mercredi 30 octobre 2019

30/10 - LE LÂCHE D'ISIS EST MORT ! 
L'AGENT FINANCÉ PAR L'ÉTAT PROFOND, 
POUR CRÉER LA CHAOS AU MOYEN-ORIENT, EST MORT ! 



Le "Calife" Baghdadi est un juif israélien, agent du Mossad
Edward Snowden, l’ancien employé à l’agence national de sécurité américaine, NSA, a révélé que les services de renseignement britannique et américain et le Mossad ont collaboré ensemble pour la création de l’EIIL/DAESH/ISIS. Leur calife de pacotille, Abou Bakr al-Baghdadi a suivi une formation militaire intensive durant une année entière entre les mains du Mossad.
Les informations des articles qui vont suivre sont contradictoires, je les relaies parce que les informations des mérdias et des réseaux sociaux sont comme toujours bien différentes, mais pour moi nous allons gagner peut importe tout ceci. Il nous faut faire confiance à Poutine et à Trump qui ne peuvent dévoiler leur stratégie. Nous allons gagner parce que nous allons nous en donner l'occasion en arrêtant de nous soumettre.

On nous ment sur Ben Laden, sur Benalla, sur Baghdadi (BBB) et sur tant d'autres choses. Mais nous apprenons de plus en plus à écouter notre voix intérieure. Ne nous laissons pas distraire et travaillons à ce que nous pouvons changer de notre côté. Chacun fait sa part.
--------------------------
Le chef de Daech s’e serait fait exploser ce dimanche 27 octobre, lors d’un raid américain mené en Syrie. Des Frères musulmans au califat, il avait fait partie de plusieurs organisations djihadistes. Il était dans un petit village chrétien quasi-inconnu du nord-ouest de la Syrie : Baricha*. Le "calife" de l'organisation terroriste a déclenché sa ceinture d'explosifs alors qu'il s'est retrouvé piégé lors d'un raid américain dans le nord de la Syrie dimanche.
Voici donc la raison de tout ce remu-ménage à la frontière entre la Turquie et la Syrie.
*Barisha, aussi orthographié Barisha ou Baricha; est un village antique localisé au nord-ouest de la Syrie. Datant de la période paléo-byzantine, on y trouve les vestiges de bâtiments résidentiels ainsi que plusieurs pressoirs à olives. 




Le Figaro :
Abou Bakr al-Baghdadi - de son vrai nom Ibrahim Awwad Ibrahim al-Badri - naît en 1971 à Samara, au nord de Bagdad. Issu de la classe moyenne, son père Awwad était imam dans une mosquée de cette ville du «Triangle sunnite», qui abrite un mausolée chiite qu’Al-Qaida attaqua en 2006, allumant les braises de la guerre confessionnelle entre les deux branches de l’islam. Le jeune Ibrahim est taciturne, ses paroles à peine audibles. Un adolescent plutôt timide, se rappellent ses voisins. Mais les photos de l’époque montrent un regard noir, perçant. Quand Ibrahim n’est pas à l’école, il fréquente la mosquée. Plongé dans des lectures religieuses, ses amis le surnomment «le croyant». La radicalisation de celui qui deviendra «calife» remonte bien avant l’invasion américaine de l’Irak en 2003. Elle plonge, selon ses biographes, dans «un mélange de fondamentalisme religieux et de totalitarisme vécu sous le régime laïc de Saddam Hussein, le tout alimenté par une volonté tenace de contrôler les autres.

Abou Bakr al-Baghdadi a cherché à établir un "califat" islamique en Syrie et en Irak, mais on se souviendra davantage de lui comme du chef du groupe au régime impitoyable qui a semé la terreur au cœur de l'Europe et a mis en place une organisation éphémère si extrême qu'il a été évité même par Al-Qaïda.
Avec une prime de 25 millions de dollars (39 millions de dollars) sur sa tête, al-Baghdadi a dirigé ses partisans à la fois frileux, violents mais étonnamment disciplinés, en capitalisant sur les sentiments de suprématie sunnite et de perte du droit de vote lors du tumulte qui a suivi le Printemps arabe.
-------------------------------
Mort d’al-Baghdadi: le commandant des FDS évoque cinq mois d’«une surveillance précise»
L’opération visant à éliminer le chef de Daech*Abou Bakr al-Baghdadi a été possible grâce à plusieurs mois de travail de renseignement, a déclaré Mazloum Abdi, chef militaire des Forces démocratiques syriennes (FDS).
https://fr.sputniknews.com/international/201910271042330073-mort-dal-baghdadi-le-commandant-des-fds-evoque-cinq-mois-dune-surveillance-precise/
-------------------------------
Par Sierra (Nouvelle Zélande)
Je ne l'appellerai pas un leader. Je ne lui donnerai pas de nom. L'une des rares bonnes choses que notre Premier ministre néo-zélandais, de l'État Profond, a fait, c'est de ne jamais nommer le tireur de la mosquée. Je ne connais toujours pas son nom. Et je ne lui donnerai pas de nom non plus. Il me dégoûte. 
C'est ce que j'appelle à faire dans les manifs. Arrêter de chanter "Emmanuel Macron tête de con". C'est lui donner du pouvoir. Il faut l'ignorer. 

La Nouvelle-Zélande a été l'un des derniers pays à cesser de financer la Fondation Clinton, il y a quelques semaines à peine. L'Australie a mis fin à son financement en 2016. Je m'écarte du sujet.... 
Le fait que ce méprisable lâche d'ISIS ait fait exploser sa ceinture de kamikaze et qu'il ait emmené trois de ses enfants avec lui est plus que révoltant. Les courageuses troupes américaines, qui ont toutes survécu à l'opération militaire extrêmement dangereuse, ont été forcées d'assister au massacre d'enfants innocents. Comme l'a dit le président Trump lors de la conférence de presse, "il est mort en gémissant et en pleurant, comme un chien !"
Voici le lien vers le compte Twitter du Président Trump avec l'annonce de la mort....
Déclaration du président Trump sur la mort d'Abou Bakr Al-Baghdadi
Le président Donald J. Trump fait une déclaration sur la mort d'Abou Bakr Al-Baghdadi, le 27 octobre 2019. - Département d'État des États-Unis
https://twitter.com/realdonaldtrump?lang=en



On le voit sur ces photos aux côtés du sénateur américain John McCAIN * 
-----------------------------------------
Aucun démocrate n'a applaudi cet événement courageux qui a changé le monde. Au lieu de cela, ils se recroquevilleront à leur place, leurs activités de trahison étant sur le point d'être révélées. Il y a une photo en ligne de leur héros McCain lors d'une réunion avec le lâche d'ISIS. Pas étonnant que Q dise : "Ces gens sont stupides ! Et bien sûr, le Président Trump n'a pas pu informer à l'avance le Congrès corrompu de l'opération en raison du risque pour la sécurité. Ces méchants de l'État Profond auraient prévenu le lâche d'ISIS. 
Leur manque d'éloges à l'égard du président Trump en dit long !
Le monde a changé aujourd'hui, le plus positivement. La Lumière est en train de Gagner ! Et la Ré-initialisation Financière vient de se rapprocher, les amis....
Là où on va, on y va tous.
Amour et Lumière
Sierra (NZ)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.