lundi 27 novembre 2017

27/11 - TORTURES EN ARABIE : 
LE PRINCE MILLIARDAIRE AL-WALID 
A ÉTÉ PENDU PAR LES PIEDS. 


Tout n'est pas tout blanc en Arabie Saoudite, malgré les arrestations. Cela fait penser à la révolution française
Ci-dessus, 
- Le prince al-Walid ben Talal qui a été arrêté après avoir été convié à une réunion avec le prince héritier. Sa fortune est estimée à au moins 7 milliards de dollars.
- Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane
Ces gens sont des sauvages.
Il y a 2 factions chez les illuminatis et leur serviteurs se battent les uns contre les autres.

Des mercenaires américains torturent l’élite saoudienne raflée par le prince héritier, et le prince milliardaire al-Walid ben Talal a été pendu par les pieds, titre The Daily Mail dans son édition électronique du 23 novembre.
« Les princes saoudiens et les hommes d’affaires milliardaires arrêtés lors d’une purge dans le cadre d’une lutte contre la corruption lancée au début du mois en cours sont pendus par les pieds et battus par des agents de sécurité privés américains », rapporte une source saoudienne au site de Daily Mail.
Le prince héritier Mohammed ben Salmane a ordonné la détention d’au moins 11 princes et de centaines d’hommes d’affaires et de fonctionnaires.
« Ils les battent, les torturent, les giflent, les insultent. Ils veulent les détruire », a déclaré la source.
Blackwater serait la société privée américaine impliquée dans l’affaire, et sa présence en Arabie Saoudite a également été signalée sur les réseaux sociaux arabes et par le président du Liban.
Le prince héritier saoudien, selon la source, a également saisi les biens des personnes arrêtées et confisqué plus de 194 milliards de dollars sur leurs comptes bancaires.

Parmi les détenus qui ont subi des tortures, figurent les princes al-Walid ben Talal et Mutaib ben Abdullah, fils du roi Abdullah. Suite à de graves séquelles, certains d’entre eux ont été hospitalisés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.