samedi 28 avril 2018

28/04 - COMPTEUR LINKY. 
SOUFFRIR OU VIVRE À LA BOUGIE
Virer le gouvernement, c'est virer Linky et autres inventions du diable.



Les témoignages liés à l’installation des compteurs Linky montre de nombreuses personnes malades obligées de vivre à la Bougie ou dans la Rue

Voici quelques témoignages montrant les problèmes que posent les Compteurs Linky, obligeant ces personnes à abandonner leurs logements pour vivre dans des zones où le Linky n'est pas encore installé, ou vivre à la Bougie, vivre dans la rue ou en campings-car! Les villes qui ont refusé le Linky vont devoir prévoir un afflux massif de nouvelles populations recherchant des zones protégées du Linky et des ondes nocives ! Maintenant que les beaux jours arrivent il va être possible de couper son compteur la nuit et une bonne partie de la journée pour le rallumer lorsqu'on sort pour que le frigidaire ou le chauffe-eau, et aussi pour mettre en charge des batteries qui serviront pour notre éclairage et le petit matériel en 12 volts. Pour ceux qui sont à la campagne, il va falloir penser à devenir autonome pour pouvoir se passer des services d'Enedis!
Des filtres peuvent protéger votre maison des ondes qui passent par votre compteur, mais pas des ondes des voisins au travers des murs si vous êtes dans une résidence !.

Témoignages reçus sur :
L’identité des personnes qui témoignent n’est pas divulguée sauf demande explicite. 



Témoignage n° 89 
Objet : L'ENFER nommé Linky : 

Bonjour, 
je m'appelle Agnès j'ai 43 ans et j'habite à Libourne dans le 33. Depuis le mercredi 31 Mai 2017 on m'a posé le compteur Linky je n'étais pourtant pas contre à la base mais n'ayant pas pris le temps de rechercher des infos. 
Depuis Je souffre : 
- Oppression de la tête 
- Violent maux de tête 
- Nausée 
- Insomnie 
- Problème gastrique 
- Fourmillements 
- Problèmes aux oreilles et aux yeux 
- Perte d'appétit 
- Léthargie 
- Idées noires, dépression (envie suicidaire) 
- démangeaison surtout au visage 
- des nuits horribles et toujours cette compression à la tête. toute ma famille m'a prit pour une folle et pourtant : 

Dès que je n'étais plus à mon domicile (travail ou loisir) les symptômes diminuaient et dès mon retour à la maison, ils réapparaissaient encore plus fort. Au bout de 4 jours et en constatant que ma fille commençait à ressentir les mêmes symptômes, nous avons décidé de quitter notre domicile car ma vie et celle de mes proches étaient en danger. Nous vivons donc tous les 4, dans notre camping-car dans note allée. Je suis allée voir mon médecin traitant qui m’a fait un certificat médical attestant que je suis électro sensible il y a 2 jours. Depuis j'ai écris à Enedis pour la dépose du compteur, appel, Ministre de la santé, Maire de ma commune et préfet jusqu'à ce matin et infos à des conseillers municipaux. A ce jour je suis sans nouvelles de toutes ces personnes. De plus je ressens toujours des fourmis dans le bras et semble sensible à d'autres ondes. Sachant qu'avant je n'ai jamais connu ces maux !!!!  je ne suis pas sure que ma demande aboutisse mais je vais me battre autant que je pourrais pour qu'on m’enlève ce poison. 
je suis scandalisée par tout ça !!! 
J'espère que nos témoignages serviront en attendant je me sens bien seule dans ma démarche 
cordialement, 
Agnès 

Une famille auscitaine vit sans électricité depuis des mois : leur fils, atteint d'épilepsie, ne supporterait pas les ondes émises par le compteur Linky. (La Dépêche)

Témoignage n° 81 à 88 (région 63) 
Je suis obligée de couper le courant tant le cpl linky des maisons voisines m’est insupportable. Et cela dure depuis février. Nous sommes 3 familles dans ce cas à Châtel Guyon 
Depuis que linky est dans ma rue (février 2017) je dois couper presque tous les fusibles tant le cpl me rend malade : Maux de tête violents, nausées vertige, faiblesse générale, perte d’équilibre, trouble de la mémoire et de la concentration coeur qui cogne et respiration difficile. Je n’ai pas linky mais les maisons voisines sont équipés. Je ne garde que la chaudière dans le garage, le frigo et la box (fibre, câbles éthernet et sans wifi, téléphone filaire) pour le reste, je suis à la bougie. Ordinateur portable que j’utilise sur la batterie uniquement. Je dois quitter la pièce pour le recharger. Depuis je suis également beaucoup plus sensible aux autres ondes. Linky arrive sur mon lieu de travail à Riom... Je risque de ne plus pouvoir travailler. C’est le cas d’une personne que je connais à Riom et qui ne peut plus travailler ni aller garder ses petits enfants car linky est installé chez son fils. Dans la ville (Châtel-Guyon 63140) deux autres familles sont touchées. Une famille avec 4 enfants : ils sont à la bougie depuis début novembre. Une dame et sa grande fille qui sont reconnues EHS par le Pr Belpomme* sont à la bougie depuis début janvier. Quand il a fait froid cette dame et sa fille ont du partir à l’hôtel à leurs frais. Linky leur a été retiré mais cela n’a rien changé à leur problème. Elles sont toujours aussi mal. Nous sommes en maison individuelle. D’autres personnes se sont plaint de ne plus dormir et d’autres ressentent des maux de tête.
Madame Aleth RICHARD

*Electrosensibilité : le Pr Belpomme poursuivi par l'Ordre des Médecins



Témoignage n° 79 
Mesdames et messieurs les élus de Montreuil, 
une dame de ma connaissance, Marie-France Philip, est victime depuis plusieurs semaines des radiations des compteurs Linky dans sa résidence HLM à Montreuil. En tant qu'électrosensible reconnue, elle ne supporte plus de vivre dans son appartement, devenu trop radiatif. Il y a quelques semaines déjà elle a été contrainte de passer plusieurs nuits dehors. Elle a ensuite été hébergée par des amis, puis de retour chez elle, elle constate à nouveau que cet environnement lui est insupportable. 
Marie-France vient de passer une nuit DANS LA RUE
Comme vous êtes responsables de l'implantation de ces appareils sur la commune, sachez prendre la mesure de l'urgence en lui proposant bientôt une solution viable. Malgré la surdité volontaire des autorités, ce cas n'est hélas pas isolé et une minorité est en train de se constituer que l'on doit impérativement cesser d'ignorer. 
Je compte sur votre sens du devoir pour réagir favorablement à cet alerte. 
Cordialement, 
Laurent Desplats 



Témoignage n° 78 
J'habite dans un immeuble. J'avais des soupçons quand à être un peu électrosensible car j'ai pu remarquer que j'avais moins de troubles du sommeil dans les environnements un peu chargé en wifi mais rien d'assez flagrant pour en être sure jusqu'à ... l'arrivée du linky! Nous avons fait la démarche par huissier pour refuser le linky et avons alerter les habitants de l'immeuble, cependant il n'y a que nous et un voisin qui avons clairement manifesté notre refus. Les gens n'osent pas! Les compteurs ont donc commencé à être installés dans la moitié de l'immeuble en une journée, si j'avais su que ça se dégraderait si fort et rapidement pour moi je ne l'aurais pas laissé faire. La nuit suivant ces installations j'ai commencé à très mal dormir, comme si le cerveau restait en mode "veille", une autre nuit je me suis aussi réveillée en chaleur et avec une tachycardie, cela ne m 'étais jamais arrivé avant. Au bout de 4 nuits j'ai été dormir chez une amie où ils n'ont pas encore installé les compteurs, j'ai pu redormir normalement. Je me suis reposée plusieurs jours et j'ai retenté l'expérience de dormir chez moi. J'ai "dormis" à nouveau en "veille" et me suis réveillée à nouveau en chaleur alors que je suis plutôt frileuse, j'étais agitée avec le cœur qui accélérait et mal au ventre. Je suis repartie chez mon amie 3h après m'être couché, en me levant j'ai eu une sensation de malaise, je me suis adossé au mur un instant et suis partie au plus vite car je me sentais brutalement de plus en plus mal. J'ai à nouveau pu dormir correctement chez elle. Je suis repassée prendre des affaires dans la journée, mes mains tremblaient un peu, en repartant une heure après je commençais à sentir mes jambes flageoler aussi. Le mal de ventre a perduré pendant un jour et demi après avoir passé environ 7 h dans mon logement lors de mon dernier test. J'ai appelé le service linky, le gars me dit qu'il faut que je vois avec un voltmètre et que je pourrais constater que le linky et les appareils n'émettent pas plus, que mes soucis n'ont rien à voir avec les compteurs alors ce n'est pas voltmètre qui peut mesurer ces ondes... on se fiche vraiment de nous! J'ai essayé d'avoir un supérieur au téléphone, demander à ce qu on me rappelle et il m'a dit que personne me rappellerait, que j'étais au numéro vert et qu'il m'avait donné réponse à ma question!!???... je lui rétorque que c'est d'autant plus scandaleux car mon colocataire qui est l'abonné chez Enedis a été joint par téléphone par Enedis et qu'un supérieur doit le rappeler pour lui demander encore de se justifier sur notre refus malgré la démarche huissier et la lettre de 21 pages! Par contre quand il y a un gros soucis comme dans mon cas y a plus personne??!! Quand j'ai besoin de repasser chez moi, je reste le moins de temps possible car au bout d'un quart d'heure je commence à me sentir étourdie et faible, je me sens oppressée et anxieuse, mon cœur s'accélère. 
Séverine 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire