mardi 26 décembre 2017

++++26/12 - TRUMP DÉCLARE L'ÉTAT D'URGENCE JUSTE AVANT NOËL. 
SORROS. SON ATTAQUE CARDIAQUE LE JOUR DE NOËL. 

Donald Trump, à gauche le vice-président Mike Pence, à droite Paul Ryan

Texte d'une lettre du président au Congrès des États-Unis le 21 décembre*

Le président Trump déclare l'état d'urgence juste avant Noël
Traduction en différentes langue en cliquant sur le roue dentée

National Emergency Declared! Tom Heneghan, Stew Webb (12-24-17) (46mn, anglais)



Trump va prendre en compte les souffrances des vétérans que les USA ont abandonnés, certains laissés à la rue avec tous leurs traumatismes
Trump décernant une récompense à un soldat blessé. Incroyable "cadeau de Noël"

Le président Trump utilise la stratégie "Rope-a-Dope*" pour faire tomber l'État profond
Démissions de septembre à décembre 2017 dans l'ordre chronologique de la démission :

Chaud! État d'urgence nationale déclarée! Les États-unis et la France choqués amènent Trump à déclarer l'état d'urgence (Vidéo)

La chaine Beaking News Today
-----------------
AU CONGRÈS DES ÉTATS-UNIS:
En vertu de la Loi sur les pouvoirs économiques internationaux d'urgence, telle que modifiée (50 USC 1701 et suivants) (IEEPA), je déclare avoir délivré le décret exécutif ci-joint («l'ordonnance») déclarant une situation d'urgence nationale Une menace extraordinaire pour la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des États-Unis, qui est le résultat de graves violations des droits de la personne et de la corruption dans le monde. En plus de prendre des mesures en vertu de l'IEEPA, l'ordre met en œuvre la Loi sur la responsabilité des droits de l'homme de Global Magnitsky (loi publique 114-328) (la «Loi») et délègue certaines de ses autorités.
La commande bloque la propriété et les intérêts dans la propriété des personnes énumérées dans l'annexe de la commande. Il bloque également les biens et les intérêts de toute personne étrangère déterminés par le secrétaire du Trésor, en consultation avec le secrétaire d'État et le procureur général:
(1) être responsable ou complice, ou avoir participé directement ou indirectement à des violations graves des droits de la personne;
(2) être un fonctionnaire actuel ou ancien, ou une personne agissant pour ou au nom d'un tel fonctionnaire, qui est responsable ou complice, ou a participé directement ou indirectement à:
a) la corruption, y compris le détournement de biens de l'État, l'expropriation d'actifs privés à des fins personnelles, la corruption liée à des contrats gouvernementaux ou l'extraction de ressources naturelles ou la corruption; ou
b) le transfert ou la facilitation du transfert du produit de la corruption;
(3) être ou avoir été un leader ou un officiel de:
a) une entité, y compris une entité gouvernementale, qui s'est engagée dans l'une des activités décrites aux alinéas (1), (2) a) ou (2) b) ci-dessus, ou dont les membres le mandat du chef ou du fonctionnaire; ou
(b) une entité dont la propriété et les intérêts dans des biens sont bloqués conformément à l'ordre en raison d'activités liées à la permanence du dirigeant ou du fonctionnaire; ou
(4) avoir tenté de se livrer à l'une des activités décrites aux alinéas (1), (2) (a) ou (2) (b) ci-dessus.
L'ordonnance bloque également toute personne désignée par le secrétaire du Trésor, en consultation avec le secrétaire d'État et le procureur général:
(5) avoir matériellement assisté, parrainé ou fourni un soutien financier, matériel ou technologique pour, ou des biens ou des services à:
(a) toute activité décrite aux alinéas (1), (2) (a) ou (2) (b) ci-dessus qui est menée par une personne étrangère;
b) toute personne dont les biens et les intérêts sont bloqués conformément à l'ordre; ou
(c) toute entité décrite au paragraphe (3) (a) ci-dessus lorsque l'activité est exercée par une personne étrangère;
(6) être détenue ou contrôlée par, ou avoir agi ou prétendu agir pour ou au nom de, directement ou indirectement, toute personne dont les biens et intérêts dans les biens sont bloqués conformément à l'ordre; ou
(7) avoir tenté de se livrer à l'une des activités décrites aux paragraphes (5) ou (6) ci-dessus.
En outre, l'ordonnance suspend l'entrée aux États-Unis de tout étranger figurant dans l'annexe ou déterminé à satisfaire à un ou plusieurs des critères ci-dessus.
J'ai délégué au Secrétaire du Trésor l'autorisation, en consultation avec le Secrétaire d'Etat, de prendre de telles mesures, y compris l'adoption des règles et règlements, et d'utiliser tous les pouvoirs accordés au Président par l'IEEPA et la Loi, selon les besoins mettre en œuvre l'ordre et les dispositions pertinentes de la Loi. J'ai délégué au secrétaire d'État le pouvoir de prendre de telles mesures, y compris l'adoption de règles et de règlements, et d'utiliser tous les pouvoirs accordés au président par l'IEEPA et la loi, nécessaires pour mettre en œuvre les dispositions de l'ordonnance et de la loi suspendre l'entrée aux États-Unis de certains étrangers. Tous les ministères et organismes exécutifs sont tenus de prendre toutes les mesures appropriées dans le cadre de leurs pouvoirs pour mettre en œuvre l'ordre.
DONALD J. TRUMP
LA MAISON BLANCHE, 
le 20 décembre 2017.
----------------------------------------
Sortons un peu la tête de tout ça, fort agréable, certes...
Une femme sauve un chiot couvert de cactus, l'enlève et découvre que ce n'est pas un chien du tout

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire