mercredi 7 novembre 2018

07/11 - DU PAIN REMBOURSÉ PAR LA SÉCU. 
ON VIT CHEZ LES FOUS. 

Je ne plaisante pas!

Non, je ne devrais plus du tout allumer la télé même pour voir ce que l'on donne comme info à ceux qui sont piégé devant cet appareil de mort.

Un pain brioché anti-vieillissement... remboursé par la Sécurité sociale
Ce pain riche en protéines est notamment destiné aux personnes âgées ou fragiles. 
Sa prise en charge par l'Assurance maladie est pour l'heure prévue jusqu'au 31 juillet 2023.
Il est vraiment temps d’arrêter les frais!
Un pain de mie brioché vient de rejoindre la liste des produits remboursables par la Sécurité sociale. Cette information - pour le moins surprenante - a été rapportée par nos confrères de France 3 Bourgogne Franche-Comté, qui citent l'arrêté du 9 juillet 2018 paru au Journal Officiel.
Quelle est la spécificité de ce pain?
Baptisé G-Nutrition, ce produit au goût vanillé est hyperénergétique. Il comporte une forte teneur en protéines, contient des vitamines B12, B6 et B9, ainsi que du calcium et du sélénium. Tous ces éléments participent au maintien de la masse musculaire chez les seniors et permettent de lutter contre les effets du vieillissement.
«Cet aliment est recommandé dans les situations suivantes: besoins protéiques accrus des personnes âgées et/ou dénutries, dans le cas d'une pathologie (cancer, VIH…) ou d'une fonte musculaire», indique le laboratoire Cérélab, situé en Côte d'Or et à l'origine de la conception du produit. Le pain G-Nutrition est vendu dans des emballages individuels de 65 grammes et est conditionné par carton de 12 pains. Sa date limite de consommation est de 70 jours et la date de fin de prise en charge est le 31 juillet 2023, précise l'arrêté.

Le pain et les recherches!!
Plusieurs années de recherches avec notre argent,
Il existe du pain essénien qui est très bon
Comme l'explique France 3 Bourgogne Franche-Comté, l'élaboration de ce pain innovant est l'aboutissement de recherches lancées en 2008. Ce programme a réuni l'ensemble des acteurs de la filière blé-farine-pain qui ont notamment travaillé sur la sélection des matières premières, la saveur, la cuisson...
De nombreux partenaires ont collaboré à la mise au point de cet aliment: le laboratoire Cérélab, le CHU de Dijon, l'Inra (Institut National de Recherche Agronomique), Dijon Céréales, le Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation, les entreprises Eurogerm et Welience, etc. Le pain G-Nutrition a également obtenu le soutien du Fonds Unique Interministériel 1 avec l'appui de plusieurs collectivités territoriales. Dès 2007, ce projet avait par ailleurs reçu la labellisation du pôle de compétitivité Vitagora.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.