dimanche 22 juillet 2018

22/07 - DORIAN GUÉMENÉ, 24 ANS, ASSASSINÉ 
PAR 4 RACAILLES : 
ILS NOUS TUENT NOS JEUNES. 



Christine Tasin le 16 Juil 2018 
J’attire ce matin votre attention sur un assassinat de plus, celui de Dorian Guéméné, à Rennes.
Un jeune travailleur, courageux, bien dans sa peau, qui aurait sans aucun doute bien élevé ses enfants, s’il en avait eu, pour en faire des petits Français dignes de ce nom.
«Dorian pensait toujours aux autres avant lui. Il était très généreux. Nous ne souhaitons pas qu’il reste dans l’anonymat», expose la sœur de Dorian Guémené, quatrième d’une fratrie de sept enfants. Lui est né à Saint-Malo. Il a passé une partie de son enfance dans la Manche. 
Serveur à Saint-Malo puis à Rennes
«J’étais si fier de lui… Il a fait tellement de bonnes choses, exprime son père. Il était plein de vie, enthousiaste tout le temps.» «Notre enfant était toujours joyeux, de bonne humeur. Il était volontaire, généreux, dit aussi sa mère. Aimant les gens, il avait trouvé sa place en étant serveur au bar le Kenland.»
Il n’a eu qu’un tort, aller en discothèque à Rennes samedi soir…  se disputer, à l’intérieur de celle-ci, avec 4 racailles ( on peut vous assurer que ce ne sont pas des jeunes Résistants, du FN ou de tout autre extrême-droite, on le saurait déjà, le silence médiatique est un aveu, comme la violence en bande ). Quand il est sorti les 4 monstres l’attendaient et se sont acharnés sur lui. Des monstres âgés de 22 à 28 ans…
Or Dorian Guéméné est le dernier en date d’une longue série, pas près de se terminer hélas. 
Non seulement ils nous envahissent et nous remplacent, non seulement leur démographie est catastrophique, mais, en plus, et ce n’est pas un hasard, ils nous tuent notre belle jeunesse, avant même qu’elle ait pu se reproduire.
Les attentats et les crimes de droit commun même combat, c’est le djihad. Encore et toujours.

Au hasard, évocation de quelques meurtres et assassinats commis contre notre belle jeunesse :

Dans la Marne, un adolescent de 17 ans en juin dernier :

Joachim tué par un Algérien récidiviste à Montpellier, il avait 20 ans…

A Rennes, encore, en 2012, un gosse de 13 ans, Kylian, assassiné dans son collège par Souleymane…

A Marseille c’est un gamin de 15 ans qui a été poignardé :

A Orléans un autre gosse de 15 ans poignardé en juin dernier:

Clément Brisse, 17 ans, tué par deux condisciples, avec des plaies à la gorge et à l’abdomen dans la Somme l’année dernière…

Que dire de Marin, handicapé à vie pour avoir voulu défendre un couple agressé pour un baiser ?

Et Yohana, violée et tuée à Agen à l’âge de 18 mois ?

Oui, Laura et Maurane, les centaines de jeunes victimes du Bataclan, de Nice… ça ne leur suffit pas. Il faut aussi que les meurtres de droit commun tuent notre belle jeunesse, afin qu’on disparaisse plus vite encore.
Et cela fait partie du djihad…

Le jeune poignardé près de chez moi n'a fait aucun écho dans la presse, c'est à se demander combien il y en a en France

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.