jeudi 28 février 2019

++28/02 - BENALLA ET L'OR DU TCHAD. 
LA MAIN MISE DE L'ÉTAT FRANÇAIS SUR L'AFRIQUE. 
BENALLA TRAVAILLE POUR LES ÉTATS VOYOUS FRANÇAIS ET ISRAÉLIENS. 



Quel est le rôle de Benalla au Tchad avec un agent du Mossad ?

Benalla et Craze en liberté. Benalla est franc-maçon c'est qui est le cas de pas mal de magistrats. (Article à ce jour)
Frédéric Says oppose le président de la commission des lois, Philippe Bas, au Premier ministre Édouard Philippe, sur l’affaire Benalla.
https://www.youtube.com/watch?v=U2i7v6e0S-c
-------------------------------------------
Les militaires français à l'étranger, tout comme les forces de police dans les manifestations des Gilets Jaunes, tirent sur ceux qu'on leur désigne comme ennemis de ce qui serait la démocratie. Un jeu vidéo grandeur réel auquel on habitue nos enfants.
Benalla & Macron : pour tout l'or du Tchad ?
----------------------------
Demande de démission du ministre de l'intérieur Castaner par le syndicat de police Vigi
Tout va bien, vous êtes en Macronie…
---------------------------------
Rapport annuel de la Cour des Comptes… passionnant !
En parlant d'EDF. A Parsi, il va être interdit d'utiliser les cheminées pour y faire bruler du bois. La pollution en est le prétexte.
---------------------------------
Le parti de la France de Karl Lang qui faisait parti du FN avec Jean-Marie Le Pen
Après avoir été un militant et dirigeant du Front national (FN) de 1978 à 2008, il crée en 2009 le Parti de la France(PDF).
Karl Lang que nous rencontrons à la "fête du Pays Réel" à Wissous.
---------------------------------
L'état voyou français pille l'Afrique et le pousse toujours plus à la guerre pour s'emparer de plus de richesses, avec la complicité des sionistes.
Comme le Venezuela cette région a le malheur d'avoir des richesses dans son sol.
----------------------------
Franc CFA, outil de la "françafric" pour ruiner l'Afrique et coloniser l'Europe…
----------------------------
La France coupable de crime contre l'humanité au Tchad
Gisements d'or au Tibesti au Tchad, affrontements et convoitises
Affrontements à l'extrême nord du Tchad depuis des mois. Le Tibesti est devenu l'objet de toutes les convoitises. En jeu : les gisements d'or. Dessous des cartes avec l'écrivain Thomas Dietrich.
Des africains ont vendu leurs frères durant la période de l'esclavage et ce problème continue.



-----------------------------------
Alexandre Benalla et Vincent Crase ont profité d'une grosse erreur de la justice
----------------------------
Alexandre Benalla prêt à balancer Macron ? La revanche de Scapin !
----------------------------
Pourquoi L'attribution du grade de lieutenant-colonel à Alexandre Benalla fait polémique



--------------------------------------------------------
Rappel :
Le Sénat passe à la vitesse supérieure dans l'affaire Benalla
----------------------------
Gilles Casanova : l'affaire Benalla est «un Niagara de dysfonctionnements dans l'Etat»
----------------------------
Rapport Benalla : « Si Monsieur Griveaux dit qu’il y a des contre-vérités, qu’il le démontre
N'accuse t'on pas à nouveau la Russie pour brouiller les pistes.
----------------------------
Entretien avec Philippe Bas, président de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla
28/02 - NOUS SOMMES LES VICTIMES DU SIONISME. 
ISRAËL, C'EST UN MIRACLE DIT SARKOZY. 



L'anti-sionisme interdit ?
Président du CRIF, Francis Kalifat, exigeait une loi interdisant l’antisionisme:


28/02 - FRANC-MAÇONS -  UN PROCUREUR RACONTE SA CROISADE 
CONTRE LA CORRUPTION FRANC-MAÇONNE ET LES PRESSIONS. 

Montgolfier: « Satisfait de les avoir tous fait bien chier? ». chez Karl Zero
L’ex-Proc de Montgolfier est un peu notre La Rochefoucauld, mâtiné de Schopenhauer. Retour sur la carrière de cet homme exemplaire qui, jeune, se faisait une très haute idée de la Justice avant de comprendre que s’il ne donnait pas moult gages au « système », il en s’en verrait exclu…C’était mal le connaître, Eric n’a jamais rien lâché, il a fait le job sans accepter les compromissions et peut avoir aujourd’hui le sentiment du devoir accompli. « Devoir », vous savez, ce vieux mot tombé en désuétude…
----------------------------------
Les faits de gloire d’Éric de Montgolfier sur la côte sont restés gravés dans les mémoires: à peine installé, il veut donner un coup de balai dans la fourmilière des réseaux francs-maçons niçois, luttant contre la corruption jusqu’au sein de son propre tribunal. «Faire confiance à la justice, c’est nécessairement faire confiance aux magistrats Pour moi, ce moment a été le plus difficille.
Éric de Montgolfier.  

Le procureur raconte sa croisade contre la corruption franc-maçonne, ainsi que les pressions du ministre
Les faits de gloire d’Éric de Montgolfier sur la côte sont restés gravés dans les mémoires: à peine installé, il veut donner un coup de balai dans la fourmilière des réseaux francs-maçons niçois, luttant contre la corruption jusqu’au sein de son propre tribunal. «Faire confiance à la justice, c’est nécessairement faire confiance aux magistrats… Pour moi, ce moment a sans doute été le plus difficile de ma carrière», raconte-t-il.
Eric de Montgolfier, pour s’être occupé des réseaux franc-maçons, s’est vu « conseillé » de mettre la pédale douce, par un ministre. Il s’agit d’une preuve évidente de corruption, de loi du silence, de république franc-maçonne, des petites combines entre malfrats

Souvenons-nous de son coup d’éclat :
« A Nice, opération nettoyage à la Grande Loge de France » titrait le journal télévisé : Je me suis rendu compte que Nice n’est pas au sud de la France, mais au nord de la Méditerranée…»
« Les magistrats francs-maçons devraient se dévoiler »Le procureur Eric de Montgolfier dénonce le secret de l’appartenance maçonnique et revient sur le code de déontologie (…).
Eric de Montgolfier, procureur de la République à Nice depuis dix ans, combat depuis longtemps le secret de l’appartenance maçonnique. Pour les juges comme pour l’ensemble des fonctionnaires.
Que pensez-vous aujourd’hui des magistrats franc-maçons ?
Mon point de vue s’est renforcé. Ce n’est pas l’appartenance maçonnique qui est gênante, mais son usage. Mais je mets sur le même plan l’appartenance à une Eglise, à une secte ou à une loge maçonnique. Ce qui me pose problème chez un maçon, c’est quand il ne se dévoile pas, car cela ouvre la possibilité à des opérations occultes. Cela vaut pour un magistrat comme pour un tas de gens.
Vous seriez donc favorable à la création d’un registre des franc-maçons ?
Nous avons aujourd’hui des annuaires, électroniques et sur papier. Rien n’empêcherait que l’appartenance maçonnique y figure… On met bien la Légion d’honneur et le mérite.
Moi, je suis catholique. Quand je vais à la messe, ce n’est pas dans les catacombes. J’en informe les autres et cela me protège moi-même.
A Nice, vous savez qui est franc-maçon dans votre tribunal ?
Je le sais parfois, quand ils veulent bien me le dire. Le problème pour nous, magistrats, c’est que toutes nos décisions sont fragiles par la suspicion même qu’elles peuvent soulever, en raison de nos appartenances personnelles.
Révéler sa propre appartenance maçonnique, ce n’est pas une atteinte à la liberté. Je ne comprends pas pourquoi on persiste à dissimuler ce genre de chose. Il ne faut pas fantasmer, nous ne sommes plus en 1940. Quand je vais à la Grande Loge de France, je sais qui est maçon.
Vous êtes contre la maçonnerie ?
Non, pour moi il y a d’un côté la vraie maçonnerie d’initiés, le fait de croire et de respecter les dogmes. Et puis il y a aussi la maçonnerie des dérives, des faux frères…
Vous parlez de « dérives » ; certaines vous ont-elles particulièrement marqué ?
Ici à Nice, je suis bien placé pour savoir qu’il y a des dérives. Regardez l’affaire Mouillot où un magistrat a fini devant le Conseil supérieur de la magistrature. Il faut relire la décision du CSM dans l’affaire Renard.
Mais pour ce genre de dérives, il faut aussi des maçons chez les avocats, non ?
Il y a sûrement plus de maçons chez les avocats que chez les magistrats, mais eux ne prennent pas de décisions ! Cela concerne tous ceux qui exercent des fonctions d’autorité dans l’État et qui prennent des décisions. Ceux-là devraient se dévoiler.
Certains franc-maçon sont-ils d’accord avec vos arguments ?
Oui, y compris certains grands maîtres. Et pour une raison simple : le maintien du secret met leur obédience en danger, à cause des dérives qui ont lieu. En disant qui est maçon, on affaiblira la suspicion dont elles souffrent. Cela n’a rien de scandaleux d’être maçon.
Vous a-t-on déjà proposé de « passer sous le bandeau » ?
Oui, on me l’a suggéré. Mais tant que je serai catholique, cela me semble impossible. Pour reprendre les termes de Jean-Paul II, on ne peut pas appartenir à deux Eglises. Et puis, tant que j’exercerai une fonction d’autorité, ça sera « non ».
« Les magistrats francs-maçons devraient se dévoiler »
---------------------------------------
Entretien avec Eric de Montgolfier. Emission KTOTV du 06/04/2007
Éric de Montgolfier : la désillusion d’un procureur
L’ancien procureur de la République, jeune retraité d’une longue carrière dans la magistrature, dénonce l’arrogance des élites dans son nouveau livre
"Une morale pour les aigles, une autre pour les pigeons" 2014.
Au cours d'une carrière mouvementée où il s'est souvent heurté à l'ordre établi, Éric de Montgolfier a eu tout le loisir de débusquer les mensonges des moralistes de tout poil qui tentent de nous courber sous leurs exigences alors qu'eux-mêmes ne s'y plient pas. Dans ce livre, il souhaite rectifier et parfaire l'information des citoyens, sans laquelle il n'est pas de véritable démocratie. Comment voter en connaissance de cause quand on vous livre des renseignements tronqués ?
Au cours d'une carrière mouvementée où il s'est souvent heurté à l'ordre établi, Éric de Montgolfier a eu tout le loisir de débusquer les mensonges des moralistes de tout poil qui tentent de nous courber sous leurs exigences alors qu'eux-mêmes ne s'y plient pas. Dans ce livre, il souhaite rectifier et parfaire l'information des citoyens, sans laquelle il n'est pas de véritable démocratie. Comment voter en connaissance de cause quand on vous livre des renseignements tronqués ?
 des fonds publics utilisables à discrétion et surtout en toute discrétion ? Et plutôt que de parler de " réparer " les injustices faites aux femmes dans le passé – ce qui ne coûte rien – ne vaudrait-il pas mieux, une fois pour toutes, à valeur égale, harmoniser salaires et promotions ? Quant à la Justice, l'auteur est bien placé pour éclairer le lecteur sur ses pratiques et ses principaux acteurs, ce qui demeure inconnu à la plupart de ceux qui la subissent.
-Sait-on qu'en France, la plupart des décisions sont prises par des " responsables " qui visent leurs propres avantages avant l'intérêt général ? Qu'en est-il vraiment du pouvoir de la Franc-Maçonnerie qui fait régulièrement la une des journaux ? Pourquoi les hommes politiques peuvent-ils, en fin de carrière, devenir avocats ipso facto ? Qu'est donc cette " réserve parlementaire "
Avec son brio habituel, Éric de Montgolfier, dans ce livre dont les anecdotes vécues soutiennent le discours, fait œuvre d'utilité publique. Ce n'est pas là un règlement de comptes, c'est un désir de les voir s'apurer. Le seul moyen de repartir sur des bases saines. 
-----------------------------------
Parole d'un procureur honnête. "L'institution a besoin d'être rénovée et comprise de tous" :

Son livre : "Le devoir de déplaire 
28/02 - LE LIVRE "LES GILETS JAUNES" 
VUS PAR JEAN-MICHEL VERNOCHET. 



Jean-Michel Vernochet est un écrivain essayiste, géopolitologue, journaliste et publiciste français, né le 6 septembre 1947 à Paris, sur les hauteurs de Belleville. Nous le rencontrons à chaque "Fête du Pays Réel"* ainsi que de belles personnes comme Youssef Hindi, Marion Sigaut (article récent) et Karl Lang qui nous parle de l'affaire Benalla dans un article à ce jour. La France retrouvera ses valeurs en redevenant chrétienne, en retrouvant "La Famille". Jérôme Rodrigues, d'origine portugaise, appelle ainsi les Gilets Jaunes.
------------------------------------------------------
Entretien au sujet de la sortie du livre « Les Gilets Jaunes… l’insurrection civique – Les racines de la colère », 20 janvier 2019 -184 pages -16 €

JB – La première question qui vient à l’esprit se résume à deux mots : “déjà un livre” ?
Nous sommes en guerre contre un système qui tue nos libertés une à une. Il n’y a donc pas de temps à perdre. Et pour l’heure il s’agit d’une guerre de mouvement et pas d’une guerre de tranchées. Tout se joue contre la montre. En effet, ou bien le peuple encoléré parvient à transformer l’essai et à imposer ses propres objectifs pour la gestion du pays – objectifs très différents il va sans dire de ceux poursuivis par la République macronienne – ou bien il échoue, rentre dans ses foyers et remâche sa déconvenue. Retour à la case départ avec au mieux un léger saupoudrage de réformettes très vite effacées par le modernisation du pays, c’est-à-dire son implacable intégration dans le Marché Unique Planétaire.
D’où l’importance d’accompagner au sens fort – avec pour outils, en ce qui nous concerne, le recul de la pensée réflexive et de la raison critique – les courageux manifestants qui s’expriment au nom du Pays dans toutes ses composantes historiques. Tous gens de la France profonde mobilisés contre les marcheurs nomades de la France d’en haut, pseudos élites déracinées, hors-sol en rupture de ban d’avec notre histoire, notre morale et nos traditions. Ajoutons qu’il est plus facile d’écrire l’histoire deux siècles après les faits qu’au fil des jours et de l’actualité. Le spectre des régicides de 1793 est certes moins dangereux que les tenants de l’actuel pouvoir et de leur arsenal de répression juridique. À nous par conséquent d’écrire ou de réécrire l’histoire en temps réel, afin, pour commencer, de contrer le violent torrent d’informations viciées dont nous sature les médias sur les grands réseaux et canaux tant privés que publics.

JB – Mais un livre pourquoi faire ? Tout n’a-t-il pas été déjà dit sur cette crise ?
Les GJ sont pour la partie visible, celle qui défile et se rassemble chaque samedi, les strates inférieures – pour parler comme les sociologues – des nouvelles classes moyennes qui sont en voie de paupérisation, mais pas la seule. Nombreux qui sont GJ du haut en bas de la société ce qui tendrait à prouver qu’il s’agit bien d’une révolte indigéniste, celles des de souche qui sente ou présente qu’à moyenne ou courte échéance ils pourraient se voir parqués dans des réserves à la mode euratlantiste. Quant à ceux qui défilent, sont ceux sur les jambes infatigables desquels reposent tout le mouvement, à savoir en majorité des salariés précaires ou précarisés, généralement redevables de l’impôt sur les revenus. Ceux-ci voient s’éroder, se restreindre comme peau de chagrin, notamment par la privatisation et la disparition des services publics, leur cadre existentiel de base. Je m’explique.
Nous sommes entrés dans la société du “tout payant” ! Ce qui hier encore était gratuit devient onéreux, la part de l’État régulateur diminuant à proportion de la privatisation progressive et rapide de nombreux secteurs jusque là détenus ou plus ou moins pilotés par l’État. Entreprises semi-publiques et même domaines régaliens (Défense, Justice, Police) passent discrètement et progressivement – lentement mais sûrement – sous la coupe de multinationales et d’intérêts très privés. Deux exemples. L’État a ainsi concédé les autoroutes hexagonales à des groupes alors qu’il était prévu au départ, alors que l’État était le premier investisseur et donneur d’ordre, qu’après amortissement elles soient gratuites ! Or les péages ne font qu’augmenter. Avant hier la réexpédition du courrier était gratuite, plus maintenant, et elle est cher. Les petits ruisseaux faisant les grands fleuves, les caisses de l’État, ces tonneaux percés, à l’instar de beaucoup d’entreprises déficitaires plus ou moins bien gérées, sont de sorte alimentées, par une foultitude de petites ponctions, indolores isolément – le prix du carburant en est un exemple – mais qui finissent, accumulées, par former d’insupportables charges financières. Mais cela les imbéciles qui nous gouvernent, chacun voyant midi à sa porte, se dispensent d’avoir une vue d’ensemble et c’est ainsi que les budgets particuliers sont de plus en plus insupportablement grevés. Reste que cela n’est pas amendable au coup par coup parce que cela procède d’un état d’esprit, d’une philosophie délétère de la conduite des affaires et de la marche de l’État.
Pour répondre plus précisément à votre question, dans le maquis des lois, des règlements, des procédures, des normes, il faut que les GJ se donnent les moyens d’être peu ou prou en mesure d’y voir un peu clair. Pas de reconstruction possible, pas de réformes si l’on ne sait pas où se situe la panne, là où la machine grippe, quelles pièces remplacer. D'où l'utilité de l"Audit proposé par le CNTF pendant la période de Transition. En l’occurrence, c’est tout le moteur économique et politique qu’il faut envisager de modifier voire de changer, et le plus vite possible. Telle est l’ambition de ce livre après quelques autres* : apporter des éléments consistants permettant de nourrir le débat… le vrai débat pas celui évidemment mis en scène pas M. Macron pour amuser la galerie et habiller les intentions mensongères à l’absolu qui sont les siennes.
Parce qui si le mouvement parvient in fine à vraiment ébranler le système – ce que je souhaite de toutes mes forces – il faut qu’il ait les moyens de comprendre d’où vient le mal, quels sont les grosses roueries mises en œuvre pour conduire troupeau des cochons de payants à toujours plus cracher au bassinet, sans trop rechigner … En un mot, comment le faire taire et l’aveugler suffisamment pour lui faire accepter, lui le vulgum pecus, le sort détestable réservé en régime social-libéral au commun des mortels, à la multitude ignorante… dont se gausse si souvent le sieur Macron quand il ne va pas lui passer la main dans le dos. Belle, émouvante image que celle du Concours agricole (dit Salon de l’Agriculture), où, devant un parterre de figurants et de militants seuls habilités à occuper les travées de cette foire à l’esbroufe et non encore ouverte au public. On se souviendra – morceau d’anthologie – de ce bonhomme chauve s’épanchant sur l’épaule de notre gandin – reconverti pour la circonstance en saint consolateur de toutes misères d’ici-bas – qui en retour, avec une lourde insistance, lui caresse les omoplates. Quatorze heures d’un barnum au final assez puant.
Un retraité craque en évoquant ses difficultés avec Emmanuel Macron
Et le pire c'est que cette fois ce retraité n'est pas un acteur. Le Papa d'un député de la République en marche qui a Alzeimer ? Un AVC. Certains qu'il regarde BFMTV en boucle.
Une honte!!!!

JB – En raccourci, quels seraient selon vous  les objectifs à atteindre par les GJ ?
C’est assez simple. C’est évident même. Au-delà du pouvoir d’achat et des fins de mois difficiles, il faut un changement radical de paradigme sociétal, autrement dit replacer l’homme, les hommes (il s’agit du genre humain évidemment) au centre du projet sociétal et économique. Se préoccuper d’abord et avant tout des intérêts vitaux, primordiaux ou élémentaires de la communauté nationale. Encore que cette notion n’ait plus aucun sens pour nos élites dirigeantes… enfin les groupes et catégories qui se flattent de constituer l’élite eu égard à leur bonne insertion dans le système, leur congruence avec la matrice de l’économie mondialisée et leur adhésion totale, leur fusion, avec l’idéologie ad hoc.
L’idée de servir l’homme plutôt que la machinerie économique est évidemment une idée subversive dans le contexte actuel. Mettre l’économie et les politiques au service de l’homme, voici ce qui est assurément inenvisageable pour Mr. Macron & Cie. Parce que pour paraphraser un distingué économiste, je puis dire à mon tour qu’il faut mettre impérativement un terme au pouvoir des oligarchies financières qu’incarne justement Macron aux yeux de la France profonde. Celle qui travaille et produit de la richesse tangible, loin des services de pure consommation, soit l’économie des besoins artificiels non nécessaires. Les GJ sont t une réaction populaire forte dans un pays où la gauche a depuis longtemps trahi le peuple (les syndicats ont essentiellement recruté leur clientèle dans la Troisième France, celle des migrants, passant de l’internationalisme prolétarien au cosmopolitisme, polychromie obligée qui constitue le fer de lance de la conquête des peuples par l’anarcho-capitalisme), tandis que la Droite, elle, a trahi la Nation. Sans commentaire.
Les GJ sont de ce point de vue une révolte contre des élites renégates et apostates.
Bref, Macron n’a été élu que pour formater, plier la France et les Français aux normes du néo-capitalisme international, et c’est bien ce contre quoi la France populaire (mais pas seulement) s’insurge à présent. Cela se traduit par une réaction immédiate de puissant refus de voir ou de laisser le pays s’aligner sur les critères, les modes déjantées et les exigences exorbitantes du bon sens, imposés par l’économie financiarisée, dématérialisée… et de plus en plus réglée par des robots et leurs algorithmes désincarnés. Il faudrait avoir du caca dans les yeux pour ne pas voir que cela signifie non seulement la fin de notre modèle social, mais pire encore, la mort de la nation, de notre culture, de nos patrimoines héréditaires, voués à l’abâtardissement. En un mot, la fin de notre histoire.
Exit la France et les Français qui deviennent peu à peu des bipèdes interchangeables avec n’importe quel autre producteur/consommateur au sein de la termitière humaine… que l’on nous présente d’ores et déjà comme la forme la plus achevée du paradis terrestre. Ceux qui y seront nés et auront grandi dans cette prison mentale, ne connaissant rien du monde d’antan, en viendront sans doute, une fois leurs instincts primitifs assoupis ou éteints, à se faire les défenseurs fanatiques du Meilleur des Monde qui s’avance désormais à grands pas… Avec la PMA et la GPA, quelle drôle d’idée se diront-ils que naguère il ait été pour se reproduire, nécessaire ou désirable de rapprocher des sexes différents. D’ailleurs la notion de sexe aura certainement elle-même été effacée de nos esprits.
Or c’est bien l’effroi non-dit que suscite cette grande mutation qui motive de façon les GJ. Ceux-ci savent pertinemment – même si c’est obscurément – que nous sommes promis à la mort sociale après avoir été fiscalement et économiquement pressés comme des citons issus d’une économie non durable. Et puis, la transition écologique aidant, sous la pression terroriste du changement climatique et des oukases mondialistes qui l’accompagnent, tous les ingrédients sont réunis pour une mise à mort plus ou moins douloureuse de la France d’en bas devenue inutile dans le monde de demain !

JB – Alors que peut-on encore espérer ? Les GJ n’ont-ils pas été qu’un simple feu de brousse, n’est-il pas en train de s’éteindre ?
Sans doute pas. Le XVe acte a montré une détermination qui, contrairement à ce qu’en disent mesdames et messieurs les journaleux, ne s’essouffle pas. Chacun d’entre nous sait que les statistiques sont minorées ou exagérées suivant les besoins. Ainsi, mardi 20 février, place de la République à Paris, la foule des tenants d’Israël ne paraissait immense, dense et compacte qu’à travers l’œil des caméras [FranceCulture24fév19].
Une remarque concernant les incidents de Clermont-Ferrand qui a été le théâtre de quatre heures de petite guérilla urbaine… avec, apparemment, la complicité active et objective des forces de l’ordre. Un désordre qui en effet s’est développé de façon tout à fait étrange… pour ainsi dire “volontaire” de la part de personnels qui n’obéissent qu’à des ordres précis, exprès, émanant de leurs postes de commandement, ceux-ci relayant les instructions reçues de la place Beauvau via les préfets. Un réflexe conspirationniste – au demeurant bien inspiré – nous fait noter que dans cette ville les violences ont été provoquées par des tirs intempestifs de lacrymogènes quand les manifestants ont commencé à se rapprocher du palais de justice. Les samedis précédents, pourtant signalés comme comportant plus de risques, les autorités de s’étaient pas émus de les voir parvenir jusqu’aux grilles du palais sans réagir et sans incident. Pourquoi alors, cette fois-ci, une violente action préventive ? Pour susciter délibérément de la casse et enfoncer le clou d’une réprobation croissante de la part de l’opinion envers les déprédations en tous genres et des scènes d’émeutes ? Pour démontrer la détermination du gouvernement à réprimer fermement tous écarts commis ou non encore exécutés ? Sont parfois, à l’heure actuelle, interpellés des quidam sur la simple présomption d’intention de commission d’actes réputés délictueux ! À ce titre tous les GJ deviennent suspects d'être des casseurs en puissance… mais rarement ceux qui endossent effectivement un gilet jaune pour se mêler au manifestant et donner libre cours à leur brutalité et/ou à leur frénésie de rapine.
Clermont-Ferrand : des incidents lors de l’acte 15 des Gilets jaunes
5 à 10.000 personnes

Pour aller au bout de mon propos, il serait temps d’évoquer l’exceptionnelle faculté de mensonge et l’extrême facilité à tromper de M. Macron. Cela au profit d’un système dont l’échec est à peu prés assuré à moyen terme (pensons à la montée des populismes à travers la planète)… un ordre social et mondial qu’il sert néanmoins avec un certain talent de batteur d’estrade. À ce sujet, voici ce qu’écrivait, André Tardieu (1876/1945), à l’époque où il fut trois fois Président du Conseil des ministres, entre novembre 1929 et mai 1932. Fin connaisseur de la démocratie parlementaire et de ses dessous peu ragoûtants, il représente pour nous, au XXIe siècle une sorte de grand témoin quant à l’insolente continuité et pérennité des turpitudes républicaines… « La France vit dans le mensonge…
Mensonge quand on lui dit qu’une voix vaut une voix car la valeur des voix varie d’une circonscription à l’autre.
Mensonge quand on lui affirme que la loi exprime la volonté générale car la loi est votée par des chambres qui, élues par le quart de la nation, ne représentent même pas la majorité de ce quart.
Mensonge quand on lui parle de Liberté et d’Égalité, car la France vit sous le régime de l’arbitraire, de la faveur et de la recommandation.
Mensonge quand on lui affirme la souveraineté de la représentation, car à tout instant le régime représentatif en se substituant des décrets lois, démissionne et disparaît.
Voilà que cent cinquante ans que l’on se moque du peuple »

JB – Finalement, face à la légalité démocratique que peuvent opposer les GJ ?
La répression régulière et progressive qui s’est abattue sur les gilets jaunes ne peut en fin de compte que provoquer le durcissement et la radicalisation d’hommes et de femmes qui comprennent parfaitement qu’ils sont menés en bateau et que leurs justes demandes sont destinées à rester lettre morte. Les médiocres amortisseurs de la Démocratie représentative ne fonctionnant plus, ne demeure qu’une seule option, la violence qui, d’inévitable pourrait devenir de facto légitime. Le Gouvernement ne l’ignore pas et craint cette issue… À moins disent quelques méchants esprits qu’il ne la recherche afin de crever l’abcès et de le vider pour longtemps. Toutes les interprétations sont au moment présent, permises.
Or le droit à l’insurrection se trouve inscrit au cœur de notre loi fondamentale… tel qu’en disposent nos différentes Constitutions…  À commencer par la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen » du 26 août 1789, texte fondateur de la démocratie moderne :
Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.
La Constitution du 24 juin 1793 en son Article 9 prévoit de son côté que La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l’oppression de ceux qui gouvernent.
Article 33. La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.
Article 34. Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.
Article 35. Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Et puis rappelons les paroles de Saint Thomas d’Aquin (1224/1274), théologien et théoricien de la civilisation chrétienne à l’Âge moderne : « L’élimination physique de la Bête est bien vue par Dieu si grâce à elle on libère un peuple ». Qu’on se le dise !
* « La guerre civile froide. La théogonie républicaine de Robespierre à Macron » octobre 2017 éditions le Retour aux sources ;
« L’Imposture ou la déconstruction de l’État souverain » mai 2018 Kontre Kulture ;
« En l’An 68… Trublions, enragés & messianiques ouvrent le bal du Diable sous l’enseigne de la postmodernité » août 2018 Sigest.
Source :  medias-presse.info
----------------------------
*Pourquoi venir à la 3ème fête du Pays Réel ?
Civitas vous invite à la 3ème Fête du Pays Réel qui se déroulera le 30 mars 2019 à l'espace Jean Monnet à Rungis, de 9h à 18h.
++28/02 - GJ - "J'AI VÉCU MA PREMIÈRE GUERRE CIVILE A NIMES"

Brigitte Bardot :
"Ne lâchez rien"
Agnès, street medic
Témoignage recueilli par François Rufin
"La police est là pour nous protéger mais qui nous protège de la police ?"
---------------------------
GILETS JAUNES / ENFANTS GAZÉS ! UNE POLICIÈRE EN LARMES ! HEURTS & RÉPRESSIONS ! ZAP CHOC
Pascal Praud une horreur de journaleux face à Yvan Rioufol journaliste du Figaro, excédé, à 9mn
---------------------------
GILETS JAUNES / LA POLICE SE DÉFOULE ! VIOLENTE RÉPRESSION ! ACTE 15
---------------------------
Les forces de l'ordre et les médias aux ordres en auront gros sur la conscience
Les chiffres sont de 5 à 10 fois au dessous de la réalité.
Gilets Jaunes à Paris : Les vrais chiffres !
Nous avons placé une caméra sur les parcours des manifestations Gilets Jaunes du 19 janvier (Acte 10) et 23 février (Acte 15). Il en ressort que les chiffres fournis par le ministère de l'Intérieur sont 5 à 10 fois inférieurs à la réalité. Ce n'est pas tout ! Nos estimations sont elles-mêmes sous évaluées. Les défilés parisiens commençant vers 11h00 et se dispersant vers 18h00 (soit 7 à 8 heures de présence), nombre de Gilets Jaunes rejoignent ou abandonnent les défilés en cours pour cause d'obligations. Pour ma part, je me joins aux manifestations vers 13h30 et m'en échappe vers 16h00. On peut donc raisonnablement évaluer le nombre de Gilets Jaunes présents à Paris les samedis autour de 40.000. On est très loin des chiffres officiels (repris par les grands médias aux ordres) qui parlent eux de 3.000 à 5.000 manifestants en moyenne. Par extrapolation, quand le ministère de l'Intérieur annonce une mobilisation nationale de 50.000 à 60.000 personnes, les Gilets Jaunes sont entre 250.000 et 500.000 toutes les semaines dans les rues de France.




Au Venezuela, ils disent "Mieux vaut mourir libre que de vivre esclave."

Fly rider - Acte 15 - Rennes - TOUR DE FRANCE DES GILETS JAUNES - 9 ème étape
Maxime Nicolle rencontre le Sanglier jaune. S'en suit une manifestation à Rennes au goût de lacrymo, de libertés bafouées, de petits groupes de casseurs impunis. Je m'efforce toutefois de faire sortir les réflexions et réactions sincères des très nombreux irréductibles gilets jaunes présents.
--------------------------
Rappel - Jérome Rodrigues lance un appel aux "banlieues" à rejoindre les Gilets jaunes - Argenteuil -13.02.19
--------------------------
Certaines personnes ne comprennent pas pourquoi nous faisons 12 km au pas de course. Si nous ralentissons, nous nous faisons coincer.
Tensions sur le Pont de l'Alma lors du passage des Gilets jaunes - Acte 15 - 23 février 2019
--------------------------
Les manifestants arrêtés illégalement pour port de masque de protection.
COMMENT GAGNER UNE MANIF - LYON ACTE XIV
--------------------------
Incident entre 5 policiers qui protègent le siège de LREM et des Gilets jaunes - Paris - 22 déc.2018
Il est terrible de voir l'air supérieur et inhumain des policiers.
Sans le savoir les Gilets jaunes s'engagent dans la rue Saint-Anne où se trouve le siège du mouvement La République En Marche. Cinq policiers protègent l'entrée du QG située au numéro 63. Les Gilets jaunes veulent continuer leur chemin dans cette rue et s'ensuit une altercation avec les policiers qui font usage de gaz lacrymogène. Un policier veut appeler des renforts avec sa radio mais elle ne fonctionne pas : "j'ai pas une radio qui marche putain de merde, vire moi ça la putain de sa race de fils de pute de radio de merde" !
-------------------------
Les 100 jours des Gilets Jaunes. 57mn
De simples GJ plus instruit que les journalistes super payés.
https://www.youtube.com/watch?v=citoCtUMYGI
Beaucoup de CRS sont en arrêt maladie.
28/02 - PÉTITION. CASTANER ET MACRON DOIVENT RÉPONDRE 
DE LEURS ACTES DEVANT LA JUSTICE. 



Aux USA Trump a lancé 70.000 mandats d'arrêt pendant qu'en France ce sont les manifestants qu'on arrête et pas les voyous de l'état.

Attendu que 500 plaintes contre M. Castaner, Ministre de l'intérieur de la France ont été classées sans suite, nous citoyens Français, soucieux de la préservation des libertés publiques, horrifiés par les mutilations extrêmement graves infligées à des manifestants pacifiques ou à des passants, saisissons les procureurs de la Cour Pénale Internationale pour des faits graves, sans précédents en France depuis des décennies.

Depuis 3 mois, nous, citoyens constatons que la justice de notre pays est aux ordres du garde des Sceaux et du Président de la République, qu'elle a refusé de poursuivre le Ministre de l'intérieur, donneur d'ordre de tirs de LBD40 et de GLI-F4 dans des conditions totalement contraires au Code de la sécurité intérieure.
Le Parlement européen condamne l’usage des LBD par les forces de l’ordre

En 15 jours de manifestations (15 actes) 1 décès, 2100 manifestants ont été blessés, 90 d'entre eux souffrent de blessures graves, 20 ont perdu un œil, 5 ont eu une main arrachée. Ils ont tous été atteints par des tirs de LBD40 ou de GLI-F4. L'Etat Français a décidé d'utiliser systématiquement et de façon massive des armes mutilantes contre les manifestants du mouvement des gilets jaunes. Il a sciemment mis en danger la population et mis en difficulté les forces de l'ordre non formées à l'usage du lbd40. 
LBD : la Ligue des droits de l’Homme dépose de nouveaux recours au Conseil d’État

Sur le terrain judiciaire, l'État a demandé la plus grande sévérité. La justice a suivi l'injonction. 1.796 condamnations ont été prononcées par la justice. 1.422 personnes sont encore en attente de jugement. Plus de 1.300 comparutions immédiates ont été organisées et 316 personnes ont été placées sous mandat de dépôt,
Le procureur de la République de Paris : le maillon faible des garants de la liberté individuelle ?
Le procureur de la République de Paris : le maillon faible des garants de la liberté individuelle ?
http://www.syndicat-magistrature.org/Le-procureur-de-la-Republique-de-Paris-le-maillon-faible-des-garants-de-la.html

En conséquence, nous vous demandons d'ouvrir une enquêtenous accusons M. Christophe Castaner et M. Emmanuel Macron, Président de la République de crime contre la population civile au titre de l'article 7 crime contre l'humanité : Emprisonnement - persécution d'un groupe pour motifs d’ordre politique - atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique.
28/02 - PATRICK SÉBASTIEN UN ARTISTE GILET JAUNE. 



Nouveau rôle pour Thierry Ardisson dans « LTD ! », au lieu d'être l'intervieweur derrière son bureau, il sera l'animateur au bout d'une table avec des chroniqueurs de chaque côté ! Pour commenter l'actualité politique et sociétale, vous retrouverez Franz-Olivier Giesbert, Natacha Polony, Eric Brunet, Hapsatou Sy, Raquel Garrido, Mathieu Madénian, Stéfan Etcheverry, Gilles-William Goldnadel et Jeremstar.


28/02 - BILAN DES 100 JOURS DES GILETS JAUNES. 
COMPLOTISTES OU CITOYENS ÉCLAIRÉS ? 



Frédéric #Taddeï reçoit les Gilets jaunes François Boulo, Laëtitia Dewalle, Maxime Nicolle et Hayk Shahinyan



Les sondages sont bidons
Médias : pourquoi 10 milliardaires contrôlent-ils notre information ?
Les média ont en main la commande de sondages, véritables faiseurs de rois dans notre politique de l’apparence.
Bouygues, Xavier Niel, Dassault, Bernard Arnault, Bolloré, Pierre Bergé, Patrick Drahi, François Pinault, Matthieu Pigasse et Lagardère, voilà les dix milliardaires qui possèdent nos médias. Pourquoi se masser dans un secteur souvent déficitaire ? C’est un jeu d’influence qui se joue ici à coup de gros sous. Beaucoup de sondages, un zeste de censure, saupoudrez tout ça de quelques grains de corruption et d’une propagande structurelle et diffuse et vous avez la recette d’une influence réussie. Tant pis pour notre démocratie, notre droit à l’indépendance de la presse et à une information libre ! Que pèse l’intérêt général quand des milliards sont en jeu ?
http://osonscauser.com/medias-pourquoi-10-milliardaires-controlent-ils-notre-information/
------------------------------------------------
Le RIC est relayé par les médias parce qu'il nous maintiendrait dans la Ripoublique.
LE RIC N'EST PAS PROPOSÉ POUR SAUVER LE PEUPLE, MAIS POUR SAUVER LA RIPOUBLLIQUE. LE RIC, C'EST QUOI? 
https://vol370.blogspot.com/2019/02/2502-le-ric-nest-pas-propose-pour.htm
28/02 - LA LETTRE DU RASSEMBLEMENT NATIONAL DU 22 FÉVRIER. 




La preuve que Marine le Pen soutient les sionistes et incrimine les musulmans ?
Son père jean-Marie le Pen, OK. Sa nièce Marion Maréchal, OK. Mais pas Marine. Elle dit des vérités et certains pensent ainsi pouvoir lui faire confiance. 

MACRON PARLE BEAUCOUP, BEAUCOUP, BEAUCOUP... MAIS AGIT PEU !
Il parle, mais pas aux GJ. Il insulte les français quand il se trouve à l'étranger.
Sur toutes les chaînes en permanence, en bras de chemise, l'air pénétré en écoutant les témoignages poignants de ceux qui subissent sa politique, impossible d'échapper au président communiquant.
Il rassure, fait mine d'entendre la détresse de ceux qui souffrent et promet des réformes. Mais, passée la "com", certains actes essentiels se font attendre. Cette semaine en a été l'exemple.

Tout d'abord, il y a urgence à agir pour connaître toute la vérité sur l'affaire Benalla, une véritable affaire d'Etat. Le Sénat a démontré à quel point la Présidence était au mieux une équipe d'amateurs, au pire un clan qui se plaçait au-dessus des lois pour couvrir on ne sait quels agissements. "Il n'y a qu'un responsable, c'est moi. Qu'ils viennent me chercher!" disait le Président quand l'affaire Benalla a éclaté. Soit! Il faut maintenant qu'il rende des comptes.

Il y a urgence aussi à lutter vraiment contre les causes de l'antisémitisme en France. Au dîner du CRIF, le Président s'est voulu volontaire pour assurer nos compatriotes juifs de la protection de l'Etat. Et pourtant... Pas une mesure pour lutter contre l'islamisme, seul responsable des odieuses agressions et meurtres contre les juifs en France depuis des décennies. Fermeture des mosquées salafistes, renvoi des imams qui prêchent la haîne : rien n'a même été évoqué par le chef de l'Etat. Pire! Son ministre de l'Intérieur souhaite le retour en France de 150 djihadistes, qui ont déclaré la guerre à la France et aux non-musulmans.

Un pouvoir isolé, obstiné et dépassé. Voici la triste réalité qui se cache derrière le show permanent que nous impose le Président de la République.
-----------------------------------------------

Marine Le Pen et Louis Aliot se prosternent devant Israël et tentent de berner les Français
Lorsque Marine Le Pen commente la barbarie israélienne à Gaza, c’est l’occasion de constater une fois de plus à quel point le néo-FN (bientôt le “Rassemblement National” si Marine Le Pen obtient l’assentiment de ses adhérents) s’est aligné sur un positionnement ultra-sioniste.
Bien sûr, lorsqu’elle s’exprime devant un public français, elle cherche à enrober ce sionisme dégoulinant d’un emballage tricolore français. Pour faire accepter à ses sympathisants leur message inconditionnel de soutien à Israël, Marine Le Pen et Louis Aliot font un parallèle avec la défense des frontières françaises. Un discours qui peut séduire tous ceux qui ne connaissent rien à la géopolitique et veulent simplement stopper l’immigration chez nous.
La suite sur MediaPresse :

mercredi 27 février 2019

++27/02 - LES GILETS JAUNES SONT LES PALESTINIENS FRANÇAIS. 
LA FRANCE, PAYS OCCUPÉ
UNE FEMME DE 86 HARCELÉE PAR LA LICRA. 

Les GJ sont des goys pour les sionistes
*La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme est une association internationale, luttant contre le racisme et l'antisémitisme en France, mais également sur le plan international. Elle est fondée en 1928 sous le nom de Ligue internationale contre l'antisémitisme. Wikipédia


Ceint de son écharpe « Palestine » en turc, un chat roux sur les genoux, le grand pianiste Stéphane Blet nous envoie un message d’Istanbul.
« Je crois que le risque que les Français encourent c’est de devenir petit à petit des Palestiniens dans leur propre pays »
-------------------------------
Stéphane Blet : les Gilets jaunes sont les Palestiniens français
Gilets Jaunes: Soutien aux Français qui ne veulent pas connaître le même sort que les Palestiniens
"Nous sommes les 99%. Vice la France Libre. A très beintôt"
La maire de Paris, Anne hidalgo avait organisé une fête Tel'Aviv en Seine.
Marcel Camion, le roi des forain se présente aux élections à la mairie de Paris
-------------------------------
Stéphane Blet répond aux Sionistes qui le menacent de mort
Livre de Stéphane Blet, ancien « Maître » en franc-maçonnerie et auteur de l’ouvrage "Franc-maçonnerie – L’effroyable vérité"
-------------------------------
Ma mère de 86 ans persécutée par la Licra* & le harceleur-tripoteur libidineux casher Fréderic Haziza
par Stéphane Blet* pianiste et compositeur français
*Stéphane Blet
https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Blet

*B'NAI B'RITH :
L’Ordre indépendant du B'nai B'rith (בני ברית, de l'hébreu : « Les fils de l'Alliance ») est la plus vieille organisation juive toujours en activité dans le monde. Calquée sur les organisations maçonniques, elle a été fondée à New York, le 13 octobre 1843, par douze personnes, dont Henry Jones et deux frères, juifs émigrés d'Allemagne, qui avaient appartenu à la Société des Frères (Brüder Bund) qui joua un certain rôle dans l'élaboration de la Première Internationale (Association internationale des travailleurs). Ils voulaient fonder un système d'entraide pour les juifs arrivant aux États-Unis et devant faire face à des conditions de vie difficiles.
C'est à partir de cette base, d'aide humanitaire et de services, qu'un système de loges et chapitres fraternels grandit aux États-Unis, puis dans le monde entier.
https://fr.wikipedia.org/wiki/B%27nai_B%27rith
-------------------------------
Franc-maçonnerie : Stéphane Blet analyse le monument des Droits de l’homme pour Vincent Lapierre
Stéphane Blet, ancien « Maître » en franc-maçonnerie et auteur de l’ouvrage Franc-maçonnerie – L’effroyable vérité, s’est rendu au monument des Droits de l’homme à Paris en compagnie de Vincent Lapierre. Il décrypte ici quelques-uns des symboles représentés sur cet édifice.
-------------------------------