mercredi 28 novembre 2018

28/11 - TRUMP. LES MEDIAS MENTENT À NOUVEAU. 
TRUMP N'A PAS MANQUÉ LA CÉRÉMONIE DE L'ARMISTICE. 



Le président Trump n'a pas manqué la cérémonie de l'Armistice, contrairement à une campagne de désinformation délibérée des médias, le président y a assisté. 
Le week-end dernier, le président Donald Trump était en France pour marquer le 100ème anniversaire du Jour des anciens combattants , toujours connu en Europe sous le nom de Jour de l'Armistice. Dimanche, il s'est joint à d'autres dirigeants mondiaux pour une cérémonie solennelle au cimetière américain de Suresnes, près de Paris. Ce site est le lieu de repos final de 1.541 Américains.

Dans ses remarques, le président a déclaré: «Dans cette forêt perfide et dans les champs environnants, des marines américains, des soldats et des forces alliées se sont battus en enfer pour inverser le cours de la guerre. Nous avons bien combattu ensemble. "Il a conclu:" Il est de notre devoir de préserver la civilisation qu'ils ont défendue et de protéger la paix qu'ils ont si noblement sauvée la vie pour assurer la sécurité il y a un siècle. " Mais vous auriez bien du mal à trouver une couverture de cette cérémonie. 

Selon les fausses «nouvelles» rapportées par les médias :
Dimanche, Trump a manqué la cérémonie du 100ème anniversaire - du moins c'était le message déroutant qu'ils ont livré en masse. En fait, dimanche soir, des titres tels que celui de «La critique de The Hill» dit que la Maison Blanche annule sa visite d'un cimetière en France à cause du mauvais temps».
C’était une charade médiatique plus offensante que la plupart des autres parce qu’elle politisait un mensonge qui éclipsait alors la vérité sur le respect solennel rendu aux anciens combattants de la Première Guerre mondiale dimanche.

Il a été dit :En effet, à cause de la météo de samedi, pour des raisons de sécurité, le vol de 50 kilomètres de Trump entre Paris et le cimetière américain de l'Aisne Marne à bord du Marine One a été annulé. Alors que le chef d’état-major John Kelly et le président adjoint des chefs, le général Joseph Dunford, parcouraient le cortège motorisé, il était judicieux de ne pas placer le président dans un cortège transnational traversant des zones non sécurisées dans un pays qui a malheureusement (même selon certains dirigeants français), ont été envahis par les musulmans - parmi lesquels se trouvent de nombreux islamistes. Il était plus poli et diplomate que l’équipe de sécurité de la Maison-Blanche cite simplement le temps qu'il faisait et en reste là.


Quant à la couverture par les HSH de la cérémonie de la Journée des anciens combattants dimanche, elle était universellement centrée sur les remarques de diversion insipides du président français de gauche Emmanuel Macron qui indiquaient la politique commerciale de Trump «America First»: «Le patriotisme est l'exact opposé du nationalisme. Le nationalisme est une trahison du patriotisme en disant: «Notre intérêt d’abord; qui se soucie des autres? '”Rappelez-vous qu'en octobre, Trump avait déclaré à propos de la politique de son administration en matière de commerce et de sécurité:“ Vous savez ce que je suis? Je suis nationaliste, d'accord? "(Plus tôt dans la semaine, l'idiotie abjecte de Macron a brillé par cette remarque:" Nous devons nous protéger en ce qui concerne la Chine, la Russie et même les États-Unis d'Amérique. ")

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.