vendredi 1 février 2019

01/02 - MANIFESTATIONS EN FRANCE ET AU VENEZUELA: 
REPÉRER LA DIFFÉRENCE. 

par Neil Clark le 27 janvier 2019 
Les manifestations antigouvernementales des «gilets jaunes» se multiplient en France, mais ont été peu couvertes par les médias occidentaux et leur couverture a été plutôt hostile aux manifestants. 
Au Venezuela, c'est une histoire très différente. Ici, les manifestations de rue constituent un événement d'actualité majeur, malgré des milliers de kilomètres de distance. En outre, la couverture est très sympathique aux manifestants et extrêmement hostile au gouvernement.

Pourquoi les manifestants de rue en colère sont-ils hostiles en France, mais sympathisants au Venezuela? La réponse est liée aux positions et aux alliances internationales des gouvernements respectifs. Il est inexact d'appeler le président français Emmanuel Macron le président des riches. Comme son prédécesseur François Hollande l'a reconnu à la télévision française, il est le président des très riches.
Macron est le président des très riches d'après François Hollande

Hollande a aussi parlé des attentas :
Pour Hollande le gouvernement "INVENTE" des terroristes !

Macron est un mondialiste sans honte, engagé dans la mise en œuvre de réformes néolibérales chez lui et suivant une politique "interventionniste libérale", c'est-à-dire une politique étrangère impérialiste à l'étranger, qui implique le maintien des forces françaises - illégalement - en Syrie. Pas étonnant que les élites soient fous de lui. Le renversement de Macron, dans le cadre de la Révolution française 2, porterait un coup dur aux peuples les plus puissants du monde. Cela ils ne veulent pas que ça se produise.
La police s'attaque à une femme sans défense

Les autorités françaises ont réagi avec force aux manifestations de rue; un militant a même été condamné à six mois de prison - mais les «libéraux» occidentaux l'ignorent en grande partie, car ils n'hésiteraient pas à dénoncer des actions similaires dans d'autres pays, dont ils n'approuvent pas le gouvernement. Au lieu de cela, le message est "la loi et l'ordre doivent être maintenus".
Les manifestants gilets jaunes ont été insultés sans relâche. On nous a dit qu'ils étaient «d'extrême droite», «racistes» et même «antisémites». La théorie du complot selon laquelle ils faisaient partie d'un sinistre complot russe visant à semer la division en Europe a également été promulguée par ceux qui attaquent régulièrement les autres pour leur théorie du complot.
En revanche, les manifestants antigouvernementaux au Venezuela ne peuvent faire aucun mal, même lorsqu'ils commettent de terribles actes de violence. Ceux qui accusent faussement leurs "Gilets Jaunes" d'être motivés par le «racisme» se sont tus lorsqu'un homme noir, Orlando Jose Figuera, âgé de 21 ans, a été brûlé vif par des manifestants anti-gouvernementaux à Caracas en 2017 .
Imaginez le tollé si les vestes jaunes avaient mis le feu à un homme noir à Paris. Mais ce sont les anti-chavistes qui le font au Venezuela, alors fermons les yeux et supposons que cela ne se soit pas produit.
Bien qu'il n'y ait absolument aucune preuve d'implication étrangère dans les manifestations des Gilets Jaunes, les États-Unis et leurs alliés soutiennent ouvertement les manifestations antigouvernementales au Venezuela.
Trump a même reconnu le leader du pays, Juan Guaido, leader de l'opposition. Encore une fois, imaginez les gros titres si Vladimir Poutine reconnaissait Marine Le Pen ou Jean-Luc Melenchon comme le leader de la France - ou disait, comme  Trump a dit à propos du Venezuela , que la Russie pourrait envahir la France si le gouvernement ne se désistait pas!

Le prix du plus gros hypocrite de tous revient à Emmanuel Macron.
L’homme qui réprime des manifestations de rue légitimes chez lui et dont le taux d’approbation a chuté à seulement 21% plus tôt ce mois-ci a publié un tweet dans lequel il louait le courage des centaines de milliers de Vénézuéliens qui défendent leur liberté.” Pour les manifestants Gilets jaunes, et pour tous ceux qui soutiennent réellement la liberté, c'est la blague d'un malade.
Les habitants du Venezuela ne quittent pas vraiment le pays, mais uniquement ceux qui ne sont pas des Vénézuéliens et qui ont la possibilité de le faire. L'inflation croissante de la monnaie a été provoquée par des forces extérieures et non par une mauvaise gestion du gouvernement Maduro. En fait, toutes les infrastructures socialistes fonctionnent toujours, par exemple un centre de santé par bloc, des denrées alimentaires, etc.
La vraie raison pour laquelle le Venezuela doit être conquis est ses vastes ressources telles que le pétrole et les minéraux de terres rares.
Source :


"Macron démission!" - Les manifestants de gilet jaune 
Clic droit pour la traduction
https://geopolitics.co/2018/12/15/live-macron-resign-yellow-vest-protestors/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire