samedi 2 septembre 2017

02/09 - LA VÉRITÉ QUI DÉRANGE À PROPOS DES GUERRES AMÉRICAINES 
AU MOYEN-ORIENT DEPUIS LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE

Par  Preston James, Ph.D le 23 août 2017
L’Amérique n’avait aucun droit légitime ou constitutionnel d’intervenir dans aucune des Guerres au Moyen-Orient depuis la Deuxième Guerre Mondiale.

Le Gouvernement des États-unis n’a jamais eu la moindre légitimité pour attaquer l’Irak après son invasion du Koweït en 1991, que ce soit en vertu de la loi des États-unis, de la Constitution des États-unis ou de la Loi Internationale


Pourquoi ? Parce que l’Irak a été habilement manipulé par le Gouvernement des États-unis et la CIA pour l’inciter à envahir le Koweït. Voici comment cela s’est passé. 

L’ambassadrice
April Glaspie
C’est une opération secrète très habile de la CIA qui a provoqué l’invasion du Koweït par des manipulations politiques.
La CIA avait soumis aux dirigeants du Koweït un plan visant à procéder à des forages horizontaux dans le principal champ pétrolier de l’Irak.
La production de pétrole du Koweït s’essoufflait, et la compagnie de forage pétrolier de Santa Fe propriété de la CIA a assuré aux dirigeants Koweïti que le plan était sans risque et ne serait jamais découvert par l’Irak.
Après la fin du forage horizontal et la mise en route du pompage du pétrole, certains initiés bien-informés ont laissé entendre que l’Ambassadrice des Etats-Unis en Irak, April Glaspie, a rencontré Saddam Hussein.
Elle l’a informé que le Koweït procédait à un nouveau type de forage (le forage horizontal) et qu’il pompait le pétrole du plus grand champ pétrolier de l’Irak.

On a également laissé entendre qu’on avait également fourni à Saddam Hussein des photos satellite effectuées avec un radar à pénétration de sol qui révélait le forage horizontal.
Saddam a réagi avec colère et a demandé à l’Ambassadrice Glaspie ce qui arriverait si l’Irak envahissait le Koweït et reprenait le territoire qui lui appartenait de droit et qui lui avait été confisqué par le passé par les Britanniques. On suppose que Glaspie a répondu que le Gouvernement des Etats-Unis considérerait cela comme une affaire « inter-Arabe » et qu’il ne se sentirait pas concerné le moins du monde.
Saddam Hussein a pris cela comme un feu vert de la part du Gouvernement des Etats-Unis pour envahir le Koweït. 
Il y a eu immédiatement des hauts-cris au Congrès qu’il fallait faire quelque chose pour stopper l’agression Irakienne, qui menaçait apparemment la sécurité de tout le Moyen-Orient.


Bien sûr le public n’a jamais été informé que Saddam Hussein avait commencé à travailler pour la CIA comme tueur à gage à bicyclette à l’âge de 15 ans, et qu’il avait gravi les échelons pour devenir un dictateur fantoche de la CIA comme Noriega et tant d’autres. Saddam Hussein s’est porté volontaire pour attaquer l’Iran pour le compte d’Israël, dans une guerre de longue durée qui a fait des millions de morts, dont beaucoup d’innocents, femmes et enfants non-combattants. 

A présent, l’Irak est un pays détruit. Ses principales infrastructures ont été détruites par les bombes Américaines, et une nation autrefois moderne a été réduite en cendres.

Malheureusement, c’est ce qu’Israël et le Pentagone avaient planifié de longue date pour la Syrie et l’Iran également.
Cela ne se produira pas cependant, parce que la Fédération de Russie est intervenue pour défendre ses alliés du Moyen-Orient, la Syrie et l’Iran.


TECHNOLOGIE AVANCÉE

Dispositif de guerre électronique
Les initiés supposent que les systèmes de guerre électronique de la Fédération de Russie sont le résultat de la rétroingénierie de technologies aliènes extraterrestres*, et sont à présent de loin supérieurs aux armes de guerre électronique de l’Amérique.
*Bien que cette hypothèse ne soit pas à exclure, on sait que dans le cas d’espèce, cette technologie a été fournie à la Russie (et à l’Iran) par l’ingénieur nucléaire d’origine Iranienne M.T. Keshe (NdT)

USS Donald Cook
Preuve en est l’incident de mars 2014, où deux avions Russes Su-24 équipés du système Khibiny ont mis hors service (par simple survol) le système d’alimentation principal du USS Donald Cook, rendant temporairement inopérant son système de missiles Aegis et tous les sonars et radars embarqués.*
Le USS Donald Cook flottait impuissant jusqu’à ce que les Su-24 ne repartent et éteignent leur système Khibiny.
Il y a fort à parier que cette même technologie avancée de guerre électronique ait été utilisée pour provoquer les deux récentes collisions impliquant des destroyers de l’US Navy, dotés de radars, sonars et systèmes de guerre électronique dernier cri.

Étant donné que de nombreux microprocesseurs utilisés sur ces navires ont été fabriqués en Chine, il est possible qu’ils aient des accès cachés actionnables à distance, mais mon hypothèse est que le GPS, le radar et le sonar du navire ont été parasité par des transmissions satellite utilisant des transmissions quantiques et des ondes dimensionnelles (D-waves).

« Il y a un imbécile qui naît toutes les minutes » - P.T. Barnum

Après l’invasion du Koweït par l’Irak, les Grands Médias de Masses contrôlés par la CIA (CMMM) ont immédiatement commencé à publier et diffuser la propagande du gouvernement des Etats-Unis, faite de gros mensonges et de faux scénarios.  

Durant le témoignage de Navirah al-Sabah devant les Conseil des Droits de l’Homme du Congrès, elle a affirmé que les troupes irakiennes avaient sorti des bébés des incubateurs* avant de les jeter sur le sol de l’hôpital pour qu’ils meurent. Il a été révélé plus tard qu’elle était la fille de l’ambassadeur du Koweït aux Etats-Unis et que son témoignage était faux. C’était une histoire très convaincante avec les larmes et tout, et Amnesty International a d’abord endossé son histoire avant d’admettre ultérieurement qu’elle était invérifiable.
Nous savons avec certitude que c’était une histoire fabriquée de toute pièce, un gros mensonge et un cas avéré de propagande portant sur de fausses atrocités.
* Médias mensonges: L'affaire des bébés en incubateurs - Guerre d'Irak/Koweit 1990

La société de relations publiques Hill & Knowlton bien connue des pouvoirs établis à Washington DC, et mise à contribution par le Koweït, a immédiatement préparé une campagne de propagande sur des atrocités pour inciter l’opinion publique Américaine à soutenir une grande guerre Américaine pour écraser Saddam Hussein et l’Irak.

La technologie aliène extraterrestre de la Voix de Dieu a été utilisée dans la Guerre du Golfe
Des initiés ont prétendu pendant des années que de la technologie électronique militaire aliène ET issue de la rétroingénierie avait été déployée contre les soldats Irakiens par les Militaires Américains.
Il y a eu des témoignages fiables de la part d’individus dignes de foi et respectés que la technologie de la « Voix de Dieu » avait été utilisée.
Cette technologie permettait de faire entendre à distance une voix que les soldats Irakiens croyaient être celle d’Allah et qu’ils entendaient venir des cieux au-dessus d’eux.
Les témoignages indiquaient que cette voix d’Allah demandait à ces soldats Irakiens de déposer leurs armes et d’accepter la mort en contrepartie de récompenses immédiates de la part d’Allah. Des milliers de soldats Irakiens l’ont fait et ont été nivelés dans la terre au bulldozer jusqu’à leur mort sans même tenter de se défendre.

Saddam Hussein ne disposait pas d’armes de destruction massive opérationnelles lorsque l’Amérique a attaqué l’Irak pour la deuxième fois et a envahi sa capitale.
La deuxième guerre du Golfe au Moyen-Orient a été menée sur la base de faux prétextes de la CIA et du Pentagone selon lesquels Saddam Hussein et l’Irak disposait d’armes dedestruction massive opérationnelles et se préparait à les déployer contre l’Amérique. Cet argument s’est avéré ultérieurement être complètement faux et avoir été concocté par le Pentagone et être pleinement défendu devant les Nations Unies par le Général Colin Powell.

Donc il est évident au-delà de tout doute raisonnable que la première Guerre du Golfe a été arrêtée à la veille d’une invasion totale avant d’établir des « zones d’exclusion aériennes », et que la deuxième guerre d’Irak était également un crime de guerre international, un crime contre l’humanité et un acte d’agression majeur contre l’Irak. L’argument selon lequel c’étaient les nations du monde qui avaient exigé cette invasion par l’intermédiaire des Nations Unies était également un montage, et les forces de la coalition ont été économiquement et financièrement manipulées pour lui donner un soutien superficiel. 

En ce qui concerne l’invasion Américaine de l’Afghanistan

Ci-contre : Exemples de Terres Rares trouvées en Afghanistan (Gd = Gadolinium – Sm = Samarium – Nd = Néodyme – Pr = Praséodyme – La = Lanthane – Ce = Cérium)

Les pouvoirs établis de Washington DC voulaient envahir l’Afghanistan depuis de nombreuses années pour mettre la main sur l’opium et les minerais de terres rares comme le Lithium pour les batteries. De plus, les partisans du PNAC (Project for a New American Century) du Pentagone et les Néoconservateurs du Gouvernement des Etats-Unis, dont la plupart étaient des citoyens à la double nationalité Israélo-Américaine « d’Israël d’abord », voulaient protéger l’Arabie Saoudite dans le cadre de l’accord sur le Pétrodollar conclu en 1971 par Henry Kissinger pour Richard Nixon.

Les Soviétiques avaient les mêmes intentions et ont envahi l’Afghanistan fin 1979 pour se retirer prématurément début 1989 parce que la CIA avait créé et constitué une armée Moudjahidine en Afghanistan qu’elle avait armée de centaines de missiles antiaériens Stinger qu’on pouvait tirer par-dessus l’épaule. Après le retrait des Russes, le Pentagone et la CIA ont maintenu l’armée Moudjahidine en état de fonctionnement et opérationnelle.

Trucage de la photo de Ben Laden Mert
Lorsque le Mossad (avec l’aide du Pentagone, du Northcom, de l’Administration et de la FAA) a attaqué l’Amérique le 11 septembre 2001, le Gouvernement Américain en a immédiatement accusé les Terroristes dirigés par Oussama ben Laden qui étaient basés en Afghanistan.
Ce faux prétexte a été diffusé et publié jour et nuit – 24 heures sur 24, 7 jours par semaine – par les Grands Médias de Masse sous Contrôle (CMMM), qui avaient omis d’informer la population Américaine de la vérité – qu’Oussama ben Laden n’était qu’un agent de la CIA de plus qui dirigeait les Moudjahidines pour le compte du Pentagone. Son nom de code à la CIA était « colonel Tim Osman », et on l’a vu entrer et sortir du Pentagone à de nombreuses reprises bien avant le 11 septembre 2001. 
Ben Laden hospitalisé en 2001, soigné aux frais des américains. La rumeur de Dubaï

De nombreux dirigeants Israéliens, y compris Barak (ci-contre) et Netanyahou, gloussaient de joie à l’idée que le 11 septembre les aiderait à vendre et justifier leurs positions extrémistes contre leurs ennemis, dans l’espoir que les États-unis allaient réaliser à quoi Israël se trouvait confronté.

L’Etat Islamique est l’armée mercenaire privée de la CIA, d’Israël et de l’Arabie Saoudite et a maintenant été vaincue.
Il y a des raisons substantielles de croire que la CIA a coopéré avec Israël et l’Arabie Saoudite pour créer une armée mercenaire privée appelée EIIL, EIIS ou Daesh et Cie. Cette énorme armée hétérogène, bien équipée et bien rémunérée a été entraînée, soutenue et financée par la CIA avec l’aide des Saoudiens.
Cette armée mercenaire étrangère privée de la CIA, d’Israël et de l’Arabie Saoudite a maintenant été vaincue par les forces Syriennes d’Assad, avec l’aide d’un soutien aérien puissant et précis de la part des Russes. La Fédération de Russie est l’alliée légitime et officielle de la Syrie, et a été invitée à intervenir en Syrie, pour aider à défendre la Syrie. La Russie est un puissant partenaire des Syriens et y a investi beaucoup d’argent.
L’Amérique n’a jamais eu de raison de combattre quiconque en Syrie, étant donné qu’elle n’a jamais été un allié et n’a jamais été invitée à y intervenir par la Syrie, qui n’a jamais voulu de l’Amérique. Soit dit en passant, les militaires Américains ont été accusés par la Syrie d’avoir attaqué les troupes Syriennes, tout comme Israël l’a fait à l’occasion, et de ravitailler l’État Islamique. Il a maintenant été admis que les blessés de l’État Islamique avaient été transférés en Israël pour y être soignés et c’est une preuve flagrante qu’ils représentent Israël et ont été créés par Israël – le générateur du terrorisme au Moyen-Orient. 

On se débarrasse des dirigeants étrangers agents / marionnettes de la CIA lorsqu’ils ne sont plus nécessaires.
Comme toutes les autres marionnettes étrangères de la CIA, Oussama ben Laden (le colonel Osman) a été rapidement éliminé lorsqu’il n’a plus été nécessaire. Mais cette fois, il a été utilisé comme une créature diabolique pour inciter le public Américain à soutenir l’invasion de l’Afghanistan. Il est mort à la fin de 2001, soit sous les bombes Américaines, soit d’une maladie rénale rare (le syndrome de Marfan, la même maladie génétique qu’avait Abraham Lincoln et dont il serait mort peu après son mandat, s’il n’avait pas été assassiné). Il a été inhumé dans une tombe anonyme, selon des journaux du Moyen-Orient. Mais les maîtres des opérations psychologiques de propagande du Pentagone ont décidé de le maintenir officiellement en vie, même s’il était déjà mort. 

ça n'est pas ce qu'à affirmé Benazir Bhutto et c'est certainement vrai puisqu'elle a été assassinée pour empêcher à la vérité de triompher
Benazir Bhutto révèle la mort de Ben Laden

Afghanistan (Vue d’artiste de James Dietz)

Donc maintenant, nous savons avec certitude que les raisons alléguées par le Gouvernement des Etats-Unis pour envahir l’Afghanistan, ainsi que pour la Guerre du Golfe et l’Invasion de l’Irak, étaient toutes basées sur de gros mensonges gouvernementaux, de faux prétextes et de la propagande flagrante.
Michel Collon, journaliste indépendant d'investigation belge, a fait de nombreuses vidéos à ce sujet.

Depuis la Deuxième Guerre Mondiale, le Gouvernement des Etats-Unis n’a jamais eu de raison valable pour entrer en guerre en Irak ou en Afghanistan ou dans toute autre guerre au Moyen-Orient. C’étaient toutes des guerres menées pour le compte des Banksters Internationaux, dirigées à partir de la City de Londres.
Mais maintenant le Gouvernement des Etats-Unis a redirigé les soldats Américains vers l’Afghanistan et envoie au moins 6.000 soldats supplémentaires pour mener cette guerre d’agression illégale pour le compte des Banksters, d’Israël et des Citoyens binationaux du Pentagone.


L’Afghanistan n’a pas attaqué l’Amérique le 11 septembre 2001.
Depuis que le Gouvernement Américain a envahi l’Afghanistan en 2001, après l’avoir faussement accusé de l’attaque Israélienne contre l’Amérique le 11 septembre 2001, l’Armée Américaine a protégé la production de pavot, qui a été démultipliée et est maintenant la plus importante du monde.

L’US Air Force transporte l’opium hors d’Afghanistan, et il atterrit dans les rues de l’Amérique. A présent, en Amérique, les décès de jeunes dus à l’héroïne pure bon marché sont les plus élevés jamais enregistrés. Et tout cela est organisé par la CIA pour financer des opérations noires à partir des énormes revenus de la drogue, des montants non-comptabilisés dont elle n’a pas à se justifier devant le Congrès ou le peuple Américain.

Davantage de soldats Américains sont maintenant envoyés en Afghanistan, parce que le Pentagone prétend que c’est le principal foyer du terrorisme et que s’y trouvent de nombreux groupes terroristes. Ce n’est qu’un gros mensonge de plus de la part du Gouvernement des États-unis. Israël, l’Arabie Saoudite, le Royaume Uni et les États-unis sont les plus grands pays terroristes au monde. C’est une réalité brute et sans appel qui doit être regardée en face.

Ce nouveau déploiement de troupes Américaines en Afghanistan est-il un moyen détourné pour essayer de transformer à nouveau des Moudjahidines en État Islamique ?

(Copyright Gilbert Yu)
L’Amérique n’avait aucun droit, en vertu de la loi internationale, de la loi Américaine ou de la Constitution des Etats-Unis d’attaquer la Libye et d’assassiner Mouammar Kadhafi.

Le Pentagone et l’Administration Américaine ont reçu l’ordre de le faire de la part des Banksters Internationaux basés dans la City de Londres*, une nation privée de 2,5 km² située en plein cœur de Londres, disposant de sa propre diplomatie et de sa propre police. Elle ne paie pas d’impôts au Royaume Uni, mais dirige les systèmes mondiaux de monnaie fiduciaire fondée sur l’intérêt et la dette. 
David Icke giving a tour around London City (Babylon-don)


London's Power Pyramid, A Guided Tour with David Icke

David Icke in Rome - the London-Rome Beltane Ritual 2011 (Full Film)

Conclusion
Le Général
Smedley Butler
Chacune de ces nations – l’Amérique, Israël, le Royaume Uni et l’Arabie Saoudite, qui fomentent la terreur dans le monde entier par l’intermédiaire de la CIA et de l’OTAN – possède une économie de guerre. La raison en est la production de monnaie fiduciaire privée qui utilise comme moyen de paiement de pernicieux billets de la dette portant intérêt, ce qui génère une inflation continue.
Ces nations terroristes doivent continuellement s’engager dans des guerres d’agression pour acquérir les ressources naturelles et le pétrole bon marché pour le plus grand profit des grosses multinationales, des fournisseurs de la défense et des Banksters.

Le Marine le plus décoré de l’histoire des États-unis, le général Smedley Butler, qui a reçu à deux reprises la Médaille d’Honneur, a expliqué tout cela dans son ouvrage devenu un classique : War is a Racket (La Guerre est un Racket).

La guerre est un Racket. Discours passionné de Smedley Butler.


Envois et traduction de Patrick T.

--------------------
* 17 septembre 2016

KESHE, SA TECHNOLOGIE MET EN DEROUTE LA TECHNOLOGIE DES ETATS-UNIS. KESHE ET POUTINE NE SONT PAS DE PETITS JOUEURS

 KESHE, SA TECHNOLOGIE MET EN DEROUTE LA TECHNOLOGIE DES ETATS-UNIS. KESHE ET POUTINE NE SONT PAS DE PETITS JOUEURS
15 avril 2016
Technologie Magrav. Encore un navire de guerre américain "détruit" par les Russes 
Pour la deuxième fois en deux ans, les "défenses avancées de guerre électronique" russes ont paralysé le destroyer lance-missiles Arleigh Burke, de la classe USS Donald Cook (DDG-75). Lorsque les "forces spéciales" de la flotte russe de la Baltique (Baltic Fleet) ont offert une assistance pour le remorquer à son port d'attache polonais, les Américains ont répondu par des menaces.
On se rappelle qu’en Avril 2014, l'USS Donald Cook, en effectuant une mission dans la mer Noire, avait violé l’«intégrité territoriale» russe, ce qui amené le président Poutine à autoriser une attaque de "guerre électronique de défense" contre ce bâtiment. Cette attaque contre un tel « navire de guerre haut de gamme » a été tellement dévastatrice qu’elle l’a laissé à la dérive. Il a été alors remorqué vers son port d’attache roumain. Ses marins américains étaient tellement démoralisés que 27 d'entre eux ont déposé des lettres de démission immédiate de l’US Navy.
Un an plus tard, en mai 2015, et de nouveau en mer Noire, le destroyer lance-missiles de la classe Arleigh Burke, l’USS Ross (DDG-71) a, lui aussi, sensiblement violé l’«intégrité territoriale» de la Russie, et encore cette fois, le président Poutine a autorisé une attaque de "guerre électronique de défense» contre le destroyer. Mais lorsque ce navire fut menacé du sort qui avait frappé, un an auparavant, l'USS Donald Cook, il se retira précipitamment. Un officier supérieur de la marine russe déclara alors "il semble que les Américains n’ont pas oublié l’incident d’avril 2014 lorsqu’un Su-24 avait bloqué tous les équipements électroniques du destroyer USS Donald Cook américain"
En mars 2015, et comme nous l'avions rapporté  dans notre article intitulé "Terrifié par des sous-marins russes, un porte-avions US fuit  se réfugier au Royaume Uni" [1] nous avions vu que les sous-marins russes avaient attaqué avec leurs armes électroniques "avancées" le porte-avions américain USS Theodore Roosevelt (CVN-71), l’amenant à fuir vers les côtes britanniques où, à la stupéfaction du public, il est resté pendant des semaines jusqu'à ce qu'il soit réparé et en mesure de naviguer à nouveau. 
Cette semaine, la rencontre-attaque des forces navales russes avec l'USS Donald Cook a commencé quand le navire de guerre américain a commencé une «manœuvre de combat agressif» contre le port de la flotte de la mer Baltique, situé à Kaliningrad, ce qui a provoqué la riposte russe de "guerre électronique de défense ».
Comme nous l’avions expliqué auparavant, les méthodes et outils de la "guerre électronique de défense" russes sont basés sur ce qu'on appelle "la technologie Magrav" (nom de code occidental "Khibiny") développée par l'ingénieur nucléaire iranien  Mehran Keshe (appelé le « nouveau Nikola Tesla »). 
En fait, selon les experts du Ministère russe de la Défense, en ce lundi 11 Avril, cette nouvelle agression délibérée par l'USS Donald Cook contre l’«intégrité territoriale» russe peut être considérée comme un test par les Américains du nouveau "câblage électronique" de leur navire de guerre. Cependant,  et à nouveau, le déploiement par les Russes de la  «guerre électronique de défense" par l’avion SU-24 contre ce navire a provoqué sa "mort électronique rapide".
Suite à cette nouvelle « destruction électronique » du navire américain, et à son incapacité à se déplacer, les Russes ont voulu l’aider et le ramener à son port d’attache. Pour cela, le mardi 12 Avril, un hélicoptère KA-27 Helix de la flotte russe de la mer Baltique a fait (au moins) 7 vols au-dessus du pont de l’ USS Donald Cook en panne, a salué son équipage et offert de "l'aide de remorquage", mais il a été reçu par des armes américaines pointées sur lui. Devant ce refus agressif, la Russie a envoyé deux jets SU-24 qui ont effectué 11 autres vols à basse altitude au-dessus du navire. 
Après cela, aucun autre navire de guerre américain ne s’est manifesté.
Après ces nouveaux incidents démoralisants pour la Navy US, le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a déclaré "Cet incident ... est tout à fait incompatible avec les normes professionnelles des militaires opérant à proximité les uns des autres dans les eaux internationales et dans l'espace aérien international».

--------------------------------
25 octobre 2015
La technologie irano-russe "Magrav" a empêché l'OTAN de déclencher la 3ème guerre mondiale
Les États-Unis ont récemment essayé de déclencher la 3ème guerre mondiale en effectuant des “manœuvres” militaires dans la Mer du Nord et la Mer Baltique. Mais, subitement effrayés, les trois sous-marins nucléaires de la flotte nord américaine et le porte-avions nucléaire US Theodore Roosevelt se sont enfuis terrorisés dans un port britannique.
Pourquoi ? 
Parce que Poutine a personnellement commandé à la technologie Magrav (énergie libre) d’incapaciter les navires, les avions et l’armement embarqués américains.

De leur côté, les Forces Navales de Surface (NSF) US et le Ministère de la Défense US (MoD) confirment que trois sous-marins nucléaires russes de la classe Akula appartenant à la 24ème division de sous-marins de la Flotte du Nord (NF) ont repoussé avec succès le porte-avions américain USS Théodore Roosevelt (photos ci-dessous) l’amenant à «fuir dans la panique» pour se réfugier dans les eaux territoriales de la côte du Hampshire au Royaume-Uni.
Un porte-avion américain terrifié prend la fuite devant des sous-marins russes pour se réfugier dans les eaux territoriales britanniques
Quelques heures après les informations de la NSF relatant cet incident critique, il est intéressant de noter que des sources de la presse britannique ont confirmé que ce colosse des mers de «100.000 tonnes de puissance de feu» a en effet jeté l’ancre dans la Stockes Bay à Gosport, au grand étonnement de milliers de spectateurs qui ont encombré les rues et se massés sur les rives de la rivière Solent pour le voir, dans ce qui a été décrit comme une escale, alors que rien de tel n’avait été prévu.
Selon le communiqué de la NSF, le USS Théodore Roosevelt et son escorte navale, avaient été repérés mettant le cap vers la zone d’activité de la Flotte du Nord que le Président Poutine avait mise en état d’alerte opérationnelle la semaine dernière en réaction à une menace «d’état de guerre» détectée depuis le Royaume-Uni … une menace, ajoute le Ministère de la Défense, qui était elle-même une réaction au plan de bataille «Choc de Mars» de la Fédération de Russie révélé le 4 février.
Avec l’OTAN alignant ses troupes le long de presque toute la frontière occidentale de la Russie, y compris le convoi blindé sans précédent de l’US Army «Dragon Ride» traversant six nations européennes, et les manœuvres sans précédent également de la Norvège «Joint Viking» à la frontière nord, poursuit ce communiqué, le Président Poutine a lui-même donné l’ordre de «cibler et rendre inopérant» le USS Théodore Roosevelt.
Etant donné que la Russie avait prévenu ses citoyens de se préparer à une guerre nucléaire, et que les abris antinucléaires de Moscou commençaient à se remplir en réaction à la lugubre première frappe nucléaire planifiée par les Etats-Unis, et presque toutes les forces armées de la Fédération de Russie en état d’alerte sur tous les 9 faisceaux horaires, ce communiqué note en outre que l’approche du USS Théodore Roosevelt vers la mer Baltique en faisait une cible «légitime».
La manière dont le porte-avions américain a été «mis hors d’usage» par l’attaque des sous-marins de la Flotte du Nord, rapporte ce communiqué, a consisté dans la mise en œuvre réussie d’armes de «technologie magrav» qui avaient déjà été utilisées contre des navires de guerre américains et avaient réussi à les «mettre hors d’usage».
En fait, les experts des NSF déclarent que quelques semaines à peine auparavant, le USS Théodore Roosevelt avait été «coulé fictivement» par un sous-marin français utilisant une «technologie magrav» au large de la Floride lors d’un jeu de guerre au cours duquel les Américains testaient des contremesures contre cette nouvelle arme révolutionnaire avant le déploiement de leurs navires pour se mesurer aux forces de la Flotte du Nord.
La nécessité pour la Marine américaine de développer des contremesures contre la «technologie magrav», affirme ce communiqué, leur a été clairement démontrée l’année précédente après que les forces aériennes de la Fédération de Russie aient complètement mis hors d’usage le redouté destroyer de classe AEGIS, le USS Donald Cook, en Mer Noire. Cette attaque contre le USS Donald Cook avait été si démoralisante que lorsqu’il a fait relâche dans un port roumain pour être réparé, tous ses 27 officiers de bord ont été réaffectés ou mis à la retraite.
La «technologie magrav», il est important de le noter, a été conçue par l’ingénieur nucléaire d’origine iranienne Mehran Keshe (photo ci-dessous), mais ses inventions ont été interdites d’utilisation officielle aux Etats-Unis par décret présidentiel le 23 avril 2012. 
La signature par Obama du décret présidentiel interdisant la «technologie magrav», faut-il rappeler, faisait suite à son utilisation par les Iraniens pour capturer en vol un des drones les plus secrets et sophistiqués des Etats-Unis en décembre 2011, et le partage de cette nouvelle arme avec la Syrie.
Immédiatement après l’interdiction par le Président Obama de la «technologie magrav» en 2012, il faut également noter que Mehran Keshe a répondu au dirigeant américain dans une lettre ouverte qui disait :
Votre Excellence Président Obama,
Nous vous proposons un chemin vers la véritable Paix Mondiale par le développement de cette nouvelle technologie au profit de toute l’espèce humaine.
Je vous invite, vous et votre cabinet, à une présentation en direct de notre technologie, en terrain neutre où le président de l’Iran pourrait également être présent et où personne ne peut tromper l’autre, afin que tous comprennent bien le changement fondamental qui est en train d’être apporté à l’humanité. Puis nous parlerons d’une véritable Paix Mondiale.
Comme je l’ai dit dans mon interview de dimanche à Los Angeles, entreprenons de convertir les usines d’armement des Etats-Unis en une organisation spatiale américaine, afin que les instruments de la guerre deviennent les artisans de la Paix Universelle.
Les porte-avions des Etats-Unis ne seront bientôt plus que d’immenses baignoires flottantes si notre technologie magrav est utilisée avec succès, et les pistes d’envol pleines de F-16 et de F-18, etc., ne seront plus que des musées de l’air pour des oiseaux de fer, car ces appareils seront incapables de voler si leurs systèmes électroniques sont touchés par la technologie spatiale magrav. Ces appareils et ces navires de combat devraient être totalement recâblés avant de pouvoir être réutilisés.
Obama ne peux rien décidé, c'est la cabale qui tient tête malgré l'évidente supériorité de la technologie Keshe sur toutes les autres de cette planète.
Président Obama, nous vous invitons à comprendre ce changement et nous autoriser à vous faire la démonstration de la technologie qui va le permettre. Ensuite nous vous invitons à la table de négociation de la Paix Mondiale.
Nous vous prions de signer un décret pour une paix véritable et non un décret réduisant au silence la science et la technologie, que votre peuple comprend pleinement que nous ayons développées en essayant de protéger la fierté de votre nation.
Il ne s’agit pas d’une question de fierté d’un groupe ou d’une nation, mais de notre fierté à tous de la progression de l’espèce humaine vers de nouveaux niveaux de compréhension de l’ordre universel de la création, dans lequel nous avons tous notre place.
Votre Ambassadeur et votre Consul en Belgique ont un accès direct à moi après nos discussions précédentes et la correspondance échangée avec eux et me transmettront toute communication de votre part.
Avec les salutations les plus cordiales d’un homme épris de paix qui a développé cette puissante technologie pour le bien de l’humanité.»
—————————————- 
Malheureusement, comme le conclut le communiqué des NSF, il a fallu qu’Obama subisse la défaite humiliante de deux de ses navires les plus puissants depuis cette interdiction de la «technologie magrav» en 2012, avec la mise hors service complète du USS Donald Cook l’année dernière [1] , le «torpillage» vituel du USS Théodore Roosevelt il y a quelques semaines, et maintenant, aujourd’hui, ce même porte-avions flottant à la dérive au large des côtes britanniques, pour réaliser la vérité de l’avertissement de Mehran Keshe que «les porte-avions des Etats-Unis ne seront bientôt plus que des baignoires flottantes.»
Et bien que cela ne soit pas mentionné dans ce communiqué … il ne faut pas être grand clerc pour comprendre pourquoi le "gouvernement américain" voulait à tout prix arriver à un accord avec l’Iran, tout en essayant d’empêcher ses forces militaires de commencer une Troisième Guerre Mondiale destinée à détruire les pays qui avaient commencé à utiliser des armes de «technologie magrav» contre eux … comme la Russie et l’Iran … et (bien sûr) le centre de commandement des sous-marins français qui a déjà été ciblé par des drones américains.
Le scientifique et inventeur iranien Mehran Keshe est le directeur de la recherche et de l’éducation à l’Institut du vaisseau de l’espace en Italie.
L’Institut Spaceship (vaisseau spatial) est en partenariat avec une nouvelle université italienne de commerce et enseigne cette nouvelle technologie aux étudiants du monde entier.
Ceci est le début d’une nouvelle ère de découverte scientifique, l’ouverture d’une nouvelle porte dans le monde de la science et c’est tout à fait passionnant!
Pendant que les "savants" saoudiens émettent des fatwas scélérates et vantent les vertus du "pipi de chameau", les savants iraniens se hissent au niveau des meilleurs savants du monde.
Technologie islamiste : des préservatifs contre les avions russes !
Les mercenaires de l'Etat islamique semblent être de vrais pros du système D. Leur dernière invention en date pour tenter de lutter contre l'armée russe, une des plus puissantes du monde... la condom-bomb !
Une nouvelle vidéo est apparue sur le web montrant des combattants de Daech fabriquer des engins explosifs tout à fait inhabituels qu'ils lancent ensuite au-dessus de la ville d'Idleb, dans le Nord-Ouest de la Syrie, a indiqué le Mirror.
Sur la vidéo, on peut voir quelques terroristes gonflant des dizaines de préservatifs auxquels ils attachent de petits engins explosifs qu'ils propulsent ensuite dans les airs. Au bout de quelques secondes, l'engin explose dans le ciel.
Le film, d'une durée de 3 minutes trente est fomenté à la même sauce que toutes les vidéos de propagande de Daech avec, à la clef, bien évidemment, chants mystiques (Allah à toutes les sauces) et images floues.
On vous l'a toujours dit, ces islamistes sont des pros de l'obsession sexuelle : après les viols, les esclaves sexuelles, le jihad du sexe, voici maintenant leurs bombes sexuelles. Remarquons, au passage, que ces terroristes n'ont rien tenté de pareil contre les avions de la coalition internationale qui les "bombardaient" en larguant vivres et armes.
Hannibal GENSERIC 
--------------------------
La technologie Magrav de Keshe est maintenant offerte au monde entier
Bien que cette technologie extraordinaire puisse être utilisée par tous et pour le bien de l'Humanité, comme le souhaite son inventeur iranien Mehran Keshe, nous constatons qu'il y un consensus général des États riches (aux mains des oligarchies connues de la finance) pour étouffer cette technologie offerte gratuitement ou à un prix symbolique.
La Fondation Keshe a lancé la Production de Générateurs d'Énergie Libre à Plasma dans le Monde
Il y a 2 ans, Mr Keshe avait donné sa technologie sur une clé USB à tous les gouvernements du Monde, mais aucun n'a donné une suite concrète.
Seul Taïwan a fait suivre !
Et qu’en est-il des autres ?
Cette fois, le 16 octobre 2015, à Rome devant 30 ambassadeurs ainsi qu’un membre du Vatican, il a dit fermement : "Vous avez à partir de maintenant 10 jours pour donner cette technologie à votre peuple, après cette date, je me verrai autorisé à le faire moi-même", car il avait bien dit qu’il ne voulait pas passer outre les gouvernements...
Les pays appartenant à l’OTAN et l'UE ont boycotté la réunion de Rome, c'est pour ça qu'on y a vu surtout des pays africains à la conférence de Rome.
Mais, maintenant est venu le temps de la libération de l’humanité.
Donc, à partir du 26 octobre 2015, cette technologie sera mise à disposition des peuples de la terre, après avoir été bloquée si longtemps.
Vidéo : La production des générateurs à plasma est lancée :
Points évoqués par M.T. Keshe :
- Après l’Italie, ce sont les Philippines qui ont commencé la production des générateurs à plasma. Trois à quatre autres pays, dont la Chine, vont également démarrer la production.
- Manille a déjà fabriqué 1 million d’unités qui vont être distribuées aux personnes qui en ont commandé en 2011 à un prix assez élevé (autour de 5000 € à cette époque), mais Mr Keshe avait bien spécifié que l’argent servirait à la recherche dans le but de donner cette énergie aux populations démunies, ce qu’il fait en ce moment, car les Africains sont les premiers servis. Il sera vendu, sans doute, au prix de 200 $ l'unité !
- 2 Africains ont été formés par Mr Keshe et diffusent ce savoir dans leur pays. Connaissant les Africains, le Tam Tam fonctionne bien et l’Afrique sera vite conquise par cette technologie miraculeuse. Certaines régions d'Afrique n’ont pas du tout d’électricité et cette technologie leur permettra d’avoir de l’énergie gratuite.
- La Chine a déjà 3 centres qui fabriquent ces générateurs.
- Keshe est actuellement en négociation avec des Allemands et des Français pour mettre en place des usines de fabrication en Allemagne et en France. 
- En Angleterre c'est déjà en place.
- La livraison des commandes commencera en même temps pour le monde entier.
- Il y aura 1000 générateurs distribués le 26 octobre 2015, 10.000 au cours de la première semaine et ensuite 100.000 chaque semaine suivante malgré les menace de mort contre la famille de Keshe et contre sa Fondation !
- Les plans du générateur ont été diffusés à toutes les Fondations Keshe de par le monde.
- Tous ceux qui ont la possibilité de produire ces générateurs peuvent prendre contact avec la Fondation Keshe. Nous avons besoin d’équipes de production (pas de personnes individuelles) qui peuvent être suivies, auditées et améliorées. A leur intention sont organisées des sessions professionnelles non publiques.
- La Fondation Keshe cherche à produire et à diffuser localement ses produits dans les différents pays du monde pour faire travailler les acteurs locaux qui recevront la formation, l'outillage et les matériaux pour construire sur place les Générateurs.
- La Fondation Keshe est en train de créer et de fédérer un réseau de Fondations Keshe, à travers le monde, qui travailleront à de nouvelles recherche et qui se partageront leurs travaux et leurs développements qui ne sont pas rendus publics pour des raisons de sécurité, car nous allons avoir une influence déterminante sur l’avenir de l'industrie pétrolière et du bien-être de la population de la Planète.
- La Fondation Keshe va créer une branche pour la production qui fera la coordination de toutes les unités de fabrication et de diffusion afin de nous assurer que toutes les commandes seront honorées. Au cas où la production italienne serait entravée pour une raison ou une autre, les Philippines seront capables de prendre le relais.
- C’est pour la même raison que nous nous assurerons que la technologie est comprise et partagée par de nombreuses équipes.
Stratégie de la Fondation pour la distribution et la fabrication des réacteurs à plasma 
- Ce sont des sociétés privées évidemment, qui n'ont rien à voir avec les gouvernements. Elles seront évaluées soigneusement au niveau de leurs compétences et de leur éthique, avant de passer un accord de fabrication.- La Fondation Keshe sera actionnaire à 51% dans ces sociétés pour être sûre qu'il n'y aura pas de rachat par d'autres sociétés spéculatives.
- Les sociétés devront donner 1 générateur aux pays africains pour 1 générateur vendu jusqu'à ce que tous les Africains en soient équipés. Bientôt l’Afrique sera un continent riche et libre. Les Africains, nos aïeux à nous tous [1], l’ont bien mérité !
Si vous commandez maintenant, vous ne payez plus le prix d'un générateur pour l'Afrique qui se débrouille très bien. Mr Keshe a d'ailleurs dit que ce serait els africains qui viendraient nous enseigner :-)
- Le prix de vente sera harmonisé au niveau mondial !
- Les Générateurs au commencement pourront être reliés au réseau électrique letemps qu'ils s'activent. L’utilisateur verra donc sa consommation baisser progressivement au fur et à mesure de la "montée en charge" du générateur, correspondant à l’activation des nano-revêtements des bobines du générateur produite par les champs magnétiques gravitationnels.
Keshe nous a déjà dit, il y a des années, que sa technologie était utilisée, mais les entreprises et le gouvernement du Japon, ont refusé de le reconnaître, ou de donner quelque crédit que ce soit à Keshe !
Ceci valide la Technologie Keshe et montre aux gens, que la technologie est occultée par le Gouvernement du Japon !
Pourquoi ? 
 Nous savons pourquoi…
La technologie de Keshe est en train de changer le monde… elle va supprimer la nécessité d'utiliser le pétrole, le gaz, l'uranium ou l’énergie hydraulique et éolienne. Elle va retirer les contrôles des Humains par les sociétés de type "Monsanto", des sociétés pharmaceutiques, des banques, etc…
Tous Les Pouvoirs Qui Existent sont touchés par l’acceptation de la technologie Keshe, même la religion.
"Le GANS de CO2 peut aider à protéger les gens qui sont exposés à des niveaux dangereux de radiations, à la suite de catastrophes nucléaires, telles que les effondrements à la centrale de Fukushima Daichi au Japon, ainsi que les personnes souffrant de maladies à virus."
Les lecteurs sont sans nul doute conscients de l’empoisonnement de l’Océan Pacifique par le réacteur nucléaire de Fukushima-Daiichi qui fuit toujours ; cette situation est très préoccupante, non seulement pour le peuple du Japon ou de la côte du Pacifique, mais pour l'ensemble de notre globe terrestre. 

Par conséquent, la nouvelle que le GANS de la technologie Keshe est utilisé par Tepco, pour nettoyer et purifier l’eau contaminée par la radioactivité, est en effet très bonne nouvelle !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.