mercredi 23 mai 2018

23/05 - ANNA VON REITZ : CASQUETTES BLANCHES, 
VOTRE ATTENTION S’IL VOUS PLAÎT. 

Lundi, le 7 mai 2018
Pendant que nous sommes en train de détruire les mythes cette semaine, finissons-en avec l’idée des «Treize familles» des «Illuminati».

Il n’y a pas Treize familles.
Il existe Treize tribus.
Et elles ne forment qu’une seule famille, descendant d’un ancêtre commun : Abraham. Leur histoire est très récente en termes d’ancienneté sur Terre – moins d’une semaine, en temps divin.

Tout le monde parle des Douze Tribus, mais il en existe Treize en réalité – tout comme on parle des Douze disciples en oubliant Judas Iscariote.
Parmi les tribus il y a eu des destins qui ont prononcés par la bénédiction de Jacob. La tribu de Dan (qui a donné son nom au Danube) est la pierre d’achoppement (son symbole est le serpent et sa langue agile, qui fournit les juges), la tribu d’Ephraïm est la détentrice du sceptre (son symbole est la gerbe qui lie ensemble les éléments de la tribu, qu’on retrouve dans les cinq flèches de la famille Rothschild), la tribu d’Asher détient la clé des finances (son symbole est le tourteau qui en héraldique signifie un petit disque, une pièce de monnaie).
Et cela est écrit dans le ciel, également, avec les treize constellations. On ne vous a jamais parlé de la treizième constellation – il s’agit du système stellaire de Sirius, l’étoile du Chien, l’étoile du matin … le lieu de naissance de Satan, le fils de l’Etoile du Matin.
Donc cette unique famille qui a généré les treize tribus, a été présentée à tort comme treize familles et personne n’a fait le lien.

Les dix «tribus perdues» - dans le sens de tribus «perdues spirituellement» – ont quitté le Moyen-Orient il y a très longtemps et ont émigré vers l’ouest pour peupler l’Europe Occidentale.
Vers 400 AEC* ces peuples celtiques païens qui pratiquaient leur propre version de ce que nous appelons à présent le satanisme s’étaient depuis longtemps établis en Europe et leurs rois régnaient sur l’Allemagne, la Pologne et les Pays Scandinaves depuis 1000 AEC et à l’exception de l’occupation Romaine, ils ont régné à la fois sur la France depuis 800 AEC et la Grande-Bretagne depuis 600 AEC.
*AEC signifie «avant l’ère commune» et remplace avant Jésus-Christ parce que la date de naissance de Jésus n’est pas l’an 0, mais antérieure de quelques années. De même «après Jésus Christ» est remplacé par EC : «de l’ère commune». (NdT)

Ces Rois Francs Normands Celtiques sont ceux qui ont conquis à l’origine la Grande-Bretagne en supplantant les peuples du centre de l’Angleterre, particulièrement des Royaumes du Powys et de Northumbrie. Quelques centaines d’années plus tard, davantage de peuples Celtiques sont arrivés en Irlande et se sont mariés avec la Famille Royale Irlandaise. Vers 450 EC, ces Celtes Irlandais ont pris pied sur la Côte Ouest de l’Angleterre et ont envahi le Pays de Galles.

Le chaos généré lorsque les Romains ont retiré leurs légions et par l’invasion des Saxons a eu pour conséquence que la fille du Roi Franc Celtique de Powys s’est mariée avec le prince Celtique Irlandais. Nous les connaissons sous les noms de Guenièvre (Guinnivere – la Chouette Blanche) et d’Arthur (l’Ours en Celtique). Ils étaient originaires de différentes tribus de la même famille. Tous des Celtes, donc des Israélites.

Nous connaissons également le parent de Guenièvre, Guilleroi de Lancelot du Lac, le fils du Roi Ban de Bénoïc* et pour finir le Roi de Gaule.
*Le roi Ban de Bénoïc est l’époux de la reine Élaine. Il règne aux marches de la Bretagne armoricaine et de la Gaule. Il est dans la légende le père de Lancelot du Lac et d’Hector des Mares, le grand-père de Galaad et le frère du roi Bohort de Gaunes. (Source : HistoireduMonde.net)
«Guilleroi» est l’équivalent Français de «William».

Lorsqu’Arthur a brisé son mariage avec Guenièvre en couchant avec sa propre demi-sœur, le Royaume de Powys est revenu à Guenièvre pour ensuite passer à Lancelot qui était à l’époque le chef de la famille de Guenièvre et Roi de Gaule.

Ce droit héréditaire s’est transmis de père en fils à Guillaume de Normandie – un droit qu’Edouard le Confesseur* a pleinement reconnu.
*Édouard le Confesseur est un prince de la maison de Wessex né vers 1004 et mort le 5 janvier 1066. Fils du roi Æthelred le Malavisé, il règne sur le royaume d'Angleterre de 1042 à sa mort. Sa succession contestée est à l'origine de la conquête normande de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant quelques mois après sa mort. (Source : Wikipédia)

C’était le refus des nobles d’Angleterre de reconnaître le droit des Celtes Francs Normands sur le Powys qui a conduit à la Conquête Normande, qui était en fait la Deuxième Conquête de la Grande-Bretagne par les Celtes Francs en 1066 EC.

Guillaume «Guilleroi» de Lancelot du Lac et Guillaume de Normandie sont nos ancêtres. Les Bellechère* ont été rois de droit en Angleterre depuis 1087 EC et en France même depuis plus longtemps.
*Bellechère devenu en Anglais Belcher 
(Nom d’origine Normande) : de l’ancien Français beu, bel + chère, visage, apparence, contenance. Source: Dictionary of American Family Names ©2013, Oxford University Press

On reconnaîtra dans le blason des Belcher les prémisses du drapeau Américain



Le Saint-Siège sait tout cela, possède tous les documents, connaît la totalité du lignage des tribus et le conflit existant.

Lisez bien ceci – la Reine d’Angleterre nous est soumise en toutes matières concernant ce sujet. Même dans leur propre système, ils sont toujours dans l’erreur, agissant toujours de manière inappropriée, émettant toujours de fausses revendications, tentant sans cesse de se frayer un chemin par la dissimulation et la tromperie.

Formellement, ils se sont rendus coupables d’Abus de Confiance et d’escroquerie en émettant une fausse revendication sur ce pays (les États-Unis) et son peuple.

Donc alors qu’ils s’amusaient à tous leurs «jeux» et que c’était le monde à l’envers depuis le début de la Guerre de Sécession, ils ne possédaient aucun droit, pouvoir ou autorité sur la juridiction territoriale internationale de ce pays et seulement un pouvoir indirect par délégation en vertu du droit international de la mer.

Très récemment, ils ont également perdu tout droit aux pouvoirs délégués.

Les Etats-Unis d’Amérique (non constitués en société) ont délégué une liste de dix-neuf pouvoirs aux trois niveaux du Gouvernement Fédéral constitué pour exercer ces pouvoirs au nom de nos États – le niveau du gouvernement national que nous avons créé a été usurpé et remisé aux oubliettes sous un faux contrat de fiducie en 1868 en attendant la «reconstruction», le niveau de gouvernement municipal que nous avons délégué aux membres du Congrès des États-Unis a été liquidé en vertu du Chapitre 7 de la Loi sur les faillites début 2015, et le Gouvernement Territorial s’est déclaré en faillite en 2017.

Donc les trois niveaux du Gouvernement Fédéral étaient incompétents et en règlement judiciaire et tous les pouvoirs qui leur ont été délégués, ont été, en conséquence restitués à l’Auteur de ces délégations de pouvoir : les États-Unis d’Amérique (non constitués en société) et nos États membres et leurs peuples.

Pour essayer de maintenir leur emprise sur les contrats commerciaux relatifs aux trois Constitutions violées, les responsables de cette débâcle se sont récemment rendus en France pour essayer de constituer une nouvelle société de services gouvernementaux s’appelant LA REPUBLIQUE DES ETATS UNIS D’AMERIQUE.

C’est un acte supplémentaire d’escroquerie et d’infraction sur nos droits au nom et une tentative d’usurpation de l’actuel gouvernement souverain de ce pays de la part de puissances étrangères.

Si le Saint-Siège et le Conclave des Cardinaux souhaitent conserver un semblant de crédibilité en tant qu’organisation morale ou légitime, ils doivent se manifester et intervenir maintenant parce que nous avons clairement établi nos revendications et présenté les preuves à l’appui et confirmé notre position en la matière en 2008. Les preuves ont été reçues et acceptées et enregistrées publiquement. Toutes les parties, y compris Jacob Rothschild et la Banque de France, ont été pleinement avisées en conformité avec la loi.

Il ne peut y avoir d’excuse pour essayer d’usurper le contrôle de notre pays en se basant sur des contrats. La structure constitutionnelle, dans la mesure où elle est préservée, est représentée par nos accords avec les Nations Amérindiennes.

Il ne peut y avoir d’excuse pour essayer de prétendre que nos titres de propriété sur le territoire, ou toute autre propriété est «détenue en fiducie» par un de ces escrocs étrangers.

Il ne peut y avoir d’excuse pour continuer d’induire en erreur nos fonctionnaires, y compris les membres de l’armée.

Et il ne peut y avoir d’excuse pour une quelconque revendication ou supposition que le Peuple Américain ait jamais volontairement renoncé à son statut politique d’origine à la suite d’une escroquerie délibérée et de la falsification des documents publics.

Nous sommes «de fait» le Trust National et nos revendications sont depuis longtemps libérées des privilèges agricoles en faveur de toutes des Personnes Naturelles et des États existants de notre Union. Nous avons droit à la restitution de nos titres de propriété foncière et de nos brevets, nos droits au nom et de reproduction, nos marques commerciales, à la bonne réputation de nos noms, de nos actifs privés et de toute propriété et avantages acquis en toute bonne foi qui nous sont dus, libérés et exempts de dette et de charges.

Toute présomption que notre peuple ait été soumis aux États Unis Territoriaux ou transféré à la juridiction internationale de la mer par une quelconque Déclaration, Loi ou «New Deal» de Franklin Delano Roosevelt, est fausse et toutes les revendications fondées sur une telle présomption sont fausses.

Nous exigeons le retour immédiat de tous les «vaisseaux» Américains à leur statut politique d’origine naturelle et leur domiciliation permanente sur le territoire et le sol de nos États, le respect du Droit international public, et la conversion légale de tous les actifs qui nous appartiennent légitimement.  

Si les membres de l’Association du Barreau* ne démissionnent pas et n’acceptent pas de nouvelles fonctions de Conseillers Juridiques et en outre ne se soumettent pas aux règles des Tribunaux actuels de la Mer et de l’Amirauté, nous demandons leur arrestation immédiate.
*Les avocats Américains inscrits au Bar (à savoir l’association des avocats Britanniques) sont en fait soumis à la Loi de la Couronne Britannique. (NdT)

La Conquête Normande est un fait et il en va de même de notre lignage, de notre statut, de notre autorité et de nos revendications légitimes dûment enregistrées auprès du Tribunal de la Chancellerie du Vatican.

Il est temps que chacun s’éveille et exige qu’il soit mis fin à toute la criminalité qui a infesté le monde et qui a été financée en vendant des bébés comme esclaves en toute illégalité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire