mardi 6 novembre 2018

06/11 - SIX PERSONNES SOUPÇONNÉES DE PRÉPARER 
UNE ACTION VIOLENTE CONTRE MACRON ARRÊTÉES. 

Macron est sur le front à Verdun



Vrai ou faux ?
La télé du café bouclait sur Macron à Verdun. Le lavage de cerveau habituel. Macron sourit, Macron serre des mains. Gros plan sur un alcoolique du coin qui croit encore en lui, une autre personne soufrant d'Alzeimer.... Pas facile à trouver un petit groupe à filmer en gros plan.
"Les français n'aiment pas le changement" dit Macron. S'il diminue le prix de l'essence de moitié il changera vite d'avis.

Macron, le roi de l'embrouille. Admirez ! Qu'il en profite, ça ne va plus durer longtemps:

"Le carburant, c'est pas bibi !" Interpellé sur le terrain, Emmanuel Macron s'explique


"Macron entend votre colère". Intelligent ce mec finalement!. Mais il ne sent pas sa fin venir? 

Macron est sur le front à Verdun, il prend des risques le petit! 
Où est Brigitte? Même elle en a marre de ses conneries, le bateau coule et le moussaillon prend le large?

"Sentez le malaise, vous allez le sentir le gros malaise le 17 novembre..." Macron est interpellé à Verdun

Carburants: Wallerand de Saint-Just a "d'ores et déjà mis son gilet jaune sur le tableau de bord" de sa voiture

Le trésorier du Rassemblement national s'exprime sur la hausse du prix des carburants.
La journaleuse continue de pédaler dans la choucroute
----------------------
Revenons en à nos moutons :
Après cette gesticulation en boucle de Macron devant les caméras, un message : "Six personnes soupçonnées de préparer une action violente contre Macron..." un espoir enfin. Ils ont été arrêtés?

Six suspects en lien avec la mouvance de l’ultradroite (naturellement) ont été interpellés ce mardi par les services antiterroristes dans le cadre d’une enquête sur un projet d’action violente aux contours imprécis (imprécis, sauf qu'on sait qu'ils sont d'extrême droite) visant Emmanuel Macron.
Les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont interpellé plusieurs suspects en lien avec la mouvance de l’ultradroite (on remet ça quelquefois que les neuneus de français n'auraient pas compris) à la suite de renseignements faisant état d’un possible projet d’action violente contre Emmanuel Macron. C’est ce qu’a indiqué une source proche de l’enquête, confirmant une information de BFMTV.

Arrestations en Ille-et-Vilaine, Isère et Moselle
Ces arrestations sont intervenues dans les départements de l’Ille-et-Vilaine, de l’Isère et de la Moselle, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », a expliqué une source judiciaire.
« Cette enquête vise un projet, imprécis et mal défini à ce stade, d’action violente contre le président de la République », a précisé une autre source proche de l’enquête. Les investigations en cours doivent permettre d’établir la réalité et la nature exacte de cette menace.

Castaner « attentif ». Il est super ce mec, il est attentif, c'est déjà ça de pris.
Ce lundi, lors de l’installation de Nicolas Lerner, nouveau directeur de la DGSI, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est dit « attentif » aux menaces venues, notamment, des « mouvements extrémistes de droite (et de 3) comme de gauche, très actifs sur notre territoire ».
https://www.letelegramme.fr/france/projet-d-action-violente-contre-macron-six-personnes-liees-a-l-ultradroite-arretees-06-11-2018-12125929.php#CWhPcjMKV2ZxqR1q.99

Je ne serais pas étonnée, tout comme ils s'attaquent aux forces de l'ordre, il pourraient arrêter des personnes qui s'opposent à eux en les accusant de vouloir faire un attentat. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.