lundi 24 septembre 2018

24/09 - HENDAYE : LA POLICE AUX FRONTIÈRES 
DEMANDE DES RENFORTS FACE AUX MIGRANTS. 



Confrontés à un afflux de personnes en situation irrégulière, des membres de la police aux frontières ont manifesté à Hendaye afin d’obtenir l’ouverture de nouveaux postes.
Les forces de l’ordre sont en colère. Une quinzaine de membres de la police aux frontières ont manifesté à Hendaye jeudi 20 septembre, en se rassemblant sur le pont Saint-Jacques, frontalier entre la France et l’Espagne. Ils réclament l’ouverture de 50 nouveaux postes, à la fois sur le terrain et dans les services administratifs, précise la chaîne locale.
«Nous sommes ici pour montrer à notre ministre que les policiers basques ne veulent plus travailler dans de mauvaises conditions», explique à Sud Ouest le délégué départemental de l’unité SGP Police. «Nous n’avons pas les moyens humains pour répondre à cet afflux. Il suffit d’aller à Bayonne, place des Basques, pour voir que ces gens parviennent toujours à passer», ajoute-t-il.

Durcissement de la politique migratoire italienne
Face à l’afflux de personnes en situation irrégulière, les policiers ont besoin de renforts. Avec le durcissement de la politique migratoire italienne, les migrants empruntent une nouvelle route, qui passe notamment par le Pays basque espagnol et le Pays basque français. Selon les chiffres de la Croix-Rouge, 3.800 migrants ont tenté de passer la frontière entre l’Espagne et l’Hexagone à Irún. «La situation devient comparable à celle de Menton il y a quelques années», alerte auprès de Sud Ouest un délégué syndical de l’unité SGP.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.