vendredi 2 septembre 2016

+++02/09 - L'ISLAM N'EST PAS UNE RELIGION
MAIS UNE FORME D'ESCLAVAGE - AMIL IMANI.

Libérons les musulmans "modérés" avant que les musulmans "radicaux" ne nous mettent en esclavage.
Amis musulmans, vous devez savoir ce et ceux qui se cache derrière l'Islam. Il nous faut bien voter en 2017 pour faire le tri entre les bons et ceux qui veulent semer le trouble, dominer, massacrer.

"J'ai affirmé à plusieurs reprises que je n’ai rien contre les musulmans." 

"Je propose à tous les musulmans culturels ou n’importe quelle autre sorte de musulman non-djihadiste, d’accomplir avec courage ce qui est juste, et de faire le saut décisif : inhalez la vie à pleins poumons, respirez le délicat parfum de la liberté, oubliez cette tromperie de l’islam, et venez rejoindre les rangs des hommes libres, là où tous les membres de la tribu humaine peuvent vivre en paix et dans l’harmonie."
Amil Imani


Amil Imani est un Américain d'origine iranienne. Chroniqueur, traducteur, essayiste et militant pour la démocratie et les droits de l'homme, il s'est donné pour mission de sonner l'alarme sur le danger que pose l'islamofascisme expansionniste pour le monde libre. Sur son site Internet, il invite les Iraniens à se libérer du joug de l'islam et de leurs maîtres enturbannés, et à renouer avec le riche patrimoine de la civilisation perse pré-islamique.


Aussi poète, romancier, essayiste, traducteur littéraire, conférencier et analyste politique il a écrit et parlé sur le danger de l'islam radical à la fois en Amérique et dans le monde. Il est devenu une voix formidable pour les gens en difficulté de sa terre natale de l'Iran. Né à Téhéran, Imani déménagé aux États-Unis au cours de la révolution islamique de 1979.
---------------------------------------------
L'islam est la tromperie la plus réussie de l'histoire de l'humanité (Amil Imani)

(Amil Imani) : Dans le primitif désert d’Arabie, est apparu il y a quatorze siècles, un employé illettré d’une riche veuve, Khadija, prétendant être porteur de préceptes de vie parfaits dictés par Allah : le coran.
Il proclama que l’humanité n’avait rien de mieux à faire que de suivre ces préceptes et d’imiter son comportement dans la vie pour garantir son bonheur et son salut. En contrepartie, les gens devaient adopter l’islam – se soumettre - en inféodant leur liberté à Mahomet.
L’islam est la tromperie ayant rencontré le succès le plus énorme de l’histoire de l’humanité. Des millions de mollahs et d’imams entretiennent cette arnaque et un milliard et demi de croyants en paient le prix. Ils paient en argent, en labeur et même de leur vie pour les reconnaissances de dette des organisations musulmanes qui se faufilent dans la vie sans jamais la moindre goutte de sueur pour gagner leur pain quotidien. L’islam est une arnaque et les musulmans en sont les victimes.

COMMENT L’ÉGLISE CATHOLIQUE ROMAINE (LES KHAZARS)
ONT INVENTÉ L’ISLAM ET POURQUOI !

Mahomet, pendant sa période mecquoise, était ridiculisé par les membres de sa propre tribu, les Quraychites, pour ses propos incohérents. Ils le surnommaient le «shaeron majnoon», le poète cinglé.
Le décès de sa première épouse, et très riche patronne, laissa Mahomet dans une situation précaire et à la merci des quolibets et du harcèlement des Mecquois. Il a pris la fuite vers Médine, et dans la sécurité relative de cette ville où vivait une large communauté juive tolérante, il trouva davantage de gens disposés à rejoindre sa clique.
Arrivé à Médine, Mahomet imagina une formule à succès plus performante : il justifia tout en prétendant que c’était la volonté d’Allah. Et Allah ne devait pas être pris à la légère. Il détient les clés du plus magnifique paradis et du plus horrible enfer. L’obéissance aveugle aux paroles et aux désirs de Mahomet devint un devoir pour tout bon musulman. Mahomet se transforma en gardien du paradis et de l’enfer d’Allah. Cette formule magique a très bien marché avec les Bédouins d’Arabie qui prospéraient grâce aux pillages et aux meurtres. Sa religion se répandit comme une pandémie, en un temps record.
Alors que Mahomet rassemblait de plus en plus d’adeptes, il se retourna contre la communauté juive de Médine, tua les hommes, pilla leurs biens et emmena leurs femmes et leurs enfants comme esclaves. C’était la naissance du «djihad». Etre tout mielleux et cacher son jeu au début, puis dégainer le glaive dès que l’on a gagné en puissance. Cela marchait à l’époque et cela marche encore.
En un temps record, ces sauvages du désert arabique, émoustillés par la promesse gagnant-gagnant de Mahomet – soit tu assassines et tu as le butin dans ce bas-monde, soit tu es tué et tu demeures pour l’éternité dans les jouissances et les voluptés inimaginables du paradis d’Allah – se ruèrent, sabre au clair, en avant vers la conquête des terres lointaines.

Contrôle mental
Les êtres humains se déplacent sur leurs deux pieds, mais c’est l’esprit qui dicte la direction à prendre dans la vie et ce qu’il convient de faire. Là où l’esprit ordonne d’aller, là on va. Cependant, l’esprit humain n’arrive pas dans ce monde avec la marche à suivre. Contrairement à certaines opinions, nous sommes nés ni anges ni démons. Chacun de nous a le potentiel de devenir ange ou démon. La plupart évoluent vers un mélange des deux, quelques rares spécimens évoluent vers une voie angélique, d’autres deviennent l’incarnation du Mal. La programmation mentale joue un rôle crucial dans ce que nous devenons.
L’islam, dès son origine, a découvert le secret crucial de formater les très jeunes esprits, selon l’adage : instruire dans la petite enfance c’est comme sculpter dans le roc. Dans la même veine, les Jésuites disent «Donnez-moi un enfant jusqu’à ses sept ans et je vous rendrai un homme», c’est une application de la philosophie et de la théologie de Saint Augustin. L’importance immense de s’adresser à des enfants très jeunes est également soulignée par des doctrines non-religieuses, allant de la psychanalyse freudienne à la psychologie behavioriste de Watson.

Les apologistes de l’islam
Et nous voilà, au 21ème siècle, face aux assauts des islamistes, des djihadistes et des apologistes de l’islam dans notre culture et notre mode de vie. Voici les fruits nocifs de l’arbre fallacieux planté par Mahomet il y a 1400 ans.
Les docteurs autoproclamés de la religion musulmane pratiquent universellement un enrobage mielleux pour camoufler la vaste escroquerie de l’islam. Ils affirment haut et fort l’importance d’accepter les choses sans discuter, dénigrent la raison, alternent la carotte et le bâton et exigent une soumission inconditionnelle en contrepartie de la promesse du bonheur et du salut. Les masses marchent au pas, entretiennent un clergé parasitaire au mode de vie somptueux, et le manège continue à tourner. Cela fonctionne comme un envoûtement. Tu utilises le djihad de l’épée si tu peux, ou sinon le djihad soft puis tu dégaines le sabre pour terminer le boulot. Et surtout, n’oublie pas : «La fin justifie les moyens», prêchent sans cesse les apologistes de l’islam à leurs hordes.
Les apologistes de l’islam n’exposent jamais la vérité nue de l’islam. Ils ne mentionnent jamais cet islam qui se nourrit de haine, jette de l’acide au visage des femmes qui ont omis leur voile et aux fillettes sur le chemin de l’école, fouette ceux qui arborent des coiffures non-islamiques, lapide à mort ceux qui dévient de ses normes sexuelles et toutes ces sortes d’atrocités comme les crimes d’honneur. Ils ne disent jamais non plus que la pédophilie est institutionnalisée par l’islam.
Le "prophète" Mahomet a «épousé» une fillette de six ans et a consommé ce mariage quand Aicha avait seulement neuf ans, alors qu’il allait sur ses 60 ans. Quand les apologistes sont confrontés au sujet de ce comportement répugnant du fondateur de leur si « parfaite religion », certains exercent le mécanisme de défense du déni et prétendent que cela ne s’est jamais passé, reniant leurs propres sources historiques les plus fiables. D’autres prétendent que ce n’était pas vraiment un mariage mais une alliance seulement politique, une action de l’émissaire parfait d’Allah. Et depuis lors, des cas innombrables d’enfants violées ont lieu dans le monde musulman, copiant l’exemple de Mahomet. Des fillettes prépubères sont mariées à des vieillards. Il y a peu de temps, le Dr Salih bin Fawzan, un religieux éminent et membre du plus haut Conseil religieux saoudien, a émis une fatwa proclamant qu’il n’y a pas d’âge minimum pour le mariage et que les fillettes peuvent être mariées «même lorsqu’elles sont encore au berceau».

Pour aggraver le tout, l’islam a des alliés puissants et inconscients dans la masse des braves mais naïfs Américains qui se mettent en quatre pour protéger leur cher principe de liberté de religion. Et toute cette frange bien-pensante de notre société incite Hillary Clinton, par exemple, à accorder un visa à des types comme Tariq Ramadan, qui viennent chez nous pour exploiter le filon d’un système généreux et ouvert afin d’y établir la servitude musulmane.

L’islam politique
L’islam est politique jusqu’au noyau. Dans l’islam la mosquée et l’Etat ne sont qu’une seule et même chose, la mosquée est l’Etat et cela remonte au temps de Mahomet. L’islam est également radical à l’extrême. Même l’islam «modéré» est radical dans ses croyances et dans ses actes. Les musulmans sont convaincus que tous les non-musulmans, absolument tous, sont condamnés aux feux de l’enfer et méritent d’être maltraités, comparés aux croyants.

Un vrai musulman ne croit pas à la liberté et il ne le peut pas. Tout est volonté d’Allah, répète Mahomet. Tout ce que fait un musulman est en référence à un ordre ou à un décret d’Allah. C’est pour cette raison que la phrase «Inch Allah» (si Allah veut) accompagne toujours une promesse ou une décision que font les croyants. En acceptant Mahomet en tant qu’émissaire éternel et infaillible d’Allah, le musulman abandonne toute liberté de décider par lui-même.

Les musulmans et la liberté
L’abdication totale de leur liberté n’est pas une simple question de choix personnel pour les musulmans. Ils renoncent à leurs plus précieux droits et s’efforcent que les autres y renoncent aussi, de gré ou de force. On dit que la misère adore avoir de la compagnie. Or ce genre de misère que l’escroquerie de l’islam impose aux musulmans est une peste envahissante et doit être combattue par tous ceux qui chérissent leur liberté innée.
Malgré la propagande massive des organisations islamiques, de plus en plus de gens commencent à reconnaître l’islam pour ce qu’il est en réalité : une tromperie.
Je propose à tous les musulmans culturels ou n’importe quelle autre sorte de musulman non-djihadiste, d’accomplir avec courage ce qui est juste, et de faire le saut décisif : inhalez la vie à pleins poumons, respirez le délicat parfum de la liberté, oubliez cette tromperie de l’islam, et venez rejoindre les rangs des hommes libres, là où tous les membres de la tribu humaine peuvent vivre en paix et dans l’harmonie.


----------------------------------------------
L'ISLAM N'EST PAS UNE RELIGION
Imposture de l’islam
Publié le août 25, 2012 par Ibn al-Rawandi
Le cœur du problème est que nous avons tort d’affirmer qu’il y a trois grandes religions monothéistes : Judaïsme, Christianisme, Islam. C’est une erreur qui empêche de voir la réalité en face.
Il n’y a qu’une seule grande religion monothéiste qui nous vient des Hébreux. Le Christianisme n’est que le prolongement du Judaïsme. Les Hébreux attendaient le Messie, Jésus est enfant de ce peuple, certains des premiers disciples à avoir suivi Jésus Christ sont également Hébreux. Judaïsme et Christianisme sont donc de la même famille, cette unique famille monothéiste.
En revanche, l’Islam n’est pas dans le prolongement du Christianisme. Les musulmans considèrent Jésus comme un prophète dont la mission fut d’annoncer la venue de Mahomet.
C’est une IMPOSTURE.  Même un athéiste peut voir l’imposture intellectuelle en confrontant les textes et les idées. Mahomet est l’antithèse* du Christ. L’Islam est l’antithèse du Christianisme. Le Dieu de l’Islam n’est pas le Dieu des Hébreux, bien au contraire, c’est un dieu destructeur créé par un faux prophète. Le Christ avait mis en garde contre les faux prophètes reconnaissable à leurs actes.
L’Islam ne pourra jamais être un partenaire de confiance car l’Islam est contre la Liberté et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Cette Déclaration Universelle a été conçue, est née d’une société Helléno-Judéo-Chrétienne. L’Islam est donc incompatible avec l’Occident. Si l’Islam ne disparaît pas, ce sont les sociétés Occidentales qui tomberont. 

* Mahomet est l’antithèse du Christ.  Pourquoi ?
Jésus dit : “Aimez vos ennemis.”
Mahomet dit : “Tuez mes ennemis, mes ennemis sont vos ennemis, tuez-les.”
Jésus remet en question l’ordre établi : Toutes les institutions chrétiennes se sont éloignées du message initial de Jésus Christ. “Les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers”, Jésus lave les pieds des apôtres pour signifier que le maître est au service de ceux qu’il doit protéger, le pouvoir doit être mis au service des plus faibles.  –  Jésus est féministe avant l’heure. 
À lire : "Jésus et les femmes" de Françoise Gange et "Évangile selon Marie" retrouvé dans le sable du désert d’Égypte en 1945, près de la localité de Nag Hammadi. –  Jésus nous demande de nous remettre en question afin de connaître, par nous-mêmes, la différence entre ce qui est Bien/Juste et ce qui Mal/Injuste. Lorsqu’on lui demande si une femme adultère doit être lapidée, Jésus répond : « Que celui d’entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.» Puis il se baissa de nouveau et se remit à écrire sur le sol. Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience ils se retirèrent un à un, à commencer par les plus âgés et jusqu’aux derniers; Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu. Alors il se redressa et, ne voyant plus qu’elle, il lui dit: «Femme, où sont ceux qui t’accusaient? Personne ne t’a donc condamnée?» Elle répondit: «Personne, Seigneur.» Jésus lui dit: «Moi non plus, je ne te condamne pas; vas et désormais ne pèche plus.» Il sauve de la mort par lapidation la femme adultère et ne la juge pas, car le jugement n’appartient qu’à Dieu.
Mahomet fait le contraire : “L’apôtre d’Allah a lapidé à mort une personne de la tribu des Banû Aslam, un Juif et sa femme.” (Récit de Jabir Abdullah, Muslim XVII 4216).
Mahomet établit un ordre social strict dont il est le chef tout puissant puisque sa légitimité lui vient du dieu qu’il a inventé pour assouvir son désir de pouvoir. Dans cet ordre social, les hommes ne sont pas libres et les femmes sont des sous-êtres humains. Tout dans l’Islam contredit le message du Christ. Les êtres humains sont les esclaves d’une loi qui est contre la Raison et la Morale. 
“Le Messager de Dieu réunit ses compagnons et leur dit : Cette caravane est chargée de toutes les richesses de Quraysh (La Mecque) attaquons la en espérant que Dieu nous accorde la victoire.”  – Le Messager de Dieu ordonna qu’on assemblât tout le butin dans un seul lieu. Les captives et le bétail furent réunis dans le même enclos. Les musulmans se ruèrent sur les femmes. Ne voulant pas de celles qui étaient mariées, ils demandèrent au Messager de Dieu qui assiste au spectacle comment procéder. Il leur répondit : Ne prenez pas de femme enceinte avant qu’elle ait enfanté, ni d’autre femme avant qu’elle ait eu le sang menstruel.” –  Donc selon le Messager de Allah, le viol est acceptable et dès l’âge de 11 ans, les filles sont des femmes qui peuvent être violées.  

Jésus est guérisseur : Ils se rendirent à Bethsaïda ; on lui amena un aveugle, et on le supplia de le toucher. Jésus prit l’aveugle par la main et le conduisit hors du village ; puis il lui mit de la salive sur les yeux, lui imposa les mains et lui demanda : Vois-tu quelque chose ? Il ouvrit les yeux et dit : Je vois des hommes, mais comme des arbres, et ils marchent. Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux ; et, quand l’aveugle regarda fixement, il était rétabli et voyait tout distinctement. Alors Jésus le renvoya dans sa maison, en disant : Ne rentre pas au village. (Évangile selon Marc 8.22)

Mahomet est tortionnaire : Quand l’apôtre d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’il leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces pour semer la discorde sur la terre sera l’exécution (par décapitation) ou la crucifixion.” (Récit d’Abu Zinad, Dawud XXXVIII 4357.)

Jésus respecte la liberté de chacun; ceux qui ne veulent pas de son message sont libres de partir mais si ils reviennent dans la voie qu’il a tracée, Jésus les accueille avec joie. Parabole du fils prodigue: “Un homme avait deux fils. Le plus jeune fils dit à son père: “Père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir“. Et le père leur partagea son avoir. Peu de jours après, le plus jeune fils partit pour un pays lointain et il y dilapida son bien dans une vie de désordre. Quand il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans l’indigence. (…) Il alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut pris de pitié: il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j’ai péché envers le ciel et contre toi. Je ne mérite plus d’être appelé ton fils”. Mais le père dit à ses serviteurs : “Vite, apportez le plus beau vêtement pour l’habiller. Mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds. Mangeons et festoyons. Car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé.”
Mahomet ne laisse aucune liberté, ceux qui ne veulent pas de Allah et de son messager sont condamnés à mourir. “Celui qui s’écarte de sa religion, tuez le !”

Le 1 juin 2012 dans l’émission d’information “Egypt Today” le journaliste Tawfiq Okasha a présenté une video “documentaire” montrant l’égorgement d’un jeune Tunisien coupable d’avoir quitté l’Islam et coupable d’avoir choisi le Christ. Tawfiq Okasha était choqué par ces images et il a posé la question suivante :  "Est-ce cela l’Islam ?". OUI.
Les musulmans de France sont aveugles  ou bien ils sont eux-mêmes terrorisés, mais leur silence les rend C O M P L I C E S.

Dans l’Évangile selon Mathieu, Jésus avertit ses disciples : “Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez” (Ch.7 v.15 à 20). 

Quels sont les fruits de ce « prophète » ?
Ses actes. Contracte un mariage d’intérêt et hérite de la fortune de sa première épouse bien plus âgée que lui, épouse une enfant de six ans et commence à la violer lorsqu’elle a neuf ans, organise des razzias, fait massacrer des tribus juives et les chrétiens, participe personnellement à des massacres, égorge plus de 700 juifs de la tribu des Banu Quraish,dispose des adolescentes et des femmes de ses ennemis comme d’un simple butin de guerre et les viole, pratique la torture, incite au meurtre, possède des esclaves, vend des esclaves. Ses dernières paroles sont des paroles de haine, une malédiction envers les juifs.
Où est le message spirituel dans cette vie ?
Allah est l’antithèse de Dieu.  Allah a 99 noms différents, dont Al-Mouzhill (celui qui avilit) et Al-Moumit (celui qui fait mourir, le destructeur). Allah est l’Ancien, le Trompeur. Si Dieu existe… (Vérité, Sagesse, Connaissance, Béatitude, Amour)… Dieu ne peut pas être nommé. Réalité ultime qui Est toujours Nouvelle, Vie en Mouvement. Réalité absolue qui dépasse notre entendement.
Il y a un lien indestructible qui uni Judaïsme et Christianisme. Il y a impossibilité de les séparer; même si elles apparaissent comme deux religions distinctes, Judaïsme et Christianisme sont Un, Racine et Arbre.
Bede Griffith a trouvé une complémentarité entre Christianisme et Hindouisme. Il y a également des points communs entre Christianisme et Bouddhisme, entre la vie de Jésus et la vie du Bouddha : la compassion et le don, l’aide.
Des similitudes entre les diverses formes de spiritualité chamanique, voyants guérisseurs, observation et écoute de la nature, guérison et soin. « Nulle chose n’est si infime et insignifiante qu’elle n’ait en elle un esprit donné par Wakan Tanka. De Tunkan, on pourrait dire qu’il s’agit d’un dieu de pierre, mais il participe aussi de Grand Esprit. Les dieux sont des entités distinctes, mais tous sont unis en Wakan Tanka. C’est difficile à comprendre, cela ressemble au principe de la sainte trinité. Vous ne pouvez l’expliquer qu’en faisant des cercles, l’esprit se fractionnant lui-même en pierres, arbres, même insectes minuscules, qu’il rend tous wakanpar sa présence perpétuelle. Et à son tour cette myriade d’éléments constitue l’univers qui remonte à sa source, dans l’union du Grand Esprit. »  – Lame Deer seeker of visions de Tahca Ushte et Richard Erdoes.

De nombreuses formes de spiritualité à travers le monde peuvent vivre ensemble et se respecter, parfois même se nourrir les unes et les autres.
Pas l’Islam. L’Islam ne peut tolérer aucune autre vision du monde. Son but : que le monde soit Islamisé par n’importe quels moyens, la terreur et le mensonge.

À lire :

En France, les musulmans ordinaires ne connaissent pas vraiment les textes de l’Islam. Ils sont nombreux les français “musulmans” qui sans le savoir ne sont plus musulmans parce que attachés aux valeurs occidentales : La Liberté et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Rétrograder l’Islam au rang de secte serait sain et positif pour eux aussi car ils pourraient vraiment comprendre qu’ils ne sont plus musulmans. Cela les aiderait à se libérer définitivement de l’esclavage spirituel et intellectuel, l’esclavage psychologique et physique qu’est l’Islam.  

–  Je ne doute pas de la sincérité des musulmans qui ignorent les textes de l’Islam. En revanche, je ne crois aucun imam, aucun musulman instruit car tous connaissent les textes et les lois de l’Islam, ils savent ce qu’est l’Islam. Tous les musulmans éduqués pratiquent la recommandation coranique de la dissimulation; il ne faut pas leur faire confiance. Jamais.

Des EX-musulmans se mettent en danger pour nous prévenir de la menace que représente l’islam, nous avons le devoir de nous joindre à eux.

What is a mosque?

"Modern Day Trojan Horse" est un livre sur la doctrine islamique de l’immigration. Sam Solomon, ancien professeur de droit musulman converti au christianisme, et Elias Al Maqdisi, un spécialiste de l’islam, expliquent comment fonctionne cette antique stratégie de conquête et comment s’effectue la migration des musulmans dans les territoires non musulmans.
Ils décrivent chaque étape de cette immigration stratégique, dont le but est de répandre l’islam pour préparer le djihad.
L’objectif est de transformer peu à peu la culture du pays d’accueil de façon à imposer progressivement la charia.
Le premier acte consistera donc à faire accepter des activités caractéristiques de l’islam. Exemples : la viande halal, le voile, le ramadan, les banques islamiques, les mosquées, la fondation d’écoles coraniques, etc. Lorsque le travail d’infiltration dans toutes la société est bien avancé, alors les musulmans montrent le vrai visage de l’Islam et attaquent de l’intérieur. C’est comme cela que la Civilisation Classique a péri.
-----------------------------------------
Plaidoyer contre les peuples musulmans  de Ben Ammar Salem
Vous allez l’avoir votre indigne, infâme et inhumaine Oumma islamique. La preuve, hier c’était la fête de la république en Tunisie qui ressemblait plutôt un jour d’enterrement de la République parce qu’elle est un sacrilège en terre d’Allah. Vous avez manifesté pourtant pour ses valeurs, plus de 330 morts et plus de 1300 blessés dont 2 de mes neveux mais ce n’était qu’un mirage dont seuls les peuples musulmans connaissent l’illusion. Vous êtes aussi immonde que votre Califat de malheur! Pire que le IIIe Reich. Faites-le ce fichu bilan de 1433 ans d’assujettissement et de soumission pathologique. Les peuples musulmans dont vous faites partie sont les éternels colonisés et dominions. Incapables de construire votre propre destin humain. Tout pour Allah et jamais rien pour les hommes. Vous préférez investir pour lui plutôt que pour l’éducation, la santé, les sciences, le sport, l’art, la technologie, etc.. Vous ne savez que vous entretuer entre vous, collaborer avec vos propres ennemis. La Palestine : vous êtes les premiers fossoyeurs de ce peuple qui n’est pas votre frère de sang comme vous n’êtes vous-mêmes des frères biologiques entre vous. Irbid et Sabra et Chatilla sont les témoignages de votre haine pour les palestiniens. Vous êtes les vrais traîtres de la cause palestinienne.
Vous êtes la honte de l’humanité. Vous êtes les peuples les plus indolents, fatalistes, défaitistes, lâches, bigots, violents, cruels, rétrogrades, barbares, fétichistes, obscurantistes, schizoïdes, phallocrates, sous-développés, miséreux, décadents, immoraux, insolents, arrogants, méprisants, félons, antipatriotes, fascistes, réactionnaires, racistes, antisémites, pédophiles, misogynes, influençables, incultes, irrespectueux, égocentriques, sanguinaires, ethnocentriques, intolérants…. Vous n’avez dans vos bouches que l’invective et l’anathème.
Vous profitez de l’humanité non-musulmane, mais jamais de vœux de paix pour tous les hommes dans vos prières. Vous faites le Ramadhan par calcul et jamais pour la beauté du geste. Vous n’êtes pas des bouddhistes ni des yogis pour cela. Vous faites la charité au profit vos propres coreligionnaires mais jamais pour les bonnes œuvres humaines. Et dire que souvent vous êtes les premiers à bénéficier de la charité humaine. Ni l’altruisme, ni le don de soi, ni l’humanisme, ni l’amour du prochain, ne sont vos vertus religieuses. Vous êtes la risée des peuples. Regardez-vous dans le miroir de l’humanité et vous verrez toute votre laideur d’âme s’y refléter.
Source : tunisie-news.com, par Ben Ammar Salem, Docteur en sciences politiques.

Qui est Allah?
----------------------------------------------------
L'ISLAM N'EST PAS UNE RELIGION
MAIS UNE FORME D'ESCLAVAGE

Dans la chronique ci-dessous, Imani parle de la nature de l'islam.

La démocratie, c’est le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple, tandis que l’islam, c’est le règne d’Allah, par Allah et ses émissaires, pour le plaisir d'Allah. Ceux qui, par rectitude politique ou ignorance, décrivent l'islam comme une religion de paix sont coupables, c’est le moins qu’on puisse dire, de fausses représentations.

L'islam est une forme d’esclavage totalitaire globale. C’est l’inverse de la liberté. Son nom lui-même, islam, signifie soumission ou reddition. Fidèle à son nom, l’islam s’évertue à réduire le corps de l’humanité en esclavage et à asservir son esprit, rien de moins. Cette reddition non négociable à l'islam exige que les individus et la société renoncent à la plupart des libertés fondamentales auxquelles ils sont profondément attachés. [...]
J'ai affirmé à plusieurs reprises dans le passé que je n’ai rien contre les musulmans. Je condamne l'islam, ceux qui le soutiennent et le promeuvent. De la même manière que je n’ai rien contre les esclaves. Je suis contre l’esclavage, ceux qui le préconisent et le font avancer. La pratique de l'islam revient à perpétuer l’esclavage et à le pratiquer. L'esclavage asservit le corps, tandis que l'islam emprisonne l'esprit. Ces idées et ces pratiques sont odieuses et préjudiciables à la réalisation de nos plus hautes aspirations en tant qu'êtres humains.

En conclusion: l'islam n'est pas une religion, quel que soit le barème auquel on se réfère. Il s'agit d'un culte militant, politique et barbare créé par un homme, Mahomet. Il est temps que nous traitions l'islam comme la plus grande menace  qui pèse sur l’humanité. Je sonne l’alarme depuis un certain nombre d'années déjà sur la menace mortelle imminente que représente l’islam. Le trésor islamique alimenté par la rançon du pétrole a la haute main, avec la collaboration des idiots utiles, dans cette bataille pour la survie de la liberté. 

L'islam esclavagiste a été transformé en une forme plus virulente d'islamo-fascisme ; c’est un ennemi endurci et implacable de la liberté. Les peuples libres doivent agir maintenant et endiguer la vague de cette menace mortelle. Demain il sera peut-être trop tard. La liberté est trop précieuse pour l’abandonner par complaisance, par rectitude politique ou par lâcheté pure et simple.

Source : What Is Islam?, par Amil Imani, 10 octobre 2010
---------------
Amil Imani sur les idiots utiles de l'islam
Sur son site Internet, il invite les Iraniens à se libérer du joug de l'islam et de leurs maîtres enturbannés, et à renouer avec le riche patrimoine de la civilisation perse pré-islamique.
Le message de son article : l’enfer est pavé de bonnes intentions où l’on passe en 30 ans du «socialisme à visage humain» des goulags ex-soviétiques à l’islam «religion d’amour, de tolérance et de paix».

L’islam bénéficie d’alliés de choix et très influents parmi les non musulmans : une nouvelle génération «d’idiots utiles» comme les appelait Lénine en faisant allusion à ceux qui, bien que vivant dans des démocraties libérales, promouvaient le totalitarisme communiste. Cette nouvelle génération d’idiots utiles vit également dans des démocraties libérales, mais défend la cause de l’islamofascisme, une autre forme virulente d’idéologie totalitaire.
Les idiots utiles sont naïfs, débiles, ignorants des faits, utopistes ; ils sont des rêveurs niant le principe de réalité ou carrément trompeurs. … L’idiot utile peut être un millionnaire, une star de cinéma, un universitaire renommé, un politicien, ou issu de n’importe quel autre segment social. Sans aucun doute, la variante la plus nocive est celle du «politiquement correct». Ils sont passés maîtres dans l’art de l’euphémisme, de l’ambiguïté, du sophisme, du double-langage et de la duperie en tous genres.  [...]

L’idiot utile peut même s’engager dans la désinformation volontaire et le mensonge lorsque cela lui convient. Des termes tels que «islam politique» ou «islam radical», par exemple, sont des contributions de l’idiot utile. Ces termes n’existent même pas dans le jargon de l’islam, car ils sont tout simplement redondants. L’islam, par nature et selon sa charte – le coran - est un mouvement politique radical. C’est l’idiot utile qui aseptise l’islam et trompe les gens en prétendant que «l’islam réel» constitue la plus grande partie de cette religion qui serait essentiellement modérée et apolitique.
Hélas, la plupart des gens acceptent ces euphémismes aberrants pour décrire l’islam car ce credo les rassure. C’est moins terrifiant de croire que seulement une petite partie de l’islam aurait été détournée et transformée en radicalisme politique et que l’ensemble serait, par ailleurs, modéré et apolitique.
Or, l’islam est intrinsèquement politique. Dans l’islam la mosquée et l’Etat sont une seule et même chose : la mosquée est l’Etat. Cette disposition remonte au temps de Mahomet lui-même. L’islam est également radical à l’extrême. Même l’islam «modéré» est radical dans ses pratiques et ses dogmes. Les musulmans pensent que les non musulmans, sans exception, sont destinés à l’enfer et méritent tout à fait d’être maltraités par comparaison avec les musulmans.
Pas un seul acte dépravé ou barbare n’est impensable lorsque les musulmans ont affaire à des non musulmans. Ils ont détruit les antiques statues de Bouddha, rasé les monuments sacrés des autres religions, laminé au bulldozer les cimetières des non musulmans, parmi quelques exemples de leur extrême et omniprésent mépris envers les autres.
Les musulmans sont radicaux même dans leurs relations avec les diverses branches de l’islam. Diverses sectes ou sous-sectes prononcent des anathèmes contre d’autres sectes islamiques et les accusent d’hérésie méritant la mort. Les femmes sont traitées comme du bétail et dénuées de droits. Les mains sont coupées pour des larcins tels que le vol d’une miche de pain. L’adultère est puni par la lapidation… et tant et tant d’autres horreurs. Tout ceci est le lot quotidien standard des musulmans «modérés» vivant sous le joug des lois néolithiques de la charia.
Le courant «modéré» de l’islam a été une incitation au génocide dès son origine. Leurs propres historiens racontent que Ali, le premier imam chiite et gendre de Mahomet, assisté d’un autre homme avait décapité 700 Juifs en présence de Mahomet en personne. Le prophète d’allah et ses disciples ont ensuite réduit les veuves et les orphelins à la servitude. Les musulmans ont été, et continuent d’être, les plus grands esclavagistes qui soient, vicieux et sans vergogne. Le trafic des esclaves, même encore de nos jours, est un commerce lucratif dans certains pays musulmans, où des cheikhs fortunés et pervers achètent à des trafiquants les enfants des pauvres afin de satisfaire leurs pulsions sadiques.
Les musulmans apprennent la duperie et le mensonge dans le coran, par les exemples que Mahomet lui-même donnait lorsqu’il en voyait l’utilité. Les dirigeants islamiques successifs ont suivi cet exemple. Ainsi, Khomeiny, le fondateur de la révolution islamique de 1979, avait rallié le peuple sous la bannière de la démocratie. Or, son soutien à la démocratie n’a jamais été l’engagement sincère d’un homme honnête, mais une simple ruse. Dès qu’il obtint les rênes du pouvoir, Khomeiny a pourchassé les idiots utiles de son temps. Les meilleurs fils de l’Iran furent totalement bernés par ce roublard cinglé, par ce populiste-bigot, et durent fuir leur pays pour éviter le destin des dizaines de milliers d’Iraniens qui furent emprisonnés et exécutés par ce traître d’imam Khomeiny.
Après trois décennies de cette tragique révolution islamique de 1979, la loi suffocante de l’islam a jeté un suaire sur les Iraniens. Ce peuple fier, héritier d’une culture enviable, est systématiquement privé de l’expression de son identité et forcé de penser et de se comporter comme des barbares musulmans intolérants. De nos jours, les Iraniens, qui avaient auparavant traité les femmes avec équité, les ont réduites au statut sous-humain du dogme islamique grâce à un clergé digne de l’âge de la pierre. Toute tentative des Iraniennes pour s’opposer aux lois misogynes des mollahs de Mahomet est réprimée sans pitié. Les femmes sont battues, emprisonnées, violées et tuées, tout comme les hommes sont massacrés arbitrairement et sans pitié.
La leçon est claire. Méfiez-vous des idiots utiles qui vivent dans les démocraties libérales. Consciemment ou pas, ils servent de mercenaires et de soldats efficaces pour le camp de l’islam. Ils pavent le chemin de la conquête de l’islam et seront assurément parmi les premières victimes dès que l’islam aura pris le pouvoir.

Source : Islam's Useful Idiots, par Amil Imani, Family Security Matters, 1 juillet 2011.
---------------------------------
LES MUSULMANS DU LIBAN ONT PEUR
DE VOIR LA SUPERIORITE DU MODE DE VIE DES CHRETIENS !

J-M Habib a dit : « … sinon, il vaut mieux reconstituer le Liban en fédérations, ou bien en une sorte de cantons »

Les cantons au Liban, c’est un rêve de chrétiens. Les musulmans sont farouchement contre, car ils savent que si des cantons chrétiens et musulmans étaient organisés, les cantons chrétiens ressembleraient assez rapidement à des villes du sud de l’Europe, avec mixité hommes/femmes, bonnes écoles et hôpitaux, conservatoire de musique, de danse, théâtres, musées, rues propres, sécurité, ambiance industrieuse le jour, décontractée la nuit…et une prospérité que les musulmans du même pays, de la même culture, n’atteignent jamais.
Dans les cantons musulmans, ce serait la saleté et la désolation, avec des enfants déscolarisés qui mendient, des écoles d’un niveau minable, des hôpitaux d’où l’on sort les pieds devant, des cafés remplis d’hommes désoeuvrés, tandis que les femmes sont calfeutrées à la maison, des terrains vagues où jouent des garçons, mais les filles ne jouent pas, ne sortent pas, ne pratiquent aucun sport ou activité extra-scolaire, et ça c’est quand elles ont la chance d’être scolarisées.
Les chrétiennes du pays mèneront leurs études jusqu’à leur terme, tandis que les musulmanes seront mariées jeunes, souvent à un homme choisi par leur père.

Les musulmans du Liban aiment bien vivre entre eux, mais n’aiment pas l’idée que les chrétiens en fassent de même, allant jusqu’à s’organiser en cantons officiellement séparés, qui les mettraient à l’abri des musulmans, et les délivreraient de ce boulet qu’ils ont aux pieds depuis 14 siècles, car les musulmans savent qu’ils ont besoin des chrétiens pour faire fonctionner le pays, et ils les détestent d’autant plus qu’ils en réalisent la nécessité, ce qui les confronte à leur propre médiocrité.

Dans les pays musulmans où il n’y a pas assez de chrétiens autochtones pour faire fonctionner le pays, on fait venir de l’étranger des ingénieurs, professeurs, médecins, qui sont souvent des chrétiens d’Orient ou bien des occidentaux.

A Dubaï par exemple, 80 % de la population est étrangère. Beaucoup d'indiens
Le gouvernement des Émirats Arabes Unis ne les fait pas venir par charité, mais parce qu’il en a besoin pour faire tourner le pays.
Raison de plus pour ne pas céder la France aux musulmans. Non seulement ce serait injuste pour les ancêtres des Français, qui ont construit ce pays pour leurs descendants, et pas pour des adeptes d’une pseudo-religion diabolique, mais aussi car il est probable que les musulmans ne sauront pas gérer la France et la rendront vite méconnaissable, l’islam interdisant trop de choses à ses prosélytes et les privant de l’apport de la moitié de l’humanité, celui des femmes…
Les seuls musulmans bons gestionnaires que j’ai connus étaient des musulmans qui n’avaient de l’islam que le « label », mais qui ne se conformaient pas aux « préceptes » de l’islam.
Eva
PARTAGEZ ! ...
---------------------

Ces députés ont refusé la fermeture des mosquées salafistes et ont signé la mort de milliers de Français


Bonsoir à tous,
Je vous invite à faire circuler au maximum la liste des députés qui ont voté contre une loi pour la fermeture des mosquées salafistes.
Voir l’article paru ce soir sur Résistance républicaine.
Amitiés résistantes et déterminées à tous
Assemblée nationale, XIVe législature, Session extraordinaire de 2015-2016
Compte rendu intégral.
Capture d’écran 2016-07-20 à 20.43.41
Avertissement : version provisoire mise en ligne à 17:36
Deuxième séance du mardi 19 juillet 2016
Extrait :
M. Christian Jacob : » Nous demandons aussi la fermeture immédiate, par les préfets, des mosquées salafistes dans lesquelles nos valeurs sont piétinées (Mêmes mouvements), dans lesquelles les lois religieuses s’imposent aux lois de la République. C’est là que la République doit prouver qu’elle est partout chez elle. Elle doit refuser ces zones, qui ne sont même plus de non-droit mais d’un autre droit, d’un droit que nous ne voulons pas, que nous n’acceptons pas, en France. « (Applaudissements sur les bancs du groupe Les Républicains et sur plusieurs bancs du groupe de l’Union des démocrates et indépendants.)
Les gauchistes ont massivement voté contre. Pascal POPELIN en tête.
Liste des islamo-collabos :
Vous pouvez aussi télécharger la liste ici afin de l’imprimer.  Fermeture-mosquees-salafistes
J’appelle tous les patriotes de France à faire circuler en permanence, et ce, jusqu’aux élections présidentielles la liste des traîtres à la Nation qui, par leur vote, viennent de signer la mort programmée de milliers de Français.

Usez de tous les moyens dont vous disposez pour faire connaître aux Français, le noms des députés islamo -collabos qui ont voté contre l’amendement qui aurait permis la fermeture administrative ( au minimum ) des mosquées salafistes.
Leurs obsessions idéologiques vous donne un occasion magistrale de dénoncer légalement leur haute trahison, les débats de l’assemblée nationale nous appartiennent, faisons- en bon usage.
Photocopiez cette liste  (et/ou l’article en entier )et distribuez quelques exemplaires dans TOUS les quartiers de votre ville, le bouche à oreille fera le reste. Ajoutez un petit mot à cette liste pour inviter vos concitoyens à vérifier comment a voté LEUR député.
Bien sûr servez-vous du net à outrance.
Ensemble, patriotes, inversons la courbe de la peur,  dirigeons la vers les vrais responsables

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.