vendredi 22 mars 2019

22/03 - L'ANRAQUE DE LA LISTE "GILET JAUNE"  
BERNARD TAPIE. 
- AFFAIRE BENALLA : PLENEL S'APPRÊTE À BALANCER 
SUR UN SOMBRE COLLABORATEUR DE MACRON. 




La parasitocratie est à la manœuvre pour détourner les Français de la révolte et les amener à débattre et à voter. Tapie, Macron, Sarko vont plus que jamais tenter de manipuler l'opinion publique afin de continuer à racketter le peuple en toute impunité.

Edwy Plenel démolit Bernard Tapie : un vendeur de grosse arnaque qui a fait un casse de 400 millions

Il faut en finir avec le foot business qui enrichit ces vermines. Le foot, ça se joue dans des petits clubs locaux, ça ne doit pas enrichir toujours les mêmes.

Chaque acte de notre vie est un bulletin de vote. Nous devons réfléchir à l'importance du moindre de nos actes. La surconsommation amène la pollution, la vraie, l'esclavage d'enfants à l'autre bout du monde, sans parler des dégâts sur notre propre santé.

ALLEZ VOUS FAIRE FOOT !!! LA MAFIA ET LE FOOTBALL.
------------------------------------------------------------------


Affaire Benalla : Plenel s'apprête à balancer sur un sombre collaborateur de Macron (21/03/19)


«Nous révélons aujourd'hui sur Mediapart un nouveau personnage de l'Affaire Benalla, quelqu'un qui est encore à l'Élysée, tout près d'Emmanuel Macron. Cette affaire est immense, vous allez comprendre demain. C'est immense cette affaire.»
Le garde du corps de Macron est un proche de Benalla, spécialiste de «l’effraction» et de «l’infiltration»
L’actuel principal garde du corps d’Emmanuel Macron est un proche d’Alexandre Benalla, dont il a poussé au recrutement à l’Élysée dans des conditions dérogatoires. L’homme en question, Christian Guédon, est aussi, d’après son C.V. consulté par Mediapart, un spécialiste dans les « domaines [...] de l’effraction et de l’infiltration », ainsi que « des techniques d’ouverture discrètes des serrures de bâtiments et véhicules » à des fins judiciaires. 
----------------------------------------
21/03/2019 - Affaire Benalla: pour Philippe Bas "C'est grave de ne pas respecter son serment devant la commission parlementaire"

Philippe Bas, président de la commission des lois du Sénat réagissait aux soupçons de faux témoignage d'Alexandre Benalla, Vincent Crase et trois proches d'Emmanuel Macron. Pour lui: "C'est grave de ne pas respecter son serment devant la commission parlementaire."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.