lundi 15 octobre 2018

+++15/10 - NOS ENFANTS SONT EN DANGER. 
ILS SONT LE MEILLEUR DE NOUS-MÊMES, NOTRE VENIR. DÉFENDONS-LES, DÉFENDONS-NOUS. 


Grâce à Schiappa, les enfants seront offerts aux pédophiles sur un plateau
Au secours, ils sont devenus fous !
Mais jusqu’où ces abrutis iront-ils dans l’absurde, le non-sens et la démesure ?
Comment peut-on envisager d’emmerder des parents normaux, ceux qui ayant conscience de leur responsabilité vis-à-vis de leurs enfants n’hésitent pas à leur administrer une saine fessée lorsqu’ils ont dépassé les bornes… en interdisant la fessée, quand par ailleurs ils viennent de faire un cadeau somptueux aux pédophiles, déjà trop souvent innocentés, avec la magouille de dernière minute du texte de loi « sur les violences sexuelles » qui vient d’être adopté !
Attention je ne défends pas les bourreaux d’enfants qui rouent de coups leur progéniture, souvent quand ils sont ivres et ne sont plus maîtres de leurs gestes ; je parle d’une simple fessée, quelques tapes sur les fesses qui font circuler le sang et n’ont jamais tué personne.
C’est bien connu, les bisounours et autres idiots utiles gauchistes, prétendent qu’une fessée serait traumatisante … je peux témoigner, et ma fratrie avec moi, qu’il n’en est rien, et qu’au contraire ça seconde bien les méninges dans le processus d’assimilation du bien et du mal, du permis et de l’interdit.
Et c’est précisément ce qui manque à nombre d’enfants, dont beaucoup sont laissés sans surveillance et traînent dans les rues jusqu’à plus d’heures. Le défaut d’autorité de leurs parents leur vaudra ainsi, soit de finir en prison, soit de devenir les proies des pédophiles qui ne se contentent pas toujours de chasser sur le Net.
La Schiappa qui menait cette loi meurtrière, prétend défendre les femmes contre des regards un peu trop appuyés surtout de la part des mâles gaulois, mais ne voit aucun inconvénient à ce qu’une gamine (ou un gamin… de nos jours eux aussi sont des proies des dépravés) de moins de quinze ans se fasse violer par une ordure pédophile !
C’est ce qu’il ressort de l’incompréhensible abandon « la présomption de non-consentement sexuel des moins de 15 ans », qui a disparu du texte au dernier moment, alors quelle devait en être la principale mesure.

Comment une maman de deux petites filles, qui prétend « se battre pour leur assurer un monde meilleur », peut-elle ignorer que le laxisme en matière de protection des enfants, est infiniment plus dangereux pour eux (incluant ses filles) ici et maintenant, que d’éventuels regards un peu trop insistants, hommage ou drague de la part d’adultes masculins envers des adultes féminines. 
Elle mélange tout la Schiappa !

A moins que cette dangereuse et hypocrite créature s’imagine qu’en mettant ses enfants en école privée (l’enseignement public c’est bon pour « les enfants des sans-dents-qui-ne-sont-rien »!), elles seront définitivement à l’abri de tout danger ?

C’est oublier bien vite que le danger, notamment en matière de viol, est précisément le fait de ceux que l’incompétent gouvernement auquel elle appartient nous impose en quantité insupportable ; les clandestins, intouchables au point de faire croire que ce seraient les mâles blancs français qui seraient les principaux prédateurs des femmes sans défense ; c’est pourtant journellement que les faits-divers apportent de cuisants démentis.
Marlène Schiappa pense-t-elle que le viol c’est pour les autres, et que ses filles ne sont pas concernées ? C’est ignorer que pour les « migrants » sauvages, islamiques pour la plupart, la femme n’est qu’une femelle, simple réceptacle de leur sale plaisir dans lequel n’entre aucun sentiment, autre que leur soulagement personnel… et qu’à ce petit jeu, ils ne font pas de différence entre une enfant du Peuple et une fille de ministre.
Qu’elle continue à encenser un président qui humilie toutes les femmes en permettant à des tarés de se contorsionner vulgairement sur les marches de l’Elysées, mais qu’elle change de registre alors, car la défense de l’égalité hommes/femmes n’est pas de son ressort !
Désormais grâce à cette incompétente qui a porté cette loi indigne, un viol ne sera plus un crime mais un simple délit !
Il n’y a plus de doute ! La France est gouvernée par des pédérastes, copains comme cochons avec les pédophiles… quand ils ne sont pas tout simplement les deux ! Faites ce que vous voulez entre adultes consentants, cela ne nous regarde pas, mais ne vous attaquez pas à nos enfants parce que cela, ça nous regarde ! 
«Les gens de rien », mais malgré leur lenteur à réagir, gardez-vous de croire qu’il en sera toujours ainsi.
Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.