jeudi 26 juillet 2018

26/07 - EXTERMINATION DE L'HUMANITÉ 
ÉTUDIÉ EN LOGE MAÇONNIQUE.
LE PLANNING FAMILIAL, LE LOBBY GAY, 
LES VACCINS.... 


Les cinq pires citations de la fondatrice du Planning familial
Margaret Sanger, militante féministe ou raciste eugéniste sans scrupule ?
Le travail étudié en Loge maçonnique.

7 octobre 2015

Saviez-vous que derrière le planning familial se cachait une militante fervente de l’eugénisme « négatif » ? Margaret Sanger, fondatrice du Planned Parenthood (prototype américain du planning familial français) était en effet favorable à cette doctrine qui consiste à pratiquer la restriction du mariage, la stérilisation, voire l’élimination physique de certains individus porteurs de gènes indésirables pour « améliorer l’être humain ». Ironie du sort, née dans une famille ouvrière d’origine irlandaise, Margaret Sanger était elle-même la sixième d’une fratrie de 11 enfants. Si le planning familial avait existé à son époque, peut-être n’aurait-elle jamais vu le jour…
« Il ne faut pas que circule l’idée que l’on veut exterminer la population Nègre. » Margaret Sanger, fondatrice du planning familial, 1939.
En tant que fondatrice de la plus grande chaîne d’avortement des Etats-Unis, l’idéologie de Margaret Sanger pour le planning familial se base sur ce qu’on appelle l’eugénisme, théorie qui consiste en l’élimination de certains peuples.
En tant qu’eugéniste, Sanger a encouragé la stérilisation des personnes possédant peu des caractéristiques recherchées, et a grandement encouragé la reproduction des personnes qui en étaient fortement dotées. Son mépris pour les Noirs, pour les minorités ethniques ainsi que pour les malades et les handicapés a donné naissance à une corporation pour l’avortement qui tire profit du meurtre des plus faibles et des plus vulnérables. Le planning familial est dans son essence même une émanation du désir d’exterminer les personnes jugées « inaptes » à faire partie de l’humanité.
L’idéologie de Sanger a la peau dure. Selon le Guttmacher Institute (ancienne division de recherche du planning familial, évidemment pro-avortement donc) les Afros-américaines sont cinq fois plus susceptibles de recourir à l’avortement que les Blanches. Les cliniques du planning familial sont implantées stratégiquement dans les communautés de minorités ethniques, puisqu’elles visent les Noirs et les groupes minoritaires qui vivent dans la pauvreté. Résultat : l’avortement reste la première cause de mortalité pour la population noire.
Voici une compilation de sept citations choquantes de Margaret Sanger, eugéniste de renommée qui donna naissance à la plus grande entreprise d’avortement à la demande des Etats-Unis.
1-sanger_margaret.jpg
Margaret Sanger.

1) «Il ne faut pas que circule l’idée que l’on veut exterminer la population Nègre.»

Dans une lettre au Docteur Clarence Gambler datée du 19 décembre 1939, Margaret Sanger expose sa vision du « Negro Project », collaboration fraîchement lancée entre l’American Birth Control League (l’ABCL est une organisation fondée par Margaret Sanger en 1921 à New York dans le but de promouvoir le contrôle des naissances) et le bureau de recherche clinique pour le contrôle des naissances de Margaret Sanger. La lettre fait écho aux idéologies eugénistes qui sont encore perceptibles aujourd’hui dans la lignée institutionnelle du planning familial.

D’après mon expérience, il me semble que… bien que les Noirs vouent un grand respect à leurs médecins blancs, ils peuvent plus facilement se rapprocher de leurs propres membres et plus ou moins mettre cartes sur table, c’est-à-dire, finalement, exposer leur ignorance, leurs superstitions et leurs doutes.

Nous devrions engager trois ou quatre ministres de couleur, qui viendraient de préférence du service social et qui auraient du charisme. L’approche en matière d’éducation qui touche le plus le Nègre est l’approche religieuse.
Il ne faut pas que circule l’idée que l’on veut exterminer la population Nègre, et le ministre est l’homme qui peut résoudre le problème si jamais ceux des membres les plus rebelles en venaient à le croire.

2) « J’ai accepté l’invitation à entrer en contact avec la branche féminine du Ku Klux Klan. »

A la suite de son invitation en 1926, Sanger fait un discours lors d’un meeting du Ku Klux Klan à Silver Lake, dans le New Jersey, pour parler de son bonheur à l’issu des nombreuses invitations qu’elle a reçues de la part des groupes suprématistes blancs. On trouve son expérience à la page 366 de son livre, Une Autobiographie :
J’ai accepté l’invitation que m’a faite la branche féminine du Ku Klux Klan à parler… J’ai pu voir les silhouettes pâles de ces personnes paradant avec leurs bannières et leurs croix illuminées… J’ai été escortée jusqu’à la tribune, on me présenta, puis je commençai mon discours… Je crois que finalement, j’avais atteint mon but à travers de simples illustrations. Puis une douzaine d’invitations à parler dans des groupes similaires s’en suivirent.

3-margaret-sanger-2.jpg3) « Ce sont…les mauvaises herbes de l’humanité », « des reproducteurs imprudents », « ils pondent…des êtres humains qui n’auraient jamais dû venir au monde. »

Dans « Pivot of Civilization », Margaret Sanger écrit ce qu’elle pense des immigrés, des pauvres et de l’erreur idéologique que constitue la philanthropie. Elle déverse son idéologie sur l’hygiène raciale et sociale dans ses écrits sur l’avènement de la race humaine idéale :

Ce sont…les mauvaises herbes de l’humanité, des reproducteurs imprudents, ils pondent…des êtres humains qui n’auraient jamais dû venir au monde.

Les œuvres de bienfaisance elles-mêmes sont le symptôme d’une maladie sociale maligne… Au lieu de diminuer, et d’éliminer, à terme, les stocks (de personnes) qui nuisent le plus au futur de la race et du monde, elles tendent à leur fournir précisément de quoi dominer.
3-Birth-control.jpg
Pilules anti-conceptionnelles. Photo: Beathan.

4) « Le contrôle des naissances consiste ni plus ni moins en l’élimination des inadaptés. »


La formule de « contrôle des naissances » merveilleusement bien choisie par Margaret Sanger implique la volonté sous-jacente de faire cesser la reproduction des indvidus comme « inadaptés ». Dans ses écrits tels que « L’éthique et le contrôle des naissances » et « Le contrôle des naissances et la nouvelle race », la fondatrice du planning familial note que le contrôle des naissances vise principalement à produire « une race plus propre ». Margaret Sanger avait donc en tête de se servir du contrôle des naissances pour empêcher que les individus qu’elle estimait indignes de l’humanité ne naissent :

Le contrôle des naissances est par essence une éthique. Généraliser sa pratique, tout en restant prudent, doit tout d’abord créer un individu plus distingué, et à terme marquer l’avènement d’une race plus propre.

Le contrôle des naissances n’est rien de plus qu’une façon de faciliter le processus d’élimination des inadaptés, et d’empêcher la naissance des individus défectueux et ceux-là qui le deviendront.

5) « Des personnes qui n’auraient jamais dû naître. »

Dans « Le Pivot de la civilisation » et « Un Plan pour la paix », Margaret Sanger décrit la valeur eugénique que représente l’élimination des personnes venant des minorités, des malades et des handicapés grâce à la stérilisation ou à la ségrégation.

Notre échec à séparer les crétins qui ne cessent de se multiplier… montre notre imprudence et notre sentimentalisme extravagant… (Les philanthropes) encouragent les éléments les plus vigoureux et les plus normaux du monde à endosser le fardeau des autres qui se reproduisent à tout va ; ce qui implique du coup le poids mort d’un gaspillage de ressources humaines, et je pense que le lecteur sera d’accord avec moi.

Au lieu d’éliminer progressivement les stocks qui nuisent le plus au futur de la race et du monde, cette philanthropie leur donne un dangereux pouvoir de domination… Nous payons, pire, nous subissons le dictat d’une classe d’individus qui ne cesse de se multiplier, alors qu’elle n’aurait jamais dû voir le jour.
Les principaux objectifs du Congrès de la Population devraient être d’appliquer des mesures fermes et inflexibles en matière de stérilisation et de ségrégation sur cette population particulière, dont la progéniture n’est pas pure, ou dont l’hérédité est telle qu’il se pourrait que certaines caractéristiques inacceptables soient transmises à la progéniture [;] le Congrès devrait également donner à certains groupes dysgéniques de notre population le choix de la ségrégation ou de la stérilisation.

6) « Je pense que le plus grand de tous les péchés est de mettre des enfants au monde. »

Dans une interview de 1957 avec le journaliste Mike Wallace, Margaret Sanger prôna que le plus grand des maux était la volonté de ces familles qui font des enfants. Elle préconisa un système qui exige de chaque famille américaine qu’elle fasse une demande au gouvernement pour avoir un enfant, comme elle le dit à America Weekly en 1934 : il est « devenu nécessaire de mettre en place un système de permission de naissance. »
Je pense que le plus grand des péchés est de mettre des enfants au monde – qui ont des maladies à cause de leurs parents, qui n’auront pas la chance de devenir des êtres humains dignes de ce nom. Des délinquants, des prisonniers, toutes sortes de choses qui sont déjà inscrites à la naissance. Ça pour moi, c’est le plus grand péché que l’on puisse faire.

7) « Mais de mon point de vue, je crois qu’il ne devrait plus y avoir de bébés. »

Dans une interview de 1947 qui apparut via le British Pathé, Margaret Sanger expliquait son désir pour les femmes des pays développés d’arrêter totalement de se reproduire. Quand le journaliste lui demanda si ce ne serait pas un peu surréaliste de demander ça à des femmes qui veulent des enfants mais qui ne pourront plus le faire d’ici une dizaine d’années, Sanger répondit : «Au lieu de se dire que c’est surréaliste, il faut se convaincre que c’est très pratique, très intelligent et humain. »
Alors que les écrits de la fondatrice du planning familial sont imprégnés de ses idéologies radicales, l’empressement du géant de l’avortement à tirer profit des meurtres ciblés des Noirs américains grâce à l’avortement est encore un fait aujourd’hui. Comme l’investigation réalisée incognito par Live Action l’expose, le géant de l’avortement souhaite financer l’anéantissement des populations noires, et ce parce que c’est une activité rentable.
Le docteur Alveda King fait remarquer l’erreur que représente l’idéologie institutionnelle de l’avortement à la demande du planning familial :
Aujourd’hui aux Etats-Unis, c’est le planning familial qui pratique le plus assidument et le plus manifestement le racisme, car le planning familial est une organisation – créée par l’eugéniste qu’était Margaret Sanger – qui est prête à accepter de l’argent en échange du meurtre des bébés noirs.
------------------------------------
Marion Maréchal-Le Pen veut supprimer les aides au planning familial et associations LGBT
La tête de liste FN pour la région PACA, Marion Maréchal-Le Pen, a annoncé qu’en cas de victoire, elle supprimerait les aides aux plannings familiaux et associations LGBT. Des propos tenus le 17 novembre et relevés ce jeudi.
Lors d’un meeting organisé par La Manif pour tous, le 17 novembre dernier à Marseille, la candidate du Front national pour les élections régionales en PACA, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé son intention d’arrêter toutes les subventions aux plannings familiaux et aux associations LGBT.
« Pas question de leur verser un sou », a déclaré la nièce de Marine Le Pen, précisant son propos : « 200.000€, chaque année, sont accordés aux plannings familiaux, dont on sait que ce sont des associations très politisées ». La députée FN s’est ainsi faite ovationner par la salle, acquise à sa cause depuis la loi dite du « mariage pour tous », raconte le site Les Nouvelles News.

Une « banalisation de l’avortement »
Et par « très politisées », Marion Maréchal-Le Pen entend cela : les plannings familiaux seraient des associations « qui portent, de [son] point de vue, une vision, une approche assez banalisée de l’avortement qui [lui] pose une difficulté ».
Une attaque vive contre l’avortement, qui serait, selon la candidate FN « le tabou absolu en France, bien au-dessus de l’immigration ». Pourtant, elle n’y serait pas opposée : « Je ne suis pas contre le droit à l’avortement, que les choses soient claires, je suis pour une responsabilisation des femmes, et surtout pour sortir de l’idéologie. »


La manif pour Tous.
-----------------
Par contre :
Hillary Clinton veut contraindre les partisans de la tradition à accepter l’avortement
28 avril 2015
La prétendante à la candidature démocrate aux prochaines élections américaines en 2016, Hillary Clinton, n’a pas craint de s’en prendre directement à la foi – et notamment à celle des catholiques américains – en affirmant lors d’une conférence à New York qu’il « faut changer » les « croyances religieuses » qui condamnent les « droits reproductifs », des mots qui renvoient dans le vocabulaire de leurs promoteurs à l’avortement et à la contraception. Il s’agit bien de redéfinir les dogmes traditionnels.
Hillary Clinton s’exprimait lors du sommet de l’ONG féministe Women in the World, jeudi dernier. « Oui, nous avons divisé le taux de mortalité maternelle par deux, mais bien trop de femmes se voient refuser l’accès – essentiel – à la santé reproductive », a-t-elle déclaré. Il y a un an, le président de la National Organization for Women américaine, Terry O’Neill, publiait une tribune dans le même sens, qualifiant l’avortement de « mesure essentielle pour prévenir le crève-cœur de la mortalité infantile » (sic).
Hillary Clinton veut changer les dogmes religieux traditionnels contraires à l’avortement par la contrainte
C’est par la contrainte que Hillary Clinton veut voir les gouvernements agir en vue de redéfinir les dogmes religieux traditionnels, sous couvert de promouvoir une politique féministe : « C’est le grand chantier inachevé du XXIe siècle », dit-elle. Venant de la part d’une candidate à la présidence des États-Unis, ce n’est pas une déclaration à prendre à la légère.
« Les droits doivent exister dans la pratique, et pas seulement sur le papier. Les lois doivent être soutenues par des ressources et par une volonté politique. Il fait changer les codes culturels profondément enracinés, les croyances religieuses et les préjugés structurels », a-t-elle déclaré, sous les applaudissements enthousiastes.
Pour mieux marquer sa détermination, Hillary Clinton a dénoncé l’objection de conscience à l’égard de l’Obamacare qui rembourse la contraception, du financement du Planning familial et des politiques faites au nom des homosexuels et des « transgenres » : ce sont des obstacles que le gouvernement doit faire tomber, selon la candidate à la présidence. Elle a notamment dénoncé le jugement de la Cour suprême obtenu par la société Hobby Lobby lui permettant de ne pas financer la contraception pour ses employées : c’est aux femmes de choisir si elles veulent utiliser des pilules abortives et contraceptives, si elles veulent se faire stériliser, et les employeurs ne doivent pas obtenir le droit de ne pas financer ces choix, a-t-elle précisé.
Les « droits reproductifs », moteur de la lutte dialectique contre les dogmes religieux traditionnels
Hillary Clinton s’exprime en tant que candidate de gauche, mais son discours n’est ni original, ni non-conformiste par les temps qui courent : le Fonds des Nations unies pour la population, FNUAP, affirmait dans son rapport 2012 que les objections religieuses contre la pilule du lendemain et la stérilisation doivent être vaincues, rappelle LifeSiteNews. En 2014, le Comité de l’ONU pour les droits de l’enfant affirmait que l’Église catholique devait changer le droit canon en ce qui concerne l’avortement pour « identifier les circonstances » où celui-ci est « acceptable ».
Avec un programme aussi ouvertement anticatholique, Hillary Clinton montre que les promoteurs de la culture de mort et du démantèlement de la loi naturelle ne se cachent plus. Derrière la promotion de l’avortement, il y a une volonté de détruire la religion, et spécialement la seule religion qui reste fidèle au respect intégral de la morale naturelle.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.