dimanche 22 juillet 2018

22/07 - L’AFFAIRE BENALLA FERA-T-ELLE TOMBER MACRON ? 
C’EST PIRE QUE LE WATERGATE. 
Les islamistes sont couvert, favorisés par Macron. 
Il compte sur leurs votes.

Macron, la honte de la France

Le peuple va gagner sans avoir à combattre. Mais il va falloir être vigilant à ne plus remettre au pouvoir ces sangsues.

Voyez l'arrogance de ce monsieur, une relation de notre président? Le journaliste s'écrase.
Yassine Belattar recadre Apolline de Malherbe sur le voile et Maryam Pougetoux

Le «Benallagate» est sur toutes les lèvres. Il faut dire que c’est fort de café, et que cela arrive! – au moment où l’évocation de la fête de la musique du 21 juin à l’Élysée est encore dans tous les esprits.
Macron le beau modèle, celui qui sait, qui méprise, qui prétend détenir la vérité absolue apparaît avec toute la noirceur de son âme, de sa vie, avec ses ambiguïtés… et surtout ses mauvaises fréquentations. On ne sait si son amour immodéré des musulmans, surtout des voyous et autres racailles violents est une façon de vivre par procuration la vie de grand chef de guerre qu'il rêverait être, mais pour laquelle il n’a ni la stature ni le cran ou bien s’il s’agit de fantasmes sexuels. Mais il n’y a plus aucun doute actuellement… Macron aime les voyous, de toute son âme, de tout son corps. Et il ne prend même plus la peine de le cacher, pendant que Brigitte amuse la galerie. Quelle perversité…
Benalla la racaille, Benalla le violent, payé 10.000 euros mensuels – comme le coiffeur de Hollande – qui était logé dans une annexe de l’Élysée, une voiture avec chauffeur… Les mauvaises langues vont encore dire que Macron, nourrit un serpent en son sein… Serpent pour les autres et ami/amant pour lui ? Adieu la belle image lisse du banquier fidèle à sa femme… Bonjour le pourri qui s’encanaille avec les musulmans voyous et qui leur offre tout. On comprend de mieux en mieux l’importance que prend «l’islam de France» et de tous ces musulmans pas nets du tout, c’est le moins que l’on puisse dire, qui tournent autour de Macron. A moins que ce ne soit Macron qui ne tourne autour d’eux…

Mjid el Guerrab qui attaque à coups de casque de scooter ceux qui ne sont pas d’accord avec lui.. finit à la commission de la défense…

Macron trouve que le « radicalisé » Mohamed Saou est un type très bien

Et que, musulman, il est susceptible d’apporter à Macron les 93 pour cent de voix de musulmans dont avait déjà bénéficié Hollande… Dans un scrutin qui s’annonce plus que serré, ça ne se refuse pas, d’autant que Macron sait que l’immense majorité des patriotes anti islam-islamisme voteront Marine.
Alors,  peu importe que Saou d’étranges propos en faveur d’Erdogan, qu’il répète qu’il ne sera jamais Charlie, et qu’il est un idiot utile des Frères musulmans…
A côté de cela, un seul des candidats dénonce le danger vital lié à l’islamisme et demande et l’interdiction du Congrès de l’UOIF et la dissolution de l’UOIF…

-------------------------------------

Yassine Belattar recadre Apolline de Malherbe sur le voile et Maryam Pougetoux



Macron place l'humorislamiste Bellatar dans l’équipe de réflexion sur la banlieue, voilà qui promet
Créer un « Conseil présidentiel des villes » pour dérouler une fois supplémentaire le tapis rouge aux banlieues islamisées, voilà déjà un scandale en soi.
Le Conseil présidentiel des villes, qui se réunira pour la première fois mardi avant le discours d’Emmanuel Macron sur les quartiers défavorisés, rassemble des acteurs de terrain, à la notoriété diverse, selon la liste transmise samedi par l’Elysée. Ce Conseil, voulu par Emmanuel Macron pour alimenter sa réflexion sur les quartiers prioritaires, rassemble vingt-cinq personnalités dont les noms étaient pour certains déjà connus. Il avait évoqué la création de ce Conseil lors d’un discours à Tourcoing en novembre dernier consacré aux banlieues et quartiers défavorisés.

Mais regardez donc qui Macron y fait figurer, aux côtés d’autres figures islamiques du Grand Remplacement.
Ce Conseil compte « des acteurs économiques, sociaux, culturels et sportifs d’envergure nationale engagés pour les quartiers », comme l’humoriste Yassine Bellatar, le fondateur du cabinet de recrutement Mozaïk RH, Saïd Hammouche, le chef d’orchestre qui promeut la musique classique en banlieue Zahia Ziouani ou le président de l’association « Sport dans la ville » Nicolas Eschermann.  Le délégué général de l’Agence pour la diversité entrepreneuriale (Adive) Majid El Jarroudi, le fondateur de la coordination citoyenne « Pas sans nous » Mohamed Mechmache et la vice-championne olympique de boxe Sarah Ourahmoune (également déléguée du gouvernement en Seine-saint-Denis) font aussi partie de la liste.
L’islamiste Bellatar est un pion des Frères musulmans, éternel pleurnicheur devant la République (et prosterné devant Allah). A l’entendre, les musulmans de France sont victimes d’une immense cabale des hommes blancs de plus de 50 ans, auxquels se sont sans doute joints les sionistes, tant qu’on y est.

Petit portrait du personnage :
La carpette Ardisson traitée de nazi se couche devant son maître musulman Yassine Belattar
Ardisson : « Yassine, je vous reçois ici parce que vous m’avez critiqué. » Chic alors, je serai la prochaine invitée d’Ardisson, puisqu’il suffit de le critiquer pour avoir droit à un plateau télé. Comment ça, il va encore se faire traiter de nazi par Yassine Belattar ? 
Quel est le problème, Yassine, est-ce que, en France, on peut critiquer toutes les religions sauf l’islam ? 
Quel est le problème, Yassine, je n’ai pas le droit d’inviter sur mon plateau un musulman sympa, désireux de s’intégrer et qui se fait traiter, de ce fait, de harki ? Si c’est ça, Yassine, dans 5 ans c’est la guerre civile !
Réponse cynique  de Yassine Belattar : le mot intégration il est obsolète. S’intégrer voudrait dire qu’on vient de l’extérieur. Nous on est français  à part entière. Moi je suis né à Conflans-Saint-Honorine. On ne peut pas faire le tri entre les musulmans sympas et les autres. Il n’y a pas de musulmans modérés. On est musulman ou on ne l’est pas, on est chrétien ou on ne l’est pas.
Et le quidam de dénier le statut de musulman aux terroristes, à ne pas confondre avec 7 millions de personnes qui selon lui vivraient leur culte en accord avec la République.
Apparemment nous ne fréquentons pas les mêmes musulmans, lui et moi. Apparemment nous n’avons pas accès aux mêmes sources d’info, lui et moi.
Apparemment la France islamisée, les quartiers sans commerce haram, les hordes d’ennikabées et de voilées qui entachent le concept d’égalité de la République, il ne les voit pas, le Yassine Belattar.
C’est que la seule lutte qui vaille pour le Belattar, c’est la lutte contre Marine. Voici le seul danger qui menacerait les Français… euh, les musulmans, seul objet de son intérêt.
Au fait, est-ce qu’un Yassine Belattar qui traite de nazi un Ardisson pour avoir critiqué les kebbabs est un musulman modéré ?
Selon lui oui… C’est que le quidam se bat contre la violence des plateaux (quel noble combat), parler d’islamo-gauchisme , pour lui, c’est d’une violence INOUIE ! Ces mots doivent être proscrits…
Dans la foulée, il faudra naturellement proscrire les mots musulman et islam. La réalité disparaissant avec les mots pour la qualifier, comme chacun sait.
C’est Pascal Bruckner qui donne une leçon de langage et d’histoire au petit con (est-ce qu’on a encore le droit de dire à un musulman qu’il est un petit con ? ) en lui rappelant que le concept d’islamo-gauchisme vient des trotskistes anglais, au moment de l’affaire Rushdie en 1995, alliance entre les gauchistes et les éléments les plus radicaux des musulmans. Alliance pour lutter contre le capitalisme….
Le petit con se permet de donner ce qu’il croit être une leçon à Bruckner, à Ardisson… qu’il traite carrément de vieux schnoks dépassés, en opposition à sa jeunesse et celle du pays pour leur faire accroire que tout va bien en France et que l’islam fait partie de la France à part entière.
Et les deux imbéciles d’acquiescer, de dire que l’islam est une belle et grande religion qui a toute sa place en France…
Alors, ils peuvent dire ce qu’ils veulent, l’autre les ligote en dénonçant l’islamophobie qui serait du racisme anti-musulmans selon cet inculte… Ardisson a beau rappeler son attachement à la liberté d’expression, son désir de pouvoir inviter qui il veut sur un plateau sans passer pour un nazi, l’autre persiste et signe… Il fait du Marwann Muhammad.  Il affirme même sans rire que si l’islam n’est pas aimé en France ce serait à cause de Ben Laden…  Ben Laden responsable de la situation terrifiante dans les 57 pays musulmans, terrifiante pour les femmes, la liberté d’expression et la démocratie, ça il fallait oser.
Il critique même le refus par les Français de Benzema. Bref, Benzema est -lui aussi- un sale con et un joueur plus que douteux, mais, parce qu’il est musulman, il ne faudrait pas ne pas l’aimer. Salauds de Français.
Français, républicain, respectueux des loi, le Yassine Belattar, mais… fais gaffe, Ardisson, touche pas à mon islam.
Vous avez dit « un Français comme les autres » ? Vraiment ?
Quant au grand con Ardisson traité de nazi il fait la promo des prochains spectacles de Belattar. Quand on est con, on est con.
P.S au fait c’est qui ce petit con de Yassine Belattar ? Je ne sais pas vous mais moi je n’en avais jamais entendu parler. Va-t-il remercier le nazi de service ?

Parmi ses faits d’armes :
Belattar l’islamiste menace Marianne : « Sachez que j’ai une putain d’armée »

Voilà donc le genre de zigoto que Macron place aux premières loges de son opération séduction en banlieue. Stratégie oblige, on sait bien qu’il doit compter sur les musulmans pour espérer se maintenir au pouvoir. Juste comme il les avaient soudoyés pour y accéder : on se rappelle les prédications d’En Marche dans les quartiers islamisés, avec des têtes de gondoles pas toujours à l’eau de rose. Preuve en est :
La tactique, malgré quelques faux pas, a fonctionné. Tout à fait logiquement, notre banquier-président ne change pas une monnaie qui prend de la valeur. Paco avait déjà vu juste lorsqu’il écrivait son billet :
Un clown halal qui n’est drôle que par le ridicule de ses théories !
-------------------------------------------
Amellal, oreille des Frères musulmans…

Et on oubliera tous les islamistes et autres frères musulmans ( c’est la même chose ) que Macron reçoit à l’Élysée :

Toutes ces fois où  Benalla était aux côtés de Macron… et était filmé. Sans compter, donc, toutes les fois où il n’était pas filmé…

Qui est Benalla pour Macron ? Un amant, un ami, un cynique chargé des basses œuvres ? Si basses qu’il n’oserait pas les faire exécuter par des "militaires des services secrets", il aurait tellement honte… Tout cela à la fois.
En tout cas l’affaire éclate en plein été et, malgré les vacances, fait causer… Les journalistes, cette fois, ne lâchent pas le morceau. L’affaire fait la Une…
Et les sondages sont de plus en plus mauvais pour celui qui se voudrait Louis XIV et qui n’est que Laval.
Les rumeurs les plus folles circulent sur son compte. Les uns voient en Benalla le voisin qui aurait retenu l’enfant prétendument sauvé par Mamaudou, si cela est vrai cela signifie que l’affaire Mamaudou a été complètement bidouillée – cela, on le sait- et montée par Macron et son sbire Benalla… Pourquoi pas, après tout ? Benalla et Macron semblent ne reculer devant aucun sale coup, aucune manipulation…
Mais, cette fois, cela se voit et même les journalistes pourtant subventionnés parent à l’attaque…
Intéressant, n’est-il-pas ? Même si l’ordure Macron a, encore et toujours, tous les pouvoirs…


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.