dimanche 3 septembre 2017

+++03/09 - GUÉRIR EN S'ANCRANT A LA TERRE. 
LES ETUDES MONTRENT CE QUI SE PASSE DANS LE CORPS HUMAIN 
LORSQUE NOUS MARCHONS PIEDS NUS SUR LA TERRE. 
ET EFFETS DU SUNGAZING OU OBSERVATION SOLAIRE.

Par Arjun Walia ~ Collective Evolution ~ le 24 août 2017

La photo ci-contre représente l’amélioration de la circulation du sang dans le visage (image de droite) après 20 minutes d’ancrage dans la terre, documentée à l’aide d’une image du laser de contraste Speckle (le bleu sombre correspond à la circulation la plus faible ; le rouge sombre correspond à la circulation la plus élevée).
Source de l’image : Scientific Research Publishing

Une étude publiée l’année dernière par le Département de Développement et de Biologie Cellulaire de l’Université de Californie à Irvine a découvert que le fait d’ancrer le corps humain à la terre (en marchant pieds nus) améliore la régulation de la circulation sanguine dans le visage. (source)

Comme mentionné précédemment, les études ont découvert que l’ancrage réduit la viscosité du sang, qui est un facteur essentiel des maladies cardiovasculaires. (source)

Une étude publiée par le Journal de Médecine Alternative et Complémentaire, a même conclu que l’ancrage dans la terre peut constituer « le facteur essentiel de régulation des systèmes endocrinien et nerveux ». (source)

Selon une enquête publiée par le Journal de la Recherche sur les Inflammations :
L’ancrage dans le sol réduit ou même empêche les principaux symptomes d’inflammation à la suite d’une blessure : rougeur, échauffement, enflement, douleur et perte de fonction (figures 1 et 2). La résorption rapide des inflammations chroniques douloureuses a été confirmée dans 20 études de cas en utilisant l’imagerie infrarouge (figure 3) … Notre principale hypothèse est que la connexion du corps à la Terre, libère des électrons de la surface de la Terre qui s’imprègnent sur et dans le corps, où ils peuvent avoir des effets antioxydants. Plus précisément, nous émettons l’hypothèse que des électrons mobiles créent un microenvironnement antioxydant autour de la zone de guérison de la blessure, ralentissant ou empêchant des radicaux libres (ou dérivés réactifs de l’oxygène) libérés par le choc d’oxydation de causer des « dommages collatéraux » à des tissus sains, et empêchant ou réduisant la formation de ce qu’on appelle la « barrière anatomique ». Nous avons également émis l’hypothèse que les électrons de la Terre peuvent prévenir ou guérir ce qu’on appelle l’inflammation « à évolution lente » ou « couvante ». (source)

Il semble y avoir des douzaines d’études qui confirment les effets physiologiques de l’ancrage dans la terre, qui englobent tout, depuis l’antivieillissement et les bienfaits pour la santé cardiaque jusqu’à la meilleure qualité du sommeil et ainsi de suite.

 « Ce simple processus d’ancrage est un des antioxydants les plus efficaces que nous connaissions. Il a été prouvé que l’ancrage réduit la douleur, l’inflammation, améliore le sommeil, le bien-être et ainsi de suite. Malheureusement, de nombreux habitants de pays développés n’ont plus que rarement l’occasion de s’ancrer » - Dr. Joseph Mercola (source)


Lorsqu’on est ancré, le rythme diurne de l’hormone du stress, le cortisol, commence à se normaliser. Le cortisol est lié à la réaction de stress du corps et aide à contrôler le niveau de glycémie, réguler le métabolisme, réduire l’inflammation, et contribue au fonctionnement de la mémoire. La figure ci-dessous montre le résultat d’une étude qui a examiné les effets de l’ancrage dans la terre pendant le sommeil sur une durée de huit semaines.

Étude sur 8 semaines portant sur 12 hommes et femmes et montrant l’évolution du cortisol sur 24 heures avant (à gauche) et après (à droite) l’ancrage dans la terre.

Comment être ancré dans la terre
Nous passons tous la plupart du temps à marcher sur le sol en portant des chaussures à semelle de caoutchouc ou de plastique. Ces substances sont des isolants servant à isoler des fils électriques. Ils vous déconnectent également du flux d’électrons de la Terre, auquel nous sommes supposés être (naturellement) connecté. 

Si vous portez des chaussures à semelle de cuir (ou de cuir végan !) ou que vous marchiez pieds nus sur du sable, de l’herbe, de la terre, du béton ou des carreaux de céramique, vous serez ancré. Si vous marchez sur de l’asphalte, du bois, du caoutchouc, du plastique, du vinyle, du goudron ou du macadam, vous ne serez pas ancré.

Marchez , si possible pied nus chez vous.
Il existe encore des espadrilles sans semelle de caoutchouc, juste de la corde.



Donc, la prochaine fois que vous êtes à l’extérieur, enlevez vos chaussures ! Vous pouvez également utiliser des systèmes conducteurs en dormant, en travaillant ou en passant du temps chez vous pour adopter un mode de vie plus confortable et plus convivial.

Résonance de Schumann

En 1952, le physicien Allemand W.O. Schumann de l’Université Technique de Munich, a tenté de répondre à la question de savoir si la terre elle-même avait ou non une fréquence – une pulsation. 
Son hypothèse sur l’existence d’une fréquence provient de sa compréhension que si une sphère existe dans une autre sphère, il se crée une tension électrique. Etant donné que la terre chargée négativement existe à l’intérieur d’une ionosphère chargée positivement, il doit y avoir une tension entre les deux, donnant à la terre sa fréquence spécifique. Suivant ces hypothèses, par une série de calculs, il a été capable de déterminer une fréquence dont il pensait qu’elle était la pulsation de la terre. Cette fréquence était de 10 Hz.

Ce n’est qu’en 1954 que Schumann a fait équipe avec un autre scientifique (Herbert König) et qu’il a pu confirmer que la résonance de la terre était d’une fréquence constante de 7,83 Hz. 
Elle est en train de changer rapidement.*
Cette découverte a été testée ultérieurement par plusieurs scientifiques et vérifiée. Depuis lors, la Résonance de Schumann a été le terme accepté et utilisé par la science lorsqu’il s’agit de décrire ou mesurer la pulsation ou le pouls de la terre.

Bien que l’existence de la Résonance de Schumann soit un fait scientifique établi, il reste peu de scientifiques qui comprennent pleinement l’importance de la relation entre cette fréquence et la vie sur la planète.
Je pensais utile d’inclure ces informations dans cet article parce que je pense qu’elles sont importantes pour cet article.
Vous pouvez continuer à le lire ci-dessous. 

Des expériences prouvent que rester en phase avec la pulsation de la terre est crucial pour votre bien-ETRE

JOE MARTINO, le 19 DECEMBRE 2013
Les lois de la biogénétique stipulent que la vie ne peut pas être créée à partir de rien, c’est toujours la vie qui crée la vie. C’est à partir de cette affirmation que se posent une série de questions sur ce que la science ignore de qui ou quoi a créé la vie humaine.
“Omne vivum ex vivo – toute vie provient de la vie”

… Dans les années 1920, un autre scientifique Allemand, Hans Berger, a lui-même construit une machine à EEG (Electroencéphalogramme) qui a permis le premier enregistrement de la fréquence transmise par le cerveau. Alors que c’était en soi une découverte d’importance, c’est lorsqu’on a établi une corrélation avec la Résonance de Schumann que nous a été révélée une vérité encore plus profonde.   

Le Dr. Anker Müller, un collègue de Hans Berger, est tombé que les résultats des recherches publiées par Schumann dans le journal « Technische Physik ». En lisant les résultats de Schumann sur la fréquence de la terre, le Dr. Anker Müller a été étonné de découvrir que la fréquence de la terre correspondait exactement à la fréquence du cerveau humain. 
Donc la fréquence de la Terre changeant rapidement, il en est de même du cerveau humain que l'on peut de moins en moins manipuler.

Herbert König, qui est devenu le successeur de Schumann à l’Université de Munich, a découvert et plus tard démontré le lien évident entre les Résonances de Schuman et les rythmes du cerveau. Il a comparé les enregistrements des EEG humains avec les champs électromagnétiques naturels de l’environnement (1979) et découvert que la principale fréquence produite par les oscillations de Schumann était extrêmement proche de la fréquence des rythmes alpha. 


Les processus électromagnétiques naturels dans l’environnement et les enregistrements d’EEG humains en comparaison. Les oscillations de Schumann et l’EEG des rythmes Alpha, ainsi que les fluctuations localement conditionnées du champ électrique et le rythme Delta de l’EEG, montrent des similitudes notables dans leur variation temporelle. – Herbert König, 1979

Les recherches menées par E. Jacobi à l’Université de Düsseldorf ont montré que l’absence d’ondes de Schumann crée des problèmes de santé mentale et physique dans le corps humain. 
Le Professeur R. Wever de l’Institut Max Planck de Physiologie Comportementale à Erling-Andechs, en Bavière, a commencé une étude où il a construit un bunker souterrain qui était complètement étanche aux champs électromagnétiques. Il a ensuite recruté des étudiants volontaires et les a fait vivre dans le bunker pendant quatre semaines où ils étaient enfermés dans un environnement hermétiquement clos.

Au cours des quatre semaines, le Professeur Wever a noté que les rythmes circadiens des étudiants divergeaient et qu’ils souffraient de détresse émotionnelle et de maux de tête. Compte-tenu qu’ils étaient jeunes et en bonne santé, il n’y avait aucune raison qu’ils aient des ennuis de santé, ce qui n’aurait pas été le cas de personnes plus âgées avec des systèmes immunitaires plus fragiles. Wever a alors restitué la fréquence de Schumann à l’environnement et les résultats ont été étonnants. Après seulement une brève exposition à 7,8 Hz (la fréquence qu’il avait éliminée), la santé des volontaires s’est stabilisée. Cela prouvait un lien direct entre les humains et leur connexion à la pulsation de la terre. 

Revenons sur l’affirmation que toute vie doit provenir de la vie. La vie a toujours été considérée comme provenant de formes matérielles comme l’ovule et le sperme ou la spore et la division cellulaire. Le professeur a montré que les séquences de l’ADN communiquaient entre elles par la fréquence. En outre, il a pu démontrer que la communication par fréquence était si évoluée qu’elle était capable d’organiser des nucléotides, qui sont les ingrédients qui composent l’ADN, de telle manière qu’elle pouvait générer un tout nouvel ADN. Bien que des études précédentes aient pu le montrer, Montagnier a fait quelque chose de différent qu’aucune autre étude n’avait réalisé. Il a enlevé tout l’ADN de l’eau et y a introduit une fréquence. Cette fréquence était de 7,83 Hz, la Résonance de Schumann. Lorsqu’elle a été introduite, les tubes à essais ont produit de nouvelles hélices d’ADN. Lorsque la fréquence était absente, aucun ADN ne se formait. Par conséquent nous avons un lien entre la Résonance de Schumann et la création de la vie.

Même si la Résonance de Schumann a pu être confirmée par des mesures au moment de sa découverte, il est désormais beaucoup plus difficile de détecter cette résonance en raison du fait que notre atmosphère est aussi saturée de radiations d’origine humaine et de fréquences diverses. Cela laisse supposer que nos technologies sans fil sont en train de noyer le signal naturel dont notre corps mental et physique a besoin pour fonctionner en bonne santé. Est-ce que cela pourrait être en relation avec l’accroissement des cas de cancer au cours des dernières décennies ? Considérant l’importance de la Résonance de Schumann pour la santé et la création de la vie, il faut bien supposer que notre atmosphère énergétiquement polluée y est pour quelque chose.
Ceci, bien sûr, étant fait volontairement pour nuire à notre santé physique et mentale. 
Les téléphones sont encore plus nocifs dans le métro, le téléphone cherchant sans cesse à se connecter à une antenne et tout le wagon en profite ! Il est ainsi facile de comprendre pourquoi dans le métro, nous ne croisons que des regards vides et pourquoi la population ne se rebelle pas.



Marie de Paris : Je dois faire un appel dans le métro et demander qui veut bien discuter avec moi, à l'ancienne, ça marche, mais, c'est fatiguant, il y a beaucoup de retraités à Paris et c'est une bonne cause et une bonne façon de réveiller nos jeunes, de les sortir de leur endormissent ! Ils disent que c'est l'ère de la communication. Communication !!!! quand personne ne se parle plus et où on vous prend pour un fou quand vous adressez la parole à un inconnu !?
Il est plus qu'habituel de voir des jeunes alignés sur un banc, le nez sur le portable sans aucune discussion entre eux. Si, de temps en temps, un petit coup de coude pour montrer ce qu'ils ont trouvé sur leur portable.

Ici, dans le plus beau parc de Paris avec une nature magnifique et un étang avec de nombreuses oies et autres qui se promènent même dans les allées.
----------------------------------
En savoir plus sur le professeur Winfried Otto Schumann (1888-1974)
Winfried Schumann est né à Tübingen en Allemagne, fils d’un ingénieur chimiste. Il a passé sa jeunesse à Kassel et à Berndorf, une ville proche de Vienne. Il a eu son diplôme d’ingénieur en électricité à l’Université Technique de Karlsruhe. En 1912, il a eu son doctorat avec une thèse sur la technologie des hautes tensions.

Avant la Première Guerre Mondiale, il dirigeait le laboratoire des hautes-tensions de la société Brown, Boveri & Cie.

En 1920, il est devenu professeur à l’Université Technique de Stuttgart, où il avait été précédemment employé comme assistant de recherche. Il a ensuite exercé la fonction de professeur de physique à l’Université d’Iéna. En 1924, il est devenu professeur et directeur du Laboratoire d’Electrophysique à l’Université Technique de Munich.

Le laboratoire de Munich est ensuite devenu l’Institut d’Electrophysique, où Schumann a continué à travailler jusqu’à sa retraite de la recherche active en 1961 à l’âge de 73 ans, tout en continuant à enseigner encore deux ans. Schumann était âgé de 86 ans lorsqu’il est décédé le 22 septembre 1974.
SOURCES
Schumann Resonators – 
Traduction de Patrick T.
-------------------------
02/08/2017 - UNE ONDE DE MARÉE GALACTIQUE DE LUMIÈRE DIVINE 
DESCEND SUR TERRE !
---------------------------------
LA RÉSONANCE DE SCHUMANN AURAIT ATTEINT 16,5 HERTZ
le 7 Avr, 2015 
Mars a été un mois historique énergiquement, avec plusieurs alignements planétaires rares, y compris une Super lune, une éclipse solaire à l’équinoxe et cela à l’intérieur de 24 heures le 21 Mars! Survenant juste après des alignements planétaires rares, tout porte à croire que cette journée fut un moment de changement de paradigme – un grand moment d’éveil. Nos ancêtres croyaient que les éclipses ouvraient un portail vers des royaumes plus élevés, ce qui rend possible d’énormes téléchargements d’information. C’est pourquoi ils ont construit des structures sophistiquées et mystérieuses, comme Stonehenge et Newrange, qui ont été conçus pour amplifier les puissantes énergies cosmiques étant mis à leur disposition.
Il y a des preuves concrètes qui suggèrent que la Mère Terre elle-même est en train de changer sa vibration, afin de s’adapter au changement de paradigme. Les fréquences Schumann sont le «son» de la terre. C’est comme entendre le bruit d’un grand tambour provenant de la cavité résonnante de la terre. Il y a quelques années la terre vibrait à environ 7,8 hertz, mais il y a quelques jours, le 18 mars 2015, la fréquence Schumann a atteint 16,5 hertz. Ceci démontre que la terre elle-même est en train de changer… elle est littéralement en accélération !..

Pourquoi le chiffre 16,5 est-il important ?
16,5, 33, 66, 132, 264 … .Ces chiffres sont tous à la tonalité harmonique du solfège 528, qui est la fréquence exacte utilisée par des biochimistes génétiques pour réparer l’ADN – la base génétique sur laquelle repose la vie.
Si la résonance de Shumann vibre à l’harmonique 528 hertz, la fréquence que les scientifiques utilisent pour réparer l’ADN, cela ne suggère-t-il pas que notre ADN est actuellement entrain de se réparer ? Peut-être que le changement de vibration de la Mère Terre à la fréquence 528 hertz signale le départ de la ré-activation de notre ADN nous permettant de passer à une dimension supérieure…
Voici un enregistrement magnifique basé sur la fréquence 528 hertz.

La musique que l'on écoute est très importante
Musique: « Temple of Silence » de Deuter (Google Play • iTunes • eMusic)
Étonnamment l'écoute de cette vidéo nous rapproche étroitement des ressentis de la fréquence accordée à 528 htz (fréquence d'amour et de guérison) . Elle peut nous conduire loin, très loin. Son influence agirait sur les molécules de l'eau contenues dans tout ce qui est vivant, en entourant l'hélice de l' ADN pouvant produire des effets de guérison. Les voix utilisées conduiraient à rendre l'ADN humain à son originel, l'état parfait. Ces fréquences peuvent apporter la transformation dans votre vie. Le processus de réparation d'ADN est suivi par des effets avantageux, tant pour la quantité accrue d'énergie de vie que la clarté d'esprit, la conscience éveillée ou la créativité activée, des états extasiés comme la paix intérieure profonde, la danse et le recueil. La voix active votre imagination, l'intention et l'intuition en opérant vers votre but le plus haut et le meilleur. Dans le solfège sacré on dit que la troisième note de la fréquence de 528 htz, se rapporte de la note MI sur la gamme et provient de l'expression "mi-gestorum ra" en latin et signifie «miracle». Étonnamment, c'est exactement la fréquence qu'utiliserait les biochimistes génétiques pour réparer l'ADN cassé, l'empreinte génétique sur laquelle la vie est fondée, le Mi nourrit le chakra couronne. Dr Puleo suggère un lien avec l'intégrité de l'ADN, une note musicale pour la maladie. Il existerait un moyen de suivre l'évolution de l'état de santé en traduisant l'état génétique par la musique. Lorsqu'il est contrôlé par la musique, le cancer du côlon provoque un son discordant. C'est la conclusion de Gil Alterovitz, chercheur à la Harvard Medical School qui développe un programme informatique qui traduit les protéines et l'expression des gènes par la musique. Dans sa traduction sonore, l'harmonie représente une bonne santé, et la note discordante indique un état de maladie. Voici un autre lien d'une mélodie se rapprochant de très près à la fréquence de l'amour. https://youtu.be/uSdxIwXXP0Y Pour plus d'info sur les fréquences
--------------------------------------------------
LE SUNGAZING.



Sébastien Lorca : pratique du sungazing ou observation solaire
-------------------------------
Pratique du Sun Gazing ou observation solaire.
-------------------------------
Donald Trump regarde l'éclipse sans lunettes, les internautes se moquent
Beaucoup de gens le prennent pour un fou. Ils ont tort !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.