dimanche 3 février 2019

03/02 - SOROS CONTRÔLE 1/3 DES DÉPUTÉS EUROPÉENS 
ET FAIT DES RENCONTRES SECRÈTES AVEC MACRON  



Comme le dit Atali, Macron n'a aucun pouvoir et n'est pas président de la France. Il faut renverser le système pour que l'Union Européenne donc ce milliardaire et les lobbyistes ne décident plus de nos vie.
Qui est Soros ? Un malade comme Macron ainsi que tous ceux qui nous dirigent.
George Soros : "C’est vrai, je m’implique dans des activités amorales"

Soros : « un homme d'Etat sans Etat, il ne s'en cache pas ! »
------------------------------------------------------------
La Une de Valeurs actuelles : « GEORGE SOROS, ce milliardaire qui complote contre la France »
Valeurs actuelles a publié une enquête le 9 mai sur l'homme d'affaires hongrois George Soros, comparé par l'hebdomadaire à un «milliardaire qui complote contre la France». Pour le magazine, «l'empire» de George Soros, «n'hésite pas à employer sa fortune pour influencer la société». Des formules choc qui ont fortement déplu à certains intellectuels français. Ainsi, l'essayiste Raphaël Glucksmann rappelle dans un tweet l'épisode de la publication au début du XXe siècle des Protocoles des Sages de Sion, un écrit factice supposé prouver une conspiration juive pour conquérir le monde et ayant servi de base à de nombreuses théories antisémites par la suite. Dressant un parallèle entre cet ouvrage et l'hebdomadaire, le philosophe commente : «Le protocole des sages de Sion, version 2018. Le remake hongrois vient d’être traduit en Français.»

Protocoles des Sages de Sion (des sionistes et pas des juifs)
----------------------------------------------
Scoop de la presse italienne : Macron aurait été financé par Georges Soros !
25 juin 2018
L’information a été publiée par Il Populista du 17 juin. Selon le site internet italien, le piratage de la boîte courriel d’Emmanuel Macron a livré des informations très intéressantes : les 21.075 fichiers inclus dans les 71.848 courriels piratés, dont les médias aux ordres (Slate, Libération, Le Monde, France Culture) prétendaient qu’ils ne contenaient rien d’intéressants, ont enfin livré tous leurs secrets.
On y découvre notamment les financements accordés à Emmanuel Macron sous forme de prêts : 8 millions de la part du Crédit Agricole, mais également 2.365.910,16 € de la part de George Soros ; 976.126,87 € de la part de David Rothschild et 2.145.100 € de la part de la banque Goldman-Sachs.
Et le site italien de s’interroger : « Et à ce stade, il est légitime de demander en retour ce qu’ils ont demandé, ces magnats de la finance qui n’agissent certainement pas par un pur esprit «patriotique». Et combien pèse leur soutien dans les choix du président … ». Nous avions partiellement répondu à cette question dans un précédent article et ce, dès le 29 mai 2017 !
Par MEDIAS-PRESSE.INFO
-----------------------------------
Sörös : une pieuvre derrière Macron (mais pas que)
Il est prouvé que le programme de Macron sur l’immigration est une reprise des desideratas de Sörös en la matière, à savoir « la troisième des six demandes du plan Soros du 26 septembre 2015 pour les migrants dans l’Union Européenne :
L’Union Européenne doit accepter un million de demandeurs d’asile ( e. de migrants) par an, que les pays se répartiront de manière équilibrée – en s’appuyant sur les préférences des demandeurs. L’UE donnerait 15 000 euros à chaque migrant pour leurs deux premières années afin de les accompagner dans leurs frais. Comment l’UE financerait-elle ? Elle emprunterait sur les marchés financiers…
L’UE doit financer le Liban, la Jordanie et la Turquie, à hauteur de 5 000 euros par réfugié, soit un total de 20 milliards, ces trois pays cumulant 4 millions de migrants.
La suite :
-------------------------------------------------
Cela a valu la peine pour George Soros de dépenser des millions d'euros dans l'Union européenne, en particulier pour le lobbying de la Commission européenne, de s’y rendre plus de 20 fois pour rencontrer les dirigeants de la Commission, et de déléguer des lobbyistes permanents au sein du Parlement européen et de la Commission. Le spéculateur boursier américain a maintenant réussi à tripler le soutien du Parlement européen à « la protection des valeurs démocratiques » et notamment aux ONG de l'empire Soros, dans le budget-cadre 2021-2027 de l'UE adopté lors de la session plénière du 17 janvier à Strasbourg, au Parlement européen. Selon le rapport approuvé par 426 voix contre 152, l'UE allouera 1,8 milliard d'euros au nouveau programme européen « Droits et valeurs » dans le prochain budget septennal, au lieu des 642 millions initialement prévus par la Commission européenne. 
L’autre co-législateur de l'UE, le Conseil européen, qui regroupe les gouvernements des États membres, doit encore définir sa position sur la création et le financement du programme des ONG, après quoi les négociations interinstitutionnelles pourront commencer.

Soros s'entretient régulièrement avec la Commission européenne, personnellement et par l'intermédiaire de ses lobbyistes !
Comme le site Origo l’avait résumé sur la base des investigations préalables du quotidien Magyar Idök, il ressort de données accessibles au public que George Soros a eu plus de vingt réunions avec les principales commissions européennes depuis l'entrée en fonction de Jean-Claude Juncker, l'alcoolique président de la Commission européenne, le 1er novembre 2014. 
En s’appuyant sur le calendrier de la Commission européenne ou sur les sites des ONG de Soros elles-mêmes, on peut affirmer que l'Open Society European Policy Institute dispose d’une accréditation auprès du Parlement européen. 
Les 12 lobbyistes ont rencontré 52 fois par année les représentants des commissions européennes, donc en moyenne une fois par semaine. 
Le journal Magyar Idöka a trouvé une liste de réunions tenues avec des commissaires, des membres du Cabinet ou des directeurs généraux de la Commission européenne depuis novembre 2014. La Commission européenne ne publie pas d'informations sur les activités de lobbying auprès du personnel de rang moins élevé. Dans les procès-verbaux des 45 réunions, nous avons également trouvé que, depuis 2015, Franz Timmermans et Jean-Claude Juncker discutent régulièrement des affaires de l'UE, en particulier de la situation des migrations, et bien sûr de la Hongrie… 

Les millions d’euros dépensés par Soros pour le lobbying européen se sont révélés payants ! Magyar Idöka également écrit que l'organisation de Soros s'était infiltrée au Parlement européen de manière étonnante. Fait important, les membres des Open Society Foundations étaient déjà bien présents à Bruxelles depuis 2008, mais ils ne se sont activés qu’en se concentrant sur les élections de 2014. Puis, au début de la vague migratoire, ils ont mis le turbo et activé des dizaines de lobbyistes avec accréditation officielle qui se rendaient au Parlement tous les jours. Entre le 1er janvier et le 1er décembre 2016 seulement, période pendant laquelle 10 des 17 lobbyistes étaient déjà accrédités, les frais de lobbying auraient atteint, selon les données officielles, entre 2.250.000 et 2.499.999 euros. 
En 2017, l'équipe a été complétée par deux autres lobbyistes, qui ont rencontré cinquante fois (!) les dirigeants de la Commission. C’est ainsi qu’un tiers des eurodéputés sont dans la poche de Soros. La décision prise jeudi par le Parlement européen n’a rien d’étonnant, puisque, on s’en souvient, on a trouvé dans la base de données interne de la Fondation Soros Open Society (OSF), une liste de députés proches du milliardaire. Sous le titre "Alliés fiables", on peut lire les noms de décideurs et il s'avère que George Soros a une influence directe sur 226 des 751 députés européens. Avec cela, Soros est la plus grande faction du Parlement européen, avec un tiers des eurodéputés dans sa poche. 
Par Hunor BOTH, MTI 
----------------------------------------
Dynastie Rothschild: Pourquoi Emmanuel Macron n'acceptera jamais le RIC

----------------------------------------
*Les violences lors des «nuits debout» et lors des manifestations.

Le milliardaire George Soros a financé des associations et un responsable de la marche des femmes contre Trump. 

Soros : Après les Femen et les no borders, l’affaire Panama papers… 

Trump - Génial !Un afro-américain expose la vérité sur la :manipulation des masses lors de la marche des femmes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire