samedi 30 juin 2018

+++30/06 - MIGRANTS. NOUVELLE TENTATIVE 
POUR INFLUENCER LES FRANÇAIS. 

Macron dit ne pas vouloir de camp de migrants en France, il voudrait que ce soit les français qui le demandent pour se laver les mains.

Nouveau drame de la mer pour des migrants, 3 bébés morts, une centaine de disparus
Ils sont capable de faire couler un bateau pour provoquer la réaction voulue des français.


Les médias ont fait les mêmes photos avec ces enfants syrien qu'Assad, leur président bien aimé, aurait gazé. On nous MANIPULE!!!!

Souvenez vous de la une des journaux avec ce petit garçon trouvé mort sur une plage. Placé là pour la photo. Lisez bien ce qu'en dit l'ex président Hollande et vous comprendrez le but de ces manipulations médiatiques.


09/09/2015  - AYLAN… l'UTILISATION DE CE PETIT CORPS ! 
Et ces titres sans cesse alors que nos gouvernements ne font rien et favorisent cette invasion. Le nom de ce bateau n'est pas un hasard puisque nous venons de passer dans l'ère de l'aquarius" de la délivrance.
 TOUS ces médis sont complices


+ Libye : D’où viennent les bateaux qui transportent les migrants ?
Vous y retrouvés des naufragés de "secourus" par l'Aquarius qui a fait tant couler d'encre ces jours-ci

Souvenez-vous aussi :
Le Figaro dénonce : Une consule honoraire de France en Turquie vend des canots aux réfugiés

Des militaires avaient ordre de tirer sur les migrants qui ne voulaient pas monter sur leur bateau pneumatique, qui avaient changé d'avis au dernier moment, voyant certainement la fragilité de l’embarcation et ne sachant pas que des complices aller les monter sur de plus gros bateaux. Je ne retrouve plus mon article. Nicolas Dupont Aignan est allé enquêter sur place.

Plus de détail ici :
SCANDALE! L'ÉTAT FRANÇAIS NOUS LIVRE LES IMMIGRÉS ILS VEILLENT A QU'ILS ARRIVENT À BON PORT. 
On se moque de nous !!

Oui, je sais, vous travaillez et n'avez pas le temps de vous renseigner. Je suis là pour ça. Alors faites PLUS suivre que l'on avance PLUS VITE..

+++30/06 - MIGRANTS. NOUVELLE TENTATIVE 
POUR INFLUENCER LES FRANÇAIS. 

Macron dit ne pas vouloir de camp de migrants en France, il voudrait que ce soit les français qui le demandent pour se laver les mains.

Nouveau drame de la mer pour des migrants, 3 bébés morts, une centaine de disparus
Ils sont capable de faire couler un bateau pour provoquer la réaction voulue des français.


Les médias ont fait les mêmes photos avec ces enfants syrien qu'Assad, leur président bien aimé, aurait gazé. On nous MANIPULE!!!!

Souvenez vous de la une des journaux avec ce petit garçon trouvé mort sur une plage. Placé là pour la photo. Lisez bien ce qu'en dit l'ex président Hollande et vous comprendrez le but de ces manipulations médiatiques.


09/09/2015  - AYLAN… l'UTILISATION DE CE PETIT CORPS ! 
Et ces titres sans cesse alors que nos gouvernements ne font rien et favorisent cette invasion. Le nom de ce bateau n'est pas un hasard puisque nous venons de passer dans l'ère de l'aquarius" de la délivrance.
 TOUS ces médis sont complices


+ Libye : D’où viennent les bateaux qui transportent les migrants ?
Vous y retrouvés des naufragés de "secourus" par l'Aquarius qui a fait tant couler d'encre ces jours-ci

Souvenez-vous aussi :
Le Figaro dénonce : Une consule honoraire de France en Turquie vend des canots aux réfugiés

Des militaires avaient ordre de tirer sur les migrants qui ne voulaient pas monter sur leur bateau pneumatique, qui avaient changé d'avis au dernier moment, voyant certainement la fragilité de l’embarcation et ne sachant pas que des complices aller les monter sur de plus gros bateaux. Je ne retrouve plus mon article. Nicolas Dupont Aignan est allé enquêter sur place.

Plus de détail ici :
SCANDALE! L'ÉTAT FRANÇAIS NOUS LIVRE LES IMMIGRÉS ILS VEILLENT A QU'ILS ARRIVENT À BON PORT. 
On se moque de nous !!

Oui, je sais, vous travaillez et n'avez pas le temps de vous renseigner. Je suis là pour ça. Alors faites PLUS suivre que l'on avance PLUS VITE..


+30/06 - MIGRANTS ET L'ACCORD DE L'UE. 
ON NOUS ENDORT ! 
NICOLAS DUPONT AIGNAN RÉTABLIT LA VÉRITÉ. 



Migrants : l'accord de l'UE signe "la fin de Schengen, la fin d'un système sans frontière nationale" estime Nicolas Dupont-Aignan
-------------------------------------
Un bon résumé de ce qui s'est passé ces 2 jours derniers.
Sommet de Bruxelles sur les migrants : une victoire de l'Italie ?
Débat sur le plateau de Points de Vue autour des conclusions du sommet de Bruxelles et les impasses européennes par rapport à la crise migratoire
"Un théâtre de guignols".

-------------------------------------
Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, était l'invité, vendredi, de "L'interview politique" sur franceinfo. Il est revenu sur l'accord conclu à Bruxelles sur les questions migratoires. 

Les 28 dirigeants de l'Union européenne se sont mis d'accord, jeudi 28 juin, sur plusieurs grands principes censés mieux gérer la crise migratoire. L'accord prévoit notamment d'explorer une "nouvelle approche" controversée avec la création de "plateformes de débarquements". De son côté, l'Italie a annoncé que ses ports "seraient fermés tout l'été" aux bateaux des ONG, y compris pour leur ravitaillement en carburant.
Marseille a accueilli le navire errant pour un ravitaillement.

"C'est la fin de Schengen", a réagi vendredi le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. "C'est la fin d'un système sans frontière nationale, déguisé, pour sauver la face des dirigeants européens."Selon le député de l'Essonne, le système sera "intenable" et aboutira "au retour des frontières nationales.
" Face aux multiples naufrages de bateaux de migrants en Méditerranée, Nicolas Dupont-Aignan accuse les ONG "d'alimenter la spirale infernale des passeurs." Il plaide plutôt pour "traiter la cause des phénomènes" de migration.

franceinfo : Est-ce que l'accord signé par les 28 est un bon accord ?
Nicolas Dupont-Aignan : Non. Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup. En vérité, c'est la fin de Schengen, la fin d'un système sans frontière nationale, déguisé, pour sauver la face des dirigeants européens, sur la base du volontariat. C'est un système intermédiaire, intenable, qui aboutira très vite au retour des frontières nationales, où chaque pays est responsabilisé pour éviter les migrations, et où une coopération européenne est indispensable avec les États tiers de l'autre côté de la Méditerranée pour éviter des naufrages.

L'Italie refuse d'accueillir les bateaux des ONG dans ses ports, même pour se ravitailler. Vous soutenez sa décision ?
Oui. C'est une décision douloureuse, mais indispensable.
NDA n'a pas peur de se faire traiter de raciste et autres. Il ne l'est pas et pense au bien de tous, y compris des migrants manipulés. Utilisés comme du bétail humain.
NDA : Nous voulons éviter que, en laissant les ONG alimenter la spirale infernale des passeurs, on aboutisse aux noyés. Au départ, les ONG partaient d'un bon sentiment. Sauf qu'à force d'aller chercher les migrants à la limite des eaux territoriales libyennes, on sait aujourd'hui que les passeurs, les mafieux, accélèrent la mise en danger des migrants en les lançant sur des radeaux pneumatiques même pas gonflés.
Le phénomène d'accueil généralisé a nourri le business des passeurs.
Enfin, il y a des hommes d'État en Italie. Ils disent, ça suffit. Il faut absolument s'attaquer au trafic des passeurs. Il faut sauver les malheureux qui se noient. C'est pourquoi les garde-côtes libyens interviennent pour les sauver et les raccompagner en Libye. Si les mafias des passeurs savent que ces migrants vont être accueillis en Europe et qu'ils ne seront jamais expulsés, cela alimente ce trafic. Il y a eu des milliers de morts en Méditerranée. Le système d'aujourd'hui ne marche pas. Est-ce qu'on peut essayer de mettre en place un autre système ?

Que faire pour faire face à l'arrivée des migrants de Libye ? Il faut que le pays se débrouille seul ?
Non. Il y a un État libyen qui se reconstruit. Tout doit être fait pour bloquer les migrants en Libye. Tout doit être fait en amont pour développer l'Afrique, changer les règles du jeu au Niger, au Tchad. C'est un drame humanitaire. Ce que nous disons, c'est que la fausse générosité, la fausse émotion, qui consiste à dire on prend tout le monde, cela ne marche pas. On laisse se noyer des gens, on n'attaque pas les passeurs, on a des ONG qui alimentent une spirale. Il faut avoir le courage de dire stop. Il s'agit de traiter la cause des phénomènes.

Les africains doivent se battre chez eux pour libérer leurs pays et les rendre prospères. Ils ont baissé les bras et ont accepté de venir se faire entretenir en France provoquant ainsi l'exode des européens et justifier le pillage de nos pays. 






Judith Waintraub, une journaliste
agréable à regarder et à écouter.
Elle ne se présente pas avec des talons aiguilles
comme le font les journaleuses qui n'ont rien à dire.

30/06 - NICOLAS DUPONT-AIGNAN 
FACE À DES CONS DE JOURNALEUX. 

Ce Ruquier et sa bande apprennent le manque de respect au public qui les regarde et après on s'étonnera que des familles soient brisées en France plus que nul part ailleurs. C'est une HORREUR ce mec!
NDA est le chrétien qui se retrouve dans la cage aux lions. Il a eu beaucoup de courage sachant ce qui l'attendait.

"L'imigration c'est l'esclavage moderne".
Bravo à Dupont-Aignan, qui a bien mouché Moix, Angot et les roquets de Ruquier… Il a été justement applaudit lors de notre réunion des "amoureux de la France" cette semaine.
le 25 juin 2018 - par Gérard Brazon
J’ai fait l’effort d’écouter le débat d’« On n’est pas couché » pour écrire cet article. Je n’écoute plus cette émission depuis le départ d’Éric Zemmour, c’est tout dire ! Dès qu’il arrive, Nicolas Dupont Aignan est pris à partie par l’inénarrable donneur de leçon Yann Moix.
"Vous êtes gaulliste" dit-il à Dupont Aignan "et pourtant, le Front National a eu des gens qui ont participé à l’attentat du Petit-Clamart*." Dupont-Aignan a répondu sur le temporel en disant qu’il ne fallait pas regarder 50 ans en arrière, et pourtant, il aurait pu rappeler la francisque de François Mitterrand et son serment de fidélité à Philippe Pétain, sa carte de résistant en novembre 1943 soit 7 mois avant le débarquement sur les plages de Normandie. Il aurait pu rappeler que le père de Lionel Jospin et celui de François Hollande furent des militants d’extrême droite et de manière générale, les complicités des communistes et des radicaux socialistes avec les nazis, au moins pour les communistes jusqu’en juin 1941, et j’en passe… Disons qu’il a été gentil !

« J’estime que notre pays est colonisé (…) économiquement, religieusement et migratoirement par les migrants qui arrivent sur notre sol » dit Nicolas Dupont Aignan et la réponse est, les colons sont les puissants, donc vous dites que les « migrants » sont puissants, il aurait été facile de répondre sur la puissance des salafistes et leur colonisation des banlieues, la pression de l’islam sur la société, etc.
"Le peuple français a aussi le droit d’être libre" en réponse à une invitée africaine Angélique Kidjo, chanteuse de son état, et donc grande « spécialiste » de la géopolitique, qui conteste que de Gaulle donna l’indépendance aux colonies africaines ! Il est vrai qu’elle venait juste de naître ! Pour cette dame, le mot colonisé ne doit pas être utilisé car il recouvre la douleur des peuples africains. Encore un mot interdit ! Un de plus !Colonisé, raciste, noir, arabe, de souche, traite des blancs, et toute une série de mot qui doivent être bannis de notre vocabulaire de blancs, et uniquement par des patriotes blancs et Français de souche ! Comment ne pas être d’accord avec la pensée globale de NDA, pour revendiquer au peuple le simple droit de voter comme bon lui semble, de disposer de lui-même sans être traité de raciste, d’ancien colonisateur, de vouloir contrôler ses frontières, de choisir qui l’on veut chez soi, etc.


Alors nous avons eu droit à des réparties idiotes de Laurent Ruquier du style « Alors avec Marine Le Pen il n’y aurait plus d’attentats » ! A ce moment-là, on sent que l’étau va se resserrer. Les chiens de la meute vont aboyer. Jean Benguigui se lance et demande des explications sur ce que veut dire « migratoirement »? Il faut lui expliquer que chaque année, c’est la population d’une ville comme Bordeaux qui entre en France, que cela coûte des milliards aux Français en même temps que les APL ont baissé, que la CSG a augmenté, et que l’on peut considérer que cela suffit ! A-t-il compris ?
Vient la mégère Angot qui fait le chantage aux esclaves vendus en Libye, que c’est l’enfer et reproche à NDA son indifférence ! Cela aurait pu marcher mais NDA rappelle les origines de cet enfer à travers la décision de Nicolas Sarkozy de bombarder l’armée de Kadhafi sous le parrainage de Bernard Henri Lévy, secondé en cela par Alain Juppé. Eux sont les responsables de l’enfer, ce que refuse d’entendre Angot.
C’est curieux ces rappels à l’histoire quand cela concerne les adhérents au Front National et leurs actes supposés, et l’oubli quand cela concerne des faits avérés qui n’ont pas cinquante ans d’âge !
NDA a raison de dire que les ONG doivent ramener les migrants en Libye et doivent cesser d’être les complices des passeurs ! Rappelons que pour l’Aquarius, le passage a coûté 3500 € par migrant, et que le voyage n’a pas été aussi pénible qu’il a été raconté par les médias !  
Le calcul est simple pour le passager, il sait qu’il va pouvoir s’installer et rembourser avec les aides sociales le prêt qu’il a contracté envers sa famille et aussi, grâce au regroupement familial et à l’envoi de fonds qu’il va percevoir pour un petit boulot au noir, donné par des entreprises peu regardantes !
Et puis ce public pitoyable sélectionné) qui applaudit toutes les déclarations anti NDA ! C’est à vomir alors même qu’il se bat comme un beau diable et explique avec justesse ses points de vue.
Il rappelle à juste titre que l’indépendance africaine a 60 ans à cette Angélique Kidjo, qui lui coupe la parole, déclare qu’il est un menteur et qu’elle ne le croit pas. A se demander ce qu’elle fait là ! Ah oui promouvoir son disque et gagner du fric en France ! Il affirme à juste raison, que c’est aux Africains de se battre dans leurs pays. Plutôt que de fuir aurais-je rajouté. La meute se rapproche !
Le grand veneur Laurent Ruquier en oublie son rôle, et il se délite en affirmant qu’ « il faut attendre 25 minutes (…) et vous êtes pire que madame Le Pen ! ». […] Il agresse littéralement Dupont Aignan, perd le contrôle de son émission, devient le Fouquier-Tinville, juge, et va jusqu’à faire des rapprochements indignes avec la famille Le Pen, alors qu’il refuse de recevoir l’un de ses membres.
Nicolas Dupont Aignan ne baisse pas les bras, il continue son combat, pas même un affolement visible, pas même une goutte de sueur au front ! Il continue et fait remarquer le monde dans lequel vivent ces gens qui l’entourent, qui l’agressent, qu’ils ne vivent décidément pas dans la vraie vie.
Un romancier, une chanteuse, un acteur, des chroniqueurs, tous vivant très bien de leurs métiers n’ont manifestement aucune idée du monde dans lequel vivent les Français !
Ils sont caricaturaux, se moquent. Ils ricanent même des coalitions politiques en Italie, en Autriche, et des résultats électoraux comme ceux de la Hongrie ! Ils mangent de la brioche, ne prennent même plus la peine de se raser pour certains, tant le respect d’eux-mêmes serait conservateur, voire réactionnaire sans doute. Affligeante démonstration d’une pseudo élite qui croit bien penser, se veut à la pointe, et s’en mordra les doigts. 
Ils se gaussent et feignent parfois la colère, lèvent les yeux au ciel, s’échangent des sourires complices, et refusent de regarder en bas, les sans dent, les misérables.
Ils sont pour le partage bien sûr, pour la générosité, pour l’accueil des clandestins, pour que les portes soient et restent ouvertes, mais poussez-les un peu dans leur retranchement, et on voit que s’ils sont pour les clandestins, c’est surtout à la condition qu’ils soient loin de chez eux, du moins pas en bas de leurs immeubles, ni de tentes devant leurs maisons, et surtout…  que ce soit l’État qui paie !
Cette écoute m’a été pénible je dois le dire. Voir un homme agressé de cette manière m’a vraiment choqué ! Je reconnais que cet homme a des tripes, du mental et qu’il a mené un combat que ses adversaires ne méritaient pas, car ils n’écoutaient pas !
A nous de faire tourner cette vidéo.
Ils se sont montrés indignes !
J’espère ne pas avoir à écouter de nouveau cette émission fort minable. Elle fut voulue dès l’origine, comme une mise à mort de l’invité ! Je suis ravi qu’il s’en soit bien tiré et je félicite Nicolas Dupont Aignan d’avoir su tenir tête à ces hyènes assoiffées, et même d’en avoir mis ko quelques-unes !

Nicolas Dupont-Aignan - On n'est pas couché 23 juin 2018
----------------------------------
* UNE HISTOIRE QUE PEU DE FRANÇAIS CONNAISSENT. "QUE DIEU SAUVE LA FRANCE!" Que s'est-il passe en Algérie ? 
+30/06 - UN PREMIER TERRORISTE LIBÉRÉ. 
ALGÉRIEN, L'ALGÉRIE NE VEUT PAS DE LUI. 
- Lafarge, complice de DAESH.  



Migrants : D. Obono (TRÈS irrespectueuse et de mauvais foi) s'énerve contre N. Bay "Vous dites n'importe quoi" 29/6
Ceux qui manquent d'arguments parlent de de conspiration ou d'amalgame :-) Obono ne se défile pas à la règle.
Nicolas Bay :"on se demande pourquoi il n'est condamné qu'à 10 ans de prison"
Seguéla ne connias pas le sujet
Règlement Dublin III



Nicolas Bay du Rassemblent National.

Si l'Algérie en veut pas reprendre ses terroristes, la France lui coupe les vivres.


Jacques Séguéla et la député Obono "nique la France"

Signez la pétition :
PAS DE DÉBARQUEMENT DE CLANDESTINS SUR NOS CÔTES !


----------------------------------
Lafarge : la chute scandaleuse d'un fleuron de l'industrie française

"Cette société était engagée dans le patronat chrétien"
ÉDITO - C'est sans précédent : le cimentier français Lafarge a été mis en examen pour "complicité de crimes contre l'humanité" dans le dossier explosif de financement présumé du terrorisme en Syrie.


Lafarge accusé d'avoir financé Daesh : Demandons que toute la lumière soit faite.
30/06 - ÉTHIQUES DE L’IMMIGRATION. UN LIVRE, UNE VIDÉO. 
"Le Christ s'adressait aux consciences des individus 
et non aux gouvernants." 



Livre de Jean-Philippe VINCENT, ancien élève de l'ENA, maître de conférences à Sciences-Po, membre du comité de rédaction de la revue Commentaire.

Accueil des migrants : « Le Christ s'adressait aux consciences des individus et non aux gouvernants
A savoir que le pape est comme Trump et Poutine, il cache ses cartes pour les abattre en temps voulu.

Le livre en entier:
30/06 - LE VOCABULAIRE DU PRÉSIDENT MACRON.  
LE WEB S’AFFOLE. 
UNE NOUVELLE CARTE DE FRANCE. 



Avec Hollande, c'était les sans dents. Sarkozy : "Dégage". Macron veut tout faire mieux que les autres et se lâche !
Nadine Morano, députée européenne, a partagé sur Twitter une carte de France des citoyens se sentant humiliés par les discours d’Emmanuel Macron après que le locataire de l’Elysée a traité les Bretons de «mafia» en présence du Pape François au Vatican. Les internautes se sont empressés de commenter cette publication.
«La carte de France du vocabulaire désobligeant» d'Emmanuel Macron a été partagée sur Twitter par une opposante de toujours, la députée européenne Nadine Morano après que le Président français s'est permis une blague qui a agité la communauté bretonne, qualifiée par M. Macron de «mafia française».
La carte de France du vocabulaire désobligeant du Président Macron, en prochaine édition la carte d’Europe de sa vulgarité ... la Lèpre, le cynisme des italiens etc etc ...
​Piqués au vif, de nombreux internautes ont commenté cette publication, fustigeant le non-respect du Président français envers son peuple.
Les commentaires ici :
s'il n'aime pas la France , et les Français à ce point qu'il parte loin avec son boys bande, je sais pas moi en Afrique,et dans un pays musulman radical ;comment peut-on trahir le peuple à ce point.
Comment peut-on accepter que ce président reste à la tête de la France. Que font les généraux Piquemal, De Villers, Tauzin...... On les a assez payé pour nous défendre, nous le peuple. Nous sommes en guerre !!!!!!!

30/06 - ILS SONT COUPABLES DE 90 % 
DES CRIMES SUBIS PAR LES FRANÇAIS, 
ET MACRON EN VEUT TOUJOURS PLUS ! 


Macron mène la France au chaos absolu en refusant obstinément de fermer les frontières et de combattre l’insécurité qui détruit le quotidien des Français.
On connaît le sinistre rapport annuel de la Gendarmerie sur la criminalité en 2017, démontrant que les immigrés, étrangers ou Français, sont responsables de 90% des crimes subis par les citoyens.
Le crime organisé a gagné toutes les régions de France, y compris les campagnes, mais c’est Paris “Ville Lumières” qui se transforme en un immonde cloaque dans l’indifférence totale des autorités.
Dans certains quartiers nord, c’est le Bronx. Et plus de 100 migrants par jour viennent aggraver la situation, alors que la Mairie et la Préfecture de police ont baissé les bras, abandonnant les riverains à leur calvaire quotidien.
Toute cette équipe de bras cassés ouvre les frontières alors que tout empire.
Les riverains de la rue Myrrha ou de la rue Dejean, sont excédés. (Figaro du 28/6)
Trafic de drogue, violences, vente à la sauvette, prostitution et crasse, font partie du quotidien des habitants.
Et au lieu de restaurer l’ordre républicain, la Mairie et la Préfecture de police ont formé un recours devant le Conseil d’Etat, face à l’association La Vie Dejean, qui les avait attaquées en justice.
Évidemment, l’insécurité ne risque pas de toucher notre président, qui avait renforcé son propre service de protection en 2017, le portant de 77 à 127 policiers et gendarmes !
Les Français, quant à eux, subissent toujours la suppression de 13.000 postes de policiers et gendarmes par Sarkozy.
Et la réponse pénale n’est pas près de s’améliorer. Sur les 15.000 places de prison promises par Macron, seules 7.000 sont encore au programme !
Plus de 250 commerçants de Barbès et alentours ont signé un “appel au secours” pour que l’État restaure la sécurité.
Mais qu’une native soit traitée de “sale blanche” dans son propre quartier, ou qu’un gay entende “toi, pédé, j’aurai ta peau”, n’empêche nullement les autorités de dormir.
Appeler le 17 ? Pour quoi faire ?  « C’est une attente de 45 minutes pour s’entendre dire qu’aucune voiture n’est disponible. »
Les plaintes et dépôts de main courante ne servent à rien, tant le sentiment d’impunité est le plus fort.
Quant aux riverains de la salle de shoot du Xème arrondissement, pour eux c’est l’enfer permanent.
“Courses-poursuites, bagarres, scènes d’injection, agressions, cambriolages, vols à l’arraché, invectives, jets de détritus, épanchements d’urine et défécation en pleine rue”, tel est le quotidien que la ville de Paris impose depuis 18 mois aux riverains de la salle de shoot.
Le quartier agonise, victime de ce pourrissement généralisé.
Les commerces perdent leur clientèle et sont mis en vente, les patrons licencient suite à l’effondrement de leur chiffre d’affaires.
C’est cela la société multiculturelle que nous imposent Macron et l’élite bien pensante : le chaos.
Et pendant que des milliers de citoyens voient leur vie détruite, toutes leurs requêtes, leurs plaintes et leurs appels au secours sont restés sans réponse.
Dans la France de Macron, il vaut mieux être un clandestin hors-la-loi qu’un citoyen qui travaille et paie ses impôts.
Le multiculturalisme, c’est la destruction de la France léguée par nos ancêtres.
Et Macron va détruire le social des Français pour financer le coût démentiel de l’immigration. Il ne fermera jamais les frontières.
Il va falloir partager nos 730 milliards de social avec des millions de déshérités, pour la plupart totalement inutiles à une économie moderne.
Il faut donc s’attendre à un formidable nivellement social par le bas.
Cela a commencé avec la baisse des retraites, la remise en cause des pensions de réversion. Tout le social finira par être soumis à des conditions de ressources, spoliant ceux qui travaillent pour payer une immigration de pauvres improductifs, sans diplômes ni qualification.
La France ne cesse d’importer la misère de tous les continents.
Pour la première fois dans l’histoire, les jeunes Français doivent s’attendre à vivre moins bien que leur parents, à cause du coût faramineux de l’immigration.
Jacques Guillemain
----------------------------------------
Karim Ouchikh : Défendons notre civilisation.
Discours de Karim Ouchikh, Président du SIEL et conseiller régional Ile-de-France, sur le thème « Défendons notre civilisation », lors de la manifestation « Sauvons notre pays » organisée par Résistance Républicaine et Riposte Laïque, le vendredi 23 septembre 2016 à Paris.

30/06 - "UNE INSULTE AU CŒUR DE LA FRANCE" 
QUE CETTE FÊTE DE LA MUSIQUE À L'ÉLYSÉE: 
ESTIME PHILIPPE DE VILLIERS. 

Le Naïf et le manipulateur. Sourire sournois, pas dessous, de la vipère. 

Après avoir affiché une proximité sans faille avec le chef de l'Etat depuis de longs mois, le président du Mouvement pour la France a exprimé ce dimanche de vives critiques sur la fête de la musique organisée le 21 juin dernier par Emmanuel Macron à l'Élysée.
Macron est un manipulateur.
Il a bien endormi De Villiers, même s'il le trouve sympa, un président qui pille la France et insulte les français est une ordure que nous devons évincer.


Après plusieurs élus de droite dont Eric Ciotti, Philippe de Villiers a à son tour exprimé son indignation ce dimanche au sujet de la fête de la musique organisée par le couple Macron à l'Élysée jeudi 21 juin. Le président du Mouvement pour la France, qui n'a cessé de clamer ces derniers mois sa proximité avec le chef de l'État, n'a visiblement pas apprécié la tournure de la soirée à laquelle ont participé plusieurs grands noms de la scène électro française, estimant même qu'il s'agissait d'une "insulte au cœur de la France". "On est loin du Puy du Fou", a-t-il écrit sur Twitter, un peu plus de deux ans après la visite d'Emmanuel Macron dans le parc d'attractions vendéen.
Une prise de position assez inattendue alors que les deux hommes se sont une nouvelle fois affichés côte-à-côte le 13 juin dernier lors d'une visite d'Emmanuel Macron en Vendée. Au cours de la journée, Philippe de Villiers s'était confié sur "l'amitié" qu'il affirmait avoir tissée avec le jeune président.
"On a noué une amitié qui est au-delà de nos différences, de tous les clivages. Ce n'est pas parce qu’on est amis qu’on est alignés (...) mais voilà, on s’entend bien", expliquait-il alors.
Une enquête réalisée par BFMTV sur l'ascension d'Emmanuel Macron jusqu'à l'Elysée, et diffusée le 29 avril dernier, témoignait également de la proximité entre les deux responsables politiques. Philippe de Villiers y racontait notamment les conseils qu'il avait prodigués au candidat d'En marche un avant la présidentielle au sujet des rapports à entretenir avec les journalistes. Mais si les deux hommes assurent partager un certain nombre de valeurs communes, il aura visiblement suffit d'une simple soirée festive pour attiser leurs divergences.

Emmanuel Macron ? « S’il avait une soirée à perdre, il préférerait la passer avec moi plutôt qu'avec Christophe Castaner », fanfaronnait Philippe de Villiers sur BFMTV en avril. Mais il se trouve que le chef de l’Etat aime aussi passer ses soirées avec des DJ électro, comme il l’a montré en leur ouvrant les portes de l’Elysée pour la fête de la musique, le 21 juin… Et cela, ce n’est pas du tout du goût de Villiers, qui n’a pas digéré la photo d’Emmanuel et Brigitte Macron entourés du DJ Kiddy Smile et de ses danseurs, ainsi que leur démonstration enflammée de voguing - mouvement issu de la communauté LGBT noire et latino aux États-Unis - sur le perron du palais présidentiel. « C’est une insulte au cœur de la France ! », a rageusement tweeté Philippe de Villiers.

"Des gens qui ont insulté la fonction"
Un changement de ton de la part du retraité de la politique, qui affichait pourtant ouvertement sa proximité avec Emmanuel Macron. Celui-ci lui avait encore rendu visite en Vendée mi-juin. « Je n’ai rien contre la fête de la musique, précise Philippe de Villiers. Mais il a installé sur les marches de l’Élysée des gens qui ont insulté la fonction. Il a donc perdu sa sacralité ce soir-là. » Rien que ça… Il poursuit : « Ce qu’on retient d’un homme politique, c’est moins son action que les symboles. Ce qu’on va retenir de Macron, ce n’est pas le budget de la zone euro avec Merkel, c’est la photo de la fête de la musique ! »

30/06 - TRUMP À MACRON : 
« POURQUOI NE QUITTEZ-VOUS PAS L’UE ? » 

Trump dans le rôle du chat et Macron, la souris

Bien joué Donald ! Il l'a vraiment dit.
Le président américain aurait fait miroiter à son homologue français un accord commercial plus avantageux s’il sortait de l’Union européenne.
C’est un épisode jusque-là méconnu de la visite présidentielle d’Emmanuel Macron à Washington, en avril dernier. Le Washington Post rapporte que Donald Trump aurait demandé à cette occasion au président français : « Pourquoi ne quittez-vous pas l’Union européenne ? »
La Maison blanche n’a pas souhaité faire de commentaires mais n’a pas « contesté » l’épisode, selon le journal américain. le Washington Post ajoute que Trump aurait promis à son homologue français de signer un accord commercial bilatéral en échange de la sortie de la France de l’UE. Une façon de faire miroiter à Emmanuel Macron des conditions plus favorables que pour le reste de l’Europe, avec qui Trump est entré en guerre commerciale depuis sa décision de taxer l’acier et aluminium européens.
Macron face aux « oukases » de Trump
Le « deal » a peu de chances de se concrétiser car Emmanuel Macron est très attaché à l’Union européenne, comme il l’a rappelé ce vendredi au Conseil européen de Bruxelles en affirmant que l’Europe était unie face aux « oukases » de Donald Trump.

30/06 - JEAN-MARIE LE PEN ESPÈRE SE RÉCONCILIER 
AVEC SES FILLES POUR SES 90 ANS. 


Après trois ans de conflits avec l'une et vingt de silence avec l'autre, Jean-Marie Le Pen veut renouer avec Marine et Marie-Caroline Le Pen au crépuscule de sa vie.
«Je suis à l'âge des indulgences.» Pour ses 90 ans, le «Menhir» aura finalement choisi d'enterrer la hache de guerre. Après ses onze jours sous observation à l'hôpital, où il a reçu la visite de sa fille, Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen le reconnaît bien volontiers à Paris Match : «J'ai été heureux de sa venue. Malgré nos différends politiques, elle reste ma fille. Nous avons passé un moment plaisant. Je l'ai même trouvée en beauté. Elle est venue avec Mathilde et Jehanne, ses deux filles, et Nolwenn, la fille de Marie-Caroline.»
La fin de trois ans de brouille avec celle qui lui a succédé à la tête du Front national avant de préférer l'en exclure en 2015? «Que voulez-vous… Je suis à l'âge des indulgences. J'ai le sentiment de la fuite du temps. Je rame contre le courant mais je sais qu'il finira par m'entraîner vers les rapides», lâche le patriarche qui caresse l'espoir, avant de partir, d'avoir également le temps de se réconcilier avec sa fille aînée, Marie-Caroline. Le divorce avec celle qu'il a longtemps présentée comme sa dauphine, date, lui, de la scission avec Bruno Mégret en 1998. Une «blessure indélébile», décrite par son entourage seulement à voix basse, tant sa seule mention suffit à rembrunir Le Pen. Lui dit dorénavant espérer «vraiment» que «Caro» viendra «avec son mari et ses sœurs» à la soirée qu'il organise le 30 juin, en son manoir de Montretout pour ses 90 ans.
Parmi les quelque 200 convives invités, figurent également ses neuf petits-enfants, dont une certaine Marion Maréchal. Si Jean-Marie Le Pen n'avait pas caché son dépit à l'annonce du retrait de la vie politique de sa petite-fille comme lors de sa décision d'abandonner son patronyme, à l'égard d'elle aussi le doyen semble se radoucir: «Elle fait de la politique sans en faire tout en en faisant. Elle a choisi un autre chemin que la voie royale que j'avais tracée pour elle, commente-t-il après lancement par l'ancienne députée du Vaucluse d'une académie de sciences politiques à Lyon. Rien d'étonnant finalement. Les filles Le Pen sont très indépendantes! Mais dans quel état sera la France lorsqu'elle décidera de revenir à la politique? Car elle y reviendra. Je n'ai aucun doute.»
Pourquoi un tel bouleversement, si ce n'est de tempérament, du moins d'état d'esprit? «J'avais un personnage à défendre. Je m'interdisais de baisser la garde. Aujourd'hui, j'ai en tête ces vers de Victor Hugo: “Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille applaudit…”», image Le Pen. Même «le diable» peut croire au pardon.