jeudi 21 mars 2019

+21/03 - ASSISES DES GILETS JAUNES. 
A RUNGIS, LE DIMANCHE 17 MARS 2019.
Organisées par Riposte Laïque et Résistance Républicaine. 
Le RIC, bonne ou mauvaise solution ?


Dimanche avait lieu une réunion des Gilet Jaunes à Paris à la Bourse de commerce dans le quartier des Halles avec Jérôme Rodrigues à qui ils vont finir par tourner la tête à force de le mettre en vedette.

Les Gilets jaunes ont supprimé 75% des radars. Juste pour cela, plus de français devraient rejoindre leurs rangs, car ce n'est qu'un début et plus nombreux nous mettrons un coup de karcher aux instituions.

Le mouvement des Gilets Jaunes a commencé il y a 4 mois, c'était le moment de faire le point. Des personnes très informées, des patriotes de longue date se sont rassemblés en région parisienne.

VOICI LE PROGRAMME ET LE LISTE DES PARTICIPANTS
-----------------------------------------------------------------------
Par TV Patriotes
Ouverture des assises de la France des Gilets Jaunes.
Ouverture des assises de la France des Gilets Jaunes par Christine Tasin. A Rungis, le dimanche 17 mars 2019.
Christine Tasin dénonce l'arnaque de la manifestation du climat qui s'invite chez les Gilets Jaunes

https://www.youtube.com/watch?v=dP4ZexC3M2k
-----------------------------------------------------------
UN TRAITEMENT MÉDIATIQUE À CHARGE CONTRE LES GILETS JAUNES.
Discours de Martial Bild, Directeur des programmes de TV Libertés, sur le traitement médiatique des Gilets Jaunes
"La médiacratie n'aime pas le Peuple, n'aime pas la France"
-----------------------------------------------------------------------
MOINS D’IMPÔTS, MOINS DE TAXES : LES REVENDICATIONS ORIGINELLES DES GILETS JAUNES.
Discours de Nicolas Miguet, Président de Rassemblement des Contribuable Français, sur les revendications originelles des Gilets Jaunes
"On est rien tout seul, mais qu'est ce qu'on est beau ensemble, avec nos solitudes qui se réunissent"
-----------------------------------------------------------------------
LE RIC DES GILETS JAUNES VU DEPUIS LA SUISSE.- 26mn
Discours d’Uli Windisch, Directeur du site Les Observateurs, sur le RIC des Gilets Jaunes vu depuis la Suisse.
"Ce qui est traité au niveau de la commune ne doit pas se faire au niveau  du canton, ou du département....."
-----------------------------------------------------------------------
Le RIC, bonne ou mauvaise solution ?
Discours de Christine Tasin, Présidente de Résistance Républicaine, sur l’utilité du RIC,
Christine Tasin dénonce le RIC soulignant que, comme toute procédure démocratique, elle peut être utilisée pour imposer des lois contraires à l’intérêt du plus grand nombre et pour détruire nos sociétés occidentales.
https://www.youtube.com/watch?v=Ai9k5knDWqY
-----------------------------------------------------------------------
LES GILETS JAUNES SOMMÉS DE PAYER L’INVASION MIGRATOIRE.
Discours de Gérard Pince, économiste, sur les Gilets Jaunes face au défi migratoire
Les GJ ont besoin d'un leader informé pour les aider à conclure. Eric Fiorile, concepteur du Conseil national de Transition, est cet homme. De plus il a prévu le moment où le peuple voudra prendre son sort en main et voudra gérer son pays. Il s'est adressé aux GJ dans une nouvelle vidéo (à venir)
-----------------------------------------------------------------------
UN ANCIEN MINISTRE ITALIEN DE LA JUSTICE ACCUSE MACRON DE LA CASSE SUR LES CHAMPS ÉLYSÉES.
Discours de Mario Borghezio, député européen de la Lega, sur sa vision sur le phénomène des Gilets Jaunes, aux assises des Gilets Jaunes.
-----------------------------------------------------------------------
Conclusion de Pierre Cassen sur les assises de la France des Gilets Jaunes organisées par Riposte Laïque et Résistance Républicaine.
PIERRE CASSIN : L’ESPRIT DES GILETS JAUNES ET DES PATRIOTES EST MAJORITAIRE EN FRANCE.
"Ne pas parler de l'immigration, c'est faire le jeu de Macron. " Oui, mais en parler, c'est prendre le risque d'être traité de racistes et de nuire au mouvement. La France est considérée comme un pays d'accueil.
-----------------------------------------------------
De François Tara au sujet de  cette rencontre, celui-ci n'a pas pu s'exprimer lors de cette journée.

J'étais aux assises des GJ par François Tara :

Que faut-il faire maintenant ?

Le Mouvement doit trouver un nouveau souffle en s’inspirant du moyen d’action qu’il avait appliqué à ses débuts. Les Gilets Jaunes se rencontraient et échangeaient dans la liberté d’expression aux ronds-points. Le gouvernement a compris que c’était un danger et, même s’il n’y avait pas grande gêne, a chassé le plus qu’il pouvait les Gilets Jaunes de ces points de rencontre. Nous devons aujourd’hui nous retrouver partout où nous sommes présents pour nous connaître dans notre dimension humaine, discuter, développer notre critique, imaginer les suites de notre contestation, inventer la société que nous voulons. Avec les beaux jours et grâce aux réseaux sociaux, ces Rencontres peuvent se dérouler partout, quand on veut. Pour ne pas être victimes d’une dénonciation pour manifestation illégale, une fois sur le lieu de rencontre, les gilets peuvent être retirés : les rencontres de plus de dix personnes ne sont pas encore interdites. Nous pouvons établir des Rencontres régionales et nationales de représentants dûment mandatés et contrôlés afin de combattre toute corruption pouvant les pervertir pour répercuter à un échelon géographique plus large les échos des Rencontres locales et établir des stratégies pour l’action.

Et si on faisait un bilan provisoire du Mouvement des Gilets Jaunes ?
Au début du mouvement, avant que le terrorisme médiatique ne fasse taire les Gilets Jaunes, mettant sous le tapis ce qui ne cadrait pas avec l’image de pauvres un peu limités mentalement et aux horizons politiques très limités, les Gilets Jaunes parlaient de l’immigration massive et de l’islam. Au début du mouvement, les Gilets Jaunes osaient affirmer leur attachement au mode de vie occidental mis en péril par l’immigration musulmane et l’attaque généralisée de l’islam, ce mode de vie où la laïcité règne, où la femme est à égalité sociale avec l’homme, où la liberté de pensée et d’expression, même réduite, existait, où l’on avait le droit sans crainte de blasphémer comme de ne pas être traitée de pute parce que ne portant pas le hijab, où les citoyens juifs n’étaient pas harcelés, où finissait par peu importer la couleur de peau, où la délinquance ne s’était pas banalisée, coupant des quartiers entiers du reste de la Nation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.