résistants afghans
1989 : au Soudan, création des ghost houses, villas où la torture est pratiquée contre les adversaires du régime islamique; l’idéologue Al Tourabi excuse ces pratiques
1989 : incidents à Peshawar entre les islamistes et les ONG occidentales
1989 : le Conseil Constitutionnel turc interdit le voile à l’unversité, en notant que « la République et la démocratie sont l’antithèse du régime de la sharia »
1989 : février: exécution des écrivains iraniens Amir Nikaiin, Monouchehr Behzadi, Djavid Misani, Abutorab Bagherazdeh
1989 : exécution des poètes iraniens Said Soltanpour et Rahman Hatefi
1989 : la police britannique n’arrête aucun des manifestants qui réclament la mort de Rushdie
1989 : massacre de chrétiens notamment arméniens en Azerbaidjan
1989 : juin: en Algérie à Ouargla, des islamistes brûle la famille d’une femme accusée d’avoir des « moeurs légères ».
1989 : février: l’islamiste algérien Ali Belhadj écrit « les femmes sont productrices d’hommes, elles ne produisent pas de biens matériels… je répète que la femme doit rester chez elle et éduquer les hommes. »
1989 : juillet: le prix Nobel de littérature Naguib Mafouz est victime d’une fatwa de mort
1989 : attaque contre les Versets Sataniques de la part de Douglas Hurd, ministre britannique de l’Intérieur: » les musulmans britanniques ont le droit de défendre leur foi et de protester contre un livre qui selon eux insulte et dénigne le prophète. »
1989 : début de la carrière religieuse et militaire du mollah Omar, depuis son école coranique de SIngesar au sud du pays.
1989 : mars: une fatwa de Khomeyni élimine son dauphin pressenti Hossein Montazeri. Il avait dénoncé les exécutions illégales.
1989 : novembre: fatwa du bureau du mufti de la république libanaise: « …si l’homme ou la femme ne s’est pas repenti de son apostasie, mais persiste en son sein, alors il (elle) devra être mis à mort… « Tuez celui qui change de religion ». Ceci se fonde sur une autorité de la Tradition, Al Boukhari…le supplice n’est pas précisé… Un apostat ne sera pas inhumé dans le cimetière musulman. »
1989 : politique de purification ethnique en Mauritanie de la part de la minorité arabe qui expulse plus de 80 000 Maliens et Sénégalais.
1989 : la thèse d’A. Bdioui soutenue à l’université Lyon III est dénoncée comme antisémite par des associations et journaux antifascistes.
1989 : novembre : en Turquie (Istanbul?) une exposition de l’artiste Sema Undeger est détruite par une intervention des islamistes : destruction totale des oeuvres et de tout le mobilier.
------------------------------------
2ème partie
1990-2018
Comme on a pu le constater dans la première partie, les différentes agressions menées contre les juifs ont été constante depuis la naissance de l’islam et ne s’est, finalement, calmé qu’après la création de l’Etat d’Israël.
Pour la première partie , voir : Islam : meurtres, massacres, destructions 618-1990.

1990 à 2000 inclus
1990 : mouvement de panique dans un tunnel au cours du pélerinage de la Mecque; environ 400 morts
1990 : pogroms anti arméniens en Azerbaïjan; 38 morts
1990 : sacrilège d’une fête bouddhiste dans le village de Rangamati par l’armée du Bangladesh
1990 : destruction du temple bouddhiste de Dhalaima au Bangladesh
1990 : destruction de l’église de Betchari au Bangladesh par l’armée et les militants islamistes
1990 : le roi du Maroc Hassan II déclare à propos de l’apostasie que le coupable doit d’abord être rappelé à la raison, doit subir un examen médical puis passer en jugement
1990 : exécution d’un apostat iranien anonyme
1990 : décembre: pendaison de l’apostat iranien Hossein Soodmand
1990 : décembre: mise en accusation de l’apostat pakistanais,Tarik Iqba, ancien officier handicapé
1990 : mars: mort de l’apostat égyptien Abdul el Mohen après torture, à cause d’une hémorragie intestinale
1990 : impunité en Irak pour les maris assassins de femmes adultères (le soupçon suffit)
1990 : mars: vague d’attentats contre les églises coptes
1990 : fin de la construction de la mosquée de Casablanca : 3 milliards de francs
1990 : janvier: selon Amnesty International, 3 homosexuels et 2 lesbiennes ont été décapités en Iran
1990 : le Koweit donne au mouvement islamiste Hamas 60 millions de dollars, et moitié moins à l’OLP
1990 : juin: victoire du FIS aux élections municipales en Algérie: les villes conquises vont recevoir l’appellation « ville islamique » sur leurs panneaux; les employées municipales sont voilées; les bars et boutiques-vidéos sont fermés; les femmes supposées légères sont humilées; les baignades à la plage sont séparées entre hommes et femmes
1990 : crise entre l’Arabie Saoudite et le Royaume Uni après la diffusion d’un téléfilm « Mort d’une princesse » sur un cas d’adultère dans la famille royale, suivi d’exécutions
1990 : création d’un mouvement paramilitaire musulman en Inde, les « Soldats des Compagnons du prophète au Pakistan » issu des Déobandi. Le fondateur est Haq nawaz Jhagvi
1990 : assassinat de l’ancien président de l’assemblée égyptien Rifat al Maggoub
1990 : création en Jordanie d’une Armée de Mohammed pour le jihad
1990 : aout: Déclaration des Droits de l’Homme en Islam, au Caire, par l’OCI, influencée par les wahhabites
1990 : novembre: assassinat à New York du rabbin extrémiste Kahane par un islamiste égyptien
1990 : Hussein Moussawi, guide spirituel de Hezbollah, déclare à l’Evénement du Jeudi : « Dans vingt ans, c’est sûr, la France sera une république islamique »
1990 : juin: en Algérie, avant les élections communales, les cartes électorales des femmes sont massivement confisquées.
1990 : juin: publication du Manifeste Musulman par Kalim Siddiqi, chef de l’Institut Musulman en Grande Bretagne; il insiste sur la notion de jihad permanent pour les musulmans vivant dans ce pays.
1990 : publication à Londres de «  »Une foi pour toutes les saisons », de Shabir Akhtar: « l’islam, bien entendu, comme le christianisme médiéval, est profondément opposé à l’hérésie et l’apostasie. selon des autorités d’Al Azhar, le centre de pensée de l’islam, l’apostasie est punissable de mort. »
1990 : pogroms organisés par la république islamique de Mauritanie contre les militaires noirs et les intellectuels; exécutions, tortures et déportation dans des bagnes.
1990 : réédition du livre islamiste d’Izetbegovitch, candidat à la présidence bosniaque
1990 : novembre: assassinat par des islamistes du porte-parole du parlement égyptien R. El Mahgoub
1990 : octobre: l’émir du Koweit promet des réformes politiques, qui n’ont jamais eu lieu plus tard
1990 c : constitution de camps de concentrations dans le sud du Soudan pour regrouper les populations chrétiennes et animistes, sous le nom de « camps de la paix ».
1991 : retour du droit pénal musulman au Soudan
1991 : le FIS algérien obtient la majorité au premier tour des éléctions législatives
1991 : explosion dans un cinéma à Islamabad due à des terroristes islamistes: 5 morts
1991 : 17 morts dans des affrontements entre le FIS et les forces de l’ordre algériennes
1991 : juillet: au Japon, Hitoshi Igarashi, le traducteur des Versets Sataniques, est assassiné par un intégriste chiite
1991 : novembre: un commando d’Afghans attaque un poste militaire de l’armée algérienne à Guémar
1991 : novembre: assassinat d’un medecin yougoslave de l’ONU par des islamistes somaliens dans la région de Majeerteen; le mouvement a déclaré vouloir purifier le pays de la présence des infidèles
1991 : la loi criminelle du Soudan autorise l’exécution des apostats
1991 : le Soudanais Ajjabna Mohamed devient apostat: il est renvoyé de l’université, rejetté par sa famille; il tente de s’enfuir; on le met en prison où il subit des tortures pour revenit à l’islam
1991 : la constitution de l’Etat mauritanien stipule que la sharia est la seule source de législation
1991 : aout: le foulard est obligatoire pour toutes les étrangères en Iran, y compris au sein des entreprises étrangères.
1991 : la mise à prix de Rushdie est triplée
1991 : Saddam Hussein proclame le jihad contre les alliés
1991 : juillet: la loi islamique iranienne précise que l’homosexualité est punie de mort et le juge doit décider de quelle façon se déroulera l’exécution
1991 : novembre: les Afghans attaquent un poste frontière algérien à Guemmar et y décapitent les conscrits capturés
1991 : avril: conférence populaire arabe et islamique à Khartoum, regroupant tous les mouvements islamistes les plus extrémistes
1991 : recrudescence à Embaba en Egypte des persécutions contre les coptes
1991 : juin: les USA empêchent le retour du cheikh Abdel Rahman sous le prétexte qu’il aurait menti sur sa bigamie…
1991 : en Jordanie, l’Armée de Mohammed d’attaque les débits d’alcool et la minorité chrétienne; arrêtés, ils sont graciés par le roi
1991 : au Pakistan, on a compté cette année 200 cas de meurtres de femmes liés au problème de dots dans les familles.
1991 : les dirigeants de la communauté chrétienne sont explusés du sultanat de Brunei; la célébration de Noel est interdite
1991 : décembre: avant les élections législatives algériennes, les cartes électorales des femmes vivant dans des communes islamistes sont confisquées.
1991 : dérive islamique du régime de Saddam Hussein afin de canaliser les rancoeurs populaires; aggravation des persécutions contre les minorités; après cette date, environ 30% des chrétiens fuient le pays.
1991 : En Irak, dans le diocèse de Zakho, 30 villages chaldéens et 40 églises sont détruits
1991 : En Irak, destruction de l’église médiévale de Beidar près de Zakho, par l’armée irakienne, qui la transforme en étable.
1991 : création du groupe du Hamas spécialisé dans les attaques suicides contre les civils en Israel.
1991 : Omar Bakri Mohammed accuse le clergé anglican d’être « pervers » pour avoir adouci son jugement de l’homosexualité.
1991 : le chef islamiste Omar Bakri,depuis Londres, appelle au meurtre du premier ministre J. Major. il est relâché au bout de 48 heures.
1991 : la sharia iranienne précise dans son article 110: « la punition pour la sodomie est la mort; le juge décide de la façon dont la mort doit être donnée ». en pratique, les condamnés sont lapidés, précipités, découpés en morceaux à l’épée puis brulés.
1991 : mars: environ 130 000 chiites sont massacrés par le régime irakien.
1991 : fondation du Al Gamaa al Islamiyah en Egypte
1991 : entrée en vigueur de la sharia au Pakistan: « les préceptes de l’islam constituent la loi suprême du Pakistan. »
1991 : destruction de plus de 120 temples hindous au Pakistan.
1991 : exil massif des chrétiens assyriens d’Irak après la guerre du Golfe
1991 : promulgation de la constitution de la République Islamique de Mauritanie: Art. 1: La Mauritanie est une république islamique indivisible, démocratique et sociale. Art. 5: L’islam est la religion du peuple et de l’Etat Art. 10: (sur les libertés: absence de la liberté de pratiquer une religion) Art. 23: Le président de la république… devra être musulman Art. 94: Il sera institué aux côtés du président un Haut Conseil Islamique composé de 5 membres
1991 : le code pénal soudanais menace de mort les apostats (loi 126)
1992 : massacre des coptes à Timma en Egypte
1992 : utilisation de l’islamisme par les régimes autoritaires d’Asie centrale
1992 : émeutes islamistes dans le Ferghana
1992 : exécution en Iran d’un homme d’affaire bahaï anonyme
1992 : destructions de temples bouddhistes dans la région de Malya au Bangladesh
1992 : torture du moine bouddhiste Bodhimistra Bhikkhu au Bangladesh par le capitaine Masiur Rahman de l’armée du Bangladesh
1992 : massacre de Logang au Bangladesh; viols et destructions de villages par les colons musulmans et l’armée
1992 : reprise des persécutions contre les coptes en Egypte
1992 : décapitation en Arabie Saoudite du chiite Abd al Karim Mal al Allah, pour apostasie, après une tentative de conversion par le juge; il avait été surpris en possession d’une bible.
1992 : déclaration de djihad au Soudan contre la minorité nouba; déportations, viols collectifs et purification ethnique =tentative de génocide
1992 : décapitation à la Mecque de deux présumés homosexuels,
1992 : le Soudan est condamné par toutes les organisations internationales pour violations de droits de l’Homme et pratique de l’esclavage
1992 : les universitaires d’Al Azhar condamnent les conditions du meurtre de Fuda, mais ils estiment qu’il était un apostat, et qu’il méritait une mort légale
1992 : les universitaires d’Al Azhar demandent au président Moubarak l’interdiction du parti laïc Mustaqbal
1992 : assassinat de l’intellectuel égyptien Faraj Fuda par des militants islamistes
1992 : naissance du Mouvement Islamique Armé
1992 : attentat islamiste à Sidi Moussa en Algérie
1992 : mitraillage par des Afghans de 6 policiers devant une mosquée de la Kasbah d’Alger
1992 : attaque de la caserne de l’Amirauté à Alger par des Afghans: 11 soldats tués
1992 : mars: assassinat d’un policier par des islamistes au Fayoum
1992 : avril: un groupe du Jihad tente de s’emparer à la grenade de la mosquée de Beni Soueif en Egypte
1992 : massacre de 13 chrétiens dans le village égyptien de Sanbo
1992 : victoire des islamistes au Tadjikistan après une guerre civile
1992 : le chef religieux tadjik Turajonzoda modéré est contraint à la fuite par les islamistes et accusé de trahison
1992 : décembre: torture de l’iranien Maher, qui avait apostasié; menacé d’étranglement, il signe une renonciation et accepte d’être exécuté s’il retourne dans un église
1992 : au Pakistan, Benazir Bhutto est déclarée apostat par une fatwa du ministre des affaires religieuses pour avoir critiqué la sharia dont découle la loi sur le blasphème
1992 : emprisonnement de l’apostat pakistanais Tarik Iqbal; il est accusé de blasphème, apostasie, mépris du Coran
1992 : juillet: mort en prison dans des conditions inconnues de l’apostat pakistanais Tarik Iqbal; il avait pourtant estimé que la prison était l’endroit le plus sur pour lui dans le pays
1992 : mai: arrestation de l’ahmadi pakistanais Nasir Ahmad, pour avoir écrit des formules musulmanes sur un faire-part de mariage.
1992 : mai: massacre de 13 coptes à Sanbou
1992 : octobre: 4 coptes tués à Tama
1992 : juin: assassinat de l’écrivain égyptien Farrag Foda, défenseur des droits de l’Homme et de la laïcité
1992 : octobre: assassinat d’une touriste britannique en Egypte
1992 : les Frères Musulmans égyptiens appellent au jihad contre les milices serbes
1992 : intervention dans la guerre de Bosnie du chef islamiste Barbaros (qui teignait sa longue barbe par imitation de Mahomet); il inaugure l’intervention des salafistes en demandant la caution d’oulémas pour le jihad.
1992 : dans la région de Zenica, islamisation forcée des Bosniaques par les jihadistes: port du voile noir, barbe pour les hommes, destruction des cafés; mariages forcés « shariatiques » avec jeunes filles bosniaques
1992 : septembre: création de la 7ème brigade islamiste de l’armée bosniaque
1992 : la Gama’a Islamyia s’installe dans un quartier du Caire « Héliopolis » pour « commander le bien et pourchasser le mal » jusqu’à son expulsion par la police.
1992 : émeutes à Al Mina: un copte est accusé par la rumeur de prostituer des fillettes musulmanes et de diffuser les ébats par des cassettes vidéo… bijouteries et pharmacies détruites
1992 : prise de controle de l’Ordre des Avocats en Egypte par les Frères Musulmans
1992 : novembrre: le cheikh Gaber, chef militaire du Gama’a Islamyia, déclare dans un journal égyptien qu’Embaba était devenue une Etat islamique avec application de la sharia
1992 : décembre: il faut l’intervention de 14 000 militaires et policiers égyptiens pour investir l' »Etat Islamique d’Embaba » au Caire, en 6 semaines et en arrêtant 5000 personnes
1992 : avril: attentat contre le ministre égyptien de l’inforamtion Satwat Charif par le groupe Al Jihad
1992 : l’Etat-Major de la Gamaat Islamyia égyptienne s’installe en exil à Copenhague…
1992 : le bulletin des GIA algérie, Al Ansar, est diffusé depuis Stockholm
1992 : installation à Londres d’un groupe ultra radical issu du Jihad: « les Avants gardes de la Conquête »
1992 : création en Jordanie d’un Front de l’Action Islmaiste
1992 : conférence de Zagreb des dirigeants de mouvements islamistes, dirigée par les Frères Musulmans, pour mobiliser les musulmans dans la guerre de Bosnie considérée comme jihad
1992 : le combattant islamiste Barbaros déclare à propos des Bosmiaques: « nos hommes, nos femmes, nos enfants étaient moralement relâchés, et dans leur apparence, on ne pouvait plus distinguer le msulman du chrétien. les femmes musulmanes étaient vêtues, mais nues en réalité… maintenant, nos mosquées sont pleines. Nos femmes portent le hijab complet. Elles se couvrent totalement, visage compris ».
1992 : décembre: le professeur de la faculté des lettres du Caire, Nasr Abou Zeid dépose ses travaux pour l’obtention d’une chaire. La titularisation est refusée par ses collègues proches des Frères Musulmans; ils prétendent que l »auteur étant ancien marxiste, il n’a pas le droit d’écrire sur l’islam.
1992 : décembre: en Egypte, le cheik Abd el Rahman proclame que « le tourisme que connait l’Egypte est indubitablement illicite et constitue un péché indiscutable et une grave offense ».
1992 : octobre: le journal égyptien proche des Frères Musulmans écrit: « la position islamique et patriotique concernant le tourisme exige que celui-ci soit sumis aux dispositions de la sharia et à la morale de l’islam ».
1992 : mars: le roi Fadh d’Artabie déclare à un journal koweitien: « Une démocratie à l’occidentale ne peut être adaptée à l’Arabie Saoudite… le système des élections libres ne lui convient pas… nous avons notre foi islamique où le système élecctoral n’a pas droit de cité »
1992 : le recteur de la Mosquée de Paris, D. Boubakeur réclame le déplacement de l’émission littéraire de B. Pivot qui avait invité S. Rushdie au moment de la fin du ramadan
1992 : pendaison en Iran du chirurgien sunnite Ali Mozafarian, accusé d’être un espion américain adultère et homosexuel.
1992 : avril: pendaison publique à Téhéran de 40 Moudjahidin du Peuple
1992 : publication de l’étude de P. Sookhdeo « The Law of Apostasy in Islam and its relation to Human Rights and Religious Liberty. »
1992 : juin: en Mauritanie, dans la ville de Atar, madame Kneiba et sa fille sont vendues par leur propriétaire à un autre maître pour 212E environ. L’imam de la mosquée était le témoin de la vente.
1992 : création par Al Qaida de la base de son réseau africain au Kenya.
1992 : début de l’activité islamiste en Afrique du Sud sous la direction de la fondation internationale Al Aqsa
1992 : assassinat du président algérien M. Boudiaf par les GIA
1992 : août: lettre de condamnation de Boutros Ghali concernant la destruction des langues et cultures africaines par l’arabisation du Soudan; il rappelle aussi la pratique de l’enlèvement des enfants et l’esclavage comme pratique génocidaire.
1992 : code du statut personnel du Yémen: « Le mariage est le lien établi par un pacte légal entre deux époux rendant une femme permise à un homme légalement… (le devoir de la femme est) de se laisser posséder par le mari en étant apte au coït légal sans la présence d’une autre personne. »
1993 : le mufti modéré M Youssouf est contraint à l’exil face auux wahhabites d’Asie centrale
1993 : fatwa de condamnation à mort de Taslima Nasreen par les Guerriers de l’Islam; sa tête est mise au pris de 1250$
1993 : assassinat d’intellectuels et de poètes alévis et kurdes dans l’incendie d’un hôtel à Sivas en Turquie; une réunion se tenait avec le traducteur des Versets Sataniques de S. Rushdie
1993 : massacre de Naniachar au Bangladesh d’étudiants bouddhistes au cours d’une fête, par des groupes de colons dirigés par MM. Ayub Hossein et Abdul Latif
1993 : lapidation d’une femme de 21 ans au Bangladesh, Noorjahan Begum pour mariage non-musulman; elle est enterrée, et les villageois, obéissant à la fatwa, lui lancent des pierres sur la tête
1993 : organisation à Khartoum de la Conférence Islamique et Populaire, mouvement intégriste international
1993 : début de la guerre civile en Algérie
1993 : une loi iranienne interdit tout emploi public aux bahaÏ et des places à l’université
1993 : vague d’antisémitisme en Iran dans la presse
1993 : en Malaisie, une loi est promulgée qui estime que l’apostasie est illégale et punissable
1993 : Mohammed al Ghazali, Frère Musulman égyptien déclare comme témoin dans un procès: « la présence d’un apostat dans la communauté constitue une menace pour la nation et toute personne ou groupe qui tue un tel apostat ne doit pas être puni »; seule l’Organisation égyptienne des Droits de l’Homme estime qu’il s’agit d’un appel au meurtre.
1993 : au Bangladesh, une femme est lapidé puis est poussée au suicide pour blasphème
1993 : au bangladesh, une femme est brûlée vive pour blasphème
1993 : au Bangladesh, lapidation d’une femme de 22 ans, Noorjahan, dans le village de Chhatakchhara, après un fatwa de chefs religieux locaux
1993 : février: confirmation de la condamnation à mort de Rushdie
1993 : octobre: l’éditeur norvégien des Versets Sataniques blessé dans un attentat islamiste
1993 : attentat contre le World Trade Center de New York: 6 morts
1993 : février: meurtre de touristes US en Egypte
1993 : février: 4 touristes tués au Caire
1993 : mai: création par 6 religieux saoudiens d’un Comité de Défense des Droits Légitimes pour protester contre la « déislamisation » de l’Arabie Saoudite et les défenses des droits inspirés par la sharia
1993 : création du Harakat al Ansar « mouvement des partisans » qui combat les soldats indiens au Cachemire, avec la réputation de décapiter tous les prisonniers infidèles
1993 : aout: création du régiment El Mudzahidun ,pour les jihadistes, en Bosnie célèbre pour ses cruautés; grand renom pour ses scènes photographiées de décapitation de Serbes.
1993 : mars: vague d’attentats et d’assassinats contre les intellectuels, universitaires, medecins algériens
1993 : septembre: assassinat de deux géomètres français par les GIA à Sidi Bel Abbès
1993 : novembre: le cheikh Bouslimani, du Hamas, est assassiné par les GIA pour avoir refusé de légitimer leurs pratiques « extrèmes »
1993 : juillet: création par des intellectuels islamistes algérients du FIDA, Front Islamique du Jihad Armé, spécialisé dans l’assassinat d’intellectuels laïcs
1993 : juin: au cours du procès de l’assassin de Foda au caire, le cheikh Al Ghazali affirme que toute personne s’opposant à la sharia est apostat et passible de la mort
1993 : décembre: conférence populaire arabe et islamique à Khartoum, regroupant tous les mouvements islamistes les plus extrémistes
1993 : aout: assassinat de l’ancien premier ministre algérien kasdi Merbah
1993 : en Egypte, conquête par les Frères Musulmans des ordres professionnels
1993 : décembre: le président égyptien Moubarak estime que le pays a perdu 3 milliards de $ à cause des attentats islamistes
1993 : rapport d’Amnesy International sur la situation des minorités en Arabie Saoudite: « des centaines de chrétiens, dont des femmes et des enfants ont été arrêtés et emprisonnés, sans avoir été jugés pour la plupart, seulement pour avoir exprimé pacifiquement leurs convictions religieuses. Beaucoup ont été torturés pendant leurs détentions, certains par flagellation… »
1993 : Publication du guide destiné aux nouveaux convertis « Traité moderne de théologie musulmane » de S. Hamza Boubakeur (père du recteur de Paris): Citation coranique en fin de prologue: « Tu es notre maître. accorde nous la victoire sur les mécréants » Citation coranique en fin de conclusion: « Vous êtes notre maître. Soutenez nous contre les impies » p. 76: « Si l’islam n’a pas livré ses sorciers, ses débiles mentaux, ses chercheurs au bûcher… » p. 87: début du commentaire sur le christianisme « Ecriture curieuse et paradoxale en vérité que le Nouveau Testament. On y trouve tout sauf le texte lui même de la Bonne Nouvelle » p. 115: sur le dialogue islamo-chrétien: « or nous musulmans, nous n’entendons rien céder, en matière de dogme ou de pratiques religieuses »
1993 : en Algérie, apparition du concept de « mariage de jouissance » légitimant les viols de longue durée par les islamistes
1993 : mai: destruction intentionnelle du musée de Kaboul et pillage de l’ensemble des collections pré-islamiques
1993 : octobre: la grève est officiellement interdite en Iran
1993 : création en Iran des Bassidjis, milice urbaine spécialisée dans la répression des révoltes libérales et des mouvements de jeunes.
1993 : juin: en Iran, campagne nationale contre le vice et la corruption: les femmes sont surtout arrêtées puis fouettées pour « tenue immodeste »
1993 : arrestation de l’avocat iranien Assadi pour activités maçonnique et sionisme (voyage en Israel avan 1979)
1993 : l’ONU recense en Iran 91 domaines interdits aux filles dans l’éducation
1993 : janvier: 5 Assyriens sont assassinés et mutilés par des militants kurdes au village de Mzezakh.
1993 : juin: le député assyrien Francis Shabo du parlement de la zone Nord irakien est assassiné. Il souhaitait l’union de toutes les communautés chrétiennes d’Orient pour tenter de récupérer les terres confisquées.
1993 : juillet: l’Assyrien Ninos Samir est assassiné à Zakho par des Kurdes.
1993 : décembre: condamantion à mort en Iran de Mehdi Dibaj pour apostasie
1993 : février: publication du rapport Barbier à la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, sur les massacres des tribus nouba au Soudan: déportation, islamisation forcée, esclavage pour plus de 20 000 enfants.
1993 : la Cour Suprême du Pakistan refuse de protéger les ahmadis et considère que leur comportement est une provocation qui rend leur protection difficile.
1993 : le dirigeant islamiste de Tuzla en Bosnie énonce son programme: « (l’Etat bosniaque) aura une idéologie musulmane, fondée sur l’islam, sur les principes islamiques sur le plan religieux, moral, légal et social, mais contiendra aussi des aspects d’origine européenne qui ne seront pas contraires avec les principes ci-dessus ».
1993 : début de processus de réislamisation de la Bosnie sous l’influence de la fraction panislamiste de la Communauté Islamique: nomination de 7 muftis et 7 nouvelles medrese; des imams sont nommés dans l’administration, l’armée, la diplomatie.
1993 : mai: les chrétiens assyriens demandent au Parlement Kurde une loi empêchant les extortions et les confiscations de terre.
1993 : au Bangladesh, une jeune femme est lapidée par des villageois pour s’être remariée de façon « non-conforme à l’islam »; son mari survit à la lapidation
1993 : interdiction au Bangladesh du livre de Taslima Nasreen Lajja (La Honte), qui traite du sort de la minorité hindoue dans le pays
1993 : un femme anonyme est lapidée publiquement au Bangladesh; elle survit et se suicide peu après (jugement porté par les fatwabaz, qui participent au supplice et en retirent des revenus)
1993 : une femme anonyme est brûlée vive dans un village du Bangladesh, après un procès de dignitaires religieux (salish) pour adultère
1993 : en Arabie Saoudite, une bande dessinée publiée dans le Arab News provoque l’arrestation de deux employés indiens; selon les théologiens, elle remettait en cause l’existence de Dieu. Les deux hommes sont condamnés à 300 et 500 coups de fouet.Sous la pression internationale, ils sont pardonnés par le roi.
1993 : un dessinateur satirique iranien, Manouchehr Karimzadeh, est condamné à 10 ans de prison pour avoir dessiné un footballeur dont le visage ressemblait vaguement à celui de Khomeini. Le directeur du journal est fouetté, comme le dessinateur; tous les exemplaires du journal Farad sont détruits. Sous la pression internationale, les peines sont ensuite réduites (article du New York Time).
1993 : juillet: avant de mettre le feu à l’hotel des écrivains alévis, la foule des islamistes de Sivas détruit les statues de Pir Sultan Abdal et Ataturk.
1993 : dans l’incendie de Sivas, mort du dessinateur satiriste Asaf Koçak, militant des Droits de l’Homme et adversaire des islamistes
1993 : au Bangladesh, fatwa contre Noorjahan Begum et son second époux, pour mariage considéré comme non-conforme à l’islam; elle a été enterrée jusqu’à la poitrine et tuée à coup de pierres
1994 : fatwa de condamnation à mort de l’écrivain Anwar Shaick et réfuge en Grande Bretagne
1994 : mouvement de panique au cours de pélerinage de Mina en Arabie; 270 morts
1994 : mandat d’arrêt contre Taslima Nasreen pour avoir insulté l’islam
1994 : manifestation des écoles coraniques du Bangladesh contre Taslima Nasreen et réclamant sa mort
1994 : manifestation de 200 000 personnes réclamant la pendaison de Taslima Nasreen
1994 : au Bangladesh, mouvement de charmeurs de serpent réclamant l’exécution de Taslima Nasreen
1994 : décapitation du philippin Yolando Isnan en Arabie Saoudite, accusé d’avoir causé un accident de la route ayant tué quatre Saoudiens
1994 : rapport de l’ONU sur le Soudan, qui conclue que ce pays viole tous les droits de l’Homme; le président soudanais juge ce rapport « blasphématoire »
1994 : colloque inter-religieux à Khartoum; le président soudanais El Béchir déclare aux participants musulmans que le plan à long terme est de convertir totalement le pays pour en faire un Etat islamique
1994 : condamnation à mort de Taslima Nasreem par une fatwa après la publication de son roman Lajja, La Honte
1994 : l’université islamique d’Al Azhar obtient le droit de censure sur toutes les productions artistiques, y compris audio-visuels; ce droit est enlevé un an plus tard
1994 : le responsable du massacre de 13 chrétiens à Sanbo (Egypte) est condamné à 3 ans de prison
1994 : départ de la communauté juive d’Alger face à la menace terroriste; abandon de la synagogue
1994 : publication du faux antisémite « Les Protocoles des Sages de Sion » en Iran
1994 : juin: après des pressions internationales, l’apostat iranien Dibaj est libéré; il disparait aussitot et son corps est retrouvé dans une forêt près de Téhéran
1994 : octobre: en Egypte, le prix Nobel de littérature Naguib Mafouz est poignardé par un islamiste; il était accusé d’athéisme et de marxisme; après la tentative, il refuse toute prise de position publique.
1994 : octobre: décret du ministère de la santé égyptien qui tente d’obliger à commettre les mutilations génitales sur les femmes sous contrôle médical; le sheik de l’Université islamique Al Azhar estime que cette pratique a une place dans la jurisprudence de l’islam
1994 : au Bangladesh, Rokeya, une femme du village de Feni est punie pour relations sexuelles hors mariage: après la fatwa, elle est scalpée, exposée dans le village, attachée à un arbre et violée par quatre hommes.
1994 : aout: Taslima Nasreen est contrainte de quitter secrètement le Bangladesh
1994 : avril: 4 touristes allemands tués sur le Nil
1994 : le conseil des fatwas de Malaisie déclare la secte musulmane Darul Arqam déviante; son chef écrit qu’il avait rencontré le prophète lui-même…
1994 : avril: protégé par Amnesty International, le chef du Comité de Défense des Droits Légitimes, Mas’ari, installe l’organisation ultra islamiste à Londres
1994 : création au Penjab indien du mouvement Lashkar e Jhangvi, l’Armée de Jhangvi, spécialisé dans l’assassinat de shiites
1994 : création du groupe terroriste shiite les Soldats du Prophète Mohammed au Pakistan, qui a pour spécialité le massacre de sunnites.
1994 : novembre: les talibans prennet Kandahar
1994 : aout: assassinat par le GIA de 5 fonctionnaires français à Alger
1994 : aout: assassinat de touristes espagnols dans un hôtel de Marrakech par de jeunes islamistes
1994 : fondation de l’Université privée islamique de Zarqa en Jordanie, financée par les Frères Musulmans
1994 : à Kaboul, dans la lutte entre factions islamistes, 1500 morts en trois mois
1994 : A la Conférence sur la Population tenue au Caire, Benazzir Bhutto rejoint le camp des musulmans les plus réactionnaires
1994 : en Malaisie, promulgation de la loi islamique sur la famille très oppressives pour les femmes
1994 : rapport de l’ONU sur la persistance de l’esclavage au Soudan
1994 : janvier: affaire « Claudia Schiifer »: elle défile avec une robe sur laquelle sont écrits des fragments de versets coraniques: scandale en France dans les organisations musulmanes et dans les pays musulmans; Chanel s’excuse, fait brûler les trois robes, exige la restitution de toutes les images de la robe; son PDG déclare: « qu’en aucun cas son respect de la religion musulmane ne l’aurait porté à commetttre un sacrilège ou à offenser la communauté musulmane
1994 : à Alger, meurtre de Karima Belhadj par des islamistes la veille de ses fiancailles
1994 : novembre: deux adolescentes d’Alger et leur mère sont violées et tuées par les GIA
1994 : février: assassinat par des islamistes d’une lycéenne de Meftah en Algérie
1994 : juin: assassinat par des islamistges de deux écolières à El Hassine en Algérie
1994 : juin: le jouran algérien Al Watan publie le témoignage de jeunes filles d’une famille sur les viols qu’elles ont subis près d’Alger. un des assaillants demande aux filles si elles vont souvent se baigner sur les plages.
1994 : témoignage à la presse algérienne d’une jeune fille donnée par son frère à un émir d’un GIA, qui l’a mariée successivement aux membres de son groupe. Elle est ensuite libérée par l’armée.
1994 : en Irak, une série de mesures destinées à plaire aux islamistes est prise par Saddam Hussein: légalisation de la polygamie, séparation des sexes dnas l’enseignement, accompagnement obligatoire des femmes dans l’espace public
1994 : février: le ministre de la culture égyptien écrit à Al Azhar: « le centre de recherche islamique est l’unique autorité à laquelle doit se référer le ministère dans les affaires concernant la religion et il émettra des licences pour les films, livres et cassettes traitant de religion. »
1994 : janvier: attentats anti-occidentaux en Iran; auteurs inconnus et impunis
1994 : février: fermeture d’une mosquée sunnite à Zahedan en Iran: émeutes et repression: plusieurs morts
1994 : octobre: lettre ouverte de 134 intellectuels iraniens contre la cenure; aucun effet notable
1994 : suicide de la femme médecin iranienne Homa Darabi à cause des entraves qu’elle rencontrait dans son travail.
1994 : décembre: l’Assyrien Zaya Yonadam est assassiné par des Kurdes à Irbil.
1994 : création de la milice des Taliban
1994 : financement de trois camps terroristes dans le nord du Soudan par Ben Laden
1994 : création d’une Coalition pour la défense des Droits de l’Homme dans les pays musulmans, par les chrétien assyriens, coptes et maronites.
1994 : la Cour Suprême de Lahore au Pakistan assimile tout blasphème contre un prophète àun blasphème contre Mahomet.
1994 : mai: tentative d’attentat contre le patriarchat d’Istanbul: trois bombes sont désamorcées.
1994 : septembre: attentat à la grenade contre le patriarchat d’Istanbul.
1994 : profanation de cimetières croates à Zenica par la 7ème brigade de l’armée bosniaque
1994 : emprisonnement pour 4 ans du professeur saoudien M. Al Awaji, intellectuel réformateur; il est démis de ses fonctions et son passeport est confisqué.
1995 : H Moubarak président égyptien échappe à un attentat d’islamistes soudanais
1995 : destruction du temple bouddhiste de Nathakgiri Bouddha Vihar au Bangladesh
1995 : destruction du temple bouddhiste Liragaon Bouddha Vihar au Bangladesh; humiliation des moines et destruction des statues
1995 : destruction d’un temple bouddhiste par l’armée du Bangladesh (région de Kojoichari; torture des moines et des fidèles; destruction de la statue de Bouddha
1995 : destruction du temple bouddhiste du village Hazachara au Bangladesh; souillure, torture du moine
1995 : décapitation en Arabie Saoudite d’Ali In Hadi Ateef pour « magie noire »
1995 : décapitation d’Abdullah Ibn Said Bajafar en Arabie Saoudite, accusé d’avoir bu de l’alcool
1995 : l’universitaire égyptien Nasr Abou Zeid est condamné pour apostasie à divorcer, n’étant plus musulman;le couple doit quitter l’Egypte; il avait déclaré que l’islam devait être réformé.
1995 : le Soudanais Al Tourabi approuve la tentative d’assassinat contre le président égyptien Moubarak
1995 : déportation des tribus soudanaises des Four et Massaleit, au profit de tribus arabes
1995 : organisation à Khartoum de la Conférence Islamique et Populaire, mouvement intégriste international
1995 : 77% des mariages en Egypte sont arrangés; 39% des femmes sont mariés à un parent
1995 : environ 500 morts par semaine du fait de la guerre civile
1995 : octobre: attentat à Paris au RER Musée d’Orsay
1995 : juillet: le co-fondateur du FIS et imam de la mosquée de la rue Myrha est assassiné
1995 : juillet: attentat dans le RER Saint Michel à Paris: 8 morts
1995 : aout: attentat avue de Friedland à Paris: 17 blessés
1995 : aout: découverte d’une bombe sur le trajet du TGV Lyon-Paris
1995 : septembre: tentative d’attentat au marché Richard Lenoir à Paris
1995 : septembre: tentative d’attentat place Charles Vallin à Paris
1995 : septembre: attentat à Villeurbanne contre une école juive: 14 blessés
1995 : octobre: attentat avenue d’Italie à Paris: 16 blessés
1995 : procès de l’apostat koweitien Ali Qambar: divorce et séparation des enfants
1995 : aout: première condamnation à mort du bahaï Mahrami à Yazd pour apostasie
1995 : avril: condamnation de l’ahmadi pakistanais Nasir Ahmad à 6 ans de prison
1995 : octobre: les GIA disent qu’ils veulent « frapper la France au coeur…et dans ses plus grandes villes ».
1995 : jugement de l’apostat Robert Hussain au Koweit; il est contraint au divorce et ses enfants lui sont retirés
1995 : novembre: nouveau code pénal iranien, qui ne s’éloigne pas de la sharia
1995 : février: les Saoudiens expulsent 100 000 travailleurs étrangers en 50 jours
1995 : novembre: deux attaques de train par les Islamistes en Egypte
1995 : en Tchéchénie, installation d’une guérilla islamiste contre les forces russes, avec l’apparitionde Chamiil Bassaiev et de combattants arabes
1995 : dans un pamphlet, Mas’ari,opposant saoudien, assimile tous ceux qui obéissent à l’Etat saoudien à des infidèles; selon lui, cet Etat n’obéit pas à la sharia
1995 : décembre: le président Izetbegovic rend hommage aux jihadistes du régiment El Mudzahidun
1995 : purges internes dans les groupes islamistes algériens
1995 : les GIA algériens, après la campagne d’attentats en France, exhorte Chirac à devenirr musulman
1995 : avril: conférence populaire arabe et islamique à Khartoum, regroupant tous les mouvements islamistes les plus extrémistes
1995 : aout: ben Laden diffuse une déclarationb de jihad contre les Américains avec en sous-titre le hadith « Expulsez les polythéistes de l’Arabie »
1995 : 366 morts en Egypte dues aux islamistes
1995 : publication de « Pourquoi je ne suis pas musulman », d’Ibn Warraq (pseudonyme), premier ouvrage moderne de critique des principes de l’islam
1995 : le cheikh Aziz el Baz, grand mufti d’Arabie Saoudite déclare: « la terre est plate,celui qui déclare qu’elle est sphérique est un athée méritant une punition »
1995 : avril: fatwa d’excommunication contre le poète pakistanais Mohammed Alvi par le mufti Shabbir Siddiqi d’Ahamdabad, pour une phrase dans un poème écrit 17 ans auparavant: « O Dieu, si tu es trop occupé pour nous rendre visite, envoie un bon ange pour nous guider »
1995 : janvier: arrestation et torture du converti égyptien Mohammed Dorrah
1995 : attentat islamiste au Pakistan contre l’ambassade d’Egypte: 16 morts
1995 : incendie de la ville chrétienne d’Ipil dans les Philippines du sud par des commandos islamistes; 53 morts
1995 : en Algérie, apparition du concept de butin de guerre appliqué aux femmes capturées par les islamistes
1995 : avril: les GIA algériens déclarent vouloir s’attaquer aux athées, aux impies et aux femmes irrespectueuses: « nous élargissons également le cercle de notre victoire en tuant la mère, la soeur et la fille des impies, résidantes sous leur toit… »
1995 : l’émir des GIA Antar Zouabri écrit: « nos combattants choississent leurs victimes… les femmes qui marchent presque nues, et qui exbibent leurs bijoux, se parfument et poussent à la prostitution »
1995 : enlèvement et viol collectif par un GIA de la Mitidja d’une jeune fille de 17 ans appelée Zahra.
1995 : ouverture des medrese pakistanaises à la formation d’imams islamistes étrangers; env. 20 000 personnes formées jusqu’en 2002
1995 : mars: un pogrom est organisé par les autorités turques contre les alévis du quartier de Gazi Osman Pacha à Istanbul
1995 : début de la législation sur la censure cinéatographique en Malaisie, qui vise surtout les films US: la Liste de Schindler est interdite parce que favorable aux juifs; Le Prince d’Egypte peut choquer les spectateurs musulmans; Austin Powers contient des allusions érotiques
1995 : les militants du mouvement Hizbut Tahir de Omar Bakri poignardent à Londres un étudiant homosexuel
1995 : mars: appel de 500 journalistes iraniens pour la liberté de la presse, sans effet notable
1995 : novembre: renforcement des peines dans un nouveau code pénal en Iran
1995 : décembre: condamnation à 20 ans de prison du sheikh iranien Téhérani, ancien opposant de Khomeini
1995 : mars: vendetta concernant l’Assyrien Edouard Khoshaba du village d’Aqla, qui finit par être lynché et découpé en morceaux.
1995 : période de persécutions contre les chrétiens assyriens du village de Hzarjat par le chef kurde Zbeer, qui veut confisquer leurs terres.
1995 : rapport sur la situation religieuse au Pakistan devant l’ONU: « au sujet de la société le rapporteur spécial demeure préoccupé par les manifestations d’intolérance et plus généralement par le caractère manifestement limité de la culture de la tolérance; »
1995 : avril: arrestation au Pakistan d’un ahmadi, Daulat Khan pour son apostasie; en venant au tribunal pour obtenir sa libération, deux membres de sa famille sont attaqués à coup de pierre; l’un d’eux meurt sur le coup.
1995 : au Pakistan, 2432 ahmadis sont inculpés dans 654 affaires de blasphème.
1995 : juillet: 4 Pakistanais, dont un prêtre chrétien sont assassinés par un groupe islamiste.
1995 : le dessinateur satiriste algérien Sid Ali Malouah est contraint de vivre dans la clandestinité après ses caricatures d’islamistes; il a déjà subi plusieurs tentatives de meurtre
1995 : le dessinateur satiriste algérien Guerrovi Brahim est enlevé puis exécuté au sud d’Alger par des islamistes
1995 : en Malaisie, un dessin satirique représente Mahomet chevauchant un cheval à tête humaine, dans le journal « The Sun »; le journal est contraint par le ministre de l’information de publier à deux reprises des excuses assorties de menaces, pour avoir représenté le prophète sous forme humaine.
1995 : en Egypte, extension de la loi de censure
1995 : au cours des élections législatives égyptiennes, aucun copte n’est élu; le parti au pouvoir ne présente aucun candidat chrétien
1995 : inauguration de la plus grande mosquée d’Europe, à Rome, près du Vatican; sa construction a été financée entièrement par l’Arabie saoudite, pour 50 millions de dollars.
1996 : attaque des talibans sur Kaboul
1996 : destruction du temple bouddhiste du village de Lakshmiban Karbari Para, par l’armée du Bangladesh et la foule; incendie, destruction des statues
1996 : destruction du temple bouddhiste du village de Pujgang Mukh; statue du Bouddha souillée et détruite
1996 : le régime islamique de Khartoum arme et soutient la secte chrétienne millénariste « L’Armée de Résistance du Seigneur » qui terrorise l’Ouganda
1996 : enlèvement et exécution des 7 moines de Tibéhérine en Algérie; leurs corps sont retrouvés décapités.
1996 : environ 500 morts par semaine du fait de la guerre civile entre l’Etat et les islamistes
1996 : quatre bahaï iraniens encourent la peine de mort pour apostasie
1996 : janvier: le militant des droits de l’Homme égyptien Mamdouh Naklah demande la modification de la loi ottomane de 1856 sur la construction des églises; sa demande est rejetée
1996 : prise de Kaboul par les Talibans
1996 : les femmes de Kaboul sont exclues de toutes les écoles par les Talibans
1996 : après la visite légale des oulémas pour le convaincre, l’apostat koweitienAli Qambar est poursuivi et menacé d’exécution; sa maison est détruite, on lui retire tous ses droits civiques; il finit par s’exiler
1996 : aout: l’écrivain égyptien Abu Zayd est reconnu infidèle par la cour suprême, pour avoir écrit qu’il y avait des légendes dans le Coran
1996 : avril: en Egypte, massacre de 18 touristes grecs, surtout des femmes, qui avaient été pris pour des Israéliens!
1996 : septembre: prise du pouvoir en Bosnie par le parti musulman SDA par des élections, qui accapare le pouvoir et « instrumentalise l’islam »
1996 : juin: le dirigeant du parti Refah, Erbakan, devient premier ministre en Turquie
1996 : juin: le parti islamiste turc Refah retrouve le pouvoir et reprend ses tentatives de contrôle de la société
1996 : projet de réaffecter au culte musulman l’église Sainte Sophie d’Istanbul, transformée en musée par la République
1996 : mars: après leur expulsion de Bosnie, les membres du régiment jihadiste bosniaque, coupable d’atrocités, est accueil chaleureusement par le gouvernement islamiste turc Refah à l’aéroport d’Istanbul. Les services secrets turcs MIT dispersent les plus compromis.
1996 : 181 morts en Egypte dues aux islamistes
1996 : octobre: Mohammed Dorrah, égyptien converti au christianisme est arrêté pour attendre son jugement pour « encouragement de la haîne entre les communautés »
1996 : avril: arrestation du converti égyptien Mohammed Dorrah
1996 : mars: assassinat par les GIa de l’évêque français d’Oran et de son garde du corps
1996 : juin: condamnation et mauvais traitements au Maroc contre un musulman converti au christianisme; cas rapporté par la commission des droits de l’Homme de l’ONU; sorti de l’hopital ensuite
1996 : témoignage devant la presse algérienne de Kheira, 22 ans, enlevée et violée par un GIA, sur les autres viols dont elle a été témoin.
1996 : enlèvement et viol régulier de Nora, 12 ans, par un GIa près de Blida en Algérie; son père refuse de la récupérer puisqu’elle est enceinte.Elle reste ensuite en hopital psychiatrique.
1996 : en Afghanistan, note du Département pour la mise en oeuvre des façons islamiques et la prévention du mal: « …afin que soit mis en application les ordres islamiques et la tradition héritée du prophète Mohamed et afin de prévenir les maux qui représentent de sérieux dangers et problèmes pour la société islamique demande à tous ses frères et soeurs pieux de suivre scrupuleusement les 8 articles mentionnés ci-dessous afin de prévenir le mal: -pas de sortie ni déplacement de nos soeurs sans escorte par un parent proche et légal. -nos soeurs… doivent porter un voile ou tout autre chose couvrant le visage. -nos soeurs ne peuvent pas s’asseoir à l’avant des véhicules… -il est interdit de couvrir de fleurs les voitures lors des mariages… -il est interdit d’inviter les femmes à se rendre dans des hôtels ou des réceptions de mariage. -la personne chargée de collecter auprès des femmes le prix de leurs billets dans les bus, les minibus et les jeeps doit avoir moins de dix ans.
1996 : en Afghanistan, règlement pour les hôpitaux d’Etat et les cliniques privées fondées sur les principes de la charia: « – les patientes doivent être consultées par des femmes, sinon, en présence de la famille légale. -au cours de l’examen, les femmes doivent toujours porter le vêtement islamique légal -les médecins hommes ne doivent ni toucher ni voir d’autres parties du corps que celles concernées par la maladie -les salles d’attente doivent être protégées du regard. -hommes et femmes médecins ne doivent ni se côtoyer ni se parler; si c’est nécessaire, la discussion doit se faire avec le hijab. -les femmes médecins et les infirmières ne doivent pas rentrer dans les hôpitaux où sont soignés les hommes. -toute personne ne respectant pas ces ordres sera punie selon la sharia.
1996 : en Afghanistan, lettre du ministère des affaires culturelles et sociales sur le rôle de la police religieuse: -pour éviter la rébellion et le dévoilement, aucun chauffeur n’est autorisé à prendre pour passagère les femmes portant la burqa iranienne. -pour éviter la musique: dans les magasins, les hôtels, les véhicules, les rickshaws, les cassettes et la musique sont interdites…
1996 : fatwa de déclaration de guerre à l’Occident par Ben Laden
1996 : le ministère de l’intérieur égyptien arrête 60 shiites et un précheur soupçonnés de vouloir créer un califat shiite dans le pays.
1996 : les associations « gay » de Londres organisent un « queer jihad » contre le groupe intégriste d’Omar Bakri. Une fatwa le condamne à 1000 ans de tourments sodomites.
1996 : le leader islamiste Omar Bakri proclame devant ses partisans « il faut jeter les homosexuels du haut de Big Ben ».
1996 : septembre: au cours d’un mariage dans la communauté turc, le « calife » Metin Kaplan a deux fois appelé au meurtre du médecin Halil Ibrahim Sofu qui lui dispute son titre.
1996 : juillet: réforme du code pénal iranien; les peines sont renforcées, et le code est entièrement fondé sur la sharia; l’âge de la resposabilité légale est de 9 ans pour les filles et 15 ans pour les garçons.
1996 : février: condamnation à mort de l’apostat bahaï mahrani en Iran
1996 : décembre: émeutes en shiites et sunnites à Kermanshah en Iran; nombreux morts
1996 : janvier: enlèvement, conversion et mariage forcé pour Janet Oshanna, Assyrienne de 13 ans, par un Kurde armé, dans la région de Zakho.
1996 : une milice d’étudiants kurdes attaque à Ankawa un groupe d’étudiants assyriens au cours d’une cérémonie; deux chrétiens sont tués.
1996 : interdiction du maquillage des femmes en Afghanistan; des femmes aux ongles vernis ont eu ensuite les doigts tranchés; celles dont on a vu les chevilles ont été fouettées.
1996 : les talibans imposent des prénoms musulmans et enlèvent le mot « femme » dans la toponymie.
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Mount Zion Bethel de Situbondo à Java
1996 : octobre: jugement à Situbonda (Java) de M.Saleh, lui-même musulman, pour une injure à l’islam; le procureur demande 8 ans de prison et le juge condamne l’accusé à 5 ans. Le verdict trop clément provoque une émeute hors du tribunal. Le bâtiment est incendié.
1996 : mai:assassinat à Irbil de deux étudiants chrétiens assyriens
1996 : série d’agressions contre les chrétiens de la ville kurde d’Ainkawa
1996 : aout: campagne terroriste contre les villages chrétiens assyriens dans le nord de l’Irak: évacuation de villages, dispensaires, écoles construites par les ONG.
1996 : assassinat dans le village assyrien de Rawanduz du prêtre et du sacristain de l’église Guiwarguis
1996 : septembre: interview à Cahiers d’Europe de l’islamologue M. Rodinson: « La propagation par le jihad se faisiat quand les circonstances étaient favorables… (le désir de conquête) est dans la tradition. Des textes et des coutumes subsistent. Même si on ne l’exerce pas pendant une période, il peut resurgir.
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église protestant Church of Western Indonesia de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Saint Mary and Theresa de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Pantecostal Church of Indonesia de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Saint Joseph de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église François Xavier de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Bethel Full Gospel de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Pantecostal Church of Surabaya de Situbondo à Java; sept personnes sont enfermées à l’intérieur, trois meurent brûlées vives.
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Argopuro Street de Situbondo à Java
1996 : octobre: pillage de l’église Protestant Church of Western Indonesia de Situbondo à Java; le bâtiment de la police étant voisin, l’église n’est pas brûlée.
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église East Java Christian Church de Situbondo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Trumpet of Love Bethel Full Gospel Church de Asembagus à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église East Java Christian Church de Ranurejo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église East Java Christian Church de Pepanthan Sidodadi à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Saint Joseph de Ranurejo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église East Java Christian Church de Wonorejo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Pantacostal Church of Indonesia de Wonorejo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Bethel Church de Wonorejo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église catholique de Wonorejo à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église catholique de Panakuran à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Pentecôtiste de Panakuran à Java
1996 : octobre: destruction par le feu d’une statue du Christ à Panakuran à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Pentecôtiste de Besuki à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Bethel Full Gospel de Besuki à Java
1996 : octobre: destruction par le feu de l’église Christian Church of East Java de Besuki à Java
1996 : au Koweit, l’Arab Times publie une bande dessinée américaine sur le viking Hagar; il est représenté en prière et un voix sort des nuages pour dire après un long silence « pardon? »; une émeute est organisée contre le journal; ses locaux sont détruits; le directeur est poursuivi par la foule et reçoit des coups de feu.
1996 : novembre: en Afghanistan, un couple est lapidé pour adultère: Nurbibi, femme de 40 ans, et Turylai, homme de 38 ans. L’homme est mort en 10 minutes, mais il a fallu achever la femme avec une grosse pierre; le responsable, M. Wali déclare: « je suis content, parce que cela signifie que la loi de l’islam s’est accomplie »
1996 : mars: Jamila, une afghane a été lapidée pour avoir été surprise en compagnie d’un homme
1996 : novembre: adoption de la Constitution du Sultanat d’Oman, par un décret royal. art. 2: Le religion d’Etat est l’islam et la sharia islamique est la base de la législation art. 5: Le système de gouvernement est un sultanat héréditaire… à la condition que le mâle qui est choisi soit un musulman adulte sain d’esprit… art.9: La loi dans le sultanat est fondée sur la justice, la consultation de la sharia et l’égalité art.10: les principes politiques… (sont) d’établir des fondations pour l’établissement des piliers de la consultation de la sharia véritable, fondée sur l’héritage national, ses valeurs et la sharia islamique article 28: la liberté de pratiquer des rites religieux en accord avec les coutumes reconnues est garantie tant qu’elle ne perturbe pas l’ordre public ou s’oppose aux normes de comportement.
1996 : janvier: l’opposant progressiste saoudien M. Al Massari, réfugié en Grande Bretagne, en est expulsé sur demande de l’Arabie Saoudite, qui menace le pays de sanctions économiques.
1996 : juillet: affrontement en Libye en deux équipes de football dépendant des deux fils de Khadafi: environ 20 morts
1997 : le chef de la police ouzbek est tué par les islamistes
1997 : incendie d’un camp de pélerins au pélerinage de Mina; 343 morts
1997 : dix coptes assassinés dans une église de Haute Egypte
1997 : rapport du centre egyptien des droits de l’Homme rappelant la recrudescence des rapts et conversions de force de filles coptes, mariées ensuite à des intégristes
1997 : discours de Mustafa Mashur, chef des Frères Musulmans sur le statut de soumission des minorités dans le futur Etat islamique qu’ils prévoient
1997 : assassinat de 7 coptes dans l’église d’Abu Qorqas près Al Miniah
1997 : trois Pakistanais de la secte Ahmadiyya sont condamnés à la prison à vie pour blasphème (critiques sur la personne de Mahomet)
1997 : arrestation de l’administrateur de l’église de Osghofi en Iran
1997 : arrestation et disparition de 20-30 chrétiens dans la ville de Shiraz
1997 : un juge de la cour suprême du Pakistan est assassiné pour avoir acquitté deux chrétiens accusés de blasphème
1997 : un religieux musulman pénètre dans l’église de Toba Tek Sing (Pakistan) et souille croix et bibles, après avoir battu un chrétien dans la rue
1997 : décapitation de deux Philippins en Arabie Saoudite, après leur conversion au christianisme en prison
1997 : emprisonnement du Soudanais Faysal Abdallah après son apostasie
1997 : deux chrétiens (dont un enfant de 12 ans) accusés de blasphème au Pakistan
1997 : le village chrétien de Shanti Nagar au Pakistan est attaqué par des milliers de musulmans fanatiques; des centaines de maisons détruites; pertes inconnues
1997 : attaque d’une école chrétienne au pakistan; 6 morts
1997 : attaque d’un hopital chrétien à Taxila (Pakistan); 5 infirmières sont tuées
1997 : en Egypte, on estime que plus de 3000 petites filles sont victimes d’excision par an
1997 : pillage et destruction d’une librairie chrétienne à Amman
1997 : aout: trois massacres revendiqués par les GIA près d’Alger font 700 morts
1997 : assassinat de policiers ouzbek par des wahhabites dans la région de Namangan
1997 : janvier: assassinat à Dushambe (Tadjikistan) d’un médecin russe et d’une infirmière tadjik par des islamistes
1997 : janvier: voiture piégée explose sur un marché de Dushambe (Tadjikistan) contre les forces du maitien de la paix
1997 : janvier: assassinat d’un colonel russe à la retraite, de sa mère et de sa fiancée à Dushambe (Tadjikistan)
1997 : février: un commando de 6 hommes tue le directeur du centre culturel iranien au Pakistan
1997 : juin: à Bahrein, des islamistes shiites mettent le feu à un magasin tenu par des Indiens: 4 morts
1997 : en Algérie, un GIA assassine une Française à Bouzeguene et jette son corps dans un puit
1997 : juillet: des islamistes shiites incendient un magasin à Sitra (Bahrein): un mort
1997 : septembre: des islamistes égyptiens mitraillent un car de touristes allemands allant visiter le musée du Caire: 9 morts
1997 : novembre: 5 employés d’une société pétrolière US sont assassinés à Karachi; attentat revendiqué par le Conseil révolutionnaire Islamique
1997 : novembre: en Egypte,le Al Gamaat al Islamiyya tue 62 personnes dont 58 touristes dans la Vallée des Rois à Louxor.
1997 : novembre: meurtre d’un Allemand résidant à Ain el Hajar en Algérie
1997 : décembre: attaque contre l’Ecole US de Karachi: un blessé
1997 : février: deuxième condamnation à mort du bahaï Mahrami pour espionage sioniste
1997 : février: attaque du village chrétien pakistanais de Shanti Nagar par une foule armée menée par des religieux.
1997 : avril: au nom de l’Organisation de la Conférence Islamique, le représentant de l’Indonésie à l’ONU attaque publiquement le rapporteur de la commission des droits de l’Homme, qui avait fait remonter l’anti-sémitisme musulman au Coran. Il obtient la correction du rapport blasphématoire.
1997 : fatwa d’apostasie générale en Algérie, qui autorise les GIA à des massacres de civils « infidèles » de grand envergure
1997 : aout: les talibans exécutent 10 diplomates et un journaliste iraniens à Mazar i Sharif
1997 : incendie d’un camp de pélerins à Al Mina: 343 morts
1997 : février: attentat contre une église copte: 10 morts
1997 : janvier: émeutes à Jakarta: deux églises et un temple bouddhiste détruits
1997 : création du groupe terroriste cachemiri Harakat ul Mojahedin
1997 : janvier: début de la prédication d’Abou Hamza dans la mosquée londonienne de Finsburry Park; par ses fatwas, il cautionne les activités de jihad, surtout les GIA en Algérie
1997 : septembre: massacres en Algérie à Raïs
1997 : septembre: le GIA signe son dernier communiqué par Zouabri: il condamne comme « impies » tous les Algériens qui ne se sont pas engagés avec eux
1997 : septembre: massacres en Algérie à Messous
1997 : septembre: massacres en Algérie à Bentalha
1997 : septembre: attentat du Jihad Islamique à Jérusalem: 17 morts
1997 : janvier: le maire islamiste de Sincan, dans la banlieue d’Ankara, organise une fête de « la Journée de Jérusalem » avec simulation d’intifada par les jeunes, appel à l’application de la sharia, insultes envers Arafat et les juifs, et intervention de l’ambassadeur iranien; intervention de l’armée le lendemain…
1997 : mai: 160 officiers et sous officiers turcs sont expulsés de l’armée pour leurs sympathies islamistes
1997 : l’idéologue des GIA Abou Hamza, depuis Londres, utilise le Coran V 51 pour justifier par la responsabilité collective les assassinats de femmes et d’enfants: « nous en sommes innocents »
1997 : publication à Beyrouth d’un livre écrit par un universitaire belge anonyme, converti à l’islam, qui justifie la décapitation des moines de Tibéhirine; son pseudonyme est « Nasreddin Lebatelier »
1997 : arrestation en Malaisie de trois jeunes filles ayant participé à un concours de Miss Monde Junior à l’étranger
1997 : en Malaisie, vote de la loi fédérale sur les peines criminelles suivant la sharia
1997 : février: en Egypte, 15 coptes sont assassinés par les militants islamistes
1997 : mai: incendie par la foule de la cathédrale Keluarga Kudus à Banjarmasin en Indonésie
1997 : mai: destruction de trois églises par la foule à Banggli en Indonésie
1997 : mai: incendie par la foule de l’école chrétienne Immanuel à Situbondo en Indonésie
1997 : février: la police pakistanaise suscite une rumeur qui fait croire à la foule qu’un coran aurait été brûlé dans un village chrétien; une foule de 30 000 personnes ravage les villages chrétiens des environs
1997 : au Pakistan, la chrétienne Saleema convertir son amie Raheela; elle sont arrêtés avec leur pasteur et battues; Raheela est ensuite tuée par ses parents, mais c’est Saleema qui est accusée du meurtre; plus tard, le tribunal diminue l’accusation à « conversion »; elle attend son procès; sa famille se cache
1997 : juillet: enlèvement puis exécution du pasteur Winefredo Rio à Ipil (Philippines) par le Front Islamique de Libération Moro
1997 : mai: fermeture forcée d’une église à Ackhabad au Turkménistan
1997 : en Afghanistan, à Mazar i Sharif, les Talibans exécutent 2000 prisonniers de guerre à la grenade.
1997 : le ministère de l’intérieur algérien a comptabilisé plus de 1000 femmes violées par les islamistes en trois ans, qui ont été récupérées par les forces de sécurité.
1997 : avril: un chef local des talibans prépare la destruction des bouddhas de Bamyan; sous la pression internationale, le mollah Omar promet que les statues ne seront pas détruites.
1997 : décembre: une bombe blesse un prêtre dans le patriarchat d’Istanbul
1997 : 600 cas environ de mariages forcés ont été enregistrés en Egypte.
1997 : en Egypte, l’Université Al Azhar prépare l’interdiction de 196 livres pour des raisons morales et religieuses.
1997 : aout: l’éditeur du journal égyptien Rose Al Yusef écrit: » les sheiks égyptiens veulent brûler les livres et leurs auteurs. Chaque intellectuel peut être accusé d’athéisme »
1997 : en Egypte, le livre « Dieu du Temps » de Sayed Al Qimany est saisi dans les imprimeries.
1997 : En Egypte, 200 livres environ sont interdits pour des raisons religieuses.
1997 : en Egypte, l’Université Al Azhar prépare l’interdiction du livre d’Al Qimany « Dieu du Temps » pour dérésion envers la religion puis hérésie « réécriture de la tradition musulmane »
1997 : fatwa de mort contre l’écrivain algérien Rachid Boujedra.
1997 : mai: le concurrent au « califat de Cologne » Halil Sofu, est assassiné à Berlin par trois hommes masqués
1997 : janvier: en Iran, exécution de 2 condamnés anonymes pour « corruption » et « espionnage ».
1997 : janvier: interdiction en Iran du travail des étrangers
1997 : janvier: arrestation du journaliste iranien Sarkouhi pour avoir mentionné à l’étranger son emprisonnement précédent
1997 : janvier: condamnation à la pendaison de 2 bahaïs en Iran
1997 : avril: assassinat impuni du journaliste iranien Zal Zadeh,opposant au régime islamique
1997 : septembre: condamnation à un an de prison du journaliste iranien Sarkouhi pour « propagande contre la république islamique »
1997 : novembre: depuis sa résidence surveillé, l’opposant religieux Montazeri critique en privé le régime: tous ses biens sont saisis.
1997 : novembre: pillage de l’Institut coranique de Qom par des étudiants opposé au réformiste Montazeri.
1997 : novembre: le bazar de Téhéran fait grève pour soutenir les conservateurs.
1997 : assassinat sur ordre de chefs islamistes du chanteur algérien Cheb Hasni
1997 : février: le ministère des Affaires Féminines d’Indonésie déclare que des centaines de femmes, souvent de moins de 20 ans, sont prostituées en Arabie Saoudite
1997 : le chanteur de raÏ Khaled reçoit une fatwa de la part de la Ligue des Jeunes Musulmans de Lyon pour sa participation au film « 100% Arabica »
1997 : mars: l’article 291 de la loi 290 du code pénal égyptien précise qu’un violeur peut échapper à une condamnation s’il épouse la victime; Osama Abdel Fatah Abdel Hatif a d’abord violé puis épousé sa femme. Il a récidivé et demandé à nouveau le mariage, mais cette fois-ci, la jeune fille a refusé, et il a été condamné.
1997 : décembre: la justice égyptienne confirme l’interdiction des excisions, après avoir subi une très forte pression contraire des islamistes.
1997 : aout: l’iranienne Sheyda Esfahani est lapidé pour « réunions corruptrices » et « établissement de contacts immoraux entre personnes »
1997 : octobre: 3 femmes et 3 hommes ont été lapidées en public à Khazar Abad en Iran, pour adultère et prostitution.
1997 : aout: une Iranienne de 20 ans a été lapidée pour adultère à Bukan; elle a repris conscience à la morgue, et le tribunal l’a donc acquittée.
1997 : condamnation à mort de l’avocat iranien Assadi pour activités maçonnique et sionisme (voyage en Israel avan 1979), après 4 ans de prison
1997 : avril: Sabri Odo Sowrish, un commerçant assyrien d’Irbil est assassiné dans sa boutique
1997 : décembre: explosion d’une bombe contre le patriarchat d’Istanbul
1997 : série de meurtres contre les chrétiens de la ville kurde de Shaqlawa
1997 : janvier: un universitaire belge converti fait publier à Beyrouth un petit livre qui justifie théologiquement l’exécution des moines français de Tibéhirine.
1997 : octobre: les talibans décident de détruire toutes les images d’humains et d’animaux
1997 : fin de l’aide humanitaire « action contre la faim » en Afghanistan à cause des rapprochements interdits entre hommes et femmes
1998 : février: 70 personnes égorgées dans la région de Tamesna en Algérie
1998 : au Pakistan, selon les militantes des droits des femmes, au moins 500 femmes sont en prison pour « relations sexuelles hors mariage »
1998 : panique au pélerinage de Mina; 118 morts
1998 : destruction d’un temple hindou du district de Khagrachari (Bangladesh)par une foule de musulmans et des militaires
1998 : plusieurs dizaines de procès pour blasphème au Pakistan
1998 : condamnation à mort d’un chrétien pakistanais pour blasphème
1998 : suicide public de l’évêque de Faisalabad pour attirer l’attention internationale sur la condition des chrétiens au Pakistan
1998 : arrestation de l’instituteur soudanais Mekki Kuku pour apostasie; emprisonné et torturé pour obtenir sa reconversion, puis officiellement accusé du crime d’apostasie et condamné à mort
1998 : condamnation à mort d’Ayub Masih pour blasphème au Pakistan
1998 : destruction de la tête d’un des deux bouddhas de Bamian par les Talibans
1998 : deux prêtres catholiques risquent la crucifixion pour « complot contre l’Etat », au Soudan
1998 : une organisation chrétienne suisse exige que le régime soudanais fasse libérer les milliers d’esclaves (femmes et enfants) capturés par le Front National Islamique
1998 : destruction d’entreprises tenues par des coptes et rançonnement par des groupes islamistes
1998 : assassinat de 7 coptes par un islamiste égyptien
1998 : en Egypte, lafille d’une famille d’apostats est enlevée, violée, reconvertie de force; elle se réfugie dans sa famille, qui est ensuite massacrée tout entière
1998 : attaques du Front National islamique sur le village d’Abin Dau (Soudan) et massacre
1998 : début des persécutions contre les chrétiens aux Maldives: expulsions, détention, torture
1998 : émeutes contre les coptes à al Kosheh: 1200 coptes sont arrêtés par la police et maltraités
1998 : tentative d’instauration d’une nouvelle constitution au Soudan, qui ne serait pas fondée sur la religion; jamais appliquée en raison de l’état d’urgence
1998 : la flagellation publique est couramment appliquée au Yémen pour fornication selon l’ONU
1998 : mars: attentat à la bombe dans un cinéma à Ipil aux Philippine, par des islamistes
1998 : à Mashhad (Iran), un bahaï a éré pendu pour avoir converti une musulmane
1998 : décembre: enlèvement de 16 touristes au Yémen par un groupe islamiste; 4 tués dans la libération
1998 : le gouvernement iranien annoce qu’il ne soutient plus la fatwa contre Salman Rushdie, mais qu’il ne peut pas la retirer, puisque son auteur est mort.
1998 : l’écrivain égyptien Ala’a Hamed est poursuivi pour « injure envers l’islam » dans un roman;
1998 : torture par la police de plusieurs coptes dans le village d’Al Kush en Egypte; le procureur ouvre à nouveau le dossier en aout 1999
1998 : janvier: assassinat en Irak de 4 dignitaires chiites par l’Etat
1998 : juillet: exécution de deux théologiens chiites par l’Etat irakien
1998 : les Talibans « nettoyent » les mosquées chiites, dont celle de Mazar i Charif, pour les attribuer aux sunnites
1998 : la police religieuse devient un ministère à part en Afghanistan
1998 : 72% des femmes arrêtées par les Talibans le sont pour atteinte au code sur les vêtements
1998 : selon les ONG, 22% des femmes emprisonnées par les Talibans sont violées
1998 : l’assemblée iranienne étend la ségrégation sexuelle aux activités de santé
1998 : arrestation de 500 bahaï en Iran
1998 : arrestation et jugement de l’apostat yéménite Hajj Omar; battu et torturé pour revenir sur son apostasie
1998 : malgré l’abandon officiel des poursuites contre Rushdie dela part de l’Etat iranien, de nombreux religieux shiites continuent d’exiger sa mort, tel que l’ayatollah Makarem Shirazi
1998 : février: selon un expert militaire militaire étranger, depuis deux ans, il y a eu en Algérie 140 massacres de plus de 10 personnes.
1998 : juin: arrestation et emprisonnement aux Maldives de 50 apostats, libérés plusieurs mois après sur pression internationale
1998 : décembre: les GIA attaquent 3 villages près de Tadjana et tuent 81 personnes, en égorgeant et en coupant bras et jambes; 20 femmes sont enlevées pour servir d’épouses temporaires
1998 : septembre: émeutes à Medan et Sumatra
1998 : novembre:émeutes anti-chrétiennes à Jakarta; 14 morts et 22 églises détruites
1998 : après la crise financière orientale, le régime islamiste malais se débarasse de son idéologue Anwar Ibrahim, qui est ensuite emprisonné pour sodomie…
1998 : massacres systématiques des « impies » par les talibans à Mazar i Sharif
1998 : février: Ben Laden crée le Front Islamique International contre les Juifs et les Chrétiens
1998 : aout: attentat de Ben Laden contre l’ambassade US à Nairobi; 213 morts et 4500 blessés
1998 : aout: attentat de Ben Laden contre l’ambassade US à Dar el Salaam: 11 morts et 85 blessés
1998 : publication de la thèse de T. Ramadan « Aux sources du renouveau musulman: d’al Afghani à H. al Banna, un siècle de réformisme islamique », favorable aux Frères Musulmans. La préface est due à Alain Gresh, rédacteur en chef du Monde Diplomatique
1998 : septembre: à la télévision française, le recteur de la Mosquée de Paris demande à S. Rushdie des excuses pour avoir offensé des musulmans
1998 : décembre: en Algérie, 67 corps de femmes ont été retrouvées dans un puit à Maftah; sans doute des « épouses temporaires » des GIA
1998 : novembre: assassinat en iran de Majid Sharif, journaliste et traducteur dans un journal progressiste interdit
1998 : décembre: le poète iranien Mohammad Moukhtari est retrouvé étranglé; il avait essayé de créer une association d’écrivains libres
1998 : décembre: le traducteur et essayiste iranien Mohammad Jafar Pouyandeh est retrouvé étranglé
1998 : novembre: assassinat par des islamistes de deux intellectuels iraniens Darius et Parvaneh Foruhar
1998 : décembre: le journaliste turc Nuredin Sirin est condamné à 20 mois de prison pour avoir écrit: « Nous devons soutenir les opprimés même s’ils sont athées »
1998 : décembre: incendie d’une église à Ujungpandang dans la région deSulawesi
1998 : novembre: incendie d’églises à Jakarta
1998 : les ONG comptent 1,9 million de morts au Soudan dans la guerre civile
1998 : novembre: 200 morts retrouvés dans un puit près d’Alger
1998 : novembre: 70 personnes sont égorgées (dont des enfants) dans la région d’Ain Defla en Algérie
1998 : novembre: les GIA attaquent le village de Boukaat sidi Touil et égorgent 6 personnes
1998 : novembre: à Noshehrsan, au Pakistan, la famille de convertis Bhatti est égorgée: 9 personnes dont un bébé d’un mois
1998 : novembre: lynchage de chrétiens dans le chinatown de Jakarta par la foule: 6 morts
1998 : novembre: 6 chrétiens assassinés à Jakarta dans une salle de jeux
1998 : novembre: au Timor oriental, 44 chrétiens sont tués par l’armée indonésienne dans la région d’Alas
1998 : novembre: en Jordanie, manifestationde 250 femmes contre la violence domestique et les meurtres d’honneur; 25 femmes au moins sont assassinées dans les familles pour atteinte à l’honneur
1998 : novembre: la sharia est imposée aux Afghans: interdiction de la musique, des vidéos, des échecs, du jeu de l’alcool, du rasage
1998 : novembre: le philippin Pann Ronquillo est expulsé d’Arabie Saoudite pour prosélytisme
1998 : octobre: le groupe islamiste Hamas attaque un bus scolaire
1998 : octobre: en Malaisie, 8 étudiants gauchistes de l’université Utara Malaysia sont arrêtés pour activité politique
1998 : ocotbre: selon des sources shiites, 780 membres de leur communauté ont été tués à Karachi depuis le début de l’année, par des islamistes sunnites entraînés en Afghanistan
1998 : octobre: les islamistes de la province de Zamboanga aux Philippines kidnappent le prêtre Lucio Benedetti
1998 : octobre: selon les ONG, massacre de 2000 shiites par les talibans au cours de la prise de Mazar i Sharif
1998 : septembre: massacre de 5000 Hazaras dans la région de Mazar i Sharif par les Talibans
1998 : septembre: 5 chauffeurs de camion iraniens shiites torturés par les talibans
1998 : aout: attentat à la bombe au Cap par un groupe islamiste « Peuple contre le gangsterisme et la drogue »: deux morts et 25 blessés
1998 : octobre: condamnation à mort d’un homme d’affaires allemand en Iran pour relations illégitimes avec une musulmane; la jeune fille de 26 ans est condamnée à 100 coups de fouet
1998 : aout: après les attentats de Nairobi et Dar el Salaam, Bill Clinton affirme que l’islam est « une religion de paix »
1998 : aout: destruction d’une église à Shkoder en Albanie
1998 : juillet: attaque de l’UCK contre le monastère d’Orahovac au Kosovo
1998 : aout: 5 jeunes gens égorgés par les islamistes retrouvés dans une cave à Alger
1998 : aout: attentat à la bombe des GIA à El Khemis: 13 morts
1998 : aout: la province de Johor en Malaisie renforce les peines confrmément à la sharia pour les cas de proximité rapprochée, jeu, manquement à la prière du vendredi, consommation d’alcool, travestissement
1998 : aout: aggravation de la situation sanitaire de femmes en Afghanistan
1998 : aout: un charpentier copte est abattu par trois militants islamistes à Dairut Umm Nakhala
1998 : au Kashmir, assassinat de 33 personnes par les islamistes soutenus par le Pakistan; corps décapités et mutilés
1998 : juillet: en Iran, pendaison publique pour apostasie du bahaï Ruhollah Rowhani
1998 : juillet: trois bahaïs condamnés à mort en Iran
1998 : juillet: trois religieuses assassinées dans un dispensaire au Yémen; l’auteur du crime a avoué vouloir devenir un martyr et aller au paradis
1998 : juillet: à Maadi en Egypte, expulsion par la police munie de 7 véhicules blindés des fidèles coptes de l’église pendant une cérémonie; l’église est ensuite fermée comme étant une construction illégale
1998 : juillet: en Egypte, Ayman el Zawahri chef du Jihad Islamique et Rifa I Taha chef de la Gama’a al Islamiya déclarent que l’Etat égyptien corrompu doit devenir un Etat islamique
1998 : juillet: peines de prison pour 10 travestis en Malaisie
1998 : en Malaisie, toute l’éducation publique est islamisée, y compris pour les enfants issus des minorités
1998 : juillet: en Malaisie, jugement de la productrice de film Julie Dahlan pour proximité rapprochée, devant une cour appliquant la sharia
1998 : juillet: jugement d’un vendeur de vibromasseurs en Malaisie
1998 : juillet: chasse au sorcières à Selangor en Malaisie dans les clubs d’arts martiaux; la police et les religieux vérifiant l’orthodoxie des membres suspectés de mysticisme et chamanisme
1998 : juillet: en Malaisie, congrès de la Ligue Islamique des Droits des Femmes: les participantes se plaignent des nombreux cas de mariages forcés, et du fait que la législation sur la famille soit écrite en arabe et donc incompréhensible.
1998 : juillet: aux Maldives, devenues République Islamique, des femmes chrétiennes sont arrêtées et battues en prison pour l’accusation de prosélytisme
1998 : juillet: une ONG recueille les témoignages de 67 Arméniens torturés en Azerbaidjan
1998 : juillet: le conseil municipal de Nairobi vend un terrain occuppé par un marché très populaire, pour construire une mosquée. Un jugement bloque l’expulsion et le marché est attaqué pendant 5 heures par les islamistes puis brûlé; un mort
1998 : juillet: expulsion de dizaines de chrétiens travaillant en Arabie Saoudite après emprisonnement
1998 : juillet: le philippin Gaudencio Lorenzo est torturé en Arabie Saoudite et il est libéré après avoir été converti de force
1998 : juillet: 16 hindous sont assassinés par les terroristes islamistes pro-pakistanias au Kashmir
1998 : juillet: une bombe posée par les GiA sur une plage blesse 6 enfants à Rais Hamidou
1998 : juillet: les GIA assassinent le chanteur kabyle Lounès Matoub; les meurtriers le jugent ensuite « un des pires ennemis de la religion et des guerriers saints »
1998 : juin: 9 jeunes Pakistanais retrouvés morts et torturés dans le cadre de la lutte entre les sunnites et les shiites
1998 : mai: dix mille Pakistanais chrétiens manifestent pacifiquement à Lahore contre la loi sur le blasphème et sont violemment réprimés
1998 : mai: au cours de l’enterrement de l’évêque Joseph au Pakistan, saccage des maisons chrétiennes et des magasins.
1998 : mai: 30 morts dans des affrontements au Penjab entre les militants de la Jamaat e Islami et la Ligue Musulmane du Pakistan
1998 : mars: attaque à Amman de l’école US par des islamistes; échec
1998 : juin: 10 personnes tuées à Karachi dans des affrontements entre sunnites et shiites
1998 : mai: campagne en faveur de l’imposition de la sharia dans le Nord du Nigéria, à Kaduna, qui conduit à des émeutes qui font 3 morts; le responsable est le shiite Ibrahim el Zak Zaky.
1998 : avril: attaque à Dacca au Bengladesh de 3 églises qui sont pillées ou brulées par la foule: St Francois-Xavier,St Thomas , et l’église baptiste Sadarghat; les islamistes de la mosquée Shahi avaient répandu la fausse nouvelle d’une attaque chrétienne.
1998 : avril: profession de foi du mouvement palestinien Hamas: « un mouvement qui obéit à Allah, dont la voie est l’islam, qui combat pour metttre sous la bannière d’Allah chaque mètre carré de la Palestine… la terre d’Israël est un Waqf réservé aux générations de futurs musulmans… il n’y a pas d’autres solutions pour le problème palestinien que le jihad »
1998 : avril: deux fermiers égyptiens musulmans ont été assassiné par des islamistes de la Gammat al Islamiya sans raison connue
1998 : avril: combats entre sunnites et shiites à Bahrein
1998 : avril: 29 paysans indiens tués à Dahakikot au Kashmir par les islamistes du Hizbul Mujahideen
1998 : avril: campagne de nettoyage des prisons en Irak; 1500 morts environ
1998 : avril: massacre du GIA à Had Sahary Yaib; 52 morts dont 32 enfants tués à coups de hache et de couteaux
1998 : mars: 47 villageois tués par les GIA à Djelfa; maisons et bétail détruits
1998 : mars: en Malaisie, les musulmans de Kampung Rawa attaquent le temple hindou raja Raja Maduraiveeran, qui était selon eux trop près de la mosquée; combats de rue stoppés par la police; le temple est déplacé ensuite
1998 : mars: le Conseil Suprême Sunnite du Pakistan déconseille aux shiites de célébrer la fête de Nevroz (Nouvel An perse) considérée comme non-islamique; 6 shiites sont tués pendant les fêtes
1998 : mars: au Pakistan, Kanwar Ahson se marie à Riffat Afridi contre la volonté de leurs parents; le jeune homme est attaqué par 250 personnes et est très grièvement blessé par balles; le couple est ensuite accusé de relations sexuelles hors mariage, malgré le certificat légal
1998 : juillet: une bombe posée par les GiA sur une plage blesse 7 personnes à Tipaza en Algérie
1998 : mars: campagne d’attentats à la bombe à Bombay par des terroristes musulmans soutenus par les services secrets pakistanais
1998 : février:amputations publiques de deux hommes au stade de Kaboul pour avoir volé dans un magasin
1998 : février: une jeune fille de 18 ans est fouettée en public au stade de kaboul pour avoir surprise en train de marcher avec un homme à ses côtés
1998 : février: attentats de al Umma et Al India Jihad dans le sud de l’Inde: 41 morts
1998 : février: deux ingénieurs iraniens shiites sont assassinés à karachi
1998 : février: pendant le ramadan, les terroristes algériens auraient tué environ 1200 civils
1998 : février: bombe sur une voie ferrée à el Affroune près d’Alger: 18 morts
1998 : février: 19 morts dans une embuscade des GIA à Boghni près d’Alger
1998 : février: 10 civils tués par les GIA à Sidi Amer en Algérie
1998 : février: 4 civils égorgés à Ain el Melh en Algérie
1998 : février: 3 civils égorgés à Ain Defla en Algérie
1998 : février: 10 civils égorgés à Telagh en Algérie
1998 : février: le gouvernement algérien est accusé par l’Iran des massacres de civils commis par les GIA
1998 : février: en Indonésie, vandalisme dans l’église Injil de Jatiwangi, puis tentative d’incendie par la foule
1998 : février: en Indonésie, incendie de l’église chrétienne indonésienne de Jatiwangi, jusqu’aux fondations
1998 : février: en Indonésie, destruction de l’église de Jamblang
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église de West Losari protégée par l’armée
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église
1998 : septembre: déclaration d’Omar Bakri (chef pour l’Europe du Front International Islamique) à la Republica: « Maintenant c’est le tour de Rome. Aucun musulman ne met en doute que l’Italie sera islamisée et que le drapeau de l’islam flottera sur Rome »
1998 : mars: en Afghanistan, destruction à la roquette du pilier bouddhiste de Mimare Chakari.
1998 : création par ben Laden du Front Islamique Armé global contre les juifs et les croisés.
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église de Kadipaten
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église de Penebaran, et incendie
1998 : février: en Indonésie, attaque et pillage de l’église de Jamblang
1998 : février: en Indonésie, attaque de toutes les églises de la province de Pamanukan
1998 : février: en Indonésie, pillage de la Filadelfia Indonesian Bethel Church à Pamanukan
1998 : février: en Indonésie, province de Pamanukan , pillage
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église de la Pentecôte de Subang pendant 5 heures
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église de la Pentecôte de Sukamandi et destruction de l’intérieur
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église de Pandusan à Sukamandi; destruction de l’intérieur par une foule criant Allahou Akbar
1998 : février: en Indonésie, jets de pierre par la foule sur l’église Bethel de Purwodadi
1998 : février: en Indonésie, province de Pamanukan , pillage de la Hosana Indonesia Bethel Church
1998 : février: en Indonésie, province de Pamanukan , pillage de la Kemah Baud Christian Church
1998 : février: en Indonésie, province de Pamanukan , pillage de la Maria Pembantu Abadi Catholic Church
1998 : février: en Indonésie, province de Pamanukan , attaque de l’école chrétienne de la Vierge Marie
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église Bethel de Ciledug
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église catholique de Ciledug, sans gravité
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église catholique de JatiSeeng
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église pentecôtiste de Patrol
1998 : février: en Indonésie, attaque et pillage de l’église pentecôtiste de Eretan
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église chrétienne indonésienne de Eretan
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église adventiste de Eretan
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église catholique Bintang Laut de Eretan; pillage complet
1998 : février: en Indonésie, attaque de l’église pentecôtiste de Pangalengan
1998 : janvier: en Indonésie, crise financière; le gouvernement dirige la colère populaire contre les petits commerçants chinois, attaqués par de jeunes militants islamistes
1998 : janvier:au kashmir, 23 personnes abattues dans le village de Wandhama, dont 4 enfants; les maisons et le temple sont détruits par les séparatistes musulmans
1998 : janvier: le gouvernement du Bangladesh a exigé des excuses de la part du Pakistan pour le génocide de 3 millions de Bengalis en 1971; les victimes étaient surtout des hindous.
1998 : janvier: deux éditeurs du quotidien Pakistan sont jugés et peut être condamnés à 10 ans de prison pour avoir publié une nouvelle blasphématoire sur le calife Ali
1998 : janvier: au Pakistan, le groupe terroriste sunnite Jhangvi revendique le massacre de 28 shiites en prière, par deux tireurs en moto
1998 : janvier: incendie à Istanbul d’une église orthodoxe orientale; un gardien de 73 ans est brulé vif
1998 : janvier: le parlement turc promulgue une loi punissant les maris violents à 6 mois de prison; le parti islamiste a voté contre parce qu’il estime que la loi viole la vie familiale
1998 : janvier: Necmettin Erbakan est exclu du gouvenrement par l’intervention de l’armée; il affirme plus tard qu’il dirigera à nouveau le pays, et qu’il ne sait pas si la transition sera douce ou brutale.
1998 : Oussama ben Laden marie sa fille ainée au mollah Omar. ensuite, il a pris comme quatrième femme une fille de son gendre.
1998 : novembre: assassinat de Darius Furuhar, opposant iranien, fondateur du Parti de la Nation Iranienne
1998 : mars: combats dans l’université de Téhéran entre islamistes et étudiants progressistes
1998 : juin: suspension du journal iranien jameh pour « mensonges et propos contraites à l’ordre et la morale publique »
1998 : juillet: à Mashad en Iran, exécution par pendaison d’un bahaï accusé d’avoir connverti une musulmane; trois autres personnes attentent leur exéction
1998 : juillet: le directeur de l’hebdomadaire Khaneh est emprisonné pour avoir publié des articles insultants contre Khomeyni,et avoir montré une femme non voilée jouant au football
1998 : aout: assasinat par les Moudjahidins du Peuple iranien de Ladjevardi, procureur de tribunaux révolutionnaires islamistes, directeur de la prison d’Evine, surnommé « le boucher de Téhéran »1998
1998 : novembre: assassinat de la femme de ‘l’opposant iranien Darius Fuhudar
1998 : novembre: assassinat du sociologue iranien Majid Sharif par des inconnus impunis
1998 : novembre: le militant iranien des droits de l’Homme Mokhtari est étranglé par des inconnus
1998 : décembre: le critique d’art iranien Puyandeh est étranglé par des inconnus après avoir été enlevé.
1998 : décembre: les assassinats d’intellectuels iraniens sont revendiqués par l’organisation inconnue « les combattants de l’islam pur de Mahomet »
1998 : décembre: mise en évidence de la collusion entre les services secrets iraniens et les terroristes islamiques auteurs d’assassinats; le ministre repsonsable démissione
1998 : septembre: le réalisateur algérien M. Zemmouri tourne un film « D’Hollywood à Tamanrasset »; les islamistes créent des troubles dans la région et empêchent le tournage: incendies, émeutes, menaces, jets de pierre
1998 : juillet: la Thaïlande proteste officiellement contre la prostitution forcée de 9 ressortissantes en Arabie Saoudite
1998 : juillet: en Egypte, trois médecins sont accusés d’excision illégale; le cas a été découvert parce qu’une des filles est morte par allergie à l’antibiotique.
1998 : l’égyptien Marzuk Ahmed Abdel Rahim retrouve sa fille fugueuse, lui coupe la tête et l’expose devant tout le voisinage; cet islamiste avait prévu de gagner de l’argent dans le mariage prévu.
1998 : mai: 20 jeunes Iraniennes sont arrêtées à Téhéran pour fréquentation d’hommes et non-respect des normes vestimentaires.
1998 : avril: à Abadan, une jeune Iranienne se suicide en prison après avoir été accusée de relations avec un homme.
1998 : depuis 5 ans, environ 3000 prisonniers ont été exécutés dans la prison de Mahjar en Irak
1998 : décembre: 4 otages occidentaux sont décapités en Tchétchénie par un commando islamiste.
1998 : au cours d’une interview à une télévision turque, l’islamiste Metin Kaplan déclare  » nous avons déclaré le jihad; quiconque s’oppose à l’islam et à l’Etat islamique doit mourir ».
1998 : juillet: conférence d’Omar Ahmed, chef du Conseil des Relations Américano-Islamiques pour les musulmans californiens: « L’islam ne doit pas égal aux USA avec les autres fois, mais doit devenir dominant; le Coran doit être la plus haute autorité en Amérique, et l’islam la seule religion acceptée sur terre ».
1998 : février: condamnation à 13 mois de prison par un tribunal mauritanien de 4 militants anti-esclavagiste
1998 : novembre: un policier marocain est aggressé à coup de hache à Casablanca par un militant islamiste du mouvement Assalafiya Al Jihadya
1998 : à Karachi, on estime 780 le nombre de tués chiites découverts
1998 : novembre: aggression de 11 journalistes au Bangladesh par le Jamaat I Islami
1998 : octobre: mouvement de protestation des femmes malaises contre leur absence de droits dans la vie courante
1998 : rapport des services secrets sud-africains sur « les plans islamistes secrets
1998 : fondation du Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat en Algérien, dissident des GIA
1998 : mars: déclaration de Nagi Kheir, de l’Association Copte Américaine sur les persécutions anti-coptes en Egypte: conversions forcées des femmes et attaques contre les biens. Il dénonce aussi la collusion entre les islamistes et les autorités.
1998 : avril: profanation du cimetière chrétien de Saint Eleutherios à Kurtulus, quartier d’Istanbul
1998 : janvier: une église d’Istanbul est pillée puis brûlée; son gardien est assassiné.
1998 : janvier: massacre de 23 Indiens dont 10 femmes à Wandhama au Cachemire
1998 : avril: massacre de 13 Indiens dans le village de Prankot au Cachemire
1998 : octobre: l’islamiste marocain Youssef Fikri assassine son oncle qui’il considère comme débauché.
1998 : octobre: condamnation du Soudan par le Freedom from Religious Persecution Bill signé par B. Clinton
1998 : après le meurtre d’un copte à Al Kocheh en Egypte, la police arrête et maltraite uniquement des suspects coptes, pour éviter de trouver un coupable musulman
1998 : 1200 coptes sont retenus par la police dans le village d’Al Kosheh: nombreux cas de tortures
1998 : en Egypte, début de l’imposition de la jizya, taxe discriminatoire sur les coptes, par des groupes islamistes
1998 : la police religieuse saoudienne perquisitionne chez 10 étrangers, rafle de la littérature religieuse et arrête les coupables
1998 : par prudence, 400 églises clandestines d’Arabie Saoudite cessent leurs activités
1998 : février: fatwa d’Oussama Ben Laden et Ayman al Zawahiri contre les USA: « La péninsule arabique n’a jamais -depuis que Dieu l’a rendue plate, a créé le désert, l’a encerclé par les mers- été attaquée par des forces comme celle des croisées qui surgissent comme des locustes, pillant ses richesses et détruisant ses plantations…Donc ils sont venus pour détruire ce qui reste de ce peuple et humilier ses voisins musulmans… tous ces crimes et péchés commis par les Américains sont une déclaration évidente de guerre à Dieu, à son messager et aux musulmans… L’ordre de tuer les Américains et leurs alliés -civils et militaires- est un devoir pour tout musulman…C’est en accord avec les paroles de Dieu tout Puissant « et combats les païens tous ensemble comme ils vons combattent ensemble » et « combattez les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ni troubles ni oppression, et que prévaudra la justice et la foi en Dieu…Nous appelons chaque musulman qui croit en Dieu et qui veut être récompensé en obéissant à l’odre de Dieu de tuer les Américains et de piller leurs richesses partout et tout le temps que vous le pourrez. Nous appelons aussi les oulémas musulmans, chefs, jeunes, et soldats à lancer des raids contre les troupes sataniques des Américains et leurs alliés diaboliques…
1999 : attentat islamistes contre le président ouzbek Karimov: des dizaines de morts
1999 : attaques islamistes en Ouzbekhistan
1999 : attaques islamistes sur le Kirghizistan
1999 : condamnation à la crucifixion de 10 personnes responsables de querelles tribales au Soudan
1999 : condamnation à mort de trois membres de la communauté bahaï en Iran pour hérésie
1999 : un journal conservateur iranien offre 33000$ pour la tête d’un abolitionniste iranien, Hossein Baqerzadeh, si une fatwa est prononcée pour apostasie
1999 : le gouvernement iranien admet enfin que l’application de la fatwa contre Salman Rushdie ne le concerne pas, en tant de problème religieux
1999 : un prêtre chrétien de la province de Bandarban est humilé et battu par une patrouille de l’armée du Bangladesh
1999 : plusieurs dizaines de procès pour blasphème au Pakistan (70 en deux ans?)
1999 : condamnation à 35 ans de prison de deux Pakistanais, R. et S. Masih, pour blasphème
1999 : 26 fatwas comptées par l’ONU au Bangladesh pour empêcher l’émancipation des femmes
1999 : attaque d’une église au nord de Khartoum par une secte musulmane
1999 : l’islam redevient religion d’Etat au Pakistan
1999 : condamnation à huit ans de prison de Shafik Masih pour blasphème
1999 : émeutes contre les coptes: 19 chrétiens tués, deux musulmans
1999 : mariage et conversion forcée d’une jeune copte anonyme de 16 ans
1999 : trois pasteurs protestants sont emprisonnés au Turkmenistan
1999 : attaques contre les églises au Turkmenistan
1999 : destruction de 14 églises au Nigéria, dans la région d’Ilorin
1999 : l’UNICEF demande officiellement au gouvernement soudanais de faire cesser l’esclavage
1999 : sous la pression internationale, le gouvernement de Khartoum crée un comité contre les enlèvements de femmes et d’enfants (sans prononcer le mot « esclavage »
1999 : le président soudanais El Béchir annonce qu’il a toujours été islamiste, et qu’il a pris le pouvoir sur ordre d’un groupe islamiste en 1989
1999 : au moins 300 cas de femmes tuées au Pakistan au cours de « crimes d’honneur »; il suffit d’un simple soupçon des proches, qui justifie le meurtre.
1999 : la première ministre du Bangladesh, Mme Sheikh Hasina Wajed accuse Taslima Nasreen d’apostasie, de parricide,matricide, indécence, pornographie, et annonce qu’elle fera interdire son dernier livre
1999 : mars: arrestation à Londres du chef islamiste Abou Hamza al Misri puis sa libération sous caution
1999 : janvier: arrestation au Yémen de 6 islamistes britanniques et français accusés d’avoir préparé des attentats dans le pays
1999 : aout: attentat de représailles au Yémen contre le procès des preneurs d’otages de 1998: 7 morts dans un marché de Sanaa
1999 : octobre: attentat à la bombe à Sanaa au Yémen:10 morts
1999 : octobre: tentative du gouvernement yéménite pour faire fermer les prisons tribales; combats meurtriers
1999 : aout: attentat à la bombe dans le supermarché du quartier diplomatique de Sanaa au Yémen: 6 morts
1999 : septembre: meurtre d’un moine à Assiyut en Egypte
1999 : en Afghanistan, des personnes condamnées pour homosexualité sont exécutés en étant écrasés par des murs démolis par des chars
1999 : en Azerbaïdjan, agressions contre les non-musulmans « non-traditionnels » obligeant le président Aliyev à intervenir
1999 : les autorités azéries accusent le pasteur d’une église baptiste d’avoir bafoué l’islam en ayant fait un sermon public pendant le ramadan; il lui est interdit de précher
1999 : au Bangladesh, des mosquées appartenant à la secte des Ahmadi sont brûlées par des sunnites
1999 : octobre: une bombe posée par des terroristes sunnites tue 6 fidèles ahmadis devant leur mosquée à Khulna (Bangladesh)
1999 : novembre: pillage d’une mosquée ahmadi par une foule sunnite près de natore (Bangladesh)
1999 : le futur premier ministre islamiste turc Tayyip Erdogan est puni pour incitation à la haîne religieuse
1999 : Mehmet Kutlular, chef de confrérie turque, écrit dans un article que le séisme qui a tué 17 000 personnes est une punition divine contre l’interdiction du voile à l’université
1999 : 7 chrétiens éthiopiens sont arrêtés en Somalie (libérés en 2001) pour prosélytisme
1999 : juin: le bahaï Manuchehr Khulusi est condamné à mort puis relâché, mais sans que la peine soit commuée.
1999 : novembre: procès de l’ancien ministre de l’intérieur iranien Nouri pour avoir écrit des articles « anti-islamiques »; condamnation à 5 ans de prison
1999 : vague d’attentats à la bombe en Ouzbekistan après l’interdiction des hauts parleurs dans les mosquées
1999 : meurtre du chef de la communauté bahaï de Dushambe à 88 ans
1999 : publication du faux antisémite « Les Protocoles des Sages de Sion » en Iran
1999 : novembre: le religieux libéral iranien Abdollah Nouri est reconnu coupable de blasphème, rejet des enseignements de Khomeini, insulte envers la religion; il est condamné à 5 ans de prison
1999 : émeutes à Al Korheh: 25 coptes tués
1999 : janvier: en Malaisie, le régime annonce la création d’un système de carte à puce qui permettra de vérifier le statut marital de chaque couple dans les espaces publics; sinon, le couple sera puni pour khalwa, « proximité rapprochée »
1999 : au Pakistan, le nouveau premier ministre est Nawaz Sharif, chef de la Ligue Musulmane, qui protège les groupes extrémistes.
1999 : islamisation totale des lois pakistanaises, qui deviennent inapplicables et qui provoque l’opposition de la magistrature
1999 : aout: tremblement de terre à Yalova en Turquie; pour une fois, les organisations caritatives islamistes n’interviennent pas
1999 : février: rapt et viol de la jeune copte Suhir Shihata Guda à Abu Tisht, avec la complicité de la police; elle a été battue et a tenté de s’échapper puis de se suicider.
1999 : mars: intimidation des islamistes contre la famille de Suhir Guda; tentative de récupération de la jeune fille par la police mais échec; menaces de mort contre les chrétiens.
1999 : selon le secrétaire général de l’académie de recherche islamique en Egypte, l’université Al Azhar a fait censurer durant l’année 250 ouvrages  » qui parlaient de l’islam d’une façon ou d’une autre. 16 000 cassettes ont aussi été censurées.
1999 : janvier: les « Partisans de la Sharia » organisent des camps d’entrainement le week-end en Grande Bretagne, selon le Foreign Office.
1999 : janvier: trois chirrugiens de Kaboul ont amputé 6 voleurs de la main droite, et un septieme de la main gauche, pour récidive.
1999 : novembre: Omar Bakri lance une fatwa de mort contre un auteur d’une pièce de théâtre montrant le christ et les apôtres comme des homosexuels: « ceux qui insultent les messagers de Dieu doivent être tués ».
1999 : le mollah Omar menace les Nations Unies: « vous connaitrez des tremblements de terre et les tornades de Dieu, le tout puissant Allah, et ensuite, vous serez surpris de ce qui vous arrive ».
1999 : février: une fatwa d’un tribunal religieux iranien interdit à la presse de mentionner le nom de l’ayatollah Montazeri, en disgrâce.
1999 : février: le religieux réformateur iranien Hadi Khamenei est battu à Qom par des étudiants islamistes.
1999 : mai: en Iran, condamnation à 18 mois de prison de M. Kadivar pour laxisme idéologique
1999 : mai: arrestation de 12 terroristes islamistes en Iran , qui projettaient un attentat contre l’ancien président Rafsanjani
1999 : juillet: suicide en prison du responsable présumé des assassinats d’intellectuels iraniens
1999 : juillet: les milices islamistes attaquent les résidences étudiantes à Téhéran: un mort et 200 blessés.
1999 : juillet: en Iran, le ministère iranien des renseignements appelle à la délation toute la popualtion pour retrouver les auteurs des troubles estudiantins.
1999 : juillet: 24 responsables des forces de repression iranienne exigent du président Khatami un renforcement des mesures contre les fauteurs de troubles, et menacent d’intervenir sans contrôle
1999 : juillet: le rédacteur en chef du journal iranien Sohbe Emrouz est arrêté pour offense au Coran; il avait publié un article intitulé « Deux parallèles ne se rencontrent pas, à moins que Dieu le veuille ».
1999 : aout: le parlement iranien adopte une loi répressive sur les délits politiques, dont la nature reste floue.
1999 : septembre: l’ayattolah Khamenei défend publiquement la peine de mort et la loi du talion.
1999 : septembre: 4 personnes sont condamnées à mort en Iran comme responsables des troubles estudiantins
1999 : novembre: arrestation du rédacteur en chef d’une revue iranienne pour « injures aux valeurs de l’islam »
1999 : novembre: un tribunal religieux condamne à trois ans de prison 2 étudiants iraniens pour un article blasphématoire
1999 : novembre: arrestation d’un réseau terroriste islamiste en Iran, qui avait projeté l’assassinat de toutes les personnalités réformistes: il avait pour nom « Les disciples du Mahdi »
1999 : novembre: condamnation à 5 ans de priosn d’A. Nouri ancien ministre de l’intérieur iranien, pour propagande anti-islamique
1999 : novembre: condamnation du journaliste iranien Chamsolvaezin à 3 ans de pison pour propagande anti-islamique
1999 : juin: assassinat d’Héléna Aloun Sawa, Assyrienne de 21 ans, qui tentait d’obtenir une pension pour la mort de son père, responsable politique dans un parti kurde.
1999 : mai: discours du sheikh Yusuf Salamah, chargé des affaire religieuses à Téhéran, sur le statut des dhimmis, qu’il considère comme « le propre paradigme pour les relations entre musulmans et chrétiens aujourd’hui. »
1999 : avril: attentat contre la mosquée Istiqlal de Djakarta, qui aurait été commis par le Jemaah Islamiyah
1999 : décembre: les musulmans du village d’Al Kosheh en Egypte entendent un appel au jihad depuis leur mosquée: trois jours d’attaques contre les coptes et plus de 20 morts. Aucune répression de la part des autorités.
1999 : juin: campagne de terreur d’un petit groupe islamiste dans la région de Safi au Maroc
1999 : l’islamiste marocain Youssef Fikri et un ami assassinent un candidat à l’émigration à Agadir, considéré comme « réfractaire à la religion »; il est découpé en morceaux.
1999 : à Casablanca, un nouveau groupe islamiste marocain, Assirate Al Moustakim, lapide publiquement un impie.
1999 : juillet: implantation du groupe Salafia Jihadia au Maroc
1999 : mai: le jouranl chypriote turc AVRUPA dénonce la destruction et le pillage de 500 églises sur le territoire; il reconnait que les Chypriotes grecs ne se comportent pas de la même manière avec le patrimoine de l’île.
1999 : destruction de deux cimetières chrétiens à Chypre-Nord pour le passage d’une route.
1999 : des touristes occidentaux sont enlevés puis tués au Yémen; l’islamiste Abou Hamza, réfugié à Londres, est accusé d’avoir commandité cette action. Il a excusé ces actes comme « prix à payer de la politique de Tony Blair »
1999 : janvier: les « Partisans de la sharia » s’entrainent dans la banlieue Nord de Londres et ailleurs pour des préparation au jihad, selon le Foreign Office, qui précise qu’aucune mesure ne sera prise contre eux.
1999 : janvier: à Kaboul, trois chirurgiens ont amputé 6 voleurs de la main droite, et un autre de la main gauche: il était récidiviste.
1999 : le gouvernement iranien a offert à un milicien un pélerinage gratuit sur des lieux saints en Syrie: il avait tué 7 trafiquants de drogue.
1999 : septembre: procès du réseau islamiste des attentats de 1995;l le chef du réseau insulte les juges: « tribunal fantoche… sans morale… ramassis de n’importe où… satanistes… comme les mécréants d’autrefois… ». Il récite le Coran devant le tribunal: « Il ne faut pas m’interrompre quand je lis le Coran… vous n’avez rien à me dire, je me défends comme je veux… votre justice n’a aucune morale! elle n’est basée sur rien. Vous allez mettre des gens en prison parce qu’ils sont musulmans! Pour vous, l’islam, c’est une association de malfaiteurs? Et un acte de jihad, vous appelez ça du terrorisme. Dans ce cas , je suis fier d’être un terroriste ».
2000 : attaques islamistes en Ouzbekhistan
2000 : condamnation par le tribunal de Chiraz des 13 juifs accusés d’espionnage à de lourdes peines de prison
2000 : condamnation à 30 mois de prison de Mashallah Shamolvaezin, écrivain iranien, pour critique de la peine de mort, considérée comme une critique de la religion
2000 : le new York Times estime que les massacres islamistes en Algérie ont causé la mort de 100 000 personnes
2000 : condamnation à mort d’un Somalien Mohammed Omer Haji, au Yémen, pour apostasie
2000 : une vingtaine de coptes assassinés dans la province de Sohag
2000 : décapitation à Riyad du Soudanais Hassan ben Awad al Zubair pour « magie, charlatanisme et sorcellerie »
2000 : des villages de la région du Bahr el Ghazal (Soudan) sont détruits par des milices du Front National Islamique;enlèvement et conversion des enfants
2000 : le rapport d’Amnesty International sur la peine de mort en Arabie Saoudite estime que la situation n’a aucun rapport avec la religion pratiquée…
2000 : l’imam de Joenkoeping (Suède) est arrété par la police pour avoir déclaré « les musulmans apostats doivent mourir »; il était payé par l’Etat égyptien.
2000 : un ancien officier pakistanais M. Yusuf Ali est condamné à mort pour blasphème; il est accusé de se faire passer pour un prophète
2000 : le président pakistanais tente de modifier la loi sur le blasphème, mais il échoue devant la pression islamiste
2000 : campagne d’intimidation par les islamistes égyptiens contre un écrivain accusé de blasphème dans son roman « Un Festin d’Algues »
2000 : massacre de coptes à al Kosheh:21 morts chrétiens, 2 musulmans
2000 : deux Turcs convertis au christianisme, distribuant de la littérature chrétienne à côté d’Izmir ont été arrêtés
2000 : 300 personnes sont capturées et vendues comme esclaves par les Forces Populaires de Défense du régime de Khartoum dans la province d’Aweil-Est
2000 : selon l’UNICEF, 16000 personnes sont esclaves au Soudan; selon l’organisation Christian Solidarity International, environ 100 000, surtout des femmes et des enfants
2000 : rapport canadien sur les effets humains de l’exploitation pétrolière au Soudan
2000 : apparition de la peine d’amputation de la langue en Irak
2000 : l’auteur égyptiendu roman « blasphématoire » est officiellement accusé de blasphème par le département de la sûreté de l’Etat
2000 : émeutes au Caire contre la publication d’un roman jugé blasphématoire; plus de 10 000 étudiants d’Al Azhar réclament la mort de l’auteur et du ministre de la culture; on accuse l’auteur d’avoir dit « le Coran, c’est de la merde ».
2000 : massacre de 1500 chrétiens à Kaduna (Nigéria)2
2000 : attaque contre les chrétiens dans l’archipel des Moluques (Indonésie)
2000 : au Zamfara, selon la charia, les hommes sont fouettés en public et un voleur de vaches a éré amputé d’une main
2000 : en Egypte, le professeur S. Ibrahim, auteur d’une étude sur le massacre des coptes à Koch’ch a été jugé devant la cour de sureté de l’Etat
2000 : fermeture de l’église protestante d’Izmir puis réouverture sur pressions internationales
2000 : protestations au Yémen contre la visite de touristes juifs
2000 : mai: fatwa du grand mufti de Sanaa au Yémen, interdisant tout contact avec les touristes juifs
2000 : mai: Muhammad Adam, employé à la morgue de la faculté de médecine de Sanaa, au Yémen avoue le rapt, le viol et le meurtre de 16 étudiantes
2000 : octobre: attentat contre le navire américain USS Cole dans le port d’Aden
2000 : Oussama Ben Laden se déclare satisfait de l’attentat contre l’USS Cole
2000 : massacre de 2000 chrétiens protestant contre la charia dans la ville de Kaduna au Nigéria
2000 : 70 candidats soutenus par les Frères Musulmans sont élus en Egypte, alors que cette organisation est illégale
2000 : juillet: en Egypte, assassinat du fermier copte Ayyas Musad qui cosntruisait une église près de Gizeh; arrestation du suspect, mais pas de procès
2000 : décembre: le père Hezkiyal Ghebriyel (75 ans) est battu et gravement blessé dans le village de Bardis
2000 : octobre: attaque par les Palestiniens d’une synagogue à Damas
2000 : février: exécution de 30 étudiants chiites en théologie
2000 : expulsion de 4000 familles chiites de Bagdad
2000 : avril: combats de rue à Najran en Arabie Saoudite entre sunnites et chiites; environ 45 morts
2000 : avril: deux enseignants ismaïliens saoudiens sont condamnés pour sorcellerie à 1500 coups de fouet
2000 : juillet: les Talibans interdisent totalement l’emploi des femmes
2000 : décembre: le pasteur et des fidèles de l’église d’Ismayli en Azerbaidjan sont arrêtés et interrogés par la police à la demande des autorités musulmanes locales
2000 : octobre: à Gazipur, au Bangladesh, des musulmans exigent que des hindous célèbrant une fête ne fasse pas de musique; le temple est envahi, la divinité est endommagée
2000 : aout: le gouvernement turc juge par contumace le théologien islamiste Fetullah Gulen qui veut transforme l’Etat en théocratie
2000 : arrestation à Diyarbakir du chrétien Kemal Timur pour insultes envers l’islam; acquitté ensuite
2000 : en Somalie, selon la loi, la torture est interdite, à moins qu’elle ne soit autorisée par des cours de justice islamiques en accord avec la sharia
2000 : A ABadeh en Iran, un officier de la garde révolutionnaire détruit avec un bulldozer un cimetière bahaï
2000 : octobre: l’âge légal au mariage des filles iraniennes passe de 9 à 15 ans; la loi est rejetée un mois après par le conseil des gardiens de la révolution
2000 : prrocès du religieux iranien Eshkevari devant une cour religieuse spéciale pour apostasie, déclaration de guerre à Dieu, négation des principes religieux, après une conférence à Berlin, où il avait exposé des idées réformistes; il est condamné à mort, puis à 30 mois de prison, sous la pression internationale
2000 : novembre: un cour révolutionnaire juge 17 intellectuels pour insultes envers l’islam; peines deprison, qui sont ensuite commuées
2000 : le gouverneur de Khartoum a Soudan interdit l’emploi des femmes dans tout métier ayant un contact avec le public
2000 : novembre: deux étudiants en théologie de Dushambe (Tadjikistan) posent une bombe devant une église protestante
2000 : condamnation à mort par décapitation de l’apostat yéménite Hajj Omar; libéré grâce aux pressions internationales et réfugié en Nouvelle Zélande
2000 : octobre: l’universitaire pakistanais Younus Shaik est arrêté pour avoir dit devant ses étudiants que Mahomet n’était pas né comme musulman
2000 : aout: Hassan Eshkevari, religieux iranien, est accusé d’apostasie, blasphème, hérésie, « guerre avec Dieu et corruption sur terre »
2000 : mai: l’ahmadi pakistanais Ahmad Nusrat est condamné à 2 mois de prison après 11 ans de préventive.
2000 : novembre: début de la campagne d’islamisation forcée dans les Moluques: 5800 cas
2000 : décembre: les 900 chrétiens de l’île de Kesui dans les Moluques sont maintenant musulmans.
2000 : conversions forcées généralisées dans l’île de Teor (Moluques)
2000 : au Bangladesh, depuis 8 ans, 162 femmes auraient été lapidées; l’estimation semble basse aux organisations de défense des droits de l’Homme
2000 : décembre: l’évêque des Moluques dénonce le groupe terroriste indonésien Laskar Jihad pour son rôle dans les massacres et conversions forcées dans l’archipel
2000 : conversions forcées généralisées dans l’île de Keswui (Moluques)
2000 : décapitation de 3 hommes à Jizan (Arabie Saoudite) pour sodomie, travestissement, mariage entre personnes du même sexe
2000 : novembre: Christina Sagat, chrétienne des Moluques est contrainte à la conversion et excisée de force.
2000 : juin: l’université Al Azhar exige par la voix de son président Ahmed Omar Hashem que le roman « Un Banquet pour les Algues » du Syrien haydar Haydar soit brûlé: «  la liberté d’expression est bienvenue, mais tous les hommes de lettres doivent comprendre que cette liberté est restreinte par le respect de Dieu, du Prophète et des valeurs religieuses ».
2000 : mai: le président d’Al Azhar dit des intellectuels qui critiquent la censure: « ils veulent la liberté absolue, sans respecter les valeurs et la morale religieuse ».
2000 : novembre: le chef islamiste Metin Kaplan « calife de Cologne » est condamné à 4 ans de prison pour avoir lancé une fatwa de mort contre un rival; le procès a duré 10 mois et l’accusé a reçu le soutien de milliers de partisans.
2000 : février: au cours de son procès, Metin Kaplan déclare: « l’islam et la démocratie ne sont pas compatibles, c’est un procès de l’silam que l’on fait là ».
2000 : avril: en Iran, le parlement conservateur adopte une loi restrictive sur la liberté de la presse: les journalistes doivent publier leurs sources, ils sont responsables devant les tribunaux et peuvent être interdits d’exercice.
2000 : janvier: retour en Allemagne de H. Hofer, après une condamnation à mort et deux ans de prison pour avoir eu une liaison avec une iranienne
2000 : février: condamnation à mort d’un étudiant iranien pour avoir été « en guerre contre Dieu » au cours des manifestations de l’été 1999
2000 : avril: annulation des résultat d’élections dans la province de Khalkhal en iran; les résultats étaient favorables aux réformateurs; émeutes et répression
2000 : avril: procès contre H. Kaviani, auteur d’une enquête sur les assassinats d’intellectuels iraniens en 1998
2000 : avril: emprisonnement de M. Chamsolvaezin pour « insultes envers l’islam »
2000 : avril: grève des « bazaris » iraniens contre les réformes
2000 : avril: fermeture de 14 journaux iraniens par les tribunaux
2000 : avril: manifestations des étudiants en théologie iranien contre les réformes; les écoles coraniques ferment en signe de protestation contre elles.
2000 : mai: en Iran, procès de l’universitaire A. Alavitabar et de la députée J. Kadivar pour avoir participé à un colloque en Allemagne, vu comme « manifestation anti-révolutionnaire »
2000 : mai: les miliciens islamistes iraniens battent des étudiants à l’université de Téhéran
2000 : juillet: l’Iran demande un mandat international de recherche pour E. Belanth, juif de Chiraz, accusé d’espionnage en favuer d’Israel.
2000 : aout: suspension du dernier journal autonome iranien, Bahar
2000 : aout: attaque de l’université de Khorramabad en Iran, par des islamistes armés, et des services de sécurité selon les étudiants
2000 : juin: fatwa de mort contre le réalisateur algérien M. Zemmouri, auteur du film « 100% Arabica » consacré au raï
2000 : octobre: publication d’un iterview d’Alija Izetbegovic: « l’islam, qu’il soit présent dans les petites villes et dans les ruelles ou dans la société toute entière ne peut apporter que du bien. C’est ce que je crois…. je ne suis ni kémaliste, ni khmeyniste… toutefois, Khomeyni, en tant que grand croyant islamique, m’est spirituellement plus proche…
2000 : mai: décapitation du travailleur immigré Manuel Brona en Arabie Saoudite, pour tentative de meurtre (?)
2000 : mars: 122 prisonniers politiques sont exécutés dans la prison d’Abou Ghraib en Irak
2000 : en Irak, au moins 130 femmes ont été décapités en public sous prétexte d’outrages aux bonnes moeurs: les victimes sont parfois des prostituées, mais aussi des femmes d’imams, des médecins, présentatrices de télévision, gynécologues, enseignantes. 56 noms sont connus.
2000 : aout:en Irak, décapitation public d’Amina, femme d’un opposant, dans la ville de Rachidia
2000 : publication de « Le Mouvement Islamique en Occident » de Khurram Murad. Il y expose les objetifs et les méthodes devant aboutir à la suprématie de cette idéologie, notamment par la création d’une littérature spécifique pour les non-musulmans pour informer les journalistes, les hommes politiques et les universitaires.
2000 : mai: en Iran, arresatation l’universitaire et militant des droits de l’homme E. SAhabi pour avoir participé à un colloque en Allemagne, vu comme « manifestation anti-révolutionnaire »
2000 : décembre: la Jamaat Islamiya est soupçonnée d’avoir organisé au soir de Noêl une campagne d’attentats à la bombe contre des églises indonésiennes: 19 morts
2000 : juillet: processus d’islamisation de l’Etat nigérian du Kebbi avec l’adoption par le gouverneur Aliero de la sharia. La loi doit s’appliquer à tous les habitants.
2000 : décembre: la veille de Noël, des bombes sont posées devant une trentaine d’églises indonésiennes: 16 morts et nombreux blessé
2000 : août: tentative d’ assassinat par le Jemaah Islamiyah de l’ambassadeur des Philippines en Indonésie; deux morts
2000 : le responsable chrétien nigerian Fred Odutola décompte 875 chrétiens tués dans l’Etat de Kaduna, avec la destruction d’au moins 800 églises
2000 : février: extrait d’une lettre de Bill Clinton sur la situation des bahaïs en Iran: « …il est clair que ces trois personnes ont été arrêtées, inculpées et condamnées à mort en raison de leur foi religieuse. Exécuter des gens en raison de l’exercice de leur foi est contraire aux droits de l’homme les plus élémentaires ».
2000 : le mollah Omar émet une fatwa condamnant à mort tout musulmanse convertissant à une autre religion, et à 5 ans de prison pour possession de littérature anti-islamique
2000 : novembre: 4 personnes ont été condamnées en Malaisie (Etat de Kelantan) par la haute cour de sharia à 3 ans de prison pour apostasie.
2000 : février: condamnation à la lapidation de Kartini bint Karim, indonésienne, par un tribunal islamique des Emirats Arabes unis, pour adultère; sous pression internationale, sa peine est commuée en emprisonnement
2000 : octobre: le rapporteur spécial des Nations Unies sur l’intolérance religieuse décompte 26 fatwas au Bangladesh « destinées à étouffer toute émancipation des femmes. »
2000 : octobre: meurtre du rabbin Lieberman au cours du saccage de la tombe de Joseph
2000 : octobre: incendie de la synagogue historique de Jéricho
2000 : novembre: attaque du tombeau de Rachel à Bethléem
2000 : l’Arabie Saoudite ratifie la convention pour l’élimination des discriminations envers les femmes; depuis, elles n’ont toujours pas de permis de conduire, de carte d’identité nominatives, n’ont pas de liberté de mouvement, et aucun droit de garde des enfants.
2000 : selon le ministère du travail saoudien, 19 000 domestiques ont fuit leurs employeurs cette année: absence de salaires, mauvais traitements, manque de nourriture.
2000 : en Arabie Saoudite, le prix d’un travailleur philippin est de 533$
2000 : le rapporteur de l’ONU sur l’intolérance religieuse décompte au moins 26 fatwas au Bangladesh « destinées à étouffer toute émancipation des femmes »
2000 : avril: en Arabie Saoudite, la police attaque la mosquée ismaélienne de Najran; deux morts
2000 : avril: en Arabie Saoudite, le journaliste isamélien Saleh al Harith est condamné à 7 ans de prison pour avoir mentionné l’attaque de la mosquée de Najran
2000 : octobre: à Dinajpur (Bangladesh), 4 musulmans brûlent le temple hindou
2001 (extraits)
États-Unis : le 11 septembre 2001, attentats revendiqués par Al-Qaïda. 4 avions détournés par 19 terroristes, deux percutent le World Trade Center, un s’écrase sur le Pentagone et un s’écrase au sud-est de Pittsburgh, en Pennsylvanie, 2 977 morts et 6 291 blessés.
Inde : le 1er octobre 2001, attaque à l’assemblée législative de Jammu-et-Cachemire.
Inde : le 13 décembre 2001, un attentat-suicide au Parlement indien à New Delhi par des organisations terroristes islamistes basées au Pakistan, Jaish-e-Mohammed et Lashkar-e-Toiba, vise à éliminer les plus hauts dirigeants de l’Inde et causer l’anarchie dans le pays, 7 morts et 12 blessés.
2002 (extraits)
Inde : le 30 mars 2002, nouvelle attaque au temple Raghunath.
Tunisie : le 11 avril 2002, attentat-suicide qui vise la synagogue de la Ghriba à Djerba, 19 morts et 30 blessés.
Indonésie : le 12 octobre 2002, attentats de Bali dans le quartier touristique de Kuta, 202 morts et 240 blessés13.
Inde : le 22 janvier 2002, attaque sur un centre culturel américain à Calcutta.
Inde : le 14 mai 2002, trois terroristes attaquent un bus touristique à proximité de la ville de Kaluchak dans l’état indien de Jammu-et-Cachemire.
Inde : le 13 juillet 2002, des militants islamiques tuent 29 ouvriers hindous à Qasim Nagar dans la périphérie de Jammu.
Inde : le 24 septembre 2002, attaque sur le temple Akshardham de Gandhinagar.
Russie : du 23 au 26 octobre 2002, prise d’otages du théâtre de Moscou, 130 morts (et 40 terroristes).
2003 (extraits)
Maroc : le 16 mai 2003, attentats de Casablanca, 33 civils sont tués et 100 sont blessés.
Inde : le 25 août 2003, deux attentats à la voiture piégée provoquent la mort de 54 personnes et font 244 blessés à Bombay.
Indonésie : le 5 août 2003, attentat à l’hôtel Marriott de Jakarta. Un attentat-suicide à la voiture piégée cause la mort de 12 personnes et fait 150 blessés.
Turquie : du 15 au 20 novembre 2003, attentats-suicides d’Istanbul, visant des synagogues, le consulat britannique et un immeuble de la banque HSBC, 57 morts et 700 blessés.
2004 (extraits)
Espagne : le 11 mars 2004, attentats de Madrid. Plusieurs explosions de bombes, posées par des islamistes marocains, se sont produites dans des trains de banlieue, provoquant la mort de 191 personnes et la blessure de 1 800 autres.
Russie : le 1er septembre 2004, prise d’otages de Beslan, 344 civils sont tués, dont 186 enfants16.
Indonésie : le 9 septembre 2004, attentat à l’ambassade australienne de Jakarta. Un terroriste fait exploser une fourgonnette de livraison à l’extérieur de l’ambassade australienne, tuant 9 personnes et en blessant plus de 150 autres.
Pays-Bas : le 2 novembre 2004, assassinat de Theo van Gogh par Mohammed Bouyeri, un djihadiste néerlandais d’origine marocaine.
2005 (extraits)
Inde : le 5 juillet 2005, attaque sur le temple hindou de Ram à Ayodhya qui fait 6 morts.
Royaume-Uni : le 7 juillet 2005, plusieurs attentats dans le métro de Londres par quatre terroristes provoquent la mort de 56 personnes et en blessent 700 autres.
Égypte : le 23 juillet 2005, attentats de Charm el-Cheikh, une station balnéaire égyptienne, causant la mort de 88 personnes et en blessant 200 autres.
Indonésie : le 1er octobre 2005, attentats de Bali à Jimbaran et Kuta. Une série d’attentats à la bombe tue 20 personnes et en blesse plus de 100 autres.
Inde : le 29 octobre 2005, attentats à New Delhi. Plus de 62 morts et 210 blessés dans une série de trois attaques opérées dans des marchés bondés et dans un bus.
Jordanie : le 9 novembre 2005, série d’attentats terroristes coordonnés dans des hôtels de Amman, la capitale de la Jordanie ; 62 morts (dont 3 attaquants) et 115 blessés. Quatre attaquants, comprenant un mari et sa femme, sont impliqués.
2006 (extraits)
Inde : le 7 mars 2006, série d’attentats à la bombe qui survient dans la ville sainte hindoue de Varanasi, causant la mort de 28 personnes et faisant 101 blessés.
Inde : le 30 avril 2006, massacre de Doda. Trente-cinq hindous tués par des terroristes dans le district de Doda au Jammu-et-Cachemire.
Inde : le 11 juillet 2006, attentats à Bombay. Sept attentats à la bombe sur une période de onze minutes sont commis en fin de journée à l’heure de pointe dans des gares et trains de banlieue de Bombay : 209 morts et plus de 700 blessés.
2007 (extraits)
Algérie : le 11 avril 2007, attentats d’Alger, 33 morts et plus de 200 blessés.
Inde : le 13 mai 2007, attentats de Jaipur. Sept bombes dans la ville touristique indienne de Jaipur explosent : 63 morts et 216 blessés.
Royaume-Uni : le 30 juin 2007, attentat contre l’aéroport international de Glasgow, 5 blessés.
Irak : le 14 août 2007, attentats de Qahtaniya. Quatre attentats-suicides dans deux villes à prédominance Yazidi dans nord de l’Irak font 796 morts et 1 562 blessés.
Algérie : les 7 et 8 septembre 2007, attentat de Batna et de Dellys, 56 morts et plus de 160 blessés.
Algérie : le 11 décembre 2007, attentats d’Alger, au moins 37 morts.
2008 (extraits)
Inde : le 26 juillet 2008, attentats d’Ahmedabad : 56 morts et plus de 200 blessés.
Inde : le 13 septembre 2008, attentats de Delhi. Un groupe extrémiste pakistanais pose des bombes à plusieurs endroits, comprenant la Porte de l’Inde, à partir desquels, les explosifs placés à Karol Bagh, Connaught Place et Greater Kailash explosent, laissant environ 30 morts et 130 blessés. Une autre attaque survient deux semaines plus tard dans la zone de Mehrauli et fait 3 morts.
Pakistan : le 20 septembre 2008, attentat de l’hôtel Marriott d’Islamabad par le groupe Fedayan-i-Islam. Un camion piégé fait 55 morts et plus de 200 blessés.
Inde : le 27 septembre 2008, attentat de Delhi. Une explosion dans le marché électronique de Mehrauli, appelé Sarai, fait 3 morts et 23 blessés.
Inde : le 26 novembre 2008, des extrémistes musulmans tuent au moins 166 personnes et blessent de nombreux autres civils dans une série d’attaques coordonnées sur la capitale financière de l’Inde, Bombay. Le gouvernement Indien a accusé le groupe militant basé au Pakistan, Lashkar-e-Toiba, et a déclaré que les terroristes tués ou capturés étaient des citoyens du Pakistan, une revendication que le gouvernement pakistanais a d’abord réfuté, mais a ensuite accepté lorsque des preuves ont été apportées. Ajmal Kasab, l’un des terroristes, a été capturé et condamné à mort par pendaison.
2009 (extraits)
États-Unis : le 1er juin 2009, fusillade au bureau de recrutement de Little Rock par Abdulhakim Muhajid Muhammad : 1 mort et 1 blessé.
Somalie : le 18 juin 2009, Attentats de Beledweyne par Al-Shabbaab : 35 morts.
Indonésie : le 17 juillet 2009, attentats de Jakarta à Mega Kuningan. Des terroristes frappent les hôtels Marriott et Ritz-Carlton : 7 morts et 53 blessés.
États-Unis : le 5 novembre 2009, fusillade de Fort Hood, près de Killeen dans le Texas, 13 morts et 33 blessés.
2010 (extraits)
Russie : le 29 mars 2010, attentats du métro de Moscou : 40 morts, 102 blessés. L’Émirat du Caucase revendique l’attaque27.
Pakistan : le 28 mai 2010, attaques de Lahore. Tehrik-e-Taliban Pakistan revendique les attentats sur deux mosquées appartenant à la communauté musulmane Ahmadiyya, tuant près de 100 personnes et en blessant beaucoup d’autres28.
Inde : le 7 décembre 2010, attentat à Varanasi faisant 2 morts et 37 blessés.
Suède : le 11 décembre 2010, attentats de Stockholm, deux bombes explosent dans le centre de Stockholm, tuant le terroriste et blessant légèrement deux personnes.
7 mars 2010 : Jos, Nigéria. Des centaines de Chrétiens sont victimes d’un massacre de masse et mis à mort par des musulmans fanatiques lors d’une émeute qui a dégénéré : 500 morts
2011 (extraits)
Égypte : L’attentat du 1er janvier 2011 à Alexandrie est un attentat à la bombe perpétré devant une église copte d’Alexandrie où s’était réunie une foule célébrant le nouvel an. L’attentat tue au moins 21 personnes et en blesse 79 autres.
Russie : le 21 janvier 2011, attentat à l’aéroport Domodedovo, 37 morts, 173 blessés29.
Allemagne : le 2 mars 2011, fusillade à l’aéroport de Francfort faisant 2 morts et 2 blessés.
Maroc : le 28 avril 2011, attentat d’Argana faisant 17 morts et 24 blessés.
Chine : le 18 juillet 2011, attaque d’Hotan. Un groupe de 18 jeunes hommes ouïghours qui s’opposaient à la campagne locale du gouvernement contre le port du voile intégral commet une série d’attentats à la bombe et d’attaques au couteau. Le groupe occupe ensuite un poste de police sur Nuerbage Street, tue deux agents de sécurité et fait huit otages. Les assaillants ont crié des slogans religieux, comprenant ceux associés au djihadisme : 4 morts, 4 blessés.
Chine : les 30 et 31 juillet 2011, massacre de Kachgar. Des hommes ouïgours détournent un camion, tuent son conducteur et foncent dans une foule de piétons. Ils sortent ensuite du véhicule pour attaquer les piétons avec des couteaux. Le 31 juillet, une série de deux explosions déclenche un incendie dans un restaurant : 15 morts, 42 blessés.
Nigeria : le 25 décembre 2011, attentats au Nigeria. Des fusillades et des déflagrations perpétrés contre des églises ont lieu à Madalla, Jos, Gadaka, et Damaturu. Plus de 41 personnes y trouvent la mort.
2012 (extraits)
Irak : le 5 janvier 2012, attentats à Bagdad et Nassiriya, par l’État islamique faisant 73 morts et 149 blessés.
Thaïlande : le 14 février 2012, série d’explosions a lieu à Bangkok qui fait 5 blessés.
Irak : le 23 février 2012, attaques à Bagdad par l’État islamique faisant 83 morts et environ 250 blessés.
Irak : le 20 mars 2012, attaques à Bagdad et dans 9 autres villes par l’État islamique faisant 52 morts et environ 250 blessés.
France : les 11 mars 2012, 13 mars 2012, 19 mars 2012, tueries à Toulouse et Montauban faisant 7 morts dont 3 enfants et 6 blessés.
Ecole juive Ozar Hathora à toulouse – Attentat perpétué par Mohammed Merah
Russie : le 3 mai 2012, attaque de Makhatchkala faisant 14 morts (comprenant 2 terroristes), 130 blessés31.
Bulgarie : le 18 juillet 2012, attentat anti-israélien en Bulgarie faisant 7 morts (comprenant le terroriste) et 32 blessés.
Russie : le 28 aout 2012, attentat suicide dans la maison d’un cheikh au Daguestan faisant 6 morts.
Libye : le 11 septembre 2012, attaque de Benghazi contre le consulat des États-Unis faisant 4 morts et 11 blessés.
2013 (extraits)
Algérie : du 16 au 19 janvier 2013 – Prise d’otages d’In Amenas, mort de 38 otages et de 32 terroristes.
Inde : le 11 février 2013, explosions à Hyderabad, deux attentats à la bombe tuent 16 personnes et en blessent 119 autres.
États-Unis : le 15 avril 2013, attentats du marathon de Boston. Deux frères, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnev, posent deux bombes près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston. L’explosion fait trois morts et blesse 264 personnes32.
Turquie : le 11 mai 2013, attentats de Reyhanlı faisant 52 morts et 140 blessés.
Royaume-Uni : le 22 mai 2013, deux djihadistes nigérians armés de couperets tuent l’officier britannique Lee Rigby à Woolwich. Ils l’ont renversé en voiture, l’ont achevé de plusieurs coups à l’arme blanche puis ont tenté de le décapiter33.
France : le 23 mai 2013, un extrémiste islamiste armé d’un couteau attaque et blesse un militaire français dans le quartier de La Défense à Paris34.
Kenya : le 21 septembre 2013, attaque du centre commercial Westgate faisant 67 morts et 175 blessés35,36,37.
Pakistan : le 22 septembre 2013, attaque de l’église Peshawar faisant plus de 80 morts et 250 blessés.
Nigeria : le 29 septembre 2013, massacre de Gujba, 44 étudiants sont assassinés par Boko Haram.
Chine : le 28 octobre 2013, attaque de la place Tian’anmen. Un véhicule fonce dans la foule et prend feu : 5 morts, 38 blessés.
2014 (extraits)
Nigeria : le 14 février 2014, massacre de Borno. Au moins 200 tués par Boko Haram38.
Chine : le 1er mars 2014, attentat de la gare de Kunming. Un groupe de huit personnes attaque des civils à la gare de Kunming : 28 morts, 143 blessés.
Nigeria : le 14 avril 2014, enlèvement des lycéennes de Chibok. Un groupe de Boko Haram enlève 276 lycéennes venues passer leurs examens dans leur lycée. Plus de deux ans et demi plus tard l’immense majorité d’entre elles n’ont été retrouvées ni vivantes, ni mortes. Ils est vraisemblable que beaucoup ont été converties à l’islam et mariées de force.
Chine : le 30 avril 2014, deux assaillants attaquent les passagers et font exploser la gare d’Ürümqi : 3 morts, 79 blessés.
Nigeria : le 20 mai 2014, attentat de Jos : 118 morts et plus de 56 blessés.
Chine : le 22 mai 2014, attentat d’Ürümqi. Deux véhicules transportant cinq assaillants attaquent un marché public fréquenté majoritairement par l’ethnie han. Une douzaine d’explosifs sont lancés à partir des véhicules en direction des personnes présentes. Les deux véhicules entrent ensuite en collision l’un contre l’autre et explosent : 39 morts, et plus de 90 blessés.
Belgique : le 24 mai 2014, attentat du Musée juif de Belgique. Un Français d’origine algérienne, Mehdi Nemmouche, abat quatre personnes à l’aide d’un revolver et d’un fusil d’assaut.
Syrie : août 2014, des combattants de l’État islamique massacrent 700 personnes, principalement des hommes, de la tribu Shu’aytat dans le gouvernorat de Deir ez-Zor.
Australie : le 23 septembre 2014, Numan Haider, un Australien d’origine afghane, blesse à coups de couteau deux agents antiterroristes à Endeavour Hills (banlieue de Melbourne). Il est ensuite abattu.
Algérie : le 23 septembre 2014, Hervé Gourdel, guide de haute montagne français, est décapité par les Soldats du Califat en Algérie.
Russie : le 5 octobre 2014, attentat de Grozny. Cinq officiers et le terroriste sont tués, tandis que 12 autres personnes sont blessées.
Canada : le 20 octobre 2014, attentat de Saint-Jean-sur-Richelieu. Un assaillant utilise sa voiture pour écraser deux soldats canadiens : 1 tué, 1 blessé.
Canada : le 22 octobre 2014, Fusillade à Ottawa. Un assaillant tire sur un soldat posté à un mémorial de guerre et attaque le Parlement : 1 tué, 3 blessés.
États-Unis : le 23 octobre 2014, Zale H. Thomson, également connu sous le nom Zaim Farouq Abdul-Malik, attaque quatre policiers dans le métro de New York avec une hache, touchant gravement un agent à l’arrière de la tête et en blessant un autre dans le bras avant d’être abattu par les policiers restants. Un passant est également touché.
Nigeria : le 28 novembre 2014, attentat de Kano faisant environ 120 personnes sont tuées et 260 autres blessées.
Russie : le 4 décembre 2014, affrontements de Grozny faisant 26 morts, comprenant 14 policiers, 11 djihadistes de l’Émirat du Caucase et 1 civil.
Australie : le 15 décembre 2014, prise d’otages de Sydney faisant 2 morts et 4 blessés.
Pakistan : le 16 décembre 2014, massacre de l’école militaire de Peshawar faisant plus de 141 morts (dont 132 enfants).
Yémen : le 16 décembre 2014 à Sanaa, deux terroristes à la voiture piégée percutent leur véhicules dans un poste de contrôle de rebelles chiites, tuant 26 personnes (dont 16 étudiants).
Nigeria : le 18 décembre 2014, enlèvement à Gumsuri. Des membres de Boko Haram tuent 32 personnes et enlèvent au moins 185 femmes et enfants.
Syrie : le 18 décembre 2014, une fosse commune de 230 membres de tribus tués par l’État islamique est découverte en Syrie orientale.
France : le 20 décembre 2014, attaque à Joué-lès-Tours. Un homme criant « Allahu akbar » attaque un poste de police avec un couteau. Il blesse trois policiers avant d’être abattu.
Nigeria : le 22 décembre 2014, des insurgés de Boko Haram font exploser une bombe dans une station de bus dans la ville de Gombe, tuant au moins vingt personnes.
Irak : le Décembre 2014, des militants de l’État islamique exécutent 150 femmes de la province irakienne d’Al-Anbar, dont certaines enceintes, qui refusent d’épouser les combattants.
Irak : le 24 décembre 2014, un terroriste tue 33 personnes et en blesse 55 autres dans Madaen, à environ 25 km au sud de Bagdad.
Somalie : le 25 décembre 2014, une attaque menée par Al-Shabbaab à Mogadiscio fait 9 morts.
Cameroun : le 28 décembre 2014, Boko Haram attaque un village au Cameroun : 30 morts.
2015 (extraits)
France : du 7 au 9 janvier 2015, attentats en France. Une série d’attaques terroristes islamistes qui se déroule entre les 7 et 9 janvier 2015 en France, visant le comité de rédaction du journal Charlie Hebdo, des policiers et des Français de confession juive fréquentant une supérette cacher. Dix-sept personnes sont assassinées et vingt sont blessées ; les trois terroristes sont abattus par les forces de l’ordre le 9 janvier.
Nigeria : le 8 janvier 2015, massacre de Baga. Boko Haram attaque la ville de Baga au nord du Nigéria, tuant au moins 200 personnes : 2 000 personnes sont portées disparues.
Libye : le 27 janvier 2015, un commando de 5 djihadistes attaque l’hôtel Corinthia à Tripoli, faisant 10 morts dont 5 étrangers. L’attaque est ensuite revendiquée par la branche libyenne de l’État islamique.
Pakistan : le 30 janvier 2015, un terroriste tue au moins 55 personnes et en blesse au moins 59 autres dans une mosquée chiite dans le sud du Pakistan.
France : le 3 février 2015, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice sont agressés au couteau par Moussa Coulibaly68, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des Juifs
Pakistan : le 13 février 2015, des militants lourdement armés tuent au moins 19 personnes et en blessent plus de 40 autres après avoir fait irruption dans une mosquée chiite pendant la prière du vendredi dans une banlieue de Peshawar.
Danemark : le 14 février 2015, fusillades de Copenhague. Un homme armé ouvre le feu au café Krudttoenden et plus tard à la grande synagogue de Copenhague, tuant deux civils et faisant cinq blessés.
Mali : le 7 mars 2015, attentats de Bamako. Des assaillants s’attaquent au bar La Terrasse, fréquenté notamment par des expatriés européens, faisant 5 morts et 9 blessés. L’attaque est revendiquée par Al-Mourabitoune.
Tunisie : le 18 mars 2015, l’attaque du musée du Bardo a eu lieu vers 12 h 30 au Bardo, près de Tunis, causant la mort de 24 personnes, dont 21 touristes, un agent des forces de l’ordre et les deux terroristes, et 45 blessés. L’attaque est revendiquée le lendemain par l’État islamique.
Yémen : le 20 mars 2015, des attaques revendiquées par l’État islamique tuent 142 personnes et font des centaines de blessés avec trois explosions dans deux mosquées chiites lors de la grande prière du vendredi : deux explosions dans la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa et une troisième explosion dans la mosquée Al-Hashahush, dans le nord de Sanaa.
Kenya : le 2 avril 2015, l’attaque de l’université de Garissa par un groupe d’assaillants d’Al-Shabbaab au Kenya cible les étudiants chrétiens et fait 152 victimes.
France : le 10 avril 2015, un soldat français est attaqué et blessé dans les toilettes de l’aéroport d’Orly.
France : le 19 avril 2015, affaire Sid Ahmed Ghlam. Une femme de 32 ans (Aurélie Châtelain) est assassinée par un étudiant algérien de 24 ans qui prévoyait un attentat dans une église de Villejuif, le projet de ce dernier ayant été déjoué peu de temps après.
États-Unis : le 3 mai 2015, attaque du Curtis Culwell Center au Texas. Cette attaque visant une exposition de caricatures du prophète Mahomet est la première revendiquée par l’État islamique sur le sol américain. Seuls les 2 assaillants sont morts.
Tunisie : le 26 juin 2015, attaque à la mitraillette sur la plage d’un hôtel dans la région de Sousse, revendiquée par l’État islamique74. 38 morts et 39 blessés, le terroriste est abattu.
France : le 26 juin 2015, attentat en Isère, 1 mort décapité (Hervé Cornara, 55 ans) et 11 blessés74. Brandissant un drapeau islamiste, un homme conduit son véhicule contre des bonbonnes de gaz stockées dans la cour de la filiale française du groupe américain Air Products.
Koweït : le 26 juin 2015, attentat de la mosquée de Koweït revendiqué par l’État islamique74.
Égypte : le 11 juillet 2015, attentat, revendiqué par l’EI, contre le consulat d’Italie au Caire, à 6 h 30, faisant 1 mort et 5 blessés75.
Irak : le 18 juillet 2015, attentat-suicide à la voiture piégée faisant au moins 90 morts, revendiqué par l’EI, à Khan Bani Saad, une ville majoritairement chiite à 20 km au nord de Bagdad la veille de l’Aïd el-Fitr76.
Turquie : le 20 juillet 2015, attentat-suicide à la bombe faisant au moins 28 morts dans le jardin du centre culturel kurde à Suruç, ville turque proche de la frontière turco-syrienne77.
Cameroun : le 22 juillet 2015, double attentat-suicide, attribué à Boko Haram, à Maroua dans l’extrême nord du Cameroun78.
Cameroun : le 25 juillet 2015, attentat-suicide commis par une adolescente de 12 ans faisant au moins 20 morts et 79 blessés, un samedi soir dans un bar du quartier de Maroua79.
Nigeria : le 26 juillet 2015, attentat-suicide faisant au moins 19 morts et 47 blessés à Damaturu dans le nord-est du Nigéria.
France : le 21 aout 2015, attentat du train Thalys sur une ligne reliant Amsterdam à Paris, mené par un ressortissant marocain et déjoué par plusieurs passagers, on compte 5 blessés80.
Turquie : le 10 octobre 2015, attentat à la gare d’Ankara, revendiqué par l’État islamique et faisant au moins 102 morts.
Égypte : le 31 octobre 2015, une bombe est placée à bord du vol 9268 Metrojet à destination de Saint-Pétersbourg. L’attentat, revendiqué par l’État islamique, provoque le crash de l’avion russe dans la péninsule égyptienne du Sinaï et fait 224 morts.
Liban : le 12 novembre 2015, deux attentats-suicides à Beyrouth tuent 42 personnes. L’action est revendiquée par l’État islamique.
France : le 13 novembre 2015, une série de sept attaques, à Paris et en Seine-Saint-Denis, perpétrée par au moins dix terroristes avec au moins une vingtaine de complices, provoque la mort de 130 personnes et fait 413 blessés, dont 99 dans un état très grave. Les tueries sont revendiquées par l’État islamique.
Mali : le 20 novembre 2015, une prise d’otages dans un grand hôtel de Bamako coûte la vie à 22 personnes (dont deux terroristes) et fait 10 blessés. L’attaque est revendiquée par le groupe djihadiste Al-Mourabitoune dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, antenne d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).
Tunisie : le 24 novembre 2015, explosion à Tunis d’un bus qui circulait près de l’avenue Mohammed V à la suite d’une attaque terroriste faisant 12 morts dont des agents de la sécurité présidentielle. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique.
États-Unis : le 2 décembre 2015, 14 personnes sont tuées et 17 blessées dont certaines dans un état grave après un attentat commis à San Bernardino (Californie) par un couple d’Américains qui avait fait allégeance à l’État islamique81.
Tchad : le 6 décembre 2015, sur une île du lac Tchad, des attentats revendiqués par Boko Haram font 30 morts, dont les trois terroristes, parmi la population civile et plus de 80 blessés.
Royaume-Uni : le 6 décembre 2015, trois personnes sont blessées à l’arme blanche dans le métro de Londres, dont une grièvement. L’assaillant est un protestant contre les actions de la coalition internationale en Syrie, qui fut arrêté à la station Leytonstone.
Syrie : le 10 décembre 2015, l’attentat de Tall Tamer organisé par l’État islamique fait plus de 50 morts.
Pakistan : le 13 décembre 2015, au moins 23 personnes sont mortes après une explosion dans le marché de vêtements de Parachinar. L’attentat, qui visait la minorité chiite et se voulait vengeur de la guerre civile syrienne, est revendiqué par le groupe sunnite Lashkar-e-Jhangvi82.
Syrie : le 30 décembre 2015, au moins 16 personnes sont tuées et 30 blessées dans des attentats-suicides contre trois restaurants à Qamichli, revendiqués par l’État islamique83.
Russie : le 30 décembres 2015, 1 mort et 11 blessées dans une fusillade revendiqué par l’État islamique au Daguestan .
2016 (extraits)
Afghanistan : le 1er janvier 2016, trois personnes dont un enfant sont tuées après une attaque contre un restaurant à Kaboul84.
Inde : le 2 janvier 2016, une base militaire est attaquée près de la frontière avec le Pakistan, à Pathankot. Les assaants du groupe islamiste Jaish-e-Mohammed tuent au moins 11 personnes avant d’être neutralisés85.
Nigeria : le 5 janvier 2016, une attaque de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria fait au moins sept morts.
France : le 7 janvier 2016, un islamiste marocain portant une fausse ceinture attaque des policiers à l’aide d’un couperet à viande, il est abattu86.
France : le 11 janvier 2016, un adolescent turc âgé de 15 ans agresse à la machette un enseignant juif. L’auteur dit avoir agi « au nom d’Allah » et de l’organisation État islamique. Un blessé87.
Libye : le 7 janvier 2016, attentat à Zliten, contre un centre de formation des garde-côtes, tuant au moins 65 personnes. Cette attaque est revendiquée par l’État islamique en Libye.
Irak : le 11 janvier 2016, prise d’otages, voiture piégée et fusillade dans un centre commercial à Bagdad faisant 12 morts et 14 blessés. L’attentat est revendiqué par l’État islamique. Le même jour, à Mouqdadiyah, 20 personnes sont tuées par un double attentat dans un café88.
Turquie : le 12 janvier 2016, attentat-suicide dans le centre d’Istanbul fait 10 morts et au moins 15 blessés. Le Premier ministre de Turquie annonce que l’État islamique en est responsable.
Pakistan : le 13 janvier 2016, attentat contre un centre de vaccination à Quetta tuant 15 personnes dont 12 policiers89.
Indonésie : le 14 janvier 2016, attentat de Jakarta organisé par l’État islamique faisant 4 morts.
Burkina Faso : le 15 janvier 2016, attentats à Ouagadougou faisant 30 morts. Les attaques terroristes sont revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).
Afghanistan : le 17 janvier 2016, attentat-suicide perpétré par l’État islamique à Jalalabad tue 14 personnes. Le consulat pakistanais était visé90.
Pakistan : le 19 janvier 2016, un terroriste se fait exploser près de Peshawar et fait au moins 11 morts.
Pakistan : le 20 janvier 2016, attaque de l’université de Charsadda de Charsadda, menée par des talibans, faisant 21 morts.
Afghanistan : le 20 janvier 2016, un terroriste se fait exploser près de l’ambassade de Russie, causant au moins 7 morts.
Somalie : le 20 janvier 2016, un attentat à la voiture piégée et une fusillade dans un restaurant à Mogadiscio fait au moins 20 morts. L’attaque est revendiquée par les islamistes shebabs.
Égypte : le 22 janvier 2016, l’État islamique revendique un attentat à la bombe au Caire qui fait 9 morts dont 6 policiers.
Cameroun : le 25 janvier 2016, trois attaques sur le marché de Bodo par les islamistes de Boko Haram font 29 morts et au moins 30 blessés.
Syrie : le 26 janvier 2016, double attentat revendiqué par l’État islamique à Homs. Au moins 24 personnes sont tuées.
Nigeria : le 27 janvier 2016, trois terroristes se font exploser tuant au moins 13 personnes et faisant une trentaine de blessés dans la ville de Chibok, dans le nord-est du Nigeria.
Égypte : le 27 janvier 2016, l’État islamique revendique un attentat à la bombe qui a tué 4 militaires dans le Sinaï.
Arabie saoudite : le 29 janvier 2016, un terroriste de l’État islamique se fait exploser dans une mosquée chiite à Al-Ahsa dans l’est de l’Arabie saoudite. Le bilan est de 4 morts et 18 blessés91.
Nigeria : le 29 janvier 2016, un attentat-suicide commis par un adolescent dans un marché à Gombi fait plus de 10 morts.
Syrie : le 31 janvier 2016, au moins 70 personnes sont tuées et près de 110 blessés dans une triple explosion près du sanctuaire chiite de Sayeda Zeinab au sud de Damas. L’État islamique revendique l’attentat92.
Tchad : le 31 janvier 2016, dans la région des Grands Lacs, deux attentats-suicides commis par Boko Haram tuent 3 personnes et en blessent plus de 50 autres93.
Somalie : le 2 février 2016, une bombe explose dans un avion de ligne de la compagnie Daallo Airlines, faisant 1 mort et 2 blessés. L’attentat est revendiqué par les chabab somaliens, affiliés à Al-Qaïda94.
Pakistan : le 6 février 2016, un terroriste circulant a vélo s’est fait exploser près d’un camion des forces de sécurité à Quetta, dans l’ouest du Pakistan, faisant 9 morts et 35 blessées95.
Syrie : le 9 février 2016, un attentat visant des policiers à Damas aurait fait 9 morts96.
Nigeria : le 9 février 2016, 58 personnes perdent la vie dans un double attentat-suicide commis par deux femmes terroristes au camp de déplacés de Dikwa97.
Mali : le 12 février 2016, une base de l’ONU à Kidal est attaquée par des djihadistes présumés. Trois casques bleus guinéens sont morts, et 30 autres sont blessés. Un peu plus tôt, trois soldats maliens ont été tués dans une embuscade à Tombouctou98.
Cameroun : le 19 février 2016, un double attentat-suicide fait au moins 20 morts et plusieurs dizaines de blessés sur un marché à Mémé, dans le nord du Cameroun99.
Syrie : le 21 février 2016, plus de 150 personnes sont mortes dans une série d’attentats sanglants commis par l’État Islamique à Damas et à Homs. Quatre explosions ont eu lieu, dont une causée par une voiture piégée et deux par des terroristes100.
Mali : le 22 février 2016, un attentat contre un hôtel hébergeant à Bamako la mission de l’Union européenne qui entraîne l’armée malienne est déjoué. Un des assaillants est mort et plusieurs se sont échappés101.
Afghanistan : le 27 février 2016, deux attentats terroristes perpétrés par les talibans à Asadabad, dans l’est du pays, et à Kaboul font 25 morts102.
Somalie : le 29 février 2016, un attentat à la bombe revendiqué par les islamistes chabab, à Baidoa dans le sud-est de la Somalie tue 30 civils et fait au moins 60 blessés103.
Irak : le 29 février 2016, un attentat-suicide par l’EI visant la communauté chiite au nord-est de Bagdad fait au moins 40 morts et 60 blessés104.
Yémen : le 4 mars 2016, une fusillade dans un hospice catholique à Aden fait au moins 16 morts.
Irak : le 6 mars 2016, un camion piégé par l’EI explose à un point de contrôle près de Hilla, au sud de Bagdad, causant la mort d’au moins 47 personnes et faisant 72 blessés105.
Tunisie : le 7 mars 2016, onze membres des forces de l’ordre et sept civils sont tués à Ben Gardane, dans l’est de la Tunisie dans un assaut mené par plusieurs dizaines d’hommes de l’EI. On dénombre 36 morts du côté des assaillants106.
Côte d’Ivoire : le 13 mars 2016, un attentat a lieu au Grand-Bassam, un quartier touristique de la station balnéaire ivoirienne. Il fait 18 morts, dont trois soldats des forces ivoiriennes.
Nigeria : le 16 mars 2016, deux femmes commettent un attentat-suicide dans une mosquée de Maiduguri lors de la prière du matin, faisant 25 morts107.
Turquie : le 19 mars 2016, attentat-suicide à Istanbul visant des civils qui fait 5 morts, dont l’auteur.
Mali : le 21 mars 2016, attaque revendiquée par le groupe Al-Mourabitoune contre le quartier général de l’EUTM Mali à Bamako, un assaillant tué et deux personnes interpellées108.
Belgique : le 22 mars 2016, des attaques organisées par l’État islamique frappent la Belgique. Deux attentats-suicides ont lieu à l’aéroport de Bruxelles et un troisième kamikaze se fait exploser dans le métro au niveau de la station de Maelbeek. Bilan définitif : 32 morts, 340 blessés.
Yémen : le 25 mars 2016, un triple attentat-suicide de l’État islamique fait au moins 22 morts à Aden109.
Irak : le 25 mars 2016, attentat au sud de Bagdad lors d’un match de football. Un bilan provisoire fait état de 32 morts et d’au moins 84 blessés.
Pakistan : le 27 mars 2016, un attentat-suicide perpétré contre la communauté chrétienne célébrant Pâques, à Lahore, dans l’est du Pakistan, fait plus de 72 morts et 340 blessés.
Arabie saoudite : le 2 avril 2016, un attentat à la bombe revendiqué par l’État islamique contre la police à Riyad fait un mort110.
Afghanistan : le 19 avril 2016, une attaque à Kaboul visant une équipe responsable de la protection des personnalités du gouvernement fait 64 morts et 347 blessés. C’est la plus grande attaque des talibans sur une zone urbaine depuis 2001.
Congo-KInshasa : le 4 mai 2016, des extrémistes musulmans égorgent et tuent 34 chrétiens au Nord-Kivu111.
Congo-Kinshasa : le 6 mai 2016, une nouvelle attaque suit celle du 4 mai, où les rebelles musulmans assassinent 13 autres personnes111.
Irak : le 2 juin 2016, 19 femmes femmes yézidies sont brûlées vives par l’État islamique pour avoir refusé de devenir des esclaves sexuels112.
Turquie : le 7 juin 2016, attentat à la bombe à Istanbul, 11 morts.
Israël : le 9 juin 2016, deux Palestiniens inspirés par l’État islamique ouvrent le feu sur des terrasses de cafés et de restaurants à Tel-Aviv : quatre morts113.
États-Unis : le 12 juin 2016, une fusillade à Orlando fait 49 morts et 53 blessés. L’auteur de cette fusillade, Omar Mir Saddiqui Mateen, a prêté allégeance à l’organisation État islamique.
France : le 13 juin 2016, double meurtre à Magnanville. Un commandant de police et sa compagne, fonctionnaire du ministère de l’intérieur (Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider), sont assassinés devant leur domicile à Magnanville par Larossi Abballa. L’attentat est revendiqué par l’organisation État islamique.
Liban : 8 d’attentats-suicides font 5 morts et 28 blessés à Al-Qaa, un village situé a quelque kilomètres de la frontière syrienne114.
Turquie : le 28 juin 2016, attentat à l’aéroport d’Istanbul, bilan : 45 morts et 239 blessés en raison de l’ouverture du feu sur les passagers de l’aéroport Atatürk par trois kamikazes qui se font ensuite exploser.
Cameroun : le 30 juin 2016, attentat suicide à Djakan. Un kamikaze du groupe islamiste nigérian Boko Haram se fait exploser dans le nord du pays ; bilan : une dizaine de morts115.
Égypte : le 1er juillet 2016, un prêtre copte est assassiné dans le Mont Sinaï, à El-Arich. Ce meurtre aurait été revendiqué par l’État islamique.
Bangladesh : le 2 juillet 2016, des hommes lourdement armés tuent 20 otages, la plupart étrangers, massacrés à l’arme blanche, dans un restaurant de Dacca au Bangladesh avant que les forces de sécurité ne mettent fin à l’attaque revendiquée par le groupe État islamique116.
Irak : le 3 juillet 2016, attentat à Bagdad, 292 morts et plus de 200 blessés dans un attentat-suicide perpétré par un djihadiste de l’État islamique.
Arabie saoudite : le 4 juillet 2016, attentat à Médine faisant 4 morts et 4 blessés.
Syrie : le 5 juillet 2016, attentat-suicide revendiqué par l’État islamique dans un quartier kurde de la ville de Hassaké ; au moins 16 morts et 40 blessés117.
France : le 14 juillet 2016 à Nice, le jour de la fête nationale, un Tunisien, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, fonce dans la foule au volant d’un camion sur la promenade des Anglais, tuant 86 personnes et en blessant 286, avant d’être abattu par les forces de l’ordre. L’État islamique revendique cet acte.
Allemagne : le 18 juillet 2016, attentat à bord d’un train régional assurant une liaison entre les villes de Treuchtlingen et Wurtzbourg en Bavière. Un migrant afghan de 17 ans agresse des passagers avec une hache et un couteau, faisant 4 blessés graves et 1 blessé léger avant d’être abattu par la police. Un drapeau de l’État islamique est retrouvé dans la chambre du jeune homme dans la maison de sa famille d’accueil. L’organisation État islamique revendique l’attaque le 19 juillet 2016.
Afghanistan : le 23 juillet 2016, attentat suicide à Kaboul visant la communauté chiite. Revendiqué par l’État islamique, cet attentat fait au moins 80 morts et 231 blessés118.
Allemagne : le 25 juillet 2016, un attentat-suicide à la bombe devant le festival d’Ansbach par un réfugié syrien blesse 15 personnes. Ce dernier a prêté allégeance à l’État islamique119.
Irak : le 25 juillet 2016, attentat à Bagdad dans un quartier chiite : au moins 12 morts et 37 blessés120.
Somalie : le 26 juillet 2016, double-attentat suicide à Mogadiscio. Au moins 13 morts, l’attentat est revendiqué par le groupe terroriste islamiste Al-Shabbaab121.
France : le 26 juillet 2016, lors d’une messe, deux islamistes munis d’armes blanches prennent en otage plusieurs personnes dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Un prêtre est égorgé, et un paroissien est blessé. Les deux terroristes sont abattus par les forces de l’ordre, l’un d’eux était fiché S. Selon le Président de la République, « les deux terroristes se réclament de Daesh »122,123. L’attentat est revendiqué via Amaq, l’agence de presse de l’État islamique124.
Syrie : le 27 juillet 2016, un attentat à la voiture piégée, revendiqué par l’État islamique, fait 57 morts et 170 blessés à Qamichli, ville à majorité kurde125,126,127.
Somalie : le 31 juillet 2016, attentat-suicide dans la capitale Mogadiscio. Cinq civils sont décédés ainsi qu’un policier128. Cette attaque serait revendiquée par le groupe terroriste Al-Shabbaab 129.
Afghanistan : le 1er août 2016, attentat au camion piégé devant un hôtel pour étrangers dans les faubourgs de Kaboul, revendiqué par les talibans. Un policier est tué ainsi que les trois assaillants130.
Yémen : le 2 août 2016, double attentat suicide dans le sud du pays, dans la ville de Habilayn, qui tue 6 soldats et blesse une dizaine de personnes131,132. L’attaque serait l’œuvre d’Al-Qaida.
Afghanistan : le 4 août 2016, attaque terroriste des talibans contre un car de touristes dans la province de Gor. Les cinq passagers auraient survécu, sous protection de l’armée légale afghane 133 .
Belgique : le 6 août 2016, agression à la machette de deux policières dans la ville de Charleroi. L’intéressé aurait crié « Allah uakbar ». Le ministre belge de l’intérieur au vu de l’enquête propose la « piste terroriste »134. Le Premier ministre dénonce une « attaque à connotation terroriste »135. Le lendemain, l’État islamique revendique l’attentat136.
Pakistan : le 8 août 2016, attentat revendiqué par l’État islamique contre une réunion d’avocats dans un hôpital dans la ville de Quetta, dans le sud-ouest du pays. Deux cent personnes, dont nombre d’avocats et de journalistes, étaient rassemblées devant les urgences de l’hôpital après l’assassinat, quelques heures plus tôt, du bâtonnier de la province. L’attentat fait au moins 70 morts137,138.
Syrie : le 12 août 2016, dans le contexte de la bataille d’Alep, l’État islamique enlève 2000 habitants de la ville de Minjeb, au nord de la Syrie139,140.
Syrie : le 14 août 2016, attentat kamikaze à la bombe dans un autobus à Atme (en) dans le nord de la Syrie, contre un car transportant des combattants syriens. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, l’attaque aurait fait 15 morts141. Le lendemain 142, l’État islamique revendique l’attentat.
Libye : le 17 août 2016, l’État islamique lance une série de 9 attaques simultanées à la bombe contre les forces légales dans la ville de Syrte. L’opération fait 9 morts et 82 blessés143.
Russie : le 17 août 2016, dans la banlieue est de Moscou, un poste de police subit les coups d’assaillants, armés notamment d’une hache144. Le lendemain, l’État islamique via son agence de presse Amaq 145.
Nigeria : le 18 août 2016, l’organisation islamique Boko Haram attaque un convoi de commerçants couvert par les forces de l’ordre sur la route de Maiduguri, et fait 5 victimes146.
Turquie : le 21 août 2016, une bombe explose lors d’un mariage dans la ville kurde de Gaziantep. L’attaque fait au moins 51 morts147,148,149.
Thaïlande : le 23 août 2016, un attentat à la voiture piégée devant un hôtel à Pattani , dans l’extrême sud de la Thaïlande fait 1 mort et 30 blessés. Bien qu’elle ne soit pas revendiquée, l’attaque a été attribuée aux insurgés indépendantistes150.
Indonésie : le 28 août 2016, un prêtre catholique est agressé au couteau par un musulman sur l’île de Sumatra lors d’une messe151.
Yémen : le 29 août 2016, un attentat à Aden revendiqué par l’État islamique tue 60 personnes152.
Syrie : le 5 septembre 2016, plusieurs attaques simultanées ont lieu en Syrie, revendiquées par l’État Islamique, dans les villes de Tartous, Homs, Damas et Hassaké. Le bilan provisoire s’élève à 48 morts153,154.
Pakistan : le 16 septembre 2016, un attentat-suicide fait 36 morts dont 8 enfants dans une mosquée à la frontière avec l’Afghanistan155,156
États-Unis : le 17 septembre 2016, un homme d’origine somalienne blesse neuf personnes à l’arme blanche dans un centre commercial du Minnesota avant d’être abattu par un citoyen armé. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.157,158
États-Unis : le 17 septembre 2016, l’explosion d’une bombe blesse 29 personnes à New York. Deux jours plus tard un suspect est arrêté, Ahmad Khan Rahami, citoyen américain d’origine afghane.
Jordanie : le 25 septembre 2016, l’écrivain chrétien Nahed Hattar est assassiné alors qu’il devait être jugé pour une caricature envers l’islam159.
Belgique : le 5 octobre 2016, deux policiers sont victimes d’une attaque au couteau160. Le parquet fédéral privilégie la piste terroriste.
Nigéria : le 18 novembre 2016, 3 attentats-suicides font 6 victimes dont 4 terroristes islamistes161.
Égypte : le 24 novembre 2016, 8 militaires égyptiens sont tués dans un attentat à la voiture piégée dans le désert du Sinaï162.
Somalie : le 26 novembre 2016, au moins 8 personnes sont tuées dans l’explosion d’une voiture piégée à Mogadiscio. Les islamistes shebab semblent être derrière l’attentat163.
États-Unis : le 29 novembre 2016, un islamiste blesse 11 personnes dans une université de l’Ohio avant d’être abattu par un policier. L’attaque est revendiquée par l’État islamique164.
Philippines : le 29 novembre 2016, 9 personnes dont 7 membres de la garde du président Rodrigo Duterte et 2 militaires sont blessés par un engin explosif, dans une région où opère une faction de l’État islamique165.
Nigéria : le 9 décembre 2016, 56 personnes sont tuées et 57 blessées dans un double-attentat suicide, imputé à Boko Haram166,167.
Égypte : le 11 décembre 2016, pendant la célébration de la messe du dimanche, 26 chrétiens sont assassinés dans un attentat à la bombe dans une église copte orthodoxe du Caire, 31 autres personnes sont blessées168. La quasi-totalité des victimes sont des femmes et des enfants, l’attentat ayant visé l’endroit où ils s’assoient traditionnellement pendant la messe.
Nigéria : le 11 décembre 2016, Boko Haram envoient deux fillettes commettre un attenta-suicide dans un marché. Bilan de 1 mort et 18 blessés169.
Somalie : le 11 décembre 2016, un attentat-suicide fait au moins 20 morts et 48 blessés à Mogadiscio. L’attaque est revendiquée par les shebabs.170
Turquie : le 19 décembre 2016, l’ambassadeur russe en Turquie, Andreï Karlov, est assassiné par balles lors d’une exposition d’art à Ankara. Le tueur a hurlé Allah Akbar et évoqué Alep avant d’échanger des tirs avec les forces de l’ordre puis d’être abattu171.
Allemagne : le 19 décembre 2016, un camion fonce sur la foule au marché de Noël de Berlin et fait au moins 12 morts et 48 blessés. L’État islamique revendique l’attentat 24 heures plus tard. Le conducteur du camion, Anis Amri est abattu 4 jours après l’attaque à Milan en Italie. Parmi les 12 victimes se trouve un Polonais, conducteur d’origine du camion, assassiné par le terroriste.
Philippines : le 25 décembre 2016, une explosion près d’une église de l’île de Mindanao, où se rendaient des catholiques à la messe de Minuit (Noël) fait 13 blessés, Mindanao est connue pour être une zone où les islamistes sont particulièrement actifs.
Irak : le 31 décembre 2016, deux kamikazes se font exploser dans un marché de Bagdad et font 27 morts et 53 blessés. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
2017 (extraits)
Turquie : le 1er janvier 2017, une fusillade dans une discothèque d’Istanbul fait 39 morts et 65 blessés176. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Irak : le 2 janvier 2017, un attentat suicide à Bagdad fait 32 morts et 61 blessés. L’attentat est revendiqué par l’État islamique.
Somalie : le 2 janvier 2017, un attentat-suicide fait 3 morts à Mogadiscio, le siège de l’Amisom était visé. Il s’agit probablement d’un acte des islamistes shebab.
Turquie : le 5 janvier 2017, l’explosion d’une voiture fait 2 morts (dont un policier) et une dizaine de blessés à Izmir, deux terroristes ont été abattus par les forces de l’ordre, ils avaient avec eux un armement lourd et prévoyaient de faire tuer bien plus de monde.
Irak : le 5 janvier 2017, l’explosion d’une voiture aux abords d’une mosquée de Bagdad dans un quartier chiite fait 6 morts et 15 blessés.
Syrie : le 7 janvier 2017, un attentat à la voiture piégée fait 48 morts et plusieurs dizaines de blessés à Azaz. Il s’agit de toute évidence d’un acte commis par l’État islamique.
Irak : le 8 janvier 2017, un attentat à la voiture piégée fait 12 morts et 35 blessés dans un quartier chiite de Bagdad. L’attentat a été revendiqué par l’État islamique.
Israël : le 8 janvier 2017, un sympathisant de l’État islamique tue 4 soldats israéliens en blesse 15 autres, en fonçant sur eux avec un camion.
Syrie : le 12 janvier 2017, un kamikaze se fait exploser à Damas et fait au moins 7 morts.
Mali : le 18 janvier 2017, un attentat à la voiture piégée fait plus de 50 morts à Gao.
Somalie : le 25 janvier 2017, un double attentat fait au moins 13 morts à Mogadiscio.
France : le 3 février 2017, attaque contre des militaires au Carrousel du Louvre à Paris.
Afghanistan : le 8 février 2017, une voiture piégée explose dans l’enceinte de la cour suprême de Kaboul. L’attentat fait 20 morts et 40 blessés.
Égypte : le 12 février 2017, un vétérinaire chrétien est assassiné à El-Arich.
Irak : le 14 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 4 morts à Bagdad.
Irak : le 15 février 2017, un kamikaze tue 11 personnes avec une voiture piégée dans un quartier chiite de Bagdad.
Irak : le 16 février 2017, un attentat à la voiture piégée fait 52 morts et des dizaines de blessés dans un marché de Bagdad.
Égypte : le 22 février 2017, deux chrétiens coptes, un père et son fils, sont tués dans le Sinai par des membres de l’État islamique. Le père a été abattu par balles tandis que son fils a été brûlé vif192.
Égypte : le 23 février 2017, un chrétien est tué et sa maison incendiée dans le Nord du Sinaï. Cette zone voit depuis quelques jours une recrudescence des attaques envers les Coptes, devenus la principale cible des membres de l’État islamique.
Niger : le 6 mars 2017, dans la région de Tillabéri, des jihadistes tuent 5 gendarmes nigériens et en blesse un autre.
Afghanistan : le 8 mars 2017, l’État islamique revendique un attentat dans le plus grand hôpital militaire (Sardar Mohammad Daud Khan) de Kaboul. Le premier bilan fait état de plus de 30 morts et 50 blessés.
Syrie : le 11 mars 2017, double attentat à Damas revendiqué par le groupe djihadiste Tahrir Al-Cham et tuant 74 pèlerins chiites.
Somalie : le 13 mars 2017, attentat à la voiture piégée près d’un hôtel dans une rue très fréquentée de Mogadiscio, la capitale somalienne, tuant au moins cinq personnes et blessant 12 autres.
Nigeria : le 15 mars 2017, attentat suicide à Maiduguri, 2 morts, plusieurs blessés.
Irak : le 15 mars 2017, un attentat fait 7 morts et des dizaines de blessés à Tikrit.
Syrie: le 15 mars 2017, double attentat suicide à Damas, une trentaine de morts.
France : le 18 mars 2017, un homme s’empare de l’arme d’un militaire à Orly avant d’être abattu. Même s’il a affirmé au moment de son geste vouloir « mourir par Allah » et a été signalé pour « radicalisation » lors d’un séjour en prison en 2011-2012, ses motivations restent floues (il ne souhaitait plus retourner en prison) et le lien avec le terrorisme islamiste non démontré.
Royaume-Uni: le 22 mars 2017, un homme à bord d’une voiture fonce sur des passants sur le pont de Westminster à proximité du Parlement Britannique à Londres, avant de poignarder un policier à l’intérieur du Parlement britannique. Bilan, 5 morts (dont le policier) et au moins 50 blessés, dont certains dans un état grave. L’attaque « terroriste » a lieu un an jour pour jour après les attentats de Bruxelles qui avaient fait 32 morts.
Irak : le 29 mars 2017, à Bagdad, un attentat-suicide au camion piégé fait 14 morts et 36 blessés. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Russie : le 3 avril 2017, attentat au métro de Saint-Pétersbourg par un homme d’origine Kirghize, 15 morts et une cinquantaine de blessés.
Russie : le 4 avril 2017, fusillade à Astrakhan, 2 policiers tués par des islamistes radicaux .
Irak : le 5 avril 2017, un attentat perpétré par l’État islamique fait 31 morts (dont 14 policiers) et plus de 40 blessés à Tikrit.
Suède : le 7 avril 2017, un camion fonce dans la foule dans une rue principale de Stockholm conduit par un homme d’origine ouzbèke (vers un centre commercial), faisant 5 morts et une quinzaine de blessés.
Égypte : le 9 avril 2017, jour des Rameaux, qui marque le début de la Semaine sainte chez les chrétiens, un double-attentat suicide frappe les chrétiens coptes en Égypte. Deux églises sont attaquées pendant la messe, l’une à Tanta et l’autre à Alexandrie. Le bilan est de 45 morts et 136 blessés. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Égypte : le 13 avril 2017, jour du Jeudi saint, un adolescent chrétien de 16 ans est retrouvé égorgé. Le mode opératoire est typique des islamistes, les coptes subissant alors une terrible vague de persécution.
Syrie : le 15 avril 2017, un attentat-suicide vise un convoi de réfugiés d’une zone loyaliste (dans le cadre de la Guerre civile syrienne) à Rachidine et fait 126 morts dont 68 enfants. C’est l’un des plus graves attentats commis en Syrie.
Égypte : le 19 avril 2017, un policier est tué et trois autres blessés près d’un monastère chrétien dans le Sinaï, monastère qu’ils protégeaient. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
France : le 20 avril 2017, un homme ouvre le feu à l’arme automatique sur des policiers le long de l’avenue des Champs-Élysées, vers 21 heures, L’un d’entre eux est tué pendant l’attaque, deux autres ainsi qu’une passante sont blessés. L’assaillant est abattu et l’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Afghanistan : le 3 mai 2017, un attentat contre un convoi de l’OTAN à Kaboul fait 8 morts et 28 blessés.
Pakistan : le 12 mai 2017, un attentat à la bombe fait 25 morts et une trentaine de blessés.
Royaume-Uni : le 22 mai 2017, un attentat-suicide fait au moins 22 morts et 116 blessés à la sortie du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande dans la ville de Manchester211. Les victimes sont pour la plupart des jeunes femmes, des adolescentes ou des enfants, l’auteur de l’attaque est Salman Abedi, un Britannique d’origine libyenne. L’attentat est revendiqué par l’État islamique. L’attentat intervient 4 ans jour pour jour après le meurtre barbare de Lee Rigby à Londres par deux djihadistes nigérians
Syrie : le 23 mai 2017, un attentat à la voiture piégée fait 4 morts à Homs.
Somalie : le 23 mai 2017, un attentat-suicide fait 5 morts à Bosaso.
Philippines : le 24 mai 2017, des islamistes décapitent le chef de la police de Malabang.
Égypte : le 26 mai 2017, vendredi de l’Ascension chez les chrétiens et veille du Ramadan pour les musulmans, un attentat visant les chrétiens coptes fait 29 morts (dont 4 bébés) et 25 blessés. Ceux-ci se rendaient en bus à un monastère. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Afghanistan : le 27 mai 2017, un attentat à la voiture piégée fait 13 morts et 8 blessés. L’attaque est revendiquée par les talibans.
Irak : le 30 mai 2017, deux attentats à la voiture piégée à Bagdad font 28 morts et 115 blessés. Un troisième attentat-suicide à Hit fait 15 morts et 23 blessés. Ces attaques, qui visaient les chiites, sont revendiquées par l’État islamique.
Afghanistan : le 31 mai 2017, un attentat dans le quartier diplomatique de Kaboul fait au moins 150 morts et près de 400 blessés.
Philippines : le 1er juin 2017, un soldat de l’État islamique tue 37 personnes dans un hôtel-casino de Manille.
Cameroun : le 2 juin 2017, un double attentat-suicide à Kolofata fait 9 morts et une trentaine de blessés.
Afghanistan : le 3 juin 2017, un attentat pendant des funérailles à Kaboul fait 7 morts et 119 blessés.
Algérie : le 3 juin 2017, l’explosion d’une bombe tue 2 soldats et en blesse 4 autres près de la frontière tunisienne.
Royaume-Uni : le 3 juin 2017, à Londres 3 hommes à bord d’une fourgonnette renversent des passants sur le pont de Londres, puis, armés de couteaux ils poignardent des victimes en disant le faire pour Allah. Ils font au moins 8 morts et 48 blessés. Les 3 terroristes sont tués par la police. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Australie : Le 5 juin 2017, à Melbourne, un homme d’origine somalienne a abattu un client d’un hôtel avant de prendre en otage une Escort-girl. L’homme est finalement abattu par les autorités. L’attaque est revendiquée par l’État islamique, qui qualifie son auteur de « soldat ».
France : le 6 juin 2017, un homme attaque avec un marteau un policier et le blesse légèrement devant la cathédrale Notre-Dame de Paris . Les policiers répliquent et le blessent. L’assaillant, Farid Ikken, un Algérien de quarante ans, ancien journaliste disposant d’un visa étudiant, se déclare « soldat du califat ».
Iran : le 7 juin 2017, à Téhéran un groupe de soldats de l’État islamique commet des attaques simultanées au Parlement, au mausolée Khomeiny et dans une station de métro. Ils font au moins 8 morts et 39 blessés.
Royaume-Uni : le 7 juin 2017, une infirmière est grièvement blessée à Londres par 3 femmes qui la poignardent et la frappent en criant « Allah t’aura ».
Pakistan : le 8 juin 2017, l’État islamique revendique l’assassinat de deux Chinois kidnappés deux semaines plus tôt.
Nigéria : le 8 juin 2017, une attaque de Boko Haram fait 11 morts et de nombreux blessés à Maiduguri.
Irak : le 9 juin 2017, un attentat-suicide dans un marché de Moussayab fait 31 morts et 35 blessés. L’attaque est revendiquée par l’État islamique.
Afghanistan : le 10 juin 2017, une fusillade, probablement perpétrée par les talibans, dans une mosquée de Gardez fait 3 morts et 9 blessés.
Pakistan : le 11 juin 2017, 3 policiers sont tués par arme à feu à Quetta.
Égypte : le 12 juin 2017, un officier de police est assassiné à Sherbin.
Irak : le 13 juin 2017, les soldats de l’État islamique exécutent 5 civils à Mossoul.
Somalie : le 14 juin 2017, un attentat-suicide fait au moins 19 morts à Mogadiscio.
Afghanistan : le 15 juin 2017, un attentat-suicide dans une mosquée chiite de Kaboul fait au moins 4 morts et 8 blessés.
Israël : le 16 juin 2017, un double attentat dans la vieille ville de Jérusalem cause la mort d’un militaire israélien et en blesse un autre. Les trois assaillants sont abattus.
Nigeria : le 18 juin 2017, des attentats-suicides font 24 morts (civils et militaires) à Maiduguri. L’attaque est attribuée à Boko Haram.
France : le 19 juin 2017, un homme armé percute un fourgon de police sur les Champs-Élysées. Aucun mort n’est à déplorer, excepté l’assaillant, un fiché S.
Belgique : le 20 juin 2017, Oussama Zariouh a enclenché un ou plusieurs explosifs dans la gare centrale de Bruxelles. D’après plusieurs témoins, il aurait crié « Allahu Akbar » avant d’être tué par des militaires. L’attentat n’a pas fait de victimes.
États-Unis : le 21 juin 2017, Amor Ftouhi, un Canadien d’origine tunisienne, blesse un policier avec un couteau en criant Allah Akbar a l’aéroport Bishop au Michigan.
Syrie : le 2 juillet 2017, un attenta-suicide à Damas fait 18 morts et une vingtaine de blessés249.
Niger : le 4 juillet 2017, le groupe terroriste Boko Haram égorge neuf personnes et enlève 37 femmes à Ngalewa, au sud est du Niger.
Irak : le 4 juillet 2017, près de 200 hommes, femmes et enfants sont exécutés par Daech à Tal Afar.
Syrie : le 12 juillet 2017, un attentat-suicide à Idlib fait 12 morts et une douzaine de blessés.
Cameroun : le 13 juillet 2017, un double attentat-suicide fait 14 morts et une trentaine de blessés à Waza.
Égypte : le 14 juillet 2017, 2 Allemandes sont poignardées à mort dans une station balnéaire par un fondamentaliste islamiste.
Afghanistan : le 23 juillet 2017, les talibans attaquent un hôpital de la province de Ghor et tuent 35 personnes.
Afghanistan : le 24 juillet 2017, les talibans revendiquent un attentat-suicide à Kaboul qui fait 26 morts et 41 blessés.
Pakistan : le 24 juillet 2017, un kamikaze fait morts et des dizaines de blessés sur un marché de Lahore. L’attentat est revendiqué par les talibans.
Nigéria : le 25 juillet 2017, Boko Haram tue 48 personnes à Maiduguri.
Afghanistan : le 25 juillet 2017, les talibans tuent 26 soldats dans la base de Karzali.
Allemagne : le 28 juillet 2017, un islamiste arrivé en Europe comme demandeur d’asile fait 1 mort et 6 blessés dans une attaque au couteau à Hambourg.
Afghanistan : le 1er août 2017, un attentat-suicide dans une mosquée chiite de Hérat fait 33 morts et 70 blessés.
France : le 9 août 2017, attaque à la voiture bélier qui blesse 6 militaires à Levallois-Perret en région parisienne. [2] [archive]
Turquie : le 14 août 2017, un homme soupçonné de préparer un attentat attaque au couteau un policier et le blesse . Il est ensuite abattu par les forces de police . Il est soupçonné d’appartenir à l’État islamique.
Burkina Faso : le 14 août 2017 , un commando de 2 hommes ouvre le feu sur la terrasse d’un restaurant à Ouagadougou avant de se retrancher dans un bâtiment. Ils tuent 18 personnes et les assaillants sont abattus par les forces de l’ordre262.
Nigeria : le 16 août 2017, trois femmes kamikazes se font exploser à l’entrée d’un camp de déplacés à Mandarari, dans le district de Konduga. Le bilan des autorités locales fait état de 28 morts et 80 blessés.
Espagne : le 17 août 2017, à Barcelone, un assaillant percute la foule avec une camionnette en plein après-midi sur l’avenue la plus touristique de la capitale de la région de Catalogne. L’attaque, revendiquée par Daech, a été perpétrée par un commando de Marocains. Le bilan est de 16 morts et plus d’une centaine de blessés.
Espagne : le 18 août 2017, à Cambrils, un attentat islamiste à la voiture-bélier fait 1 mort et 5 blessés. L’attaque est perpétrée par la même cellule djihadiste que pour celle de Barcelone la veille. Cinq terroristes sont abattus par la police.
Finlande : le 18 août 2017, à Turku, un Marocain de 18 ans, demandeur d’asile, fait 2 morts et 6 blessés dans une attaque au couteau. Le caractère terroriste de l’attaque a été confirmé.
Russie : le 19 août 2017, à Sourgout, un homme blesse 7 personnes au couteau dans la rue avant d’être éliminé par la police. L’État islamique revendique l’attaque.
Belgique : le 26 août 2017, à Bruxelles, un Somalien âgé d’une trentaine d’année armé d’un « grand » couteau agresse deux militaires en criant « Allah Akbar ». L’assaillant est vite neutralisé et décède273,274.
Royaume-Uni : le 26 aout 2017, un homme attaque deux policiers avec un couteau à Londres. L’attaque est considérée comme terroriste.
France : le 13 septembre 2017, à Toulouse, des passants agressés par un homme aux cris de « Allah Akbar », 7 blessés dont 3 policiers.
Thaïlande : le 14 septembre 2017, un double attentat à la bombe fait un mort et une vingtaine de blessés dans le sud du pays. L’attaque est très probablement l’oeuvre des séparatistes islamistes.277
France : le 15 septembre 2017, un homme armé d’un couteau attaque un militaire en patrouille à la station de métro Châtelet à Paris. L’auteur a tenu des propos faisant référence à Allah : « Allah akbar, vous êtes des mécréants ».
2001-2018 : plus de 32 600 attentats
Cette merveilleuse histoire spirituelle s’enrichit tous les jours de nouveaux développements. Plus personne ne peut douter que l’islam est la religion de la paix.
Génocides islamiques du XXe siècle
1894-1917: Génocide contre les Arméniens :
2 millions de personnes massacrées par les musulmans au nom d’Allah en Turquie.
1914-1918: Génocide contre les Assyriens de Turquie :
250 000 personnes massacrées par les musulmans au nom d’Allah en Turquie.
1919-1923: Génocide contre les Grecs pontiques :
250 000 personnes massacrées en Turquie au nom d’Allah et expulsion de 250 000 autres vers la Grèce (Allah est Miséricordieux).
1930 : 40 000 décapitations publiques, 350 000 amputations dans une campagne de purification spirituelle en Arabie.
1933: Génocide contre les Assyriens chrétiens en Irak.
Plusieurs milliers de victimes. La communauté internationale, indifférente au début, réussit à stopper le massacre commis au nom d’Allah.
1942-1943: Génocide contre les « Mécréants » en Bosnie :
200 000 civils Serbes Chrétiens Orthodoxes, 40 000 Gitans et 22 000 Juifs massacrés au nom d’Allah dans des conditions tellement atroces que même les Nazis s’en émeuvent et interrompent la boucherie initialement projetée par le muphti de Jérusalem qui veut une Bosnie islamiquement pure et appliqué par les divisions SS musulmans (plusieurs de milliers de djihadistes nazis). Leur spécialité consistait à couper les membres des victimes avant de les ensevelir encore vivantes sous de la chaux vive.
1964-1965 : Génocide contre les Chinois communistes en Indonésie
1 million de partisans communistes souvent d’origine chinoise massacrés au nom d’Allah “ils jetèrent tellement de corps à la mer que les gens avaient peur de manger du poisson”.
1965-aujourd’hui: Génocide contre les Papous.
« Indonésislamisation » de la partie ouest de l’ile de Papouasie. Lorsqu’ils arrivent dans un village, les musulmans chassent les porcs, luttent contre les étuis péniens indigènes en obligeant les hommes à mettre des pantalons. Les réfractaires à cette « intégration » sont massacrés.
Le bilan oscille entre 100 000 et 1 million de tués en 2006 dans la plus parfaite indifférence générale (tout le monde n’a pas la chance de naître palestinien)…
1971: Génocide contre les Bengalis au Bangladesh : entre 1,5 et 3 millions de personnes massacrées au nom d’Allah .
L’armée pakistanaise viole aussi 200 000 femmes selon les estimations internationales; l’armée indienne met fin à ce génocide; aucun pays musulman n’a tenté de l’arrêter. 10 millions de réfugiés.
1975: Génocide contre les Timorais.
Invasion du Timor Oriental, présentée aux militaires indonésiens comme un jihad anti-communiste: massacre de milliers de Chinois et de catholiques; destruction des églises.
Bilan en 1984 établi par les Australiens, au moins 20 % de la population anéantie, soit 200 000 morts (dont 100 000 la première année) ; on peut raisonnablement penser à un bilan total de 250 000 à 300 000 morts une décennie après.
1983-aujourd’hui: Génocide des peuples noirs et non-musulmans au Soudan. Estimation à ce jour : 2-3 millions de morts pour la plus grande gloire d’Allah dans un relative indifférence.
Exemple d’action menée : en 1986, le chef de guerre soudanais Taib Musba attaque la tribu chrétienne des Uduk: 15 000 morts; il entre dans leur capitale Chali et déclare: “Vous allez être convertis du christianisme à l’islam aujourd’hui…” ; ceux qui refusent sont exécutés.
En 1992, le Vatican proteste contre les persécutions que subissent les chrétiens soudanais; le régime de Khartoum déclare : “L’Eglise Catholique est devenu l’ennemi du gouvernement soudanais ; nous savons comment nous en occuper.”
1993 février : publication du rapport Barbier à la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, sur les massacres des tribus nouba au Soudan: déportation, islamisation forcée, esclavage pour plus de 20 000 enfants.
1994 : rapport de l’ONU sur le Soudan, qui conclue que ce pays viole tous les droits de l’Homme; le président soudanais juge ce rapport “blasphématoire”
1994 : financement de trois camps terroristes dans le nord du Soudan par Ben Laden
1994 octobre: À Khartoum colloque sur le dialogue inter-religieux au Soudan où sont invités musulmans et chrétiens. A l’issue de celui-ci, le président Omar el Béchir déclare ouvertement à des participants musulmans que le gouvernement de Khartoum suit un plan à long terme pour convertir le Soudan en un Etat Islamique par tous les moyens.
2002 mars: témoignage de militants humanitaires au Soudan (région du Nil Sud) sur le jihad perpétré contre les populations du sud ; « les prisonniers sont interrogés exclusivement sur leur religion ; les musulmans sont libérés; les autres sont soit égorgés soit asservis ».
Ces dernières années, le plus terrifiant des Djihad est présent au Soudan. Jusqu’à ces dernières années, le « Djihad, Victoire et Martyr. »
Depuis plus de vingt ans, et sous les auspices du gouvernement, les leaders du Djihad Soudanais attaquent systématiquement les non-musulmans, pillent leurs biens et tuent les hommes.
Que s’est-il passé?
Plusieurs dizaines de milliers de femmes et d’enfants réduit à l’esclavage, les jeunes sont envoyés dans des écoles coraniques de fortunes, attachés et sont contraints à convertir à l’islam, ils doivent faire des marches forcées, sont battus et sont condamnés aux travaux forcés.
Les femmes et les jeunes filles subissent des viols collectifs rituels, elles font partis du butin, sont considérées comme les « biens » de ces tyrans; elles endurent des mutilations génitales et une vie de servitude sexuelle les attend.
Le « Djihad d’Etat » au Soudan a déjà causé la mort de plus de 2 millions de personnes et le déplacement de plus de quatre autres .
C’est la plus grande catastrophe humanitaire de notre époque.
Le Soudan sud vient de voter la séparation avec le nord musulman, mais des leaders islamiques comme Qaradawi, adulé lors de son retour en Égypte après des décennies d’exil sous le gouvernement Moubarak, qui a conduit l’ As-Salat, prière sacrée du vendredi devant 2 Millions de personnes sur la place Tahrir, littéralement place de la Libération théâtre du soulèvement du peuple égyptien face au régime du « Satrape » ont déjà nié ce vote et cette séparation voulue par ces chrétiens, non à la démocratie, non au partage, non au droit à la vie et au respect.
Total des génocides islamiques établis :
Estimation basse (peu probable) : 7 622 000 morts
Estimation haute (probable) : 11 022 000 morts
Je voudrais m’excuser, je n’ai pas mentionné les massacres de chrétiens en Syrie, Irak, Liban, l’aide apportée par les musulmans aux nazis, massacre en Ouganda, en Inde-Pakistan, …..
Les crimes des uns n’exonérant pas ceux des autres, gardons par ailleurs présent à l’esprit que la religion catholique et tant d’autres religions humaines ont commis elles aussi nombre d’atrocités et de meurtres. Chacun devrait en tirer leçon.
Il suffira cependant de rappeler qu’aujourd’hui, 200 millions de chrétiens dans le monde sont persécutés et empêchés de vivre librement leur foi par l’Islam , quand ce n’est pas victimes çà et  de génocides jamais mentionnés dans la presse.
Lire l’ouvrage de Ibn Warraq, Pourquoi je ne suis pas musulman (1995).
L’islam est la religion la plus dangereuse actuellement pour l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Ibn Warraq prononce à la fois un excellent réquisitoire et une clarification historique de qualité sur une religion qui s’est créée et développée uniquement sur des bases guerrières et discriminatoires. L’ouvrage est une référence incontournable sur l’incompatibilité passée, présente et future de l’islam avec la démocratie et la laïcité, l’impérialisme musulman, les sévices imposées aux femmes, la permanence du jihad et les origines d’une religion qui est apparue comme du banditisme. L’auteur détruit l’aura spirituelle de Muhammad pour dévoiler un chef militaire intolérant et brutal qui use d’un paravent de spiritualité pour unir les Arabes dans leur conquête du monde. Cet excellent ouvrage ne manque pas non plus de fustiger les intellectuels et politiciens occidentaux qui, par peur de l’accusation de racisme ou par avidité électorale, éludent le problème de l’islam guerrier. Entretenir la croyance d’un islam humaniste et démocratique n’est ni un rêve ni une illusion, c’est un mensonge.
Nouveau décompte : 670 millions !
Plus de 670 millions de non-musulmans ont été massacrés depuis la naissance de l’Islam.
Les chiffres continuent d’augmenter tout le temps – le dernier en titre étant la Syrie, avec un nombre estimé entre 400 000 et 480 000 morts, tandis que d’autres massacres oubliés de l’histoire ne cessent d’être ajoutés.
Au total, plus de 80 millions de chrétiens ont été tués par des musulmans en 500 ans dans les Balkans, en Hongrie, en Ukraine et en Russie.
Des chiffres manquent encore sur le génocide islamique du peuple juif, l’objectif constant de l’Islam depuis 1400 ans.
Puis il y a l’Inde. L’estimation officielle des massacres musulmans du peuple hindou est de 80 millions. Cependant, l’historien musulman Firistha (né en 1570) a écrit (dans Tarikh-i Firishta ou le Gulshan-i Ibrahim) que les musulmans ont abattu plus de 400 millions d’hindous jusqu’au sommet de la domination islamique de l’Inde, ramenant la population hindoue à 200 millions à l’époque.
Avec ces nouveaux ajouts, le nombre de personnes tuées par les musulmans depuis la naissance de Mahomet serait de plus de 669 millions de meurtres.
Islam : La religion du génocide
L’inquisition espagnole
Pensez que l’inquisition espagnole a été mauvaise ? Réponse : plus de gens sont tués par les islamistes chaque année que pendant la totalité des 350 ans de l’Inquisition espagnole.
L’Inquisition espagnole était une réponse à la nature multi-religieuse de la société espagnole suite à la reconquête de la péninsule ibérique par les Maures musulmans.
L’inquisition (Tribunal del Santo Oficio de la Inquisition) de 1478 à 1834 a été établie en raison d’invasions musulmanes. C’était une guerre destinée à mettre fin à l’infiltration islamique et à la conquête arabe. Il est assez intéressant de constater à quel point leur méthodologie était similaire à celle des musulmans. Était-ce l’habitude prise suite à une longue association sous domination musulmane, ou une stratégie…
Après l’invasion en 711, de vastes zones de la péninsule ibérique ont été gouvernées par les musulmans jusqu’en 1250. Les musulmans voulaient prendre le contrôle dans tout le pays et de s’étendre en France pour installer un État islamique– comme aujourd’hui l’Etat islamique qui se conforme aux mêmes lois du coran. Cependant, la Reconquista n’a pas entraîné l’expulsion totale des musulmans d’Espagne, puisqu’ils ont été tolérés par l’élite chrétienne au pouvoir.
Pour expulser le parasite islamiste, le Tribunal a tué tous ceux et celles qui étaient soupçonnés d’être contaminés par l’Islam, même ceux qui étaient asservis par les musulmans.
L’Inquisition non seulement pourchassait les protestants et les Marranes, faux convertis du judaïsme, mais recherchait aussi des faux convertis ou récidivistes parmi les Morisques, musulmans convertis de force au catholicisme. Beaucoup de Morisques étaient soupçonnés de pratiquer l’Islam en secret. L’inquisition a tué toute personne soupçonnée d’être des traîtres ou des taupes. Personne n’a été épargné.
L’initiative fut si réussie, qu’en 1609, en l’espace de quelques mois, l’Espagne se vida de ses Moriscos. Les expulsés étaient les morisques d’Aragon, de Murcie, de Catalogne, de Castille, de Mancha et d’Estrémadure.
En d’autres termes, l’inquisition espagnole a sauvé toute la région de la domination islamique. Ce fut un acte héroïque brutal mais essentiel dans l’histoire qui a vu le sacrifice de millions de personnes.
Afrique
Thomas Sowell [Thomas Sowell, Race et Culture*, BasicBooks, 1994, p. 188] estime que 11 millions d’esclaves ont été expédiés outre-Atlantique et 14 millions ont été envoyés dans les pays islamiques d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.
Pour chaque esclave capturé, beaucoup d’autres sont morts.
Les estimations de ces dommages collatéraux varient. Le célèbre missionnaire David Livingstone a estimé que pour chaque esclave qui a atteint une plantation, cinq autres ont été tués lors du raid initial, ou sont morts de maladie et de privation durant les marches forcées. [Conseil presbytérien des femmes, David Livingstone*]
Ceux qui ont été laissés derrière, les très jeunes, les faibles, les malades et les vieux, moururent tôt puisque les principaux fournisseurs de ressources et protecteurs avaient été tués ou réduits en esclavage.
Donc, pour 25 millions d’esclaves livrés au marché, nous avons environ 120 millions de morts.
Et bien entendu, il n’est plus secret que l’Islam dirigeait (et dirige toujours d’ailleurs) le commerce des esclaves en Afrique. Les récentes publications sur les marchés aux esclaves d’Irak ne sont que la dernière manifestation d’un phénomène inscrit dans le coran.
Les chrétiens
Le nombre de chrétiens massacrés par l’Islam est estimé 9 millions [David B. Barrett, Todd M. Johnson, Tendances Chrétiennes du Monde AD 30 –AD 2200, William Carey Library, 2001, p. 230, tableau 4-10].
L’estimation approximative de Raphael Moore dans son livre Histoire de l’Asie Mineure est que 50 millions de chrétiens sont morts dans les guerres menées par le djihad (serfes.org)
Ainsi, en comptant le million de chrétiens africains tués au 20e siècle, nous avons :
59 millions de chrétiens tués en Asie Mineure
80 millions de chrétiens tués par des musulmans pendant 500 ans dans les Balkans, en Hongrie, en Ukraine et en Russie.
Hindous
Koenard Elst dans son ouvrage sur le négationnisme en Inde donne une estimation de 80 millions d’hindous tués par les djihadistes en Inde. (Koenard Elst, négationnisme en Inde, Voice of India, New Delhi, 2002, p. 34.)
L’Inde est aujourd’hui la moitié de la taille de l’Inde ancienne, en raison précisément du djihad. Les montagnes près de l’Inde, qui s’appellent Hindu Kouch, signifient le «bûcher funèbre des Hindous» (voir dreuz.infoHindi Kouch).
[Mise à jour : Selon des rapports de 1899, notamment une déclaration faite par le chef religieux indien Swami Vivekananda citant l’historien musulman Firistha, les musulmans ont massacré plus de 400 millions d’hindous pendant le règle musulman de 800 ans, ramenant la population de 600 à 200 millions. Firishta a écrit le Tarikh-i Firishta et le Gulshan-i Ibrahim. Si les musulmans ont effectivement abattu plus de 400 millions de personnes en Inde, le génocide musulman dans le monde dépasserait 890 millions de victimes.
«Lorsque les Mahométans vinrent pour la première fois, on nous a dit– je pense, selon l’autorité de Ferishta, l’historien musulman le plus âgé– que nous étions six cents millions d’hindous. Nous sommes maintenant environ deux cents millions. » (Interview de Swami Vivekananda, publiée dans Prabuddha Bharat. Avril 1899 et compilée sous la rubrique «Sur les limites de l’hindouisme».)
Bouddhistes
Les bouddhistes ne suivent pas l’histoire des guerres. Gardez à l’esprit que dans le jihad, seuls les chrétiens et les juifs étaient autorisés à survivre en tant que dhimmis (serviteurs de l’islam) ; tous les autres devaient se convertir ou mourir.
Le jihad a tué les bouddhistes en Turquie, en Afghanistan, le long de la Route de la Soie et en Inde.
Le total est d’environ 10 millions. [David B. Barrett, Todd M. Johnson, Tendances Chrétiennes du Monde 30 ap. J.-C. 2200, Bibliothèque William Carey, 2001, p. 230, tableau 4-1.]
Les Juifs
Assez curieusement, l’islam n’a pas tué assez de juifs dans son jihad pour affecter de manière significative les totaux du génocide. Le jihad des juifs, en Arabie, a été efficace à 100%, mais les victimes se comptaient en milliers, pas en millions.
Après cela, les juifs se soumirent et devinrent dhimmis (serviteurs et citoyens de seconde classe) de l’Islam et n’avaient plus de pouvoir politique.
Données manquantes
Perses. Les musulmans ont envahi et occupé la Perse qui était pacifique, qui était disciple de Zorohaustra. Le nombre de morts n’est pas encore connu.
Chrétiens du Moyen-Orient.
Chinois pendant les invasions mongul.
Les musulmans ont massacré 11 millions de musulmans depuis 1948, en plus des 669 millions de non-musulmans qu’ils ont assassinés au cours des siècles. Combien de musulmans ont-ils assassinés pendant plus de 1400 ans, nous l’ignorons encore.

Conclusion
670 millions de morts, c’est plus que Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, Idi Amin, les croisades, l’inquisition, et la guerre de 100 ans réunis. C’est plus que les génocides socialistes du 20e siècle. Et le plus terrible, c’est que ça ne s’arrête pas ! Il ne se passe pas un jour de l’année sans que des personnes soient tuées au nom de l’islam.
En fait, aucune idéologie n’a été aussi génocidaire que l’islam.
Aucune idéologie n’a été si sanguinaire depuis si longtemps, depuis des siècles.

Et aucune idéologie n’a jamais été aussi hostile à la liberté, à la femme, et aux droits de l’homme.
Il serait temps que ça s’arrête. Pour de bon. Mais ça ne s’arrêtera pas. C’est le plus grand danger pour l’homme mais les écologistes préfèrent s’intéresser au danger climatique pour l’homme. C’est le système le plus meurtrier mais les médias préfèrent montrer du doigt les néo-nazis et suprémacistes blancs, qui représentent une microscopique minorité.
C’est la religion du génocide alors on dit d’elle que c’est la religion d’amour, de tolérance et de paix. –

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.