mardi 25 septembre 2018

+25/09 - IMMIGRATION : LA CATASTROPHE. QUE FAIRE ? 


"C'est le Conseil d'état qui gouverne. Manifestons devant ce siège du Pouvoir.*

Le livre de Jean-Yves Le Gallo – 10 mars 2016
Après quarante ans de déni organisé, la réalité s'impose. Même le président de l'Union européenne veut stopper les migrants. Même François Hollande tente de fermer les frontières. Chacun le voit, l'immigration est une catastrophe pour la France et l'Europe, l'invasion les menace de mort. Ses causes ? L'explosion démographique du Sud, les guerres, mais pas seulement. L'Europe est en train de mourir d'un projet idéologique : le MIM, le mondialisme immigrationniste marchand, facilité par la trahison de ses élites politiques, économiques, judiciaires, médiatiques. Cette trahison explique quarante ans de mensonges, d'omerta, d'impuissance à traiter le problème malgré les promesses. Énarque, inspecteur général de l'administration, ancien élu régional et européen, Jean-Yves Le Gallou développe à partir d'un constat accablant une analyse sans concession. Mais non sans espoir : 
Notre patrie, notre continent, notre civilisation peuvent encore s'en sortir. A condition de changer radicalement de modèle.
C'est de courage qu'il va falloir faire preuve.
* Jean-Yves Le Gallou, né le 4 octobre 1948 dans le 14ᵉ arrondissement de Paris, est un essayiste, haut fonctionnaire et homme politique français. Il est classé à l'extrême droite.

Voir ses très nombreuses vidéos
*Jean-Yves Le Gallou : «La dissidence c'est la transgression dans les paroles et les actes !»
Conclusion combative de Jean-Yves Le Gallou du 3e Forum de la Dissidence, organisé par Polémia le 18/11/2017

https://www.youtube.com/watch?v=u9BSXtLOPl8
*Robert Ménard, né le 6 juillet 1953 à Oran, est un journaliste et homme politique françaisIl est co-fondateur de l'association Reporters sans frontières (RSF), dont il est le secrétaire général de 1985 à 2008, et du site internet Boulevard VoltaireUn temps engagé à gauche, il s'en éloigne progressivement et se rapproche de l'extrême droite. Il se lance dans la vie politique à l'occasion des élections municipales de 2014, à l'issue desquelles il est élu maire de Béziers avec le soutien du Front national, de Debout la République et du Mouvement pour la France. D'orientation populiste, son mandat est marqué par des mesures et des déclarations faisant polémique jusqu'au niveau national, dont plusieurs sont sanctionnées par la justice.

Ici avec Marion Maréchal (Le Pen)


Tout est bon ici. Fondation POLEMIA :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.