jeudi 7 septembre 2017

++07/09 - USA. TENTATIVE D'ASSASSINAT DU PRÉSIDENT TRUMP
SOUTENUE PAR GOOGLE

Le président Donald Trump a fait face à «la mort» ce 30 août après que la caravane présidentielle dans laquelle il se trouvait a été ciblée par des terroristes de l'ANTIFA*. Trump était mis en "grave danger" car ses protecteurs du Service secret l’ont placé dans l'un de leurs SUV Roadrunner, au lieu de sa voiture d'état présidentielle capable de résister à une bombe si cette attaque avait réussi, et cette tentative a été capturée sur vidéo.
En vertu de la loi de la Fédération de Russie,  le Service de Renseignement Extérieur (SVR) est autorisé à mener une surveillance «généralisée» sur tout groupe désigné comme terroriste dans le monde. Or l'ANTIFA a été désigné le 12 juin 2017, comme « groupe terroriste domestique » par le Ministère de l’Intérieur de l’État de New Jersey (NJ-OHS).
En ce qui concerne la tentative d'assassinat du président Trump du 30 août,  le rapport du SVR  explique que la surveillance SVR des terroristes ANTIFA opérant dans l'État du Missouri (dont  le nom est Kansas City ANTIFA) a montré qu’un grand nombre d'entre eux sont employés par Google Fiber situé dans un immeuble sis  908 Broadway, dans le centre-ville de Kansas City, où, également, les terroristes de l'ANTIFA tiennent souvent des réunions.

Hier, le SVR a exprimé une «grave alarme»,  lorsque deux véhicules appartenant à Google Fiber ont quitté Kansas City et sont arrivés à Springfield (Missouri) dans une entreprise de télécommunications appelée Bass Pro Shop Call Center où ils avaient du travail à faire selon un contrat. Or cette entreprise était située dans une position cachée à côté de la route de la caravane du président Trump.

Suite aux protocoles établis concernant la découverte d'une attaque terroriste prête à se produire dans un territoire d'autres pays, le SVR a donc contacté le Ministre des Affaires étrangères russe, qui, à son tour, a averti les États-Unis. Ainsi, les forces de protection présidentielles ont pu contrecarrer cette tentative d’attaque.
Lorsque le véhicule porteur de la bombe ANTIFA a commencé son attaque, il a été rapidement désactivé par l'un des véhicules "vipères" américains. [Note: le terme «vipère» fait référence à des véhicules d'armes électroniques capables de désactiver l'électronique de ses cibles.]
Naturellement, les médias dominants américains de propagande et de fausses nouvelles ont complètement occulté cette tentative d’assassinat contre le président Trump. Seulement une poignée de rapports médiatiques locaux en signalant  que ce véhicule d'attaque ANTIFIA était juste une voiture qui a perdu le contrôle de ses freins, juste au moment que le véhicule du président Trump était en vue !

Le géant technologique Google voudrait assassiner le président Trump parce qu’il sait  que Trump se prépare à déposer une plainte antitrust contre Google afin de casser leur monopole, et cela vient à la suite de la lutte réussie des syndicats européens contre ce "géant du mal" qui a, jusqu'à présent, coûté à Google plus de 3 milliards de dollars en amendes pour son «abus de position dominante».
La gravité de cette bataille des Américains contre Google ne peut pas être sous-estimé car ce «géant du mal» verse des milliards de dollars dans des collèges et des universités américaines pour les corrompre, avec un exemple, leur soutien de plusieurs millions de dollars du conférencier du collège de Dartmouth, Mark Bray, qui a écrit un document terroriste intitulé «Antifa: The Anti-Fascist Handbook» - et lorsqu'il a été condamné par le président du collège de Dartmouth, Philip Hanlon, pour avoir préconisé la violence, Google a commandé à des centaines de professeurs pour écrire une lettre appelant au renvoi  immédiat de Hanlon, et non pas des terroristes d’ANTIFA qui soutiennent Mark Bray

Le mouvement « antifa » appelle à la violence physique contre les supporters du président Donald Trump.
Un site intitulé « Ça s’écrase », qui est devenu une source d’inspiration pour les « antifascistes » autoproclamés, encourage à la violence contre tous ceux qu’il qualifie de « fascistes ».
Un visuel publié sur le site en avril compare les partisans de Donald Trump aux nationaux-socialistes.
Le mouvement « Antifa » est d’apparition plutôt récente aux USA, du moins dans sa forme actuelle. Il rassemble pour l’essentiel les éléments antisociaux de la bourgeoisie urbaine qui se concentre dans les campus universitaires américains.
Récemment, un supporter de Donald Trump a été poignardé 9 fois par un élément affilié à cette mouvance terroriste.
Un autre élément de l’antifa est à l’origine d’une fusillade contre des parlementaires républicains en Virginie (voir ici).
-----------------------------------------------
Le président russe Vladimir Poutine affirme que Google est sur le point de gouverner le monde, le géant de l'Internet optimisant sa technologie d'intelligence artificielle.
Lors d'une rencontre avec les étudiants vendredi, Poutine a déclaré que les meilleures entreprises de l'intelligence artificielle comme Google, Apple et Amazon comptent utiliser l'IA afin de dominer la race humaine.
"L'IA soulève des opportunités colossales et des menaces difficiles à prévoir maintenant", a ajouté M. Poutine..
Newsmax.com rapporte:
Il a prévenu que «celui qui devient le leader dans cette sphère sera le souverain du monde».
Poutine a averti que «il serait fortement indésirable si quelqu'un gagne un poste de monopole» et a promis que la Russie serait prête à partager son savoir-faire en intelligence artificielle avec d'autres nations.
Le chef russe a prédit que les guerres futures seront combattues par les drones, et "lorsque les drones d'une partie seront détruits par des drones de l'autre, il n'y aura d'autre choix que de se rendre".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.