vendredi 8 mars 2019

08/03 - COMPRENDRE LE COMPORTEMENT DES FORCES DE L'ORDRE.
QUI VEUT TUER LE POLICIER JALLAMION,
BRIGADIER-CHEF DE LA POLICE NATIONALE À LYON ? 



Quand un policier signe, il ne sait pas qu'"il vend son âme.
On parle du prestige de l'uniforme et pas de la bassesse de pas mal de personnes dès qu'elles portent un uniforme.

IL NE FAUT PAS DÉNONCER L'ISLAMISATION DE L'ADMINISTRATION. ACHARNEMENT SUR UN POLICIER. 
Un policier qui crève un œil à un GJ ne sera pas inquiété, mais il peut avoir de très graves ennuis pour une simple opinion sur facebook ou pour avoir dénoncé les violences commises par un collègue. De plus en plus de policiers parlent et se mettent en arrêt maladie. Il reste les gendarmes, mais comme ils me le disent, ce sont des militaires.
Les GJ matraqués, gazés, amputés sans raisons commence à comprendre ce que font subir les policiers à nos jeunes dans les banlieues. Sarkozy est le grand responsable de tout ceci lorsqu'il était ministre de l'intérieur.
Depuis les manifestations des GJ et le comportement odieux des forces de l'ordre, la vidéo qui suit me parle de plus en plus.
témoignage d'un ancien CRS
Lorsqu'un Policier est victime de violences, toute la république française bouge, et au plus haut niveau de l'État ... Lorsqu'un citoyen pacifique est victime de violences policières, le POUVOIR met le paquet pour étouffer l'affaire et il arrive même que la victime soit attaquée devant les tribunaux et qu'une condamnation soit demandée... ils appellent ça un État de droit !!!
Combien sont-ils payés pour l'arrestation d'un GJ pacifique ? Ils doivent faire leur quotas chaque samedi, comme pour les contraventions.
Nus sommes du gibier pour eux. Il faut se méfier de tout le monde. Ici un couple de policiers en civil :
Police couple en civil : arrestation. Gilets jaunes, Paris, Champs-Élysées, acte 16, 2 mars 2019.
-------------------------
EXCLUSIF : Sébastien Jallamion, brigadier-chef de la Police Nationale à Lyon, témoigne des incroyables persécutions dont il est victime de la part de sa hiérarchie et du système judiciaire, ainsi que de l'agression sauvage dont il a été victime – pour la seule raison qu'il avait mis sur son compte Facebook une photo du chef terroriste de l'État Islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, avec une cible sur sa tête !

QUI VEUT LA PEAU DE LAURENT CUENCA ?
Laurent CUENCA, ce trop gentil CRS d’AGEN sur lequel l’administration et les syndicats s’étaient acharnés parce qu’ému par la succession de suicides dans la Police et le malaise grandissant dans la profession il avait créé une association pour venir en aide à ses collègues en difficulté. Sanctionné durement par l’actuel Ministre de L’intérieur par 6 mois d’exclusion pour manquement à l’obligation de réserve et donc déloyauté, il avait été dans la foulée mis à la retraite pour incapacité sur la foi d’un dossier comportant d’énormes irrégularités dont l’Administration commençait à convenir puisqu’elle venait de s’en excuser partiellement mais imparfaitement.

A mort le flic ! Témoignage-choc du policier Jallamion

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.