vendredi 8 mars 2019

+08/03 - LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES. 
RÉVÉLATIONS D’UNE CORRUPTION SYSTÉMATIQUE. 



28/2/2019
Le mouvement des Gilets Jaunes
Ce n’est pas une révolution, mais la révélation d’une corruption systématique
Contre le Mondialisme, mais pour l’auto-détermination individuelle
Le changement au-delà de la France est essentiel
Le Passé nous montre l’Avenir

Le référendum d’initiative citoyenne (RIC)
L’Union Européenne sape la volonté démocratique de la population de tous les pays membres. C’est la raison pour laquelle depuis la mi-‪novembre les gens qui sont descendus dans la rue portaient des Gilets Jaunes. Au début, ils protestaient contre une hausse des taxes sur l’essence et le diesel qui frappaient le plus durement la France rurale. Obsédés par l’arnaque du réchauffement climatique, ils ont utilisé cet argument pour appliquer leur taxe carbone en augmentant les prix du carburant de 25%. C’est la goutte qui a fait déborder le vase en France. Le mouvement s’est poursuivi sur des questions basiques : le droit des individus d’avoir leur mot à dire dans les mesures prises, des mesures qui affectent leurs vies. En un mot, la « démocratie ».

Aucun des partis de gauche, ni de droite, quelles que soient leurs promesses de campagne, ne les ont tenues une fois au pouvoir, parce que leurs politiques leur étaient dictées par les élites. Donc, les gens ont perdu leur confiance dans tous les politiciens et exigent de nouvelles manières d’avoir voix au chapitre et de voir leurs souhaits exaucés.
La taxe sur les carburants est bientôt passée au second plan alors que la liste des exigences ne cessait de s’allonger. Ils ont protesté en faveur de la démission de Macron, et du Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), grâce auquel les citoyens pouvaient proposer leurs propres lois qui seraient ensuite soumises au vote du public. Le RIC pourrait effectivement contourner le Parlement Français et même l’UE et serait inscrit dans la Constitution Française. Une loi similaire existe depuis 1848 en Suisse et est régulièrement utilisée par les citoyens Suisses. C’est un instrument de Démocratie Directe et tout pays prétendant être une « démocratie » devrait l’inclure dans sa Constitution.
Le gouvernement Français a réagi par la violence, dans un désir apparent de provoquer en retour une violence permettant de condamner le mouvement comme étant violent. Par conséquent, sur les ordres de Macron, la police est devenue de plus en plus agressive en usant de tactiques militaires pour contrôler les manifestations des civils Français. Des milliers d’entre eux ont été arrêtés, environ dix personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessées par les brutalités policières. Néanmoins, le mouvement s’est acquis le soutien massif de près de 80% de la population Française, qui soutiennent les idées des « Gilets Jaunes », qui se propagent entre-temps dans toute l’Europe et le monde entier, bien que cela ne soit pas repris dans les reportages des grands médias.

Après avoir dans un premier temps envoyé des truands payés par le gouvernement casser des voitures et des vitrines, une armée de policiers vêtus de noir, ressemblant à des robots, ont encerclé et bloqué des groupes de paisibles manifestants des Gilets Jaunes, en les noyant dans des nuages de gaz lacrymogène et en tirant directement aux flash-balls sur les manifestants, en blessant des centaines, sinon des milliers étant donné que les véritables statistiques ne sont pas publiées. Certains ont perdu un œil, un membre ou une main. Le gouvernement n’a fait aucune déclaration à ce sujet.

Malgré toutes ces provocations, les Gilets Jaunes sont restés étonnamment calmes et déterminés. Seules quelques rares personnes, dont un populaire champion de boxe, a perdu son calme lorsqu’il a vu un manifestant se faire tabasser par la police.

Ce n’est pas une révolution, mais la révélation d’une corruption systématique

Il ne s’agit pas d’une révolution, mais plutôt de la révélation de la véritable nature du « système ». Le pouvoir est aux mains des bureaucrates et des politiciens, ce qui signifie le contrôle exercé sur peuple, l’économie, la religion, la finance et le capital. Ces marionnettes ont l’ordre de refaçonner les sociétés humaines sur toute la planète, en faveur des prérogatives de l’Etat Secret jusqu’à l’avènement du Nouveau Gouvernement Mondial. En appliquant des sanctions économiques, une propagande accablante et la force militaire de l’OTAN en vue de la « mondialisation » qui façonne la vie des gens sans leur consentement.

Macron, la marionnette des Rothschild Français est l’incarnation-même de ce système. Comme l’a exprimé Marine Le Pen dans sa déclaration anti-UE au cours de la dernière élection présidentielle, qui a été truquée pour permettre à Macron de l’emporter. Macron, qui a été porté au pouvoir par l’élite pour mettre en œuvre les mesures dictées par les Illuminati de l’Etat Secret, et imposées par l’Union Européenne. Macron, quelles que soient les circonstances, ne sera pas autorisé à céder. Mais maintenant que les gens sont éveillés et conscients de ce qui se passe, ils ne vont pas non plus s’arrêter. Contrairement au déclin général de l’éducation, les Français sont aujourd’hui bien informés et plutôt réalistes.

Par opposition à Macron, les éléments du programme de Le Pen étaient les suivants : sortie de l’Union Européenne, abandon de l’euro et sécurisation des frontières. La France est la sixième économie mondiale. Le Pen voulait que la France sorte de l’UE, un sujet qu’elle a abordé dans une réunion avec Trump. Si Marine Le Pen avait gagné et était entrée à l’Elysée, son premier déplacement officiel aurait été, non à Washington, mais à Bruxelles où elle aurait signifié à l’UE que le super-pouvoir de Bruxelles avait pris fin.

Marine Le Pen, une avocate de 50 ans, a utilisé comme arguments le sentiment croissant anti-immigrants, les attentats terroristes et une économie déclinante au cours de sa campagne électorale. Le même ressentiment contre les pouvoirs en place vivace en France existe en Allemagne, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas. Il est intéressant de noter que Le Pen est également un partisan de Vladimir Poutine, elle n’est pas acquise au changement climatique et a qualifié la mondialisation « d’une autre forme de totalitarisme ». Cela résonne familièrement à nos oreilles !

Contre le Mondialisme, mais pour l’auto-détermination individuelle
La mondialisation n’est pas, comme le prétendent ses partisans – le résultat inéluctable de la technologie moderne appliquée à la communication, au commerce et à la circulation. Elle n’est pas en faveur d’un monde qui rétrécit. Cependant, c’est en réalité une idéologie et une vision du monde qui ne peut être imposée que par la tyrannie.

« La mondialisation a rendu l’élite financière qui finance les politiciens très, très riche … mais elle a laissé des millions de nos travailleurs sans rien d’autre que la pauvreté et les maux de tête ».

C’est ce que Trump a déclaré à ses partisans.  

L’Union Européenne est avant tout une union douanière, pas une zone de libre-échange. La bureaucratie de 54.000 employés de Bruxelles est bien trop importante pour faire respecter une simple réduction des droits de douane à l’intérieur de l’UE. Elle n’est indispensable que pour une seule raison : commencer à élaborer ce que le mondialisme exige vraiment : un gouvernement Européen de fait, complet, avec un réseau dense de règlements et de mesures fiscales, des organismes quasi-judiciaires, une armée embryonnaire, et la soumission ultérieure de toutes les identités linguistiques, régionales et culturelles.

Ludwig von Mises* avait compris que l’auto-détermination était le but fondamental de la liberté, du véritable libéralisme. Il est vrai que les libertariens ne devraient pas se préoccuper de « souveraineté nationale » dans son acception politique, parce que les gouvernements ne sont pas des rois souverains et ne devraient jamais être jugés dignes de déterminer le cours de nos vies. Mais il est également vrai que plus le lien est ténu entre un individu et l’organisme qui prétend le gouverner, moins l’individu est soumis au contrôle et plus il a d’auto-détermination.
*Ludwig von Mises est un économiste autrichien puis américain qui a eu une influence importante sur le mouvement libéral et libertarien moderne. Il enseigne d'abord à Vienne puis à Genève jusqu'en 1940. Wikipédia

S’il était possible d’une manière quelconque d’accorder ce droit à l’auto-détermination à chaque personne individuelle, cela devrait être fait.

Le Brexit est un référendum sur la nationalité, une étape qui permet de s’éloigner du mondialisme et de se rapprocher de l’auto-détermination individuelle. 

Macron doit partir
Les manifestants des Gilets Jaunes veulent que Macron quitte l’Élysée. Pourquoi Macron est-il autant détesté par son propre peuple ? De 2014 à 2016, Macron était le Ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement socialiste du Président Hollande, une période durant laquelle il a préparé la très impopulaire « Nouvelle législation du travail », par laquelle les travailleurs seront finalement privés de la plupart de leurs droits sociaux, pour lesquels ils ont longtemps combattu pour les imposer. Mais maintenant ils peuvent être recrutés et limogés par l’industrie presque sans aucune protection sociale. La législation a finalement été mise en œuvre au cours de la première année du mandat de Macron.

Auparavant, entre 2008 – qui est par hasard l’année où la cabale a déclenché la « crise financière » - à 2012, Macron était un banquier d’investissement ayant réussi dans une Banque Rothschild en France, où il a appris les arcanes de la finance internationale, de la restructuration de la dette et, en fait – de l’esclavage par la dette.
Après-coup, il est évident qu’il a été préparé pour la présidence par le clan Rothschild et ses complices de l’élite. Faisant campagne de mi-2016 à 2017 pour les élections, il a été propulsé sur le devant de la scène par les médias financés par les banques. Il a promis un nouveau gouvernement du peuple pour le peuple avec son nouveau Mouvement « en marche ». Avec l’aide de coups montés comme le massacre de Nice le 14 juillet 2016, le jour de la fête nationale, il a promis plus de sécurité, un Etat d’Urgence permanent, similaire à la loi martiale, s’il devenait Président.

Le Roi Macron a été malhonnêtement élu Président au second tour le 7 mai 2017, par, selon le « système démocratique » en vigueur, une marge décisive – alors qu’en fait, il n’a recueilli que moins de 25% des voix de l’électorat Français.
Peu après sa victoire électorale, il a fait volte-face, à l’encontre de ses promesses électorales – ce qui n’a rien d’inhabituel pour les politiciens en général – mais ce qui distingue Macron des autres, c’est qu’il a affiché une arrogance abjecte, confinant au mépris ou même au dégoût pour le citoyen moyen, à qui il avait promis de gouverner avec justice. Il a commencé par supprimer des impôts pour les riches, et imposer de nouveaux impôts aux pauvres et à la classe moyenne, à réduire les retraites, l’assurance-chômage et l’assurance-maladie, et ainsi de suite.
Finalement la soi-disant écotaxe sur le carburant n’a été que la célèbre goutte qui fait déborder le vase, et la popularité de Macron est descendue sous les 18%.
Macron a finalement cédé sur la nouvelle taxe sur les carburants, et diverses autres taxes, ainsi que sur une augmentation du salaire minimum de 100 euros par mois. Tout cela présenté à la télévision publique avec un visage navré qui ne trompait personne – un geste hypocrite qui était « trop peu trop tard ». Pire encore, dans son discours télévisé, il n’a pas dit un mot sur la nouvelle législation du travail qu’il avait fait passer au Parlement, où son mouvement disposait d’une majorité absolue.
Retirer cette loi du travail impopulaire aurait pu donner à Macron le crédit qui lui manquait et lui manque toujours. Mais ceux qui tirent ses ficelles n’auraient pas toléré une telle concession qui aurait rogné leurs profits. Aujourd’hui, les Gilets Jaunes et près de 80% des Français ne demandent rien de moins que la démission de Macron. 

Le changement au-delà de la France est essentiel

Comment cela affecte-t-il l’économie ? Les manifestants et le peuple Français se plaignent de la détérioration continuelle de leur pouvoir d’achat et de la perte d’avantages sociaux conquis de haute lutte. Ils exigent une inversion pure et simple du transfert de richesse de la classe laborieuse vers l’élite – une tendance qui est clairement visible partout dans le monde occidental.
Si les Gilets Jaunes réussissent, cela pourrait signifier qu’un soulèvement économique, peut-être même une révolution économique pourrait se propager à d’autres pays. Les manifestants des Gilets Jaunes en sont parfaitement conscients, étant donné qu’ils appellent à des changements au-delà de la France. Déjà des manifestations similaires ont commencé, en Allemagne, en Hongrie, en Belgique, aux Pays-Bas et en Autriche, pour n’en citer que quelques-uns.
En Allemagne, les jours de la Chancelière Merkel sont comptés. Le parti émergent Alternative für Deutschland (AfD) a fait campagne pour la sortie du pays de l’UE. Ils veulent également fermer le Parlement Européen dans sa totalité. Tous ceux qui pensaient que le parti allait demeurer marginal dans la politique Allemande ont été choqués d’apprendre qu’en à peine quelques années d’existence, il était devenu en 2018 le deuxième parti le plus populaire en Allemagne, dépassant même le Parti Social-Démocrate (SPD).

Il existe un énorme mécontentement social en Allemagne pour des raisons qui ne sont pas très différentes de celles de la France – baisse du pouvoir d’achat, augmentation de la pauvreté. Une grande partie de la population Allemande, essentiellement les femmes, travaillent à temps partiel, et beaucoup d’entre elles, mères célibataires, ont besoin d’au moins deux emplois pour survivre. Elles échappent aux statistiques du chômage. Les médias contrôlés par l’Etat Secret ne vont pas en parler ou dire la vérité aux gens. Le mensonge a été leur pain quotidien depuis des années. Et cela ne va pas changer dans les prochains temps, à moins d’un changement de système.
Les Allemands veulent également sortir de l’Euro et de l’UE. Le gain macro-économique pour le pays serait énorme. Bien sûr, comme pour le BREXIT, les énormes avantages pour le peuple ne seront pas mentionnés par les grands médias, parce que ce serait la confirmation que les clowns de Bruxelles devraient être éliminés. Cela impliquerait de revenir aux fondamentaux de l’économie, de rompre avec l’économie des banques centrales, et essentiellement d’en revenir à une économie du peuple soutenue par une production locale pour des marchés locaux avec une monnaie locale saine et un système financier sous le contrôle du peuple.
Les gens seraient motivés pour travailler pour leur pays et leur bien-être, provoquant l’épanouissement de l’économie locale et du bien-être local. Si la Grèce avait fait ce pas en 2008-2009, lorsque la crise déclenchée par l’Etat Secret a frappé le pays, celui-ci serait déjà un pays prospère, ou du moins bien engagé sur le chemin de la prospérité, sans souffrir d’une dette étouffante.
D’un autre côté, si les choses restent en l’état, avec les quelques concessions à contre-cœur de Macron, le coût pour l’économie Française est estimé à 8 à 10 milliards d’euros. Aussi longtemps que Macron restera au pouvoir, il n’y aura pas de changement significatif pour les riches, étant donné qu’il ne va pas revenir sur le système fiscal. Il a été placé au pouvoir pour qu’il transmute de la richesse publique en richesse privée et amplifie le mouvement.
Cela signifie que la France devra voler les fonds quelque part ailleurs, par exemple dans les anciennes colonies Françaises comme le Tchad, qui sont toujours sous le joug pesant de la Banque Centrale Française. Ces pays ne peuvent contrôler leurs propres réserves, étant donné que leurs économies sont sous la coupe de l’économie Française – un fait largement ignoré.
En d’autres termes, si la situation reste telle qu’elle est, sans la percée radicale des Gilets Jaunes, l’état de l’économie va empirer. Il ne fait guère de doute que la propagande officielle va imputer la misère économique aux manifestants des Gilets Jaunes, alors que l’argent supplémentaire nécessaire va être extirpé des pauvres, et probablement des anciennes colonies Françaises. 

Le Passé nous montre l’Avenir
Le mouvement des Gilets Jaunes est une opportunité de changement qui peut s’étendre à d’autres pays d’Europe et du reste du monde. Nous qui sommes éveillés avons pour mission d’aider à informer le grand public de ce qui se passe réellement, et de ce qui a été accompli par le passé qui nous a plongé dans la crise dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Le passé nous enseignera des leçons utiles pour l’avenir.
A cet effet, un guide facile à lire a été compilé qui contient presque toutes les initiatives et décisions importantes prises par le passé. Il explique étape par étape comment nous en sommes arrivés à l’actuelle crise financière, sociale et économique.
Une fois cette compréhension acquise, elle nous enseigne comment nous pouvons ensemble mettre en œuvre le changement. Il n’est pas nécessaire que la plupart d’entre nous descendions dans la rue et protestions vêtus d’un Gilet Jaune. Beaucoup de citoyens peuvent s’informer eux-mêmes et les autres en étudiant le livre nécessaire au GRAND EVEIL, qui explique en un langage simple et logique, tout ce qui est allé de travers et comment le résoudre. Il montre la voie (P1) par laquelle nous pouvons utiliser notre pouvoir pour construire à partir de la base (P2) notre communauté dans le sens de l’auto-gouvernance, en gérant notre propre économie, sans avoir besoin de politiciens.

Nous ne voulons pas d’un Gouvernement Mondial Unique et d’une religion unique. Nous ne voulons pas que quelqu’un nous dicte ce que nous devons faire. Nous voulons simplement revendiquer notre liberté, créer nos assemblées locales avec les lois et les règles que nous estimons nécessaires, en n’étant supervisés et contrôlés que par nous-mêmes.
Envois et traduction de Patrick T.
Cet article a été republié avec la permission de l’auteur (Peter B. Meyer). http://finalwakeupcall.info/en/2019/02/27/the-yellow-vest-movement/



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.