dimanche 19 août 2018

19/08 - UNE FEMME MÉDECIN ALLEMANDE 
ENVOIE UN MESSAGE DE DÉSESPOIR 
FACE À LA VIOLENCE DES MIGRANTS ! 
C’EST LA GANGRÈNE ! 

Mme MERKEL a ouvert les frontières allemandes toutes grandes à tous les "migrants"… Il y a maintenant un prix à payer pour nous tous. "Hier, à l’hôpital, nous avons eu une réunion pour décider de la manière de gérer une situation devenue insoutenable ici, et dans les autres hôpitaux de Munich". "Les cliniques ne peuvent plus gérer les situations d’urgence, de sorte qu’elles commencent à tout renvoyer vers les hôpitaux." "Beaucoup de migrants musulmans refusent de manière agressive et parfois violente, d’être traités par du personnel féminin. Et nous, les femmes soignantes, nous refusons maintenant de nous occuper de ces gens, venus d’Afrique, parce que nous avons peur." "Les relations entre le personnel, et les migrants vont de mal en pis. Depuis le dernier week-end, les migrants qui arrivent dans nos hôpitaux doivent être accompagnés par la police avec des unités K-9. Beaucoup de migrants ont le SIDA, la syphilis, la tuberculose et de nombreuses maladies exotiques, que nous, en Allemagne, ne savons pas comment traiter." "Si on leur donne une prescription à aller chercher à la pharmacie, ils refusent de payer leurs médicaments. Cela conduit à des réactions violentes incroyables, surtout quand il s’agit de médicaments pour les enfants. Certains abandonnent alors leurs enfants au personnel de la pharmacie avec l’injonction : 'Alors, soignez-les vous-mêmes.' Ainsi, la police doit non seulement sécuriser les cliniques et les hôpitaux, mais aussi, désormais, les pharmacies. "Où sont tous les 'pseudo-humanistes' qui les accueillaient devant les caméras de télévision, avec des grands panneaux de 'Bienvenue' dans les gares ?".
Pour le moment, la frontière a été fermée, mais un million d’entre eux sont déjà rentrés ici, et nous ne serons certainement pas en mesure de les intégrer correctement, ou de les renvoyer un jour chez eux. En conséquence, ma remarque n’est pas du tout raciste, mais le nombre des chômeurs va logiquement augmenter, et très vite aussi c’est le nombre de délinquants qui augmentera en Allemagne". "Jusqu’à présent, le nombre de chômeurs en Allemagne était de 2,2 millions. Donc, ce chiffre va vite passer à au moins 3,5 millions. La plupart de ces gens que je vois défiler dans nos services, sont malheureusement des hommes complètement inaptes au travail. Seule une toute petite minorité d’entre eux, ont un minimum d’éducation et de formation. Qui plus est, dans la majorité des cas, si leurs femmes les accompagnent, elles n’ont pas le droit de s’émanciper, et de travailler… Et j’estime qu’environ une sur dix arrive enceinte. Des centaines de milliers de migrants ont amenés avec eux des nourrissons, et des enfants de moins de six ans, dont beaucoup sont maltraités, et gravement malades." "Si ça continue, et que l’Allemagne réouvre ses frontières, je retournerai vivre en République Tchèque. Personne ne pourra me forcer à continuer à travailler à Munich dans ces conditions. Et je serai mieux en République Tchèque, même avec un salaire divisé par deux. J’ai voulu venir travailler en Allemagne dans un pays civilisé et évolué, pas dans un pays musulman, en Afrique ou dans les pays arabes." "Même le Professeur qui dirige notre service nous a dit, combien il était triste de voir une femme de ménage allemande, qui nettoie tous les jours depuis des années les couloirs, les chambres et les sanitaires pour [seulement] 800€, méprisée et humiliée par les migrants dans l’hôpital. Les jeunes hommes migrants qui attendent dans les couloirs, crachent par terre et sur les murs, jettent leurs détritus sur le sol, font leurs besoins dans les recoins et les placards, insultent les employées femmes, et exigent que tout soit gratuit, et quand on veut appliquer le règlement, ils deviennent violents." "Face à ces comportements inadmissibles, je trouve les autorités allemandes trop conciliantes, et je suis certaine que la République Tchèque n’accepterait pas de tels débordements et incivilités." "Personne n’ayant fait l’expérience d’être en contact avec eux, n’a la moindre idée de leur sauvagerie, et leur irrespect. En particulier les Musulmans venant d’Afrique, ils se comportent avec une arrogance et un mépris incroyables, comme s’ils étaient supérieurs à notre personnel. Et ils considèrent que leurs lois religieuses sont au-dessus de tous nos règlements." "Pour l’instant, le personnel de l’hôpital a réussi à éviter la démotivation et les contaminations avec toutes les maladies qu’ils ont apporté ici, mais, avec les centaines de patients migrants qui arrivent chaque jour, les choses finiront mal." "Dans un hôpital à proximité du Rhin, les migrants ont attaqué le personnel à coups de chaises, et avec des couteaux. Ils avaient amené un bébé de 8 mois au bord de la mort, qu’ils avaient traîné à travers la moitié de l’Europe, pendant trois mois. Ce bébé, bien qu’ayant reçu les meilleurs soins, a fini par mourir. Le personnel a été frappé par les membres de la famille. Le médecin qui s’était dévoué pour essayer de sauver le bébé, a été gravement blessé, et a dû subir une intervention chirurgicale, et deux infirmières ont dû être placées en soins intensifs. Aucun des agresseurs n’a été arrêté, ni puni." "Les autorités ont interdit à la presse locale d’écrire un seul article à ce sujet, donc nous avons été informés de ces événements par des courriels de nos confrères." Que serait-il arrivé à un Allemand s’il avait poignardé un médecin, et des infirmières dans un Hôpital? Ou s’il avait répandu sa propre urine infectée par la syphilis sur le visage d’une infirmière ? Au minimum, il serait allé tout droit en prison. Mais, contre ces agresseurs migrants, jusqu’à présent, rien n’a été fait. Pourquoi ?? Et je demande aussi, où sont passés tous ces gens qui les réceptionnent et les accueillent dans les gares ferroviaire ? Assis tranquilles dans leurs maison ? profitant de leurs subventions d’associations "à but non lucratif"? !) et impatients de voir arriver d’autres trains [plein d’immigrés] qui leur permettront de jouer à nouveau leur beau rôle "d’accueillants", pour justifier encore leurs parts du gâteau de subventions. Je voudrais rassembler tous ces militants politiques "accueillants" et les amener ici au service des urgences de notre hôpital, comme infirmiers et aides-soignants, pour qu’ils découvrent la réalité des choses ! 
Et il faudrait les affecter au service des immigrés, pour qu’ils puissent s’occuper d’eux complètement, sans l’aide de la police armée, et sans chiens policiers … 
On verrait alors combien de temps durerait leur bel "engagement soi-disant humaniste !" 
Pour ma part, je dis : ça suffit !! ! 
L’Allemagne n’a pas les moyens d’accueillir et de soigner généreusement toutes les populations de l’Afrique et du Moyen Orient. 
En France cela ne vaut guère mieux ! 
La marmite est sur le point d’exploser ! 
A transmettre le plus possible ! 
-----------------------------------------------------
Rome : un migrant enfile une blouse, entre en salle d’accouchement et tente de violer une femme
un migrant somalien résidant depuis cinq ans en Italie avec un permis de séjour a été interpellé dans un hôpital à Rome le 31 décembre : déguisé en infirmier, il s’apprêtait à violer une femme venue pour accoucher.
Une femme de 43 ans qui s’apprêtait à accoucher se trouvait là, en plein travail. Selon le témoignage de la victime, l’agresseur présumé lui aurait tout d’abord caressé la cuisse gauche, puis la vulve, avant de se masturber devant elle.

Cela arrive plus souvent qu'on ne pense. Une amie dans un hôpital à Paris a été visités par un tel personnage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.