jeudi 21 mars 2019

21/03 - ITALIE. CES BATEAUX HUMANITARISTES SPÉCIALISÉS 
DANS LA RÉCUPÉRATION, MAQUILLÉE EN SAUVETAGE, DE « MIGRANTS ». 
LE TRAFIC D'ÊTRE HUMAINS. 




Il y a urgence. Cela n'a que trop duré, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur ce trafic ignoble d'êtres humains. Des hommes courageux se battent, nous devons les aider. Chaque jour voit se continuer ces atrocités. Nous devons arrêter ces malades, mettre fin au Système qui permet cela. 
Salvini lutte contre ce fléau comme le fait Trump à frontière entre les USA et le Mexique et les médias, non seulement nous mentent, mais désignent ces hommes comme étant des monstres ou des ennemis des peuples. Dans tous les pays il y a du trafic d'êtres humain, même en France des enfants disparaissent. Pas pour tout le monde. Des être abominables avides d'argent organisent le trafic pour que d'autres personnes encore plus abominables imposent d'atroces souffrances à des êtres innocents. Il est de notre devoir de faire tout notre possible pour mettre fin rapidement à ces atrocités, déguisées en aide humanitaire.
Eric Fiorile en parle dans sont livre écrit en 1989 pour lequel il a fait 3 ans de prison.
"Aujourd’hui, ces enlèvement pour des assouvissements de la chair sont bien plus discrets et les seigneurs se nomment maintenant banquiers ou présidents, mais rien n’a véritablement changé et plus d’un million de personnes sont victimes chaque année du trafic humain."

En Italie, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, l’actuel homme fort du gouvernement, ne baisse pas les bras face à l’immigration clandestine, le trafic d’êtres humains et les manœuvres subversives des ONG humanitaristes, volontairement immigrationnistes.
Dès son arrivée au pouvoir l’an dernier, Salvini avait décrété la fermeture des ports italiens aux débarquements des clandestins recueillis par des bateaux humanitaristes spécialisés dans la récupération, maquillée en sauvetage, de « migrants » dans les eaux territoriales libyennes.


Kadhafi nous protégeait de ce trafic, de ces invasions*. On dit "la France est un pays d'accueil qui doit recueillir ses frères des pays en guerre". Mais que sait- on de tout ce trafic? On utilise les bons sentiments pour nous tromper et nous devenons complices de tant d'atrocités.
Il y a l'immigration plus ou moins volontaire, mais aussi des enlèvements dans le but d'un commerce honteux*.
Kadhafi nous avait avertis. 
Sarkozy l'a fait assassiner et a détruit son pays. Ce monstre court toujours, protégé par ses frères. Il passera à la trappe avec Macron.
Les merdias nous désignent les dirigeants qui servent leur peuple comme des tyrans et les dirigeants genre Macron, Sarkozy, Merckel comme des serviteurs du peuple, qui veulent amener la démocratie là où ils pillent les pays et exterminent des humains. Il en est souvent de même dans les familles. le monde est encore trop plein de pervers et l'empathie n'y a pas encore sa place. Mais, des êtres se lèvent, des GJ dans le monde entier.
---------------------------------
Media Presse :
Ce mardi 19 mars, l’Italie a saisi le Mare Jonio, un navire battant pavillon italien et affrété par le collectif de gauche et d’extrême gauche Mediterranea. Il était bloqué au large de l’île de Lampedusa après avoir embarqué 48 migrants à son bord en ignorant l’intervention des garde-côtes libyennes se trouvant à proximité.
Un porte-parole de la Garde-côte libyenne, l’amiral Ayoub Qassem, a dénoncé les agissements de l’ONG : « Les gardes-côtes libyennes étaient à 5 milles du canot pneumatique en panne, et elles étaient en mesure de récupérer en toute sécurité toutes les personnes à son bord. L’intervention de l’équipage du bateau de l’ONG Mediterranea n’était pas nécessaire et a été un prétexte. » Et ajoute-t-il : « Nous ne comprenons pas pourquoi il a voulu prendre lui les migrants à tout prix, même s’ils étaient dans les eaux libyennes. A notre demande d’éclaircissements, l’ONG a expliqué que les migrants se trouvaient en danger mais cela n’est pas vrai, puisqu’il ne s’agissait pas d’un naufrage mais d’une panne de moteur. »
Enfin Qassem souligne : « Les ONG font obstacle aux opérations de sauvetage par intérêt certainement pas humanitaire. »
De son côté le ministère de l’Intérieur italien a rappelé sa ligne de conduite consistant à fermer les ports et a demandé l’arrestation des contrevenants : « Si un citoyen force un barrage de la police ou des carabiniers, il est arrêté. Je compte bien que cela se produise. »
Hier, Matteo Salvini a donc confirmé l’arrestation des membres d’équipage du Mare Jonio : « Les douanes sont en train de procéder à la saisie du navire Mare Jonio, c’est pourquoi elles l’escortent actuellement dans le port de Lampedusa », « les interrogatoires des membres d’équipage pourraient avoir lieu dans les prochaines heures. » Matteo Salvini s’est félicité de l’action gouvernementale : « Parfait. Désormais il y a en Italie un gouvernement qui défend les frontières et fait respecter les lois, surtout aux trafiquants d’êtres humains. »
-------------------------------
*Réseaux Pédocriminels - Trafic d’enfants au cœur de l’Europe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.