lundi 30 juillet 2018

30/07  MARIE 22 ANS AGRESSÉE EN PLEINE RUE 
PAR SON HARCELEUR DANS LE 19ème ARRONDISSEMENT DE PARIS. 


Merci à Marie d'avoir publié. Des faits comme ça se passe à longueur de journée. Certains hommes ne supportent pas les femmes en jupe et décolleté et les considèrent et les traitent comme des putes. Ils voudraient les voir toutes voilées. Nous ne devons plus tolérer ce comportement, nous sommes chez nous, c'est à eux de partir.

"Il ne faut pas se laisser faire", témoigne Marie, agressée par un harceleur de rue
ardi 24 juillet, vers 18h30, Marie, 22 ans, a gratifié d'un "ta gueule" l'homme qui la harcelait et lui faisait des gestes obscènes en pleine rue, boulevard de la Villette dans le 19e arrondissement de Paris. "On se sent vraiment humiliée, provoquée, rabaissée en fait, raconte-t-elle au micro de RTL au sujet du harcèlement de rue. On nous prend pour des objets sexuels".

Après que Marie l'ait insulté en "traçant sa route", l'homme est revenu sur ses pas, a pris un cendrier sur la terrasse du café qui le séparait de la jeune femme, et l'a frappée au visage. "Quand je l'ai vu venir vers moi, j'ai eu un énorme rush d'adrénaline, se remémore Marie. J'ai juste pris le coup du mieux que j'ai pu, avec dignité, en le regardant, en lui montrant qu'il ne me soumettrait pas et que je continuerai à répondre, que je suis totalement dans mon droit et que ce n'est pas lui qui fait la loi".
Sous le choc, la jeune femme est rentrée chez elle, avant de retourner sur les lieux de son agression 20 minutes plus tard, avec une pensée en tête : ce qu'a fait cet homme est "inadmissible". "Il doit être jugé devant la justice, poursuit-elle au micro de RTL. Pour toutes les femmes, c’est ma responsabilité d’en parler, de dire que [le harcèlement de rue] c'est un vrai problème de société qui touche toutes les femmes, et que les femmes partout dans le monde méritent le respect".

Grâce au soutien des témoins encore présents sur la terrasse et au gérant du café qui lui a donné la vidéosurveillance de la terrasse - que Marie a partagé sur Facebook - la jeune femme est allée porter plainte. "Il ne faut pas se laisser faire, il faut continuer à répondre, à ne pas baisser les yeux, à surtout ne pas perdre espoir, parce que ça va changer", conclut-elle au micro de RTL. Marlène Schiappa a par ailleurs déclaré le 28 juillet que "les premières amendes contre le harcèlement de rue seront mises à l'automne". 

J'ai été choquée qu'aucun client du café ne se lève pour venir réconforter Marie. Mais, c'est comme ça à Paris. 
Marlène Schiappa promet... Elle fait partie de la bande pourritures qui se trouvent dans notre gouvernement. Avec sa poitrine largement offerte si elle se promenait dans les rues elle serait violée à coup sur, mais elle a certainement un voiture avec chauffeur.
Appel à témoins des personnes de la terrasse pour qu'ils décrivent l'homme et qu'il soit arrêté et PUNI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.