mercredi 20 mars 2019


20/03 - LA POLICE EXPRIME SON RAS-LE-BOL 
NOTRE POLICE EST INEFFICACE À PROTÉGER LE PEUPLE ET LES BIENS. 
LA POLICE « MCDONALD'S » COMME IL SE DIT DANS LE MÉTIER ! 




Acte XVIII : Un policier blessé échappe au lynchage à Paris le 16 Mars 
https://www.youtube.com/watch?v=tfNwV1USTac
-----------------------------------------------------------
Gilets Jaunes – Des policiers ne veulent plus suivre les “instructions illégales” et servir de police politique
https://www.medias-presse.info/gilets-jaunes-des-policiers-ne-veulent-plus-suivre-les-instructions-illegales-et-servir-de-police-politique/106075/?fbclid=IwAR2aglxygXiGMNNHSNSJh8X8wqN8EOobquEd5t23ABwRrEihMCMSmjY5qxc

Sur les manifestations, la police ne reçoit pas d'ordre à l'arrivée des casseurs et Castaner attend que le chaos s'installe avant de faire intervenir la BAC et là, ils tirent les GJ comme à la foire, pas les casseurs.
Nous avons la preuve que les casseurs ne sont pas des Gilets Jaunes.**

La police et les gendarmes sont démotivés. Rentrés dans la police pour faire régner l'ordre, il sèment le désordre, sanctionnent le paisible citoyen pour laisser courir la racaille. Plus de vie de famille possible, divorce, dépression, suicide… pour un salaire de misère et des conditions de vie déplorables.
-------------------------------------------
Jacobelli traite Castaner d'amateur et Macron de gamin (LCI, 19/03/19
Laurent Jacobelli : «Jamais l'appareil d'État n'a été aussi mal organisé que sous Macron. On a l'impression d'une équipe d'amateurs dirigée par un gamin. La sécurité des manifestants et commerces n'est plus assurée. Christophe Castaner doit démissionner.» Ce ne sont pas des amateurs, mais des traîtres et des assassins. Le chaos est organisé volontairement.
Si Castaner démissionne, ils en mettront un autre du même genre. Il y a urgence à installer le Conseil National de Transition. Quel est le héro, parmi les forces de l'ordre, qui, en ayant la possibilité, permettra de mettre fin à cet état voyou.
-------------------------------------------
Les dessous des manifestations lors de la loi travail :
État d'urgence à la Police nationale, le témoignage accablant d'un policier de la BAC
Depuis des mois les manifestations ne faiblissent pas contre la loi Travail, les débordements des casseurs et des forces de maintien de l'ordre ne baissent pas non plus. Pour expliquer cette situation, un policier d'une brigade anti-criminalité (BAC) parisienne témoigne des dysfonctionnements chroniques qui laminent sa profession : les ordres qui n'arrivent jamais pour interpeller les individus violents, les conditions dégradées de la police depuis des années, l’abus et la peur de la sanction lourde contre ceux qui oseraient parler, le surmenage des effectifs, les jeunes recrues sacrifiées… Découvrez l’intégralité du texte de cette interview :
Parmi cette cohue, se trouve un mercenaire de l'UE qui a ordre de tirer un individu précis comme Jérôme Rodrigues, non violent, qui fédère.
Tout a été dit en novembre, mais l'état voyou, la gauche, les syndicats ont infiltré les rangs des GJ. Pourquoi avoir attendu la fin du grand débat que nous savions être une arnaque? Pourquoi une telle publicité pour le RIC?
** La preuve que les casseurs ne sont pas des Gilets Jaunes et Castraner le sait.
Olivier Besancenot avec Reporterre à propos des "policiers-casseurs" - 2014
Je les ai vu casser, ils m'ont frappée, exactement comme on les voit faire à 3mn à un monsieur âgé, j'était encore naïve et les CRS les laissent entrer et sortir de la manif en s'écartant. La manif suivante, je voulais, filmer. Même scénario, des jeunes m'ont protégée et dit de m'éloigner, qu'ils s'en occupaient. C'est terrible que ce soit les manifestants qui doivent nous protéger de la police ou des BlackBloc. Il faut vraiment changer le système, pas les laisser nous refiler un autre voyou au ministère de l'intérieur.
Vous avez des Benalla dans les manifs.
---------------------------------------
Les casseurs sont-ils vraiment des Gilets Jaunes ?
Des casseurs ont profité de la manifestation des Gilets Jaunes pour faire des dégradations et des destructions. Dans cette vidéo, on constate que ce sont les Gilets Jaunes qui ont alerté la police sa la présence de casseurs. À Paris, le samedi 24 novembre 2018 avec les vrais GJ, les gens des campagnes.
Les GJ : "Vous n'avez peut-être pas d'ordre, mais il faut y aller. Les casseurs ont des gilets jaunes...". La désobéissance civile ça existe, par contre obéir à des ordre voyous peut -être pénalisé*
A 4mn45 : c'était le bon temps où Castaner n'avait pas encore donné l'ordre de tirer dans la tête
* art. 431-1 : Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de menaces, l'exercice de la liberté d'expression, du travail, d'association, de réunion ou de manifestation
est puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende.
Le fait d'entraver, d'une manière concertée et à l'aide de coups, violences, voies de fait, destructions ou dégradations au sens du présent code, l'exercice d'une des libertés visées à l'alinéa précédent est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.
Les GJ conseillent les forces de l'ordre, protègent et rentrent les chaises et tables des terrasses des restaurants, aident les handicapés, le blessés, donne de l'argent aux sans abri, par contre ils ne peuvent rien contre les casseurs surentrainés.  C'est pour ça qu'il faut arrêter ces manifs. La manif c'est tous les jours en arrêtant de surconsommer, en bloquant l'économie, en montrant l'exemple d'une vie sobre dans l'empathie. Chacun sème sa graine, apporte une petite goutte comme le colibri de la fable pour éteindre l'incendie.
------------------------------
Les policiers casseurs :
CASSEURS OUI MAIS GILET JAUNE OU POLICE.
Police, les casseurs n'ont pas la même façon de se déplacer, sont plus minces, n'ont pas tous la même corpulence
---------------------------------------
Flics infiltrés manif - Gilets jaunes
Quels sont les ordres donnés aux policiers infiltrés à Dijon ... ?
Lors de la casse à l'hôpital Necker à Paris par des policiers, ils nous ont nassés et gazés à mort pour cacher leurs méfaits.
Quand il y a des casseurs, ils lancent les grandes très loin sur les manifestants, et ne s'en prennent pas aux casseurs, c'est systématique. Les flics, tous complice? On finirait par se le demander. Les autres sont en arrêt maladie, ils ne resterai que des collabos?
---------------------------------------


La police exprime son ras-le-bol - mai 2016
Avec plus de 300 policiers et gendarmes blessés depuis le début du mouvement, les forces de l'ordre sont souvent prises pour cible au cours des manifestations contre la loi Travail. Lassés, les policiers estiment être devenus "un exutoire à la colère sociale". Raphaël, policier qui exerce dans une unité de voie publique à Nantes, assure n'avoir jamais vu une telle violence en vingt ans de carrière. "C'est toujours une angoisse pour nos collègues ou nos familles de prendre un mauvais coup", a-t-il affirmé.
Les casseurs, "un exutoire à la colère sociale"! Non ils sont utiles à l'état voyou pour discréditer les manifestants paisibles.

Voilà ce qu'ils font aux bon flics, nous avons de nombreux témoignages et nombreux ont rejoint les rangs du Conseil National de Transition.
A mort le flic ! Témoignage-choc du policier Jallamion

Forces de l'ordre et Gilets Jaunes sont les otages de l'état voyou et nous devons nous révolter, tous en semble, une bonne fois pour toutes. Nous avons déjà une personne qui a tout organisé pour la suite, pour que le peuple gère lui même Son pays, il ne reste qu'à trouver le héro qui ira arrêter les voyous, nous avons le mandat d'arrêt (une fois de plus:-)
Eric Fiorile a créé une police pour le Peuple, Néo-Pol et a appelé les policiers intègre à la rejoindre. la Victoire est proche et mieux vaut être du bon côté. Se battre contre ses frères pour un salaire de misère n'est pas digne, mieux vaut vivoter quelques mois en se faisant héberger par de la famille, des amis et rejoindre la police du peuple.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.