vendredi 9 septembre 2016

09/09 - UN GIGANTESQUE RÉSEAU DE FRAUDE FISCALE 
ET DE TRAFIC DE DROGUE DÉMANTELÉ EN FRANCE. 




ça n'est que le début. Fini l'impunité. Certains présidentiables vont bientôt passer eux aussi à la caisse.
8 sept. 2016
Comptes en Suisse et trafic de drogue à hauteur de centaines de millions d'euros : une soixantaine de personnes ont été mises en examen après une enquête poussée sur le blanchiment d'argent en France,
RTL révèle cette affaire sans précédent, dans laquelle sont impliqués des hommes et femmes à priori au dessus de tout soupçon, tels que des avocats, des élus, des industriels, des marchands d'art ... Tous ont un point en commun : être impliqués dans un système de fraude fiscale de grande échelle. 
Les fraudeurs se ravitaillaient en billets de banque transportés incognito par des passeurs dans de vulgaires sacs en plastique. Des centaines de millions d'euros en liquide ont circulé dans le réseau, passant de main en main. 
Les billets de banque provenaient tous du trafic de drogue et étaient destinés à des fraudeurs fiscaux à priori insoupçonnables qui profitaient ainsi de leurs comptes secrets en Suisse, à l'aide d'une famille de banquiers installée à Genève.
Sans livrer nombre de détails RTL évoque la découverte par les enquêteurs d'un univers secret, caché, quasiment digne d'un thriller hollywoodien.
Un docteur en génie chimique qui cachait ses billets dans un sac pendu dans la trappe sanitaire de son appartement de luxe à Levallois, une directrice de société parisienne qui avait deux coffres-forts en guise de table de chevet, un entrepreneur possédant un important patrimoine immobilier et plusieurs comptes bancaires secrets en Suisse et à Monaco ... autant de personnages d'un scénario que les policiers continuent, pour l'heure, de dérouler pour en comprendre tous les tenants et aboutissants. 
------------------
Panama Papers : le Danemark prêt à payer pour se procurer les données de fraudeurs
Les contribuables danois en délicatesse avec leur autorité fiscale peuvent s'inquiéter : le Danemark va payer des centaines de milliers d'euros une source qui détiendrait des données des Panama Papers au sujet de Danois soupçonnés d'évasion fiscale.
«Nous devons prendre les mesures nécessaires pour attraper les coupables d'évasion fiscale cachant des fortunes, par exemple au Panama, en vue d'éviter de payer leurs impôts au Danemark», a déclaré le ministre des Finances du royaume, Karsten Lauritzen.
Ses services ont en effet reçu une offre anonyme pour acquérir plus de 200.000 fichiers, sur les 11,5 millions issus du cabinet panaméen Mossack Fonseca et mis à la disposition d'un «consortium international de journalistes» par un lançeur d'alerte connu sous le nom de «John Doe». Une publication de documents qui auraient dû rester confidentiels plus connue sous le nom de l'affaire des Panama Papers.
Le Danemark serait ainsi prêt à rémunérer une source restée anonyme d'une somme dont le montant exact reste inconnu. Le ministre danois s'étant borné à donner une estimation floue de «quelques millions» de couronnes danoises, soit l'équivalent de plusieurs centaines de milliers d'euros. Le fisc danois espère ainsi avoir accès au contenu de 320 dossiers que détiendrait l'informateur et qui, selon la télévision danoise, concerneraient de 500 à 600 contribuables soupçonnés d'optimisation et d'évasion fiscale.
Le scandale des Panama Papers publiés en mai 2016 n'en finit pas de faire des vagues. Des personnalités politiques de premier plan comme l'ancien Premier ministre britannique, David Cameron, le neveu d'un ex-ministre algérien ou encore l'ancien ministre français du Budget, Jérôme Cahuzac – dont les noms figurent dans les fichiers du cabinet Mossack Fonseca – avaient à l'époque déjà été éclaboussés par le scandale.
----------------------------
Le Danemark veut en urgence une loi permettant à sa police de refouler les migrants aux frontières




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.