mardi 22 octobre 2019

22/10 - VIOLENCES POLICIÈRES : 
LA STRATÉGIE VICIEUSE DU CHÈQUE EN GRIS. 




Ne voulant pas apporter une réponse politique aux mouvements sociaux, la macronie choisit la voie autoritaire de la répression. Pour éviter d'avoir à reconnaitre les violences policières, les politiques en marche et les forces de l'ordre se couvrent mutuellement.

Le témoignage du pompier dijonnais touché à l'œil suite au face-à-face avec la police

LES POMPIERS MANIFESTENT – Les Reportages du Média Pour Tous
La CGT mise en cause. "Pourquoi la CGT organise des manifestations différentes pour les différents corps de métier?" Complice du pouvoir.
Pompier un jour, pompier toujours
"Tout est mis en place pour nous diviser"
-------------------------------------------------------
Les policiers avaient manifesté à l'appel de leur syndicat corrompu et protégés par les gendarmes. Les GJ et les journalistes ont été nassés et sifflés.
LES POLICIERS SE REBIFFENT – 
Thilbault" : "Pourquoi la police laisse-t-elle faire les blackblocs?
Les défilés des Gilets Jaunes sont imposés par le préfet et il peut décider de les faires passé par des endroit avec de gros travaux, dont des pavés, ce qui est le cas dans beaucoup de Place à Paris contrairement à ce que dit un policiers ici..

FLIC ET GILET JAUNE. «IL Y A UNE ÉNORME PERTE DE SENS DU MÉTIER DE POLICIER».
https://vol370.blogspot.com/2019/10/0510-flic-et-gilet-jaune.html

Mal-aimés, débordés, lassés… Les policiers au bord de la crise de nerfs
Traumatisés par l’attaque de la préfecture, les fonctionnaires n’en peuvent plus. Beaucoup doutent de leur mission. Rien ne va plus dans les rangs.
Le moral est au plus bas dans les rangs des forces de l’ordre, deux semaines après l’attaque qui a fait quatre morts, outre l’assaillant, à la préfecture de police de Paris. « Cet attentat nous a porté le coup de grâce, tranche un officier. On a été frappé dans NOS locaux par un type de chez NOUS. » « Cataclysme », « choc », « traumatisme »: les fonctionnaires n’ont pas de mots assez forts pour qualifier ce bain de sang commis par un agent administratif de la prestigieuse et ultra-sécurisée Direction du renseignement.
La quinzaine de psychologues de la cellule très rapidement mise en place a eu fort à faire. Plus de 400 personnes sont venues chercher auprès d’eux écoute et soutien. « D’habitude, les policiers, soucieux de ne pas montrer de faiblesse, sont très rétifs au soutien psychologique », observe l’un d’eux. Si la cellule est désormais fermée, tous ceux qui le souhaitent peuvent composer un numéro de téléphone dédié, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. L’ambiance reste morose, le drame est encore dans toutes les conversations, souligne un haut gradé. Il y a eu beaucoup d’arrêts maladie dans les services touchés par le drame. »
Où est la cellules, les psychologues pour les Gilets Jaunes persécutés, ceux qui ont perdu un œil, une main ou un membre de leur famille? Sont ils des sous-hommes? Des déchets de la société, des intouchable comme en Inde?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.