vendredi 25 janvier 2019

25/01 - «GILETS JAUNES» À PARIS: DES GRAPHEURS RÉALISENT UNE FRESQUE 
SUR LE MOUVEMENT ET NOTRE BOXEUR CHRISTOPHE DETTINGER. 



A l’initiative des grapheurs du mouvement Black Lines, une vingtaine d’artistes ont peint une fresque de 300 mètres dans le 19e arrondissement de la capitale sur le thème des récentes manifestations des « gilets jaunes »…
Christophe Dettinger, un personnage symbolique ? Le 20 janvier dernier, 25 artistes se sont retrouvés dans le 19e arrondissement de Paris afin de réaliser une fresque géante sur le thème du mouvement de contestation des «  gilets jaunes ». En une journée : graffs, peintures, pochoirs ou encore collages représentant des scènes, des personnalités et des symboles du soulèvement ont recouvert près de 300 mètres de mur de la rue d’Aubervilliers.
« Il y a une partie sur les violences policières, mais aussi sur les casseurs ou les affrontements. Il n’y avait pas de contrainte ou de censure. Chacun était libre de venir et représenter ce qu’il voulait », explique Lask à l’origine de l’initiative avec Itvan K, graffeur lui aussi. En mai dernier, ils ont lancé le mouvement Black Lines qui invite régulièrement des artistes de tous horizons à réaliser de grandes fresques sur un thème d’actualité.

Peintures engagées ?
« Celle-ci s’appelle “Hiver jaune”, c’est une sorte de mythologie avec tous ses personnages emblématiques, explique Itvan K. On retrouve des policiers et des manifestants anonymes, des caricatures de Macron et du Premier ministre, une Marianne cassée et le boxeur Christophe Dettinger. » L’homme accusé d’avoir frappé deux gendarmes lors d’une manifestation et dont le procès doit se tenir en février, est en effet représenté plusieurs fois.
Suite de l'article :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.