lundi 24 septembre 2018

+24/09 - ERIC ZEMMOUR. MISE EN DEMEURE 
POUR DES PROPOS SUR LES MIGRANTS MUSULMANS. 


Ça n'est pas être raciste que de réagir à l'invasion de notre pays. Zemmour a raison. S'il est si virulent c'est pour contrebalancer les français qui abandonnent leur pays aux mains de l'Islam qui est le bras armé de la Cabale. Il n'y a pas d'assimilation possible avec ces nouveaux venus, ils nous imposent leurs coutumes.
Paris Première (groupe M6) a été mise en demeure pour des propos tenus par Éric Zemmour sur l'immigration dans une émission de janvier 2018, a annoncé le CSA vendredi.
À l'occasion d'un débat sur la loi "Asile et immigration" dans son émission "Zemmour et Naulleau", Éric Zemmour "a tenu de façon systématique des propos stigmatisants à l'égard des migrants de confession musulmane", explique le CSA dans sa décision rendue le 12 septembre.
Les propos d'Éric Zemmour tendaient "en particulier" à "dénier" à ces migrants "le bénéfice du droit d'asile au motif qu'ils seraient, du fait de leur religion et contrairement à d'autres, source +d'énormes problèmes+ et qu'ils contribueraient au +grand remplacement+ de la population française", précise le CSA.
Ces propos sont "de nature à encourager les comportements discriminatoires et à inciter à la haine ou à la violence à l'égard d'une population expressément désignée pour des raisons de religion", selon le CSA.
Une mise en demeure est une décision préalable à une éventuelle sanction. La direction de M6 n'était pas joignable.
Éric Zemmour, 60 ans, a déjà été condamné en 2011 pour provocation à la haine et en mai 2018 pour provocation à la haine religieuse.
Le CSA a multiplié les mises en demeures pendant ces huit dernières années à l'encontre de médias qui n'ont pas "maîtrisé leur antenne" face aux propos considérés comme racistes ou islamophobes du polémiste.
Canal+ a été mis en demeure en 2010 pour une émission de Thierry Ardisson, et RTL en 2017 pour "un éloge de la discrimination" dans une de ses chroniques. France Télévisions a été mise en garde en 2016 pour son passage sur France 5.
Des propos d'Éric Zemmour ont de nouveau suscité la polémique cette semaine après qu'il a déclaré sur le plateau de Thierry Ardisson sur C8 que le prénom d'une chroniqueuse, Hapsatou Sy, "était une insulte à la France". Coupé au montage, l'extrait a été diffusé par la chroniqueuse, qui s'est dite "blessée", demande des excuses et envisage de ne pas revenir dans l'émission.
Le CSA avait reçu jeudi 140 signalements concernant cet extrait qui, diffusé hors des médias audiovisuels, n'est pas dans son domaine de compétence.
Après avoir reçu de nombreux soutiens en ligne, la chroniqueuse a lancé jeudi une pétition demandant d'"interdire de médias les personnes portant des messages d'incitation à la haine". La pétition avait recueilli 30.000 signatures vendredi en début d'après-midi.
"Je persiste et signe", a rétorqué Éric Zemmour sur RMC vendredi matin. "Il faut qu'ils aillent plus loin ces gens. Il faut demander mon exil, que j'aille à Sainte-Hélène (...) Que l'on m'enferme, qu'on réinvente le goulag".
Le "grand rendez-vous politique et polémique" de Zemmour et Naulleau, tel que le présente Paris Première, doit reprendre le 3 octobre.
-----------------------------
Rappel

Clash Eric Zemmour/Hapsatou Sy : les révélations troublantes d'un membre de la production des Terriens du dimanche
L'affaire a fait couler beaucoup d'encre cette semaine. Blessée par les propos d'Eric Zemmour et le comportement de C8 la chaîne qui l'emploie, Hapsatou Sy révélait sur les réseaux sociaux des images interdites. Un acte qui serait prémédité selon un membre de la production qui dénonce un coup monté.
Le torchon brûle entre Hapsatou Sy et l'équipe des Terriens du dimanche. Chroniqueuse depuis la première saison de l'émission, la compagne de Vincent Cerutti a vécu un moment très difficile sur le plateau la semaine dernière. Dans la séquence diffusée le dimanche 16 septembre, Eric Zemmour venu présenter son nouveau livre Destin français s'est attaqué au prénom de la femme d'affaires. « Corinne, ça vous irait très bien », lui avait-il lancé. Choquée par les propos et le comportement du polémiste à son égard, Hapsatou Sy avertissait les internautes le lendemain de la diffusion du programme qu'elle ne comptait pas en rester là. « Je vous informe réfléchir à déposer plainte contre M. Zemmour. Sur le plateau, j’ai subi des insultes graves ainsi que mes parents. Très affectée par la violence de la scène que j’ai eu à vivre et que vous n’avez pas vue ce soir, je réfléchis à quitter l’émission », avait-elle écrit sur Twitter.

Eric Zemmour : Hapsatou Sy se réjouit d’une mise en demeure du CSA
Ce message publié sur les réseaux sociaux a suscité de nombreuses réactions, dont celle de Thierry Ardisson. Souhaitant resté en-dehors de toute polémique, l'animateur n'avait pas montré son soutien à sa chroniqueuse et avait déclaré dans un simple communiqué que si elle souhaitait quitter l'émission, elle devait «l'en informer rapidement». Déçue, Hapsatou Sy menaçait de lâcher une « bombe » avant de révéler un extrait coupé au montage. Quelques minutes pendant lesquelles Eric Zemmour affirme que son prénom est « une insulte à la France ». La séquence n'aurait jamais dû être montrée au public et l'initiative de la jeune femme dérange.

Un membre de la production dénonce un acte prémédité
Dans une enquête publiée ce vendredi 21 septembre par Le Point, un membre de la production dénonce les méthodes de la chroniqueuse et pointe du doigt ce qui ressemble pour lui à un coup monté. « Elle a fait filmer les écrans de retour depuis sa loge par sa maquilleuse. Elle en a ensuite extrait les images interdites », a-t-il expliqué. Et ce procédé est pourtant totalement interdit. « Sur le plateau des Terriens du dimanche !, comme pour la plupart des émissions enregistrées en public, les spectateurs ont l'interdiction de filmer ce qu'ils voient. Ils sont fermement invités à laisser leur portable au vestiaire. Jamais un producteur n'accepte qu'il y ait une prise de vue parallèle », a indiqué une source. Si ces images ont bien été détruites par la production, Hapsatou Sy n'a pas fini de faire entendre sa voix.
----------------------

'Il y a des français qui n'ont rien compris à ce qu'est la France". Des traîtres
Zemmour - Hapsatou Sy : la justice s'en mêle
Mare du foot aussi!
J'ai assisté à une tombola dans mon petit centre commercial. La conseillère municipale avait du mal à lire les noms des gagnants. 6 noms français sur 60. et y assistaient de gamin africains qui voulaient faire croire qu'ils étaient gagnant pour essayer de rafler les lots et qui montaient sur la table, braillaient...
dans le centre commercial : une boucherie Hallah, une boulangerie tenu par un marocain, elle a été vandalisée à de nombreuses reprise avant d'être rachetée à bas prix par le propriétaire précédent aussi marocain, un marchand de légumes algérien, un truque, le café tenu par un chinois, une boutique indienne avec que des clients africains et des produits africains et non indiens...j'y assiste à des scènes semblant venir d'un autre monde. Je ne suis plus chez moi, dans mon pays. Et nous vivions dans la banlieue sud de Paris, longtemps épargnée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.