mardi 19 septembre 2017

+19/09 - ATTENTAT DU MÉTRO DE LONDRES : TRUMP AVAIT RAISON 
L'EUROPE ABANDONNÉ AU TERRORISTES 
COMME ST MARTIN L'A ÉTÉ FACE AUX OURAGANS ET AUX PILLEURS. 
LA PRESSE EST COMPLICE. 

29 blessés dans ce dernier attentat de Londres.
Les gouvernements favorisent la guerre civile qui couve pour se débarrasser des populations, comme cela a été et est le cas dans toutes les guerres et les révolutions qu'ils ont organisées.
Les intégristes ont de nombreuses caches d'armes en France.
Hier à la télé il y a eu, miracle, un film sur Gandhi où il était facile de comprendre que là encore en Inde, 2 religions ont été manipulées afin de se combattre et provoquer une atrocité et de si nombreux morts. Des frères indiens qui s’entre-tuent avec sauvagerie. Bien sur dans leurs rangs des agent du gouvernement britannique.
------------------------------------
La Grande Bretagne a connu au cours de cette semaine son énième attentat. Est-ce le 5° ou le 6° en 6 mois ?  Un  homme de 18 ans, émule sans doute de ceux de Cambrils et d’Aubervilliers, a placé vendredi dernier  un mélange  explosif de fabrication artisanale dans une rame de métro londonien sur une ligne très fréquentée, destiné à faire un véritable carnage parmi les employés et les écoliers qui se rendaient au bureau ou à l’école. 

L’auteur présumé de l’attentat, que la police a arrêté, est un réfugié Irakien, orphelin de 18 ans, nous informe la presse britannique,  élevé dans une famille d’accueil de Sunbury on Thames, la grande banlieue londonienne, un couple très âgé (le mari a 88 ans et la femme 71). Un enfant problématique, dit-on de lui.  La famille d’accueil dit aujourd’hui qu’elle s’apprêtait à renoncer à s’occuper de lui car il était ingérable.

------------------------------------
Ecouter son bon cœur est un piège parfois. Il faut savoir qui mérite notre aide.
Les médias nous sensibilisent sur la misère des migrants envahisseurs parmi lesquels se cachent des terroristes, mais pas sur les européens qui meurent dans la rue l'hiver.
A cette époque, je commence à me sentir très mal avec le froid qui arrive. Des voisins réclament avec exaspération le chauffage.
Je ne peux fêter Noël quand mes frères meurent dans la rue et ont des problèmes pour se nourrir. Il faut les aider. Passer Noël dans la rue à leur apporter de la chaleur humaine, leur donner un billet.. et avoir le courage de les accompagner dans un restau ou dans un café selon nos moyens.
L'an dernier :
Une première victime du froid à Paris
------------------------------------
A l’annonce de cet attentat, Donald Trump déclare sur son compte Twitter que l’homme arrêté était connu des services de police: Ce sont des fous dangereux (sick and demented people) qui étaient dans la ligne de mire de Scotland Yard, mettant ainsi en cause la police et la politique de la Grande Bretagne en matière de sécurité. 

Grande indignation de la part de Theresa May, qui ne dément pas formellement ses propos mais parle de spéculations stériles. 

La presse française y voit là une occasion de plus de se gausser du président américain et de le décrédibiliser. 
Trump dérape encore, déclare LCI. Donald Trump twitte décidément plus vite que son ombre… 
C’est désormais une habitude, ironise BFMTV* avec la condescendance amusée que l’on aurait pour les facéties d’un gamin débile. Après un attentat terroriste, Donald Trump ne peut s’empêcher de réagir sur Twitter en employant des propos parfois déplacés. Et de l’accuser d’être coutumier des bévues et de récupérer les attentats pour justifier sa politique anti-migratoire.
Relevé le niveau d'alerte terroriste comme en France, tel est le but des attentats. Les jeunes intégristes sont des pions.
Qui devons nous craindre, les terroristes ou nos gouvernement ?

Las. LCI, BFM TV et consort vont  devoir manger leur chapeau.
On apprend aujourd’hui, que cet homme  avait bien été arrêté quinze jours avant à la même station de métro de Parsons Green où s’est produit l’attentat, puis relâché. Une voisine de la famille d’accueil témoigne : « il y a quinze jours, je ne sais pour quelle raison, il a été arrêté par la police à la station de métro de Parsons Green, puis rendu à sa famille d’accueil ».

On attend avec impatience que la police londonienne d’une part s’explique sur les raisons de la relaxe  et  d’autre part sur le retour de l’individu réputé difficile et ingérable dans une famille d’accueil dont le mari a 88 ans et la femme 71.
On attend aussi que nos chaînes d’infos présentent leurs excuses.
Florence Labbé
Dr Sami Aldeeb
------------------------------
Donald Trump qualifie les terroristes de Londres de «losers» et demande qu'on leur coupe internet

Cela parait évident et rejoint l'appel du Dr Sami Aldeeb* et ses solutions évidentes. 
Article "COMMENT SOIGNER LES MALADES DU TERRORISME ISLAMIQUE EN OCCIDENT ?"" à ce jour. 
Si nos gouvernements voulaient le bien de leur peuple, ils les auraient appliquées plutôt que de mettre ce peuple en cage avec leur Etat d'urgence qui ne vise que le peuple. Sa surveillance en cas de rébellion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.