mardi 2 janvier 2018

02/01 - L'ANCIEN SHÉRIF DE MARICOPA
JOE ARPAIO DÉNONCE LA CABALE ! 



1. L'ancien shérif de Maricopa, Joe Arpaio, est le dénonciateur qui a mené à des accusations de traite d'êtres humains dans l'État !
2. Arpaio est en guerre avec le ministère de la Justice depuis des années. Cet ancien agent de la DEA comprend les tenants et aboutissants du trafic d'armes à feu, du trafic de drogue et du trafic d'enfants à des fins sexuelles en ce qui concerne l'ancien gouvernement Obama.
3. En tant que shérif du comté de Maricopa, il était au courant des activités illégales des cartels mexicains, des groupes terroristes associés et des membres clés de l'administration Obama qui ont sanctionné ou délibérément fermé les yeux sur ces pratiques odieuses. Quand Arpaio a refusé de capituler et de s'entendre, il a été pris pour cible.
4. Sous la direction du gouvernement Obama, puis du procureur général Eric Holder, l'opération "Fast Furious gun running" a placé des armes à feu américaines entre les mains des cartels de la drogue afin de blâmer le deuxième amendement pour la violence venant en Amérique.
5. Il a déjà été prouvé hors de tout doute que le gouvernement Obama et Holder ont enfreint la loi et que Fast and Furious est absolument vrai. 
6. Les cartels de la drogue qui ont reçu les armes à feu, avec l'aimable autorisation du ministère de la Justice de Holder, ont utilisé ces armes à feu pour soutenir leur propre trafic d'armes, le trafic de drogue ainsi que la contrebande d'êtres humains, y compris des enfants.
7. Il a été établi de manière concluante que les cartels de la drogue sont en contact avec des groupes terroristes connus (par exemple les Frères musulmans et ISIS).
8. Le ministère de la Justice, sous la direction de M. Holder, a également établi un partenariat avec des groupes terroristes qui ont apporté aux États-Unis des drogues, des armes à feu, des victimes de la traite des enfants à des fins sexuelles et des meurtres.
9. J'ai été contacté par un ancien shérif du comté de Maricopa et on m'a dit qu'Arpaio avait fourni des informations directement à la Maison-Blanche sur les activités criminelles liées à l'affaire Fast and Furious et sur le lien du gouvernement Obama avec les cartels et leurs alliés au sein de diverses organisations terroristes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire