lundi 18 mars 2019

18/03 - ACTE18 - DES CRS ONT-ILS VOLÉ DES MAILLOTS DU PSG. 

Le Foot/Fric les rend TOUS fous.
Les forces de l'ordre n'ont plus de matricule et sont masqués, eux, alors qu'on arrête des GJ qui ont un petit masque ou qui se servent dans ce magasin éventré. Ils pensent avoir tous les droits. La situation est en trains de s'inverser.
La préfecture de police de Paris indique que l'IGPN a été saisie (arnaque) suite à la diffusion d'images où l'on voit un policier (qui n'est pas un CRS) mettre des vêtements dans un sac à dos.
Vous faites allusion à ce passage du live vidéo du journaliste Rémy Buisine (Chaine BRUT)*, hier à Paris (la scène débute à 4h56’55"), qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux. On y voit distinctement un agent des forces de l’ordre (qui n'est pas un CRS contrairement à ce que suggère votre question) plier consciencieusement un tissu blanc (certains internautes croient reconnaître un maillot ou un survêtement du PSG) et le ranger dans un sac. Ce dernier contient plusieurs autres textiles de la même couleur.
La vidéo de la scène s’interrompt quand la caméra est violemment bousculée : le journaliste reproche aux policiers de lui avoir porté le coup de matraque (qu’on ne peut pas voir à l’image) et de ne pas avoir de matricule visible. On entend en retour l’un des policiers accuser les médias d’être des «mythos».
Sur Twitter, plusieurs publications très largement partagées accusent le premier policier d’avoir volé ces produits du PSG, et le second, auteur du coup de matraque, d’avoir voulu le couvrir.

La scène se déroule effectivement devant la boutique du Paris-Saint-Germain, sur les Champs-Élysées. «Il y a eu des pillages dans la boutique du PSG, décrit Rémy Buisine quelques instants avant. Il y a eu au moins une interpellation, et cette personne qui a été interpellée avait avec lui des vêtements qu’on peut trouver à l’intérieur de cette boutique. Et donc là, vous voyez à l’image, il y a donc des policiers qui sont rentrés à l’intérieur et qui ont procédé directement à des interpellations quand il y avait des personnes dedans.» On voit alors à l’image plusieurs membres des forces de l’ordre entrer et sortir du magasin du PSG. L’un d’entre eux y fait entrer une personne menottée.
A 4h56’55" du live de Brut, on entraperçoit, en arrière-plan, un policier qui ramasse des maillots rouges et bleus qui sont au sol à l’extérieur du magasin. Moins de deux minutes plus tard, on voit un fonctionnaire de police plier des vêtements pour les mettre dans un sac à dos, dans un coin formé par le bâtiment et une palissade de travaux. Il est entouré par au moins six autres agents de police et de nombreux manifestants sont à proximité. C’est vraisemblablement lui que l’on voit ensuite en plan resserré, à 4h59’00', plier des vêtements noir et blanc pour les mettre dans un sac.
Contactée par CheckNews, une source policière fait état d’images «embarrassantes»Selon franceinfo, la CGT Police Ile-de-France estime de son côté que «ce policier serait en train de collecter les preuves du pillage qui doivent ensuite faire office de pièces à conviction». et "mon cul c'est du poulet", ils nous prennent encore là pour des cons.
La préfecture de police de Paris n’a elle pas fait de commentaire, indiquant seulement que l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait été saisie. 
*8h de vidéo filmé par Rémy (voir à A 4h56’55 et 4h59’00 :


Rémy a déjà filmé le mouvement du 5 mai 2018 du CNTF remontant sur l'Élysée pour arrêter Macron, mandat légal en main. Mais comme pour le "mouvement du 14 juillet 2015" contre Hollande, les forces de l'ordre nous ont lâchés, suite à un tas de manigances de la part de l'état voyou..
Nouvelle vidéo du concepteur du CNTF, s'adressant aux GJ très bientôt.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.