jeudi 18 octobre 2018

+++18/10 - EXCUSIF - LONDRES : DES PASSAGERS D’UN AVION 
EMPÊCHENT L’EXPULSION D’UN SOMALIEN CONDAMNÉ 
POUR LE VIOL COLLECTIF D’UNE ADOLESCENTE. 

Assez de ces naïfs qui défendent les assassins alors que d'autres qui ont compris qu'ils ont été triés et que l'on nous envoyés les indésirables réclament leur expulsion. Evidemment il y avait une majorité d'étrangers dans cet avion. Nous avons dépassé le pourcentage au delà duquel cela va être difficile de nous en sortir, sinon à remplacer tous les gouvernements par des gens intègres.

14/10/2018 - Un Somalien, dont l’expulsion de Grande-Bretagne a été interrompue après que les passagers d’un avion aient organisé une mutinerie pour réclamer sa libération, s’est avéré être un violeur condamné et membre d’un gang criminel.
Les responsables qui escortaient Yaqub Ahmed ont été contraints d’abandonner son expulsion lorsqu’une douzaine de passagers sont intervenus avec colère, peu avant le décollage de ce vol à destination de la Turquie.
A un moment de cet épisode étonnant, filmé sur téléphone portable, un voyageur s’est plaint : « Ils le séparent de sa famille ! », tandis que d’autres ont crié « Sortez-le de l’avion ».
Lorsque les agents de sécurité harcelés ont cédé et ont fait sortir Ahmed de l’appareil, il a remercié les personnes à bord pour leur soutien alors qu’elles applaudissaient et applaudissaient.
Une personne a déclaré : « Tu es libre, mec ! »
Mais les passagers qui pensaient faire une bonne action ignoraient que l’homme qu’ils défendaient avait été condamné à neuf ans de prison pour son rôle dans le viol collectif vicieux d’une adolescente – et qu’un autre membre de sa bande s’était battu pour l’État islamique en Syrie.
Aujourd’hui, le Mail on Sunday révèle comment Ahmed et trois autres jeunes se sont attaqués à une inconnue de 16 ans après l’avoir séparée de ses amis lors d’une soirée au Leicester Square, à Londres, en août 2007.
Lors d’une attaque planifiée, ils ont attiré la jeune fille dans un appartement à Crouch End, au nord de Londres, en prétendant que ses amis l’attendaient là-bas – puis l’ont violée en bande.
Les membres du gang, âgé de 18 à 20 ans, ont été pris en flagrant délit lorsque les voisins ont entendu les appels à l’aide de la jeune fille et ont appelé la police.
https://www.youtube.com/watch?v=SAaOxmHSP0Y
----------------------------------------------------

Violences, trafic de drogue, comportements déplacés envers les femmes : le maire de Lorient (56) accuse les migrants
Depuis plusieurs mois,des faits de violences et les trafics de stupéfiants sont imputés à de jeunes migrants. Une nouvelle forme de délinquance qui pose aussi la question de leur intégration. « La présence de minorités étrangères conduit à des trafics de stupéfiants, des trafics de bandes de jeunes oisifs, de jeunes mineurs livrés à eux-mêmes qui se regroupent toute la journée » près de la gare d’échanges et dans la galerie de l’Orientis. « J’ai bien envie d’y mettre de l’ordre ! » Ces propos, c’est bien le maire socialiste de Lorient qui les a tenus voici trois semaines dans "Ouest-France". Un revirement à 180° ou plutôt le constat d’une réalité? Et tandis que Norbert Métairie se faisait à l’idée d’étendre le réseau de vidéo protection dans sa cité – fort déjà de 40 caméras – Fabrice Loher, le chef de file de l’opposition municipale buvait du petit-lait: «Quand j’en parlais il y a quinze ans, on me traitait de liberticide et même pire…» Dans le quartier de la gare et dans le centre-ville, ajoutait cet élu, «à certaines heures, oui, les gens ont peur»… « Soyons clairs, dans le secteur gare, mais aussi, durant l’été, du côté de l’avenue Anatole-France et jusque devant la mairie, nous sommes en présence de jeunes migrants, sans activité, au statut administratif précaire, sans encadrement suffisant, observe le commissaire central,Emmanuel Allabatre. Ils occupent le terrain. Des conflits éclatent régulièrement entre eux. Des interpellations ont été réalisées pour vols et violences. Des produits stupéfiants et des armes blanches ont été saisis. La plupart sont mineurs ou se font passer comme tel. Nous constatons également un nombre croissant de comportements déplacés vis-à-vis des jeunes femmes» qui ont d’ailleurs fait l’objet de poursuites judiciaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.